Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ne déconnez pas avec le DECODEX, car le temps presse pour la presse. L'article à lire !!!

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Mes amis, sachez qu’aux yeux de l’élite, nous sommes tous des gueux. Alors gueux et sans dents de tout l’hexagone, sachez que notre emblème : le coq gaulois, a vraiment, mais vraiment, les pattes dans la merde. Oui ! Il est tombé du clocher des cathos, d’où, depuis des lustres, il admirait nos beaux paysages du terroir. Il est tombé les deux pattes dans la fange électorale. Car ça sent vraiment la merde dans le cadre de l’érection de notre futur sauveur, énième pourfendeur de la finance internationale.

Il y a quelques mois, on nous annonçait tout de go la victoire sans complexe de la toussoteuse Hillary la sorcière. Tous en étaient sûrs : experts de mes c…, merdias nationaux et internationaux, et bien entendu ; les sondages. Les sondeurs, ceux qui sont au mensonge ce que la saucisse est à la choucroute.

Avec l’élection de Trump le système mainstream qui sert d’enclume au prêt à penser s’est pris une branlée mémorable. Désormais les journaleux, putains du système dominant, puisque financé par les banksters, on perdu toute crédibilité. Pour le vérifier, pour les quelques crédules récalcitrants, relisez donc mon post d’il y a quelques jours.

 

 

 

 

 

 

Comment ! Nouussss, les biens pensants, qui avons dicté, jusqu’à présent, ce que le gueux devait faire, penser, dire, manger et surtout voter, on ne nous écoute plus !???? C’est un scandale, plus que cela, c’est une conspiration. Il nous faut réagir ! Et la réaction c’est le DECODEX. Comme vous êtes trop con pour savoir orienter vos choix divers et surtout électoraux, on va vous guider, des fois que vous iriez voir des sites pas boonnns, les fameux sites conspiiiii.

C’est la tendance du moment ! La traque aux fake news, ces «fausses nouvelles» qui inonderaient les réseaux sociaux et pour lesquelles vous n’auriez aucun discernement, trop cons que vous êtes. Ces sites ont déjà permis l’élection de Trump et menaceraient désormais les bonnes et vertueuses démocraties de la Vieille Europe. Toute la volaille médiatique, les géants du web et l’establishment politique ont donc sonné une charge transatlantique de manière parfaitement synchrone. Alors bien sûr, les géants du Net, forcément de bons américains du monde libre, eux, ont répondu présents pour participer à la curée. Google a décrété le blocage de quelque 200 sites accusés de «désinformation», de son côté, Facebook planche sur des algorithmes censés trier les « bonnes » infos. Il ne s’agit pas de sauver Willy, mais de tenter de conserver le monopole de la Vérité, la leur. Car, voyez-vous, dans ce monde aux valeurs inversées, ce sont justement ceux qui jouent ici les vierges outragées, qui sont les principaux fournisseurs officiels du fake news planétaire.

Il faut éradiquer toute trace de contestation grâce au développement de technologies sécuritaires et répressives, assorti à un contrôle accru des individus. Pour se faire, et comme je le dénonce dans mes livres, depuis des lustres, il convient de passer à l’offensive contre la Toile dissidente par la multiplication de lois restrictives ; protection des élites prédatrices et, bien sûr, offensive généralisée de la machine à enfumer pour reprendre le contrôle de l’information globale.

https://youtu.be/gmbTryKNaQM

Depuis une décennie, l’accusation de complotisme ou de conspirationnisme mise en place par la caste politico-médiatique a déjà servi à discréditer tout contradicteur et empêcher toute remise en question des thèses officielles les plus farfelues. De la fable du 11 Septembre (deux avions qui abattent... trois tours) en passant par l’arnaque climatique, la fiole de pisse qui permit à Bush junior d’envahir l’Irak au nom de la fameuse DEMONcratie occidentale, c’est à dire celle de l’axe de la Bête américano-sioniste. Ah ! J’allais oublier les fables qui ont justifié l’écrasement de la Lybie, ou le soutien aux coupeurs de têtes «modérés». Vous savez ces gentils rebelles syriens financés par l’Arabie saoudite, et armés par les USA et ses alliés dont la France. Les fake news sont devenues une norme absolue dans le paysage audiovisuel atlantiste, et tout est fait pour nous les faire goulument avaler.

Avec l’élection de Trump et la soi-disant ingérence russe, nous avons atteint des sommets dans le mensonge. À travers the FAKE, l’immense machinerie merdiatique pense avoir trouvé son exutoire. Elle est réglée pour écraser toutes les voix discordantes et trouver un nouveau ressort à même de faire sauter les derniers tabous. Pour tous ces cons, depuis des mois, le danger conspirationniste est bien supérieur, bien au-dessus de Daesh et Kim-Jong-Un sur l’échelle Richter des grands périls menaçant l’humanité.

La France sionsaliste profite même de l’hystérie ambiante pour agir au niveau législatif afin d’éradiquer les « criminels » du Web, les fameux conspirateurs extrêmement dangereux pour une population de décérébrés. Dans cette vaste blague qui ferait presque pisser de rire si elle n’était pas aussi médiocre et dangereuse, l’im-Monde aura battu tous les records d’indécence avec ce torche cul qu’est le MONDE, journal vendu au système, et propriété de milliardaires qui n’ont rien à gagner, mais plutôt tout à perdre, si jamais tous les cons momifiés du pays France venaient à se réveiller. Donc on agit, on légifère avec une intelligence basée au niveau du sphincter anal. Victoire le journal le Monde vous aide avec son fumeux «Décodex», un véritable Ministère de la Vérité, style Orwell et son fameux 1984, que je vous invite à lire ou relire, vu l’état de notre société.

Le procédé est tellement ahurissant qu’on a, naïfs que nous sommes, encore du mal à y croire. Pensez-donc, un journal connu pour son alignement sans faille aux plus grossières opérations de désinformations atlantistes de ces deux dernières décennies qui ressuscite la bonne conscience du peuple, il fallait oser.
Dans cette grande offensive pour empêcher les peuples de penser en dehors des clous, les merdias d’Etat, déjà bien salis par leur honteuse complaisance en faveur du système ,viennent de se couvrir de goudron et de plumes.

Moi qui dénonce déjà depuis près de dix ans ce flicage de nos vies, je m’attendais pourtant à ce que la campagne d’intoxication soit menée avec un peu plus de subtilité, un peu plus de finesse. Il n’en est rien, preuve que notre société titanique a sombré dans la médiocrité à tous les ponts, tous les étages, surtout celui des élites riches mais d’une profonde lâcheté.

Partout dans un vieux monde occidental laminé par l’hystérie d’un capitalisme désormais en phase terminal, la grogne monte et le fossé s’élargit à vue d’œil entre les peuples et l’internationale globaliste-progressiste qui fait semblant de les représenter.


Face aux accents de plus en plus totalitaires du globalisme, il y a urgence et le temps presse pour la presse.

Olivier

La preuve du flicage intensif est là, regardez ces deux minutes de vidéo !!!!

Commenter cet article