Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MK Ultra (suite 2)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Vol au-dessus d'un nid de coucou (One Flew Over the Cuckoo's Nest) est un film américain réalisé par Milos Forman, sorti en 1975, faisant référence à ces expériences-là. Le film Shining de Stanley Kubrick reste dans la même trempe le « shining » permettant de voir des « traces » de certains événements qui perdurent dans l’au-delà. Une forte hypothèse concernant ce film évoque également la CIA. Pour ceux qui l’auraient vu, dans la scène où Danny rencontre pour la première fois les deux jumelles, on trouve un poster de ski avec le mot « Monarch », nom de code qu’utilisait la CIA pour son programme MK ultra.

Le papillon Monarch (Danaus genutia) n'est pas un symbole spécifique au programme MK-ultra mais un symbole ésotérique lié à plusieurs significations occultes que l'on trouve dans les textes indiens via l'Egypte. Il est aussi le symbole de Jupiter / Zeus.

Ceux qui ont l’habitude de me lire comprendront qu’on en revient ainsi à nos bons vieux classiques que sont : Babylone et l’Egypte, ainsi que la chiourme qui se gargarise de toute cette symbolique.

http://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/02/lire-c-est-chouette.html

Il est également une représentation symbolique se rapportant à la métamorphose de cet insecte : de la chenille à un cocon (inactivité), d'un papillon (nouvelle création), qui sera de retour à son point d'origine. Tel est le modèle migratoire qui fait que cette espèce est unique. Un occultisme possède ainsi la conviction que l’âme devient papillon au cours de la recherche d'une nouvelle réincarnation à la Nimrod.

Les religions à mystères de Babylone vont passer en Égypte ancienne, puis en Grèce et en Inde, aidant ainsi à jeter un pont, les bases de l'occultisme et de la « connaissance cachée ». L'un des premiers écrits en référence à l'occultisme, est le livre des morts égyptien, une compilation de rituels qui décrivent très explicitement les méthodes de la torture et l'intimidation afin de créer un traumatisme. L'utilisation de drogues et de l’hypnose y figurent également, ce qui aboutissait à l'asservissement total de l'initié. Celles-ci ont été les principaux ingrédients de l'occultisme à travers les âges. Au cours du 13esiècle, l'église catholique romaine va augmenter et consolidé sa domination dans toute l'Europe avec la tristement célèbre Inquisition. Le satanisme va néanmoins survivre à cette période de persécution sous le voile de divers groupes ésotériques qui en constitueront les vecteurs.

Le projet Artichoke était un programme de recherche de la CIA sur les techniques d'interrogatoire. Ce projet est l'héritier du projet Blue bird, qui avait abouti, entre autres, à des expérimentations humaines sous LSD.

Il va démarrer le 20 août 1951 pour se terminer le 20 avril 1963, date à laquelle il devient le projet MK-Ultra. Observez-bien les films, les séries ou les clips lorsqu’il y est question de contrôle mental ou de double personnalité, on y voit souvent des papillons (symbole du MK-ultra). Tels des rats de laboratoires subissant des tests, l’humain répond à un nouveau stimulus externe et développe ainsi un nouveau comportement irréversible. Ce thermostat tire alors son énergie des antagonismes, ce que les nazis avaient déjà bien compris grâce à leurs travaux sur le psychisme plus tard récupérés par les vainqueurs lors de l’opération Paper clip.

Un virage sera donc accompli par la mère de tous les vices occidentaux, j’ai nommé l’Amérique, avec la guerre de Corée à laquelle j’ai déjà consacré un long chapitre dans mon deuxième livre La Promesse, en 2013.

J’y parlais déjà de la boucherie effectuée là-bas par les USA sur ces pauvres Coréens et, de fait, le pourquoi de leur animosité à l’égard de l’oncle Sam. Ainsi, lorsque des soldats américains rentrèrent écœurés au pays, leur discours à l’égard des « méchants » coréens n’allait pas dans le sens voulu par les dirigeants de l’époque. On allait alors inverser les valeurs, chef-d’œuvre de l’art manichéen occidental. Les cerveaux issus de la razzia Paper clip allaient être bien utiles à reprogrammer ces soldats « révoltés et dissidents ». Oui ! Au temps de la « guerre froide » les USA allaient torturer leurs propres soldats et même beaucoup d’enfants. On allait les hypnotiser, leur appliquer des électrochocs, les priver de sommeil ou l’inverse, les droguer à l’aide d’une nouvelle molécule : le LSD, et mettre tout cela sur le compte de ces « salauds » de Coréens et leur lavage de cerveau (mind control). Plus tard ce LSD ferait la joie de toute une génération adepte de la Good Vibration.

Et concernant le LSD, en France il y aura l'affaire de PONT-SAINT-ESPRIT. En 2010, « A Terrible Mistake : The murder of Frank Olson and the CIA’s secret Cold War Experiments » sera une enquête sur les expériences de drogues conduites par la CIA durant la Guerre froide, et plus particulièrement sur la mort du docteur Frank Olson, un chimiste affecté à Fort Detrick, chargé d’étudier les applications militaires des drogues et surtout du LSD.

Les expérimentations qui ont eu lieu au cours de ce programme furent : l'hypnose, l'induction de la dépendance aux opiacés ainsi que le sevrage forcé, l'utilisation de drogues diverses pour induire une amnésie ou d'autres états seconds où l'induction de multiples personnalités. ARTICHOKE s'inscrivait dans la recherche du contrôle mental des individus, et regroupait les efforts coordonnés de l'armée, la marine, l'US Air Force et le FBI pour contrer les efforts réalisés par l'Union des républiques socialistes soviétiques qui n’étaient pas en reste.

Dans un mémo de janvier 1952, la ligne directrice de ce programme de recherche était : « Nous est-il possible de contrôler une personne au point où celle-ci fera ce que nous lui demandons, même contre sa propre volonté, et y compris contre les lois fondamentales de la nature, comme celle de l'auto-préservation ? »

À suivre

Olivier

Commenter cet article