Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

SATANISME OU LUCIFÉRIANISME ? (suite et fin)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Chaque sujet développé sur ce blog l'est bien plus dans mes différents livres dont les liens se trouvent en bas de page.

Je suis fatigué d’avoir raison, mais je te souhaite bonne chance à toi le Gilet jaune !!! Oui, je te souhaite bonne chance tout comme à moi et aux miens car leur folie ne s’arrête pas là. Tout comme l’on parque du bétail, on le sélectionne et on le modifie si possible afin d’enrichir son propriétaire. Cela aussi je l’avais annoncé il y a plusieurs années :« Une équipe de scientifiques chinois sous la direction de Junjiu Huang, un chercheur en génétique de l'université de Sun Yat-sen à Guangzhou, vient d'annoncer qu'elle avait modifié le génome d'un embryon humain. Les résultats de leur recherche ont été publiés dans le magazine Protein & Cell. Cela confirme les rumeurs de plus en plus persistantes autour de l'existence de telles expériences. »

Plane donc également dans la logique de ces fous la complète inversion des valeurs et de la vie, le transhumanisme devant s’y tailler la part du roi. Un transhumanisme à la racine duquel nous retrouvons encore des idées sataniques issues de cerveaux qui le sont tout autant. Revenons un peu à nos classiques. Le biologiste anglais Sir Julian Huxley, est le frère de l’écrivain Aldous Huxley, l’auteur du meilleur des mondes.

Son grand-père avait été un collègue de Charles Darwin, dont il avait fermement défendu les idées. En 1946, Julian Huxley sera nommé comme tout premier directeur général de l’UNESCO, dont il a contribué à la mise en place. Il fut le premier à avoir parlé de transhumanisme. Il a également été à la tête de la British Eugenics Society. Selon Huxley, « l’objectif de l’UNESCO… est d’aider à l’émergence d’une unique culture mondiale ». Le mouvement transhumaniste rêve de remplacer l’homme par des robots, et plonge donc ses racines dans les délires de ces satanistes.

Ces mouvements utilisent des sociétés, des ONG écrans, et tentent de peser au maximum sur les orientations des institutions internationales, l’ONU en premier lieu. D’autres, déjà cités, s’affairent à regrouper toutes les religions du monde en une seule, telle la Lucis Trust, qui était à l’origine appelé Lucifer Publications, et qui est maintenant associé aux Nations Unies.

En effet, pour plus de 90% de ses injonctions , l’Agenda 21, c’est le monde qu’Orwell nous décrit si bien dans son roman « 1984 ». Cet agenda vise à instaurer une politique globale : économie, social, politique, international, aucun de ces plans ne sera sensé lui échapper. Sous couvert de protection de l’environnement et du plus parfait machiavélisme dont se prévalent déjà depuis trop longtemps nos politiques corrompus nous trouvons :

- La réduction de la population avec comme motif le plus hypocrite ; l’impact de la démographie sur l’environnement (le gueux ça pollue !).

L’inventaire et le contrôle de toutes les terres, de toutes nos ressources, de toutes les espèces animales et végétales, humains compris.

- Restructuration des régions et des Etats nations. Chez nous, c’est notre Flamby national qui, en bon laqué du système, s’était lancé le premier avec sa réforme des régions.

Cantonner les populations, dans des modèles viables « d’établissements humains » bien gérés grâce notamment à la planification de la démographie.

Vaccinations de masse au nom de la « santé » : « utiliser aussi largement que possible des vaccins pour prévenir des maladies » etc. Mise en place de « plans de santé » au niveau local.

Favoriser la GPA, cela n’a rien à voir avec l’environnement mais l’ONU ne recule devant rien. Comme les hommes ne peuvent pas encore avoir d’enfants, il s’agit clairement de légaliser les mères porteuses.

Les accords de libre-échange TAFTA et autres dont je parlais déjà dans mon 3e livre. L’Agenda 21 vise notamment à Promouvoir un développement durable par le commerce !

Aujourd’hui, l’Agenda 21 est entré dans les priorités des Etats, des collectivités, des régions, de l’Europe. Mais ce qu’il convient surtout de retenir ici, c’est le programme de dépopulation qui serait en cours, et qui finalement est contenu en filigrane dans l’Agenda 21. L'objectif est de réduire la population dans des proportions qui la rendent contrôlable et qui évitent toute population superflue, c'est-à-dire inutile à ces « élites ».

Il convient de promouvoir les droits des homosexuels, car il y a trop d’enfants dans le monde, promouvoir l’homosexualité n’est qu’un autre  moyen de contrôler la croissance de la population. Ce qu’ils désirent c’est une promiscuité sexuelle, ce, dans un avenir très proche. Elle sera favorable à tous ces dépravés, prédateurs sexuels en tous genres, et surtout les pédophiles.

La répression sexuelle étant pour Freud, à la base pour toutes les névroses, les gouvernements exigeront par conséquent une promiscuité sexuelle de tous ses citoyens afin de guérir la société de cette « névrose ». Afin d’accepter de nouvelles orientations sexuelles contre nature, les gens devront être continuellement socialisés dès la naissance et tout au long de leur enfance.

Alors l'éducation pédophile des enfants deviendra la norme. On en revient à ce que je dénonce car en filigrane, l’objectif de l’éducation sexuelle à la mode Schiappa et made in ONU/Kinsley. Mais alors me direz vous :" comment en est-on arrivé là !?"

Lisez donc mes bouquins et vous saurez !

Fin

Commenter cet article