Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un Grand Solar Minimum est à nos portes

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

J’ai consacré quelques pages à cette scientifique dans Tonton Malthus est revenu !

https://www.thebookedition.com/fr/tonton-malthus-est-revenu--p-381845.html

La professeure Valentina Zharkova avait fait une présentation de son hypothèse sur le climat et le champ magnétique solaire à la Global Warming Policy Foundation en octobre 2018.  

Elle fut l'une des rares spécialistes du climat à prédire correctement que le cycle solaire 24 désormais révolu serait plus faible que le cycle 23. Ses modèles ont fonctionné à plus de 93% et ses résultats suggèrent qu'un Super Grand Solar Minimum est là au-dessus de nos p’tites têtes à partir de 2020. Il fonctionnera pendant 350 à 400 ans. La dernière fois que nous avons eu un petit âge glaciaire, seuls deux champs magnétiques du soleil s’étaient déphasés. Cette fois, ce sont quatre champs qui le sont.

À tous ceux qui croient aux pires scénarii des réchauffistes du GIEC, ce n’est pas chaud que nous allons bientôt avoir, mais très froid au cul avec non pas une augmentation de 1,5 watts par mètre carré, mais une diminution de 8 watts par mètre carré de TSI pour la planète.

En astronomie, une syzygie (réunion) est une situation où trois objets célestes ou plus sont alignés en conjonction ou en opposition. Ce terme est généralement utilisé pour le Soleil, la Terre et la Lune ou une planète. Par exemple, les éclipses de lune ou de soleil sont des syzygies ; on emploie ce terme pour désigner les nouvelles et pleines lunes, lorsque le Soleil et la Lune sont respectivement en conjonction et en opposition, bien qu'ils ne soient pas parfaitement alignés avec la Terre.

Une conjonction de deux objets célestes, en astronomie et en astrologie, signifie que, vus depuis un troisième (généralement la Terre), ils apparaissent très proches l'un de l'autre dans le ciel.

En astronomie et en astrologie, l'opposition est un terme utilisé lorsque deux objets se trouvent du côté opposé de la sphère céleste vus depuis un troisième objet. En particulier, vues de la Terre, deux planètes sont en opposition lorsque leurs ascensions droites diffèrent de 12 heures, ou parfois, lorsque leurs longitudes écliptiques diffèrent de 180°.

Ainsi, notre soleil sera en syzygie avec Jupiter le 14 juillet prochain, c’est-à-dire en opposition, avec la terre au centre. Le 20 juillet, il sera en syzygie avec Saturne et nous serons encore au centre du feux d’artifice débuté ce 14 juillet. Les deux grosses dames de notre système solaire ne sont peut-être pas encore alignées au moment où j’écris ces lignes (2 juillet), mais nous pourrions très vite avoir un triste aperçu ce qui s’approche.

Oubliez les discours de tous ces cons vendus au N.O.M., et préparez-vous simplement.

Le temps est presque écoulé.

Olivier

Commenter cet article