Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une belle stratégie du choc propice à imposer une société totalitaire

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

À l’heure où je rédige cet article, d'après un sondage, près d'un Français sur trois n'accepterait pas un vaccin contre le coronavirus s’il était mis au point. De quoi s’interroger sur la confiance qu’accorde les Gaulois au monde médical et à Big pharma en particulier, alors qu’il s’acharne à trouver un vaccin pour casser la pandémie. Selon ce sondage réalisé par l’institut YouGov pour le HuffPost, entre le 23 et le 24 juillet, 32% des Français affirment qu’ils n’accepteraient certainement pas de se faire vacciner si un vaccin contre le Covid-19 était disponible.

Ce score rassurant pour l’intelligence vient rappeler que les Français sont parmi les peuples les plus méfiants au monde à l’égard des vaccins. Ce qui expliquerait bien l’acharnement du gouvernement à vouloir nous imposer des prescriptions propres à tous nous rendre malades. N’oublions pas les liens de Macron avec Big pharma et tonton Gates.

Ainsi, la peur n’étant que la foi inversée, pour « renforcer l'adhésion à la vaccination » quoi de plus logique que de relancer la peur par de nouvelles mesures contraignantes, visant à réduire encore les libertés des Gaulois, le discours mortifère des merdias perdant progressivement de son efficacité. L'épidémie est terminée depuis plus d'un mois, il n'y a plus de malades et encore moins de morts à présenter au journal de 20h. Le gouvernement utilise donc maintenant les « tests positifs » en les faisant passer pour des « cas », des malades (qui n'existent plus !).

Pour qui possède quelque chose entre les deux oreilles, tout devient alors LOGIQUE ! Il convient d’exercer une pression énorme sur 7 milliards d’humains pour convaincre de la nécessité de se vacciner contre un virus dont on a gonflé artificiellement le taux de mortalité et qu’on dit omniprésent alors qu’il est en train de disparaître, voire a disparu.

Relisez donc mes articles concernant les précédents épisodes épidémiques et notamment l’opération de 2009, avec la fausse pandémie H1N1 ! On y retrouve toujours les mêmes salopards appliquant les mêmes tactiques, les mêmes complicités (médiatiques, politiques, gouvernementales), mêmes « experts », mêmes scénarii, mêmes peur, etc.  H1N1 a servi de répétition, c’est mon avis. Cette fois, en 2020, après 11 ans (nombre significatif pour les kabbalistes) Covid-19 est en passe de transformer l’essai en succès. En effet, malgré des recommandations confuses, contradictoires, inexpliquées, injustifiables, beaucoup continuent de leur obéir, la capacité des mougeons à se soumettre à l’autorité est énorme. D’où ma joie à constater cette réaction négative d’une partie hélas encore trop faible de mes compatriotes à l’égard de cette fièvre vaccinale qui serait pire que le virus.

Lorsque je vois passer des idiots masqués à vélo ou en voiture, je me dis que ce sont des lâches, traitres à leurs congénères, des marchepieds propres à inciter nos dirigeants à relancer la peur. Leur comportement de collabos du système laisse craindre un retour vers le confinement partiel ou total (assignation à résidence) alors qu’aujourd’hui, on sait que cette mesure est inutile et délétère ! À mon sens, et ça n’engage que moi, tout prouve que le Covid-19 sert aux autorités de test grandeur nature pour évaluer le degré de soumission de leur peuple, et voir jusqu’où ils peuvent aller avant de rencontrer une opposition suffisante.

L’utilisation d’experts sert à faire croire à un consensus qui n’existe pas, être expert ne veut pas dire être indépendant, libre de tout conflit d’intérêt, voire même compétent. Si vous en doutez, relisez donc mon article : http://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/06/du-conseil-de-l-ordre-a-celui-de-l-or-monseignor.html

Chaque fois qu’un gouvernement dit : « il y a un consensus d’experts sur cette question », c’est un ENORME mensonge. Cela SIGNIFIE SIMPLEMENT que leurs experts se sont mis d’accord sans débat contradictoire, et au profit de l’industrie du crime pharmaceutique. Pendant que d’autres experts aussi valables sur le plan des diplômes, de la réputation ou des activités exercées, dont les avis vont à l’encontre des diktats officiels de Big pharma, avec des arguments honnêtes, des démonstrations solides et des références multiples se trouvent répudiés, humiliés et menacés.

Nos gouvernements sont aux bottes de qui finance leurs déficits devenus monstrueux, ce ne sont plus que des serviteurs, des serviles de l’industrie mondiale. Ils ne servent finalement qu’à faire passer une idéologie, un programme politique. En petits caporaux qu’ils sont devenus, ils ont de plus en plus de comptes à rendre à cette industrie mortifère aux ordres de Mammon.

Ainsi, tous ces scientifiques et auteurs indépendants sont-ils les vrais héros de l’histoire car ils ont plus à perdre qu’à gagner dans ce débat d’avis. Car ce « fameux » Covid-19 n’est une fiction basée sur des faits plausibles : un virus, des morts, une vraie maladie, une épidémie de maladies respiratoires à laquelle sont astucieusement ajoutés, au fur et à mesure, des déformations de la vérité, des distorsions de la réalité et carrément des mensonges.

La famille de ce salopard de virus existe, elle est même bien connue. Ils existent. Deux d’entre eux nous ont déjà menacé d’épidémies meurtrières (SRAS, MERS). H1N1 a préparé le terrain à l’idée que ça ne pouvait que revenir et qu’à nouveau, seule la vaccination pourrait nous sauver. C’était, comme expliqué plus haut, en 2009. Il a contribué à rendre l’histoire « Covid-19 » plausible. Il a contribué à pérenniser ensuite LA peur qui permette la mise en place d’une stratégie du choc à l’échelle d’une population grâce à des capacités hospitalières limitées.

Depuis des lustres, les médias agissent en bons toutous de leurs maîtres et remuent la queue lorsqu’on leur demande. Chaque fois, ils ont bien joué leur rôle, annonçant chaque jour le nombre de morts et les attribuant au Covid-19 sans aucune discrimination. Aujourd’hui, ils entretiennent la peur de LA deuxième voire de la troisième vague, d’un nouveau confinement en faisant passer, à tort, les cas de tests PCR positifs pour de nouveaux cas de Covid-19.

La Suède et d’autres pays, ainsi que certains états fidèles à Trump aux USA, n’ont pas joué le jeu, ou ont suivi leur propre agenda. Ils n’ont pas confiné, ils ont moins traumatisé, ils sont restés plus humains. Ils constituent bel et bien la preuve supplémentaire que l’histoire du couillonavirus telle qu’elle a été instaurée dans nos pays inféodés au Deep State américain (Belgique, France, Espagne, Canada…) est bien un mauvais film de science-fiction de série B, avec des éléments réels, plongeant leurs populations dans un piège psychologique redoutable.

Tout ceci constitue une stratégie du choc et Dieu sait qu’elles sont toujours utilisées par l’élite pour leur profit (Mammon) mais certainement pas pour le bien des gueux !

Comme je l’explique depuis de nombreuses années, leur N.O.M. (Nouvel Ordre Mondial Luciférien) nécessite de réduire à néant le patrimoine des pays, les structures sociales et économiques pour pouvoir y construire une nouvelle société, un nouvel ordre après le chaos planifié et contrôlé : leur fameux Ordo ab Chaos. Une fois les peuples privés de leurs points de repères, mis en état de choc et infantilisés, ils sont alors sans défenses et deviennent facilement manipulables. Le processus passe nécessairement par une grave crise économique (celles de 1929 ou 2008-2009) ou politique, une catastrophe environnementale, un attentat, une guerre ou une crise sanitaire, ce qui est actuellement LE CAS.

Dois-je vous rappeler l’Argentine, la Grèce dans foulée de la crise de 2008, la stratégie du choc appliquée par le biais des moyens de terrorisme aux USA en 2001 et en France en 2015 avec l’instauration d’états d’urgence et de lois d’exception qui n’ont plus jamais été supprimées ? L’hébétude suscitée constitue alors du pain béni pour l’élite luciférienne. Elle engendre une situation où le contrôle peut facilement être obtenu à partir d’une autorité extérieure.

La société doit être infantilisée. Il faut développer un état d’esprit immature (port du masque à vélo, en voiture) chez la population afin de mieux la contrôler. J’ai longuement expliqué ce cheminement psychologique dans plusieurs de mes livres. Ces idées ont été financées et étudiées toujours par les mêmes fondations (Rothschild, Rockefeller, Carnegie, etc.). Celles dont il est ici question furent diffusées par l’Institut Tavistock à Londres, créé au départ d’une clinique psychiatrique fondée en 1920, spécialisée dans le contrôle psychologique et le chaos social organisé.

N’est-ce pas ce qui est à l’œuvre, aujourd’hui ? Vous, le peu d’éveillés qui me lisez, ne trouvez-vous pas que les gens sont infantilisés ? ON NOUS EXPLIQUE COMMENT NOUS MOUCHER, sur quel trottoir on peut marcher, dans quel sens, quand on peut rentrer dans un magasin etc. La peur est omniprésente. Ceux qui refusent les masques sont rançonnés, regardés de travers, exclus, insultés, haïs. Regardez certaines vidéos, elles sont édifiantes ! Réfléchissez-bien qu’il est beaucoup plus facile de diriger une société par le contrôle mental que par le contrôle physique.

Par le biais des jeux, du sport, des séries télé à n’en plus finir, d’Hanouna, etc., on infantilise, on cultive de la confusion, de la désinformation et de la peur.

Ce fameux chaos dont je parle depuis des lustres n’est-il pas là ?!  Des centaines de milliers d’individus voient leur travail menacé, leur vie entière compromise sans possibilité de manifester, de s’opposer. Nos vieux sont abandonnés, euthanasiés, pendant que les plus jeunes se retrouvent emprisonnés dans un monde masqué et confiné, un univers de précarité favorable au chaos institué. On critique Staline ou Hitler alors que nos sociétés cherchent à séparer les membres d’une même famille, sous prétexte de couillonavirus.

Toute cette sombre mécanique bien huilée engendre alors une réflexion paralysée et une contestation sanctionnée. Ne soyez donc pas étonnés que dans les jours et les semaines qui viennent notre gouvernement EN MARCHE, par « experts » et médias interposés, poursuive cette stratégie et nous annonce toujours plus d’infectés, de morts et de vagues de Covid, quelle que soit la réalité des faits. Restez éveillés les amis, IL EST MINUIT MOINS UNE et les démons rodent. Je ne saurais trop vous conseiller la lecture GRATUITE de mon dernier bébé destiné à désinfantiliser mes compatriotes : DE MAMMON À CORONA comment en est-on arrivé là ?!

http://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/06/de-mamon-a-corona-comment-en-est-on-arrive-la.html

À suivre.

Olivier

 

 

Commenter cet article