Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’élection US de novembre 2020 et les « trumpettes » de la mort. partie 1

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

La meilleure façon d’aider ceux que vous aimez, c’est de les informer. Faite-donc circuler ces articles SVP. Quant à la meilleure façon de m’aider, le contenu de ces articles étant amplement développé dans mes livres, c’est de les faire connaître et surtout les acheter.

Merci d’avance.

Je ne fais pas de politique, Dieu m’en garde ! mais lorsque Trump est arrivé au pouvoir, j’avais réalisé une vidéo sur le sujet et, depuis, j’ai longuement écrit sur cet individu complexe. Si l’on est en faveur d’une politique qui consiste à défendre les frontières de son pays et à stopper le flux d’immigrants illégaux, à mettre fin à de stupides mésaventures guerrières à l’étranger, à réduire la mainmise du gouvernement sur le privé et à s’opposer au racket du Deep State, le « marécage de Washington DC », on ne peut qu’être en faveur de Trump.

J’admire sa résilience face à l’assaut incessant des fantasques crypto-marxistes et leur « communauté des services de renseignement », de la cabale juridique réalisée à son encontre à Washington, et des merdias méprisables et autres stars ou voix médiatiques faisant autorité, captives de cette gauche putride autant que progressiste.

Lorsque leur « philosophie » de base n’est pas incohérente, elle se présente comme une hypocrisie explicite doublée, c’est normal, d’une orgie de mauvaise foi. Leur insistance pour la suppression de la liberté d’expression au nom de la « diversité et de l’inclusion » EST PUREMENT orwellienne. Ces malveillants ont pratiquement détruit l’enseignement supérieur dans tout le pays, ils ont également réussi à contaminer le monde des affaires, le gouvernement et les arts, et transformé la population en otages cachés prêts à mentir sur leurs convictions pour éviter d’être socialement « annihilés ». La clé pour comprendre l’éthique «progressiste » des Démocrates est la suivante : le désir de bousculer tout le monde, de dire comment penser et quoi faire. En bref, ce sont des sadiques.

Ceux sont eux qui nous éclaboussent de leurs déjections « progressistes », l’Europe et la France en puent la merde à tous les étages. Ils cherchent à effacer tout ce qui rend possible la vie civilisée et font ouvertement campagne pour renverser la science et la raison au nom d’une forme de racisme nouvelle et améliorée, du style opposition hommes/femmes. On leur doit les Femen, le LGBTQ, et toutes les lois liberticides qui dissolvent la famille, ciment d’une société.  Mathématiques, histoire, littérature, deviennent « grâce » à eux des sujets trop difficiles à apprendre parce que produit de la « suprématie blanche ».

Il vaut mieux se débarrasser de tout cela ainsi que des blancs, purement et simplement sur la base de leur blancheur. Les relations entre hommes et femmes ne sont pas assez difficiles ; mieux vaut lancer une campagne de griefs et de ressentiment contre les hommes qui sont tous des « porcs », les mettre hors d’état de nuire chaque fois que c’est possible et militer contre la masculinité en tant que telle, en faisant du monde un cloaque d’eunuques malléables.

Sous leur bannière hystérique autant que cynique issue de leur monde/démon, tout devient possible et rien n’a d’importance. L’anarchie violente est « estampillée pacifique ». Le pillage style BLM est une forme de « libération joyeuse ». La propriété de chacun est juste un bien gratuit. Le crime est le nouveau droit. L’autodéfense est une insulte à cette clique. Les voyous sont des exemples de vertu et doivent être honorés lors de violents rituels de destruction civique.

Voir mon article http://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/08/le-plan-coudenhove-kalergi-une-conspiration.html

Au niveau officiel, depuis 2016 et l’élection de Trump, ils ont joué, dans une série de campagnes pernicieuses contre l’intérêt public, le rôle d’une « Résistance » autoproclamée. Le Russia Gate était, au sens strict du terme, une conspiration visant à renverser un président, menée par un effort coordonné de hauts fonctionnaires de plusieurs agences, qui savaient exactement ce qu’ils faisaient.

C’était un exercice de mauvaise foi et d’anarchie mené par le ministère de la justice chargé de faire respecter les lois fédérales. Le problème reste entier en raison des tensions dans ce département et de la résistance obstinée des tribunaux fédéraux comme lors de la persécution du général Flynn qui a duré trois longues années.

Le fiasco de la mise en accusation de 2019 était une ruse parallèle menée par le représentant Adam Schiff, l’ancienne avocate du ministère de la justice Mary McCord et Daniel S. Goldman, avec l’aide de la Résistance au Conseil national de sécurité, Eric Ciaramella et Alexander Vindman, et des confédérés de Hillary Clinton au département d’État.

Ajoutez à les tribunaux de la FISA et les malveillants qui les animent, les accusations ridicules et calomnieuses portées par Christine Blasey Ford contre le candidat à la Cour suprême, Brett Kavanaugh, les manœuvres actuelles de la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, et du leader de la minorité au Sénat, Charles Schumer, pour truquer le vote avec des bulletins par correspondance invérifiables, et les actes contre l’intérêt du peuple commis par des maires et des gouverneurs Démocrates tels que Bill DeBlasio, Andrew Cuomo, Lorrie Lightfoot, etc.,  et de subalternes du parti Démocrate, et vous avez une image presque complète du puzzle démocrate.

Enfin, ajoutez la cerise sur le gâteau : le candidat Démocrate à la présidence, Joe Biden. Devenu un Alzheimer bien encombrant, je pense qu’il sera prochainement dégagé sous motif bien arrangeant de Covid-19. Quelqu’un croit-il encore qu’il fera un directeur général plausible même dans son propre parti dégénéré ?

Un certain nombre d’entre eux méritent la prison et même plus, dois-je vous rappeler les bas-fonds du pizza gâte ou les Clinton et Obama sont noyés jusqu’aux trous de nez ? Je crois qu’ils ont tout intérêt à saboter les élections américaines et c’est d’ailleurs ce à quoi ils s’emploient activement. Ils iront au minimum en cage avant la fin du second mandat de M. Trump, s’ils n’essaient pas de détruire les Etats-Unis par de nouvelles trahisons lors des élections de novembre.

À suivre.

Olivier

Commenter cet article