Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fais-moi reset !

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Le Grand Reset « mènera à une fusion de notre identité physique, numérique et biologique » Ce n'est pas moi qui le dis, je ne suis qu'un "gueux". Ce sont les intelligents, les élites !!!

Alors que chez nous, nous avons Laurent Alexandre, porte flingue du transhumanisme qui sévit en disant que : « on pourra imposer le vaccin aux personnes âgées c’est une population qui a une espérance de vie résiduelle. » Voila le genre de monstre qui passe sur les plateaux télé en exigeant de nous faire tous plomber!

https://youtu.be/rzqw8JaAIYY

Le pape du mondialisme Klaus Schwab a clairement indiqué que le transhumanisme fait partie intégrante de « La grande remise à zéro » (Le Grand Reset) lorsqu'il a déclaré que la quatrième révolution industrielle « conduirait à une fusion de notre identité physique, numérique et biologique », ce qu'il précise dans son livre, avec "des puces implantables qui peuvent lire vos pensées".

Le programme est principalement basé sur le démantèlement du système capitaliste actuel en faveur d'un régime technocratique plus centralisé qui entraînera une baisse du niveau de vie, une diminution de la consommation de carburant, une réduction des libertés civiles et une automatisation accélérée des emplois.

Cependant, un autre aspect clé de "la Grande Remise à Zéro", ou la "quatrième révolution industrielle" comme l'appelle Schwab, est la fusion de l'homme avec la machine.

Mais avant de nous brancher une prise au cul, il convient de tout mettre à bas (Ordo Ab Chaos) la DETTE doublée d’un COVID-19, ça sert à ça !

 « Record en vue à 277 000 milliards de dollars pour les dettes mondiales, selon l’IIF », indique le site Boursorama. C’est en effet à cette somme-là que nous arriverons fin 2020. Les montants colossaux empruntés par les Etats et les entreprises pour faire face à la crise du coronavirus, nous y amènent à coup sûr conclut l’Institute of International Finance (IIF).

L’IFF, qui regroupe plus de 400 banques et institutions financières du monde entier, estime que la dette globale avait déjà augmenté de 15 000 milliards de dollars fin septembre, une progression imputable pour près de la moitié aux Etats, principalement développés.

Voilà pourquoi à Davos, un Klaus Schwab et sa clique nous explique que le « grand reset » ce serait pas mal quand même ! Voilà aussi pourquoi, chez nous, en Gaule, avant de se voir définitivement pucé et reliée à l’intelligence artificielle (IA), l’Etat va nous faire fonctionner quelques temps en Bluetooth.

Discrètement, la bande à Macron s’est dotée le 4 novembre d’un système de reconnaissance faciale, Alicem, une application pour smartphones, conçue par l’Etat, utilisant la reconnaissance faciale à l’inscription.

Une « belle » technologie qui scanne l’identité faciale des individus et offre de grandes possibilités en matière de traçage de leurs faits et gestes vers une société rappelant les prophéties de Georges Orwell. La mise en service d’Alicem doit intervenir avant la fin de l’année.

À suivre.

Olivier

Commenter cet article