Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

El papa lâché par les progressistes.

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

En cette sombre époque de bandit qui pue la merde à tous les étages, on peut tout faire pour les siens, sa bande, sa chiourme, tout en se faisant néanmoins évincé pour rester poli.

Voici donc un petit florilège de toutes les nouveautés papales qui devraient réjouir les progressistes de tous bords. Pour lui, les partenariats civils entre personnes de même sexe sont moraux. Il a soutenu notre « ami » Jojo, le candidat pro-avortement à l’élection présidentielle américaine. 

François n’aime pas les Etats-Unis en général, et Trump en particulier. Si vous avez lu le précédent article, vous savez pourquoi.

Il n’aime pas les catholiques américains conservateurs, et déteste autant Trump que les traditionalistes.  Il frémit d’impatience et de joie à cette présidence Biden-puis-Harris qui démarre. Pourquoi ?

Parce qu’il sait qu’elle utilisera un mélange de législation, de décrets exécutifs et d’emballage de la Cour Suprême pour supprimer toutes les protections juridiques des catholiques et de ceux qui adhèrent strictement à l’enseignement de l’Église sur la moralité sexuelle. Il a d’ailleurs été intronisé pour ça par la clique à tonton Soros.

Mais, car il y a un mais, l'hebdomadaire progressiste allemand Der Spiegel a mis fin à son histoire d'amour avec le pape, déclarant que la crise des abus sexuels dans l'Église concerne « de plus en plus le pape François ».

Un Cardinal du Vatican a même osé déclarer que le pape François est « machiavélique ». El papa est donc bien lâché par les progressistes. Curieux paradoxe ?!

À suivre si je ne me trouve pas excommunié !!!

Olivier

Commenter cet article