Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Savoir sortir de son univers conceptuel. (Partie quatre)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Retour au sommaire : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/06/savoir-sortir-de-son-univers-conceptuel.partie-une.html

Le poisson est donc ferré, et depuis longtemps, par des propos hypocrites, ce qui chez nos philanthropes de Bazard constitue la posture classique. En effet, l’appellation « développement durable » nous semble positive. Il y a pourtant de quoi être suspicieux… car cela fait déjà 29 ans que les directives territoriales et communales de l’Agenda 21 sont mises en application dans les 178 pays qui ont signé cet accord au Sommet de la Terre de Rio en 1992.

Pas un seul domaine de notre quotidien n’échappe à ces directives mondiales qui vont se révéler prochainement au grand jour et faire de nos vies un CAUCHEMAR.

https://vk.com/video449615396_456239077  

L’Agenda 21 est structuré en 4 sections et 40 chapitres. Toute cette fichue histoire de développement durable de l’O.N.U. n’a été créée qu’afin de répertorier et contrôler toutes nos ressources : terres, mers, minéraux, plantes, animaux, toutes les constructions, tous les moyens de production, toute l’énergie, toute l’instruction, toutes les informations et tous les humains.

Mais comme ces derniers s’avèrent être trop nombreux, un PLAN drastique du style Soleil Vert a été mis au point. L’avant-garde des sacrifiés sera constituée par tous ces désespérés qui se font vacciner pour voyager, aller au restaurant ou retrouver la « vie d’avant » Lisez donc ce qu’en dit le vieux Schwab de la vie d’avant.

Bref, cet agenda 21, c’est un inventaire des stocks moins 93% de la population actuelle. En 2014, lors de la sortie de mon troisième livre J’ai à te parler ! j’y consacrais déjà de nombreuses pages. Il s’agit de tout « harmoniser » pour mieux mondialiser.

Sachez-le, tous les accords de libre-échange (NAFTA, TTIP, TISA) font partie de l’Agenda 21. En 1956, c’est l’Union Européenne qui va engager le bal des cocus avec l’accord sur l’acier et le charbon. Aujourd’hui, 28 pays ont donné leur souveraineté à la Commission Européenne.

https://vk.com/video449615396_456239079  

En 1995, le conseiller à la présidence américaine, Brezinski, déclarait entre autres :

« Le plan est une approche globale... C’est une combinaison de la Chine communiste, de l’ancienne URSS et de l’Allemagne nazie, une sorte de communautarisme ».

Dans le tome 1 du Centième gueux, j’évoque un autre but du plan qui est de regrouper les populations dans des méga cités (agglomérations qui comptent environ 10 millions d'habitants) hyper connectées où ils peuvent être contrôlés. Voilà qui explique mieux les difficultés de vivre à la campagne et pourquoi les moyens de la Républiques y disparaissent : Suppression des gares Sncf, d’arrêt des bus scolaires, fermeture d’écoles, fermetures des petites entreprises, d’hôpitaux etc. Vue de son petit village, difficile d’imaginer que c’est un plan global mondial.

Le but est d’atomiser l’économie des villes et des villages afin de créer des mégapoles à la place. La chute de l’économie est faite pour détruire la stabilité financière de la classe moyenne. Là-dessus, l’ingénierie sociale et sa pensée prédigérée arrivent à la rescousse. « Le mantra développement durable » c’est pour faire croire au gueux qu’il est un salaud de pollueur payeur qui use la nature. On doit lui serrer le cou, limiter ses ressources, par le biais d’une décroissance farouche.

La gueusaille doit prendre les transports en commun là où Bill le coyote possède plusieurs jets privés. Toutes les restrictions décrites sont applicables dans les villes, en grande banlieue ou en milieu rural. Il deviendra alors bientôt très difficile d’y vivre, car c’est leur but. Ceux qui, comme avec les vaccins, s’obstineront, auront alors à payer des taxes supplémentaires pour pouvoir conduire leur voiture vers des magasins, des lieux de travail et les écoles de plus en plus loin, avec en prime des services publics absents, etc. Le but est de concentrer les populations dans des habitats standardisés de méga cités.

https://vk.com/video449615396_456239110  

Nous allons vers une disparition de ce que les riches nomment « parasites » : nous. Pourquoi ? Afin de laisser la place aux vrais parasites. Les multinationales comme Monsanto nécessitent le moins d’obstacles possibles pour le transport de leurs marchandises sur les 5 continents, et les lois votés par nos « politichiens » vendus leur sont de plus en plus favorables.

Outre le fait de nous obliger à acheter leurs merdes nauséabondes et mortifères tout en sous payant la gueusaille, elles ont pratiquement mis fin à la compétition en possédant toutes les innovations et inventions. Et lorsque tu veux l’ouvrir, tu n’es qu’un « sale complotiste ».

Les GAFAM sont d’ailleurs là pour te le rappeler.

En nivelant par le bas style confinement, les pays riches consommeront moins pendant que ceux en développement seront tirés vers le haut pour les nouveaux marchés (Inde, Brésil, Russie, Chine). Les économies de ces pays seront développées et les nôtres seront freinés. C’est un plan mondial et tout cela (l’essor des pays pauvres) est un bonus majeur pour les multinationales.

Une pensée pour nos « jolies têtes blondes » dont les cerveaux sont aseptisés style Greta Thunberg. L’éducation actuelle est programmée en tant que système de livraison de pensée unique pour leur plan faisant du parent adulte un fasciste plus dans le coup.

Afin de faire de certaines villes les futures ruches du N.O.M., il convient de détruire la classe moyenne pour accélérer la relocalisation vers les « smart cities ».

Voilà pourquoi, Covid-19 aidant, les pays les plus riches doivent être ratissés en faveur des pays les moins aisés donc les lois doivent s’harmoniser, les frontières doivent laisser circuler les produits et les personnes. Boulot nécessitant, les gens le font déjà. Le changement d’école n’est plus un problème puisque les programmes s’harmonisent également, mais tous tirés vers le bas.

Vous voyez, c’est du bel ouvrage bien pensé et depuis longtemps, de gigantesques entonnoirs servant à vider les campagnes et relocaliser le maximum de personnes dans ces gigantesques centres urbains intelligents reliés aux réseaux également intelligents des compagnies énergétiques (ERDF, Lyonnaise des eaux, etc.) truffés d’antennes et d’appareils émettant des ondes électromagnétiques cancérigènes. Comprenez-vous alors pourquoi les autorités veulent imposer les compteurs LINKY, ou encore détruire notre agriculture et ceux qui en vivent ?

La stratégie reste la même : faire peur et décourager.  Pour vider les campagnes, on augmente progressivement l’eau du bain. Les taxes foncières des zones rurales MONTENT pendant que les revenus des agriculteurs DESCENDENT. L’estocade est donnée en supprimant leurs aides, en les accablant de contraintes et en dévalorisant leurs produits pour ainsi les mettre à genoux et les forcer à vendre leur propriétés et terres pour une bouchée de pain…

Sur leurs dépouilles viennent ensuite se repaitre des multinationales style Monsanto, spécialisées dans les OGM. Ainsi, le tour est joué. Elles s’approprient les terres et les semences qu’on est obligé de leur acheter. Elles sont pourries puisqu’OGM, mais ce n’est pas grave. Lorsque les OGM auront fait suffisamment de ravages en causant cancers et autres pathologies diverses et variées, Monsanto passera le flambeau à Big Pharma.

De toutes les façons, ils appartiennent au même club : celui des Lucifériens dont la seule lumière est celle de leur cupidité. En attendant, ils s’approprient toutes les terres rurales afin de prendre en charge toute l’agriculture française et mondiale.

Après les semences bodybuildées, revenons à l’homme augmenté : nos surhommes ! En novembre prochain sort une nouvelle super production Marvel : Les Eternels, sur la présentation, on peut voir les héros devant la porte d’Ishtar.

Etrange coïncidence ne trouvez-vous pas ? Toujours dans le genre édifiant, Sweet Tooth est une série américaine, la nouvelle aventure fantastique de Netflix. Adaptée des comics du même nom, elle met en scène des enfants hybrides, mi-humains mi-animaux, dans un monde postapocalyptique.

Dans un futur postapocalyptique, les humains sont décimés par un mystérieux virus et une nouvelle race d'hybrides, mi-humains mi-animaux, émerge. Dans ce contexte, un père et son fils mutant survivent paisiblement cachés pendant 10 ans, loin du chaos provoqué par l'effondrement de la société. Cependant, une série d'évènements pousse l'enfant à partir à la découverte d'un monde hostile où les hybrides sont pourchassés, un univers partagé entre le chaos des campagnes où rôdent les braconniers et le despotisme des villes dans lesquelles les militaires surarmés des «derniers hommes » règnent d'une main de fer.

Pour terminer, tendant la main à couillonavirus, Épidémie est une série télévisée québécoise dont la fin est venue flirtée avec les débuts de couillonavirus, à 3 jours près c’est pas de bol ! Il fut en effet diffusée du 7 janvier au 10 mars 2020 sur le réseau TVA.

C'est-à-dire peu de temps avant la « Guerre » et son confinement, terme prononcé rien que six fois par Macron au début du premier confinement.

Son synopsis est le suivant : Une épidémie frappe les personnes vulnérables et sans-abris à Montréal. Une doctoresse spécialiste des maladies infectieuses et directrice du Laboratoire d’urgence sanitaire et son équipe sont aux premières loges pour combattre l'épidémie. Pensez au temps nécessaire à écrire un scénario, trouver acteurs et financements et tourner la série, pour tomber, comme par hasard, peu de temps avant la réalité ? Les parallèles entre l’épidémie de coronavirus et Épidémie sont donc saisissants.

Conclusion :

J’en arrive donc au terme de mon propos ! Lorsqu’en Luc 17 :26-30, nous lisons « Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l'homme. Les hommes mangeaient, buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche ; le déluge vint, et les fit tous périr. Ce qui arriva du temps de Lot arrivera pareillement. Les hommes mangeaient, buvaient, achetaient, vendaient, plantaient, bâtissaient ; mais le jour où Lot sortit de Sodome, une pluie de feu et de souffre tomba du ciel, et les fit tous périr. Il en sera de même le jour où le Fils de l'homme paraîtra. » Luc fait résonner en mon esprit ce verset de l’Ecclésiaste que j’aime tant.

Ecclésiaste I,9 : « Ce qui fut sera, Ce qui s'est fait se refera, Et il n'y a rien de nouveau sous le soleil. » Et en effet, depuis longtemps l’homme s’amuse à gommer toute trace de Dieu et de Sa Création. Il se prend pour un « dieu » et en oublie les règles édictées depuis la Genèse de notre Histoire.

Vouloir faire des ET nos créateurs du passé qui reviendraient nous sortir de la merde, ou imaginer un seul instant que des anges de Dieu aient pu vouloir copuler avec des humaines, aussi belles soient-elles, tout ceci relève de l’Apostasie la plus folle : des mensonges qui gangrènent le bon sens.

De même, en arriver à ignorer les genres et vouloir faire mumuse avec notre ADN, tout ceci relève de l’hystérie collective clairement instaurée par des satanistes : ceux de cette élite putride, ce Deep State qui nous a amenée là où nous en sommes : c'est-à-dire dans les chiottes de l’histoire humaine0.01% ambitionnent de faire disparaître en les vaccinant de force les autres 99,9 %.

J’en veux pour simple exemple ce qu’on nous prépare soi-disant pour la bonne cause : « le rêve martien ». Il faut toujours faire rêver le gueux, lui faire regarder le doigt pendant qu’on l’en…. Mars est un environnement très inhospitalier pour l'organisme humain. Là-bas, pas de véritable atmosphère ni de champs magnétiques pour nous protéger des radiations cosmiques et des particules solaires. De quoi altérer l’ADN de nos voyageurs de l’espace, et engendrer cancers et maladies génétiques.

Au passage, je me demande comment ont pu faire nos « gastraunotes » en culottes longues et pressurisées, sur la Lune, il y a plus de 50 ans ?

Bref ! le rêve martien est un peu embourbé dans la vase du mensonge là où nos ingénieurs de la NASA ne savent même pas comment « retourner » sur la Lune. La NASA se gratte donc la tête et cherche des parades : trajets et séjours raccourcis, boucliers antiradiations, abris souterrains... Mais ils ne changent pas le fond du problème qui est : comment envisager la colonisation de Mars, qui suppose des vies entières passées là-bas sans attraper moult cancers et des mutations en tous genres. La solution est donc de les provoquer délibérément.

Voila pourquoi George Church, généticien, biologiste et fondateur du Consortium for Space Genetics de Harvard déclare : « Une voie probable pour la réduction des risques dans l'espace semble impliquer l'ingénierie biologique des futurs astronautes».

Ecoutez-donc ou relisez la regrettée Claire Séverac, n'avait-elle pas  raison !?

Semblant donner raison à l’Ecclésiaste I,9, il parait évident que nos scientistes désirent faire mumuse avec nos gènes tout comme le prétendent certains, nos visiteurs ET le firent un jour avec pithécanthrope ou les anges avec nos belles terriennes.

Là-dessus, pour bien enfoncer le clou dans le « cercueil divin » certaines voies connues en rajoutent une louche.

Obama déclare que « de nouvelles religions pourraient naître et que les Etats Unis pourraient dépenser plus en armes si un rapport sur les OVNIS confirme une vie extraterrestre. » Bill Clinton lui emboite le pas en disant que « des extraterrestres "volent" et qu’il est convaincu qu’il y a de la vie ailleurs. » Nous l’avons vu, ils ne sont pas les seuls à ensemencer ainsi dans l’esprit des peuples un « joli » scénario hollywoodien.

Et il a raison Obama ! Lorsque l’on voit la frénésie vaccinale pour un virus qui ne tue pas plus qu’une bonne grippe, comment ne pas imaginer pléthore de connards se mettre à adorer des statues gigantesques changeant d’apparence comme des caméléon. Une belle et nouvelle religion en répétition à celle qui s’instaurera avec l’arrivée imminente de nos « Grands frères de l’espace ».

Il n’y a pas que nos ADN qu’on tente de changer. La vie et la reproduction humaine libre que l’élite cherche à faire disparaître en partie est également impactée par des idées insidieuses. Voila pourquoi de multiples activités reliées à la fierté gay me font penser que nous y sommes arrivés à cette période dite de REVELATION mêlant adroitement hypocrisie et idées fausses. Oui ! Nous arrivons au terme et l’ENFANT VA NAITRE.

Le 1 juin, les Geants de San Francisco sont devenus la première équipe de Baseball à porter des uniformes reflétant la fierté gay.

Coïncidence ? Le mouvement LGBTQ impacte désormais le monde entier, et les USA, repère de Soros, en sont les instigateurs.

Le secrétaire d’État Tony Blinken a autorisé les missions diplomatiques américaines à arborer le drapeau de la fierté LGBTQ sur le même mât que le drapeau américain dans les ambassades et les consulats.

Décidément, ça ne sent pas bon du tout. Cela sentirait bientôt le souffre comme à Sodome et Gomorrhe que ça ne m’étonnerait pas le moins du monde.

En attendant, que DIEU garde ceux qui auront compris mon propos. Quant aux curieux qui désireront développer ces sujets passionnants, mon prochain livre à paraître risque de leur SECOUER LA PULPE DU FOND.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Fin

Olivier

Commenter cet article