Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

De la « mythologie » à couillonavirus (Partie deux)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Le système de contrôle du mental humain est entretenu par l’ensemble des croyances, par l’ADN, mais aussi par notre comportement. Et sommes-nous toujours complètement conscient de ce comportement ? Non bien entendu, car une grosse partie de nos pensées ne sont pas les nôtres … ! La parade à ce « téléguidage » c’est une glande pinéale seine. Et « ils » le savent, sinon il n’y aurait pas de fluor dans l’eau du robinet … ! Vous comprendrez plus loin !

Accrochez-vous bien ça va monter sévère !

Les occultistes la nomment le « 3e œil » et en détournent le sens premier... Vous comprendrez bientôt pourquoi. Tous les processus biologiques sont fonction des interactions du champ électromagnétique. Ces champs EM constituent le lien entre le monde des formes et les schémas de résonance ; ils stockent les modèles d'information. Et le pont qui relie les résonances du système solaire et les fréquences cérébrales se situe dans l'hélice de l'ADN humain que nos vilains garnements viennent chatouiller grâce à leurs vaccins ARM messager…

Ainsi le champ isoélectrique de basse fréquence de la Terre, le champ magnétique terrestre, et le champ électrostatique qui émanent de nos corps (aura ou corps astral), sont étroitement imbriqués ; nos rythmes internes interagissent avec les rythmes externes affectant notre équilibre.

Il y a là de quoi faire danser la « Danse de Saint Guy », une sarabande endiablée à tout corps astral ! Tout est lié mes amis, âme, corps et esprit qui pour certains sont même reliés à l’ESPRIT. Mais pour l’instant restons terre-à-terre pour vous dire que certains phénomènes des champs électromagnétiques ont pu être associés à une diminution de la résistance immunitaire et à la prolifération de cellules anormales puisque (tumorales).

Il n’est plus à démontrer que l’homme est relié et connecté à la Terre mère. Et ceux que nous appelions bêtement « sauvages » le savaient parfaitement. Parmi eux citons les Amérindiens, les tribus Amazonienne, les Indiens d’Amériques etc…

Ainsi, l’homme n’est-il pas mis à la terre mais bel et bien relié à celle-ci pour son plus grand bien-être ! Or, fait étrange, tout semble orchestré pour que « l’homme dit moderne » s’éloigne de la Terre mère, et de cette connexion. En effet, nos lieux de vie : appartements et maisons, nous isolent, tout comme nous isolent nos routes goudronnées, nos voitures, nos chaussures, nos trottoirs, etc. … Mieux encore, dans nos villes, le peu d’espace ou la terre est encore visible, et ou les arbres sont encore en place, ces espaces nous sont interdits… !

La modernisme nous a coupé de notre connexion avec notre Terre. Couillonavirus, distanciation aidant nous a coupé des nôtres, et les ondes Bluetooth, wifi, 5G, sont en train de nous couper de notre essence-ciel, sans même que nous nous en rendions finalement compte. En plus, des singes savants désirent nous injecter une soupe infâme, un composé de nanoparticules censé nous protéger d’un monstrueux virus ne tuant pas ou presque. Vous comprendrez plus loin !

Mais pour l’instant restons en à notre planète et ses consœurs.

Ceux qui auront lu mes articles concernant le climat https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/07/voulez-vous-comprendre-pourquoi-rien-ne-va-plus-meme-le-climat.html  savent que tout n’est que cycles et rien n’y échappe : humains, animaux, nature et astres. Cycles solaires aidant, les champs magnétiques influençant la planète commencent à changer de forme et même à se déplacer. Ce phénomène perturbe les animaux suivant habituellement les lignes magnétiques de la Terre durant leur migration. Des cétacés s'échouent, et les oiseaux changent leur trajet de migration habituel.

En fait, certains ne s'y retrouvent plus puisque les lignes magnétiques qu'ils suivaient habituellement se sont déplacées et que leurs routes migratoires s'en trouvent modifiées. Outre les animaux, ces modifications des champs magnétiques influencent aussi beaucoup les émotions des humains expliquant la recrudescence des faibles du haut.

Ce phénomène est comparable à celui des phases de la Lune perturbant le comportement de certains. Lorsqu’elle se rapproche de la Terre, le champ magnétique de notre planète est légèrement perturbé et influence particulièrement les humains qui sont déjà en état de déséquilibre ou d'instabilité émotionnelle.

Cette perturbation les déstabilise au point que leur comportement habituel peut changer radicalement. Imaginez donc ce qui se passerait si le champ magnétique de toute la planète se modifiait subitement… Dans certains cycles, les deux grosses dames de notre système solaire jouent un rôle déterminant. Suivant l’alignement de Jupiter et Saturne, elles déclenchent ou non des tempêtes magnétiques et des taches solaires. Ainsi, ces deux planètes influent sur le Soleil.

Le cycle 24 fut intense, ces planètes ayant eu pour effet de stimuler FORTEMENT les éruptions solaires au moment où précisément, le 24e cycle du Soleil atteignait son MAXIMUM. Tout ceci est une énorme chambre d’échos où les « deux grosses » donnent le rythme au Soleil qui, par redondance, vient ensuite jouer de la harpe sur le bouclier magnétique polarisé de notre bonne vieille Orange bleue, entraînant un changement de la localisation des pôles géographiques. On sait que les pôles Nord et Sud du champ sont susceptibles de s’inverser.

Les laves solidifiées sont là pour en témoigner puisqu’elles pointent alternativement vers les régions australes ou boréales.

Depuis quelques décennies, on a d’ailleurs observé l’extension croissante d’une anomalie du champ magnétique dans l’Atlantique Sud. Il y a environ un siècle, le génie Nicolas Tesla avait mis en évidence un phénomène de vibration électromagnétique au niveau terrestre.

Cinquante ans plus tard, un scientifique du nom de Schumann lui a tendu la main en analysant le phénomène. Il a mis au point un modèle mathématique permettant d’expliquer ce phénomène vibratoire composé d’ondes complexes que l’on peut décomposer avec une onde de base d’une fréquence de 7.83Hz, et d’une série d’harmoniques, multiple.

Cette vibration est souvent vue comme le battement de cœur de la terre. L’atmosphère sous l’ionosphère (à environ 60 km d’altitude) se comporte comme un guide, une chambre d’échos, et le phénomène observé est lié à la propagation des ondes à travers ce guide. Certains affirment que la fréquence de 7,83Hz n’avait pas bougé depuis des millénaires, et que depuis 1987, elle est passée à 12Hz ! Ainsi, les battements de cœur augmentent depuis.

Coïncidences ou hasard, sachez que le projet HAARP qualifié longtemps de théorie « complotiste » a vu le jour dans les années 90.

Rappelons également que ce projet permettrait de contrôler le climat et bien plus grâce à l’utilisation d’ondes très basse fréquence (en 2004, des essais ont permis d’allumer un point vert dans le ciel, visible à l’œil nu). Et en février 2005, rebelote, la lueur verte s'est rallumée. L'explication donnée à ce phénomène inattendu est que le signal radio (pulsé) avait dû amplifier localement la puissance de l'aurore boréale. Ne pensez pas que je m’éloigne de mon sujet, loin de là !

Les fréquences émises par le cerveau varient en fonction de son activité : Les ondes bêta (12-45Hz), sont émises par le cerveau à l’état de veille, et également pendant le sommeil paradoxal (phases oniriques du sommeil). Les ondes alpha (8-12Hz), sont émises dans un état de relaxation légère (au repos, les yeux fermés). Les ondes thêta (4-8Hz), sont émises pendant l’endormissement, pendant la première phase de sommeil lent (c'est-à-dire non paradoxal), et également pendant la relaxation profonde (méditation, hypnose, ...). Quant aux ondes delta (0,5-4Hz), elles sont émises par notre cerveau durant le sommeil profond.

Retenez bien que les états de transes profonds permettent d’obtenir ces ondes delta, mais difficilement à cause du risque d’endormissement. Reste cette bande de 8 à 12 Hz correspondant à la fréquence de l'onde alpha du réseau neural, fréquence qui correspond à celle de résonance de la Terre (fréquence de Schumann).

Conclusion : le rythme alpha de notre cerveau est très proche de celui que la terre produit et qui est appelé champ Schuman (7,83 hertz). Cette relation entre le champ magnétique terrestre, l’accélération de la fréquence de résonance et le cerveau humain, nous démontrent, que nous le souhaitions ou pas, que les choses bougent...

Lorsque les astronautes rentraient de leurs missions spatiales, ils avaient tous de sérieux problèmes de santé. En effet, lorsqu'ils volaient au dehors de l'Ionosphère, il leur manquait cette fréquence vitale de 7,8 Hertz. Pour résoudre ce problème majeur, on installa à bord des vaisseaux de l'espace des générateurs d'ondes de Schumann artificielles.

La NASA a, sur ce sujet, multiplié les études et prouvé que si l'on enferme quelqu'un dans un bunker totalement isolé magnétiquement, de graves problèmes de santé surviennent rapidement accompagnés de rythmes cardiaques complètement anarchiques. Dès que l'on émet des pulsations de 7,8 Hertz à l'intérieur, immédiatement les conditions se stabilisent.

Notons encore que beaucoup de problèmes cardiaques surviennent durant les tempêtes électromagnétiques sur Terre ; ils sont dus aux perturbations de ces ondes RS ou onde Schumann. Actuellement, toutes les recherches faites sur la RS indiquent que la fréquence de base de la RS a augmenté dangereusement créant une menace pour toute la Biosphère et pour la santé et l'avenir de l'espèce humaine.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/08/de-la-mythologie-a-couillonavirus-partie-trois.html

Commenter cet article