Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Leur Ordo ab Chaos. (Partie trois)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Ne soyez pas égoïstes, faites circuler l'information : si un article de ce blog vous a intéressé, interpellé, partagez-le par mail ou sur les réseaux sociaux. Quant à moi, toute peine méritant salaire, vous pouvez m’aider en achetant mes livres et en les faisant circuler autour de vous. D’avance merci !

Avant la fin du 15e et début du 16e siècle, l’histoire était complétement englobée en un récit ou l’homme était entièrement dépendant de Dieu et de sa volonté. L’histoire de la Création, de la Chute, du message christique, et d’un âge d’or encore à venir étaient tous omniprésents. Ce temps nommé souvent Moyen Âge fut un temps où Dieu qui était au centre de tout et de tous.

L’homme y était un acteur, mais passif. À partir des travaux de certains individus style Copernic ou Galilée, les choses vont changer et les « acteurs » se déplacer.

L'astronome polonais Nicolas Copernic a conquis une gloire universelle grâce à sa théorie du mouvement de la Terre et des planètes. Galilée, quant à lui, chercha à prouver par l'observation directe, que le système héliocentrique est la réalité. Des théories que j’approfondirai bientôt dans mon livre à paraître et consacré aux mensonges de la NASA des francs-maçons.

De Copernic à Voltaire, les hommes vont remettre en cause le pouvoir de Dieu pour écrire une histoire structurée par des lois qui la rendrait irréfutable. L'objectif étant de conduire l'homme vers le progrès... Ces chercheurs contribueront donc fortement à déplacer les « forces » en présence, faisant progressivement passer la Terre, centre du monde et marchepied divin, à un système beaucoup plus vaste voir infini où Dieu a autre chose à faire plutôt que d’intervenir en permanence dans les affaires humaines. Allait ainsi s’insinuer pernicieusement l’idée qu’un être déchu allait seul pourvoir à son salut par le biais de ses œuvres.

Depuis le Déluge, seule date vraiment connue à l’époque, l’homme avait eu un destin qui désormais lui appartenait. Un destin qu’il devait s’inventer seul ou tout au moins le restructurer.

Pour une certaine classe, c’est l’Eglise qui avait, durant trop longtemps, écarté l’homme de son destin. Ainsi à partir du milieu du 18e siècle allait s’insinuer l’idée que le progrès avait depuis toujours été constant et régulier, et que ce fameux moyen Âge, même sous emprise religieuse avait néanmoins constitué un temps de progrès. Turgot et Condorcet ne diront rien d’autre.

Était venu le temps de l’émancipation en une Renaissance des Arts et des Lettres et une histoire réécrite et voulu sans Dieu, tout au moins sans celle du vrai Créateur, car cette Renaissance avait été à la fois une période de l'histoire et un mouvement artistique. Elle avait vu progressivement le jour en Italie, aux 14e et 15e siècles, puis dans toute l'Europe, et allait se terminer vers la fin du 16e siècle, marquant la fin du Moyen Âge et le début des Temps modernes.

Des Temps modernes ayant pour triste apogée (nous) et le progressisme, c’est-à-dire l'annihilation des lois naturelles au profit du « moi je », « j'ai le droit ». C’est l'apogée de l'individualisme au détriment du collectif. Un comportement parfaitement voulu par l’élite et faisant de chacun un électron libre facilement captable par le système. C'est l'homme qui se fait dieu.

C’est l’idée de la jouissance, immédiate, à courte vue... puisqu’en incitant beaucoup à se vacciner avec n’importe quoi simplement pour pouvoir prendre un café en terrasse. Cet état d’esprit sera progressivement introduit dans l’homme laïc, à doses homéopathiques, par des hommes qui ne le sont pas puisqu’adeptes du Grand "G".

La laïcité est un concept maçonnique institué contre Dieu, forgé notamment par Jules Ferry, célèbre député franc-maçon sous la Troisième République et principal ORDONATEUR de la loi de 1905 : l'éviction de Dieu et l’arrêt progressif de l'éducation morale religieuse à l'école.

Ce début de 16e siècle se caractérise par l’éclosion de la Renaissance et du protestantisme, une nouvelle ère avec un nouveau cycle mettant Dieu à l’écart et l’homme au centre de tout avec « ses lumières ». Ce cycle va durer cinq siècle (500 ans : âge d’un Phénix) pour culminer à notre époque avec, en apothéose, les projets fous autant que transgéniques de névropathes style Klaus Schwab.

C’est à dire le parachèvement d’un projet collectiviste d’humanité entièrement soumise et contrôlée par une élite sataniste. Il fut un temps, lointain, où cette église catholique déjà fortement déviante par rapport au message apostolique, dénonçait néanmoins la franc maçonnerie. Désormais, il n’en est plus rien ! Vatican II constituera à cet égard le cimetière de cette « Eglise traditionnelle romaine ».

1789 étant, selon le Cardinal Suenens, l’équivalent de Vatican II dans l’Eglise, il n’est pas étonnant qu’il en soit ainsi. Le Cardinal Suenens était lui-même un frère la truelle, fait révélé par l’avocat italien devenu journaliste Mino Picorelli, en 1978, ce qui lui vaudra quatre balles dans le buffet. Pecorelli fonda l'agence de presse Osservatorio Politico, par l'intermédiaire de laquelle il révéla de nombreux scandales politiques dont l'affaire Aldo Moro.

Dans un numéro, il publia une liste de 121 personnes, soi-disant membres de loges maçonniques comportant des laïcs mais surtout un bon nombre de cardinaux, évêques et prélats de haut rang. Le 20 mars 1979, il sera mortellement atteint de quatre projectiles. Licio Gelli maître de la loge P2 puis Andreotti seront soupçonnés d'être les commanditaires.

Avec François dit El Papa, nous atteignons des sommets vers ce Nouvel Ordre Mondial entièrement voulu.

Celui qui est à la botte de l’élite n’en est pas à une diatribe prêt à l’égard du patriotisme tout en caressant le NOM dans le sens du poil. Cette secte conciliaire possède donc des sérieuses accointances avec l’oligarchie sioniste mondialiste.

Voilà pourquoi, il y a peu, en 2020, la maison mère s’est fendue d’un « Conseil pour un capitalisme inclusif avec le Vatican », une nouvelle alliance de dirigeants d'entreprises mondiales. Ce Conseil « invite les entreprises de toutes tailles à exploiter le potentiel du secteur privé pour construire une base économique plus juste, plus inclusive et plus durable pour le monde. »

Il est dirigé, excusez-moi du peu ! par un groupe de dirigeants internationaux, connu sous le nom de « Gardiens du capitalisme inclusif », qui se réunit chaque année avec le pape François et le cardinal Turkson.

En liaison directe avec l’ONU, pur repère de FM, Bergolio, alias le pape François en est donc dans la dernière ligne droite avant notre esclavage. Pour se faire, il s’est lié aux Rothschild, par l’intermédiaire de Lynn Forester de Rothschild, fondatrice du Conseil et associée directrice d'Inclusive Capital Partners, à la City de Londres, et à un homme qui fait partie du top 30 des économistes les plus cités au monde, Larry Summers, économiste et homme politique américain, ex-membre de l'équipe de transition de Barack Obama. Tout ce petit monde bénéficie bien entendu du soutien de toutes les fondations philanthropiques style Carnegie et Rockefeller en passant par toutes les banques les plus puissantes au monde.

Ce genre de rencontre est destinée à nous distiller encore et toujours ce même genre de discours lourd et sirupeux à destination des pauvres : de la « médecine vaccinale enrobée de miel » comme aurait pu l’écrire Thomas More.

Dans une lettre du 4 avril dernier à destination de la directrice du FMI, notre « bon » Bergoglio annonce la couleur et sans sourciller le moins du monde. Celui à qui j’ai déjà consacré deux articles : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/01/les-sombres-artisans-de-notre-malheur-partie-une.html et https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/01/el-papa-lache-par-les-progressistes.html

Là, dans cette lettre du 4 avril 2021, que je vous invite à lire, voici ce que El Papa déclare en substance à Kristalina Georgieva, Directrice Générale du FMI :

https://www.vatican.va/content/francesco/fr/letters/2021/documents/papa-francesco_20210404_lettera-banca-mondiale.html

Mais revenons à Davos, un autre beau repère de s… Les sept autres prévisions du Forum de Davos constituent en fait, en parfaite liaison avec ce qui vient d’être vu, un pur programme de soumission complète des peuples via l’intelligence artificielle (IA).

Et dans ce parachèvement du PLAN, Covid-19 aura su jouer, comme par hasard, le facteur déterminant à utiliser afin d’achever l’édifice avec son œil trônant au sommet. Horus est ainsi de retour !

Le fer de lance permettant l’achèvement et la pose de la pierre de faîte, c’est le tout numérique qui transpire de la couverture de The Economist 2019 et des livres de Schwab.

Voilà pourquoi, ils « craignent » les cyber attaques et veulent, en « bon père de famille », nous en protéger. Cyber Polygone c’est fait pour ça ! Depuis 2015, le Département américain à la Défense communique officiellement sur le fait que « la menace de cyber guerre dépasse celle du terrorisme ».

Et si le Pentagone communique ainsi, c’est que ça pu ! Traduction : le Deep State, en relation avec des organismes comme ceux du vieux Schwab, travaillent tous de concert à nous couper tout moyen de communication en faisant d’une pierre deux coups, au moment où les peuples s’éveillent contre ce Fascisme sanitaire désormais visible à ciel ouvert.

Le Great Reset c’est faire table rase du passé : économies et monnaies des pays. Ils ont donc choisis l’option pyromane : celle de tout bloquer et de nous enfermer pour en finir avec nos économies déjà moribondes. Ils vont bientôt, cyber attaques aidant, mettre le feu à ce qu’il en reste pour ensuite venir en sauveur avec une monnaie mondiale entièrement numérique. On en revient alors à The Economist de 1988, avec en couverture un Phénix qui devait renaitre de ses cendres « aux environs » 2018.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/09/leur-ordo-ab-chaos.partie-quatre.html

Commenter cet article