Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les prophètes du Diable. (Partie 5)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Le Sionisme aux manettes du monde.

Retour à la première partie : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/10/les-prophetes-du-diable.partie-1.html

Donc on parle de réduction de population, mais laquelle ? Ce rapport fait l’éloge de la réduction des émissions de carbone, dans le sens où moins de population c’est aussi moins de nouveaux logements à construire en Grande-Bretagne. Le mouvement écologiste salue depuis longtemps le contrôle de la population comme un moyen de sauver le monde de la soi-disant crise climatique. Dans un exemple notable que j’évoque dans mon second livre paru en 2014, le fondateur de CNN, Ted Turner, appelait à une politique de l’enfant unique à la chinoise afin de sauver la planète du changement climatique en 2010.

Turner qui a cinq enfants, avait également suggéré que les « droits de fertilité » pourraient être commercialisés afin d’inciter les personnes pauvres à ne pas avoir de gosses en tirant profit de la vente de leur crédit d’enfant à des personnes plus riches.

D’autres personnalités de cette gauche progressiste en vue en Occident, notamment Alexandria Ocasio-Cortez et le prince Harry et Meghan Markle, ont tous laissé entendre qu’ils pourraient avoir moins d’enfants qu’ils ne l’auraient fait sans le changement climatique. Bien entendu, l’élite satanique autant que pragmatique reconnaît à travers ce rapport qu’une population en déclin et vieillissante entraînerait des pénuries de main-d’œuvre, mais elle souligne le recours à l’automatisation et à la migration comme solutions possibles au problème, ainsi que l’augmentation de l’âge de la retraite. Voyez-vous ainsi comment tous les morceaux du puzzle prennent place ?

Ce rapport précise en outre qu’il y a plus de 800 millions de personnes prêtes à quitter leur pays pour d’autres « Eldorado ». Nos satanistes peuvent se frotter les mains, les mêmes qui sont à l’origine des désordres dans ces pays provoquent ensuite les migrations en force vers la vieille Europe chrétienne (EDON).

Ils orchestrent ainsi machiavéliquement la dissolution de nos vieilles sociétés tout en facilitant la venue de travailleurs corvéables à souhait. Ils peuvent en effet contribuer à remédier à la pénurie de main-d’œuvre dans certaines circonstances, ainsi qu’à stimuler les recettes fiscales et les fonds de pension.

Mais de telles migrations si chères à Attali et ses coreligionnaires peuvent avoir des « effets négatifs » tant sur les pays d’origine que sur les pays de destination, en faisant baisser les salaires en augmentant la réserve de main-d’œuvre et en acceptant, dans de nombreux cas, de travailler pour des salaires inférieurs.

Mais ce que ce rapport omet hypocritement de mentionner est ce fait expliqué plus haut : La grande majorité de la croissance démographique enregistrée en Albion ces dernières années est le résultat de politiques d’immigration massive.

La migration massive de ces vingt dernières années a vu la population née à l’étranger atteindre 9 millions de personnes et celle des minorités ethniques passer à 13 millions, ce qui pourrait entraîner une rupture voulue par l’élite : celle de la cohésion sociale. Pourquoi ? Parce que comme en Gaule, Albion a vu sa population étrangère monter en flèche pendant que la population autochtone a été confrontée à un déclin drastique, avec des taux de fécondité tombant l’année dernière à la moitié de ceux observés pendant le baby-boom d’après-guerre.

Mais ça, c’est comme le Sionisme, il ne faut jamais en parler sous motif de passer pour un sale fasciste, raciste, antisémite et blablabla …

Mais revenons un instant au pays de Skippy le kangourou !

Pour comprendre comment un tel pays synonyme de paradis a pu en arriver là, il suffit de se replonger dans son histoire, mais la vraie ! Dès le départ, on y retrouve toujours et encore la trace de ceux que je dénonce dans cette série d’articles.

L’Australie a associé ses premiers efforts de quarantaine dans les années 1800 et début 1900 à sa politique raciste d’une « Australie blanche ». John Cumpston en sera le premier directeur général de la Santé. À l’époque, il clamait haut et fort que :  « la quarantaine était destinée à préserver le continent des maladies et de  certaines races d’étrangers dont les coutumes impures et le manque absolu de conscience sanitaire constituent une menace permanente pour la santé de toute communauté. »

Les « centres de résilience nationale » font désormais écho à ce passé peu ragoutant, dans le cadre du système strict de contrôle des frontières de l’Australie, souvent condamné pour son recours à la détention offshore indéfinie pour les demandeurs d’asile.

Le sénateur australien Malcom Roberts est un politicien courageux et non corrompu (il y en a encore). Il remet en question la politique « du tout vaccin » pratiquée par son pays. Il parle des solutions alternatives et complémentaires comme l'ivermectine et n'hésite pas à dénoncer Big Pharma et la censure Big tech et à conclure par un cinglant « le gouvernement australien a du sang sur les mains » ! https://twitter.com/i/status/1433576191349374982  

Hélas, question sang, l’Australie n’est pas la seule. Malcolm Roberts est membre du Sénat australien. Il a le mérite d’utiliser des mots clairs pour ses collègues et le public : « Le camp qui enferme les gens pour le crime d’être en bonne santé, arrête les manifestants, asperge les enfants de gaz poivré et bat les mamies, interdit les livres et la messagerie électronique, censure les médias sociaux, envoie des lettres de menace, oblige les petites entreprises à fermer, incite les gens à dénoncer les dissidents et interdit les médicaments sûrs qui fonctionnent depuis 60 ans est du mauvais côté de l’histoire dans une évolution effrayante. »

Le cheval de Troyes de cette tragédie n’est autre que notre système immunitaire qu’ils veulent affaiblir par tous les moyens (psychologiques et biologiques) jusqu’à en faire une forteresse sans murs ni armée et qui laissera tout passer. Après avoir empoisonné des générations sous la malbouffe et les antibiotiques, les rendant toujours plus fragiles, ils sont en train de stopper, c'est-à-dire de créer artificiellement la pénurie de tout, y compris la chaine logistique de distributions faisant que les habitués vont tomber comme des mouches au moindre rhume. Ils vont vous faire participer à votre propre extinction et avec votre consentement aux gré des antennes 5G et autres smartphones dernier cris.

https://crowdbunker.com/v/7xG1gaYYRf

Le danger n’est donc pas l’exécutant semblant aux commandes, mais les kabbalistes qui tirent les ficelles en coulisses.

Comme en informatique, les présidents ne sont que des pare-feu servant à masquer le vrai pouvoir.  De même que sur le plan religieux, vouloir faire croire que catholicisme et islam dominent est un mensonge. Charlie hebdo leur tapait continuellement dessus, sauf sur … Il suffit donc de regarder qui l’on ne peut critiquer dans cette ripoublique pour comprendre qui dirige : c’est la loge des loges, la synagogue, la Mafia Khazar.

TOUTES les familles royales européennes sont d’origine kazanienne autant que babylonienne. Ce satanisme impliquait des cérémonies occultes toutes basées sur l’ancien culte de Baal : la chouette (celle qu’arborait fièrement Macron sur son tee shirt).

Afin de tromper la confédération des nations dirigée par la Russie, on a fusionné ces pratiques lucifériennes avec le judaïsme en créant une religion secrète hybride autant que satanique et connue sous le nom de talmudisme babylonien. Elle est devenue la religion nationale de la Khazarie et s’est poursuivie jusqu’à ce jour, tout comme leurs cérémonies occultes de sacrifice d’enfants, qui sont en fait d’anciennes adorations de Baal.

https://youtu.be/Jd3_9ldXRxg et https://youtu.be/MgHw8CINQTQ

Ces cultes nécessités des victimes sacrifiées et quelque fois du cannibalisme. Même si ces « coutumes » semblent avoir disparues, on les réintroduit machiavéliquement par le biais de la nourriture et des vaccins. Une célèbre boisson que les jeunes adorent n’avait-elle pas défrayée la chronique, il y a quelques années, avec un exhausteur de goût à base de cellules de bébés avortés ? Les vaccins covid ne contiennent-ils pas des cellules d’embryons avortés ?

Beaucoup trop sur cette terre n’on aucune conscience du niveau de corruption atteint dans tous les domaines, et c’est pour cela que le CHATIMENT arrive. Il est minuit moins quelques seconde à l’Horloge Divine. Lorsque vous savez que c’est le MAL qui dirige cette planète, lorsque vous l’avez parfaitement intégré, plus rien ne vous étonne et surtout pas ce qu’ils veulent faire de nous et surtout des survivants à l’holocauste vaccinale.

Observez comme tous ceux qui leur sont assujettis sont vils et sans âmes, et surtout prêts à toutes les compromissions afin de garder leurs petits avantages sociaux. Les journalopes sont compromis et la presse économique appelle de tous ces vœux ceux de Klaus Schwab et son Great Reset. Certains jouant la cinquième colonne font quelquefois mine de se révolter, mais il n’en est rien. Tout comme nos politicards, ils sont à plus de 99% vendus aux intérêts de la Bête en devenir.

Cette Bête va s’attaquer à tous les pans de nos existences. En début d’année, le Gouvernement lançait une de ses grandes enquêtes dont il a le secret. L’Agence nationale de la cohésion des territoires lançait ainsi une consultation en partenariat avec les ministères en charge de l’autonomie, du logement et de la cohésion des territoires. Une consultation nationale sur les nouvelles formes d’habitat, et en particulier l'habitat inclusif, était à l’ordre du jour. Bref, ce qu’il convient d’en retirer c’est que Jupiter veut en finir avec l’habitat individuel.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier.

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/10/les-prophetes-du-diable.partie-6.html

Commenter cet article