Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les prophètes du Diable. (Partie 7)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Le Sionisme aux manettes du monde.

Retour à la première partie : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/10/les-prophetes-du-diable.partie-1.html

Descendons plus avant dans les abysses du Deep State. Je développerai la chose en détail plus en aval, mais d’ores et déjà sachez que l’origine du mouvement sioniste prend sa source dans les anciennes tribus khazars pour aboutir dans les organisations contemporaines des élites mondialistes qui, comme Attali l’indique, préparent une autre grande guerre « contrôlée » avec une fin convenue contre les peuples. Une guerre à plusieurs fronts, l'un d'entre eux confronterait la Chine post-communiste à l'Occident pré-communiste.

Pour comprendre en un trait l’histoire de la commande de sous-marins à la France, il faut savoir ceci : Les dirigeants fantoches du Royaume-Uni et de l'Australie, (nouveau test de la dictature verte autant que covidienne) nous décrivent bien le modèle des futures prisons libérales occidentales), feignent de s'alarmer (sous-marins à l’appui) de l'expansionnisme chinois dans le Pacifique.

Dès lors l’Europe et la Pologne ne valent plus un clou aux yeux ou plutôt à l’œil du Big Brother américain qui préfère remplacer la Pologne par l’Australie. L’élite planifie cette guerre de la même manière qu'elle a planifié couillonavirus. Cela nécessite de nombreux préparatifs. Le scénario semble être très similaire à celui de la Seconde Guerre mondiale : une grande dépression mondiale provoquée par les financiers de la City et de Wall Street précédée ou accompagnée du financement de la Chine. Étant donné que de nombreux acteurs sont des puissances nucléaires, la grande guerre va être une guerre d'usure qui laissera tous les pays participants épuisés, à l'exception du petit coq israélo-sioniste.

Bien sûr, l'OTAN est le bras armé d'Israël, la patrie de choix des Rothschild, mais ce bras est devenu tremblant face à une possible invasion jaune qui passerait au galop par-dessus les États défaillants d'Irak et de Syrie. "La Serbie pourrait jouer un rôle important dans l'ambitieux projet chinois de nouvelle « route de la Soie » destiné à multiplier les échanges entre l'Europe, l'Asie et l'Afrique", a déclaré Xi Jinping. Cette route  atteint Belgrade, donc les pays de l'Est peuvent déjà commencer à trembler car les hordes de  Jacob Frank et son "Golem", sont à nouveau sur eux.

Il est difficile de comprendre pourquoi ils veulent provoquer la troisième guerre mondiale prédite par le maçon sataniste Albert Pike auquel j’ai déjà consacré une longue série d’articles (6), alors que les sionistes dominent déjà le monde entier et qu'il n'y a qu'un seul système économique : le corporatiste-communiste (c'est-à-dire une élite entourée d'un luxe prohibitif et d'une masse  d'esclaves se tuant au travail), une seule religion : le satanisme vert-covid, et un seul parlement mondial : l'ONU et ses  satellites de la mort :  Bilderberg, Davos, etc.

Selon les dérives d’un Attali et de ses coreligionnaires, le patriarche khazar-Rothschild souhaite établir sa cour satanique définitivement à Sion et y recevoir ses vassaux d'Orient et d'Occident. Faut-il y voir là l’unique attrait de ce monstrueux carnage prévu : une Capitale mondiale à Jérusalem ?

Dans ce scénario, l'ONU (le parlement mondialiste) sur le changement climatique inexistant, ou plutôt le changement climatique causé par les géo-ingénieurs de Bill le coyote, joue un rôle déterminant qui provoquent des cataclysmes climatiques là où c’est nécessaire (chez les récalcitrants au NOM) c'est-à-dire tous ceux hostiles aux libéraux anti-liberté, pro-usure et pro-avortement.

Les néo-fascistes sont en fait des sionistes déguisés en militants d'extrême-droite, de la même manière que les communistes sont des sionistes déguisés en militants d'extrême-gauche. Les néo-conservateurs nord-américains sont des sionistes déguisés en conservateurs et les libéraux des sionistes déguisés en politiciens modérés de centre-gauche ou de centre-droit qui délèguent aux extrémistes sionistes la tâche de mener des attaques terroristes.

C’est compliqué autant qu’ubuesque, mais c’est ainsi que va ce monde/démon.

Les fascismes de l'entre-deux-guerres constituaient une série de mouvements nationaux. Chacun avait ses propres caractéristiques selon le pays. Ils surgissaient en réaction à la "menace communiste" financée par le sioniste Jacob Schiff, homme de paille des Rothschild, et à l'impérialisme sioniste britannique.

L'alliance entre l'Angleterre et l'Union soviétique ne laisse aucun doute sur le fait que le communisme et le libéralisme anglo-saxon étaient un piège qui a écrasé toutes les nations européennes et les a transformées en colonies de la City et de Wall Street.

Après la Seconde Guerre mondiale, des loges maçonniques comme Gladio ont recréé ou réinventé des fascismes pour servir leurs objectifs : l'agrandissement d'Israël. Pour comprendre le procédé, voici un exemple type. Récemment, Anders Breivik est ce terroriste norvégien d'extrême droite qui a perpétré et revendiqué les attentats d'Oslo et sur l'île d’Utøya qui ont fait un total de 77 morts et 151 blessés le 22 juillet 2011. Son idéologie est décrite dans un document (1000 pages) qu’il avait distribué électroniquement le jour des attaques.

Il y indique son soutien au « conservatisme culturel », à l'ultranationalisme, au populisme de droite, à l'islamophobie, au sionisme et au nationalisme blanc. Point essentiel : Il y considère l'islam et la plupart des partis politiques européens comme des ennemis des Lumières et exige l'annihilation du multiculturalisme, ainsi que l'expulsion hors d'Europe de toutes les personnes revendiquant les principes du Coran pour préserver l'acquis des sociétés occidentales, qu'il assimile à la chrétienté.

Ce qui ressort donc de cette idéologie c’est qu’Anders Breivik est un nationaliste de la nouvelle école ; c'est-à-dire un défenseur de la seule nation ayant le droit d'exister : Israël. Dans son manifeste de 1 000 pages, il a déclaré à plusieurs reprises sa ferme conviction que tous les nationalistes doivent défendre et soutenir Israël à tout prix. Tous les partis nationalistes européens sont désormais anti-islamistes. Ne rejoint-on pas là les théories d’un Zemmour VRP de l’Etat sioniste, qui désire voir la vieille Europe chrétienne partir en croisade contre un Islam, qu’ils ont su longtemps attiser, mais qui désormais leur fait peur ?

Autrement dit, ils proposent de défendre les nations européennes des terroristes islamistes endoctrinés et entraînés par les agents de la CIA, du MI6 et du Mossad et de les protéger de l'immigration massive de musulmans en provenance de pays (comme la Syrie, la Libye ou l'Afghanistan) déstabilisés ou détruits par Israël et ses colonies occidentales attisées par le jeu infame des Sarkozy et des BHL.

Nous découvrons là un jeu dangereux, un jeu d’échec, où une Marine le Pen a cru bon de déplacer ses pions en faveur d’un Israël qui lui crache désormais au visage, remplacée qu’elle est par un Eric Zemmour plus banquable vis-à-vis de l’opinion publique.  Voilà ce qu’il en coûte à un ex- Front national  trop prudent pour ne pas attaquer Israël et se limitant à diaboliser les islamistes. Il vaudrait mieux qu'ils se dissolvent car pour dissoudre les États nationaux et les transformer en satellites du sionisme international, nous avons déjà l'OTAN et le Mossad.

Donc, la prochaine grande guerre sera surtout hybride et cybernétique ; elle a déjà débuté. Dans tout ce méli-mélo, il faut remercier les Sionistes d'avoir choisi la Russie comme ennemi juré, c'est une grave erreur de leur part étant donné que les Russes, désormais bodybuildés aux missiles nucléaires hypersoniques, étaient prêts à participer au nouvel ordre mondial maçonnique, le problème c'est qu'ils voulaient continuer à être Russes, ce qui pour les Israéliens est tout simplement intolérable.

D’autre part, il ne faut pas oublier que les Khazars, dont nous verrons l'histoire plus loin, jurent une haine éternelle aux Slaves pour les avoir anéanti, et les avoir dispersés dans toute l'Europe où ils menaient une existence plutôt marginale ; jusqu'à ce que les Rothschild émergent et finissent par s'installer à la City  et prennent les rênes de la franc-maçonnerie.

La seule vertu hypocrite de tout ce « beau monde » est de souscrire au scénario du « lutter contre le terrorisme », qu'il soit celui des islamistes ou des citoyens qui manifestent contre la dictature sanitaire et qui refusent d'être transformés en rats de laboratoire.

Car oui, les cobayes humains réticents sont désormais les nouveaux terroristes de l'État sioniste mondial. Dans la poursuite de leur Ordo ab Chaos, ils reproduisent même vis-à-vis des Juifs, le même scénario qu'entre deux guerres, puisqu'ils vaccinent à mort le peuple israélien. Si quelqu'un sort du consensus global, il doit être licencié ou abattu. Tout le monde voudrait quitter cette OTAN malade, mais comme avec la mafia, c'est un mariage à l'ancienne. Dans un mariage arrangé, il n'y a pas de place pour le divorce. L'OTAN, tout le monde voudrait la cocufier tant elle perd ses dents et tout le reste. Elle ne fait plus bander, et depuis longtemps, tous ces ex-amants encore fortement membrés.

L'OTAN sioniste, cet Israël khazar, est en voie de devenir une veuve apocryphe de toutes les nations du monde. Mais avant le divorce, ça risque de faire des étincelles.

Ceux qui ont permis l’émergence de ce mariage incestueux sont une dynastie dont le nom est mondialement connu : les Rothschild.

Ce nom d'origine allemande désignait à l’origine une maison se distinguant par un signe rouge (rot : « rouge » et schild : « bouclier »), la référence la plus ancienne à un tel nom remonte au 13e siècle. Il a souvent été le patronyme de juifs ashkénazes.

Les plus célèbre à le porter sont des descendants de Mayer Amschel Rothschild (1744-1812). Né Mayer Amschel Bauer, à Francfort-sur-le-Main dans l'ouest de l'Allemagne, il changea son nom en Rothschild en référence au bouclier rouge, symbole de la maison familiale puis de la banque créée par son père.

Ses descendants ont fondé depuis le 16e siècle des dynasties de banquiers dans différents pays européens aux origines juives ashkénazes et aux différentes nationalités (allemande, française, britannique, israélienne, etc.).

Tout ceci me fait penser à cette locution latine : Nomen est omen ; « Le nom est un présage ». Ainsi, lorsqu’on est originaire de Francfort « Franc fort » qui plus est « sur-le-Main », on a beaucoup d’atouts en main. Ne dit-on pas que « La main qui donne est au-dessus de celle qui reçoit. » Notons que c’est à Francfort (Frankfurt/Am/Main...) que se situe la BCE avec madame reset,  Christine Lagarde, qui est à sa tête.

Au début des années 80, le premier ministre Raymond Barre expliquait d’ailleurs aux Français que si le Franc dévaluait, c'était à cause du Mark qui était trop fort.

Le président Pompidou était un ancien fondé de pouvoir de chez Rothschild...Tout comme un certain Emmanuel Macron qui, mieux encore, était ASSOCIE ! D’où tirait-il donc les moyens financiers nécessaires pour devenir ASSOCIE à de tels banquiers ? Et preuve que je ne m’égare nullement, https://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/quand-emmanuel-macron-etait-banquier-d-affaires-un-element-prometteur-mais-sans-plus_2171646.html

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier.

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/10/les-prophetes-du-diable.partie-8.html

Commenter cet article