Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les prophètes du Diable. (Partie 20)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Le Sionisme aux manettes du monde.

Retour à la première partie : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/10/les-prophetes-du-diable.partie-1.html

"À l’époque, c’était positif, il y avait cette alliance. C’était ça le RPR. " Et aujourd’hui, ajoute Zemmour, le problème c’est que «vous avez les classes populaires qui votent Rassemblement national, vous avez les bourgeois CSP+ et les retraités qui votent LR. L’un et l’autre séparés ne peuvent pas gagner. Donc il faut rassembler, refaire le RPR sociologiquement. »

https://www.youtube.com/watch?v=7LqltbNep_I

Mais cette fois-ci il s’agit de détruire le RN et Marine, et, à partir des ruines du parti fondé par Le Pen père et de LR, construire un parti ou un mouvement de droite, néoconservateur et libéral, enterrant définitivement le gaullisme et toute idée de sortie de l’OTAN, de l’UE et de l’euro. Il ne restera que la lutte verbale contre l’immigration et le discours obsessionnel anti-islam.

Zemmour, favorable à l’euro, à l’Union européenne et au paSS sanitaire SS, ne peut être le candidat des classes populaires. Les laissés pour compte du macro-zemmourisme seront les catégories populaires et les classes moyennes qui n’auront pas d’autre choix que de recourir à la violence pour se faire entendre. D’autant plus que la disparition du RN laisserait les catégories populaires sans parti politique faisant encore mine de les représenter. Il n’y aura plus de soupape.

Zemmour est bel et bien le candidat antisystème soutenu par toute l’oligarchie, de Bolloré-Goldschmidt au New York Times. Lui et ses camarades néoconservateurs travaillaient déjà, depuis 2019, à la réélection d’un nouveau Macron : un caméléon Macron néoconservateur qu’on nous présentera comme néo-souverainiste. Quand bien même Marine serait au second tour face à Macron, Zemmour pourrait appeler à voter pour le président sortant en arguant qu’il l’a influencé et que Marine Le Pen est une incompétente incapable de diriger un État.

Macron/Zemmour, c’est du pareil au même, une poupée Chucky mise en place par les mêmes banxters apatrides. L’équipe de campagne, le pedigree de ceux qui entourent Zemmour valident complètement ma série d’articles. Le candidat Zemmour est soutenu par des macroniens, des sarkozystes et des banquiers de Rothschild.

Libération rapporte que son programme présidentiel serait presque finalisé grâce à certains individus qui lui soufflent à l’oreille, des gens qui veulent rester discrets. Jonathan N., un jeune banquier de chez JP Morgan, proche de Sarah Knafo, est de ceux-là.

Celui dont le journal Libération appartenant à Édouard de Rothschild et Patrick Drahi tait le nom de famille s’appelle Jonathan Nadler, banquier chez JP Morgan qui est passé par la banque Rothschild. L’autre personnage clef est Julien Madar qui vient également de la banque Rothschild et s’occupe de la levée de fonds pour la campagne de Zemmour.

Conclusion : on reprend encore et toujours les mêmes et on recommence jusqu’au bout c'est-à-dire le Grand Reset de tonton Schwab-Rothschild. Le tout sans grande difficulté tant l’inculture générale est grande. En effet, s’intéresser à des sujets comme ceux que je traite depuis plus de dix ans dans mes livres, c’est plus fatigant que de suivre Hanouna ou une série Netflix.

Néanmoins, pendant ce temps, l’élite avance ses pions découvrant chaque jour davantage ce monstrueux clivage fondamental de la société française machiavéliquement instauré, à savoir l’opposition entre peuple et oligarchie. Une oligarchie qui a investi les organes de l’État et l’a transformé en système politique totalitaire, tyrannique ; utilisant la police comme une milice dans sa guerre privée menée contre le peuple.

Derrière cette illusion de la recomposition du clivage politique gauche/droite se cache le loup fabien en embuscade. Beaucoup seront croqués. Débarrassée de l’extrême droite goym et de tout son héritage, la nouvelle droite, appuyée par la finance internationale et représentée par Zemmour, influencera Macron, ramené sur des positions néoconservatrices. C’est la naissance du macro-zemmourisme, qu’on devrait plutôt appeler le macro-sarkozysme.

Cette reconfiguration politique qui consiste à renouveler le bail du Système accentuera l’opposition oligarchie/peuple car les catégories populaires, la France périphérique et les classes moyennes paupérisées n’auront définitivement plus de représentant politique prétendant défendre leurs intérêts.

Zemmour comme Macron valident l’euro, l’Union européenne, l’OTAN, la financiarisation de l’économie, la tyrannie, le paSS sanitaire et tout ce qui s’en suivra. La violence politique augmentera alors en intensité et la désignation de l’ennemi principal (les faux opposants compris) sera facilité.

Voilà globalement le tableau qui se dessine dans cette France qui "résiste" encore et toujours! Revenons à nos moutons ou plutôt à nos morts vivants avec ceux qui trinquent et vont trinquer "grâce" aux  effets secondaires graves du prétendu vaccin et concernant lequel, les salauds sentant le vent tourner : Le Sénat vient de voter l’amnistie des élus, des employeurs et des fonctionnaires !

Souvenez-vous de cette phrase désormais  célèbre : "Responsables mais pas coupables." Elle illustre au mieux l'étique de cette caste de sans couilles.

Si nous prenons la base de données de l'Organisation mondiale de la santé appelée «VigiAccess», qui est de plus est largement sous-estimée, on s'aperçoit qu'en 52 ans, elle a répertorié 847.097 effets indésirables des vaccins de la grippe dans le monde, soit une moyenne de 16.290 par an. En moins d'un an cette même base répertorie..... 5,3 MILLIONS D'EFFETS INDÉSIRABLES des vaccins Covid !!! https://theexpose.uk/2021/10/09/who-database-shows-8-times-more-adverse-reactions-covid-vaccines-than-influenza-vaccines-in-52-years/

De quoi apporter de l'au au moulin Deagel !

Mais entrons plus avant dans l'idéologie de ceux qui ne veulent que notre "bonheur". Beaucoup pensent que l'idéologie sioniste n'est qu'une doctrine politique encourageant la création d'un état juif en Palestine. En fait le Sionisme est une idéologie suprématiste tribale, raciste et coloniale qui trouve son origine dans l'ancien empire des Khazars. Ainsi, la naissance de l’État d’Israël en 1948 n’aura constitué que l’aboutissement d’intrigues politiques massives entre des juifs khazars et leurs coreligionnaires d’Angleterre et des USA.

Le droit de l’État sioniste à cette terre s’appuie sur une loi internationale (une résolution de l’ONU de 1947 sur la répartition de la Palestine). Il ne s’appuie donc aucunement sur une quelconque origine du peuple juif. Cette résolution a été obtenue de force par les Khazars-Ashkénazes. L'État d'Israël moderne n’a donc aucun rapport avec l'ancienne nation d'Israël sous l'Ancienne Alliance. Le Sionisme est ainsi ce faux Messie qui, par substitution, vient calmer d'anciennes aspirations judaïques ou talmudiques qui étaient communes depuis les Pharisiens.

Comme je l’explique en détails dans les deux tomes du Centième Gueux, toute la mythologie millénariste née à partir du milieu du 19e siècle et entretenue par le Congrès sioniste du retour en Palestine tombe donc à plat grâce au travail de certains érudits.

En 2009, Shlomo Sand a publié « Comment le peuple juif fut inventé ». Ce professeur d’histoire à l’université de Tel-Aviv a fait un travail de recherche remarquable et en est arrivé à la conclusion qu’il n’y aurait pas de « peuple juif » descendant des Hébreux de Palestine. En effet, l’Histoire officielle veut que : résultant d’une déportation orchestrée par Rome après la destruction du deuxième temple en 70, par les troupes de l’empereur Titus, les juifs se soient trouvés éparpillés un peu partout (diaspora). Or, l'archéologie et l'historiographie ne corroborent en rien ce récit. Il va de soi que la véracité de son propos remet en question la création même de l’État qui a pris pour nom ISRAËL.

Issu d’une famille juive hongroise, Arthur Koestler (1905-1983) est un romancier, journaliste et essayiste, naturalisé britannique. Notons au passage qu’il en était arrivé aux mêmes conclusions. La treizième tribu est un de ses livre publié en 1976. Il y défend la thèse selon laquelle les Juifs d'Europe de l'Est et leurs descendants, c'est-à-dire les Ashkénazes, ne descendent pas (ou peu) des anciens Israélites, mais principalement des Khazars.

Koestler se réfère aux travaux de l'historien israélien Abraham N. Poliak (1910-1970), un historien israélien, professeur à l'Université de Tel Aviv depuis sa création, professeur d'histoire médiévale et fondateur du département d'histoire du Moyen-Orient.

Mais revenons à Shlomo Sand. Selon lui, on en arrive à cette aberration suprême qu’aujourd’hui plus de 95% des Sémites sont les Arabes. Les juifs sémites sont une part infime. Il affirme que les Ashkénazes descendent du peuple Khazar converti au judaïsme au 8e siècle, eux comme les Séfarades n’ont aucun lien avec la Palestine.

Le Sionisme est un mouvement politique promu depuis la fin du 19ème siècle par des Anglais et des Khazars. On l’associe trop souvent au judaïsme, et aux « juifs ». Il a été promu en Angleterre, pour servir de tête de pont au Proche-Orient (en faisant l’affaire des Rothschild en premier lieu). Dans ce méli-mélo, fort heureusement beaucoup de juifs sont absolument contre l’état d’Israël. Ils sont donc antisionistes, comme beaucoup de GOYM partout dans le monde.

En effet, c’est l’intelligence et l’amour de son pays qui doivent pousser tous les antisémites qui en fait n’en sont pas pour la plupart, à lutter contre des Attali, des BHL et des Zemmour.

Comprenez ainsi l’intérêt qui pousse un BHL à demander à l’ONU de considérer l’antisionisme comme de l’antisémitisme.

Tout s’éclaire rapidement loin de ceux qui sont à l’origine de ces « Lumières » qui ravissent tant un certain Macron lorsqu’il lance ses « Les Lumières à l'ère numérique » avec une commission d'experts chargée d’éradiquer les « vilains complotistes ». Ces gens-là ne doutent vraiment de rien lorsqu’ils vantent la politique israélienne d’ultra-droite, d’apartheid ethnique, tandis qu’en France ils n’ont de cesse de diaboliser toute tendance anti-européiste (donc souverainiste, ou nationaliste).

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/11/les-prophetes-du-diable.partie-21.html

Commenter cet article