Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qu’importe !

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Après tout ça, vous reprendrez bien une bonne dose d’héroïne numérique ?

Alors que la dystopie s’installe chaque jour davantage sur cette planète, il convient d’aseptiser la chose afin d’endormir les derniers récalcitrants. Et pour se faire : le métaverse du zombi mondialiste Zuckerberg ne sera pas de trop.

En effet, j’apprends que les autorités chinoises ont commencé à promouvoir un discours qui menace de « peine de mort » les personnes qui refusent de coopérer en se faisant injecter ce bouillon de culture immonde qu’ils osent appeler vaccin.

Qu’importe donc si ces thérapies géniques en cours d’essai tuent et causent moult pathologies toutes plus graves les unes que les autres, il faut VACCINER. Qu’importe donc si certains se sentent merdeux au point d’en arriver à financer les obsèques des « cas litigieux », puisque j’apprends que l’Etat canadien prend à sa charge les frais d’obsèques des gens tués par un vaccin approuvé à concurrence de 2500 dollars.

Qu’importe donc si 41 % de tous les décès signalés au VAERS (Le Vaccine Adverse Event Reporting System ou programme américain pour la sécurité des vaccins), à la suite d'injections du Covid-19 sont survenus dans les 5 jours suivant une injection vaccinale, dont 25 % en une seule journée.

Qu’importe donc si l’évolution des signalements de myocardites et péricardites dans l'Union européenne monte au crescendo des piquouzes. En outre, en plus des autres hécatombes, une mystérieuse série de crises cardiaques touche, toutes spécialités confondues, tous les jeunes sportifs. Le nombre signalé chaque semaine augmente régulièrement, au point qu'on peut se demander, entre autres, à quel moment Pfizer finira par être considéré comme aussi mortifère que Moderna. Pfizer qui, machiavéliquement n’en étant pas à une malversation près, avoue qu’il faut « 5 ans » pour étudier les risques de myocardites et péricardites chez les enfants.

Qu’importe donc si, à Berlin, le 24 octobre dernier, le Sommet mondial de la santé s’est penché sur l'accès au vaccin comme bien public : rien que ça ! Et si lors de ce sommet, Stefan Oelrich membre du Conseil d'Administration du groupe Bayer a déclaré : «Les « vaccins » à ARNm sont un exemple de thérapie génique cellulaire. Et la crise du Covid a été un accélérateur sans pareil. … /… » https://twitter.com/i/status/1456896111977848835

Qu’importe donc qu’après avoir organisé l’Event 201, une simulation de pandémie à coronavirus en octobre 2019, et qu’ensuite, nous ayons connu, comme par hasard, le Covid-19, et que dès lors notre « saint protecteur » Bill Gates, récidive et avertisse les gouvernements de se préparer aux attaques terroristes contre la variole et aux futures pandémies en investissant des milliards dans la recherche et le développement.

Qu’importe donc si dans la foulée on apprenne que le FBI et les Centers for Disease Control and Prevention enquêtent sur des «fioles douteuses » étiquetées « variole » et trouvées dans un congélateur dernièrement dans une installation de Merck à l'extérieur de Philadelphie.

Qu’importe donc si la variole, une maladie causée par le virus variolique, soit considérée comme si mortelle que seuls deux laboratoires dans le monde sont autorisés à stocker des échantillons du virus. Les scientifiques débattent depuis des années de l'opportunité de détruire ou garder les échantillons restants. Curieux donc, qu’une partie d’entre-eux : les partisans de la conservation des échantillons ont fait valoir qu'ils étaient nécessaires pour développer de nouveaux vaccins en réponse à une nouvelle épidémie concernant une maladie désormais éradiquée. https://news.yahoo.com/vials-labeled-small-pox-found-in-lab-near-philadelphia-003127682.html?guccounter=2

Cerise sur ce gâteau empoisonné : l'Agence technique de l'information sur l'hospitalisation (ATIH) est un établissement public français, créé en 2000 comme un « pôle d’expertise sur les quatre champs de l’activité hospitalière ...

Qu’importe donc si, revenant sur le bilan de l'année 2020 à l'hôpital, cet organisme écrit que les admissions des quelque 218000 patients Covid dans les établissements de santé français ont représenté seulement 2 % des hospitalisations sur l'année. Dans ce rapport, on peut lire que, 84 à 92% des morts du Covid-19, avaient des co-morbités. (...).

Qu’importe donc si, depuis 2 ans, petit à petit on a instillé une PEUR factice en faisant croire aux peuples, aussi bien par la propagande, par le port du masque et par un certain nombre de comportements (qui modifient, à leur insu, la perception qu'ont les gens de la situation), on ait par le biais d’une ingénierie sociale du Diable, modifié à outrance la pensée du gueux. On lui a instillé la peur jusqu’à la surdose OBCESSIONNELLE.

Résultat ? La déraison règne désormais en maîtresse au sein d’une dystopie à ciel ouvert. Au point que beaucoup sont prêts à accepter ce qui leur aurait paru absolument inacceptable, voire ignoble, il n’y a même pas deux ans.

Qu’importe donc qu’après nous avoir menti à tous sur l’efficacité de ces « vaccins », Fauci, l’éminence noire, le bras droit de Bill le Coyote à la Maison Blanche, avoue de concert avec lui que ces thérapies géniques tuent nos défenses immunitaires et ne protègent donc en rien ; bien au contraire !

Qu’importe donc de savoir que la finalité de toute cette pantomime grotesque soit tout sauf sanitaire et que ce Passe Sanitaire SS ne soit que l’antichambre d’un flicage-zombifiage mondial et à outrance sauce chinoise. Qu’importe donc de savoir que toutes ces doses de rappel ne sont là que pour booster les pupuces injectées avec leurs simagrées à ARMm.  Big Brother veille désormais à booster votre Transhumanisation définitive et pour la maintenir vous injecte une énième dose.

Ainsi, après tous ces « qu’importe », si vous n'êtes pas vacciné, sachez-le, soyez-en CONVAINCU : vous avez survécu à la plus grande opération psychologique de l'Histoire... Un plan diabolique élaboré pendant des années qui n’empêche certainement pas la contamination. Bien au contraire ! Les « vaccins » sont là afin de la transmettre et éradiquer, suivant le souhait de Bill Gates, la majorité des plus faibles et inutiles (version Attali).

Qu’importe si cette thérapie expérimentale disloque à la hache votre génome, c’est le but. Ils veulent des esclaves corvéables à souhait. Le but secret, c’est le traçage numérique et le contrôle total de la population selon la formule chimique si chère à ces psychopathes ; Orwell + Google+ ARNm = N.O.M.

Vous rendez-vous compte comme tout ceci a du faire transpirer le vieux Schwab et tous les « Achille Savata » lucifériens qui l’entourent. Le temps étant de l’argent, il y ont mis des ressources insoupçonnées en pensées négatives et argent volé aux peuples.

Ils ont étudié toutes les méthodes possibles pour asservir votre esprit et vous faire prendre le vaccin. Ils ont essayé de vous démoraliser en corrompant AVEC SUCCES la société par tous les moyens. Oscillant en permanence entre carotte et bâton, ils ont phagocyté votre bon sens. Ingénierie sociale aidant, ils ont réussi à vous faire douter de votre propre réalité : de votre bon sens.

Toutes le vraies valeurs, tout ce qui fait de nous un humain digne de ce nom, toutes les valeurs morales et éthiques, ils les ont, et les font plus que jamais voler en éclats, faisant de l’Allemagne nazie et ses méfaits, des enfantillages de cours de récréation.

Ils ont assassiné nos vieux en les traitant et les maltraitants de diverses façons, et dont la plus cruelle reste la SOLITUDE. Mieux ! Ils ont même réussi à retourner vos proches contre vous en constituant deux camps opposés en une débilité crasse : vax contre antivax. Merdias, petits capos du pouvoir, médecins corrompus se torchant le cul avec leur serment d’hypocrite : presque tous s'y sont mis.

Mais pas toi ! Toi mon frère de sang, « mon camarade de combat au sang pur », devrais-je plutôt dire ! Tu es là, droit dans tes bottes de fils de Dieu, un de ses enfants qui refuse que l’on touche à Sa mécanique divine. Oui ! Tu es là, avec moi, et tu réalises juste combien de conneries tu as déjà vu, entendu, vécu, traversé et surmonté depuis ces deux années « couillonavirales ».

Bravo ! Ne change rien, car Celui qui Était, qui Est, et qui Sera, va très prochainement s’occuper de tous ces Mengele de bas étages. Pour ton plus Grand bonheur, il ne t’oubliera pas non plus !

 

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici :

Olivier

Commenter cet article