Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je suis un Gaulois réfractaire et j’en suis fier !

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Je vais me soulager et comme le dirait le groupe Trust, si chère à ma jeunesse, faites-en bientôt autant dans les urnes.

Je suis un Gaulois au caractère de cochon. Il suffit que l’on m’impose pour que je m’interpose. Arrivé à plus de 61 ans, avec beaucoup de tuiles auxquelles j’ai su survivre, ce ne sont pas quelques illuminés en mal d’un 4e Reich ; des nostalgiques à la carrure de bouteille Sylvaner et aux anus dilatés par des comportements d’enculés qui vont me faire changer d’avis.

Depuis deux ans déjà (comme le temps passe), je fulmine contre tous ces salauds qui ont su organiser une pandémie qui n’en est pas, nous "vendre" (imposer de façon déguisée) des « vaccins » qui n’en sont pas, et faire disparaître les médicaments ainsi que les bons toubibs qui soignent.

Seul point "positif ", aimant les animaux, je constate qu’ils ont su gagner du temps et des essais cliniques sur les rats et les cobayes.

J’ai mal à mon bon sens d’avoir DU ENTENDRE et de devoir continuer à avaler leurs conneries chaque jour plus grosses. La couleuvre devenue boa relève désormais du Castex anaconda. Néanmoins, la nature ayant horreur du vide, nous apporterait-elle en compensation, un cadeau utile à la digestion de tant de mensonges « macroniens, vérandiens, et castexiens » ? J’attends l’Alka-Seltzer salvateur permettant à la France de ne pas dégueuler en masse sur les pompes en croco de l’EMMERDEUR en chef.

Un emmerdeur si « intelligent » que pensant en EMMERDER 5 à 6 millions seulement, c’est bien plus en fait sur lesquels il va devoir déféquer. C’est comme on dit chez moi Din ch'Nord «vouloir … plus haut qu’on a le cul ! ». Une gymnastique à laquelle je ne saurais me livrer ne possédant ni les sphincters et encore moins la pratique de certains de nos dirigeants.

Eloignons nous des flatulences et des borborismes du pouvoir vers un doux alizé non élyséen.

L’année 2022 nous apporterait-elle un vent frais, celui de la délivrance de tous ces médecins qui n’en sont plus, ces politiques toujours plus corrompus et tous ces Goebbels à la petite semaine ?

Qui a dit que « science sans conscience n’est que ruine de l’âme» ? Encore convient-il d’en posséder une ! Lorsque je vois avec quelle frénésie tendance rétrocommissions, ceux qui nous pompent l’air depuis plus de deux ans veulent désormais plomber nos gosses, j’ai des doutes.

Mais, je garde le moral avec cette nouvelle année ! En effet, que le grand pouic me pouac ! J'ai failli tomber de ma chaise. Sur LCI, Arlette Chabot, macroniste convaincue, reconnaît « qu'on a des doutes sur l'efficacité des vaccins » !! Même Pujadas, le Franc maçon du Grand Orient, crache dans la soupe, talonné qu’il est par la bande à Cyril Hanouna.

Quant à Martin Blachier, celui dont le nom possède cette syllabe scato si chère à notre Présipède, il virevolte au grès des vents dominants. Et actuellement, ces vents semblent être ceux des peuples en révolte contre les horribles et criminels mensonges de Davos.

Surprise, Blachier refuse donc désormais, comme beaucoup, et avec une intelligence qu’on ne lui connaissait point, de faire vacciner ses enfants. Morandini peste désormais là où bien d’autres collabos de la dernière heure le rejoignent contre cette pantomime couillonaviresque.

Ça sent vraiment pas bon du côté des emmerdeurs là où ça sent la fraise et le jasmin pour les « salauds » de non vaccinés.

Je remercie donc mon président « chéri » et son Véran véreux national de m’avoir privé de tout : c'est-à-dire de ce qui ne m’était nullement essentiel. Ils ne peuvent en effet me priver de ce qui, pour moi, est essentiel : l’essence du Ciel, cette relation privilégiée que certains gardent encore (trop peu) avec le Vrai propriétaire des lieux.

Ces cons là m’ont simplement privées de choses pour lesquelles l’intelligence m’interdit de mettre ma santé en jeu.

L’absence de vacances, de restaurants, de matchs, de cinés, etc., ne me fera pas un deuxième trou du cul, j’en possède déjà un. Il est réservé à ce pourquoi la nature l’a destiné ; et non à des séances « sportives » que la bienséance m’interdit ici de mentionner et dont seuls nos dirigeants semblent avoir l’apanage du haut de leurs cimes élyséennes.

Mais après tout, ils peuvent terminer à Sodome, dès l’instant où ils se tiennent loin de nos gosses. Bien que, concernant certains, j’en doute ! Rien ne me ferait m’injecter de l’oxyde de graphène ou de la protéine de pointe tendance Scotch-Brite.

Sportif ma vie durant, j’ai su garder ma tuyauterie en état. Désormais, ce n’est pas parce que je suis puni de McDo que je vais me résoudre à m’injecter la soupe mortifère du sieur Albert Bourla (un nom prédestiné), même s’il a été reçu à l’Elysée.

Ce qui, vous en conviendrait, ne constitue d’ailleurs plus un signe de confiance, et depuis longtemps déjà. Viendra un temps ou l’individu normal devra aussi fuir comme la peste non pas ceux qui ne seront pas vaccinés contre couillonavirus, mais bel et bien tout titulaire de la fameuse Légion d’Horreur tendance collabo à la Buzyn.

Alors adieu veaux, vaches, cochons, mal bouffe de chez McDo, beuveries dans les bars assis ou debout afin d’éviter la patrouille de France des Covid-Delta-Omicron, etc., films idiots, cholestérol au resto, stade de foot-Baal (666) où des millionnaires courent derrière un morceau de cuir, applaudis en masse par des smicards, ou pire par des gars au RSA.

Adieu théâtres, spectacles en tous genres, expositions où, d’un sourire forcé, tu dois trouver beau ce qui ne l’est pas, et que ton intelligence se refuse à comprendre.

Merci à mon gouverne MENT d’avoir eu la délicatesse de me priver des terrasses de café de ch'nord  et d’el baraque à frite par ce froid de canard. Merci mille fois

Merci à vous tous LREM et tous les autres sans âmes, vendus à Vanguard et BlackRock car, en temps de crise, les intelligents cherchent des solutions, là où les imbéciles cherchent des coupables.

Olivier

Ps : un gars qui vous emmerde, mais à un point difficilement imaginable pour vos cervelles de bulots neurasthéniques.

Commenter cet article