Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mais qui es-tu tonton, d’où venez-vous, toi et tes idées ? (Partie 1)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Dans un précédent article j’ai déjà évoqué les liens unissant Kissinger, l’éminence grise du Deep State, à notre tonton nazi. Je vais les approfondir plus encore. En effet, le système financier se dirige clairement vers un point de dissolution voulu par son club de psychopathes. Un club dont voici les origines. Globalement, Klaus Schwab aura eu trois mentors : les trois plus influents personnages de la dissuasion nucléaire américaine ainsi que les principaux partisans d’une gouvernance mondiale.

Henry Kissinger a recruté Schwab au séminaire international de Harvard, financé par la CIA. À cette époque, Kissinger se concentre sur la gouvernance mondiale et la dépopulation. Mais c’est au sein du Council of Foreign Relations (CFR) que Kissinger va devenir un acteur majeur du système, en concevant des opérations psychologiques impliquant l’arsenal nucléaire croissant des USA, et en écrivant un livre sur ces armes et les relations étrangères. Une autre éminence grise est John K. Galbraith (1908-2006), un économiste américano-canadien. Il sera le conseiller économique de différents présidents des États-Unis : Franklin Delano Roosevelt, John Fitzgerald Kennedy et Lyndon B. Johnson.

Auteur de très nombreux livres et articles, choyé par les médias, il sera à ce titre l'économiste le plus lu du 20e siècle. Il va aider Schwab à créer son Forum Economique Mondial. Galbraith, cet économiste de Harvard, va se rendre en Allemagne, en 1938, afin d’y étudier les politiques foncières sous le gouvernement national socialiste d’Hitler. À partir de là, il va travailler dans un comité consultatif pour le New Deal de Franklin D. Roosevelt (ou comment organiser de son vivant son propre mémorial, à la charge du contribuable étasunien).

Après la Seconde Guerre Mondiale, son travail sera orienté sur les armes nucléaires. Il sera chargé d’évaluer les effets économiques globaux des bombardements en temps de guerre. Il aura de nombreux entretiens avec le criminel de guerre Albert Speer (1905-1981), architecte et homme d'État allemand, ministre du Troisième Reich et proche de Hitler. Galbraith sera aussi envoyé à Hiroshima et Nagasaki pour y étudier les dommages causés par les deux bombes nucléaires. En 1968, il rejoint Kissinger dans sa quête de gouvernance mondiale.

C’est à cette époque que Kissinger va le présenter à Klaus Schwab, ainsi qu’à un troisième larron : le futurologue Herman Kahn (1922-1983).

Employé par la RAND Corporation, Kahn va d'abord s’imposer comme penseur de la géostratégie et théoricien des systèmes, avant de devenir l’âme d’un « think tank », l’Institut Hudson. Il s'efforça de penser les conséquences d'une guerre nucléaire ce qui l'amènera à préconiser le développement de techniques de survie appropriées. Elles feront d’ailleurs de lui l'une des sources d’inspiration du film satirique de Stanley Kubrick, « Docteur Folamour ».

C’est Kahn qui, en 1967, avait suggéré de contourner les « démocraties » en formant un petit groupe de dirigeants mondiaux. Ceux qui deviendront plus tard les fameux Young Global leaders de Schwab.

Prouvant que l’Union Européenne n’est qu’une construction du Deep State, par CIA interposée, à la fin des années soixante, Kahn milite pour une Union Européenne. Il rejoint Galbraith en 1970 pour une tournée de conférences en Europe afin de soutenir la campagne de recrutement de Klaus Schwab pour le premier symposium européen sur le management, aujourd’hui connu sous le nom de Forum économique Mondial de Davos.

Pendant le même temps Schwab va aider à fusionner la société d’armement nucléaire de son père en une société dont il prendra ensuite la direction afin de construire illégalement des armes nucléaires pour le gouvernement Sud-Africain.

Mes articles peuvent quelquefois paraître décousus, il n’en est rien. Et si j’insiste autant sur l’écologie, « le réchauffement climatique », c’est que tout est lié pour nous amener à leur « religion verte » destinée à un holocauste.

Ainsi en revenons-nous à l’année 1972, date à laquelle le Club de Rome publie son rapport « Les limites de la croissance ». C’est en effet ce rapport qui va planter définitivement la graine d’un agenda de dépopulation mondial dans l’esprit de ces satanistes.

Pourquoi ?

Parce que c’est ce rapport qui va vraiment catapulter Schwab aux yeux des instances internationales. C’est lorsqu’il va présenter ces idées concernant la dépopulation, en invitant son créateur, que tous les feux vont se braquer sur lui.

En effet, en 1972, Schwab va inviter le créateur du Club de Rome à faire le discours d’ouverture du Forum en devenir, en 1973. Et à partir de ce moment, comme par magie, le Forum va se mettre à briller, attirant à lui l’élite internationale, tous intéressés par ce sombre projet de dépopulation mondial.

https://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/01/tout-est-prevu-et-depuis-longtemps.html

Maintenant que ces informations vous ont été apportées, écoutez un instant (2mn), Yuval Noah Harari, conseiller de Klaus Schwab. Car, dans la continuité de mon propos, c’est le genre d’individu qui proclame : « L'idée que les humains ont une âme ou un esprit et qu'ils ont le libre arbitre. C'est fini. »

https://twitter.com/i/status/1520234809075068928

Pensez alors que Macron, réélu, n’est qu’une marionnette de ces illuminés, programmé à obéir et détruire nos libertés. S’il est indétrônable, c’est bien dans ce seul et unique but.

Les livres d’Harari se vendent par millions, des « personnalités éminentes » l’apprécient dont : Bill Gates, Mark Zuckerberg, Barack Obama, etc. Laurent Alexandre, également, partage sa vision de l’avenir de l’humanité : « Il y aura ceux qui savent et qui maîtrisent l’Intelligence artificielle et les inutiles. »

Courons vite nous faire injecter une puce pour être libres et tellement intelligents !!

J’y ai déjà consacré de nombreux articles. Il fut un temps (pas si loin) ou un individu comme moi, dit « complotiste », éprouvait beaucoup de mal à créditer son propos de preuves tangibles. Ce temps est désormais révolu et dès 2017, notamment concernant les fameuses poussières intelligentes auxquelles Schwab fait souvent référence, le médecin-chef de Moderna Inc., nous expliquait en toute décontraction et avec des mots simples comment agit la technologie de l’ARNm dans les vaccins et comment elle « pirate le logiciel de la vie ».

Dans un Talkshow daté de 2017, le Dr Zaks expliquait la nécessité de « pirater le logiciel de la vie » en modifiant le code génétique des êtres humains en associant les cellules humaines à un système d’exploitation.

Dans cette émission il déclarait en toute transparence que : "Au cours des 30 dernières années, nous avons vécu cette révolution scientifique numérique phénoménale, et je suis ici aujourd’hui pour vous dire, que nous piratons en fait le logiciel de la vie, et que cela change la façon dont nous pensons à la prévention et au traitement des maladies … Dans chaque cellule, il y a cette chose appelée ARN messager ou ARNm, qui transmet les informations critiques de l’ADN dans nos gènes à la protéine, qui est vraiment ce dont nous sommes tous faits. Ce sont les informations critiques qui déterminent ce que fera la cellule. Nous pensons donc à cela comme un système d’exploitation. Donc, si vous pouviez changer cela, si vous pouviez introduire une ligne de code, ou changer une ligne de code, il s’avère que cela a de profondes implications pour tout, de la grippe au cancer ».

Je vous explique depuis longtemps sur ce blog, que ces psychopathes assimilent notre biologie à un système d’exploitation informatique. Cette bio-informatique existe bel et bien depuis plusieurs décennies et elle a fait de nombreux progrès peu connus du grand public.

N’oubliez jamais que l’invention du séquençage de l’ADN par Frederick Sanger remonte déjà au milieu des années 70. Depuis, la masse d’information sur notre génome est stockée et partagée par la communauté scientifique au sein de puissantes bases de données. Et ce ne sont pas les récents prélèvements réalisés sur les populations par le biais des faux tests PCR, qui auront arrangés la chose.

La bio-informatique intervient dans le séquençage de nos gènes et l’utilisation de puces à ADN (ou biopuces). Notre ADN est composé de deux brins complémentaires formant une structure en double hélice. Ces puces permettent de reformer spontanément cette double hélice face à un brin d’ADN complémentaire. Ils créent alors de l’ADN synthétique pouvant se combiner à notre ADN naturel et ainsi modifier nos gènes. C’est une réalité et certainement plus de la science-fiction.

Dès lors, la porte est pour eux ouverte à une approche pluridisciplinaire intégrant la micro-électronique, la chimie, l’analyse d’images, la bio-informatique, les mathématiques, la biologie moléculaire, les nanotechnologies… les fameuses poussières de Schwab. De là à en arriver à cette fameuse pandémie covid qui a fait bander de joie le vieux Schwab mais avec viagra, il n’y avait qu’un pas à franchir, et c’est celui du faux vaccin.

Ce « vaccin » à ARNm pénètre le noyau des cellules humaines qu’il reprogramme. Comme un nouveau logiciel venant balayé celui donné par le Ciel, il donne alors de nouvelles instructions à l’individu, comme la production de protéines spike qui ne sont pas naturellement induites par notre organisme. Information essentiel que les merdias se sont bien gardés de divulguer pour inciter à la vaccination de masse. Le Dr Campra a décelé plus de 110 nanotechnologies différentes dans les 4 vaccins commercialisés en Occident (Moderna, Janssen, Pfizer et AstraZeneca).

Dois-je vous rappeler les propos de Yuval Noah Hariri ? qui justifie « la surveillance biométrique de l’être humain » et affirme avoir « besoin de réécrire le code du vivant » ou encore que « les humains sont des animaux que l’on peut pirater ».

De l’eugénisme aux thèses totalitaires, il n’y a souvent qu’un pas vite franchi. Avec l’inoculation de nanotechnologies à l’insu des citoyens, la violence de l’acte a précédé celle de la parole. Ils ont à l’insu des peuples inoculé un logiciel de mort remplaçant celui que Dieu nous avait donné : un logiciel de vie. C’est pourquoi la Bible parle de marque de la Bête.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2022/05/mais-qui-es-tu-tonton-d-ou-venez-vous-toi-et-tes-idees-partie-2.html

Commenter cet article