Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mais qui es-tu tonton, d’où venez-vous, toi et tes idées ? (Partie 7)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Retour au premier article : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2022/05/mais-qui-es-tu-tonton-d-ou-venez-vous-toi-et-tes-idees-partie-1.html

C’est présenté sous l’angle du politiquement correct : le « wokisme ». C’est diviser pour mieux régner. Les minorités étant persécutées depuis la nuit des temps, l’heure de la vengeance à sonner bien orchestré en sous-main par le Grand capital. C’est l’éternel jeux de dupe au sein duquel l’infrastructure économique du Grand capital est elle-même la superstructure d’une technoscience (les armes), toujours plus phagocytaire de nos libertés, et qu’elle finance de ses multiples malversations.

Nous entrons ici dans le beau monde de la rationalité, de la folie où l’ingénierie sociale s’est taillée la part du lion ou plutôt du loup fabien ! Les militaires parlent de décrochage capacitaire pour définir le moment où l’ennemie supérieurement armé (technologie) dépasse les moyens mis en œuvre. Dans cette course sans fin menant au chaos, il convient alors de rattraper ce retard technologique voire de le dépasser.

Il s’agit de ce jeu morbide dans lequel toutes les nations les « plus évoluées » au monde se sont lancées tête baissée afin d’être dans la course à l’intelligence artificielle (IA) et ses poussières intelligentes si chères à tonton Schwab et Hariri. Au final, c’est cette course à l’échalote qui produit ce « progrès technologique » ou plutôt cette involution vers l’enfer qui va se retourner au final contre tous. C’est une folie collective mais dans la rationalité du soi-disant plus évolué technologiquement.

L’hypnose c’est lorsque ma parole, quelle qu’elle soit, devient votre réalité. Je dois prendre le contrôle de votre narration concernant cette réalité. Et ça, je peux le faire dans la mesure ou vous apportez crédit à ma parole (ingénierie sociale). C’est savoir agir en subliminal à un niveau d’action se situant entre le conscient et le subliminal (magie).

Et c’est pourquoi le GREAT RESET de Schwab devient ici, comme par magie, le dénominateur commun de toutes ces élites psychopathes qui, au même titre qu’un animal, désirent sécuriser leur territoire, leur terrier, en l’occurrence celui du Deep State.

C’est la réduction de l’incertitude concernant les peuples qui va conduire ces satanistes à vouloir contrôler la société (les facteurs d’incertitudes). En effet, c’est le pluralisme des opinions qui, pour eux, constitue le poison institutionnel qui par exemple les oblige à tricher aux élections tant les avis humains restent divergents. Pour en finir avec ces opinions, quoi de mieux que de tout optimiser.

L’humain constituant le maillon faible dans cette grande chaine d’incertitudes visant à optimiser la planète mais à surtout leur laisser le contrôle total, il convient alors de lui clouer le bec et d’en éliminer les plus versatiles, c’est-à-dire les moins corvéables à souhait.

Un Bill Gates, ayant les moyens de ces ambitions de psychopathe, peut nous cloisonner informatiquement dans le but d’optimiser Gaïa. Par le biais d’un mind control diffusé à doses homéopathiques, l’élite cloue au pilori toute tentative personnel d’interpréter ce monde-démon. L’esprit des masses est alors pilonné afin d’en faire un golem, un zombi malléable à toute corvée, ce qui a été le cas avec cette crise sanitaire organisée dans ce seul et unique but (Event 201).

Mais bien avant l’Event 201, cette sombre affaire se préparait déjà, et depuis longtemps en coulisses.

Le Johns Hopkins Center for Health Security, est un groupe de réflexion créé il y a 24 ans. En 1998, il avait déjà mené des dizaines d’exercices sur des simulations de pandémies et d’attaques aux armes biologiques, y compris l’opération Dark Winter en 2001, où l’un des principaux objectifs était de vacciner de force une population non coopérative.

Ensuite nous aurons « Atlantic Storm » en 2005 avec l’étude de la logistique des vaccinations de masse et des quarantaines militaires.  « Clade X » viendra en 2018, un exercice « bienvenu », puisque c’est lui incitera le système à une accélération radicale de la production de vaccins.  Plus proche de l’Event 201, nous aurons droit au « Crimson Contagion » un gros exercice lancé en janvier 2019. Une espèce d’antichambre de l’Event qui impliquait de nombreuses organisations, publiques et privées, tant au niveau fédéral qu’au niveau des états.  Il durera plus de six mois étant basée sur une pandémie venant tout droit de Chine.

Puis la boucle sera bouclée le fameux 18 octobre 2019, date à laquelle le Johns Hopkins s’est associé au Forum du tonton Schwab et à la Fondation Bill et Melinda Gates pour parrainer l’événement 201, une simulation dans laquelle un coronavirus de chauve-souris devait tuer 65 millions de personnes. Le point culminant de toute ces mascarades mortifères sera publié en novembre 2019, juste 4 mois avant que Macron n’annonce par 6 fois aux Français que nous étions en guerre

Toutes ces études n’avaient donc qu’un seul et unique but : appeler chaque gouvernement du monde à une tyrannie médicale que nous voyons maintenant se manifester autour de nous avec désormais les singes qui arrivent en renfort.  Elles appelaient chacun à des vaccins rapides continus, tout en avertissant également qu’ils peuvent mal tourner et commencer à propager davantage de maladies.

Mais au fait, de quelle menace parle-t-on ? De quelle maladie ou virus mortel ? Les alerteurs le disaient déjà durant cette pantomime virale, et les chiffres nous le montrent désormais en sortant de PARTOUT, covid-19 n’est pas plus mortel que le rhume. Mieux, l’OMS admet que les tests PCR n’ont aucun sens, et qu’ils avaient le vaccin avant que "l'épidémie" ne se produise !

Le but de tout ça apparaît désormais au grand jour : des vaccinations sans fin pour tous, avec  de nouveaux vaccins ARNM qui n’ont jamais été soumis à des tests sur l’homme jusqu’à présent ; la même technologie controversée que la technologie CRISPR, dans laquelle on peut facilement assembler l’ADN humain et le modifier de manière permanente

Tout comme Robert Malone le créateur de l’ARNm qui ne cesse depuis le début de la vaccination de mettre en garde les populations contre cette technologie dangereuse, Jennifer Doudna, qui a remporté le prix Nobel pour CRISPRC, fait de même lorsqu’elle appelle à un moratoire mondial sans être entendue, contre toute application de toute modification de gène utilisant CRISPR. 

Aucune réglementation n’est prévue, et tout le monde peut acheter à bas prix et apprendre ce dont il a besoin en ligne pour modifier définitivement le génome de pratiquement n’importe quelle être vivant.

Le vaccin ARNm est basé sur cette technologie CRISPR, et l’Empire du milieu l’a récemment utilisé pour modifier génétiquement les bébés afin qu’ils soient immunisés contre le VIH, réduisant leur durée de vie, sans jamais que Big Pharma et tous les autres capos du système ne soient déclarés responsables. 

La solution sera toujours davantage de vaccins altérant les gènes afin de « corriger » l’erreur, jusqu’à ce qu’ils réussissent enfin, ou pas. Finalement, je vous le dis, un humain naturel et non modifié sera BIENTOT considéré comme un danger biologique et le contrôle total du génome humain deviendra la nouvelle norme, car nous sommes maintenant dans l’ère des humains génétiquement modifiés et alors que des millions de personnes font la queue pour obtenir leur injection expérimentale d’édition de gènes, d’autres sont étiquetés comme des biens meubles.

La plupart se dirige avec le gout de l’acceptation aux lèvres vers les passeports SS, ces certificats de vaccins, véritables «bracelets de liberté » fabriqués par les même société déjà spécialisée dans les bracelets de surveillance des prisons.

Alors oui, les alerteurs sont des individus éclairés qui mettaient déjà en garde contre Roro et ses « Scénarios pour l’avenir de la technologie et du développement international » de la Fondation Rockefeller ; « Lock Step », dans lequel ils illustrent les plans d’utilisation des pandémies pour inaugurer « un monde de contrôle gouvernemental descendant plus strict et de leadership plus autoritaire ».

NOUS sommes toutes et tous victimes de ces sous hommes de l’entre sol qui veulent nous voler notre sol : celui sur lequel le Créateur a bien voulu nous donner la vie. Et à certains endroits du monde, ces sous-hommes, ces sans âmes, ont réussi à créer l’enfer sur terre : Nouvelle Zélande, Australie, Autriche, Israël, etc.

À ce jeu de dupes, les Chinois sont passés maîtres avec leur crédit social déjà à l’étude en Italie. Bientôt dépourvu de sa capacité de pensée, de son système immunitaire que l’élite voudra lui monnayer contre une soumission totale et plus encore, de son âme (Rudolph Steiner), l’homme devient une (IA) un ordinateur dont la prise d’un antivirus devient nécessaire pour sa survie.

L’antivirus biologique devient alors indispensable ou tout au moins c’est ce que le mind control instille à merveille dans l’esprit des gueux. Nous entrons alors dans le processus viral des mises à jour (énième dose) qui a fait la fortune de Bill le coyote.

C’est en nous menaçant au travers de risques informatiques-biologiques permanents qui seraient viraux qu’on fait avancer la plèbe et au pas de course. Ces menaces fantômes ne sont que des prétextes tous issus d’une ingénierie sociale aux ordres et qui nous font prendre des vessies pour des lanternes.

Lorsqu’on nous dit que le prochain variant sera hautement mortel, c’est une vue de l’esprit issue de cerveaux dérangés. Un virus est par nature voué à s’atténuer : il dégénère. Il est soit hautement virulent ou hautement contagieux, comme je l’expliquais déjà il y a plus de deux ans sur ce blog. C’est fort heureux pour nous tous.

Dire le contraire, c’est tout sauf de la science, c’est du Bill le coyote qui vient vendre sa soupe sur France 2, c’est un paradigme fort utile à divulguer de fausses idées anxiogènes. Et comme l’anxiété s’attaque à notre immunité, vous voyez l’intérêt !

C’est la vieille technique d’ingénierie social du prétexte qui est alors à l’œuvre dans le seul but de réaliser une hypnose collective au sein de laquelle nous devons tous avoir peur. Je l’explique couramment, au sein d’une société existe toujours environ 5% d’éveillés. Le seul intérêt de cette pandémie, c’est qu’elle en a réveillée quelques pourcents supplémentaires tous aux aguets face à ces doses de mise à jour régulière face à des répliques d’un virus et de moins en moins contagieuses.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2022/05/mais-qui-es-tu-tonton-d-ou-venez-vous-toi-et-tes-idees-partie-8.html

Commenter cet article