Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C’est pas jojo tout ça mon Jojo !

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Pendant longtemps, la couleur violette fut mal considérée, elle symbolisait la fourberie et la tristesse, et était associée à la pénitence et à l'affliction. C’est pourtant la couleur obtenue, lorsque vous mélangez les deux tendances qui vont faire imploser l’Amérique.

Dans la nuit du 3 au 4 novembre qui a suivi l’élection américaine, tout s’est produit sans accroc, pour les merdias. La « vague rouge » pro-Trump a déferlé sur les États les plus disputés, mais a ensuite été repoussée par la « vague bleue » découlant de millions de fraudes de votes par correspondance. Les médias dominants essayent POURTANT de faire croire à tout le monde qu’ils étaient presque tous en faveur de Biden. Jetez donc un œil sur les rassemblements pro-Trump, puis sur ceux animés par Biden et vous verrez alors « qu’il n’y avait pas photo ».

Comme je l’indiquais déjà dans mes précédents articles concernant l’élection du 3 novembre, le vote par correspondance incité par les démocrates pour raison « covidienne » était prévu de longue date puisque source de fraude à grande échelle. N’oublions pas qu’aux US la poste est une calamité aux mains des Démocrates.

Et que dire de cette suspension douteuse du processus de comptage des voix, pour une durée de plusieurs heures, dans les États les plus décisifs qui n’avaient pas encore déclaré de vainqueur.

Comme prévu dans cet attrape nigaud, Trump a condamné cette tricherie flagrante, et a agi ce faisant comme l’attendaient les Démocrates. Traduction : il a alors donné de lui l’image souhaité par eux ; la fausse image d’un corrompu et d’un dictateur en herbe qui ne s’arrêterait devant rien pour rester au pouvoir. C’est du travail d’artiste, du grand art ! En effet, désormais même si les recomptes donnent raison à Trump et qu’il remporte de fait une victoire légale, le ver est désormais dans le fruit, sa légitimité est déjà mise en question.

Mais la fourberie violette ne s’arrête pas là. Dans le « pire scénario » les Démocrates n’auraient qu’à activer leurs bataillons de la mort contre les États-Unis. Leurs milices de rues Antifa et BLM n’attendent que ça : déclencher une campagne de terrorisme urbain sous prétexte de « résistance antifasciste » face à un dictateur raciste qui a illégalement volé l’élection.

A travers le monde, l’Etat profond américain est coutumier du fait, ne l’oublions jamais. Pétain disait que « les Français ont la mémoire courte », c’est bien vrai ! De Gaulle de son côté ajoutait « qu’ils étaient des veaux ». C’est encore hélas vrai pour beaucoup.

Car beaucoup sont Alzheimer. Ils ont oublié les campagnes terroristes menées contre le président Assad, en Syrie, et contre l’ancien dirigeant libyen, Khadafi, sous prétextes de « démocratie » presque identiques. Faire passer les bons pour mauvais et réciproquement reste un domaine où ils excellent. Ainsi, ne doutons pas un instant que si leur tentative de tricherie est enrayée, et si la Cour Suprême elle-même s’en mêle, nous verrons déferler leurs hordes de barbares.

La séquence d’événements qui a culminé dans la tentative de coup d’État « démocratique » encore en cours est très complexe, elle implique également de nombreux autres éléments qui Comprendre comment tout s’est déroulé pour en arriver là pourrait aider d’autres peuples, et notamment les Gaulois, à identifier des desseins semblables par avance, avant qu’ils ne dégénèrent en un désastre style Ordo Ab Chaos voulu par l’élite, chez-nous, en France.

Vous riez peut-être face à mes propos, mais réfléchissez bien à ceci : dans un pays où circulent deux millions et demi de cartes vitales en trop, la fraude électorale est-elle inimaginable ?

N’oublions jamais que tout ce qui se passe aux États-Unis reste à la pointe des tendances au niveau mondial, il faut donc s’attendre à ce que cette méthode de changement de régime soit employée un peu partout dans le monde à l’avenir.

Voilà pourquoi, comme je l’indique dans le précédent article, nous aurons droit à une guerre civile en France avant l’élection de 2022. Les multiples attentats suicides et dernièrement la tête tranchée d’un professeur, le tout mêlé aux gesticulades d’un Éric Zemmour nous conduiront à coup sûr à ce scénario. Tout ces attentats permettent l’instauration de toutes ces lois liberticides qui nous étouffent chaque jours d’avantage. Ainsi, toucher à la loi sur la liberté de la presse de 1881 est toujours un sujet sensible. Mais prétextant la lutte contre le terrorisme, sa révision semble nécessaire aux yeux du ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti.

Peu d’entre vous le savent et la chose a été rappelée par un expert aux sources sûres a le 8 septembre dernier. Il y a un quart de siècle, avant même la guerre de religion en Bosnie et Herzégovine, une division d'infanterie avait été préparée à la « reprise de la ville de Roubaix sous contrôle de milices islamiques ».

Et des Roubaix il en existe plusieurs, et des territoires qui ont échappé à la souveraineté du pays, en métropole, il y en a aujourd'hui plusieurs milliers, pas tous d'une taille justifiant l'intervention d'une division mais aucun pouvant être « repris » par moins d'une compagnie, d’où les multiples allusions à l’opération Ronces annoncées par Éric Zemmour.

À suivre.

Olivier

Voir les commentaires

Sacré JOJO !!!

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Macron va nous enfumer aux prochaines élections en 2022. Comme aux USA, le vote postal a permis tant des malversations nécessaires à l’arrivée du pédophile Biden, en France nous subirons la même chose.

https://www.facebook.com/watch/?v=1181746108855131

Alors que le monde politico-médiatique bien-pensant se gargarise d'une victoire écrasante de Biden, devant signifier la victoire écrasante du « nouveau monde », progressiste, un monde globaliste contre les Hommes et les Etats, la Vérité est toute autre.

Mais encore faut-il avoir quelque chose entre les oreilles pour s’en rendre compte ! Comme le papi grabataire Biden s’en était venté lui-même en un lapsus révélateur bien vite dissimulé au placard par les merdias corrompus, toutes les technologies de trucage électoral les plus grossières ont été mises en place pour élire cet étron : disparition-apparition de bulletins, suspension des décomptes, manipulation médiatique, intervention des GAFAM, etc.

On a fait revoter les morts et même les chiens dans certains cas. Une étude de septembre 2020 révélait que 353 comtés américains comptaient 1,8 million d’électeurs inscrits de plus que de citoyens en âge de voter.

Ces élections US étaient en fait celles du monde occidental mais trop peu ont vraiment compris ce qui est à l’œuvre et comment ce processus de changement de régime s’est déroulé au cours des quatre dernières années.

Aux origines de ces pratiques dégueulasses nous avons bien entendu le Deep State et le clan Clinton-Obama. Comme je l’explique dans le Centième Gueux, plusieurs mois avant l’élection de 2016, Hillary Clinton permit qu’une campagne de diffamation soit lancée contre Trump, affirmant qu’il était un « agent russe ».

Les Démoncrates espéraient que cela pourrait suffire à le discréditer de la course, et à laisser Hillary prendre le pouvoir au mois de novembre 2016. Cette tentative se transforma ensuite en «dossier Steele », invalidé depuis, ainsi que la théorie du complot du Russiagate qui s’ensuivit. L’objectif de ces mensonges tous plus grossiers les uns que les autres, était de délégitimer l’accession de Trump à la présidence, et de présenter ainsi les Démocrates comme des gardiens de l’intégrité électorale des États-Unis qu’ils ne sont certainement pas.

Cette soupe infâme permettrait ainsi de façonner profondément les perceptions du grand public en amont des élections de 2020. Mes années de recherches afin de me permettre d’écrire m’ont appris à prendre le biais perceptif des ragots. Ainsi, lorsque tous ces médias corrompus s’acharnent sur quelqu’un, je me dis toujours qu’il y a anguille sous roche.

Je prends alors souvent fait et cause pour celui qui s’en prend plein la tête. Et c’est le cas de Trump ! Ce n’est certes pas un enfant de cœur, il défend les intérêts pervers d’Israël. Mais au moins avons-nous, grâce à lui, retardé l’échéance inéluctable d’une guerre qui serait apparue bien vite avec l’élection de la mère Clinton. De plus, seul Trump a su mettre un grand coup de pied dans la fourmilière pédophile si chère à nos démocrates.

Bref, l’individu étant gênant pour les visées de l’Etat profond, les merdias occidentaux se sont déchainés en un récit homogène relevant de la guerre de l’information, et affirmant que Trump serait un criminel corrompu, et un dictateur en herbe, qui s’accrocherait au pouvoir à tout prix.

L’idée sous-jacente à cette affirmation était bien coordonnée. Du bon travail d’orfèvre machiavélique. Les Démocrates ont ainsi préconditionné la gueusaille tant à l’échelon américain qu’à tout l’étage occidental.  Bref, par ce biais cognitif, nous devions toutes et tous nous attendre à ce que Trump fasse appel à des méthodes de prise de pouvoir illégales s’il perdait les élections à la régulière. Ce scénario avait été implanté dans les esprits, les Démocrates ayant passé quatre années à se présenter faussement comme des gardiens de l’intégrité électorale des États-Unis, du fait de leurs croisades du Russiagate, puis de l’Ukrainegate, à présent démystifiées, ce que les merdias ne s’empressent pas de relayer.

Pendant ce temps, en coulisses, les Démocrates préparaient ce dont Macron et sa clique s’inspireront en 2022, la plus grande tricherie électorale de toute l’histoire des États-Unis. COVID-19 aidant par le biais de la peur incitative à voter en masse par correspondance, il n’était pas question pour eux de rater cette formidable opportunité.

Ainsi, outre le fait que ce virus soit bien réel, et présente un vrai risque pour les membres affaiblis de la population, il ne fait aucun doute qu’il a été exploité à des fins politiques, comme le démontre le deux poids, deux mesures pratiqué par les gouverneurs Démocrates en matière de confinement.

En effet, s’ils pensaient réellement que COVID-19 soit aussi mortel pour les populations, ils n’auraient pas risqué l’élimination de leur électorat en encourageant le mouvement anti blanc « Black Lives Matter » (BLM). Il est financé par Georges Soros afin de brûler, piller, déchaîner et même assassiner de manière gratuite en quelques occasions que ce soit dans les grandes métropoles que les Démocrates dirigent.

Il y avait là, et il y a toujours de quoi diriger les USA vers cette destruction voulue par l’Etat profond : son Ordo Ab Chaos chéri.

L’application des consignes visant à enrayer l’épidémie fut donc bien sélective et à l’encontre surtout des gens d’opinions politiques divergeant des leurs (les Trumpistes). Nous avons donc bel et bien assisté à une pandémie complètement politisée afin de justifier un afflux massif de votes par correspondance dans un système électoral pas du tout prêt à les gérer.

D’où l’intérêt, ingénierie sociale aidant, de préparer le terrain loin en amont, en prédisant au cours de l’été 2020 que le gagnant de l’élection pourrait ne pas être connu le jour-même. Les gens ont ainsi été amenés à croire, à tort, qu’une « vague bleue » allait inévitablement écraser les trumpistes alors qu’à chaque fois leurs meeting faisaient salle comble.

Ceux qui connaissent les processus de programmation mentale comprendront alors facilement comment l’impression a été fabriquée dans de nombreux esprits que toute action réprobatrice menée par Trump allait forcément indiquer que c’était lui, et non les Démocrates, qui essayait de tricher. S’il n’y avait pas eu couillonavirus, et la politisation par les Démocrates de cette pandémie pour justifier près de 100 millions de votes par correspondance, leurs tentatives programmées de détourner l’élection n’aurait pas été aussi convaincante.

Merci tonton Bill Gates ! Merci aussi à tes potes de la silicone vallée et leur censure pratiquée par les géants technologiques. Oui. Car ces salauds de GAFAM qui censurent à tour de bras ont dû mener au lendemain de l’élection une vaste campagne afin de bloquer les comptes et les pages de tous ceux qui encourageaient le peuple américain préoccupé par ce sujet à exprimer pacifiquement le droit constitutionnel de se rassembler pour soutenir Trump.

Lors de l'audition au Congrès américain du fondateur et PDG de Facebook Mark Zuckerberg, un sénateur républicain a accusé le réseau social d'espionner ses utilisateurs et de coordonner avec Google et Twitter la censure de certains contenus.

En même temps que cet acte visant à empêcher les peuple américain de s’exprimer, ils ont également fait disparaître tous les articles signalant le scandale de corruption de Hunter Biden. Ont également disparu les multiples allégations concernant le père et le fils au niveau pédophilie. C’est ça être Démocrate aux USA !

Nous vivons donc en pleine guerre de perception où la réalité se trouve entièrement altérée par des entités proprement démoniaques. En effet, c’est l’alliance entre les géants technologiques et les Démocrates, et leurs soutiens au sein des administrations permanentes militaire, de renseignement, et diplomatique « l’État profond », qui a su instaurer cette cabale de kabbalistes à l’égard des peuples occidentaux.

Durant quatre ans, les responsables du Pentagone ont tout fait pour ne pas appliquer les consignes du président Trump et faire durer les conflits. Chacune de ces trois entités a véritablement conspiré avec les deux autres pour manipuler les perceptions que se font les Américains du candidat sortant et du processus électoral. En outre, depuis plus de six mois, ces trois compères diaboliques soutiennent également la propagation d’un terrorisme urbain déclenché par leurs milices Antifa et BLM, en réponse à leur propre exploitation politique de l’incident George Floyd.

Tout s’est donc déroulé comme prévu face à une majorité d’abrutis qui se sont livrés sans vergogne à un Trump bashing sans savoir et encore moins comprendre où tout ceci nous mène désormais à un train d’enfer.

Mais ça c’est pour un autre article.

À suivre.

Olivier

Voir les commentaires

Le pouls ou les battements de cœur du monde

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Toutes les 26 secondes depuis 60 ans, les sismologues ont détecté une impulsion omniprésente émanant des profondeurs de la Terre. Les scientifiques ne savent toujours pas avec certitude ce qui se cache derrière le phénomène. Le pouls a été observé et enregistré pour la première fois par le géologue Jack Oliver au début des années 1960. Il est depuis attentivement étudié et connu pour être plus fort pendant les tempêtes. Mais tempêtes et volcans ne s’éteignent pas et ne se rallument pas toutes les 26 secondes.

Une source unique aurait été détectée en 2005, dans le golfe de Guinée ou baie du Biafra, au large de la côte ouest de l’Afrique ; six ans plus tard, une équipe de chercheurs pensant que les vagues qui s’écrasaient sur cette côte étaient responsables de l’onde sismique a affiné encore plus, en localisant l’origine dans une zone du golfe de Guinée appelée la Baie de Bonny, un golfe de l'océan Atlantique qui se situe en Afrique occidentale, à l'angle nord-est du golfe de Guinée, aux limites du Nigeria (au nord) et du Cameroun, de la Guinée équatoriale et du Gabon (à l'est).

Certains pensaient que c’était le Soleil lui-même qui en était la cause lorsque son énergie frappe l’équateur et les pôles de manière inégale, créant du vent, des tempêtes, des courants océaniques et des vagues, qui travaillent tous à déplacer et à faire converger l’énergie sur le littoral avec la Baie de Bonny comme point zéro de tout ce qui se passe.

Or, comme je l’indique depuis longtemps, Le 21 décembre 2020 se produira un évènement astronomique exceptionnel qui va très certainement activer le tamtam de Gaïa.

http://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/07/un-beau-ciel-qui-va-bientot-nous-tomber-sur-la-tete.html

http://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/07/un-grand-solar-minimum-est-a-nos-portes.html

Sur la grand horloge cosmique bien connue de nos aïeux, il constitue THE EVENEMENT de par sa précision. Je veux parler ici de la grande conjonction Jupiter Saturne avec un dixième de degré d'écart entre nos deux plus grandes planètes du système solaire. Alors qu'habituellement cette conjonction qui se produit tous les 20 ans les sépare de plus d’un degré, il y aura là de quoi « être branché ». En effet, va se constituer là une monstrueuse antenne qui, de part l’alignement presque parfait des planète, va nous en jeter « plein la vue ». Les fragiles du haut et tout le reste vont s’en trouver blackboulés, pour le plus grand plaisir de l’élite et de son Ordo Ab Chaos chéri.

La dernière fois qu'un tel évènement s'est produit, mais avec un écart plus grand, c'était il y a plus de 320 ans. À l’époque, la France comptait à peine vingt millions d’âmes. La grande famine de 1693-1694 sera due, en effet, à un hiver très rigoureux en 1692, suivi en 1693 d'une récolte très médiocre, causée par un printemps et un été trop pluvieux, causant une flambée des prix des céréales. En résultera une sous-alimentation qui favorisa les épidémies comme le typhus, jusqu'en 1694. La France, connue alors 1 300 000 morts en plus de la mortalité normale.

Cette année, en 2020, l’évènement coïncide « à la perfection » avec le solstice d'hiver, à 2h30 d'écart, soit une précision d’un dixième de degré. C'est-à-dire du jamais vu depuis longtemps. La grande conjonction aura lieu le 21 décembre à 13h30 TU, tendis que le solstice d'hiver 2020 aura lieu le 21 décembre à 11h02 TU.

J’aime à l’écrire dans mes livres « il est minuit moins deux à l’horloge du monde, veillez donc petits enfants ! » Ici, Covid-19 et remise à zéro aidant, il est désormais Minuit moins quelques secondes, face à un tel évènement, qui ne s'est probablement jamais produit dans l'histoire humaine.

À suivre.

Olivier

 

Voir les commentaires

Alors ! Piquouze or not piquouze ?

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Pfizer est l’un de ces labos qui caracolent en tête afin de nous administrer la « sainte » piquouze. Ce labo a testé son nouveau vaccin anti covid « à l’aveugle » : les participants ne savaient pas s'ils étaient vaccinés ou s’ils recevaient un placebo. Des volontaires (hélas il y en a !) ont testé son nouveau vaccin contre le coronavirus développé par lui et BioNTech.

Après avoir reçu le bouillon un culture à faire bander de joie Bill Gates, ils ont décrit les effets secondaires après vaccination, rapporte le Mirror. Une monstrueuse gueule de bois assortie de douleurs partout avec maux de tête, fièvre, etc., tel est le doux résultat contre un virus monstrueux qui ne tue pratiquement personne.

Et en fait de cobaye, tenez-vous bien ! Ces cons là sont plus de 43 000 personnes issues de six pays a avoir pris part à la troisième étape des essais du vaccin conçu par la société allemande de biotechnologie BioNTech et de l’Américain Pfizer. Il y a de quoi avoir peur pour la suite, car les volontaires ont dit être fiers de faire partie de cette expérience.

Les chercheurs estiment néanmoins leur merde efficace à plus de 90%. Il n’en a pas fallu plus pour que, dans ce monde de fous, les actions de ce géant du crime pharmaceutique organisé montent en flèche. Mais dans cette guerre du fric ils sont talonnés par d’autres firmes sans foi ni loi qui veulent également leur part du gigantesque gâteau. Ils font tous faces, néanmoins, à d’énormes couac.  Exemple : l'autorité sanitaire du Brésil a annoncé avoir suspendu les essais cliniques d'un candidat vaccin chinois contre le coronavirus après « un incident grave » constaté chez un volontaire. Elle n'a pas fourni de détails sur ce qui s'est passé, mais a indiqué que ce type d'incidents pouvaient inclure la mort, des effets secondaires potentiellement fatals, une invalidité grave, une hospitalisation et d'autres « événements cliniquement significatifs ». L'organisme public qui coordonne les essais vaccins au Brésil, l'Institut Butantan, s'est dit « surpris » par cette décision.

Politique aidant, ce coup d'arrêt pour le CoronaVac, du laboratoire chinois Sinovac Biotech, est survenu le jour même où le géant pharmaceutique américain Pfizer annonçait que son vaccin contre le coronavirus avait atteint une efficacité de 90%. Pfizer et Sinovac se font la course étant tous deux  en phase 3 des essais, le dernier stade avant qu'ils n'obtiennent le feu vert ou non des autorités réglementaires.

Un autre candidat vaccin dont j’ai déjà parlé dans un article a été un temps suspendu : celui développé par le groupe Astra Zeneca avec l'université britannique d'Oxford, à la suite de l'apparition d'une maladie chez l'un des participants. L'essai avait été suspendu le 6 septembre, mais avait repris au bout de quelques jours au Royaume-Uni et dans les semaines suivantes en Afrique du Sud, au Brésil au Japon et enfin aux Etats-Unis, les diverses autorités sanitaires estimant que le vaccin était « sans danger », la maladie n'étant « apparemment » pas liée au vaccin.

Mais j’aimerais revenir un instant sur le cas de celui qui se voit déjà décrocher le jack pot. L’Américain Pfizer est accusée d'avoir réalisé en 1996 des essais thérapeutiques sans avoir obtenu les accords nécessaires des autorités régulatrices du Nigeria. Plusieurs enfants seraient décédés. Le Nigeria demande plusieurs milliards de dollars de réparation. Et comme d’habitude, style Bill Gates, sous le couvert de philanthropie et d'une action humanitaire, ces salopards s’étaient introduits dans le cadre d'une épidémie de méningite et de rougeole. Pourquoi ? Afin de réaliser sans frais des essais d'un médicament, le Trovan Floxacin, dans l'Etat de Kano, le plus grand du Niger, et ce sans avoir obtenu les accords nécessaires des autorités du pays.

Le gouvernement nigérian indique que 200 enfants qui ont pris les médicaments de Pfizer ont ensuite souffert de diverses affections, notamment de surdité, de paralysie, de troubles de la parole, de lésions cérébrales ou de cécité. Onze enfants seraient décédés, selon le procureur.

Lisez ou relisez mon article : http://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/09/retour-sur-tonton-bill-gates-et-sa-bande-de-philanthropes-de-bazar.html

En avril 1996, une épidémie de méningite bactérienne, de rougeole et de choléra avait sévi dans le nord du Nigeria. Au milieu de l'épidémie, Pfizer a imaginé un arrangement lui permettant de cacher ses intentions premières sous couvert de participer aux soins des victimes de l'épidémie. La firme n'a jamais révélé qu'elle avait eu l'intention de faire des expérimentations sur des victimes vulnérables ou de mener de quelconques essais cliniques, sans les approbations nécessaires des agences régulatrices du pays. De manière plus qu’hypocrite, elle a prétendu « venir apporter une aide humanitaire. »

Les dirigeants de l'Etat de Kano ont présenté l'affaire Pfizer comme la preuve d'une conspiration menée par l’Etat profond des Etats-Unis. Des rumeurs fondées selon lesquelles le vaccin contre la poliomyélite sert à inoculer le virus du sida ou rendre infertile accompagnent le boycott de la campagne publique dans le Kano et un autre Etat, celui de Zamfara. Les programmes de vaccination ont repris au Nigeria en 2004 après un boycott de onze mois, mais l'éradication de la poliomyélite en a été retardée et une épidémie a gagné toute l'Afrique et le Moyen-Orient.

Alors ! piquouze or not piquouze ?

A suivre.

Olivier

Voir les commentaires

Le trou noir vers l’horreur.

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

« Ce n’est pas un signe de bonne santé que d’être bien adapté à une société profondément malade. » Krishnamurti

Désormais, Covid-19 est devenu le trou noir qui attire à lui tout ce qui gravite autour : intelligence, économie, relations humaines et lien social, bon sens, etc. La peur du virus est le seul axe autour duquel tout gravite, façonnant notre attention, nos préoccupations, nos conversations et nos activités. Pourtant ce film d’horreur de série B au scénario qui appauvrit les pauvres et enrichit les riches devrait faire réfléchir les masses. Mais il n’en est rien ! C’est pourquoi les puissants l’adorent, ils en usent et en abusent pour accélérer leurs agendas. Mais en même temps, ils en ont peur, parce que le virus risque de déjouer tous leurs plans.

Il reste en effet quelques « fous conspirationnistes » pour crier au loup !

En attendant, rien qu’en Gaule, s’il reste en l’état, le plan de destruction de l’assurance-chômage va faire mal. Les perdants de la réforme seront aussi ceux qui travaillent dans les secteurs les plus touchés par la crise. Selon l’Unedic, 1,2 million de chômeurs seraient perdants et 400 000 d’entre eux verraient même leur indemnisation baisser en moyenne de 40 %. L’allocation mensuelle nette moyenne passerait de 890 à 535 euros. Et même de 800 euros à seulement 300 euros Pour 40 000 personnes. Dans le pire des cas, pour 3 000 chômeurs, la baisse pourrait même atteindre 80 %.

Sentez-vous déjà la « bonne odeur » du revenu universel qui sera attribué uniquement aux zombis qui auront accepté la pupuce, le vaccin mortifère ?

Dans ce trou noir destiné à nous tirer tous vers le fond, la misère, et le NOM, le Canada, l’Australie ou la Nouvelle-Zélande font figures d’avant-garde. Ces pays introduisent des méthodes totalitaires qui font frémir, tant elles sont complètement déconnectées des raisons sanitaires. Pourquoi ? Depuis des mois au fil de mes articles destinés à réveiller la masse, j’explique qu’il n’y a pas de hasard face à cette pandémie.

En réalité, nos dirigeants français et les gouvernements de la planète n’ont commis aucune erreur même si c’est ce que l’on voudrait bien nous faire croire. Ils n’ont fait que suivre les consignes qui leur étaient données par le Conseil Mondial lequel est sous l’emprise totale des eugénistes et malthusiens tels que Bill Gates ou David Rockefeller.

194 états dans le monde ont ratifié le Règlement Sanitaire International (RSI-2005) de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Ce règlement prévoit : « en cas de crise sanitaire majeure, tous les états membres s’engagent à respecter toutes les consignes émanent du Conseil Mondial et à faire en sorte que toutes ces consignes priment sur les lois et les codes juridiques des états ».

Et ce mécanisme du Diable s’est mis en branle, bien à propos, à un moment où l’élite de Davos décide de mettre en place son reset économique. Elle a eu le culot de le faire face à un virus qui n’a pas tué plus de 1,2 million de personnes (sur presque 8 milliards), moins que certaines grippes du passé (grippe asiatique) qui n’avaient pourtant entrainé aucun confinement, ni arrêt des soins ordinaires, ni blocage de l’économie.

Où est la place du hasard dans tout ceci ? Nulle part ! Dans la réflexion, la planification, l’organisation, le contrôle des médias, la manipulation génétique, la recherche d’armes biologiques, une poignée d’homme est partout. Ils pensent à tout afin de planifier leur Chaos salutaire. Qu’il s’agisse du conditionnement éducatif de nos enfants, de la manipulation des foules, de la répression et de l’intimidation des groupes ou qu’il s’agisse de terrorisme affectif, ils sont toujours là et pensent vraiment à tout. Argent aidant, génération après génération, ils perfectionnent leur système d’ingénierie sociale propageant tel un virus la dissonance cognitive.

Et la masse d’humains zombifiés que chaque individu éveillé peut voir défiler par légions devant lui en est le résultat. Ils avancent tous masqués dans l’attente fébrile d’un vaccin salvateur qui viendra enfin les délivrer de la bête.

Ce faisant, ils ne comprennent même pas qu’au travers de ce geste, ils deviendront esclaves de la vraie Bête. Bill Gates et les eugénistes veulent coûte que coûte contrôler et vacciner toute la planète sous couvert d’avancées humanitaire et philanthropique. Il est facile d’aller écouter tonton Gates lui-même en tapant sur le net, d’autant que ses vidéos ne sont pas censurées par ses amis des GAFA.

Si l’on remet dans l’ordre toutes les pièces du puzzle mondialiste, avec Covid-19 se dégage alors une image très claire des ambitions avouées, répétées, déclarées d’eugénistes tel Bill Gates et David Rockefeller qui nous serinent depuis des années la nécessité de « sauver la planète » car ils y a trop de gueux sur l’orange bleue.

D’où l’intérêt d’une « sainte » Greta et des énormes campagnes de pub pour soi-disant sauver cette planète pour laquelle nous ne devrions plus nous chauffer, ni manger de steak, bref nous sacrifier, pour ce nouveau Dieu de la Terre et non du Ciel cette fois-ci.

C’est, je le rappelle, une guerre des Ultra riches contre la gueusaille. En voulez-vous une énième preuve ? En août 2020, Jeff Bezos, l’homme le plus riche au monde, s'est délesté de plus de 3,1 milliards de dollars d'actions Amazon, après en avoir déjà vendu pour plus de 4,1 milliards de dollars en février. Pourquoi ? Outre le fait de financer sa start-up spatiale, Blue Origin, qui souhaite concurrencer SpaceX d'Elon Musk, le PDG du géant du e-commerce a lancé en février Earth Fond, un fonds pour la Terre de 10 milliards de dollars, pour lutter contre les effets du changement climatique la seconde arnaque du siècle derrière couillonavirus.

Chaque pièce du puzzle prend ici sa place ainsi que les énormes manifestations menées par la créature de Bill Gates et Georges Soros, Greta Grunberg. Si à tout ceci vous ajoutez une pincée des discours eugénistes rémanents qui s’étalent sur nos chaines de tv et dont des Laurent Alexandre ou/et jacques Attali se font les apôtres vous commencez alors à comprendre.

C’est vrai qu’il y a trop de gueux sur cette terre ! Et Jacques nous le disait depuis longtemps, lui, à qui nous devons Macron le dépeceur de la France, ainsi que l’idée qu’à partir de 65 ans, il faudrait euthanasier les « vieux ». Ça coûte moins cher pour les retraites !

Quant aux chanceux qui auront le droit de continuer à vivre sur la Gaïa d’Al Gore, il leur faudra bien des pièces de rechange afin de vivre plus longtemps. Ainsi quoi de mieux que l’odieuse loi de bioéthique votée en première instance à l’assemblée un 1er aout à 3 h du matin et sur laquelle j’ai hurlé et rédigé cet article : http://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/08/une-loi-bioethique-a-vous-faire-gerber.html

Sous de vagues et fallacieux prétextes psychosociaux, on commence à comprendre l’intérêt que révèle pour eux ces énormes propagandes pour l’avortement y compris tardifs, au lieu de développer la contraception. De fait, la fabrication des vaccins modernes nécessite des grandes quantités de cellules fœtales issues d’avortements. Horreur me direz-vous, lisez donc mon livre De Mammon à Corona où j’ai inséré des témoignages de spécialistes et vous serez convaincus.

Des vaccins modifiés ont déjà été massivement inoculés en Afrique et au Bangladesh. Les futurs vaccins prévus contiendront non seulement l’ARN capable de modifier notre génome mais aussi les nanoparticules censées interagir avec les réseaux d’intelligence artificielle auquel tous les vaccinés seront connectés. Quant aux effets premiers et secondaires des merdes infâmes qu’ils désirent nous inoculer ils ont eu l’intelligence de s’en prémunir.

Du point de vue juridique, il est prévu que les citoyens vaccinés n’auraient aucun recours possible pour se défendre car, aucune des sociétés qui développent et produisent des vaccins n’est passible de poursuite judiciaire en responsabilité devant un tribunal par le monde ni devant une quelconque juridiction.

Le Covid-19 est bien la crise majeure dont parlait David Rockefeller il y a quelques années. Quant à la velléité du transhumanisme, elle est bien celle de connecter l’homme à la machine, c’est-à-dire l’humanité à l’intelligence artificielle, via un « neural lace », un lacet neuronal comme dirait Elon Musk : un terme technique désignant une interface corticale directe, c’est-à-dire un implant greffé au cerveau.

Si je me suis permis de reprendre la phrase « nous vivons dans un monde de fou » du professeur Luc Montagnier dans ma série de six articles consacrée à notre proche avenir : http://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/09/petite-vision-dystopique-sur-un-monde-de-fous-comme-dirait-le-professeur-montagnier.premiere-partie.html c’est qu’il y avait une bonne RAISON.

Il a été le premier francophone à dénoncer le fait que dans le génome du SARS-COV2, on retrouvait entre autres des séquences génétiques du virus du SIDA. Cela lui a valu l’opprobre en France mais certainement pas en Russie où d’en d’autres pays plus avertis où l’on prend ses déclarations très au sérieux. C’est à ce propos qu’il a expliqué cette manipulation, ces insertions et les dérives qui guettent l’humanité et s’inquiète que « nous vivons dans un monde de fou ».

En effet, ce virus peut constituer une bombe à retardement dans le sens ou d'anciens infectés pourraient, par la suite, développer un effondrement immunitaire ainsi que des défaillances cardiaques.

Je vous invite à ce titre à visionner cette vidéo concernant Bill le Coyote et sa dinde. À la 42e seconde vous y verrez le couple avec un sourire banane disant « La 2e vague retiendra leur attention». https://www.youtube.com/watch?v=dd_6NvmC550

J’en reviens à ma fameuse « dissonance cognitive » visant à briser chez nous, les peuples, toute rationalité et à laquelle j’avais également consacrée un article : http://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/08/tout-se-passe-dans-la-tete.html

J’y explique que nos dirigeants ne font pas d’erreurs, au plus fort de la contagion, quand ils affirment que les masques sont inutiles, ni au plus fort de l’été lorsque les hôpitaux sont vides, lorsqu’ils vous disent le contraire. Il faut porter le masque pour vous protéger et protéger les autres. Et la culpabilité ça marche !

De même lorsqu’ils vous disent que vous devez porter le masque au travail mais pas au restaurant. Votre tête devient alors un champs de bataille ou vont s’affronter votre bon sens et tout ce qui y fait obstruction : c'est-à-dire tout ce non-sens auquel chacun d’entre nous se trouve confronté depuis début 2020. S’ouvrent alors des brèches au travers desquelles des consignes inacceptables vont pouvoir s’insérer là où, si votre raison fonctionnait normalement, elles seraient immanquablement rejetées.

Notre réalité ne se construit qu’à partir de ce que nous renvoient nos sens. Or ils sont biaisés par les mesures liberticides et la communication mensongère matraquée à longueur de journées. Nos repères s’effondrent alors et nous nous en remettons volontiers au bon vouloir de l’autorité. De là va naître un stress largement entretenu. Il impacte directement le système immunitaire affaibli à force d’anxiété plus la fatigue, la mal bouffe et j’en passe. Vous devenez ainsi une proie facile pour Big Pharma et ses vaccins mortifères.

Coupez-vous vite des BMF poubelle et autres, cherchez vous-même vos infos. Ceux qui me lisent le font déjà ! Transmettez l’info vraie autour de vous et à ceux que vous aimez. Le combat est difficile mais pas perdus d’avance. Aux USA, Plus de 650 000 américains ont déposé une pétition à la Maison Blanche pour que leur gouvernement ouvre une enquête sur les objectifs cachés de la fondation Bill et Melinda Gates et sur le GAVI. Avec Trump cela avait une chance d’aboutir mais désormais avec le vieux pédophile aux commandes, l’état profond garanti mieux ses arrières.

Gardons néanmoins espoir. L’exemple de la Suède qui n’a pas confiné, gardé ses écoles ouvertes et qui n’a pas plus de morts attribuées au Covid19 que nous, sans victimes de l’arrêt des soins, sans dépressions et avec une crise économique moitié moindre que la nôtre montre que le confinement imposé n’était pas la solution mais un problème de plus aux conséquences bien plus mortifère que le virus.

En Finlande, à Helsinki la capitale, ou dans tout le pays, il n'y a pas de confinement. Le gouvernement ayant agi au bon moment, il n'y a pas non plus obligation de mettre un masque même si le gouvernement l'a recommandé. Et pourtant, le pays se porte mieux que ses voisins européens. Ces dernières semaines, elle affiche le taux d'infection le plus bas de l'Union européenne, cinq fois inférieur à la moyenne.

Ne soyons pas des idiots collabo des menées criminelles de notre gouvernement.

Battons-nous ; contactons maires et députés pour les informer de l’état du pays ; discutons avec vos voisins ; exigeons que les médecins puissent soigner leurs malades avec l’hydroxy chloroquine comme cela est autorisé dans  les autres pays et même recommandé en Chine, Corée, Inde, Maroc, etc., des pays qui souffre d’une mortalité huit à vingt fois inférieure à la nôtre.

Ne rien faire s’est se résigner au confinement quasi perpétuel car après celui en cours le gouvernement en a prévu au moins quatre autre d’ici décembre 2021 appliquant ainsi le programme de Ferguson exposé dans le rapport 9 de l’Imperial College expliqué dans De Mammon à Corona. Mais rien n’est perdu, réveillons-nous à temps et contre des milliards d’individus, l'élite luciférienne  affolée ne pourra rien. Ce sont des lâches.

Ils sont moins de 0.01% de la population allons-nous les laisser faire ?!

La meilleure façon d’aider ceux que vous aimez, c’est de les informer. Faite-donc circuler ces articles SVP. Quant à la meilleure façon de m’aider, le contenu de ces articles étant amplement développé dans mes livres, c’est de les faire connaître et surtout les acheter.

Merci d’avance.

À suivre.

Olivier

Voir les commentaires

De drôles de feux pour un triste monde

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Qui n’a pas entendu et vu ces feux qui dévastent de grandes étendues sur la planète, l’Amazonie et les USA se trouvant dans ces cas-là en première loge. Et comme toujours dans pareille situation le Réchauffement Climatique est systématiquement évoqué pour justification des causes « naturelles » visant à distiller la peur dans l'esprit des téléspectateurs. En ce qui me concerne ces cataclysmes me font plutôt songer à d'autres scénarios comme l'utilisation du système HAARP longuement évoqué dans mon second livre La Promesse.

Le commun des mortels se devant d’être laissé loin, très loin, de toute Vérité, l’existence même de ces armes à énergie dirigée se doit d’être raillée et tenue comme élément de SF. Pourtant, ces armes à énergie dirigée (« DEW » en Anglais) sont de plus en plus manifestement utilisées à profusion. Souvenez-vous de Notre Dame et des incohérences physiques quant à son mystérieux incendie. Avec une marge de plusieurs centaines de degrés, il est en effet impossible de faire fondre du métal avec du bois.

Mais avant d’aller plus loin, partons au Canada pays dirigé par un individu style Macron, le premier ministre mondialiste, Justin Trudeau, se devant d’être un allié des USA. Alors qu’en vertu d'un traité signé à la fin de 2019 avec le Canada, l'Armée populaire de libération de la Chine y masse discrètement des troupes depuis le début de 2020. La rumeur courait déjà depuis longtemps que la Chine a commencé à masser des troupes et des blindés dans le sud du Mexique, mais la nouvelle de l'apparition de ces troupes au Canada n'a commencé que cette année.

En vertu de la Loi sur la protection des investissements étrangers (FIPA), un traité bilatéral ratifié avec la Chine par le gouvernement Trudeau en 2019, les forces de sécurité chinoises peuvent être stationnées sur le sol canadien pour protéger les investissements chinois vitaux, à l'insu ou sans le consentement les autorités. Revue de presse indépendante canadienne, 15 janvier 2020.

Tout ceci donne alors une explication au FAIT que les Etats-Unis redéployent des 150 F-22 et F-35 en Alaska, leurs avions de combat les plus avancés.

Cela explique aussi un autre événement intervenu en mars dernier. Donald Trump avait alors autorisé le Pentagone à appeler des unités de la Garde nationale, des réserves et des individus de la réserve individuelle prête, pour aider à la réponse à la nouvelle pandémie de coronavirus.

ABC News avait alors averti que le président Trump autorisait le secrétaire à la Défense à appeler un million de réservistes militaires américains. Une folie lorsque l’on sait qu’il était loin d’être alarmé comme Anthony Fauci à propos du Covid-19.

Mais là, l’info prend tout son sens. Car si la Russie et la Chine prévoient-elles une INVASION des Etats-Unis, un tel effort pourrait comprendre la traversée de l'Alaska, vers le Canada et le long de la côte ouest. Le gouvernement américain le sachant, ces avions pourraient voler derrière les troupes chinoises et les bombarder.

Pendant des mois, la côte ouest des États-Unis a été témoin de féroces « incendies de forêt » qui ont brûlé des milliers d’hectares et détruit des dizaines de milliers de maisons. J’en reviens alors à mes armes sensées ne pas exister ! Il y a un an, « Camp Fire » s’était déclenché le 8 novembre 2019, à l’époque le feu s’était propagé à une vitesse grand V à travers la Californie. En l’espace de deux semaines, le bilan était lourd : 62 000 hectares de terre et de forêts brûlées et 13 500 maisons parties en fumée.

Pour ce qui est des pertes humaines, les autorités rapportaient que le nombre de morts s’élevait à environ 80 personnes et 699 portées disparues.

Dutch Since est un spécialiste des tremblements de terre qui réalise beaucoup de vidéos sur ce sujet. Début octobre 2020, il a mis en ligne une vidéo et un article documentant un faisceau d'énergie dirigé qui a été capturé par un satellite météo américain et rayonnant directement sur Tyndall Air Force Base (base de communication de la force spatiale) le long de la côte de la Floride, y créant un point chaud à l'emplacement recevant le faisceau.

Sa vidéo a montré que les satellites américains surveillant les conditions environnementales aux États-Unis, captaient des « faisceaux » dans le spectre proche infrarouge, étant tirés sur et dans les incendies de forêt. https://youtu.be/EeyDVtixmuQ

Vous venez de voir  une capture d'écran de ces faisceaux tirés.

https://twitter.com/i/status/1306382553566326786  ​​​​​​​

Lorsque ces faisceaux ont frappé, les incendies ont immédiatement augmenté en intensité et se sont propagés. De très nombreuses photos ont également été prises par des gens.

Le secrétaire américain à la Défense Mark Esper a également révélé au peuple américain que la Chine et la Russie avaient « armé l'espace » et il a spécifiquement mentionné « les armes à énergie dirigée » dans son discours à une conférence de l'armée de l'air. https://youtu.be/U0RfYQuCL_M

Avez-vous déjà vu un feu qui brûle les maisons sans brûler les arbres ? Avez-vous déjà vu une voiture en feu ? Le feu faisait-il fondre les roues ? Un feu ne le peut pas, mais une arme à énergie dirigée oui ! Jetez donc un œil à ceci : https://twitter.com/i/status/1306382553566326786   des arbres qui ne brûlent pas.   

Le monde sait que l’Amérique est le pays des cowboys, ils sont tous ARMÉS jusqu'aux dents grâce au deuxième amendement de leur Constitution. Durant la Seconde Guerre Mondiale et après leur attaque sur Pearl Harbor, un général japonais a fait remarquer que les Américains étaient si fortement armés que « le Japon ferait face à une arme derrière chaque brin d'herbe » s'ils tentaient de les envahir un jour.

Ainsi, lorsqu’il risque d’y avoir une arme derrière chaque brin d’herbe, la technique consistant à brûler toute la pelouse permettrait de résoudre le problème, non ? Et si vous remplacez les Japonais par des Chinois, « le tour est joué ». Alors, ces incendies adoucissent-ils la côte ouest pour une invasion ? A bien y regarder, les « incendies de forêt » tout le long de la côte ouest seraient un bon moyen d'éliminer les Américains armés afin que les troupes d'invasion ne soient pas confrontées à « une arme derrière chaque brin d'herbe ». Les « théories du complot » ont longtemps prédit une invasion des États-Unis par les troupes chinoises et russes. Aucune personne rationnelle n'a pris ces théories au sérieux. Maintenant, il y a des raisons de s'inquiéter. Il est en effet minuit moins une à l'horloge de ce monde/démon.

Les faisceaux dirigés sur les foyers d'incendie en Californie ont été filmés à bien des reprises de nuit. Il ne s'agit pas de Fake News même si évoquer de tels sujets en France ne provoque que des railleries à peine feintes ! Mais arrivé à cette époque d’Ordo Ab Chaos chérie par l’élite, ceux qui se marrent sans réfléchir et surtout sans savoir, ne vont plus rire longtemps.

« Elle opérait de grands prodiges, jusqu’à faire descendre du feu du ciel sur la terre, à la vue des hommes. » (Apocalypse 13 :13) Merde, c’est pas de bol !

Que Dieu vous garde.

Olivier

Voir les commentaires

PRENEZ GARDE, il est partout !

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Beaucoup de mes lecteurs aiment cet article ou j’explique que tout est prévu longtemps à l’avance http://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/01/tout-est-prevu-et-depuis-longtemps.html . Le Phénix, que j’avais annoncé en lecture pour le premier novembre, n’y fait pas exception : http://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/09/le-phenix.html j’y explique comment les cérémonies d’ouverture et de clôture des J.O. de Londres en 2012 nous décrivaient la PLANdémie de couillonavirus que nous vivons tous actuellement.

Eh bien, sachez que celui-ci ne fera pas exception !

Ce 29 Octobre 2020 était le jour « anniversaire » de la mort d’Anton LaVey, un type que vous ne connaissez surement pas, et c’est tant mieux ! En effet, ce sataniste américain est le fondateur de l'Église de Satan en date du 6 Juin 1966 ou 6.6.66 et l’auteur (inspiré par le mage noir Aleister Crowley) de l'ouvrage « La Bible satanique », publié en 1969 et traduit en français en 2006.

Tout en étant conseiller technique du metteur en scène sulfureux Roman Polanski, il avait joué le rôle du diable dans la scène de viol dans son film Rosemary's Baby tourné dans son ancien appartement New Yorkais avant qu'il ne soit racheté par John Lennon et Yoko Ono. Un John Lennon dont la chanson Imagine sera reprise aux J.O. 2012 de Londres. Imagine où quelques strophes particulières de sa chanson sonnaient quelque peu déplacées dans le contexte d'une cérémonie olympique nous annonçant clairement une future pandémie.

Afin rester en phase avec Lavey, il faut revenir à d’autres attentats, j’ai nommé ceux du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis. À l’époque, et parmi les milliers de messages de soutien affluant du monde entier, il convient de remonter à l’artiste Shepard Fairey et son œuvre « Liberté égalité fraternité ».

Obey est son nom d’emprunt, un street artiste américain de renommée mondiale.

On retrouvera ensuite sa Marianne dans un salon de l'Elysée.

Pourquoi ? Parce qu’elle trônait déjà dans le QG de campagne d'Emmanuel Macron. Le jour de la victoire de Macron, le 10 mai, Obey repostait sur Instagram une photo du candidat d'En Marche assis à côté de sa « Marianne ».

Comme un symbole, elle sera alors déclinée en juin 2016, version fresque murale géante, sur un immeuble du 13e arrondissement parisien, rue Nationale.

https://www.leparisien.fr/culture-loisirs/aux-origines-de-la-marianne-que-macron-adore-28-07-2017-7162377.php

Si vous regardez bien, sous le visage de Marianne figure une étoile à 5 branches dans laquelle un regard étrange est visible.

Il s'agit là d'un motif conçu en 1998 par l'artiste, et inspiré du film de science-fiction Invasion Los Angeles de John Carpenter.

Dans une interview, Shepard Fairey expliquait avoir diffusé régulièrement ce motif « orwellien » en référence à ce film consacré à la manipulation des esprits par des entités extra-terrestres déguisés en humains et désireux d'asservir les humains par le biais du contrôle des diverses institutions.

Ça, c’est une petite pièce du puzzle. Pour en arriver au Bataclan, je vais maintenant vous parler de Jesse Hughes (né le 24 septembre 1972). C’est le chanteur et guitariste du groupe de rock Eagles of Death Metal. Le vendredi 13 novembre 2015, alors que ce groupe donne un concert à Paris au Bataclan, une attaque terroriste est menée. Environ 89 personnes dans le public sont tuées, mais Hugues et les membres de son groupe parviennent à s'en sortir indemnes en s'enfuyant du Bataclan par une issue de secours.

Page 621 du Centième Gueux tome 1, j’écris : « Or, Jesse Hugues, chanteur sionisme radical présent au cœur des attentats de Paris, vénérait un personnage singulier du paysage religieux américain. Avec un « léger » penchant pour le satanisme. En avril 2015, le chanteur avait incidemment confessé auprès d'une web-tv commerciale (à 5'15) l'identité de son modèle : « Je veux être un véritable magicien. Pas comme un putain de hippie mais comme Anton LaVey dans sa forme éthérique. » Et le dénommé Anton, j’en parle dans mon bouquin consacré à la musique. Un brave gars qui adulait Aleister Crowley, une figure iconoclaste de la contre-culture californienne des années 60. Décédé en 1997, il sera le fondateur de l'Église de Satan.

En 1990, son épouse et grande-prêtresse lui avait consacré une biographie. On y apprenait notamment que LaVey, descendant d'une famille ashkénaze et étudiant à San Francisco, était «impliqué avec des groupes de militants israéliens », ce dès 1949, pour acheminer des armes à destination du nouvel État.

LaVey rapportait avoir été invité à Tel Aviv par Assaf Dayan, acteur israélien et fils du criminel de guerre Moshe Dayan. Le comédien était particulièrement emballé par le best-seller de LaVey, paru en 1969 et intitulé La Bible satanique : selon lui, cette philosophie enseignée était déjà « pratiquée sous la contrainte… » en Israël.

En outre, l'engagement sioniste de LaVey et son goût singulier pour le symbolisme occulte étaient partagés par une célèbre famille qui avait construit une exploitation viticole située à une dizaine de kilomètres de son église satanique : les RothschildLaVey, Rothschild, Emmanuel Macron, Rothschild, ça tourne, j’ai envie de vomir, on est vraiment dans la merde, nous, les « Gaulois antisémites » !!

Fin de l’extrait.

Revenons à cette « bonne » année 2020 (666-666) durant laquelle, les jeunes et moins jeunes ont pu vivre dernièrement, les 16 et 29 octobre, un avant-gout de la fête des morts. Une ambiance Halloween s’est en effet installée sur notre hexagone tout comme le montre cette photo prise par « hasard » en « live/evil » pour les attaques au couteau à Nice et retransmisse comme par hasard à 11 : 06 soit la 666e minute de la journée.

En effet, nous naviguons en mer hostile ou plutôt en plein film gore pour les élèves avec un enseignant décapité, des fidèles qui prient assassinés, un reconfinement inutile autant que mortifère, et des masques à porter toute la journée... On notera que le malheureux sacristain Vincent Loquès mort à Nice, le 29.10 était originaire de St-Etienne de Tinée (Code Postal : 06660)

Quant à l'attentat de Conflans-Sainte-Honorine avec l'assassinat de Samuel Paty, perpétrée le 16 octobre 2020, il mettait en scène pour la énième fois un « terroriste islamiste ». La scopolamine est aussi appelé le « souffle du diable ». Elle provoque d'intenses hallucinations délirantes, de l'amnésie (amnésie lacunaire antérograde) et des pertes de conscience. Elle agit rien qu’en en soufflant la poudre au visage de la victime lui gommant sa mémoire pour en faire une espèce de zombi aux ordres. Alors manipulation de type MK Ultra ou usage de drogue sur un gamin hypnotisé afin d’en faire un monstre bien à propos au bon moment ?

Que dire de Christian Estrosi, maire pro sioniste de Nice, dont le système de sécurité de la ville est gérée par une société israélienne. Une application développée en Israël par la start-up de l’ancien Premier ministre Ehud Barak permet en effet d’appeler lorsqu’on est témoin d’une incivilité et de filmer l’incident en temps réel avec le centre de vidéosurveillance de la police municipale. Pourquoi, en France, l’armée surveille-t-elle les synagogues mais pas les églises ni les cathédrales ou les mosquées ? Voltaire disait « regardez de qui on ne peut pas parler et vous saurez qui gouverne. »

Se dessine alors vertement le schéma vers lequel l’élite désire nous voir pencher : une lutte entre Gaulois et islamistes qu’ils soient radicaux ou non. Piège dans lequel, intelligence aidant, nul ne doit tomber. Un piège vers lequel Eric Zemmour nous pousse sur CNews lorsqu’il déclare à propos de ces attentats : «  il faut que les gens de la tradition catholique et ceux de la tradition des Lumières s’allient. Il faut que l’on retrouve nos fondamentaux. Ce sont les islamistes qui nous y ramènent, ce paradoxe est fou. » Quels fondamentaux ? ceux du catholicisme et de 1789, c'est-à-dire la franc-maçonnerie judéo-talmudique (Les Lumières) ? Autant vouloir mélanger l’eau et l’huile.

Il est vrai qu’afin d’amplifier leur Ordo Ab Chaos quoi de mieux qu’un Léviathan à multiples têtes permettant d’effrayer le peuple. Ainsi hormis les « barbares » qui veulent tous nous décapiter, ce qui au passage est loin d’être facile et évident avec un couteau soit-il long pour un gamin. Abdoullakh Anzorov,  était en effet un très jeune Russe tchétchène de 18 (3x6) ans Mais tout ceci ne doit pas nous faire oublier l’infâme et ultra mortel Covid-19.

Afin de lutter contre l’ignoble virus, quoi de mieux de de s’auto intoxiquer dès 6 ans par le port du masque, avec pénurie d'oxygène à la clé. Sinon pan pan cucul et une amende de 135€ pour les grands. Mais au fait en ce monde/démon aux valeurs inversées 135 en miroir ça donne quoi ?

135 en miroir=531 et 531+135= 666. A la 666e minute, au matin du 22 octobre, l'allocution de Jean Castex était annoncée comme une préparation en douceur de la pseudo nécessité de procéder à un reconfinement conduit par lui, Monsieur déconfinement !

Pour se faire, nous avons eu droit à tout un programme de propagande macronien !  Annonce de l'allocution d'E. Macron à la 666e minute de la journée du 28 Octobre 2020. La 666e heure du mois d’octobre, quant à elle, se situait le mercredi 28 de 17 : 00 à 18 : 00. E. Macron a donc annoncé, le 28 octobre, lors d'une intervention télévisée, la mise en place d'un nouveau confinement de la population française. A la 666e minute de la journée, un premier ministre masqué intervient alors, style Zorro, pour annoncer un reconfinement local en attendant le reconfinement national prévisible par le président à 20h (666). Le début du second confinement a été fixé au jeudi 29 octobre minuit (nuit de jeudi à vendredi).

Ça commence à faire beaucoup de « 666 » tout ça ! Je pourrais continuer sur des pages, mais est-ce que cela est vraiment utile ? Un simple dernier exemple me suffira afin de vous montrer que ces satanistes qui nous dirigent se moquent du peuple : 666 millions d’euros pour la presse.

Le ministère a indiqué que 985 millions d’euros ont été mobilisés en faveur des médias et de la communication et 666 millions d’euros en faveur de la presse.

https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/cinema-spectacle-livres-le-gouvernement-detaille-son-aide-en-faveur-de-la-culture-et-des-medias-6891527

Mes articles regorgent en effet de ces annonces "666". Rien que le brevet déposé cette année par Microsoft, et destiné à nous pucer, porte la référence 666.

Au fait, concernant Bill le Coyote, jetez donc un œil à cet courte vidéo. À la 42e seconde vous y verrez le couple avec un sourire banane  disant « La 2e vague retiendra leur attention ».

https://www.youtube.com/watch?v=dd_6NvmC550

À suivre, et que Dieu vous garde.

Olivier

Voir les commentaires

<< < 1 2