Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un Appel à la raison qui rend libre.

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Je l’écris depuis des mois, et j’ai relevé les mensonges de cette couillonnade dans un livre paru il y a déjà plus d’un an que j’ai appelé De Mammon à Corona. Personne de non vacciné ne met les autres en danger. Le taux de mortalité médian pour cette « chose » nommée Covid-19 est de 0,26%.

Pensez-vous un instant que beaucoup de ces 0,26% qui plus est souvent âgés et atteints de pathologies lourdes, accepteraient que les 99,7 % restants, c'est-à-dire leurs enfants et petits-enfants, renoncent à leurs libertés pour qu’ils puissent se sentir un peu plus en sécurité ? Ce serait de l’égoïste à l’état pur ! Ne pensez-vous pas que ces 0,26 % qui risquent vraiment de mourir du virus préféreraient simplement, et par précaution, rester chez eux pendant que le reste d’entre nous, leurs enfants compris, mènerait une vie normale ?

Les infections et les décès avaient chuté dès janvier 2021, bien avant que les vaccins ne soient fabriqués et injectés à grande échelle. Le fait est que ces vaccins n’ont rien donné autre que des variants et nombre de malheureux désormais en danger. Alors, pourquoi, face à ce « danger mortel », et alors que des médicaments préventifs autant que peu couteux ont depuis longtemps fait leurs preuves, la seule solution qu’on nous propose implique-t-elle de se soumettre à un vaccin expérimental à ARNm dont l’innocuité est loin d’être prouvée par des tests à long terme ?

Si les merdias ne vous avez pas lavé en permanence le cerveau avec couillonavirus, vous ne sauriez même pas qu’il existe ! Il n’y aurait donc pas de crise, pas besoin de mandats, pas besoin de confinement et pas besoin de passeports vaccinaux. Bizarre, non !?

Encore une fois, Le taux médian de mortalité par infection au Covid-19 est SEULEMENT de 0,26% : soit une bonne grippe !

Le monde entier est donc enfermé et contrôlé pour une grippe !

Et on nous dit que nous devons renoncer à nos libertés inhérentes, celles que nos pères et mères avaient durement gagnées, parce que 0,26% de la population pourrait avoir plus que la goutte au nez. Pourquoi ?

Parce que ces restrictions concernant cette couillonnade n’ont rien à voir avec la santé publique et tout à voir avec un contrôle public sur nous tous, vaccinés ou non, et entièrement conçu et voulu par de vieux psychopathes style Klaus Schwab.

Qui est qualifié pour contrôler votre vie, votre santé et vos droits à la liberté ? Qui s’octroie abusivement le pouvoir de vous dire quoi penser ou dire, où vous pouvez travailler, où vous pouvez acheter, où vous pouvez vendre, où vous pouvez aimer, marcher, manger, boire, respirer, voyager, et en quoi vous devez croire ?

La réponse est PERSONNE, sauf vous-même. Mais bien sûr, ce nouveau culte voulu et souhaité par ceux-là même qui bénéficient de la pandémie et l’ont même artificiellement créée, prétendront que vos droits ne s’appliquent plus lorsque vous « mettez la vie des autres en danger ». C’est de l’ingénierie sociale pure : celle qui supplante vos droits en vous ayant sclérosé le cerveau. Tout cela n’a aucun sens, mais c’est une stratégie classique utilisée par tous ces petits Hitler des temps modernes. Il n’a jamais été question de vous protéger ou de chercher à savoir ce que vous désirez, il n’est ici question que de ce que les tyrans veulent.

Qu’on soit pro ou antivaccins, il convient de savoir et COMPRENDRE qu’ils ne constituent au minimum qu’un tremplin vers les passeports vaccinaux, clé de tout le reste. Sans eux, la tyrannie médicale et la tyrannie tout court ne peuvent être établies. Sans ces passeports, ils n’ont aucun moyen de pression sur nous, nos déplacements et nos monnaies, pour dicter les aspects fondamentaux de nos vies.

Des Attali, Schwab, Gates, etc., ont tous BESOIN de ce sésame (passeports) afin d’obtenir leur « Grand Reset ». Sans ce système en place, leur « Reset » s’effondrera et ils s’en mordront les couilles qu’ils n’ont d’ailleurs pas.

Il devrait être clair pour tous les Gaulois que ce processus phagocytaire et circulaire de tyrannie médicale n’est pas prêt de s’arrêter. Il n’est jamais censé se terminer. Ils ont même eu le culot de le dire et l’écrire.

L’objectif des globalistes, par l’intermédiaire de leurs petits capos gouvernementaux, est de maintenir les restrictions en place indéfiniment jusqu’à éradication des plus faibles et réinitialisation d’environ 500 millions d’esclaves utiles.

https://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/01/tout-est-prevu-et-depuis-longtemps.html  

Depuis 18 mois et bien plus encore, il n’est ici question que de l’idéologie de sociopathes narcissiques dont Bill le coyote, Soros ou Schwab, représentent les parfaits archétypes.

J’invite donc toutes celles et ceux qui veulent se prémunir contre cette époque anxiogène et ses clowns délétères à s’informer en détail. Dans ce cas mon blog https://vecteur-douceur.over-blog.com   est à leur disposition. Faites-le savoir SVP.

NE NOUS SOUMETTONS PAS, ET BOYCOTTONS TOUTES LES ENTREPRISES DE CES SALOPARDS !

Olivier

 

Voir les commentaires

À vos ordres mon adjuvant ! (Troisième partie)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Retour au premier article : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/08/a-vos-ordres-mon-adjuvant.html

Ne soyez pas égoïstes, faites circuler l'information : si un article de ce blog vous a intéressé, interpellé, partagez-le par mail ou sur les réseaux sociaux. Quant à moi, toute peine méritant salaire, vous pouvez m’aider en achetant mes livres et en les faisant circuler autour de vous. D’avance merci !

Le vaccin ne sert à rien : https://t.me/Laveritecensure/4111  Et preuve que madame Celeste Solum n’est pas folle du tout, le CDC de Fauci le vampire annonce que les « personnes à haut risque » seront emmenées de force dans des CAMPS DE CONCENTRATION pour une période « indéterminée ».

Le « RISQUE ÉLEVÉ » comprend les personnes âgées, les écoliers, les antivaccins, les libres penseurs et les personnes qui remettent en question.

Intéressons-nous à Google, Jeffrey Epstein, Bill Gates ainsi qu’à toute l’élite de la Silicon Valley et leur volonté de développer la surveillance des masses en réduisant les libertés. Je vais ici évoquer la folle mégalomanie du pédocriminel Jeffrey Epstein, l’obsession de la Silicon Valley, dont Google, pour remplacer la médecine de ville telle que nous la connaissons en application numérique surveillée,  le Forum de Davos et bien d’autres sujets.

Google a investi beaucoup d’argent dans AstraZeneca, par le biais de sa société Vax Attack. C’est en fait toute la Silicon Valley qui veut revoir entièrement le système de santé avec le passage à la télémédecine. Microsoft et d’autres entreprises cherchent à remplacer les médecins par l’IA. En Angleterre, nous observons le même schéma : des efforts sont fait pour remplacer le service national de santé (NHS) par quelque chose nommé NHSX, une application cherchant à remplacer le système médical existant, tout cela était prévus avant la crise du Covid-19.

Les soins de santé sont vus par eux comme un moyen de contrôle permettant de s’emparer de la vie de chacun, un simple moyen d’appliquer leurs technologies transhumanistes. Aux USA, l’armée est intimement liée avec les laboratoires. Souvenez-vous de mon exemple de l’Anthrax dans mon livre De Mammon à Corona, les scandales qui y sont liés avec des obligations vaccinales ont valu un procès au Pentagone, tous les moyens les plus vils ayant été utilisés pour vendre leurs merdes vaccinales alors en standby.

La société Bioport renommée Emergent Bio Solutions travaille ainsi en lien étroit avec l’armée américaine, les services sociaux, et le département de la santé. La main cachée derrière la technologie de l’ARN messager est donc l’armée américaine. Et Pfizer et Moderna ont effectué de gros investissement dans ce domaine, dès 2013, dans deux entreprises en lien avec le DARPA qui adore innover dans les technologies orwelliennes et transhumanistes : notamment les interfaces cerveau-machine.

Frisant la légalité toutes ces innovations réclament des cobayes pas toujours très enthousiastes à l’idée de se faire piquouzer comme le furent des soldats américain vaccinés de force contre l’Anthrax. Ainsi, quoi de mieux qu’une situation d’urgence créée de toute pièce pour forcer à la vente ! La légalité y est mise de côté ainsi que les contrôles et vérifications habituellement d’usage courant. Voilà comment on se retrouve à imposer au monde une soupe vaccinale infâme dont on ne sait rien, ou si peu. Nous n’avons pas affaire ici à un problème sanitaire autant que médical. C’est financier, politique et génocidaire.

On passe allégrement de l’armée à Big Pharma puis à la Silicon Valley qui pousse à revoir toute la politique des soins de santé en une partie essentielle qu’ils nomment pompeusement « médecine de précision ». C’est -à-dire un truc capable de scanner votre génome qu’ils auront au préalable piraté pour vous soigner par exemple contre un cancer qu’ils auront « détecté » avant même que vous ne l’attrapiez ! C’est de la thérapie génique ciblée sur l’individu ou plutôt sur son génome.

Voilà pourquoi sous couvert de tests permettant de maintenir un niveau élevé de « cas positifs », on prélève habilement votre ADN à votre insu. Cela s’effectue partout à travers le monde et au profit des entreprises de la Silicon Valley.

Mais payer très cher un médicament sur mesure ne sera pas à la portée de tous, il y a donc quelque chose d’autre derrière : un contrôle eugénique à la Aldous Huxley. Actuellement, aux USA, l’administration Biden est en train de mettre le paquet dans ces technologies en créant un véritable DARPA de la santé avec ses initiatives de médecine de précision-prévision.

Ce DARPA de la santé sera dirigé par Éric Lander, en liens très étroits avec les eugénistes, et qui avait été financé par le pédocriminel Jeffrey Epstein. Les USA vont donc aller vers une médecine sociale, mais seulement s’il s’agit de ces médicaments de précision modifiés génétiquement. C’est seulement dans ces conditions qu’ils les offriront au public.

Le monstre Epstein n’est peut-être plus de ce monde, mais ses idées et les gens qu’il aura financé le sont encore. L’un d’entre-eux est un scientifique eugéniste fou du nom de Georges Church, un personnage clé digne d’un roman de Frankenstein. La fondation Edge fonctionnait comme une façade pour Epstein, il en était le seul et unique donateur de 2001 à 2017, c’est par ce biais qu’il exerçait une influence sur les gens de la Silicon Valley.

Bien entendu, Epstein n’était lui-même qu’un agent à la solde d’un groupe de milliardaires sionistes aux Etats Unis appelé le Méga Group animé entre autres par Leslie Wexner et la famille Bronfman, tout ce beau monde ayant une influence énorme sur nombre de politiques américains et israéliens.

Quoi qu’il en soit, Epstein était très impliqué dans toutes ces technologies que nous subissons désormais de plein fouet. Même mort, je dirais que ces miasmes eugénistes nous parviennent encore davantage aux narines. Gislaine Maxwell était la complice de ce salopard, et sa sœur, Isabelle Maxwell, est une pionnière de la technologie au Forum Economique Mondial de tonton Schwab, celui qui désire le Great Reset. Comme quoi le monde est petit est tout est lié. Il est d’ailleurs si petit qu’ils désirent se séparer, vaccins aidant, de beaucoup d’entre-nous (93% environ).

Isabelle Maxwell est également très impliquée avec le Mossad israélien. Mais venons-en à un morceau de choix : Bill le coyote.

Si l’on en croit les merdias que Bill a sévèrement arrosé en dollars, lui et Epstein ne se sont jamais rencontrés avant 2011. Cependant, un article paru dans The Evening Standard, en 2001, écrit par un journaliste anglais très en vue, dit strictement le contraire. Il affirme que les principaux partenaires commerciaux d’Epstein étaient Leslie Wexner, Donald Trump et Bill Gates.

Isabelle Maxwell entretenait également des relations avec Gates. Cela est rapporté dans un article du Guardian de 2001 où Isabelle Maxwell déclare qu’elle a hérité du poste d’espionne pour le compte d’Israël. Microsoft a été lié aux même réseaux d’influence par lesquels Epstein opérait.

Beaucoup de tout ce qui est dit ici, dans d’autres articles, ainsi que dans mes livres, passe souvent dix kilomètres au-dessus de la tête de plus grand nombre, préoccupé à vivre tout simplement. Mais sachez que ces gens vivent dans des bulles loin des préoccupations de la plupart. Ils fréquentent des tarés comme eux tous obsédés par les moyens de nous faire disparaître et d’accéder, eux, à l’immortalité. J’en veux pour simple preuve Davos.

En 2020, le forum avait débuté par un discours d’un Israélien, Yuval Noha Harari. Il avait déclaré « qu’il y aurait bientôt une ère de dictateurs numériques, et que les humains ont maintenant été réduits à des ‘animaux piratables’. »

Ce sont ces termes et ce sera réalisé grâce à l’ingénierie génétique et des avancées de l’interface cerveau-machine. (J’y reviendrai dans une prochaine série d’articles). Il a dit en substance que bientôt les gouvernements du monde entier commenceront à imposer ou introduire l’idée de capteurs portables, de vêtements externes qui sont maintenant promus pour les soins de santé.

Et que finalement, ce seront des objets capables de lire vos pensées et vos émotions. Harari conseillait alors à l’élite mondiale présente au Forum d’utiliser ses technologies « avant que les rats n’y aient accès ». D’après vous, qui sont ces « rats » !?

Donc en janvier 2020, juste avant que couillonavirus n’arrive, on parlait donc de nous, « les gueux » en ces termes « animaux piratables ». Lisez Klaus Schwab et sa 4e révolution industrielle, comment Covid-19 constitue pour lui un must, the catalyseur de cette grande réinitialisation dont nous serons toutes et tous les perdants.

Il définit cela comme la fusion de nos identités biologiques, numériques et virtuelles. Traduction : l’homme et la machine doivent fusionner !

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Fin

Voir les commentaires

À vos ordres mon adjuvant ! (Seconde partie)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Ne soyez pas égoïstes, faites circuler l'information : si un article de ce blog vous a intéressé, interpellé, partagez-le par mail ou sur les réseaux sociaux. Quant à moi, toute peine méritant salaire, vous pouvez m’aider en achetant mes livres et en les faisant circuler autour de vous. D’avance merci !

La promotion du Nouvel ordre mondial écologique est de plus en plus voyante, portée qu’elle est par des manifestations où l'on exhibe l’œil qui voit tout. La dépopulation n’est-elle pas encouragé à travers le planning familial de dépopulation, l’avortement à tout va, les OGM, la mal bouffe, les ondes en tous genres, Big PHARMA et désormais les vaccins ?

La propriété privée n’est-elle pas en danger avec chez nous un Attali prônant le nomadisme ? Partout la propriété collective n’est-elle pas souvent mise en avant par les apôtres de la « grande réinitialisation » (Great Reset) ?

Le climat n’est-il pas partout modifié, et certainement pas par le CO2. L’humain n’y est pour rien, H.A.A.R.P. (High frequency active auroral research program) oui !

Quant aux Chemtrails longtemps considérés comme une folie conspirationniste, n’oubliez pas que l’ONU vient de reconnaître leur existence :

https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/07/lorsque-les-complotistes-sont-portes-aux-nues-par-l-onu.html  

Reste un aspect essentiel à leur PLAN : la vaccination et les nanoparticules « vous réduisant à un zombi, un simple nœud de l’internet des objets activé par la 5G », transformant votre ADN et faisant de chacun un robot biologique, comme l’annonçait il y a déjà des années Claire Séverac.

L’oxyde de graphène, comme son nom l’indique, est très oxydant pour l’organisme. Il va s’attaquer au glutathion. Le Glutathion (GSH) est une tripeptide antioxydante que l'on retrouve naturellement en concentration élevée dans pratiquement toutes les cellules de notre organisme.

Une chute de ce composant biologique signifie également la chute de notre système immunitaire, avec l’émergence de tempêtes de cytokines : une réaction inflammatoire incontrôlable par le système immunitaire. Ces médiateurs que constituent les cytokines peuvent agir de manière synergique ou antagoniste.

De plus, cet oxyde de graphène vibre à la même fréquence que la 5G. C'est-à-dire que les effets négatifs du graphène deviennent beaucoup plus efficients en présence de la 5G.

Or les symptômes provoqués par cet oxyde de graphène (GO) sont : inflammation des muqueuses, goût métallique en bouche et perte d’odorat, thromboses, caillots de sang (dus à la coagulation), altération du système immunitaire et pneumonies bilatérales. Ça ne vous rappelle rien ? Ne suis pas en train de vous définir les symptômes qu’on attribuait il y a moins de deux ans au SARS-COV2 : le fameux couillonavirus ?

Reprenons ensemble ! Plus on est vieux et moins on a de concentration de glutathion contrairement aux jeunes. On sait qu’il est essentiel aux défenses immunitaires et que l’oxyde de graphène le détruit. Le glutathion est l’antioxydant propre à nos cellules, on ne peut donc sérieusement prétendre soutenir le potentiel antioxydant de l’organisme sans maintenir à niveau ses réserves intracellulaires en glutathion. Son niveau diminue naturellement avec l’âge.

Souvenez-vous, ce sont les vieux qui mouraient du covid-19 et pas les jeunes. Tous les gens qui ont une bonne alimentation (légumes verts, etc.), les jeunes et les sportifs sont protégés. Ainsi, une baisse de glutathion, ce formidable antioxydant, peut nous rendre beaucoup plus vulnérables aux radicaux libres présents dans notre organisme et qui sont associés à différents problèmes, tels que la fatigue musculaire et le vieillissement prématuré, maladies neurologiques, cancers, maladies cardiaques et cardiovasculaires, diabète, maladies pulmonaires, hépatite, problèmes rénaux, problèmes de grossesse, d’accouchement, d’allaitement …

Chaque jour notre corps vieillit, et doit faire face à des attaques extérieures (pollution, stress, agressions extérieures…). Ces différents facteurs diminuent significativement le taux de glutathion.

Or, notre système immunitaire est composé, entre autres, de globules blancs qui en sont les principaux acteurs. Ils dépendent essentiellement du glutathion pour pouvoir continuer à fonctionner correctement. Ainsi, une baisse de glutathion peut nous rendre beaucoup plus vulnérables aux radicaux libres présents dans notre organisme et qui sont associés à différents problèmes, tels que la fatigue musculaire et le vieillissement prématuré… Le glutathion accomplit énormément de tâches importantes pour l’organisme.

Il en est le principal antioxydant et préserve notre système immunitaire. Le glutathion est à la base de nos cellules et préserve leur intégrité en les désintoxiquant des composés dangereux (métaux lourds, agents polluant…).

Or, j’y reviens pour ceux qui n’auraient pas lu mes articles le concernant, où trouve-t-on du graphène ? depuis au moins 2019, on en trouve dans les vaccins contre la grippe. Big Pharma utilise les nanoparticules de graphène comme adjuvant à la place d’autres saloperies style : l’aluminium, le squalène ou le thimérosal, un composé organomercuriel efficace comme agent de conservation.

Réfléchissons ! Si vous désirez provoquer une pandémie, que pouvez-vous faire ? Une année ou deux avant vous mettez du graphène dans les vaccins antigrippaux et le tour est joué. Ces vaccinés vont alors recevoir du graphène qui va diminuer leur taux de glutathion. Les vieillards et ceux des HEPAD sont ceux le plus fréquemment inoculés (pratiquement 100%) avec ce vaccin antigrippe. Or, qui sont ceux qui sont le plus tombés victimes de cette « épidémie » ; les vieux.

Début 2020, dans un de mes premiers articles consacré au covid, j’expliquais que Wuhan, de là où semble partie la pandémie, la ville était la mieux équipée concernant la 5G. Il y avait dix milles antennes 5G déployées à Wuhan, au moment où la pandémie s’est déclarée.

Mieux encore, du graphène on en retrouve dans l’air "chemtrails", dans les masques, dans les tests PCR et antigéniques, et vous avez là un moyen de maintenir indéfiniment une pseudo pandémie. Je vous prouve là qu’on donne ainsi aux populations tous les moyens possibles et imaginables afin de tomber et rester malades. Posez-vous la question de savoir pourquoi on veut à tout prix vacciner les populations pour un virus qui tue à moins de 0,26% ?

On ne peut se prémunir des coronavirus qui mutent tout le temps. On vaccine contre la grippe depuis plus de 70 ans, et pourtant elle est loin d’avoir disparue sauf depuis 18 mois, et au profit du couillonavirus. Bizarre ! Pourquoi, et par décret, Macron et Véran créent-ils « le Conseil national de certification », qui pourra retirer le droit d’exercer aux médecins récalcitrants… ?

Le 19 juillet dernier, donc, un Conseil des Ministres, sans doute insatisfait d’un Conseil de l’Ordre n’ayant pas assez de compétences pour faire rentrer dans le moule des Raoult et autres Perronne, a créé un nouvel organisme ayant le pouvoir d’évaluer, à tout moment de sa carrière, chaque médecin et donc de l’empêcher d’exercer s’il ne file pas droit.

Pourquoi ce gouvernement parle-il d’une « Troisième dose de vaccin », de la fin de la gratuité des tests hors prescription médicale, des confinement renforcés en Guadeloupe, Martinique et réunion ? Parce ces DOM-TOM sont parmi les moins vaccinés ce qui ne plait pas à notre véreux d’état.

Bien entendu, le gouvernement a présenté ce 11 août ses nouvelles mesures dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire orchestrée par le privé et le privé c’est qui ? Big Pharma et sa chiourme.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/08/a-vos-ordres-mon-adjuvant-troisieme-partie.html

Voir les commentaires

À vos ordres mon adjuvant !

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Ne soyez pas égoïstes, faites circuler l'information : si un article de ce blog vous a intéressé, interpellé, partagez-le par mail ou sur les réseaux sociaux. Quant à moi, toute peine méritant salaire, vous pouvez m’aider en achetant mes livres et en les faisant circuler autour de vous. D’avance merci !

Un adjuvant est un médicament ou un produit ajouté à un autre pour renforcer ou compléter son action.

Plus de 15 000 décès et plus de 1.5 million de blessés (50% graves) étaient signalés il y a peu dans la base de données de l’Union européenne en ce qui concerne les effets indésirables des « vaccins » Covid-19. C’est du jamais vu, sachant qu’on peut au minimum multiplier ces chiffes par dix afin de « frôler » la Vérité !

Le professeur Christian Péronne déclarait encore récemment :   «On a jamais constaté autant d’effet secondaires ! »

On frise ainsi l’hécatombe, mais quelle peut donc être l’arme du crime ?

Tout d’abord sachez que la bête dont on nous abreuve à chaque instant depuis 18 mois n’existe que par le biais d’images de synthèses. Je m’explique ! SARS-COV2 n’a encore jamais été réellement observé. Même le CDC américain le reconnaît, lui qui indique « qu’il ne dispose pas de l’isolation du virus. » Traduction : ils ne sont pas parvenus à effectuer un séquençage complet du virus.

Ce qu’ils ont, ce sont des fragments de la « bestiole » qu’ils donnent ensuite à des ordinateurs spécialisés dans les programmes aléatoires et qui vont ainsi remplir les vides afin d’obtenir un séquençage complet. Bref ! ce qui est présenté comme preuve qu’on a isolé ce virus est faux.

Alors, me direz-vous « qu’est-ce qui provoque tous ces malades et ces décès ? » Est-ce le Covid-19 ou la protéine spike le responsable de ce marasme ?

Il y a peu, un spécialiste pro vaccin a soulevé un tollé dans la sphère merdiatique. Le Pr Byram Bridle, immunologue au Collège vétérinaire de l’Ontario, a fait chauffer les réseaux sociaux.

Le 28 mai dernier, cet expert a en effet mis en doute, sur l’antenne de la radio canadienne Global News, l’innocuité des vaccins à ARN messager (ou ARNm) utilisés contre le Covid-19. Selon lui, ils produiraient une protéine Spike « toxique et dangereuse » qui circule dans le sang et se propage dans de nombreux organes (foie, rate, moelle épinière…).

Big Pharma n’a pas du tout apprécié que Robert W. Malone, scientifique se présentant comme étant l’un des inventeurs des vaccins à ARN messager, en remette une couche le 21 juin dernier sur Twitter affirmant que « la protéine Spike est cytotoxique », c'est-à-dire toxique pour une espèce de cellule.

Imaginez un instant un mécanicien nain embarqué dans votre compartiment moteur en train de le démonter en pièces détachées pendant que vous conduisez. Eh bien c’est exactement ce que fait la protéine spike avec les mitochondries qui sont nos centrales thermiques cellulaires.

Ecoutez donc parler le Dr Ryan Cole, pathologiste, concernant cette protéine Spike : https://odysee.com/77d47049-b98d-4bca-8dbc-615ec7e4e48d

Le Pr Byram Bridle s’appuie sur une étude obtenue auprès du régulateur japonais des médicaments concernant la bio-distribution du vaccin à ARN messager. Elle montrerait que les nanoparticules d’ARNm « ne restent pas localement au site de ponction dans le tissu musculaire » mais se répandent « de cellules en cellules ».

Elles étendent ainsi leur toxicité à l’ensemble de l’organisme. Bien entendu Big Pharma, par l’intermédiaire de ses laqués, s’est empressé de nier les FAITS mettant en exergue la taille d’un rat (objet de l’étude) comparée à celle d’un humain !

Ainsi, contre toute attente, ce spécialiste ayant reçu de l’argent du gouvernement canadien afin de réaliser des études concernant les vaccins à ARNm est largement sorti de ses attributions. Avec sa sortie à l’antenne, il est allé à contre-courant de la doxa imposée.

Pour lui, ce n’est pas le virus qui est responsable des affreux effets secondaires, mais bel et bien la protéine spike. Je l’ai déjà écrit dans moult articles, ces « vaccins » ou plutôt thérapies géniques, sont conçus pour obliger nos organismes à fabriquer en masse cette protéine toxique. Le vaccin quitte rapidement le lieu d’injection par le biais de la circulation pour ensuite aller s’infiltrer dans beaucoup d’organes cibles ; foie, rate, cœur, cerveau, reins, testicules, ovaires, etc.

Se disant scientifiques ces cons là imaginaient cette protéine non toxique et non désireuse de voyager dans nos organismes, ce qui fait d’elle un tueur plus efficace que le virus lui-même ! Vous y croyez ? Moi non !

J’en reviens alors à mon oxyde de graphène auquel j’ai consacré deux séries d’articles : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/07/la-marque-de-la-bete-partie-une.html  et https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/08/de-la-mythologie-a-couillonavirus-partie-une.html  qui font de moi, à n’en pas douter, le roi des complotistes, un « fou dangereux » !

Ecoutez don le Dr Astrid Stuckelberger

https://twitter.com/i/status/1424406051391168513

Fort heureusement, je ne suis pas le seul. Je ne suis  qu’un débutant face à des personnages haut en couleur comme le fut la très regrettée autant que renommée, Claire Séverac.

Celeste Solum semble de cette lignée ! Elle se présente comme une ancienne employée de la FEMA, l'Agence fédérale des situations d'urgence (Federal Emergency Management Agency - FEMA) américaine.

Il y a peu, Henry Makow, un auteur et blogueur «conspirationniste» résumait ainsi les déclarations de cette dame : « Avec la robotique, la plupart des êtres humains sont devenus redondants (inutiles) pour les Illuminati. Quand il y aura des famines et des pannes d'électricité géantes, les gens afflueront vers des « centres d'accueil » où ils seront internés et envoyés dans des camps de concentration où ils seront gazés ou guillotinés. L'objectif est de supprimer 90% de la population. » On croirait me lire ! Sauf que moi j’écris 93% et non 90 % (une paille !).

Ayant travaillé durant plus de vingt ans sur les vaccins, Celeste Solum a alerté qu’ils contiennent des nanotechnologies opérationnelles et dangereuses pour l’homme. Beaucoup pourraient être tentés de la prendre pour une cinglée. Dans ce cas, j’en suis un également ! N’oubliez jamais qu’il y a à peine deux ans, on vous aurait dit que vous seriez confiné chez vous avec le droit de vous « auto-autorisé » une sortie d’une heure par jour, à cause d’un virus fantôme, vous m’auriez alors pris pour un cinglé !

Pensez-vous que la regrettée Claire Séverac était une cinglée ? Pourtant certaines de ses déclarations désormais avérées, n’étaient-elles pas à prendre avec des pincettes ?

Pour Solum, les tests Covid sont destinés à collecter votre ADN. Les vaccins contiennent des cellules souches de fœtus avortés et des protéines humaines qui ont été développées dans des plantes et des souris. Je n’écris rien d’autre dans De Mammon à Corona.

Ils contiennent également des « hydrogels » : des nanoparticules qui fusionnent avec vos tissus et qui sont ensuite capables de se connecter à la 5G. Pourquoi ? Afin de constituer un réseau informatique relié à l’IA et capable de vous fliquer dans les moindres détails de vos vies.

Solum prétend, et je partage son avis, que " la viande sera progressivement supprimée" et les rations des camps de concentration (style Soleil Vert) introduites pour le grand public. On ne pourra plus aller au supermarché. Nous ne serons pas autorisés à « prendre quoi que ce soit à la nature » et devrons réduire de moitié notre empreinte carbone. N’oubliez jamais mon affirmation concernant leur PLAN et son piège. Une des mâchoire du piège est sanitaire et l’autre est « écologique ».

Pour elle, aux USA, la FEMA estime que seulement 3% des propriétaires d'armes à feu résisteront à leur confiscation par la force. L’élite a déjà réalisé l’inventaire de tout ce qui a une valeur matérielle. Toute propriété privée sera fédérale.

Que représente la « folie » des propos de cette dame face à celle de nos dirigeants tous plus fous les uns que les autres. Pensez-vous que l’équipe EN MARCHE soit seine de corps et d’esprit !? Partout à travers la planète, la folie des dirigeants semble lui donner raison. Des milliards ont été dépensés et des millions de vies ont été perturbées ou détruites pour un virus qui a un taux de mortalité de 0,26%.

En réalité ses propos, comme ceux de beaucoup de chercheurs de vérité, méritent un examen attentif. L'objectif de dépopulation est affiché depuis longtemps sur les Georgia Guidestones.

C’est d’ailleurs l’article le plus lu sur mon site https://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/01/tout-est-prevu-et-depuis-longtemps.html  et relayé par d’autres médias : http://coronafolie.unblog.fr/2021/06/05/tout-est-prevu-et-depuis-longtemps/  

Il y a des années, j’expliquais déjà à mes enfants que les films d'anticipation hollywoodiens nous y préparaient. Ils ne sont pas les seuls : les représentations « artistiques » à références maçonniques foisonnent partout pour qui sait voir. L'aéroport de Denver constitue un must sur ce sujet.  Que dire aussi des pseudos discours écologistes depuis le Club de Rome jusqu'aux déclarations plus que sulfureuses du psychopathe Bill Gates.

Pfizer et Moderna ont bel et bien utilisé des cellules fœtales pour des tests précoces, Johnson and Johnson les utilise aussi dans sa production, ce que la Congrégation pour la Doctrine de la Foi du Vatican a osé valider. Un FAIT qui donne à lui seul raison à la Bible qui qualifie le Vatican de Babylone : la prostituée des derniers jours.

L’alimentation, quant à elle, n’est-elle pas freinée et modifiée de toutes parts !?

La tendance à gêner toujours plus l'exploitation agricole est confirmée par des règlementations de plus en plus sévères en la matière dans tous les pays développés.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/08/a-vos-ordres-mon-adjuvant-seconde-partie.html

Voir les commentaires

DU GRAND FOURNISSEUR D’ACCES ANCESTRAL À L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE (leur plan -partie 8)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Retour au premier article : : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/08/les-contreforts-du-plan-partie-1.html

Voilà pourquoi on déshumanise à tour de bras, on désire revoir le génome de ce qui fut la CREATION divine par excellence : l’homme. L’intendant de cette planète n’étant plus au goût de ceux qui, grâce à leurs fortunes, s’intronisent petits démiurges, on vaccine à tour de bras. C’est le programme transhumaniste, le Great Reset, etc. Pour faire accepter ce projet global, on utilisera des termes aux connotations positives et on parlera de civiliser la nature, comme on parle aussi d’augmenter l’humain avec de nouvelles capacités et de nouvelles prothèses. Mais il ne faut pas se leurrer : au prétexte de civiliser, d’augmenter ou de réparer le monde naturel, le but est bien de le détruire, comme le veut la kabbale avec la notion de Tikkun Olam.

C’est ce concept hébreu de « réparation du monde », issu de la philosophie et de la littérature juive, recouvrant en grande partie la conception juive dans les courants juifs orthodoxes.

Pour détruire la nature et la remplacer entièrement par de la culture, il faut commencer par stériliser la nature.

Le remplacement de fruits et légumes fertiles, avec des pépins et noyaux, par des fruits et légumes stériles, sans pépins ni noyaux, est l’objectif du développement des Organismes Génétiquement Modifiés (OGM), introduits également dans les thérapies génétiques inoculées au prétexte de covid-19, et qui vont stériliser l’espèce humaine. Les semences végétales et animales doivent devenir l’objet d’un marché, mais surtout d’un contrôle.

Transposé aux êtres humains, ce qui n’est pas sans nous rappeler le Meilleur des Mondes d’Aldous Huxley, dont  le frangin sera le pape du transhumanisme des années 50, la procréation doit devenir entièrement assistée : médicalement et scientifiquement, au moyen d’utérus artificiels ou d’autres artifices de laboratoires.

Si l’on pousse cette logique à son terme, le monde réel est réduit à un désert stérile, et entièrement reproduit dans un simulacre virtuel sous contrôle total, comme dans le film Matrix.

La stérilisation du vivant est le fil conducteur du capitalisme mondialiste. C’est aussi, malheureusement, ce qui définit notre environnement socio-économique global, attaquant notre espèce avec le LGBT, vaste opération de normalisation et de promotion d’une sexualité stérile avec son mania : Georges Soros, et qui est passé à la vitesse encore supérieure depuis 2020 avec la dictature sanitaire.

Face à ce désastre, les penseurs naturalistes et écologistes sont effectivement des sources d’inspiration.

Pour y parvenir, il ne faut pas craindre une forme de nivellement par le bas, il vaut mieux l’accentuer car c’est ainsi que fonctionnent les sociétés humaines. On dit que la démocratie commence en Grèce antique mais en fait elle est consubstantielle à toute forme d’organisation humaine puisque c’est le règne de la moyenne et du consensus. Même les dictateurs se préoccupent de ce pensent les masses, au moins pour façonner ce qu’elles pensent et essayer de tuer dans l’œuf toute contestation émergente. C’est d’ailleurs ce qui embête le pouvoir mondialiste actuel, qui a décidé de remplacer le peuple par des machines pour ne plus avoir à travailler sur la construction de ce consensus en permanence.

La fabrique du consentement et de l’opinion publique présente un coût, et le pouvoir en a marre. Ça tombe bien pour lui, on peut pratiquement tout automatiser de nos jours.

Ensuite, pour s’en sortir quand on fait partie du petit peuple, c’est-à-dire pour échapper à la stérilisation, à la dépopulation, au génocide, il faut comprendre que le problème n’est pas réductible à la kabbale ou à la franc-maçonnerie. La déconstruction de tous leurs symboles architecturaux permettrait, certes, de purger l’environnement visuel, mais ne mettrait pas fin à la dialectique de la nature et de la culture, qui est universelle.

Jacques Attali, Bill Gates ou Klaus Schwab. Ces trois figures du Great Reset estiment avoir un intérêt à tout détruire, et ils font leur job avec beaucoup d’application et de conscience professionnelle, mais où est l’intérêt du flic de base, ou du larbin lambda, contrôleur de je ne sais quoi, qui sera lui-même sacrifié à la fin, et remplacé par un drone ? Quel sera l’intérêt des agents de police qui viendront nous chercher chez nous pour nous emmener au centre de vaccination obligatoire ? Ce fossé entre l’intérêt compris de l’individu et son comportement rend ce comportement encore plus inexcusable quand l’individu n’en bénéficie pas.

Comprenez-le, c'est cette nature humaine profonde qui est en cause, ce depuis la rupture d'avec le Grand Fournisseur d'Accès. Certains ont réussi à se reconnecter à Lui, peux !

C’est pourquoi nous en sommes au temps de la REVELATION : celui de la purge !

C'est cette rupture qui nous aura donné les régimes politiques : la Confédération sudiste, prolongée dans le Ku Klux Klan ; l’apartheid en Afrique du Sud ; Lénine, Staline, le Troisième Reich ; l’Ukraine post-soviétique, etc. Bientôt elle nous donnera un apartheid entre les vaccinés et les autres montrés du doigt parce que sans ce paSS SS.

Au milieu de tout cela, les « Blancs » sont menacés de disparition à moyen terme par la globalisation des échanges et des techniques, mais ils ne sont pas les seuls. En effet, la grande question reste : l’espèce humaine survivra-t-elle ou non à la biopolitique mondialiste et à la Grande réinitialisation (Great Reset), c’est-à-dire au Grand remplacement par l’intelligence artificielle, la robotisation et les chimères génétiques homme/animal ?

Pris en tenaille par la Grande réinitialisation, d’une part, et la tentation suprématiste, et l'écologie fasciste d’autre part, et sachant que ces options apparemment antagonistes se rejoignent finalement dans le transhumanisme, les peuples n’ont d’autre choix que de renvoyer tout celà dos à dos.

Tendis que perdu au milieu de tout ce fatras idéologico-kabbaliste, il semble que nos dirigeants ne tiennent absolument pas compte du fait que cet attentat et cette PLANdémie mondiale, sont maintenant dévoilés, que leurs vaccins n’en sont pas, que les tests sont faux, et qu’il existe par le monde plus de 110 remèdes beaucoup moins coûteux que ceux de l’industrie pharmaceutique, criminellement responsable de ce désordre inqualifiable …

Mais peut-être n’est-il pas dans l’ordre normal de choses que l’élite ou les peuples de la terre ne changent d’un iota ce qui est en train de ce produire à un moment de l’Histoire du monde où la pendule indique désormais minuit moins quelques secondes ! Je pense que Celui qui Était, Qui Est, et Qui Sera, va prochainement faire le ménage, et de la poussière d’hommes, il y en aura « du sol au plafond ».

En Apocalypse 13 :16-17, il est fait mention de la MARQUE DE LA BÊTE.

« Et elle faisait que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, prenaient une marque à la main droite, ou au front. Et personne ne pouvait acheter ni vendre, s’il n’avait la marque ou le nom de la bête, ou le nombre de son nom. »

En Apocalypse 14 :9-10, il est fait mention de l’interdiction et de la sentence divine concernant cette MARQUE : « Et un troisième ange les suivit, en disant d’une voix forte : Si quelqu’un adore la bête et son image, et s’il en prend la marque au front, ou à la main, 10 Il boira aussi du vin de la colère de Dieu, du vin pur préparé dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et le soufre, en présence des saints anges et de l’Agneau. »

La vaccination et la carte ou passe-sanitaire qui en découle, n’est rien d’autre que les prémisses, l' avant-garde de la MARQUE de la BÊTE au sens physique du terme.

IA ou relation personnelle avec son Créateur, il faudra choisir. Devenir une antenne biologique exposée aux dictats de ces psychopathes qui désirent faire de nous des robots zombis ou obéir à la mise en garde Divine, il faudra choisir.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Fin

Voir les commentaires

DU GRAND FOURNISSEUR D’ACCES ANCESTRAL À L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE (leur plan -partie 7)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Alors, quel est l’intérêt de prendre un vaccin expérimental si le taux de mortalité du virus est si faible et si le vaccin ne vous protège pas nécessairement ? Aucun, car ces vaccins ne peuvent même pas être crédités de la baisse des infections et des décès cette année ; les chiffres ont chuté en janvier 2021, alors que seuls 5% de la population étaient vaccinés en février.

La seule explication à cela est que la population a atteint l’immunité collective il y a plusieurs mois. Rappelez-vous quand les gouvernements disaient qu’ils avaient besoin d’une immunité ou d’une vaccination de 70% pour mettre fin aux blocages et aux mandats. Grace à leur « science » qui change tous les mois, aujourd’hui, ils prétendent que l’immunité collective n’a pas d’importance et exigent une vaccination à 100 %.

Alors ? Je le répète, comme je l’ai écrit dans moult articles sur ce blog ou dans mon livre De Mammon à Corona, ces vaccins n’ont PAS pour but la santé publique ni de sauver des vies. Ils ont manifestement un autre objectif… Ce n’est pas moi qui l’affirme, mais bel et bien des scientifiques intègres (il y en a), la technologie expérimentale de l’ARNm présente un risque élevé d’effets secondaires nocifs pour la santé.

Même l’un des créateurs des vaccins à ARNm a laissé entendre qu’il était dangereux de déployer ces cocktails de manipulation génétique sans effectuer davantage de tests. Il convient de noter les préoccupations concernant les troubles à long terme tels que les troubles auto-immunes et l’infertilité.

La plupart des vaccins sont testés sur une période de 10 à 15 ans avant d’être mis à la disposition du public. Les vaccins Covid-19 ont été lâchés sur le public en quelques mois.

La question à se poser est : « Et si les vaccins étaient un élément central de leur « Grand Reset » ? Pourquoi ? À cause d’un dépeuplement massif souhaité par l’élite et la stérilisation des survivants. Chaque fois que les gens remettent en question le risque de stérilité causé par les vaccins, les têtes parlantes des médias passent à l’attaque, puis disent : « Il n’y a aucune preuve que les vaccins causent la stérilité, mais le Covid-19 pourrait la causer… ».

Et voilà. Le décor est planté, à mon avis, pour un événement d’infertilité de masse, et Covid-19 sera accusé à la place des vaccins expérimentaux. C’est pourquoi l’establishment a besoin d’un taux de vaccination de 100% ; les personnes non vaccinées seraient la preuve de leur crime.

Le Reset de Klaus Schwab est impossible à appliquer de manière permanente, à moins que la population ne soit fortement réduite sur une courte période (une génération ou deux). Les globalistes parlent constamment de contrôle et de réduction de la population. Bill Gates est célèbre pour cela. Faut-il s’étonner qu’ils conçoivent un plan pour l’instaurer ?

Et si, comme suggéré, les effets secondaires des vaccins créaient cette condition de diminution de la population, nous ne le saurons pas avec certitude avant quelques années au moins, car les troubles auto-immunes et l’infertilité mettent du temps à se manifester dans une population. Le délai moyen pour diagnostiquer un trouble auto-immune est de 4,5 ans. Le diagnostic de l’infertilité peut prendre de six mois à un an.

Si des millions de personnes ne sont toujours pas vaccinées au cours des deux prochaines années, elles constitueront un groupe de contrôle important et indéniable. Un groupe témoin est un groupe de sujets qui agit comme un échantillon pur, non touché par une expérience sur un médicament ou un vaccin. Si le groupe vacciné tombe malade ou meurt de maladies spécifiques et que le groupe témoin ne présente pas ces mêmes maladies, c’est un bon signe que votre vaccin ou votre médicament est un poison.

Je soupçonne que c’est ce dont les élites ont vraiment peur. Ils doivent nous forcer à être vaccinés également ; nous tous, de sorte qu’il n’y ait pas de groupe de contrôle et donc pas de preuve de ce qu’ils ont fait. Ils pourraient simplement imputer les troubles de santé généralisés au Covid-19, ou à un autre faux coupable. Si les vaccins sont un cheval de Troie qui provoque une maladie ou une stérilité généralisée, et que les globalistes se font prendre parce qu’il existe un groupe de contrôle, alors cela signifiera pour eux une rébellion pure et simple. Leur « Grand Reset » s’effondrera.

Les passeports vaccinaux ne passent pas chez nombre d’individus censés, c’est d’ailleurs ce qui occasionne de nombreuses manifestations dans des pays comme l’Italie, la France, le Royaume-Uni et l’Australie. Mais c’est aux États-Unis que le plus gros combat aura lieu. Pourquoi ?  Parce que la population est armée, des millions et des millions de vétérans et de civils y sont entraînés au combat, une véritable force de guérilla.

Les confinements, les mandats et les vaccins n’ont jamais eu pour but la sécurité, mais le contrôle social de la population.

Les globalistes ont un calendrier strict. Ils doivent obtenir des taux de vaccination proches de 100% dans les deux prochaines années ou plus tôt. Ils doivent mettre en place leurs passeports vaccinaux dans les deux prochaines années ou plus tôt.

Et ils doivent instaurer des conditions de confinement permanent à court terme pour étouffer la dissidence croissante. Nous sommes maintenant dans une sorte de course dans laquelle les globalistes doivent mettre en œuvre leur programme le plus rapidement possible, tandis que nous devons résister et les retenir jusqu’à ce que la vérité devienne évidente.

En plus,  là-bas, aux USA, pensez-vous que la moitié non folle de la nation n’a pas remarqué que plus d’un demi-million de personnes venant d’autres pays (du monde entier !), dont beaucoup ne sont absolument pas vaccinés et  porteur du Covid-19, ont franchi les frontières américaines par le Mexique… et que le gouvernement américain les a délibérément aidés… et les a dispatchés dans le pays par bus, et même par avion, vers des points éloignés partout aux USA… et comme en Gaule les voyous du gouvernement ont eu le culot de mettre la pression sur les Américains pour qu’ils se fassent vacciner contre un virus qu’ils sèment dans le pays !

En France, c’est pareil ! Que font nos dirigeants face à ce flot incessant d’immigrants non vaccinés ? Rien ! Voilà pourquoi j’affirme qu’au-dessus de ce monde-démon plane bel et bien un esprit antichristique avoué !

C’est leur esprit jacobin qui est encore là, celui de la Révolution française, c’est l’esprit du progressisme maçonnique. C’est l’esprit scientiste, mathématique, géométrique, celui qui réduit tout aux nombres. Il est assez répandue au-delà de la pensée maçonnique et se rencontre à diverses époques et en divers lieux.

Les cultures juive et arabo-musulmane attribuent une valeur numérique aux lettres de leurs alphabets, ce qui a donné la numérologie mystique, ou guématrie, qui se développe aussi en Grèce antique à l’époque de Pythagore, se poursuit avec Platon.

Depuis, elle s’épanouit grassement dans la technoscience occidentale. Souvenez-vous, pour ceux qui m’ont lu de projet de quadrillage administratif de la France en départements dessinés en carrés. Je l’expose dans le tome 1 du Centième Gueux. On trouve déjà là l’idée d’enfermer la vie dans des formes à angles droits, programme élaboré sous l’Ancien régime et qui sera repris par les premiers révolutionnaires en 1790 avant de l’abandonner sous la pression du réel.

Le cube est la projection tridimensionnelle du carré, c’est-à-dire de l’angle droit, qui n’existe pas dans la nature. Trouver une forme à angles droits dans la nature signifie qu’une intelligence humaine est passée par là pour la fabriquer, nous ramenant là à la substantifique moelle du célèbre film de Stanley Kubrick : 2001 Odyssée de l’Espace.

Désormais nous en sommes à 2021 Odyssée de l’espèce humaine.

C’est l’esprit Maçon opérant depuis Caïn et ses descendants et passant par Babylone. Ce même esprit des « bâtisseurs » que la Bible dénonce lourdement.

Parce que c’est la forme matérielle à angles droits qui compte, qui est significative, en ce sens qu’elle tranche avec tout ce que la nature peut produire naturellement, et qu’elle se signale ainsi comme étant nécessairement un produit culturel, un artefact, donc la trace d’une intelligence. Le monolithe noir de 2001 symbolise l’émergence de l’intellect  à l’état pur. Pour des individus comme Gates, « La culture doit remplacer la nature. » C'est-à-dire la tuer. La culture doit tuer la nature, l’esprit doit tuer le corps, tel est le cœur conceptuel de la pensée gnostique, progressiste, utopiste, transhumaniste et maçonnique.

C’est encore et toujours cet esprit revanchard et caïnite à souhait qui revient là à la charge à la suite de la CHUTE, cette rupture d’avec « THE fournisseur d’accès ».

Le principe progressiste « La culture doit tuer la nature » transposé dans le beau, l'esthétique, signifie que l’angle droit doit remplacer,  la forme naturelle, plutôt arrondie.

L’architecture contemporaine diffuse ce nouvel ordre visuel maçonnique partout sur l'orange bleue, c’est-à-dire la généralisation des tours rectangulaires, froides et sans âme. Ces formes s’opposent à toutes les architectures traditionnelles  qui imitaient la nature et sont souvent anthropomorphiques,  à l’image du corps humain, ou en cercles concentriques, en voûtes, en ogives,  ornées de statues, ce qui explique pourquoi l'humain, créature de Dieu, s'y retrouve.

En revanche, l’architecture moderne, comme la peinture abstraite, auxquels j'ai déjà consacré un article, ne ressemble à rien de ce qu’il y a dans la nature et n’est pas faite pour les humains.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/08/du-grand-fournisseur-d-acces-ancestral-a-l-intelligence-artificielle-leur-plan-partie-8.html

Voir les commentaires

DU GRAND FOURNISSEUR D’ACCES ANCESTRAL À L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE (leur plan -partie 6)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

La recherche sur les interfaces cerveau-machine ou corps-machine, c’est-à-dire le couplage direct du cerveau ou du corps sur un dispositif informatique fermé ou ouvert comme internet, est déjà ancienne. Un exemple bien connu est le développement des implants électroniques sous-cutanés, puces RFID ou autres, ainsi que la recherche sur les moyens de les faire accepter à la population de manière souriante et détendue.

Certains se sont alors précipités afin d’obtenir leur puce RFID tout comme concernant certains actuellement avec le paSS sanitaire. Il existe chez certains zombis une sorte de plaisir jubilatoire à présenter leur paSS sanitaire à un contrôle de police. Un sentiment d'avoir un accès VIP, d'être privilégié, au-dessus de la mêlée. Ou peut-être la satisfaction de la conformité, de la norme, preuve que l’ingénierie sociale, ça marche !

Il ne pensent qu’à assouvir ici et maintenant leurs pulsions sans ce soucier nullement des générations futures ! C’est ça l’Ordo ab Chaos des satanistes, jouir aux dépends de tout et de tous.

Ce monde est dirigé par des satanistes pour qui, la pensée ne doit pas se contenter de modéliser le réel : la pensée doit être le réel. Pour y parvenir, il faut reléguer définitivement le réel dans les oubliettes, de sorte que le réel ne soit plus la référence de la pensée, afin qu’il ne pose plus de limite au libre jeu de la pensée spéculative. C’est le retour au Big Brother d’Orwell là où sous les chocs électriques, il faut parvenir à reconnaître sans sourciller et sans dissonance cognitive que 2 + 2 = 5, ou qu’une femme qui dit être un homme est un homme.

C’est ce concept qui culmine dans la finance, là où nos kabbalistes rothschildiens ont su faire leur nid douillet. En économie, la spéculation infinie surgie quand la monnaie se réduit à un signe, une ligne dans un registre numérique. La transgression de toutes les limites, la démesure, le déni de réalité et le délire de toute-puissance caractérisent de nombreuses pathologies mentales et comportementales que l’on décrivait jadis comme des états de possession.

Elle constitue cette particularité de ces satanistes qui veulent éradiquer Dieu au profit de leurs idéaux. Les signifiants ont changé, ce qui a eu aussi un impact sur la formulation des symptômes et leur signifié. Aujourd’hui, une hystérique ne dira pas qu’elle est possédée par le diable mais qu’elle a envie de s’amuser et de s’éclater, ou qu’elle mène une lutte féministe contre le patriarcat. Tout ceci explique pourquoi l’Association médicale américaine (AMA) déclarait, il y a peu que la catégorie anciennement connue sous le nom de « sexe » devait être supprimée des certificats de naissance américains.

J’imagine bien ici la rhétorique des progressistes avec une carte d’identité biométrique où à la rubrique sexe nous aurions : « à déterminer ». Dans la grande course progressiste pour extraire la race humaine de ce qu’elle fut, et ne doit surtout plus être, nous pouvons compter sur ces transhumanistes fous que sont les Bill Gates, Bezos, Zuck, Jack, Elon, Klaus & Company, etc. …

Ce spectacle de l’esprit progressiste de nos « zélites » explique formidablement bien les nombreux cas récents où la science est sorti de son trou, n’est-ce pas tonton Fauci (« La Science »), fier papa du SARS-CoV-2 (de son vrai nom : Covid-19). Les efforts déployés par le Dr Fauci pendant 20 ans pour mettre au point un de ces « cadeau à l’humanité » financé par les Gates et compagnie coïncident parfaitement avec l’effondrement économique mondial.

De là à soupçonner que le Covid-19 est une couverture inventée pour tout cela, peut-être même une tentative de mener à terme leur Ordo ab Chaos, il n’y a qu’un pas que seuls les fous de « complotistes » oseraient franchir.

Il n’empêche que ce « virus » a rendu folles les sociétés anciennement civilisées, a suscité l’avènement du projet de suivi de la Science : des vaccins pour arrêter la propagation du virus. Alors qu’on attend encore et toujours un vaccin contre le cancer, ou le VIH, et qu’on peut encore les attendre longtemps, ceux-ci sont apparus comme par MIRACLE. De là à penser que quelqu’un aurait pu travailler sur ces soupes infâmes dans les coulisses avant même la première du redoutable virus, il y a encore un pas que seuls les « complotistes …

Des brevets ont même été émis pour eux avant janvier 2020. C’est bizarre ça !?  Depuis, il s’avère que les vaccins ne semblent pas fonctionner si bien que ça. L’histoire officielle s’est assombrie il y a peu, lorsque les Centers for Disease Control (CDC) ont rapporté en interne que « les personnes entièrement vaccinées pourraient propager le variant Delta au même rythme que les personnes non vaccinées ».

Maintenant les gouvernements paniquent car il semble qu’ils vont avoir de sérieux comptes à rendre. C’est donc ça passe ou ça casse ! expliquant de fait cette campagne hystérique pour persuader les millions de non-vaccinés restants de se soumettre à l’aiguille, culminant en menaçant les « hésitants » obstinés de leur retirer leur emploi et leur capacité à participer au commerce et à la vie sociale. Tout ce bruit et cette fureur pour quoi ? Pour des vaccins qui ne fonctionnent pas… et qui, très probablement, pourraient vous rendre gravement malade, voire vous tuer ?

De là à penser qu’ils en sont arrivés à la technique de culture sur brûlis, il n’y a qu’un pas que d’autres n’ont pas hésité à franchir en expliquant la nécessité pour ces criminels d’éliminer ce que l’on appelle le « groupe de contrôle », ceux qui, dans tout essai de médicament, ne reçoivent aucun médicament, ou une fausse piqûre (comme une solution saline), ou un placebo (agent de manipulation de l’esprit) pour voir si le vrai médicament fonctionne vraiment.

Aux États-Unis, l’establishment réclame toujours désespérément un taux de vaccination beaucoup plus élevé. Dans des pays comme l’Europe, le Royaume-Uni et l’Australie, les taux de vaccination sont plus élevés et les gouvernements sont passés à la phase de passeport vaccinal de leur programme. Comment est-il possible que presque tous les gouvernements de la planète soient d’accord sur le totalitarisme médical ?

Eh bien, c’est assez facile à comprendre quand on sait que la majorité d’entre eux sont liés entre par des institutions globalistes comme le Forum économique global, qui a qualifié à plusieurs reprises la pandémie « d’occasion parfaite » pour faire passer ses projets de « Grand Reset », cette dictature socialiste/communiste globale.

Les globalistes enveloppent ces objectifs dans de jolis mots et des aspirations humanitaires, mais au fond, le « Reset » vise à mettre fin à la liberté telle que nous la connaissions. Ce n’est pas une exagération, c’est la réalité ; c’est ce que ces gens désirent par-dessus tout. Mais comment atteindre un tel objectif ?

Le WEF de Schwab et la Fondation Bill Et Melinda Gates ont décrit exactement comment ils prévoyaient de le faire au cours d’une « simulation » qu’ils ont organisée en octobre 2019, appelée « Event 201 » .

Au cours de cet événement, ils ont imaginé une pandémie massive de coronavirus, qui se propagerait soi-disant des animaux aux humains, ce qui faciliterait la nécessité de restrictions omniprésentes sur les libertés individuelles, les économies nationales ainsi que l’internet et les médias sociaux. Le même scénario que les globalistes du WEF ont joué pendant « l’Event 201 » s’est produit dans le monde réel seulement deux mois plus tard.

Depuis, ce à quoi l’humanité dans son ensemble est confrontée est bien pire que ce que les misérables empires de Staline ou Hitler ont pu produire. Les globalistes et leurs « partenaires » gouvernementaux s’apprêtent à acquérir le pouvoir social et politique ultime si leur programme d’exploitation de la pandémie réussit. Mais il y a quelques obstacles dans leur PLAN : des types comme moi !  C’est pourquoi je crois que nous assistons à cette poussée de propagande agressive. Pourquoi ? Parce que le taux de vaccination, en particulier aux États-Unis, est loin d’être aussi élevé que les élites le souhaiteraient et veulent nous le faire croire, car partout les vaccinations sont en chute libre.

Macron et Véran, Biden et le CDC gonflent leurs chiffres de vaccination pour créer l’illusion qu’une plus grande majorité soutient le vaccin. Et si c’est le cas, cela explique pourquoi Biden, Fauci et les médias grand public gavent le public d’un battage publicitaire pro-vaccins qui contredit systématiquement les données scientifiques réelles. Ils n’obtiennent pas la peur et la conformité du public qu’ils espéraient. Mais pourquoi veulent-ils une vaccination à 100 % ? Pourquoi veulent-ils que chaque personne dans le monde reçoive le vaccin à ARNm ?

Depuis plus de 70 ans existent les vaccins contre la grippe, et elle est toujours là. Le taux de mortalité moyen Covid-19 est de seulement 0,26 % des personnes infectées. Cela signifie que 99,7% du public ne court AUCUN risque de contracter le Covid-19, qu’il soit vacciné ou non.

Concernant la balance bénéfice risque, le plateau tombe de quel côté d’après vous ? Les médias ne cessent de nous dire que seuls les non-vaccinés meurent, mais c’est un mensonge, comme tant d’autres mensonges qu’ils colportent à propos du Covid-19. Alors, quel est l’intérêt de prendre un vaccin expérimental si le taux de mortalité du virus est si faible et si le vaccin ne vous protège pas nécessairement ?

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/08/du-grand-fournisseur-d-acces-ancestral-a-l-intelligence-artificielle-leur-plan-partie-7.html

Voir les commentaires

DU GRAND FOURNISSEUR D’ACCES ANCESTRAL À L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE (leur plan -partie 5)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Les Français ont été victime du casse du siècle :  une situation de détournement de leur État et des fonctions étatiques régaliennes y afférentes. Les globalistes nous ont déclaré la guerre. Alors que la planète est sous hypnose, empêchant ses habitants de réagir face à l’évidente supercherie, l’ingénierie sociale tourne à plein régime, intégrant une dimension occulte : leur PLAN.

Klaus Schwab a été honnête (pour une fois), il nous l’a annoncé, nous ne sommes pas censés sortir un jour de la crise dite sanitaire, qui est en fait purement politique.

Covid-19 sert de prétexte à faire entrer le monde entier dans une «nouvelle normalité » un biopouvoir transhumaniste. Son projet est la société sans contacts humains, où les interactions sociales directes disparaîtront et seront encadrées, médiatisées et si possible remplacées par la technoscience, l’informatique et les écrans. Pour y parvenir par étapes, le pouvoir accumule les mesures de contrôle social sans qu’aucune n’annule les autres et en espérant les rendre prochainement irréversibles devant les dormeurs.

Le confinement et le couvre-feu doivent devenir perpétuels, le port du masque doit être permanent, la distanciation physique aussi, il faudra nous revacciner tous les six mois pour mettre à jour notre « paSS sanitaire », OU LOGICIEL, nouvelle mouture du passeport intérieur des régimes totalitaires, etc. Pour éviter de tomber malade, nous devons donc tous vivre désormais comme des malades, en acceptant de se soumettre quotidiennement à des mesures destinées en temps normal seulement aux malades.

Cette « nouvelle réalité » de la maladie permanente et omniprésente doit permettre de remettre votre santé entre les mains du biopouvoir cybernétique. Ordinateurs et corps humains, même combat, même schéma : homme = ordinateur ; virus biologique = virus informatique ; anti-virus biologique = anti-virus informatique. C’est ici l’IA qui remplace l’Esprit premier ! C’est donc un pacte faustien que chaque vacciné signe, conscient ou non, avec le Diable.

Bill Gates est l’homme qui incarne le mieux cette fusion de l’informatique et de la santé publique, au travers notamment de sa fondation GAVI pour Global Alliance for Vaccines and Immunization. Son rêve ainsi que celui de ses collègues psychopathes est de nous transformer en névrosés hypocondriaques volontairement intégrés dans un système fusionnant corps et machines en une répugnante injure faite au Créateur de toute chose.

Ces fous veulent transposer dans le biologique ce qui existe déjà en informatique, expliquant pourquoi un Klaus Schwab rêve de nous injecter le la « poussière intelligente » capable de lire même nos pensées.  

Créer la peur permanente des virus est un phénomène purement psychologique car, en réalité, il y a très peu de virus dangereux. Mais cela en incitera beaucoup à vivre avec un antivirus fabriqué (pare-feu), l’équivalent du masque et du vaccin.

Pourtant, l’antivirus biologique naturel existe déjà, Dieu pense à tout : il s’appelle le système immunitaire. Voilà pourquoi, justement, le projet est de remplacer l’immunité naturelle, gratuite et universelle, par une artificielle, qui sera facturée et dépendante d’un fabricant d’antivirus.

Voilà pourquoi des « formules magiques », que l’on appelle aujourd’hui des slogans, sont omniprésents dans l’espace médiatique et publicitaire. L’occultiste des temps modernes est un ponte de l’ingénierie social, il surfe sur les mots à destination d’un public toujours plus perméable aux « mauvaises ondes ». Il est devenu un maître d’un langage qui agit en permanence sur la narration qui structure nos esprits.

Là où le shaman cherchait à éveiller la conscience des peuples, l’ingénierie de ces shamans des temps modernes est utilisée comme opium pour tranquilliser les gueux et les rendre plus malléables. Avec leur boîte magique : la télévision, et leurs mots magiques : leurs slogans, ils arrivent à ce que tous pensent aux mêmes mots et aux mêmes choses banales, exactement au même moment quel que soit votre lieu de vie sur l’orange bleue.

Il y a deux façons de peser sur le comportement d’autrui : la pression physique directe (le coup de poing sur la gueule), ou indirectement par la magie (psychologie). Le rapport du langage et de l’esprit est encore plus fin qu’une membrane placentaire ou que la barrière céphalorachidienne. Il filtre et conditionne cette réalité avec laquelle nous orchestrons nos vies.

En effet, l’esprit surfe sur le langage et notre construction psychique s’élabore à partir d’un récit parlé ou sur un support. Si l’on retire le langage, il n’y a plus d’esprit au sens humain du terme. Faites-en l’expérience : essayez de penser quelque chose en dehors du langage, et vous allez comprendre rapidement à quel point vous êtes totalement dépendant du langage, et en particulier de votre langue maternelle.

Saint-Yves d’Alveydre déclarait : « Il n’y a pas de science occulte, il n’y a que des sciences occultées. » C’est sans doute pour ça !

L’esprit a donc une partie extérieure, constituée par le signifiant, et une partie intérieure, constituée par le signifié. L’occultisme n’est rien d’autre que l’exploration de ce ruban de Möbius.

La psychologie du conditionnement furtif, c’est-à-dire du piratage mental (l’ingénierie sociale), c’est ce passage, cette brèche créée autant que furtive de l’extérieur vers l’intérieur de l’esprit. Ce n’est que la forme scientifique de l’occultisme, en tant qu’effort pour influencer autrui.

J’ai en partie consacré le tome 2 du Centième Gueux au cerveau, à l’esprit ainsi qu’à ces notions dites d’égrégore : un facteur de convergence et d’uniformisation des comportements. Un « bon » égrégore doit synchroniser un maximum d’individus pour les faire agir comme un seul homme. Repensez donc un instant aux séances répétitives réalisées par le croque mort Jérôme Salomon, chaque soir sur nos écrans, en 2020, durant le premier confinement.

Ce fut une séance d’hypnose collective. N’est-ce pas ce dont nous gratifient les merdias en continu, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, depuis plus de 18 mois ? Cela constitue un viol, un crime, celui de pénétrer dans l’inconscient d’autrui pour y déposer une idée, un mot-clé, un déclencheur qui sera activé à un moment donné, comme une bombe à retardement. Tel est le rôle de tous les signes de ralliement, hashtags, graffitis, slogans, et de la pratique de l’ingénierie sociale d’hameçonnage (phishing), fondée sur le double sens, qui fait passer une signification sous couvert d’une autre, avec un sens caché dans un autre.

Poussé à son terme, cet effort pour influencer autrui culmine dans la « zombification », c’est-à-dire l’abolition de la conscience réflexive pour réduire autrui à devenir un esclave mental, une marionnette qui obéit au doigt et à l’œil à l’œil qui voit tout.

Résultat, nous voyons se déployer autour de nous quotidiennement tous ceux qui portent des masques ou qui vont se faire inoculer une soupe purement expérimentale, sous l’effet d’un envoûtement, véritable opération psychologique d’ingénierie sociale, c’est-à-dire de piratage mental ou de rituel occultiste de possession comme il se pratiquait en Haïti avec les zombis.

Tout est lié, et les kabbalistes qui orchestrent à merveille leur Ordo ab Chaos excellent en cette cabale covidienne.

Ils savent à merveille exploiter nos biais psychologiques et cognitifs du fonctionnement normal du cerveau, bref, de tout ce qui fait d’un humain un être biologique doté d’un esprit, et non d’une machine. L’ingénierie sociale n’est autre que du piratage psychologique. Par exemple : si les médias ne parlaient pas de la covid-19, les gens ne sauraient même pas que ça existe.

La réalité serait différente : les symptômes du covid-19 seraient interprétés comme une grippe, et personne n’accepterait les mesures totalitaires dites sanitaires. Le fait de nommer une chose, la fait exister, soit en la soulignant et en l’extrayant du néant, soit en la faisant être à partir de rien, création ex nihilo. La magie kabbalistique existe et exploite les ressources nominalistes du langage pour le compte de ses récipiendaires : les Soros, Attali, Gates, Rothschild, etc.

Tel leur Golem de Prague, l’ingénierie sociale, comme la kabbale, consiste à nommer les choses pour les faire exister, tout en donnant l’illusion que cela arrive tout seul. Le pouvoir politique en général y excelle ce qui lui permet d’asseoir la domination symbolique du récit du pouvoir dans les esprits. Tout cela pour en arriver à un précepte d’auto-soumission du corps par l’esprit, sous la forme d’une parole venant de l’extérieur et assimilée, à laquelle on s’identifie.

Voilà pourquoi la Bible condamne toutes ces pratiques lucifériennes !

Des notions ou plutôt des FAITS qui nous ramènent à l’inconscient collectif de Jung, une force de contrainte et de façonnage du réel. Telle est la noosphère, la « sphère de la pensée humaine » chez Teilhard de Chardin. Voilà pourquoi on voit ces gens qui portent encore le masque même quand ce n’est plus obligatoire. L’esprit, c’est-à-dire l’information diffusée par le pouvoir, surveille et discipline les corps sans besoin d’un policier ou d’un gardien de prison.

Nous sommes à la fois forts et faibles, n’oubliez jamais ces gourous capables d’amener chacun leur groupe jusqu’au suicide collectif. C’est ce que la psychologie appelle les pulsions de mort, un effet du langage humain, absent chez les animaux non dressés et NON habitués à notre langage.

L’humain nécessite un cadre concret pour y vivre en harmonie. Hors de ce cadre, il cherchera à s’en construire un autre, aussi utopiste soit-il. C’est ce désir d’en finir totalement avec l’incertitude qui en pousse beaucoup trop à se faire vacciner afin de retrouver « leur vie d’avant ». C’est d’ailleurs le fil conducteur du biopouvoir dont rêvent les tonton Schwab et autres.  Le sommet du pouvoir est le contrôle scientifique de la vie dans ses moindres aspects, et l’artificialisation du monde naturel dans la mesure du possible. Voilà pourquoi ils désirent faire de chaque vacciné une antenne biologique activable quand bon leur semblera.

N’oubliez jamais ce qui figure en blason chez les francs-maçons de haut grade : leur Ordo ab Chaos si salutaire à la concrétisation de leur nouveau monde (NOM) ; cette nouvelle Atlantide.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/08/du-grand-fournisseur-d-acces-ancestral-a-l-intelligence-artificielle-leur-plan-partie-6.html

Voir les commentaires

DU GRAND FOURNISSEUR D’ACCES ANCESTRAL À L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE (leur plan -partie 4)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Nous soulevons ici le paillasson d’un globalisme outrancier, l’ultralibéralisme pourri jusqu’au trognon où les grosses entreprises peuvent tout se permettre sans subir les conséquences de la gravité de leurs actes, alors qu’on devrait commencer par pendre leurs PDG, et par les couilles.

Un malheureux vole un pain et passe par la case prison, là où une Société Anonyme s’en tire avec une amende représentant un pet de lapin dans la blogosphère de ses sombres bénéfices. C’est la politique du laisser-faire, sans limites que désirent instaurer définitivement Schwab et ses acolytes. Leurs méthodes pour augmenter leurs profits sont diaboliques. Pour l’instant, seuls les gouvernements « vertueux » et la loi les freinaient un peu.

Mais comme expliqué plus haut, Covid-19 est passé par là emportant tout sur son passage avec les fameux « état d’urgence » antichambre de tous les excès. Désormais, N.O.M. aidant, ils vont continuer à défier de plus en plus les règles, jusqu’à destruction total du tissu social puisque l’État n’intervient plus pour y mettre le holà. Et chez nous, en Gaule, on peut compter sur Macron et sa bande de dégénérés afin d’accélérer l’effondrement de ce qui fut la France.

En résumé, chez-nous, nous sommes entre les mains d’un organisme réuni par le seul ministère de la santé, et dont la composition est hautement suspecte au regard des intérêts politiques français.

Dès lors, quoi de plus normal qu’un Laurent Fabius au conseil constitutionnel valide un apartheid et un contrôle social absolu, lorsqu’on découvre que son fils Thomas Fabius « œuvre » au sein du cabinet McKinsey qui met en place entre autres la stratégie de la piquouze A.R.Nm obligatoire par et pour le gouvernement. Ils ont déjà énormément de sang sur les mains avec l’affaire du sang contaminé. N’oublions jamais que de l’autre côté de l’Atlantique, Fabius est surnommé le vampire !

Ecoutez-donc cet autre type de vampire qu’est qu’Attali, son coreligionnaire, et ce qu’il disait déjà dans son livre en 1981 : https://youtu.be/HEGf53vt7kU Annonciateur, non !

Mieux, preuve que tout est prévu depuis longtemps, dès 1979, Attali évoquait déjà le pass sanitaire pour aujourd'hui ! https://odysee.com/30bbb352-09d8-4f72-ade4-957b61c3035b 

L'OMS nous a parlé de pandémie, en date du 11 Mars 2020, mais depuis longtemps des document existaient prouvant que cette couillonade était dans les cartons de l’élite afin d’assurer leur PLAN

https://ec.europa.eu/health/sites/default/files/vaccination/docs/2019-2022_roadmap_en.pdf

Regardez donc cette image, j’en parle dans De Mammon à Corona.

Et que penser de Moderna qui publiait se document passé inaperçu concernant le développement d'un vaccin à ARN messager contre le coronavirus, 4 mois avant la déclaration de pandémie par l’OMS. 

Regardez la dernière phrase. « Vaccin à ARNm coronavirus développé par le NIAID et Moderna », page 105. Il est daté du 12 Décembre 2019 comme marqué ci-dessus, page 107.

Ecoutez donc Philippe de Villiers, à partir de la 31e minute de cette vidéo :  https://youtu.be/LsntxWX9bX8

Il développe ce dont je vous parle à longueur d’articles, expliquant que la prochaine étape est le crédit social si on laisse faire. Avez-vous oublié cette courte vidéo qui a inondé les réseaux il y a peu ? https://twitter.com/i/status/1422891981320097800

Il y est question du paSS sanitaire SS placardées dans les rues, avec comme date d'impression...janvier 2020. Une faute de frappe, selon la réponse du premier ministre !  Il se roulent vraiment dans leur fange de mensonges, car ce paSS sanitaire de la honte a bel et bien été décidé pour l'Europe le 12 septembre 2019.

La feuille de route du PLAN mondialiste est donc sortie lors d'un sommet avec les chefs d'États et l'OMS : un rapport sous PDF que vous pouvez consulter sur le lien plus haut. Il y est clairement indiqué le désir de l'union européenne d'instaurer une «carte de vaccination européenne ». Ensuite, pour 2022, ils l'appellent carrément « passeport sanitaire ».

Comme nous le découvrirons plus loin, la question est désormais comme les peuples du monde vont-ils réagir lorsqu’ils découvriront avec effroi que des vaccins développés par des entreprises américaines grâce à des subventions du gouvernement américain ont provoqué un cataclysme de décès et de problèmes mortifères en cascade ?

Préparez-vous à l’impact MONDIAL gravissime pour l’Oncle Sam puisqu’en cas d’agression militaire, tout son personnel militaire a été le premier à recevoir les vaccins.

Comment tonton Fauci (alias « The Science ») va-t-il réussir à justifier l’histoire complète de sa longue et secrète campagne pour développer le « vaccin de tous les vaccins » ? C'est-à-dire plus de vingt longues années passées a injecter des milliards de dollars de l’argent public dans la création de recherches sur les coronavirus style arme biologique, et des vaccins qui vont avec, tout en déposant des brevets sur tout cela, mais à son nom !  

En effet, ceux qui me lisent déjà savent très bien que couillonavirus n’a rien de nouveau. Le « nouveau » SARS-CoV-2 (Covid-19) n’est qu’une vieille connaissance de tonton la science. Fauci et ses collègues (Peter Daszak de l’EcoHealth Alliance et le Dr Ralph Baric de l’Université de Caroline du Nord), s’échangeaient depuis un bon moment déjà (des années) des itérations de coronavirus d’un laboratoire à l’autre, y compris celui de Wuhan, en Chine.

Et vla ti pas qu’à l’automne 2019, Covid-19 entre en scène ! Le mois suivant, c’est Bill le coyote qui organise un grand cirque à New York (l’Event 201) et au milieu de tout ça, les titulaires de brevets salivent, ils sont fin prêts avec Moderna qui caracole en tête. Bizarrement, comme vous l’avez  constaté, Moderna le trainard, le dernier de la classe, était déjà en tête de la ligne de développement, brevets en place, avec son vaccin de simulation informatique comportant la fameuse protéine de pointe S1 comme agent actif, bientôt talonné par Pfizer et J & Johnson.

L’endroit exact où la « Bête de l’avènement » s’est échappée, comme dirait Jupiter, reste un mystère, bien que je penche pour la dissémination (accidentelle ou non) du laboratoire de Wuhan.

J’émets également une autre hypothèse dans mon livre. Elle est moins connue. La DARPA du Pentagone était également impliquée dans la même recherche sur le virus, et une délégation de l’armée américaine envoyée en Chine pour une sorte d’exercice cérémonial à l’automne 2019 a, peut-être, infecté volontairement Wuhan, amorçant ainsi les débuts de la pompe à fric des labos et de Fauci avec le « sauvetage du monde » parrainé par tonton.

Le rôle de Trump reste ici ambiguë avec son « Warp Speed ». En effet, devoir bosser avec un Juda (Fauci) qui vous promet une pandémie dès votre investiture n’a rien de réjouissant.  Ce qui explique peut-être pourquoi il n’a jamais eu l’air tout à fait à l’aise en présence de Dracula, alias le Dr Fauci et le reste de « l’équipe » de la Maison Blanche. Pendant ce temps, les merdias serviles et les GAFAM pervers cachaient tous très soigneusement les monstrueuses conséquences vaccinales déjà visibles.

Un correspondant honnête et spécialiste avisé a écrit : « … le taux de déclaration des (effets indésirables) au système VAERS aux États-Unis et en Europe est très faible : entre 1 et 10 % des événements réels déclarés. Cela signifie évidemment que le taux de mortalité réel est probablement beaucoup plus élevé. Je ne serais donc pas surpris que le nombre réel de décès dus aux « vaccins » aux États-Unis soit de l’ordre de 100 000 ou plus, voire beaucoup plus. Ce chiffre est très raisonnable si l’on tient compte des effets scandaleusement fréquents impliquant une inflammation du myocarde et la coagulation du sang. Ces deux processus pathologiques découlent logiquement de l’inflammation stimulée par la production massive de la protéine S1 spike par l’ARNm injecté.

La protéine S1 spike, comme vous le savez, est la toxine induisant l’inflammation dans les infections Covid. Une erreur majeure a été commise en se concentrant sur la stimulation de la production de S1 ; les chercheurs de la PTB pensaient que la protéine S1 n’était qu’un marqueur du SARS-COV, et non la toxine pathogène. À mon avis, la plupart des décès causés par le « vaccin » à ARNm prendront beaucoup plus de temps en raison des dommages inflammatoires à long terme du système vasculaire (y compris le tissu cardiaque, les vaisseaux sanguins du cerveau, etc.) Bien sûr, ils nieront que ces décès sont liés au « vaccin » étant donné la distance qui sépare l’injection. Trop de gens, qui gagnent trop d’argent avec ces piqures à base d’ARNm … »

Je préviens mes lecteurs depuis des mois, c’est une bombe à retardement que la population vaccinée porte dans son organisme.

Mais revenons donc en Gaule ! Etant en guerre, comme nous l’a asséné par six fois notre petit roitelet national, la Gaule est désormais régit par un Conseil de Défense est, par voie de conséquence, soumise à la propagande qui accompagne toute guerre, une propagande internationale qui concerne particulièrement les pays développés, eux-mêmes réunis au sein de l’OTAN.

Or, un organisme international est-il légitime à diligenter et à gérer une propagande de guerre Nationale contre un virus n’ayant a priori pas de nature militaire ?

La déclaration d’Emmanuel Macron selon laquelle « nous sommes en guerre » trouve-elle là sa seule et unique justification : l’actuelle suspension de nos institutions politiques, non accompagnée de la désignation d’un « ennemi militaire » ?

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/08/du-grand-fournisseur-d-acces-ancestral-a-l-intelligence-artificielle-leur-plan-partie-5.html

Voir les commentaires

DU GRAND FOURNISSEUR D’ACCES ANCESTRAL À L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE (leur plan -partie 3)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Pfizer, l’un des plus grands fabricants de vaccins au monde, a été fondé en 1849 aux États-Unis, et possède l’un des casiers judiciaires les plus chargés en matière de fraude, de corruption, de falsification et de dommages avérés. Selon une étude canadienne datant de 2010 que je reprends textuellement, « Pfizer a été un « délinquant chronique », s’engageant de manière persistante dans des pratiques commerciales illégales et corrompues, soudoyant des médecins, supprimant des résultats d’essais défavorables. » Pensez alors qu’au moment où j’écris ces lignes, Pfizer n’a pas encore rendu publics les détails de ses études sur son « vaccin » Covid-19.

En 2009, Pfizer a reçu la plus grosse amende de l’histoire des États-Unis : 2,3 milliards de dollars, pour avoir fait la promotion mensongère des médicaments Bextra et Celebrex et pour avoir copieusement arrosé des médecins complaisants.

Pfizer a plaidé coupable « avec l’intention de frauder ou d’induire en erreur » concernant son antidouleur contre l’arthrite, le Bextra, car il provoquait des crises cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux et de graves maladies de la peau. Depuis 2010, c’est encore monté crescendo, l’entreprise fait actuellement l’objet de poursuites judiciaires liées à des accusations sur son le Zantac, médicament pour l’estomac, contaminé par une substance cancérigène.

Dans le but évident d’augmenter ses revenus, Pfizer a illégalement versé des pots-de-vin à des médecins pour une utilisation « non indiquée sur l’étiquette » de plusieurs de ses médicaments, ce qui a entraîné des blessures ou la mort de patients. Parmi eux : le Bextra, le Geodon, un antipsychotique atypique, le Zyvox, un antibiotique, le Lyrica, contre les crises d’épilepsie, son Viagra, un médicament, et le Lipitor, contre le cholestérol.

Dans un autre procès, les filiales de Pfizer ont été contraintes de payer 142 millions de dollars et de divulguer des documents montrant qu’elle commercialisait illégalement la gabapentine un traitement soi-disant contre la douleur, les migraines et des troubles bipolaires. En 2004, Warner-Lambert, une filiale, a été contrainte de payer 430 millions de dollars dans un procès découlant de ses pratiques commerciales frauduleuses concernant le Neurontin, sa marque pour le médicament gabapentine.

Développé à l’origine pour le traitement de l’épilepsie, Neurontin a fait l’objet d’une promotion illégale pour la douleur neurologique, en particulier pour la migraine et le trouble bipolaire, alors qu’il n’était pas efficace et qu’il était même toxique dans certains cas.

En 2010, le New York Times révélait que Pfizer « …a versé environ 20 millions de dollars à 4 500 médecins et autres professionnels de la santé aux États-Unis pour des consultations et pour parler en son nom au cours des six derniers mois de 2009 ». 15,3 millions de dollars supplémentaires furent versés à 250 centres médicaux universitaires et autres groupes de recherche pour des essais cliniques.

Mais peu importe pour ces salauds jamais poursuivis ! En Effet, aux USA les amendes judiciaires sont traitées comme des « coûts commerciaux » dans ce milieu POURRI. Pensez-donc qu’en en huit ans de corruptions répétées, de 2001 à 2009, Pfizer a payé environ 3 milliards de dollars d’amendes, soit un tiers de ses revenus nets annuels.

En 2020, alors que son vaccin contre la Covid-19 était en cours de développement, Pfizer a payé 13 millions de dollars en lobbying auprès du Congrès et de fonctionnaires à Washington, entre autres. Il faut également noter que la Fondation Bill et Melinda Gates possède des actions à la fois de Pfizer et de leur partenaire dans le principal vaccin à ARNm, l’allemand BioNTech.

Passons maintenant à Moderna, de Cambridge, Massachusetts. Le troisième producteur de vaccins contre la Covid-19 ayant reçu une autorisation de la FDA. Contrairement à J&J ou Pfizer, il n’a pas encore été poursuivi pour pratiques illégales. Avant son autorisation d’utilisation d’urgence (EUA) pour son vaccin expérimental à ARNm, il n’avait, en dix ans d’existence depuis 2010, pas réussi à obtenir l’approbation de la FDA pour commercialiser un seul médicament, malgré des tentatives répétées et infructueuses.

En février 2016, la revue Nature reprochait à Moderna de ne pas publier d’articles évalués par des pairs sur sa technologie. L’entreprise restait ultra-secrète. La même année, Moderna obtenait 20 millions de dollars de la Fondation Gates pour le développement de vaccins ARNm.

On pourrait croire que Moderna est propre comme un sou neuf, s’il n’était pas autant lié à ce vampire d’Antony Fauci. En effet, Moderna et le NIAID ont collaboré au développement de vaccins en utilisant la plateforme ARNm de Moderna et le NIAID de Fauci sur les coronavirus, dont le MERS, depuis au moins novembre 2015. Bouchez-vous les narines ! Pourquoi ?

Parce que le 13 janvier 2020, le NIAID et Moderna signaient un accord de coopération qui les décrivait comme copropriétaires d’un coronavirus basé sur l’ARNm. Ils avaient même finalisé une séquence pour l’ARNm-1273, le vaccin qui est maintenant administré par millions pour soi-disant éviter le nouveau coronavirus. Voilà pourquoi j’écrivais plus haut que Fauci est tout sauf con car (c’est autorisé aux États-Unis), il allait tirer beaucoup d’argent de l’approbation d’urgence du vaccin Moderna. Mais bien entendu comme notre Véreux national, Fauci n’a jamais admis publiquement ce conflit lorsqu’il était conseiller de Trump, ni depuis qu’il est devenu conseiller de Biden.

Ainsi, le 23 janvier 2020, Moderna annonçait qu’il avait obtenu un financement du CEPI, un fonds pour les vaccins créé par la fondation de Bill Gates et le WEF de tonton Klaus Schwab, entre autres, pour développer un vaccin à ARNm contre le virus de Wuhan. Comme quoi, on retombe toujours sur les mêmes salopards !

Moderna a été créé entre autres par un investisseur : Noubar Afeyan, ainsi que par Timothy A. Springer, professeur à Harvard. En 2011, Afeyan va recruter Stéphane Bancel, un Français et ancien cadre d’Eli Lilly, comme PDG. Bancel n’y connaît strictement rien, il n’est ni médecin ni scientifique. Cela ne l’empêche nullement de se présenter comme cotitulaire d’une centaine de brevets de Moderna liés aux différents vaccins. Là où ça devient coton, c’est à partir de 2013, Moderna reçoit alors des subventions du Pentagone pour développer sa technologie ARNm.

Pas de doute, l’armée et le Deep State sont mêlés dans cette affaire de couillonavirus, et jusqu’aux yeux ! Pourquoi ? Parce qu’en 2020, juste avant de recevoir l’autorisation d’utilisation d’urgence de la FDA, près de 90 % des revenus de Moderna provenaient du gouvernement américain. Cette entreprise était presqu’entièrement subventionnée et loin d’être expérimentée. Alors ?  Ce n’est pas grave semble-t-il, c’est de la « science » ! Il n’empêche qu’elle tient désormais le destin de millions de gueux entre ses mains sales. Mais comme le dit tonton Fauci en se remplissant les poches, « faites confiance à la science ».

Jusqu’à ce qu’elle reçoive l’approbation de l’EUA pour sa soupe «covid » à base d’ARNm en décembre 2020, Moderna ne cumulait que des pertes, depuis sa fondation. Puis, curieusement, à la suite d’une réunion personnelle en mars 2020 avec Trump, où Stéphane Bancel va dire au président que Moderna pourrait avoir un vaccin prêt en quelques mois, l’opportunité est là, à portée de main. Le 15 mai, Trump annonçait la création de l’opération «Warp Seed » pour mettre en place un vaccin d’ici décembre 2020.

Moncef Slaoui, chercheur maroco-belge de 61 ans, mandaté par l’ex-président Donald Trump en mai 2020 pour mener l’opération «War Speed » et accélérer le développement de vaccins anti-Covid, était un vétéran de 30 ans de la firme pharmaceutique britannique GSK. En 2017, Slaoui avait démissionné de GSK et rejoint le conseil d’administration de Moderna.

Comme par miracle, quelque 22 milliards de dollars de l’argent du contribuable américain vont alors tomber dans les caisses des différents fabricants de vaccins dont Moderna, l’un des principaux bénéficiaires. À nouveau, comme avec Fauci, nous sommes là face à un conflit d’intérêt flagrant, mais personne ne semblait s’en soucier. Slaoui a ponctionné 2 milliards de dollars de fonds publics vers son ancienne société, Moderna, pour développer le vaccin à ARNm contre la Covid-19.

Peu de temps après sa démission à la fin de la présidence Trump, et après avoir vendu ses actions Moderna sous la pression et s’être bien rempli les poches, Slaoui a été licencié par son ancienne entreprise GSK à la suite d’accusations de harcèlement sexuel envers une employée d’une filiale de l’entreprise.

Nous en arrivons désormais au cœur de problème, c’est-à-dire au fond du Deep State et au cœur du Pentagone OTAN. En février 2020, Alex Azar, le secrétaire d’État à la santé et aux services sociaux de Trump, avait invoqué la loi sur la préparation et l’état de préparation aux situations d’urgence (PREP) pour exempter les labos : Moderna, Pfizer, J&J et tout futur fabricant anti-covid de toute responsabilité grave ou moins grave causés par leurs vaccins. La protection juridique dure jusqu’en 2024.

J’ai une simple question de bon sens à poser ici : « Si ces vaccins sont si sûrs, pourquoi une telle mesure est-elle nécessaire ? »

M. Azar devait connaître Stéphane Bancel, l’actuel PDG de Moderna ayant d’abord travaillé chez Eli Lilly, puisque Azar était auparavant à la tête de ce géant américain de la pharmacie. Est-ce un hasard pour Azar ? Il y a de sérieuses questions qui doivent être soulevées concernant les fabricants de vaccins qui poussent pour que des formulations expérimentales génétiquement modifiées très controversées soient expérimentés sur la population.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/08/du-grand-fournisseur-d-acces-ancestral-a-l-intelligence-artificielle-leur-plan-partie-4.html

Voir les commentaires

1 2 3 > >>