Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les prophètes du Diable. (Partie 16)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Le Sionisme aux manettes du monde.

Retour à la première partie : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/10/les-prophetes-du-diable.partie-1.html

Le premier grand réformiste musulman sera Malkom Khân (1833-1908) Arménien-iranien converti à l’Islam, il sera le fondateur de la première loge maçonnique d’Iran en 1858. Il recevra son initiation à Paris, et par le biais du soufisme, cette partie ascétique et mystique de l'islam, utiliser afin de faire passer une nouvelle religion de l’humanité et de nouveaux dogmes qui s’apparentent aux Lumières de Rousseau. Pour lui, l’humaniste, le catholicisme, les judaïsme et l’islam ne constituent que des hérésies de la Véritable religion : c'est-à-dire les idées kabbalistes que prônait Jacob Frank.

Ces loges maçonniques avaient déjà commencé à émerger à partir de 1738, à Smirne lieu de naissance de Sabbataï Tsevi, puis à Alep et dans d’autres endroits qui seront tous le moyen de diffuser l’idéologie qui sera bientôt celle portés par les réformistes musulmans qui prendront la suite de Malkom Khân.

Des noms  connus tels Mohamed Abduh (1849-1905) et Djamal Ad-Din Al-Afghani (1838-1897) agiront alors à peu près comme les protestant : c’est -à-dire en réformateurs de l’Islam ; le but étant de revenir soi-disant à l’Islam des origines. Un disciple : Hassan el-Benna (1906-1949), instituteur égyptien, sera le fondateur des Frères musulmans. Il est le grand-père de Tariq Ramadan et Hani Ramadan.

Afghani et Abduh seront ceux qui, dès les années 1870, vont tenter par le biais des réseaux maçonniques déjà bien implantés en Egypte, une Révolution à la Française. Conclusion les dömnés seront accompagnés dans leur quête par ces idéologistes réformistes. Nous en arrivons aux lendemain de l’abolition du Kalifa où Mustafa Kemal Ataturk (1881-1938) fondateur et premier président de la République de Turquie va déclarer dans le manifeste d’Ankara que le Kalifa n’a rien d’Islamique.

L’abolition du califat est une décision de la Grande Assemblée nationale de Turquie, le 3 mars 1924, sur proposition de Mustafa Kemal, de mettre fin au califat islamique. La grande assemblée turque créée par les jeunes turque et Kemal. C’est ainsi qu’après les grands massacres de Chrétiens et d’Arméniens, les jeunes turques vont alors changer d’étiquette pour s’appeler bientôt kémalistes. Et c’est dans cette continuité qu’ Ali Abderraziq écrira en 1925 L'islam et les fondements du pouvoir, un essai fondateur sur la nature de l'autorité politique dans le monde islamique qui, lors de sa parution, va susciter des polémiques enflammées dans la presse et l'élite intellectuelle égyptienne, et entraîner la condamnation temporaire de son auteur par ses pairs, les oulémas d'Al-Azhar.

Nous en arrivons au wahhabisme : une idéologie née au 18e siècle. Vers le milieu de ce siècle, son créateur Muhammad Ibn Abd al-Wahhab (1703-1792), va à la manière des protestants, présenter sa nouvelle idéologie : le wahhabisme, un fondamentalisme qui prône un retour aux sources de l'islam (Coran et Hadith) et qui insiste avant tout sur l'unicité absolue de Dieu. Ce sont les Saoud, une tribu, qui vont l’aider à rependre ses idées à travers la péninsule arabique. Ils vont ainsi contribuer à créer trois empires dont les deux premiers seront défaits tandis que le dernier se verra accompagné par l’Empire britannique après la Première Guerre Mondiale.

Et c’est à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, qu’au terme du pacte de Quincy, les Anglais vont, si je puis dire, céder la place à un nouveau Protecteur : les Etats Unis. Ce sera protection contre pétrole à bas prix via une monnaie commune : le dollar. Début 1945, à l'insu des Britanniques, le président américain Roosevelt propose au roi Ibn Saoud de le rencontrer, ainsi que l'empereur d'Éthiopie Haïlé Sélassié Ier et le roi Farouk d'Égypte.  Le 14 février 1945, de retour de la conférence de Yalta, en Crimée, le croiseur USS Quincy (CA-71) mouille dans le lac Amer (en plein canal de Suez, ainsi protégé de toute attaque par un sous-marin), en Égypte. Roosevelt rencontre les trois chefs d'État le même jour.

Roosevelt et Ibn Saoud débattent d'abord de la colonisation juive en Palestine, Roosevelt tentant d’obtenir l’appui du roi pour la création d’un foyer national juif en Palestine, chose qui lui fut catégoriquement refusée. La discussion passe ensuite à la Syrie et le Liban, concernant le départ des Français et l'indépendance de ces deux pays. Néanmoins, surfant sur une monnaie mondiale : le dollar, l’idéologie wahhabite va dès lors se rependre à travers le monde musulman et au-delà, comme une trainée de poudre. Sponsorisées par les pétrodollars, les chaires universitaires vont alors fleurir à Londres, aux USA, et ailleurs.

Sur le plan idéologique, il est clair que ce courant wahhabite se trouve ainsi imprégné de la kabbale, tandis que sur le plan factuel, c’est, vous le comprendrez, moins évident à prouver. Les frères musulmans constituent dès lors la synthèse entre le wahhabisme d’un côté et le réformisme islamique de l’autre.

Passés maîtres du mensonge et de la duperie, les Rothschild ont poursuivi sans relâche les préceptes de leurs ancêtres et utilisèrent sans ménagement la kabbale babylonienne pour arriver à leur fin de domination mondiale. L’historien israélien Shlomo Sand écrit : « Ces récits des origines plurielles des Juifs figurent, de façon plus ou moins hésitante, dans l’historiographie sioniste jusque vers les années 1960 ; ils sont ensuite progressivement marginalisés avant de disparaître de la mémoire publique en Israël. Les conquérants de la cité de David, en 1967, se devaient d’être les descendants directs de son royaume mythique et non, à Dieu ne plaise ! les héritiers de guerriers berbères ou de cavaliers khazars. Les Juifs font alors figure « d’ethnos » spécifique qui, après deux mille ans d’exil et d’errance, a fini par revenir à Jérusalem, sa capitale. »  Dès lors, on comprend mieux ce verset biblique qui, sans ces explications, reste opaque : « Voici, je te donne de ceux de la synagogue de Satan, qui se disent Juifs et ne le sont pas, mais qui mentent. » (Apocalypse 3 :9) https://youtu.be/cAkl30vgiuU

Ces gens-là sont des adorateurs de la Bête et ne s’en cachent même pas.

La preuve, à l’ouverture d’une conférence TEDx (tedx great pacific garbage patch) le 16 décembre 2010, David Mayer de Rothschild dit : « Je suis un grand fan de Google, alors j’ai pensé, voyons quel est le message général sur la nature et je ne suis pas surpris. Lorsque vous cherchez ce qu’est la nature, la première chose qui se présente est : "la nature est L’église de Satan". (…) J’aime le fait que c’est comme si la nature était une île gastronomique tropicale. Mais c’est comme si la nature était l’église de Satan. Donc je veux profiter de cette opportunité pour dire que si c’est l’église de Satan, je suis un adorateur du diable. Je vais le dire maintenant : j’aime Satan. » (sur Youtube, à partir de 1:38 minutes). https://youtu.be/Z_RvOB0T6Q4

Sous le couvert d’une plaisanterie, David de Rothschild proclame en fait son allégeance au prince de ce monde, puisque les Écritures révèlent que le diable – Satan – a actuellement la charge de la planète Terre. Fils cadet de Sir Evelyn de Rothschild, né le 25 août 1978 à Londres, David de Rothschild est le plus jeune héritier de la fortune bancaire de sa famille.

Invité à participer à une expédition polaire, cette expérience va faire de lui un éco-aventurier entreprenant, ainsi que le chantre du réchauffement climatique et du développement durable. Il a reçu le prix « d’Explorateur émergent » par le National Geographic, nommé « ambassadeur international » par l’ONG Clean Up the World et nommé « Young Global Leader » par le Forum économique mondial de tonton Schwab, En 2009, Rothschild a été nommé par le Programme des Nations unies pour l’environnement (UNEP) en tant que « héros du climat ».

Lorsqu’il a entrepris son voyage « Palastiki » sur un catamaran de 18 mètres composé de 12500 bouteilles en plastique, certains l’ont même surnommé « Plastic Jesus ». Son entreprise de marque orientée vers l’écologie, « The Lost Explorer » a été lancée en 2015. Sous son logo se trouvaient les mots « Est. 1978 » (Établi en 1978), une référence à l’année de sa naissance. Sur cette photo vous pouvez constater que son logo le plus récent indique « Est. 2025 ». Est-ce l’année où le chouchou de Schwab passera de l’activisme à la  politique et à un rôle de leadership comme prévu par le Forum économique mondial de tonton ?

Lorsqu'on jette un œil sur l’activité en ligne de ce philanthrope, on découvre alors une espèce de poupée russe : un personnage à plusieurs niveaux. Des prises de vue le montre siégeant, tel un antéchrist, face à une salle de réunion vide de type Nations Unies représentant la « Nature ». Lorsque je vous clame que l'écologie constitue la seconde mâchoire du piège que l'élite destine à l'humanité, avec de telles visions on ne peut qu'en être convaincu.

En effet, celui qui déclare vouloir « Donnez une voix à la nature » se prépare peut-être à la retirer aux peuples du monde entier. Lorsqu'on sait qui sert cette famille en ne s'en cachant même pas, on  ne peut qu'être dubitatif quant au sort qu'ils nous réservent.

Observez ce qu'arbore fièrement Philippine de Rothschild. N'est-ce pas  la tête de bouc, le Baphomet, qu'elle porte autour du cou ?

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/11/les-prophetes-du-diable.partie-17.html

Voir les commentaires

Les prophètes du Diable. (Partie 15)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Le Sionisme aux manettes du monde.

Retour à la première partie : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/10/les-prophetes-du-diable.partie-1.html

Contrairement à la croyance populaire, la famille Rothschild n’a rien à voir avec le peuple juif, et encore moins avec le peuple sémite. En fait, les Rothschild descendent des Khazars, un peuple semi-nomade turc d’Asie centrale dont la religion d’origine était un mélange de chamanisme nomade et de sorcellerie. L’une des pratiques chamaniques des Turcs que les Khazars avaient adoptées était la méthode d’installation d’un nouveau dirigeant.

Les Khazars se sont convertis au judaïsme autour de 735, au contact des marchands juifs venus de Byzance, ou par le biais des populations de Crimée. Cette conversion est généralement expliquée par un choix stratégique des élites khazars, leur permettant d’échapper à l’influence islamique et à l’influence chrétienne de leurs puissants voisins arabes et byzantins. Malgré cette conversion, les Khazars conservèrent leurs traditions occultes tout en s’imprégnant du Talmud de Babylone.

Malgré la fin apparente de l’Empire khazar, nous nous retrouverons dix siècles plus tard avec le « faux messie » Sabbataï Tsevi, l’inspirateur de la secte turque des Sabbatéens ainsi que de celle des franckistes. Ce courant spirituel découlait d’un réexamen de la kabbale lourianique, qui enseignait que « tout acte a un certain contenu par lequel l’homme se trouve rattaché à la racine spirituelle des mondes ». Ce précepte fut exacerbé jusqu’à ce que s’élabore l’idée de « rédemption par le péché », sans quoi la Rédemption ne peut arriver à son terme.

J’ai déjà évoqué la sataniste Marina Abramovic grande ami de Bill le coyote, nous la retrouvons là posant avec Lord Jacob Rothschild devant le tableau intitulé « Satan convoquant ses légions ». Absolument hétérodoxe, ce courant juif manifeste la fine ligne qui sépare le nihilisme pur de la spiritualité radicale : il est fait de duplicité, c’est-à-dire qu’il épouse des comportements contraire à ses convictions pour en faire une preuve de sainteté.

Les sabbatéens soutenaient en effet que la vraie foi ne peut être professée en public, car elle doit toujours restée cachée : « Chacun a le devoir de la nier extérieurement, car elle est comme une semence qui a été plantée dans le lit de l’âme et qui ne peut croître sans avoir été d’abord recouverte. »

Encourageant ainsi la transgression de tous les tabous, le sabbataïsme donna lieu à un complet renversement des valeurs qui déboucha sur une massification des rituels orgiastiques et blasphématoires. Il fut considéré comme une immense « hérésie révolutionnaire » au sein du judaïsme. Poussant les contradictions à leur limite suprême Sabbataï Tsevi (1626-1676) alla jusqu’à se convertir volontairement à l’islam.

Voilà pourquoi dans la partie 11 de cette série, j’ai évoqué concernant Henry Kissinger, des propos qui vous ont peut-être échappés : « Lynn Forester de Rothschild a été mariée trois fois. Son troisième mari est Sir Evelyn de Rothschild (né le 29 août 1931), à qui elle a été présentée par le Sabato frankiste Henry Kissinger lors de la conférence du Groupe Bilderberg en 1998 en Écosse. Des gens comme lui qui gangrène notre monde depuis des décennies, sont les descendants de ces courants de pensée évoqués ici.

Le socialiste libertaire et anarchiste Noam Chomsky, immergé dans la culture, l'érudition et les traditions du judaïsme, est également de ceux-là, lui qui a appelé les gouvernements du monde entier à isoler les personnes non vaccinées du reste de la société et à les priver de nourriture afin qu’elles « meurent de faim et se soumettent ». C’est en effet ça être un intellectuel d’extrême gauche ! Parmi les industriels, politiques et lobbyistes se cachent également beaucoup d’hommes de cette mouvance toujours prêts à nous vendre au plus offrant pour mieux y gagner en retour tel un Daniel Vial, l'ami de Jérôme Cahuzac (celui qui ne payait pas ses impôts mais voulait les faire payer aux Français) et des labos.

https://youtu.be/BAmy7G_VAqA

Tout ceci nécessite un développement plus objectif. Plongeons-nous plus avant dans leur « sionisme ».

Selon les sources, la genèse du sionisme serait due à Théodor Herzl (1860-1904). Or, si nous creusons un peu, dès le 17e siècle on en trouve trace dans les milieux protestants calvinistes et millénaristes. Ils voulaient alors rapatrier le peuple juif en terre sainte afin d’hâter le retour du Christ. Le protestant Olivier Cromwell (1599-1658) faisait partie de ces messianistes.

Mais cette idée politique d’un retour du Christ, ou de sa venue pour certains, n’était pas protestante. Bien avant, la tradition kabbalistique juive faisait déjà état de ce « projet ». Une mystique juive née au premier siècle de notre ère en réponse au christianisme naissant. En 1263, le rabbin Moïse Nahmanide (1194-1270), figure importante de ce nouveau judaïsme talmudique, sera le premier à faire fi de certains interdits talmudiques. Dévoilant sa doctrine, il en parlera à Pablo Christiani, un juif convertit au christianisme qui deviendra dominicain.

Nahmanide rendra visite au pape de l’époque, pour lui demander le retour des juifs en terre sainte et dévoiler sa doctrine selon laquelle la manière d’hâter la venue du Messie serait d’augmenter les actes de piété des juifs. Tout ceci ne lui portera pas chance, il y laissera plus que ses idées. Ce kabbalisme va peu à peu pénétrer le judaïsme orthodoxe de l’époque, et à la fin du Moyen-âge aura lieu ce syncrétisme entre les deux qui aboutira au judaïsme actuel.

Gerschom Scholem (1897-1932), l’historien et philosophe juif, spécialiste de la kabbale dira que le projet kabbaliste-talmudique était de transformer la loi du peuple juif pour en faire la loi occulte propre à l’univers. De quoi influencer les autres doctrines et religions. A l’instar de Nahmanide, 17 ans plus tard, un autre rabbin, Abraham Aboulafia (1240-1291) aura tendance à se prendre pour le Messie et rendra visite au pape Nicolas III (1225-1290), en 1280. Il lui demandera également de rapatrier les juifs en terre sainte. C’est seulement la mort du pape qui, entre temps, sauvera la vie d’Aboulafia.

Cette dimension messianique va aller crescendo tout au long du 14e siècle pour devenir prépondérante jusqu’à l’expulsion des juifs d’Espagne, en 1492, qui constituera un catalyseur. Isabelle la Catholique (1451-1504) les expulse et ne resteront en Espagne que les juifs dit Marranes (faussement convertis au catholicisme).

Dès lors certains mouvements vont naître et vouloir hâter l’Apocalypse. Deux kabbalistes fondamentaux vont alors émerger : David Rubéni (1483 env.-env. 1538) et son disciple Salomon Molkho.

Rubéni va se rendre à Rome auprès de Clément VII (1478-1534) afin de conclure une alliance entre la chrétienté et les Juifs contre les Turcs installés en Israël, pour reconstruire le royaume d’Israël. Après avoir séjourné à Alexandrie, à Jérusalem, à Safed et à Damas, il débarque à Venise en 1523. Grâce à l'appui de Juifs vénitiens, il gagne Rome. Il réclame des armes et des lettres de recommandation pour Charles Quint et pour François Ier. Après une année d'attente, il obtient des lettres pour Jean III, roi du Portugal, et pour le « prêtre Jean », roi d'Éthiopie.

Jean III l'accueille comme un « ambassadeur officiel » : son projet consiste à s'emparer de la Terre sainte. Le roi lui promet huit vaisseaux et quatre mille canons. Mais la venue d'un «ambassadeur» juif au Portugal met en effervescence la population néo-chrétienne issue de la conversion forcée des Juifs du Portugal en 1497. Les « nouveaux chrétiens » entourent David Rubéni, convaincus que sa mission annonce l'avènement du Messie et la fin de leurs épreuves.

Un jeune marrane de naissance noble, Diego Pires, se déclare juif et prend le nom de Salomon Molkho. Rubéni l’emmène avec lui pour le former à cette kabbale. Plus tard, Molko sera l’un de ceux dont l’idée sera de réaliser la symbiose politique mais surtout religieuse entre judaïsme et monde chrétien.

Le 16e siècle constituera pour la kabbale une période charnière. En effet, ce siècle verra apparaître le rabbin des rabbins : Isaac Louria (1534-1572) considéré comme le plus grand penseur du mysticisme juif. Il est celui qui va faire du peuple juif le principal moteur de sa rédemption. Avec lui, le Messie et Dieu deviennent des spectateurs, c’est l’homme juif qui est au centre de tout. Avec lui se développe un messianisme extrême en corrélation avec un nationalisme radicalisé.

De plus, c’est durant la seconde moitié du 16e et avant même la naissance de Ribéni, que va naître une kabbale chrétienne. Initié par un rabbin, Pic de la Mirandole (1463-1494), philosophe et théologien, sera le fondateur de la kabbale chrétienne. Née dans la seconde moitié du 16e en Italie, elle va pénétrer en France et en Allemagne et en Angleterre jusqu’à la fin du siècle. Entre temps sera né le Protestantisme avec Martin Luther (1483-1546) qui à l’époque sera vu comme un signe de la fin des temps par les kabbalistes. Et c’est début du 17e que va s’opérer la jonction entre cette kabbale chrétienne née en Italie et ce messianisme lourianique radical et du millénarisme protestant (imminence de la fin des temps).

Durant le 17e siècle, Manassé Ben Israël (1604-1657), chef de la communauté juive d’Amsterdam, sera un kabbaliste qui va jouer un rôle déterminant. Installé en Hollande, il est imprimeur et éditeur, il va vouloir, sur les traces de Solomon Molko, établir ce judéo-christianisme. C’est lui qui entrera en contact avec le protestant Olivier Cromwell afin de lui demander d’accepter le retour des juifs en Angleterre d’où ils avaient été éconduits longtemps auparavant. C’est également et SURTOUT l’époque où les concepts de banque et de banque centrale se mettent en branle avec une conception unifiée de la monnaie.

Porte-parole des grands commerçants et banquiers juifs d’Amsterdam, sa stature sera d’un poids tel que Cromwell finira par accepter le retour des juifs donnant alors naissance à cette puissance matérialiste autant qu’impérialiste en Albion.

L’Angleterre va ainsi devenir cet Empire porteur de ce judéo-messianisme protestant et de cette volonté de domination mondiale entièrement liée à l’Ancien Testament. En effet, c’est en massacrant à tour de bras que Cromwell va constituer le premier Commonwealth. L’idéologie kabbaliste vient de rencontrer la puissance militaire et commerciale nécessaire à son accomplissement.

L’Islam ne sera pas épargné, au 17e siècle va naître un rabbin kabbaliste du nom de Sabbataï Tsevi (1626-1676) qui sera l’inspirateur de la secte turque des Sabbatéens. Il va se présenter comme le messie des juifs et sera admis par les communautés juives du proche Orient de Palestine, jusqu’en Europe.

C’est un antinomiste. Il est hostile à la loi et veut instaurer cette nouvelle thora prévu dans la loi, et qui doit advenir lorsque le Messie sera venu. En 1666, et devant le Sultan ottoman, il va faussement ce convertir à l’Islam tout comme les Marranes l’ont fait avec le catholicisme. Ensuite, des centaines de familles sabbatéennes vont l’imiter en se convertissant faussement à l’Islam.

Ce qui les différencient grandement des Marranes, c’est qu’au départ, ces derniers n’avaient pas cette volonté de destruction qui anime dorénavant les sabbatéens.

C’est lui qui va donner naissance aux dömnés (ceux qui retournent leur veste) qui, plus tard, grâce à la jonction des loges maçonniques européennes, italiennes et françaises, vont, dans la continuité de la Révolution française de 1789, donner naissance aux jeunes turques abolisseurs du Kalifa avec cette révolution de 1908-1909 et perpétrant le massacre des Arméniens entre autres.

Ces révolutionnaires auront un grand impact politique. Il vont subvertir le Kalifa et en parallèle introduire les thèse de Jacob Frank (1726-1791), le second représentant juif à la messianité à la suite de Sabbataï Tsevi. Avec Frank nous allons assister à une seconde vague de fausse conversion au catholicisme en pénétrant de leur subversions les grandes familles aristocrates européennes.

Le frankisme aura donc le projet de subvertir le monde catholique mais de l’intérieur, par des mariages arrangés. La Révolution de 1789 constituera une borne temporelle à partir de laquelle ce frankisme va muter en un espèce de nihilisme réformiste : un progressisme tel que nous le connaissons actuellement. Ceux qui s’étaient convertis au catholicisme vont vouloir le réformer de l’intérieur par le biais des loges maçonniques. Le monde musulman ne sera pas plus épargné lui qui sera pénétré par le biais de ces mêmes loges.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/11/les-prophetes-du-diable.partie-16.html

Voir les commentaires

Les prophètes du Diable. (Partie 14)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Le Sionisme aux manettes du monde.

Retour à la première partie : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/10/les-prophetes-du-diable.partie-1.html

Leur « Principe de précaution » hypocrite ne constitue qu’une suite de mots qu’ils nous rabâchent jusqu’à la nausée pour nous rassurer tout en nous empoisonnant sans vergogne. Avec les ondes électromagnétiques ça dure depuis 30 ans, mais on nous dit toujours « le principe de précaution est respecté ».

Voilà pourquoi nous et nos pauvres gosses pouvons encore attendre longtemps pour être libérés de ces masques inutiles et nocifs. Ce sont les mêmes qui veulent des Wi-Fi et de la 5G dans les écoles et partout, qui proclament haut et fort le port de ce masque nocif autant que lucratif.

Ce sont les mêmes qui savent que ces fréquences nocives autant que cancéreuses rendent les humains infertiles. Ce sont les mêmes qui poussent pour plus de surveillance par ondes, pour le stupide internet des objets qui ravis tant les bobos. Ce sont les mêmes qui omettent de mentionner l’hyper toxicité de la 5G qui, mise en symbiose avec le graphène présent dans les injections expérimentales fera des merveilles pour cet « Internet des humains ».

L’Humanité a docilement regardé se tresser devant elle la corde avec laquelle on est en train de la pendre. Tout est mis en œuvre pour rendre les personnes malades, et les jeunes stériles. Les crises actuelles (financières, économiques, sociales, artificiellement créées) constituent une «fenêtre d’opportunité » pour Schwab et sa bande de psychopathes, mais aussi pour nous. Pourquoi ? Pour comprendre CE QU’ILS NOUS CACHENT DEPUIS LONGTEMPS : d’où nous venons et où nous allons. Les monstres sont actuellement dévoilés, les bons également (Révélation). Car eux, c’est comme des parasites qu’ils nous considèrent : https://youtu.be/cgKspcEbmuA  

Bien au-delà des objectifs matérialistes évidents sauf pour l’aveugle et sourd, la guerre menée par les globalistes satanistes est essentiellement spirituelle.

Bref on distille à tour de bras une nouvelle technologie dont on ne sait rien mis à part qu’elle est prometteuse (comprenez rentable) sans vérifier ses effets pathogènes évidents. La notion de responsabilité s’étant diluée au profit de l’argent et du profit, cette utilisation est criminelle. Et alors que certains produits empoisonnent littéralement les citoyens, on nous tient des discours abracadabrants sur des molécules qui ont soigné depuis des de nombreuses décennies telles l’Hydroxychloroquine et l’Ivermectine.

Ainsi, croyez-moi ou non, le port du masque et son marché TRES lucratif sont loin de devoir s’arrêter. Le graphène permettant la fabrication de membranes qui rendent les tissus « intelligents », son port imposé n’est pas près d’être suspendu. Il fait partie de la nouvelle société en cours de Transhumanisation si chère à Schwab. https://youtu.be/aeXn1Up_qdE  

Là où au niveau socio-politique, le Christianisme incite au devoir et à la responsabilité individuelle dans un système démocratique honnête. La foi, le travail, la famille et la nation sont les piliers de la société. Cette philosophie, ou ce système, fonctionne bien s’il n’y a pas de corruption ou d’antagonisme dogmatique lié au pouvoir et à l’argent.

Malheureusement pour nous, l’élite sataniste veut diriger le monde et l’humanité. C’est pourquoi ces kabbalistes envisagent de chosifier l’humain, en faire un objet, pour pouvoir le gérer comme du matériel. J’en ai parlé longuement dans des articles précédents et surtout dans mes livres, et nous y reviendrons plus loin, dans l’histoire de l’Occident helléno-chrétien, un antagonisme dogmatique est intervenu dès le départ il y a deux mille ans, mais il n’a vraiment été perceptible qu’à partir de la Renaissance.

Il s’agit de la Gnose, associée à la Kabbale. Ce mouvement anti-chrétien venu d’Orient et d’Alexandrie s’est imposé progressivement en Europe dès le 16e siècle à travers les sociétés d’initiés Rose-croix, puis maçonniques qui se verront bientôt dopées avec l’argent des Rothschild (1789  et son œil oblige).

Avec cette Gnose et la Kabbale, nous nous frontons à l’irrationnel, la magie et l’occultisme. Au niveau métaphysique, il s’agit d’un système qui considère l'ensemble des choses comme réductible à un seul principe. C’est le monisme de l’Etre où tout est Un au sein du Cosmos avec l’homme qui se fait dieu. On est ici bien loin de la métaphysique chrétienne. Sur le plan socio-politique, c’est l’égalitarisme et l’uniformisation générale dans un système type fourmilière à la chinoise. Le régime est dictatorial, communiste, avec un Etat très développé. On est ici à l’opposé du système helléno-chrétien qui fait vomir cette élite sataniste.

Le mondialisme proposé par ces banxters sionistes est issu de la Gnose et de la Kabbale. C’est à travers lui et une immigration invasion qu’ils font la guerre aux Chrétiens occidentaux. Ils n’est qu’à regarder les vidéos des rabbins se réjouissant de l’égorgement d’Edom par les islamistes fabriqués Made in Mossad/CIA.

Pourquoi ? Parce que ce modèle Helléno-chrétien représente l’opposé de ce qu’ils souhaitent pour l’humanité.

Cela explique leur acharnement sur la civilisation occidentale qui a ses racines dans le Christianisme. Tout comme j’ai su évoquer la Fabien society, laissez-moi vous parler de l’École de Francfort. C’est le nom qui sera donné, à partir des années 1950, à un groupe d'intellectuels allemands réunis autour de l'Institut de recherche sociale fondé à Francfort en 1923, et par extension à un courant de pensée issu de celui-ci.

Beaucoup trop de ses membres fondateurs seront porteurs de ces influences messianiques hébraïques et un marxisme inspiré que je dénonce. Ce marxisme et l'idéal d'émancipation des Lumières si cher à Emmanuel Macron constitueront l’armature autant que l'idée principale de cette école prônant que la philosophie doit être utilisée comme critique sociale du capitalisme et non comme justification et légitimation de l'ordre existant, critique qui doit servir à faire avancer la transformation.

N’est-ce pas ce que tonton Schwab et son WEF se glorifient à vouloir concrétiser ?

En 1923, un des fondateurs de cette "Ecole philosophique" avait dit : « Nous pervertirons la société européenne jusqu’à ce qu’elle pue ! ». C’est ce genre d’Ecole philosophique et de fondations philanthropiques qui sont à la base de mai 68, du gauchisme progressiste, de la théorie du genre, de la pédophilie, du rapport Kinsey, du mouvement LGBTQ, du racisme anti blanc, des mouvements féministes, racialistes et de mise en avant des minorités, défendus par l’Open society du vampire Soros. J’allais oublier ici la French theory structuraliste de Marcuse !

La « théorie française », est un corpus postmoderne de théories philosophiques, littéraires et sociales, où la notion de déconstruction (style Ordo ab Chaos) tient une place centrale.

Elle apparaît dans les universités françaises à partir des années 1960, et américaines à partir des années 1970. La French Theory va contribuer à l'apparition des études culturelles, études de genre et études postcoloniales. Elle exercera une forte influence dans le milieu des arts et du militantisme. Le retentissement des travaux d’auteurs français tels Sartre et Simone de Beauvoir a donné naissance aux États-Unis à ce mouvement intellectuel appelé French Theory. Une Simone de Beauvoir, qui, en matière de pédophilie, n’était pas seulement croyante mais bien pratiquante.

Car nous en étions bien arrivés là à des comportements et des idéaux de bourgeois dépravés. Heureusement « les paroles s’envolent, les écrits restent », comme la pétition du « philopède », tournure élégante que l'auteur Gabriel Matzneff affectionne.

En 1977, c’est dans Le Monde et Libération, que, prenant la défense de trois hommes incarcérés, auteurs de relations sexuelles entre adultes et enfants, beaucoup des autres signataires comme Philippe Sollers ou Bernard Kouchner, ce dernier nous expliquant aujourd’hui qu’il ne l’avait « même pas lue… Daniel Cohn-Bendit et moi l’avons signée parce que Jack Lang nous l’avait demandé. » 

Il est alors évident que face à cette fange, le Christianisme et son Créateur qui proposait et propose encore une société responsable, sage, qui évolue dans une voie moyenne, dérange. D’autant que le Christianisme est anti-magique et purement rationnel. Chaque homme est soumis à Dieu et à l’Ordre naturel.

Face à cela, la Gnose et les tenants de la Kabbale proposent un Etat autoritaire et une société soumise, inculte, sans âme et uniformisée. Les élites se prennent pour des dieux et l’Ordre naturel est méprisé, spécialement dans le transhumanisme.

Il est temps de choisir son modèle et ses guides idéologiques et c’est pourquoi je vous présente ici cette longue série destinée à mettre en évidences ces prophètes du Diable et ces deux mondes qui s’affrontent face à l’insouciance du plus grand nombre occupé à jouir, QR code et « paSS nazitaire » aidant, pendant qu’il est encore temps.  Et tout comme ces fous nous ont déjà menés à l’impasse climatique par l’ultralibéralisme débridé, si on les laisse faire, graphène et 5G aidant, ils vont nous mener à notre esclavage définitif.

Après cette intermède biotechnologique, revenons à un peu d’histoire : la Vraie.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/11/les-prophetes-du-diable.partie-15.html

Voir les commentaires

Les prophètes du Diable. (Partie 13)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Le Sionisme aux manettes du monde.

Retour à la première partie : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/10/les-prophetes-du-diable.partie-1.html

RETOUR SUR UN ENNEMI MORTEL : LE GRAPHENE.

J’en parle beaucoup car ils en ont fait un outil de surveillance de la santé, et on en trouve dans les masques, écouvillons, et… les vaccins. Les conséquences sur la santé humaine vont donc être potentiellement désastreuses.

https://youtu.be/wPN7RtHa208 

Sous des motifs toujours plus hypocrites, l’élite désire et de manière obsessionnelle transformer notre monde, la société, et donc l’humain. C’est tout cela que cache en fait le Programme de développement durable 2030 des Nations Unies. Et on peut compter sur nos dirigeants européens non élus pour chercher à l’appliquer à la lettre.

Le vrai nom de celui-ci est d’ailleurs : « Transformer notre monde : le Programme de développement durable à l’horizon 2030 ». Rien que les 3 premiers mots (Transformer notre monde) permettront aux moins obtus la parfaite compréhension (couillonavirus) de tout ce qui se passe. Car cette révolution que dire cette restructuration de la vie la vie sur terre passe ESSENTIELLEMENT par la révolution numérique et l’industrie qui la sous-tend.

Et essentiellement ça se résumera à ça pour ceux qui survivront aux MULTIPLES injections :

https://www.facebook.com/roland.gurtner.9/videos/191229563130232/?t=33 

Si j’insiste autant sur le graphène, c’est qu’il en fait partie. Cette nanoparticule bidimensionnelle d’épaisseur atomique présentant des propriétés uniques, qu’elles soient mécaniques, électriques ou thermiques. Sa faible densité et une très grande surface spécifique, font que l’ajout de graphène et de nanoparticules dérivées (oxyde de graphène, graphite exfolié) pour renforcer des matrices polymères est devenu un sujet d’études d’intérêt majeur dans le domaine des nano composites.

L’oxyde de graphène constitue l’un, sinon le matériaux technologique nécessaire à ce changement BRUTAL à cette révolution digitale En fait, il s’agit ni plus ni moins de faire advenir la 4ème révolution dont parle Klaus Schwab qui devrait mener au transhumanisme, lui-même n’étant qu’un phase transitoire vers le post humanisme.

On constate l’importance de ce matériaux grâce à l’argent mis à disposition. J’indiquais dans un article récent que la Commission européenne, les Etats membres et Etats associés financent un programme de 1 milliard d’euros concernant le graphène.

Doté d’un budget d’un milliard d’euros, le programme Graphene Flagship a pour mission de faire passer le graphène du domaine des laboratoires universitaires à la société européenne dans dix ans. https://graphene-flagship.eu/ 

Si vous avez lu les pages plus haut, vous savez que l’orientation des soins de santé s’est progressivement déplacée des hôpitaux vers les communautés (familles, individus) et sous surveillance permanente grâce à des capteurs composés de graphène. En raison de ses caractéristiques uniques, notamment ses propriétés chimiques et physiques, le graphène est extrêmement attrayant pour l’électronique flexible et les capteurs. Les hôpitaux classiques et autres personnels soignants qui ne sont pas préparés à la télémédecine risquent de se retrouver hors du système dans peu de temps.

Le graphène trouve donc largement sa place dans l’interaction homme-machine, ainsi que les interfaces cerveau-ordinateur.

Il contribue fortement à la conception-utilisation de dispositifs médicaux implantables. Ainsi, ne doutons pas que leur capacité à surveiller de manière précise et à long terme l’état des tissus, des organes, du système, soit habilement et de manière cynique, complétement détournée. En effet, comme déjà mentionné à de nombreuses reprises, la fourniture de moult données transmises fera le régal de Big Pharma qui pourra ainsi prodiguer ou plutôt anticiper des conseils/des assistants/des pronostics pour diagnostic et thérapeutique, le tout contre beaucoup, beaucoup d’argent.

Réfléchissez alors au fait que ces capteurs font déjà de vous un Iron Man, un humain augmenté, qu’il s’agisse de capteurs invasifs ou non invasifs.

Tout cela est bien gentil, mais qu’en est-il de l’impact du graphène et de ses dérivés sur notre santé, tels que sa biocompatibilité, sa toxicité, ainsi que ses risques pour l’environnement avant que le graphène ne soit intégré à la peau humaine, en particulier lorsqu’il est implanté dans le corps ?

Comme toujours en ce bas monde-démon, l’euphorie due à ce «produit miracle » va se transformer en catastrophe aussi bien pour la santé humaine que pour celle de l’environnement. Une étude CHINOISE publiée à fin 2018 déclarait : « Le graphène et ses dérivés sont présentés comme des matériaux « miracles » avec de nombreuses applications dans différents secteurs de la société, de l’électronique au stockage d’énergie en passant par la médecine.

L’exploitation croissante des matériaux à base de graphène (GBM) nécessite une évaluation complète de l’impact potentiel de ces matériaux sur la santé et l’environnement. Ici, nous discutons de la synthèse et de la caractérisation des GBM ainsi que de l‘évaluation des risques humains et environnementaux des GBM à l’aide de systèmes modèles in vitro et in vivo dans le but de comprendre les propriétés qui sous-tendent les effets biologiques de ces matériaux. 

https://pubs.acs.org/doi/10.1021/acsnano.8b04758 

Une étude déclarait que le graphène pouvait être considéré comme potentiellement cancérigène pour l’homme. En 2020, une étude chinoise du nom de « Progrès récents de l’oxyde de graphène en tant que vecteur potentiel de vaccin et adjuvant » a été publiée. Elle arrivait en février 2020, juste au moment du démarrage de la crise covidienne dont le vaccin pourra bénéficier de la technologie.

Encore plus intriguant, ils admettaient dans leur publication l’usage de l’oxyde de graphène en médecine. L’oxyde de graphène (GO), largement utilisé pour l’administration de biomolécules, excelle dans le chargement et l’administration d’antigènes et montre le potentiel d’activation du système immunitaire. Or dans la phrase suivante, on peut lire: "Cependant, GO s’agrège dans le liquide biologique et induit la mort cellulaire, et il présente également une faible bio solubilité et biocompatibilité."

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1742706120303305 

Essentiellement les auteurs chinois de ladite étude appartiennent à l’École de médecine ou des matériaux de l’Université des sciences et technologies électroniques de Chine. Depuis quand le domaine de la santé appartient-il aux ingénieurs ?

Voilà pourquoi j’en reviens à cette étude espagnole que je vous avais publié il y a plusieurs mois et qui montre que malgré toutes les mises en garde, les industriels distillent de l’oxyde de graphène dans le corps humain par plusieurs voies : les masques, les écouvillons des PCR, et les vaccins. Dans cette étude, des chercheurs espagnols apportaient la preuve de cette présence inquiétante.

Le biostatisticien Ricardo Delgado, le Dr José Luis Sevillano et l’équipe de chercheurs et de professeurs avec lesquels le site LA QUINTA COLUMNA ont mené leurs recherches ont confirmé la présence de nanoparticules d’oxyde de graphène dans les flacons de vaccination.

Lorsqu’à l’époque j’avais osé publier un article concernant la présence de graphène dans les vaccins, on en parlait pas ou peu. C’était un sujet tabou. Désormais, les médias mainstream admettent enfin sa présence dans les masques…mais toujours pas dans les vaccins. Mais même inhalées ces particules sont loin d’être neutres en matière de santé.

Même BFM WC a dû se résigner à en parler : « Tout a commencé cette année au Canada, au Québec précisément, où 30 millions de ces masques FFP2 ont été distribués notamment dans les écoles. Les autorités constatent alors une multiplication de remontées de symptômes qui vont de difficultés à respirer à des irritations de la peau. » BFMTV.com

Les « normes qui entourent le graphène ont été établies pour un contexte d’utilisation classique du nanomatériau, c’est-à-dire installé à l’intérieur d’appareils électroniques, pas dans un masque qui est à proximité de la bouche et du nez d’êtres humains. » https://www.bfmtv.com/sante/faut-il-interdire-les-masques-ffp2-contenant-du-graphene_AN-202106020283.html

La pathologie des fous qui nous dirigent ne connaît aucun remède, à moins de les confiner très hermétiquement. Ils sont capables de tout instrumentaliser (le savoir des autres et les êtres humains), tous deux comme des moyens, comme des armes, pour le plaisir de détruire. Un Bill Gates en constitue le parfait archétype. C’est à peu près tout ce qu’ils savent faire.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/11/les-prophetes-du-diable.partie-14.html

Voir les commentaires

Les prophètes du Diable. (Partie 12)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Le Sionisme aux manettes du monde.

Retour à la première partie : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/10/les-prophetes-du-diable.partie-1.html

Une autre hypothèse soulevée est que ces parasites pourraient ne pas se manifester tant que les conditions de vie adéquates ne sont pas réunies. N’oublions pas les conditions de froid extrêmes que réclament certains de ces produits. D’autre part, le graphène semble également jouer un rôle essentiel à la prolifération de l’hôte. Tous ceux qui ont reçu ces vaccins risquent de voir ces "êtres" se développer en eux. Dans un article j’avais déjà signalé la possibilité de mettre des neurones en culture sur une base de graphène.

Pour Zalewski, cette chose qui semble avoir une tête et trois jambes serait un composé d’aluminium, de carbone et de brome avec des pattes de différentes couleurs. Elle est administrée dans les vaccins par l’intermédiaire de ce qu’il qualifie « d’espèces d’œufs » qui doivent avoir un environnement approprié, sinon, rien ne se passe. Mais si on teste l’hydre sur une bande de graphite… comme en ce qui concerne les cultures neuronales, elle y trouve son compte. C’est pourquoi il y a du graphène ajouté aux « vaccins » afin de nourrir les œufs.

Cette bêbête aux tentacules colorés est faite d’aluminium, et l’extrémité du tentacule est à base de carbone. De même que des graines ne pousseront pas si elles ne se trouvent pas dans un environnement approprié sur un sol fertile, un signal électromagnétique serait l’élément déclencheur les amenant à se développer. De là à mettre ce FAIT en relation avec les propos d’autres chercheurs, il n’y a qu’un pas que je vous invite à franchir.

La Dr Jane Ruby nous explique que le phénomène de magnétisme observé chez plusieurs personnes vaccinées à l’ARN messager est bien réel et s’appelle la magnétofection. Déjà largement connu et documenté, ce processus agressif force l’implantation des modifications génétiques dans toutes les cellules en utilisant un champ magnétique. Jane Ruby a été interviewé par Stew Peters et a montré des exemples de ce à quoi ressemble le sang détérioré lorsqu’il est exposé à l’oxyde de graphène.

https://www.bitchute.com/video/1TagXdRjpT7c/  

L’oxyde de graphène est le composant des protéines de pointe de l’ARN messager et des prions. C’est une éponge à oxygène qui prive le corps de l’oxygène nécessaire et provoque de nombreuses complications, y compris un choc anaphylactique, une coagulation sanguine toxique, une paralysie pulmonaire mortelle, un cancer mitochondrial et un cancer endothélial (mais pas que). Avec ce que nous venons de lire, on est en droit de se demander quels seront les effets d’une deuxième et troisième injections ?

Ma réponse sera : faire plaisir à ceux qui disent, fidèles aux préceptes des Georgia Guidestones, « Ne soyez pas un cancer sur la Terre ; Laissez place à la nature. » Concernant ce sujet, je vous conseille la lecture de mon article le plus partagé :

https://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/01/tout-est-prevu-et-depuis-longtemps.html  

Et « ceux-là », CE SONT les philanthropes contributeur médicaux de l’Organisation mondiale de la santé et les soutiens de Klaus Schwab et de sa « grande réinitialisation », inaugurant une monnaie numérique mondiale qui est un objectif secondaire de l’OMS pour 2022, mais qui était déjà prévu dans The Economist de 1988 vu plus haut (encore une pièce du puzzle).

Partisan convaincu du transhumanisme, tout comme Elon Musk (Tesla), Schwab prévoit l’implantation de puces d’abord dans les vêtements puis dans le cerveau, pour établir une « communication directe entre notre cerveau et le monde digital. » A de nombreuses reprises tonton Schwab annonce de manière péremptoire, voire autoritaire, les prochains implants cérébraux, ou la fusion de l’humain avec les machines. Il faut dire que le bonhomme appartient à cette techno-élite financiarisée (similarité frappante avec B Gates, partenaire du WEF) qui veut retravailler tout ce que le Créateur /la nature aurait selon eux raté.

Il défend et promeut l’avènement de l’intelligence artificielle pour nos vies dans La quatrième révolution industrielle paru en 2017. Mais à quoi pourraient bien leur servir des bio-nano capteurs en oxyde de graphène à l’intérieur des corps ?

Regardez ces deux minutes de vidéo SVP https://youtu.be/O9lu6f09HFI  C’est l’émission Télé matin qui fait la promotion d’une puce sous-cutanée comme moyen de paiement. La chose que je dénonce dans mes bouquins depuis plus de dix ans est en train de se banaliser au même titre que « la poussière intelligente » de notre psychopathe de Klaus Schwab. Autant d’idées qui rappellent le concept de l’Homme nouveau, un concept cher à Staline et à… Hitler.

Mais moins compact ou invasif, comme vous voudrez, la société WalletMor vous propose déjà pour 199 dollars une puce à insérer dans votre main par un chirurgien et qui devient alors un moyen de paiement bancaire sans contact. La propreté du processeur emballé dans un plastique polymère hypoallergénique compatible avec votre peau et qui peut envoyer ses ondes NFC à tout moment... https://www.youtube.com/watch?v=saTmxksjc4c&t=4s  

Avec mes articles concernant ce graphène, j’ai déjà « effleuré » la notion de l’Internet des corps. Les capteurs pour la surveillance de la santé humaine, qu’il s’agisse de capteurs invasifs ou non invasifs, peuvent être considérés comme un « sens augmenté », qui est une extension des sens humains. Nous parlons d’un matériau pouvant ouvrir la voie au transhumanisme.

Ces capteurs n’ont d’autres objectifs que de connecter le corps humain à un serveur et donc à fusionner les deux entités pour en créer une 3ème : un transhumain. Cette dernière appellation est l’antichambre du post humain qui est l’objectif final du World Economic Forum. Ce qui était, il y peu encore, du domaine de la science-fiction est aujourd’hui réalité. Les appareils connectés sont déjà légions et à travers eux, nous nous dirigeons vers un territoire inexploré.

L’Internet des corps, ou IOB, est en fait un écosystème. Il s’agit d’un ensemble d’appareils connectés à Internet qui contiennent des logiciels et qui collectent des données personnelles sur votre santé ou peuvent altérer le fonctionnement du corps.

L’Internet des corps existe depuis un certain temps. Avec lui, il est tout à fait possible d’y connecter un stimulateur cardiaque afin qu’un médecin puisse être automatiquement averti si quelque chose d’anormal se produit. Ça c’est le côté soft de l’histoire.

Dans mon second bouquin paru en 2014, j’expliquais déjà qu’il existe des pilules qui ont un capteur électronique permettant à un fournisseur de soins de santé de savoir si vous avez pris le médicament. Et c’est ça le rêve de Big Pharma, prendre le contrôle total de nos corps à travers une médecine de précision/prévision. L’idée, c’est de créer des produits pharmaceutiques ou un traitement spécifiquement, un traitement personnalisé et très cher (pas pour le gueux). Ça, c’est la façade philanthropique du projet.

En 2017, la Federal Drug Administration des États-Unis a approuvé la première utilisation de pilules numériques aux États-Unis. Les pilules numériques contiennent de minuscules capteurs ingérables, ainsi que des médicaments. Une fois avalé, le capteur est activé dans l’estomac du patient et transmet les données à son smartphone ou à d’autres appareils.

En 2018, Kaiser Permanente, un fournisseur de soins de santé en Californie, a lancé un programme de réadaptation virtuelle pour les patients qui se remettent d’une crise cardiaque. Les patients ont partagé leurs données avec leurs prestataires de soins via une montre connectée, permettant un meilleur suivi et une relation plus étroite et plus continue entre le patient et le médecin. 

Pensez un instant aux cyber pirates, et le risque pour la vie privée avec toutes ces données qui sont collectées. De plus, n’arrangeant rien, les réglementations concernant ces données sont obscures pour le moment. Les consommateurs doivent se méfier de ces technologies car, à mesure qu’elles deviennent de plus en plus populaires, toutes ces données intimes sont collectées.

Le World Economic Forum est donc le promoteur de cet Internet des corps. Outre la poussière intelligente que Schwab désire nous injecter (c'est déjà fait chez beaucoup), et qui génèrera d’énormes quantités de données biométriques et comportementales, n’oublions pas les sombres projets du WEF concernant l’argent virtuel. Les deux sont liés (voir ma série https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/09/qui-ou-quoi-se-cache-derriere-le-voile-ou-le-wallet-premiere-partie.html ).

Les récents progrès technologiques ont inauguré une nouvelle ère de « l’internet des corps » (IOB), avec un nombre sans précédent d’appareils et de capteurs connectés fixés ou même implantés et ingérés dans le corps humain. Pass SS et QR codes seront, entre les mains de ces psychopathes, des outils de discrimination et de préjugés : emploi, éducation, finance, accès à votre banque, à l’assurance maladie et d’autres domaines importants pour la répartition des ressources sociales. Ils seront tous livrés à leur vigilance de satanistes.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/11/les-prophetes-du-diable.partie-13.html

Voir les commentaires

Les prophètes du Diable. (Partie 11)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Le Sionisme aux manettes du monde.

Retour à la première partie : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/10/les-prophetes-du-diable.partie-1.html

À la fin du 19e siècle, les grands capitalistes libéraux (Rothschild, Carnegie, Rockefeller, etc.) ont soutenu la réforme sociale comme un moyen d’apaiser les classes ouvrières rétives et, finalement, de les placer sous leur contrôle.

La Société fabienne, dont les premières armoiries étaient plus que significatives, était l’organisation clé mise en place à cet effet.

Nathan Rothschild fut donc l’un des premiers partenaires de Sidney et Beatrice Webb à financer leurs projets subversifs. Il a été personnellement impliqué, avec Sidney Webb, dans la restructuration de l’Université de Londres dans laquelle la London School of Economics (LSE) des Fabiens a été incorporée en 1898. Il a également fourni des fonds pour la LSE et en a été le troisième président, après son parent Lord Archibald Primrose, 5e comte de Rosebery.

Rétablissant la Vérité et non leur histoire galvaudée, il convient ici de préciser que les Rothschild ont été les principaux actionnaires du système mondial de banque centrale. La carrière de Victor comme agent soviétique confirme que le plan de ces banquiers basés à Londres pour imposer un « gouvernement mondial » dictatorial s’appuyait sur le Communisme.

Le souci de la Société fabienne vis-à-vis de l’organisation internationale fut articulé dès le début dans les documents Fabiens comme le « Gouvernement International » qui fut à l’origine de la création, trois ans plus tard, de la Société des Nations, qui fut remplacée en 1945 par l’Organisation des Nations unies reprenant un certain nombre de ses agences et organismes. Ces étapes prouvent qu’ils progressaient par bons dans l’idée de leur PLAN vers sa finalité : nos temps « covidiens autant que carbonés ».

Or, la stratégie mortifère de l’Agenda 21 était déjà profondément ancré dans la pensée et la stratégie fabienne. La Base fabienne de 1887 que tous les membres devaient signer et respecter stipulait que : « La Société fabienne est composée de socialistes. Elle vise donc à réorganiser la société par l’émancipation de la terre et du capital industriel de la propriété individuelle et à leur attribution en communauté pour le bénéfice général. De cette manière, seuls les avantages naturels et acquis du pays peuvent être équitablement partagés par l’ensemble du peuple. La Société travaille donc à l’extinction de la propriété privée et en conséquence de l’appropriation individuelle, sous la forme d’un loyer, un prix à payer pour l’autorisation d’utiliser la terre, ainsi que des avantages des sols et des territoires. »

Depuis sa création, la Société fabienne entretient des objectifs diaboliques. Beatrice Potter Webb admirait le fondateur de l’eugénisme, Francis Galton. Elle poussa son époux Sidney Webb à adhérer à la Société eugénique à partir de 1890. Cependant, tous deux rejetaient l’idée d’eugénisme positif de Francis Galton.

Ils préconisaient une action sur l’environnement plutôt que sur la biologie. L’un des quatre fondateurs principaux de la Société fabienne, George Bernard Shaw, admirait le chef du parti national-socialiste, Adolf Hitler, et son programme génocidaire.

Il déclarait : « Vous connaissez presque tous au moins une demi-douzaine de personnes qui ne sont d’aucune utilité dans ce monde. Qui sont plus de problèmes que ce qu’ils valent. Il suffit de les mettre là et de dire, Monsieur ou Madame, allez-vous maintenant avoir la gentillesse de justifier votre existence ? Si vous ne pouvez pas justifier votre existence, si vous ne tirez pas votre poids dans le bateau social, si vous ne produisez pas autant que vous consommez ou peut-être un peu plus, alors, clairement, nous ne pouvons pas utiliser la grande organisation de notre société dans le but de vous garder en vie. Parce que votre vie ne nous profite pas et qu’elle ne peut pas vous être très utile. »

On croirait entendre Jacques Attali !

Nous voyons donc là que l’Agenda 21/2030 dont je vous parle souvent respecte en tous points les objectifs eugéniques et totalitaires de la Société fabienne.

Le Dr Igor Shepherd écrit : « La grande réinitialisation (Great Reset) est un gouvernement mondial planifié de style régime communiste, en cours (par la force) via la pandémie Covid-19 pré planifiée et canularisée. C’est un programme mondial totalitaire qui est devenu populaire en 1987 grâce aux Nations Unies. Il s’intitulait Agenda 21, car l’objectif était de réinitialiser complètement tous les gouvernements et économies du monde d’ici 2021. » C’est exactement la tâche que les « Gardiens du Conseil » se proposent de réaliser selon le calendrier qui leur est imparti.

Des Nations Unies, The ONE, véritable nid de francs-maçons qui ne cachent même plus leurs accointances, puisque leur nouveau bâtiment, au Sénégal, affiche fièrement un triple 6.

Tout ceci me fait penser à d’autres versets bibliques : « Il cria d’une voix forte, disant : Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande ! Elle est devenue une habitation de démons, un repaire de tout esprit impur, un repaire de tout oiseau impur et odieux, parce que toutes les nations ont bu du vin de la fureur de son impudicité, et que les rois de la terre se sont livrés avec elle à l’impudicité, et que les marchands de la terre se sont enrichis par la puissance de son luxe. » (Apocalypse 18 :2-3) Et question personnification du mal et impureté, le pape François en connaît un rayon : https://youtu.be/wOBgbGHKn_Y

Le « Conseil pour le capitalisme inclusif avec le Vatican » (The Council for Inclusive Capitalism with the Vatican) a été fondé par Lynn Forester de Rothschild, une femme d’affaires américano-britannique qui est la directrice générale d’E. L. Rothschild, une société holding qu’elle possède avec son troisième mari, Sir Evelyn Robert de Rothschild, membre de la famille.

Elle siège actuellement au conseil d’administration d’Estée Lauder Companies, de The Economist Group, de Bronfman-Rothschild, de E. L. Rothschild LP et de Christies International. Elle est membre du Council on Foreign Relations (États-Unis), de Chatham House (Royaume-Uni), de l’Institute for Strategic Studies (Royaume-Uni), de l’International Advisory Council of Asia House (Royaume-Uni) et de la Foreign Policy Association (États-Unis). Que du beau monde et des groupement œuvrant uniquement à « notre bonheur ».

Lynn Forester de Rothschild a été mariée trois fois. Son troisième mari est Sir Evelyn de Rothschild (né le 29 août 1931), à qui elle a été présentée par le Sabato frankiste Henry Kissinger lors de la conférence du Groupe Bilderberg en 1998 en Écosse.

Ils se sont mariés le 30 novembre 2000, à Londres. À l’annonce du mariage, le couple Rothschild a été invité à passer leur lune de miel à la Maison Blanche par les Clinton. Sir Evelyn Robert Adrian de Rothschild est un financier britannique. Il a été nommé administrateur de Rothschild Frères à Paris en 1968 alors que Guy de Rothschild de la branche française de la famille est devenu associé chez NM Rothschild & Sons.

En 1976, il a succédé à son cousin, l’agent soviétique Victor Rothschild, en tant que président de la banque et en 1982, il est devenu président de Rothschild Continuation Holdings AG, la société de coordination du groupe de banque d’affaires. Il est devenu co-président de Rothschild Bank AG, Zurich en 1994, servant jusqu’en 2003, date à laquelle il a supervisé la fusion des maisons françaises et britanniques de la famille.

David René de Rothschild de la succursale française a pris la relève en tant que président exécutif de Rothschild International après la fusion des différentes succursales et Sir Evelyn est resté président non exécutif de NM Rothschild & Sons.

Evelyn de Rothschild a été le président du journal The Economist de 1972 à 1989. J'ai représenté ci-dessus une partie de la couverture de The Economist 2019. L'homme de Vitruve y arbore tout ce que nous subissons depuis cette fin d'année 2019

Evelyn de Rothschild fut le gouverneur de la London School of Economics, fondée en 1895 par les membres de la Société fabienne Sidney Webb, Beatrice Webb, Graham Wallas et George Bernard Shaw. Sir Evelyn a été nommé « Knight Bachelor » dans les honneurs du Nouvel An 1989. Il sert de conseiller financier de la reine Elizabeth II.

Toutes ces personnes constituent les ramification de la Bête 666, l’idole de notre Macron-Jupiter. Il y aurait tellement à dire sur ce nombre 666 !

Laissez-moi vous en livrer un échantillon déjà assez conséquent.

Jetez déjà un œil qui voit tout sur ce sceau découvert lors des fouilles sur les sites khazars : c’est un disque solaire chamanique.

Évoquer la figure d'un hexagone avec ses six pointes, six triangles, six angles... c'est établir un lien direct avec le nombre 666 de cette Bête que semble attendre impatiemment notre président Macron. Et de ce nombre aux saloperies qu’on nous injecte, il n’y a qu’un tout petit pas facile à franchir.

En effet, observez-donc les liens chimiques entre les atomes de carbone au sein d’une molécule, performance que vient de réaliser une équipe d’IBM auquel j’ai consacré un article : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/09/ibm-et-leonard-une-histoire-a-la-big-brother.html

Au-delà de la prouesse technologique et des belles images obtenues, ces travaux ouvrent la possibilité d’étudier les propriétés chimiques et d’agencer au mieux des nano matériaux (graphène notamment) destinés aux futurs circuits électroniques. Voici une molécule de graphène vue par le microscope à force atomique mis au point par les chercheurs d’IBM Research à Zurich.

 

Lorsque vous observez en détail cette molécule de graphène, le complotiste fou que je suis ne peut s’empêcher de penser au billet de 1 dollar auquel j’ai consacré de nombreux articles. Observez vous-mêmes comment l'examen d'un billet vert devient alors extrêmement instructif.

Certains ont certainement l'impression de me voir partir dans tous les sens, il n'en est rien. Et comme je l'explique dans mes livres, les événements du 11-Septembre 2001 étaient prévus et encodés de longue date dans le dollar américain.

Je ne suis pas madame Irma, je ne fais que rassembler toutes les pièces du puzzle, et depuis des années. L'image ainsi réalisée devient alors COHERENTE à mourir.

Il y a là de quoi réjouir Klaus Schwab, puisqu’après l’Internet des Objets qui a déjà bien transformé notre façon de vivre, de voyager et de travailler en connectant des objets du quotidien à Internet, place à l’Internet des corps.

Avant d’aller plus loin, j'aimerais SVP que vous visionniez ces deux vidéos :

https://videopress.com/dfe078e5-55ea-496c-b062-dda4e7f0e5dd 

https://videopress.com/1077ca5f-95eb-4495-bb3e-2a9e0931b5c4  

Il faut que vous sachiez qu’une brosse à écouvillon SERVANT à collecter des échantillons d’ADN dans la bouche, ou ailleurs comme en Chine, est faite de telle manière que chaque extrémité est scellée. La brosse de l’écouvillon contient du titane, de l’aluminium et du carbone. Le but du test de l’écouvillon est de collecter de l’ADN. Pourquoi ont-ils besoin de notre ADN ?

Si je vous ai demandé de visionner les 9 mn de vidéo du docteur Carrie Madej. C'est qu'outre le fait qu’elle ait mise en évidence des nano particules dans les vaccins, elle parle d’un organisme parasite surnommé « La Chose » trouvé dans ces « vaccins » Covid.

L’étrange parasite ressemble à une « hydre », un parasite qui a pu être identifié comme « hydra vulgaris ». Un autre chercheur, Franc Zalewski, affirme avoir trouvé une forme de vie à base d’aluminium et de carbone dans les vaccins.

Certains vaccins ne comprenant qu’une solution saline, on peut penser qu’ils diluent le problème un vaccin largement répandu et infecté par des parasites provoquerait trop d’effets secondaires néfastes d’un seul coup et serait trop alarmant pour le public. C’est pourquoi cette thérapie expérimentale contenant des parasites est intercalée avec des flacons de solutions salines afin d’épargner à certains des effets secondaires et trop de décès. Ce sont les autres injections qui permettront de réintroduire la Bête plus tard avec des rappels continus.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/10/les-prophetes-du-diable.partie-12.html

 

 

Voir les commentaires

Les prophètes du Diable. (Partie 10)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Le Sionisme aux manettes du monde.

Retour à la première partie : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/10/les-prophetes-du-diable.partie-1.html

Le Vatican conclut une « alliance mondiale » avec les Rothschild, la Fondation Rockefeller et les banques pour créer une Grande Réinitialisation

J’y ai déjà consacré un article : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/09/leur-ordo-ab-chaos.partie-trois.html Mon propos entrant parfaitement en symbiose avec le texte d’Apocalypse 17 :1-2.

Dans cet article, j’explique que le pape François a annoncé que le Vatican conclurait une « alliance mondiale » avec les grandes banques mondiales, les entreprises internationales et les fondations mondialistes pour créer un conseil économique visant à redistribuer la richesse à travers le monde.

Le Pape François est un progressiste acharné, vous pouvez le voir ici main dans la main avec Luigi Ciotti, activiste gay, financé par les Rockefeller, pour réaliser son agenda avec l'expansion du mouvement gay pro Nouvel Ordre Mondial.

Hélas, s’il n’y avait que cela ! Je vous invite à jeter un œil à ces deux articles : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/01/les-sombres-artisans-de-notre-malheur-partie-une.html  et https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/01/el-papa-lache-par-les-progressistes.html

Avec El papa on ne rigole pas ! C’est du lourd et non pas du Lourde !

Après les enfants maltraités, c’est la bénédiction de cellules souches de fœtus avortés Le Vatican ressemble de plus en plus à cette étrange Salle Paul VI, évoquée dans mes article concernant ce pape diabolique.

Tout s’emboite et semble annoncer la Bête de l’évènement tant attendue par Macron. Le Vatican exigera bientôt que tout le personnel soit vacciné ou DEVRA se soumettre à des tests réguliers du Covid-19. Même les membres les plus anciens de l’Église catholique n’en seraient pas exemptés. Pour le pape, se faire vacciner est un « devoir moral ». Les salariés du Vatican sans les certificats appropriés prouvant qu’ils sont soit vaccinés soit testés négatifs, seraient considérés comme « absents » et ne toucheront aucun salaire.

Le Vatican a déclaré qu’il considérait qu’il était acceptable que les catholiques utilisent des vaccins, même ceux qui utilisent des lignées de cellules souches de fœtus avortés. Plus tôt, le pape a déclaré qu’il ne comprenait pas pourquoi certains hauts dignitaires catholiques ne voulaient pas se faire vacciner. « C’est un peu étrange parce que l’humanité a une histoire d’amitié avec les vaccins », a-t-il déclaré après une visite en Slovaquie, selon BBC News. 

Pfizer a été béni entre tous par Pie XII Disons que — officiellement — les liens entre Pfizer et le Vatican ont été consacrés par le discours du pape Pie XII adressé aux participants du symposium international européen de la Charles Pfizer corporation en 1955 : « Que, du haut des cieux, vous protège le Tout-Puissant, à qui Nous vous confions, ainsi que vos familles et tous ceux que vous aimez et désirez recommander à Nos prières ! À toutes ces intentions, Nous vous accordons de grand cœur Notre paternelle Bénédiction apostolique. »

La vaccination est un acte d’amour, selon le pape François.

Après une telle bénédiction papale à l’équipe Pfizer, la suite coulait de source : « Se faire vacciner, avec des vaccins autorisés par les autorités compétentes, est un acte d’amour, déclare le pape François dans un message vidéo diffusé le 18 août à l’occasion d’une vaste campagne de communication en faveur de la vaccination contre le Covid-19. »

Mais il y a mieux encore avec ce croquignol. L’initiative mondialiste, appelée « Le Conseil pour le capitalisme inclusif avec le Vatican » (The Council for Inclusive Capitalism with the Vatican), se présente comme une organisation pro-capitaliste qui vise à créer « des économies et des sociétés plus fortes, plus justes et plus collaboratives ». Le groupe d’élite, qui s’appelle pompeusement « Les Gardiens », se qualifie lui-même de «collaboration historique de PDG et de dirigeants mondiaux travaillant avec la direction morale du pape François pour exploiter le pouvoir des affaires pour de bon », indique le site internet.

Selon le communiqué de presse du Conseil, le partenariat avec le Vatican signifie « l’urgence d’unir les impératifs moraux et commerciaux pour réformer le capitalisme en une force puissante pour le bien de l’humanité. » Et la encore on retrouve la main des Rothschild. L’héritière bancaire Lynn Forester de Rothschild déclare dans une vidéo : « Nous répondons au défi du pape François de créer des économies plus inclusives qui répartissent plus équitablement les bénéfices du capitalisme et permettent aux individus de réaliser leur plein potentiel ».

En réalité, les « Gardiens » sont ces mêmes mondialistes déterminés à mettre en œuvre des politiques d’extrême gauche radicale dans le monde entier, comme le Green New Deal et les initiatives de politique identitaire.

Parmi ces « Gardiens », en plus du pape François, figurent les PDG de Visa, Mastercard, Bank of America, DuPont, The Estée Lauder Companies, Johnson & Johnson et BP, ainsi que le secrétaire général de l’OCDE, le président de la Fondation Ford Darren Walker, le président de la Fondation Rockefeller et l’envoyé spécial des Nations Unies pour le climat, Mark Carney.

On lit sur le site Web de l’organisation : « Le Conseil est déterminé à agir. Il recherche un changement réel et durable pour le bien. Les organisations membres adopteront chacune une approche différente pour mettre en œuvre les Principes pour le capitalisme inclusif, mais chacune s’engage à promouvoir des économies durables, inclusives, fortes et fiables dans le monde entier. (…) Cela comprend une nouvelle amélioration des mesures environnementales, sociales et de gouvernance dans nos opérations quotidiennes alors que nous contribuons à atteindre les objectifs de développement durable des Nations Unies. »

Cela vient après que le Forum économique mondial, les Nations Unies et d’autres institutions ont récemment appelé à une « grande réinitialisation » pour réorganiser le système capitaliste mondial en un ordre mondial transhumaniste socialiste qui éliminerait la propriété privée et la monnaie.

J’en profite ici pour reparler de tonton Schwab et vous prouver une fois encore que tout est lié. Tonton est le créateur du Forum économique mondial grand admirateur de technologie (poussière intelligente). Grâce à cette micro-technologie, il sera donné à l'homme de perdition que constitue cette élite de psychopathes d'être omniprésent dans le monde entier et de tromper à loisir ceux qui ne vérifieront pas les données prophétiques que la Bible est seule à avoir révélées en guise d'avertissements.

L'infâme Klaus Schwab, l'initiateur du forum de Davos adulé par E. Macron est le chantre du projet de « Grand Reset » ou « Réinitialisation Globale » de notre monde démon. Parmi ses projets, une carte bancaire qui serait désactivée dès que le seuil/quota de consommation et d'émission de CO2 de son porteur serait atteint ! La fameuse empreinte Carbone...

Sur cette image vous pouvez vérifier les origines de Klaus, sachant que son papa Günther Schwab avait déjà de drôles de gouts. On lui doit en effet ce « La danse avec le diable » dont voici un résumé : Un journaliste américain, un technicien allemand, une jeune française médecin et un poète suédois décident d'interviewer le « Prince de ce monde ». Le diable est maintenant homme d'affaires, il dirige le ministère de l'Extermination. Son programme ? Empoisonnement de l'air, pollution et gaspillage des eaux, dégénérescence de l'homme par l'alimentation dénaturée, le bruit, la course au standard de vie, l'abus de la chimie en médecine, en agriculture, l'augmentation de la radioactivité, et l'empoisonnement progressif des âmes par les images, etc.

Une interview fantastique qui mène à cette évidence que, sans un prompt retour à l'éternelle loi, aux invariables règles morales, l'existence du genre humain paraît compromise à brève échéance. Un roman d'anticipation ? En effet, toute ressemblance avec nos vies actuelles ne serait que pur hasard !

Depuis, son fils chéri, Klaus, adore la poussière intelligente et autres gadgets qui feraient de lui le maitre du monde. De manière réductrice, on peut dire que son livre parle de nano robots manipulant des nano particules et qu'ainsi des nano outils pharmaceutiques peuvent gérer des nano substances de type oxyde de graphène reconnues comme toxiques par de nombreux scientifiques spécialisés. Les robots et le domaine de la robotique font référence au développement de machines, capables d'effectuer des tâches sans opérateur humain. Par manipuler, il faut comprendre « recâbler » nos cerveaux.

Je ne vais pas vous écrire ici un énième article concernant les nanoparticules et l’oxyde de graphène, qu’il vous suffise de savoir que : le covid-19 sera bel et bien le tombeau de l’Europe et du monde aussi surement que Tchernobyl fut celui de l’URSS. Une simple preuve parmi tant d’autres, le docteur Carrie Madej spécialiste en médecine interne aux États-Unis met en garde contre les technologies utilisées dans les vaccins ARN MESSAGER contre la COVID19 qui provoquerait une réaction inflammatoire et leur état de santé c’est aggravé après exposition au virus. https://www.brighteon.com/2bccfca0-c4ab-4eec-9d6d-a6a5a306ca9a

Concernant El Papa et sa chiourme guignolesque on sait HEUREUSEMENT comment ça doit finir : « Les dix cornes que tu as vues et la bête haïront la prostituée, la dépouilleront et la mettront à nu, mangeront ses chairs, et la consumeront par le feu. » (Apo 17 :16)

https://youtu.be/uySdMbZHjms

Passons à une autre entité nous voulant du bien (elles sont nombreuses).

Dans mes livres et surtout Le Centième Gueux tome 1, j’évoque longuement le rôle de la Société fabienne. Comment des compagnies mondialistes qui se sont évertuées durant toute leur existence à ruiner les peuples comme Visa et Mastercard, à polluer l’environnement comme British Petroleum Company (BP) et à répandre leurs organismes génétiquement modifiés (OGM) comme Johnson & Johnson peuvent-elles prétendre aujourd’hui se mobiliser pour créer « un système économique plus inclusif » et contribuer à atteindre les objectifs de développement durable incluant une nouvelle amélioration des mesures environnementales et sociales ?

Je vous rappelle que le vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson est un vaccin OGM (le généticien Axel Kahn, L’Usine Nouvelle, 27-11-2020). « Le capitalisme a créé une énorme prospérité à l’échelle mondiale, mais il a aussi laissé trop de gens pour compte, a entraîné la dégradation de notre planète et n’inspire pas largement confiance dans la société », a déclaré Lynn Forester de Rothschild, fondatrice du Conseil et associée directrice d’Inclusive Capital Partners. Mais d’où provient donc cet élan d’humanisme alors que la famille Rothschild a de tout temps cherché à causer du tort à des sociétés et à des individus, sans aucun remord ?

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/10/les-prophetes-du-diable.partie-11.html

Voir les commentaires

Les prophètes du Diable. (Partie 9)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Le Sionisme aux manettes du monde.

Retour à la première partie : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/10/les-prophetes-du-diable.partie-1.html

Un petit peu d’Histoire !

Passons à un maillon central de cette chaine devant nous mener au NOM : les Rothschild. Issus d’un milieu populaire, ils deviendront la famille la plus riche d’Europe. Finançant les Etats, influençant la politique mondiale, interférant dans les guerres de religions, soutenant l’art à leur profit, il sont devenus au fil du temps pour le commun, un "modèle" de travail, d’audace, et de perspicacité.

Tout commence au 18e siècle dans le ghetto juif de Francfort-sur-le-Main dans l’ouest de l’Allemagne. Mayer Amschel Rothschild, né le 23 février 1744 est père de dix enfants (cinq garçons et cinq filles). C’est un juif-orthodoxe issu d’une famille modeste. En ce temps, la plupart des métiers leur sont interdits, mais pas la banque. Ils sont en effet libres d’accorder des prêts (avec intérêts) et d’effectuer des opérations de change. À cette époque, l’Allemagne est divisée en moult municipalités opérant avec des monnaies différentes, une aubaine pour eux.

Mayer possède un sens commercial hors norme. Ces atouts lui permettent de se faire connaître auprès de la famille princière austro-hongroise et notamment avec le Prince Guillaume de Hesse-Cassel. Les affaires devenant fleurissantes, ses enfants se joignent à lui : ses cinq fils (Amschel, Nathan, Salomon, James et Carl). En 1796, Mayer est alors l’un des juifs les plus riches de Francfort. Très vite, il comprend les enjeux de son expansion.

Nathan, le plus audacieux des cinq, désire monter sa propre affaire hors de l’Allemagne. Après s’être lancé dans le trading de textiles à Manchester, il ouvre son établissement financier, la branche londonienne de la banque de son père : NM Rothschild & Sons.

Napoléon et ses guerres incessantes vont donner le coup de fouet décisif à la famille. Asphyxiée économiquement par le blocus mis en place par les Français, l’Angleterre n’a d’autre choix que de trouver des sources de financement pour payer son armée.

Parallèlement, en une véritable opportunité commerciale, le prince Guillaume de Hesse-Cassel, chassé de son pays lors de la défaite de Iéna en 1806 a confié à Amschel la gestion d’une fortune estimée à 15 millions de pièces d’or. Nathan, devenu le leader des cinq frères à la mort du père en 1812, organise de nombreuses livraisons de marchandises et d’or. Deux ans plus tard, le prince reprend possession de ses terres lors de la bataille des Nations à Lindenau. Il récupère l’intégralité de son trésor, intérêts compris.

Rothschild va alors devenir alors synonyme de fidélité, de puissance et d’intégrité.

La famille va bientôt mettre en avant des richesses d’un nouveau genre : l’information et le temps. Nathan se voit nommé responsable du financement de  Wellington sur le territoire français en 1814. Pendant ce temps, son frère James s’occupe de vendre des francs vers l’Angleterre. Ils communiquent grâce à des pigeons voyageurs. Waterloo va sonner et ayant eu vent de la défaite française avant les autorités, Nathan spécule sur la monnaie du vainqueur : le 20 juin 1815, il se rend à la Bourse de Londres et met en vente tous ses titres en ébruitant le mensonge selon laquelle Napoléon est victorieux de la bataille. Pris de panique, les investisseurs suivent son exemple, entraînant l’effondrement du marché des actions. Au dernier moment, Nathan rachètera au plus bas les titres sur le marché, assurant la fortune de la famille.

C’est ainsi que les Rothschild perçoivent bien avant les autres la valeur financière du temps. Le monde financier est alors en pleine évolution et les Rothschild mettent réellement en place un système de banque-réseau européen. Ils inventent un nouveau concept  : un gouvernement peut contracter un emprunt auprès d’un organisme privé en échange d’un titre (et d’intérêts).

Mais alors qu’on pourrait les croire reconnus, la famille n’est pas sollicité lors de la signature des traités de paix. Leur ascension attire les foudres de la presse. N’en déplaise, début du 19e siècle, ils ont conquis l’Europe : Nathan est à Londres, James à Paris, Amschel à Francfort, Salomon à Vienne et Carl à Naples. Ce réseau international devient la fondation de leur dynastie. En 1822, ils deviennent officiellement barons de Rothschild.

Nathan s’impose définitivement comme le leader de la famille, et James fait des prouesse. La France représente une terre d’accueil privilégiée pour lui dans la mesure où le climat est bien plus ouvert depuis la révolution de 1789 habilement financée par la famille.

Les juifs y ont les mêmes droits que les chrétiens. James est grand amateur d’art. Dès 1840, en précurseur, il flaire le potentiel des machines à vapeur et de l’exploitation minière qui y est associée. Cela lui vaut bientôt une belle notoriété au sein de l’hexagone à tel point que le roi Louis-Philippe fait appel à lui. Cependant, en 1848, ce dernier rend les armes. En bon banquier, il tourne alors sa veste et d’une manière admirable il s’attire les louanges de Napoléon III. Victime de la jaunisse, il sera le dernier frère à s’éteindre en 1868.

Les rejetons

Revancharde et consciente de l’injustice dont leur famille a été victime comme tous les juifs d’Europe, ils se mettent en quête de l’obtention du pouvoir politique afin de faire évoluer les mentalités et surtout les pratiques. Lionel, le fils de Nathan, va reprendre les affaires au sein de NM Rothschild & Sons. Il arrive à accéder au rang de député. Son plus grand fait d’arme sera le renflouement du gouvernement égyptien en 1874 pour empêcher l’indexation du canal de Suez par les Français. Lors de son décès d’une crise cardiaque en 1879, la famille est à l’apogée de sa puissance. En faire le développement prendrait ici trop de pages. Néanmoins, historiquement, on veut nous faire croire que la 1ère partie du 20e siècle sera très difficile pour la famille Rothschild.

La montée du nazisme est censée avoir représenté une menace constante et croissante pour eux. C’est oublier un peu vite, nous le verrons plus loin, le partenariat peu connu ayant existé entre le sionisme et le nazisme. Dans les années 50 et selon l’histoire officielle, les banques de Londres et de Paris sont sur le déclin et ne s’occupent essentiellement plus que de riches clients fidèles à la famille. Selon cette histoire, les Rothschild perdent énormément d’influence sur le continent européen.

Dans les années 70, Jacob Rothschild l’arrière, arrière, arrière-petit-fils de Nathan Mayer souhaite relancer la branche londonienne. Il veut ouvrir l’établissement à des investisseurs étrangers afin d’être en mesure de concurrencer les grandes banques d’affaires de l’époque. Néanmoins Evelyn, son cousin, n’est pas d’accord. Mais surtout, il a le soutien de Victor qui n’est autre que…le père de Jacob. Cette lutte de pouvoir sans précédent divise la famille : c’est le premier grand conflit au sein de la famille Rothschild.

Evelyn demeurant à la tête de NM Rothschild, Jacob part avec son portefeuille de clients et fonde Rothschild Investment Trust. Que faut-il en retenir ? Les Rothschild sont peut-être la seule famille dont le nom semble résister au temps.

Généalogiquement, des héritiers de Mayer Amschel Rothschild et de ses cinq fils, seules les branches anglaises et françaises nous intéressent à l’heure du BILAN, dans la mesure où les 3 autres branches de la famille (Francfort, Naples et Vienne) ont disparu.

Nathan aura 7 enfants (4 fils et 3 filles). Deux des fils prendront une importance majeure au sein de la famille : Lionel Nathan de Rothschild, et Nathaniel de Rothschild :

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/10/les-prophetes-du-diable.partie-10.html

Voir les commentaires

Les prophètes du Diable. (Partie 8)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Le Sionisme aux manettes du monde.

Retour à la première partie : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/10/les-prophetes-du-diable.partie-1.html

Il faut donc être aveugle pour ne pas voir que le juif et franc-maçon Macron affiche clairement ses appartenances. Comme Sarkozy l’est, Emmanuel Macron est aussi un homme des Américain.

N’oublions jamais que le Forum économique mondial de Davos l’avait désigné Young Global Leader (YGL), jeune leader mondial dans sa promotion 2016. Une de ces fournées qui, chaque année, sont censées donner au monde américano-sioniste ces hommes et ces femmes de moins de 40 ans, scientifiques, chefs de gouvernement, futurs chefs d'entreprise, activistes sociaux qui façonnent la politique, la société et le monde qui les entourent à la convenance de leurs maîtres.

Mais ce n’est pas tout. The Young Leaders China est également un programme destiné « aux hauts potentiels français et chinois ». Edouard Philippe en fait partie. Mais il y a encore plus prestigieux : Macron lui-même, recruté bien avant son élection, est membre de ce club ! On ne s’étonnera donc pas qu’ensuite nos dirigeants s’extasient littéralement devant le programme de contrôle chinois faisant de ses ressortissants des esclaves d’une société dystopique.

Joel Magardi, un Italien franc-maçon de haut grade, dirigeant du 30e degré, spécialiste de l’hermétisme et de la kabbale juive avait un jour sur une radio italienne confirmé l’appartenance maçonnique de Macron en ces termes : « Emmanuel Macron est dans la parfaite continuité de Hollande... Déjà banquier des Rothschild, il a été consultant puis ministre du même Hollande. De plus, il est le chouchou du franc-maçon Jacques Attali...

Macron en personne se vante de son appartenance maçonnique dans l’Ur-lodge (super-loge) « Fraternité verte » où l’a amené Hollande, et dans la super-loge « Atlantis Aletheia » ... Son mentor Attali ? Un raffiné franc-maçon, un intellectuel d’envergure qui a travaillé pour le centre-gauche et a participé à la construction de cette Europe technocratique et oligarchique, ...opération cosmétique qui a porté Macron à l’Élysée. »

Le journaliste Juif et franc-maçon Serge Moati confirmait de même l’appartenance maçonnique de Macron à Ouest France, le 8 mai 2017 en ces termes : « il est devenu président en marchant vers la Lumière. » Cette « Lumière » qu’Anders Breivik, le terroriste norvégien, évoquait afin de commettre son massacre est la même Lumière à laquelle notre président se réfère lorsqu’il évoque la création de cette commission censée réprimer la mauvaise parole des « complotistes ».

Dès lors, comment s’étonner qu’en 2018, Macron avait reçu les francs-maçons à l’Élysée. Le président de la République avait reçu les représentants des grands courants de la franc-maçonnerie française. Il avait notamment été question de la laïcité pour les autres quant eux vénèrent leur « » Grand architecte.

Toutes les mises en scènes d'Emmanuel Macron reflètent fidèlement le modèle de l'oncle Sam. Ce fut FLAGRANT lors de sa fameuse « Messe maçonnique » tenue dans la cour du musée du Louvre, pas loin de la fameuse pyramide aux 666 facettes.

Gesticulades puériles au sujet desquelles le même Serge Moati déclarait « c’est un rite maçonnique indispensable ! » Jupiter s’y est effectivement appliqué saluant la foule avec le geste du symbole à l’ordre maçonnique au son de L’hymne à la joie du maçon Ludwig van Beethoven. Il avait alors dit : « Ce soir c’est l’Europe, le monde qui nous regarde, ils attendent que nous défendions les Lumières ! »

Et ce sont effectivement ses LUMIERES qui nous éclairent, ou plutôt qui assombrissent nos vies chaque jour un peu plus. Matériellement, elles nous assombrissent également comme jamais avec le bradage de notre patrimoine industriel aux étrangers, celui de nos territoires d’outre-mer, etc. Quant au plan moral et sociétal « ses Lumières » culminent dans la continuité des Sarkozy- Hollande avec : avortement, gestation pour autrui, poursuite de l’enseignement de la théorie du genre, mouvement LGBT au sein de l’enseignement aux plus petits, etc. etc.

Durant la campagne, le candidat d'En marche ! élu à 66.06%, n'avait cessé d'être attaqué à propos de son passage chez les Rothschild, où il avait travaillé de septembre 2008 à mai 2012.

Durant sa campagne présidentielle, en 2017, on pouvait lire en Suisse : « A l'époque banquier chez Rothschild & Cie, le candidat à l'élection présidentielle avait conseillé Nestlé pour le rachat de la division nutrition de Pfizer. Une opération réalisée grâce à ses liens avec l'ex-patron du groupe suisse Peter Brabeck. » Ainsi de Jacquot on arrive à Hollande, puis Sarko, puis Jupiter qui tend la mains aux empoisonneurs tels Pfizer et leur graphène 666 (ceux qui n'ont pas lu mes articles concernant ce graphène comprendront plus loin).

Et preuve que tout est lié, j’apporte encore ici un p’tit morceau à ce puzzle mondialiste. Macron est conseillé par le groupe américain McKinsey. J’ai d’ailleurs consacré deux articles à ce cabinet conseil qui, chaque mois, coûte beaucoup d’argent au contribuable français pour forcer à son empoisonnement vaccinal : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/09/ces-conseilleurs-qui-ne-sont-surtout-pas-les-payeurs.html

Le 26 août dernier, Pfizer l’empoisonneur annonçait la nomination d'un nouveau vice-président exécutif : Aamir Malik. Aamir Malik travaillait chez McKinsey depuis 1997, cabinet bien connu en France pour accompagner Macron dans la campagne de vaccination.

Depuis la loi de 1973, dite « loi Rothschild », du nom de la banque dont était issu l’ancien président de la République, Georges Pompidou, l’État français, comme beaucoup d’autres, est obligé de passer par le système des banques privées pour financer son endettement. En clair, l’État est condamné à se financer par des emprunts, contre intérêts, auprès de banques privées, au lieu de continuer à emprunter sans intérêt auprès de la Banque de France.

En 1973, après de 30 années de création monétaire, l’économie française était remise à flot. Dans l’esprit de Georges Pompidou, et des hauts fonctionnaires qui l’entouraient à l’époque, la France était désormais reconstruite suite aux destructions de la deuxième guerre mondiale. L’heure semblait donc venue de se débarrasser des mécanismes qui s’étaient avérés bénéfiques pour le financement de dépenses d’investissements structurels, d’autant plus que ces mécanismes de création monétaire avaient été souvent utilisés pour financer le fonctionnement courant de l’État.

Il s’agissait avant tout d’instituer un garde-fou afin de préserver le pays de l’inflation et des dévaluations de la monnaie en s’imposant une discipline budgétaire. Il apparut souhaitable à la fois d’encadrer les dérives potentielles de l’État et de sortir d’une ère d’économie administrée en établissant un autre système de financement. Mais le problème, c’est que ces bonnes intentions finirent par faire le jeu du monde de la finance qui a vite vu l’intérêt qu’il pouvait retirer d’un système par lequel l’État devait obligatoirement passer pour emprunter.

De ce point de vue, la loi de 1973 fut également le fruit d’un habile lobbying bancaire visant à neutraliser tous ceux qui étaient favorables au système en vigueur jusqu’ici. Cette loi a été abrogée en 1994 mais après avoir été étendue et confortée au niveau de l’Union Européenne par les traités de Maastricht (à compter du 1er novembre 1993, article 104) et Lisbonne (à compter du 1er décembre 2009, article 123) que la France appliquer à la lettre depuis cette date. Sarko était hélas passé par là !

Contrairement à ce qu’escomptaient les initiateurs de la loi de 1973, l’endettement public non seulement s’est poursuivi mais a augmenté considérablement, l’État étant progressivement devenu l’otage d’un système financier privé. On le voit aujourd’hui en France mais aussi en Grèce, en Irlande, au Portugal, en Espagne, en Italie, ce ne sont plus les États qui gouvernent mais la « troïka » (Union Européenne, Fond Monétaire International et Banque Centrale Européenne) qui resserre toujours davantage son emprise, notamment sur le Sud de l’Europe.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/10/les-prophetes-du-diable.partie-9.html

Voir les commentaires

Les pénuries massives : réelles ou artificiels ? (Partie 3)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Retour à la première partie : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/10/les-penuries-massives-reelles-ou-artificielles-partie-1.html

Tout ça mis bout à bout, nous assisterions à un effondrement économique mondial presque immédiat. Nous serions dans la MERDE.  Les chaînes d’approvisionnement deviennent beaucoup plus importantes lorsque on a faim. Il faut se procurer de l’argent et avec des DAB hors service, nous avons là déjà deux choses qui sont sûres de provoquer le chaos dans l’économie.

Le plus grand échec de l’agenda du Grand Reset ayant été l’existence des médias alternatifs, réfléchissez à qui profiterait encore et une fois encore ce second crime après celui du covid-19.

Couillonavirus a servi à nous mettre tous en quarantaine, muselant ainsi les mécontents et cette économie qu’ils veulent détruire définitivement. Là, grâce à ce virus informatique, ils ont un moyen d’isoler de force des réseaux dissidents de tous ordres et surtout ceux hostiles aux mesures liberticides et à la piquouze mortifère et ses dégâts irréversibles.

Les blogs d’information alternatifs comme le mien pourraient simplement être considérés comme un risque et fermés, tandis que les sites d’information grand public, contrôlés, ainsi que ceux nombreux appartenant à une « cinquième colonne » continueraient à diffuser leur propagande. Il convient donc de se préparer mais intelligemment. Comme d’habitude, ce sont l’or et l’argent qui permettraient de survivre avec en amont l’utilisation du bas de laine resté planqué sous le matelas. En effet, en cas de cyberattaque à l’échelle de l’Internet que deviendraient les systèmes de crypto-monnaies ?

Certains me prendront surement pour un parano en lisant ces lignes, peu m’importe. Ce que je sais, c’est qu’il y a eu une augmentation des cyberattaques et des perturbations sur le Net.

D’autre part, je le répète,  certaines personnes trouveraient un grand avantage à une autre crise mondiale si proche de la pandémie de Covid-19. Imaginez un monde où seul BFM WC vous donnerait le son de cloche ? Croyez-moi, ce sont les adeptes de Ppz moquette (les radio amateurs) qui seraient alors les grands gagnants dans l’histoire !

Alors que faut-il en conclure ?

Coïncidence : le début de ce mois d’octobre a été marqué par une double crise : le premier effondrement d’Internet et l’échec final de l’économie verte. Ces verts vous savez combien je les aime, je leur ai même consacré un bouquin entier.

Le zéro carbone prôné par ces zéro du bulbe va jeter l’Europe dans des froids sibériens. Quant à l’aspect CONnecté, laissez-moi vous dire que chez Face de bouc, on vient d’en appréhender cruellement les limites. Les employés de Facebook ont dû y aller à la hache et à la tronçonneuse pour accéder à leur lieu de travail, car les portes intelligentes refusaient obstinément de céder le passage et leurs badges avaient perdu leur fonction magique.

Cyber pirates ou non, il semble que les problèmes d’Internet aient été provoqués par des forces inconnues extérieures à Facebook. Au même moment, vla ti pas que les premiers froids ont révélés aux yeux d’un monde incrédule l’incapacité de l’énergie verte à chauffer nos maisons et à alimenter l’industrie. Si « pas de main pas de chocolat » alors « pas de vent pas d’éoliennes et de turbines ». Les prix de l’énergie se sont donc envolés puisque nous ne cessons d’accabler ceux qui pourraient nous sauver (chauffer à moindre frais) : les « méchants » Russes.

Pendant que tonton Schwab rêve de poussière intelligente à nous injecter et de connexions à tout va, cet excellent avenir dystopique qu’il nous destine exempt de nauséeux relents fossiles, ne s’est pas concrétisé. Pour l’instant, avec ou sans viagra, notre schwabounet l’a toute molle et au fond de son vieux calcif en coton.

En espérant secouer la pulpe du fond à tous ces geeks, dont hélas mon beau-fils fait partie, et qui ne jurent que par la technologie, ce malheur s’est produit bien avant que toute l’humanité n’ait été embarquée dans des habitations intelligentes chauffées par un vent malicieusement absents.

La Bible évoque un géant aux pieds d’argile dans les derniers temps, et c’est bien ce que nous sommes, nous qui nous prenons pour l’apothéose de cette civilisation. Une crise énergétique combinée à une panne d’Internet, voilà de quoi nous faire ravaler notre égo baleinesque. On vise à s’aventurer dans les étoiles et on se prend les pieds d’argile dans le tapis d’une dure réalité de fer. Au lieu de s’en tenir à des technologies connues qui ont fait leurs preuves et améliorer les choses tout « doucettement », comme on dit din ch’Nord on veut faire un bond olympien en avant.

De plus, des hurluberlus veulent décarboner à mort et les résultats sont fortement noirs, comme nous l’apprenons aujourd’hui.

Bref, nous sommes peut-être dans la merde, acculés à la piquouze et les QR codes, mais tonton et son Green New Deal, suite croquignolesque de son feuilleton, le sont tout autant.  Ce vieux fossile et sa clique veillent depuis longtemps à ce que pétrole, gaz et charbon passent tous pour « caca boudin », les qualifiant de « fossile » : ils restent, preuves à l’appui, des combustibles dont on ne peut se passer. La guerre contre les combustibles, menée par la Fondation Rockefeller et rejointe par de jeunes sectaires à la Greta la folle, a été extrêmement fructueuse, peut-être trop fructueuse pour leur propre bien.

L’Europe et les USA, la Chine et la Russie, ont déclaré leur volonté de parvenir à un monde sans carbone.

Tout ceux qui nient, preuves à l’appui, que le réchauffement entropique causé par le CO2 n’est qu’une vaste escroquerie verte, doivent circuler, il n’y a rien à voir, et pourtant …

Néanmoins, c’est bien connu, il n’y a que les cons qui ne changent jamais d’avis ! Et parmi les anciens « cons », la Chine a été la première à faire volte-face. Vite, vite, faisons une haie d’honneur à nos bonnes vieilles mines de charbon en Mongolie intérieure.

En effet, le PCC, lorsqu’il a commencé à avoir froid à son p’tit cul, se trouvant fort démuni sans énergie pour alimenter ses centrales, alla trouver ses p’tites mines de charbon un peu trop rapidement mises en veille. Le déclencheur de cette crise avait en effet été la fermeture des mines de charbon en Mongolie pour des raisons mondialistes, et l’arrêt de l’importation de charbon australien pour un différend politique. Apparemment, tonton Schwab et sa horde de malthusiens malfaisants avaient réussi à convaincre les Chinois que le climat se réchauffait rapidement et que le New Deal vert signifiait qu’ils n’auraient plus besoin d’alimenter leurs usines et de chauffer leurs maisons.

Lorsque je dis que « il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis », les Européens eux persistent et signent ; ils doivent abandonner les combustibles habituels et passer à des combustibles « propres ». Mais y pas de problème ! sans eau, sans vent, sans centrales à charbon, sans gaz et sans nucléaire, l’électricité continuera à venir des prises de courant ; une électricité neutre, zéro carbone. D’où proviendra-t-elle ? Du trou du cul des Verts sans doute !

Qui pourrait expliquer à tous ces cons qu’il faut de l’énergie pour créer de l’électricité ? Le seul point positif à retirer de ce fiasco ubuesque, c’est que les Verts détruisant activement les sources d’énergie traditionnelles de l’Europe, ça sent grave le cramé pour le fameux Green Deal de tonton, mais avant que la gueusaille endoctrinée sauce Greta aient compris qu’il s’agit d’une voie suicidaire, nous allons nous le geler et cracher au bassinet avec des prix de l’énergie qui, eux, vont chauffer.

Récemment, le gaz a subi de fortes hausses de prix à la suite de manipulations purement politiques. Les Russes ont terminé la pose du Nord Stream 2, un gazoduc pour le gaz naturel qui mène directement à l’Allemagne, mais l’Europe n’en veut pas. Les Russes ont commencé à construire le NS 2 il y a quelques années ; pour les contrer, la directive gaz a été appliquée au NS 2 en 2020.

C’est une décision particulière : la directive n’existait pas lorsque les Russes ont commencé à construire le gazoduc. Mais les dirigeants est-européens sont malhonnêtes.

En effet, certaines conditions politiques ont été établies il y a quelque temps afin d’empêcher le NS 2 de livrer du gaz bon marché. Les politiciens exigent que le gazoduc ait plus d’un propriétaire, car il a été construit par la société russe Gazprom. En outre, ils affirment que la Pologne et l’Ukraine doivent pouvoir exprimer leurs objections avant que le gaz russe bon marché ne soit autorisé à franchir la frontière allemande. Si l’on attend l’autorisation de ces deux pays concurrents fortement antirusses de Gazprom, on va avoir froid !

Poutine a cassé la hausse des prix du gaz en exprimant sa confiance dans le fait que le problème serait bientôt résolu. Il veut une entreprise saine et durable, apportant des bénéfices stables chaque année ; d’autre part, les négociateurs allemands et européens veulent que les prix du gaz naturel soient intolérablement élevés, pour forcer les citoyens à passer à l’électricité. La Russie pourrait faire de gros bénéfices aujourd’hui, mais il n’y aurait rien pour demain. Poutine préfère avoir des clients satisfaits de son gaz en Europe.

Les Européens pourraient bénéficier d’une énergie moins chère, tant pour se chauffer que pour se déplacer, mais leurs dirigeants ne le permettront pas, car comme nous dit notre Jupiter : "la Bête est là !" dans nos murs

Aucun des pays riches en gaz naturel et en pétrole (Iran, Venezuela, Russie) n’est un allié privilégié de l’UE et du Royaume-Uni. Les dirigeants européens veulent tuer le pétrole et le gaz. Cette crise politique de l’énergie est mondiale. Une des raisons est l’achat massif par les gouvernements de technologies solaires et éoliennes peu fiables.

Pendant plusieurs années, les entreprises du secteur de l’énergie ont cru qu’il ne valait pas la peine de dépenser de l’argent dans les combustibles traditionnels ; on leur a dit qu’ils étaient en voie de disparition. Aujourd’hui, elles vont peut-être y repenser. Maintenant que nous réalisons que nous avons encore besoin de gaz et de pétrole, nous ferions mieux de nous tourner vers Poutine.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier.

Fin

Voir les commentaires