Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les contreforts du PLAN (partie 3)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Ainsi, les nombreux décès « covid-19 » à New York et partout sur le territoire US s’expliquent simplement par le fait que 330 millions d’individus y vivent, dont environ 7 300 meurent chaque jour : c'est-à-dire 0,0022%. Sur les 9,9 millions de personnes testées positives, environ 0,2% sont décédées : soit 19800 personnes, c'est-à-dire un peu moins que trois journées de mortalité normales.

Cependant, il n'est pas précisé ici s'ils sont morts du covid-19. Le CDC américain a récemment avoué que seulement 6 % des patients classés morts du covid sont réellement morts à cause de lui. En France, même le ministre a avoué récemment devant le Sénat qu’il était difficile de faire la part des décès qui sont dus au covid ou associés au covid.

Tout n’est donc de confusion savamment orchestrée par les médias aux ordres et entre les mains de ceux-là même qui désirent nous éradiquer et nous asservir. J’en veux pour simple exemple le Vietnam : l’un des pays où l’épidémie avait été le mieux gérée et où il n’y avait pratiquement pas eu de décès.

Depuis, il a vu ces derniers augmenter. Comment ? L’un de ses dirigeants, de retour du Forum Economique de Davos, a voulu commencer à vacciner toute la population et depuis, il y a des morts. L’Angleterre, Israël, le Brésil l’Inde, sont tous des pays où l’on a vacciné massivement avec à la clef une recrudescence de décès.

Ainsi la question essence-ciel qui devrait venir à l’esprit de toute personne désireuse de ce faire injecter est celle-ci : « qui a-t-il dans cette soupe vaccinale et l’ARN messager c’est quoi ? »

À la question : le virus a-t-il été génétiquement modifié en laboratoire ?

La réponse est : oui votre honneur ! L’analyse génétique montre clairement des insertions qui donnent une fonction expliquant pourquoi il est si prompt à infecter l’humain alors qu’habituellement ce sont les animaux les plus touchés par les coronavirus. C'est pourquoi il ne peut avoir fui que d’un laboratoire.

À la question : Pourquoi aucun vaccin contre les coronavirus n’a jamais été développé auparavant ?

La réponse est : Parce que lors des essais sur les animaux, beaucoup trop en mouraient. En cause le fait de ne pas savoir doser le seuil des anticorps qui doivent neutraliser au lieux de faciliter l’installation de la « bête » causant alors des maladies pires qu’elles n’auraient été sans vaccin à cause d’un phénomène nommé ADE.

La facilitation de l'infection par des anticorps (Antibody-dependant enhancement ou ADE en anglais) est un phénomène se produisant lors d'une infection virale, quand des anticorps non neutralisants de l'hôte facilitent l'entrée du virus dans les cellules hôtes, et parfois aussi sa réplication.

Pourquoi ces « soupes » ne sont pas des vaccins ?

Parce qu’on envoie une information dans une enveloppe non virale qui ne va donc pas être détectée comme agent pathogène par le système immunitaire. Conclusion : pendant un temps le vacciné va se transformé en humain génétiquement modifié. Cette information génétique va, comme un software le ferait à notre unité centrale, conférer la capacité de fabriquer une protéine qui n’est pas de notre espèce. Le tout à l’insu de notre propre système immunitaire. Là où un vaccin va générer une réaction immunitaire immédiate, cette soupe provoque l’apparition de la fameuse protéine spike et sans anticorps.

Mais alors, c’est quoi l’ARN messager ?

On en sait rien ou pratiquement !

Pourquoi ? Parce qu’il a été conçu avec un code génétique (alphabet) particulier. Imaginez notre alphabet avec une lettre d’un alphabet inconnu (y) qui s’y promène. On passa ainsi de AUGC à AYGC. On connaît des remplacements de code génétique chez les phages.

Tout le monde connaît les bactéries et les virus. Mais le monde microscopique comprend aussi les bactériophages, des virus qui n’infectent que des bactéries. On les trouve partout où il y a des bactéries. Les bactériophages, ou phages, sont connus des scientifiques depuis plus de 100 ans. Des chercheurs suisses ont modifié les gènes de bactériophages pour que ceux-ci ciblent un plus grand spectre de bactéries indésirables.

Mais alors, comment l’ARN messager interfère-t-il avec nos cellules ?

Il va interagir avec toute notre machinerie cellulaire, toutes les enzymes, toutes les protéines, mais également avec les transcriptases réverses. C’est une enzyme (information) qui va transformer l’ARN en ADN. Qui n’est autre que la caractéristique du VIH.

Cette transcription inverse ou rétrotranscription permet comme son nom l'indique de transcrire à l'envers c’est-à-dire d'obtenir de l'ADN à partir d'ARN.

Les transcriptases réverses sont des DNA polymérases qui peuvent synthétiser un brin d'ADN complémentaire (ADNc ou cDNA) en prenant un ARN comme matrice, pour former un hybride ADN : ARN. Elles catalysent donc la réaction inverse de la transcription, d'où le nom de transcriptases réverses. Cet ARN est ensuite traduit par les cellules en protéine spike.

Cette protéine spike déclenche alors quels effets sur nous ?

Puisqu’elle n’est pas immédiatement neutralisé par le système immunitaire, elle va se lier à des récepteurs. Pendant un temps indéfini (puisque non identifiée par le système immunitaire), elle circule donc librement à travers le corps du vacciné ce qui est très dangereux.

Pourquoi ?

Parce qu’on connaît sa forte toxicité comme principe actif de Sars CoV-2

La protéine spike pourrait-elle réveiller des séquences génétiques endormies ?

Oui ! Elle possède la capacité de réveiller de vieilles séquence endormies de notre génome qui elles-mêmes vont activer une production de protéines de virus inhabituelle. Or on sait que dès l’instant où elles sont produites cela est assortie de : sclérose en plaque, diabète de type un, polyarthrite rhumatoïde, troubles neurologiques, etc.

Va-t-on se retrouver avec de l’ARN messager et de la protéine spike partout dans le corps ?

Oui ! Des études réalisées par Moderna et Pfizer ont montré après autopsie que l’on retrouvait même le produit dans les ovaires et les testicules.

Alors, à l’instar du covid-19, les vaccins peuvent-ils engendrer de l’infertilité ?

Oui ! Dès lors que les récepteurs sont présents (comme dans les testicules) et que vous avez production de protéine spike c’est évident. Le même virus causant chez les uns ou les autres des symptômes différents, il en sera de même concernant la fertilité.

Depuis l'ouverture de la vaccination aux 12-17 ans le 15 juin dernier, l'Agence du médicament a recensé 36 cas de problèmes liés aux règles avec Moderna et 229 après injection du vaccin Pfizer. Un cas de myocardite a aussi été enregistré. L'Agence du médicament (ANSM) a pointé le 30 juillet un « signal potentiel » concernant les troubles menstruels après la vaccination contre le Covid-19 (règles plus abondantes, décalées par rapport au cycle habituel, etc.) après la vaccination par Pfizer ou Moderna, avec un signalement à l'Agence européenne des médicaments.

Près de 2,4 millions d'adolescents ont reçu au moins une première injection depuis le 15 juin. Également pointé par l'autorité sanitaire, le risque de myocardite (une inflammation du muscle cardiaque). L'autre signal confirmé pour le vaccin Pfizer est le risque d'augmentation de la tension artérielle, immédiatement après la vaccination ou de façon différée, de courte durée et d'évolution favorable.

Des problèmes hépatiques semblent également dus aux lipides encapsulant l’ARN, est-ce la réalité ?

Oui, car on se retrouve avec une information génétique qui n’est pas neutre et une information lipidique qui l’est tout autant. Elles provoquent une toxicité au niveaux du foie à la suite des rapports de Pfizer.

Mais alors ces « vaccins » pourront-ils empêcher un sursaut épidémique ?

Non, car tout semble démontrer le contraire. Israël et l’Angleterre constituent deux exemples prouvant qu’une population hautement vaccinée ne dispense nullement des masques et de la distanciation puisque, contre toute attente, ce sont principalement les vaccinés qui sont contaminés et contaminants.

Parmi les morts dus au variant delta en Angleterre, il y avait 70 vaccinés dont 50 ayant reçu deux doses, soit 59,8% des décès selon la source Public Health England.

Mais alors pourquoi beaucoup de vaccinés contractent néanmoins le covid-19 ?

Ce sont des covid vaccinaux qui surviennent après une ou deux doses. Entre fin avril et fin mai, parmi les vingt-trois prêtres de la communauté de Chavagnes-en-Paillers, sept sont décédés des suites du Covid-19. La quasi-totalité des membres de la congrégation avait été vaccinée. Mais l’infection serait intervenue peu de temps après. Tout laisse à penser que l’ADE ait pu avoir une importance dans ces cas.

Qu’en est-il de ce magnétisme observé chez les vaccinés ?

Il est évident que les substances injectées (graphène) interfèrent avec notre magnétisme « animal ».

Des symptômes peuvent-ils apparaître chez les non-vaccinés côtoyant des vaccinés ?

Une étude de la Washington University School of Medecine israélienne confirme la transmission d’anticorps vaccinaux par le biais du lait maternel. Elle se félicite même du fait que les bébés se trouvent vaccinés passivement par l’intermédiaire du lait de leurs mères vaccinées. De ce fait, il parait évident que non-vaccinés côtoyant des vaccinés sont des cibles. En ce monde/démon aux valeurs inversées cela permet à des serviteurs de la bête de prétendre l’inverse : ce qui amène des individus comme Michel Cymes à proférer des absurdités du style « nous aurons une 4e vague à cause de ceux qui refusent de se faire vacciner ».

Voilà pourquoi après ce « petit tour d’horizon », on peut prétendre que les Français, croyant avoir choisi l’ostracisation sanitaire pour s’éviter le reconfinement, auront l’ostracisation et, au moindre encombrement hospitalier (qui est garanti, comme tous les ans depuis au moins 20 ans) auront aussi le reconfinement.

La partition du gouvernement est finalement assez simple : le noyautage du mouvement des Gilets Jaunes par les factions violentes de l’extrême-gauche est une carte qui a bien marché à l’époque et sera donc tentée pour ce mouvement-ci.

Les prochaines manifestations promettent déjà un fleurissement des habituelles banderoles du cru, depuis les drapeaux palestiniens jusqu’aux revendication « traoresques » et autres convergences de luttes non seulement hors-sujets mais dont la composante violente sera utilisée pour transformer l’exaspération des citoyens en caricature d’antivax et de complotistes, puis, d’exaction en exaction, en radicaux puis en terroristes.

Nous sommes arrivés à un tel niveau de lâcheté, de bassesse et de compromission de la part des petits capos du NOM que certains osent affirmer haut et fort dans ce gouvernement de fiotes qu’il faut « faire une vie de merde » aux Français non vaccinés. Bref : une ignominie morale, une faute politique majeure. Voilà pourquoi : vaccinés ou non, tous ceux qui se disent humains ne doivent faire qu’une seule chose face à tous ceux qui PaSS Nazi aidant jouent le jeu des Bolchéviques. S’ils ne le font pas pour leurs compatriotes qu’ils le fassent au moins pour l’avenir DE LEURS ENFANTS ET PETITS ENFANTS !

Et cette chose c’est :

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Fin

Voir les commentaires

Les contreforts du PLAN (partie 2)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Voici une traduction du communiqué du CDC :

« 21/07/2021 : Alerte de laboratoire : Modifications apportées à la RT-PCR CDC pour les tests SARS-CoV-2. Système de communication de proximité en laboratoire (LOCS) du CDC.

Public : Individus effectuant des tests COVID-19. Niveau : Alerte Laboratoire.

Après le 31 décembre 2021, le CDC retirera à la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis la demande d'autorisation d'utilisation d'urgence (EUA) du panel de diagnostic RT-PCR en temps réel du CDC 2019-Novel Coronavirus (2019-nCoV), le test introduit pour la première fois en février 2020 pour la détection du SRAS-CoV-2 uniquement. Le CDC fournit ce préavis aux laboratoires cliniques afin qu'ils disposent de suffisamment de temps pour sélectionner et mettre en œuvre l'une des nombreuses alternatives autorisées par la FDA.

Visitez le site Web de la FDA pour obtenir une liste des méthodes de diagnostic COVID-19 autorisées. Pour un résumé des performances des méthodes moléculaires autorisées par la FDA avec un panel de référence FDA, visitez cette page.

En vue de ce changement, le CDC recommande aux laboratoires cliniques et aux sites de test qui ont utilisé le test CDC 2019-nCoV RT-PCR de sélectionner et de commencer leur transition vers un autre test COVID-19 autorisé par la FDA. Le CDC encourage les laboratoires à envisager l'adoption d'une méthode multiplexée pouvant faciliter la détection et la différenciation du SRAS-CoV-2 et des virus de la grippe. De tels tests peuvent faciliter la poursuite des tests pour la grippe et le SRAS-CoV-2 et peuvent économiser du temps et des ressources à l'approche de la saison de la grippe. Les laboratoires et les sites de test doivent valider et vérifier le test sélectionné dans leur établissement avant de commencer les tests cliniques. »

Ce test PCR est suspendu comme une épée de Damoclès sur des millions des millions d’humains, et depuis des mois. Selon le résultat, il existe un risque d’interruptions massives dans la vie quotidienne. C’est ce test ni adapté ni destiné à la détection d'une infection qui constitue le fil conducteur vers les tribunaux. La chaîne machiavélique : test positif, infecté, contagieux, danger, n’est qu’un piège destiné à instaurer peur et autorisation vaccinale obligatoire.

Je rappelle qu’avec la grippe porcine, l'industrie pharmaceutique en 2010 a condamné des centaines d'enfants vaccinés souffrant maintenant de narcolepsie. Dès le début, en 2020, ce que nous avons vécu a révélé des parallèles inquiétants avec H1N1 et la grippe porcine.

Le test PCR inadapté est la pierre angulaire de toute la débâcle liée au coronavirus.  Il est inadapté pour déterminer une infection, et cela est désormais confirmé par le CDC, la plus haute autorité sanitaire américaine. Pourquoi ?

Parce que le test PCR recherche des extraits de virus et ratisse ainsi trop large.

Le CDC a déclaré : « La détection de l'ARN viral peut ne pas indiquer la présence d'un virus infectieux ou ni que le COVID-19 est l'agent causal des symptômes cliniques. » L'agence conclut qu’une grande proportion de décisions lourdes sont basées sur des résultats de tests incorrects ».

Même certains membres de l'industrie pharmaceutique avouent la supercherie. Le Dr. Mike Yeadon, ancien directeur et scientifique en chef du géant pharmaceutique Pfizer, aurait déclaré : « Ce test est fatalement défectueux et doit être retiré immédiatement. Les tests sont à environ 90% de faux positifs. Ils seraient utilisés uniquement pour créer la peur. »

Cela ne fait que susciter l'hystérie, car le risque pour les moins de 65 ans de mourir du Covid-19, est inférieur à un sur 300 000. Comme je l’indiquais déjà dans un article écrit il y a plus d’un an, l'inventeur du test PCR, le lauréat du prix Nobel Kary Mullis, décédé en 2019, avait souligné à plusieurs reprises que le test PCR ne peut diagnostiquer une infection virale et testerait positif également des personnes saines et non contagieuses.

Mais ce procès avec en ligne de mire le test PCR n'est que le premier pas. Toutes les mesures, du confinement, leurs conséquences économiques et psychologiques dévastatrices, le déclin de l'éducation, de l'art et de la culture, l'obligation de porter un masque, sont des données qui vont être passées au crible.

Pourquoi ? Parce qu’elles reposent sur ce test inadapté. Pour ce groupe d’avocats, couillonavirus est une « pandémie à étages » et surtout une menace pour la démocratie et la liberté d'expression.

Bien entendu, la presse française a oublié cette étape très importante de la lutte contre la manipulation des peuples à travers la pratique de tests PCR à grande échelle sans obligation des laboratoires de communiquer le nombre de cycles d’amplification utilisé (et même interdiction de le transmettre aux patients).

Même les composants génétiques d'une grippe antérieure peuvent conduire à un résultat positif.     Le problème est le nombre élevé de cycles dans l'analyse. Même le très célèbre New York Times le rapporte, lui qui écrit que la majorité des vrais résultats de PCR « faux positifs » aux Etats-Unis le sont sur des valeurs de cycles trop élevées. Tous les tests avec plus de 30 cycles sont à rejeter. En réalité, il faudrait tout ignorer à partir de 25 cycles. Cela signifie que si le danger du coronavirus est de 0,14% (niveau de la grippe), et que les tests PCR sont pour la plupart faux positifs, alors le covid-19 est transformé en une maladie très dangereuse, ce qui est faux.

Ils ne constituent alors qu'un outil uniquement utile à l’entretien de la panique.  C'est évidemment le but dans le monde occidental (OTAN) de produire autant de faux positifs que possible. Et dans ce cas, cette « pandémie » n’est qu’une pandémie de tests.            

Certains diront alors : « si les résultats positifs sont pour la plupart faux et que Coronavirus n’est pas plus dangereux qu’une grippe, comment se sont produits les nombreux décès en Italie, en Espagne, aux États-Unis. »

J’y ai déjà répondu en y consacrant plusieurs articles. Cela est dû à l’abus dans le système de santé, avec des traitements médicaux excessifs prescrits par peur à une population particulièrement âgée en Italie. Pensez aux morts par Rivotril dans les EHPAD et à l’interdiction aberrante de l’usage de l’hydroxychloroquine par le ministre de la santé en France.

Le chiffre de morts de Rivotril serait au moins de 10 000 et les décès sont aussi en rapport avec les abandons de soins des maladies chroniques ou non détectées pendant les confinements et les semaines qui ont suivi (infarctus, accidents vasculaires cérébraux, cancers non traités et non dépistés etc. Des tas de décès dus à d’autres pathologies et qu’on s’est empressé d’étiqueter covid !

Il fallait bien des reportages et moult photos de panique pour garder la population sous le choc et empêcher quiconque de se poser les bonnes questions, comme celle d’avoir interdit aux professionnels de santé d’effectuer des autopsies. Ces images d'horreur venaient de Bergame et de New York.

Certains hôpitaux n’étaient pas surpeuplés du tout. Ainsi, en France, et malgré les transferts théâtraux en avion ou TGV de quelques patients, les cliniques privées étaient vides dans tout le pays, interdites de soins normaux par le plan Blanc imposé par Edouard Philippe quelques jours avant le confinement.

Elles étaient réservées aux urgences jugées telles par les ARS et non par les chirurgiens ou les malades. On ne leur envoyait aucun malade covid19 ou si peu que s’en était charmant. Ensuite, lors de la « deuxième vague », les cliniques privées ont dû à nouveau annuler de nombreux malades sur ordre des ARS alors que cette pseudo deuxième vague était bel et bien finie et que les services hospitaliers n’étaient nullement saturés.

« Mais comment le nombre élevé de morts s'est-il produit ? », renchériront les plus obtus. À cause de la panique machiavéliquement orchestrée !  Par peur, des gens se sont précipités dans les hôpitaux qui, autrement, auraient guéri une petite infection à domicile. Les infections nosocomiales étant celles contractées au cours d'un séjour dans un établissement de santé, dans les salles, ils peuvent avoir été infectés par des germes hospitaliers. Beaucoup trop de patients en Italie et à New York ont également été connectés à des respirateurs à un stade très précoce, ce qui, comme je l’avais alors écrit, peut être mortel s'ils sont utilisés pendant de longues périodes.  

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/08/les-contreforts-du-plan-partie-3.html

Voir les commentaires

Les contreforts du PLAN (partie 1)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Le 12 juillet l'institut Pasteur publiait le résultat de son étude qui confirme ce que les « complotistes » disent depuis un an : l'ivermectine fonctionne. Cela n’a pas empêché l’admirateur de la Bête de l’avènement de mettre le pays au bord de l’insurrection le même jour https://youtu.be/sFqQ3lYJ5ig

    

Alors que des études prouvent désormais que certains vaccinés ont 7 fois moins d'anticorps que les non vaccinés

https://t.me/Laveritecensure/3232   il a décidé de vacciner la France entière.

C’est bien Macron qui avait annoncé : « la Bête est là, elle arrive ! », dans un discours énigmatique prononcé à l’Élysée le 11 mai 2020.

Tous ceux qui défendent le projet du Great Reset en cours, les agents du ministère de la Vérité mensongère sont des serviteurs de la Bête, des serviteurs du Mal, des pervers et des salauds… Ils représentent le Mal agissant en faveur du projet égocentrique de la volonté de puissance, de la domination et de la soumission des plus pauvres et défavorisés, par des « élites » se prenant pour des dieux.

Le « Great Reset » en marche c’est ça :

Mise en place progressive des restrictions de circulation, en commençant par les grandes  villes.

Installations de camps d’isolement et de rééducation psychiatrique  dans chaque  département. 

Création de cas covid-19 artificiels, et en continu.

Confinement complet et total (beaucoup plus strict que la première et la deuxième phase de restrictions).  

Pour le plus grand bonheur de Black Rock, réforme et extension du programme de chômage pour faire la transition vers un revenu universel.  

Mutation artificiellement projetée du Covid-19 et/ou co-infection avec des variants et un virus secondaire (appelé Covid-21 ou variant Delta etc.) conduisant à des vagues successives, avec un taux de mortalité et un taux d’infection beaucoup plus élevé.  

De nouveaux cas quotidiens d’hospitalisations  et de décès liés au Covid-19 et au Variant Delta sont  prévus pour noyer la capacité des établissements de soins médicaux dans lesquels on aura pris soin de supprimer un maximum de lits  durant la « pandémie », pour favoriser la saturation inévitable. 

De nouvelles restrictions (appelé « pass sanitaire » et vaccination obligatoire pour un certain nombre de professions, en premier lieu les soignants, avant d’être étendue à tous) seront mises en œuvre.

Transition vers un revenu de base universel pour les moutons qui nécessite que la question de la réforme des retraites soit résolue.

Déploiement des militaires prévu dans les principales métropoles ainsi que sur les principaux axes routiers afin de limiter les déplacements prévu pour fin 2021, début 2022. 

Ruptures volontaires des chaînes d’approvisionnement alimentaire et pénuries de stocks de tous ordres, générant une grande instabilité économique prévues pour fin de 2021. Inflation suivi d'un effondrement économique jamais vu et qui changera le visage de chaque nation et la vie de leurs citoyens à jamais.

Pannes informatiques et électriques volontaires.

Pour compenser l’effondrement économique à l’échelle internationale, les gouvernements offriront aux citoyens une annulation totale de la dette publique. Comment ? La carotte va consister à « offrir » aux citoyens d’éliminer toutes les dettes personnelles : hypothèques, prêts, cartes de crédit, etc. Le financement sera assur par le FMI dans le cadre de ce qui deviendra le programme mondial de réinitialisation de la dette si cher à Klaus Schwab et ses comparses.

En échange de cette carotte, chacun perdra ses possessions pour toujours et « il sera heureux » déclare Klaus Schwab dans son livre « The Great Reset ». Mais le piège consiste alors à ce que chaque personne accepte de participer au Calendrier vaccinal imposé par l'élite afin d'éradiquer les plus faibles tout en puçant et en stérilisant les plus jeunes. Tous ceux nombreux qui se prêteront à ce scénario mortifère recevront alors leur sésame qui offrira à chacun la possibilité de « voyager  et  vivre sans restriction », même sous un confinement complet grâce à un Passeport Santé Biométrique.

Tout ceci n’a rien à voir avec un délire « complotiste », mais est une réalité objective écrite noir sur blanc par le Commissariat au Plan. Relisez donc Jacques Attali dont voici un extrait : https://youtu.be/HEGf53vt7kU

Le sujet n’est pas d'ordre sanitaire, couillonavirus n'aura été qu'un leurre, un entonnoir vers une soumission garantie des gueux moutonneux aux maîtres de ce monde-démon !

Je suis fou, je délire !? Analysez donc l’acharnement des  tyrans vaccinaux si farouchement désireux de nous voir tous « vaccinés ». C'est ce qu'on appelle vendre son âme au Diable, un salaud habillé tout en Prada et qui, sous de fallacieux discours, désire éradiquer la création de Dieu. Souvenez-vous du Faust de Goethe ! Prochainement les "complotistes" riront, mais ce sera une piètre consolation face à ces légions de crétins qui n'auront rien vu venir et auront craché dans la main que nous leur tendions. Nous tous, les seuls conscients  sur ce qui va advenir, car, sachez-le il est désormais minuit moins quelques secondes à l'horloge du monde.

Veillez donc petits enfants ! 

Heureusement, il reste des courageux, des hommes d'honneur.

Le collectif d’avocats regroupant 60 pays  mené par  Reiner Fuellmich qui traine en justice les corporations impliquées dans ce plan machiavélique pour crimes contre l’humanité, constitue la PREUVE que les journalistes indépendants et les gens comme moi disaient la vérité. Nous vivons le plus grand complot, la plus grande opération criminelle de l’Histoire de l’humanité́.

Jupiter, Macron, vient donc, ce lundi 12 juillet, d’inaugurer la «chasse aux sorcières » : « La Bête est là, elle est arrivée ». Les récalcitrants aux « vaccins »  vont être harcelés, pourchassés, maltraités, anéantis par de multiples moyens ! Pendant ce temps, l’État mafieux va continuer hypocritement d’affirmer que leurs fichues soupes infâmes qu'ils osent nommer « vaccins »  ne sont pas obligatoires en France ! Dans les deux ans qui viennent nous verrons l’hécatombe causée par des « variants » générés eux-mêmes par les vaccinations de masse.

Je l'ai écrit, nous avons déjà des confirmations venant d’Israël et de Grande-Bretagne. On peut lire les données objectives sur les sites officiels ! La propagande ne cesse pas de nous dire le contraire : « tous les malades actuels sont des non vaccinés » !

L’étude du Dr Vanden Bossche le démontre  : ce sont les vaccinations de masse anti Covid qui génèrent de plus en plus de « variants », également de plus en plus difficiles à maîtriser et de plus en plus agressifs. Plus il y aura de vaccinations, plus il y aura de « variants » et moins nous pourrons les contrôler pour les raisons que le Dr Vanden Bossche a expliquées dans son rapport. 

Ces "vaccins" ont pour objectif de relier chaque individu à un réseau mondial (internet des corps), comme le prétendaient certains, dont la regrettée et très perspicace Claire Séverac. Le PLAN c’est faire disparaître 93% de la population et connecter à l’IA les survivants quoi qu’en disent les anti complotistes et ce n’est pas le professeur Didier Raoult qui me contredira, lui  qui déclare : « Il existe 70% d’effets secondaires avec le vaccin Pfizer, on n’avait jamais vu ça avec un vaccin ! »

Oyez, oyez, braves gens, damoiselles et damoiseaux ! Troubadours, faites rugir les trompettes, les tambours ! Et ensuite faites silence pour écouter cette histoire d'avant ! Une histoire de fou venant d’un monde/démon où un jour une élite richissime autant que putride, se prenant pour des p’tits dieux décida d’annihiler les gueux tout en se conservant son petit cheptel d’esclaves.

Une histoire folle au sein de laquelle se levèrent des hommes courageux et intègres.

https://odysee.com/5d4dfee2-f67d-4b8c-96cf-d8b9a68c52bd   

Reiner Fuellmich est de ceux-là, il est parti en croisade contre tous ces salauds qui nous ont menti afin de s’enrichir toujours davantage et de nous mettre en esclavage. Je lui ai déjà consacré plusieurs articles. Son cheval de bataille ? Le test PCR : une daube sans nom ! La preuve est ici et nous vient tout droit du CDC : Centers for Disease Control and Prevention.

Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies forment ensemble la principale agence fédérale des États-Unis en matière de protection de la santé publique. Ils participent à améliorer les décisions gouvernementales en matière de santé.

En juillet dernier, un groupe d'avocats composé de : Reiner Fuellmich, Viviane Fischer, Antonia Fischer et Justus Hoffmann, a fondé en Allemagne le « Comité d'enquête sur la gestion du Covid ». Ils sont en relation avec beaucoup d’experts de divers domaines spécialisés pour découvrir le contexte de cette « pandémie ». Et le test PCR est au centre des débats. Le concernant, voici d’ailleurs une information RENVERSANTE : lien en anglais : https://www.cdc.gov/csels/dls/locs/2021/07-21-2021-lab-alert-Changes_CDC_RT-PCR_SARS-CoV-2_Testing_1.html  

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/08/les-contreforts-du-plan-partie-2.html

Voir les commentaires

Lorsque le Variant Delta d’un véreux d’état plane dans l’intérêt du PLAN.

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Ou la vendetta du variant delta orchestrée par un véreux d’Etat : au choix !

Cette propagande vaccinale qui tourne à l’hystérie contre les récalcitrants me conforte dans l’idée de refuser leur piquouze mortifère ; un allé simple vers leur enfer (NOM). On nous ment sur ces nouveaux « vaccins » comme on nous ment et on nous a menti sur tout le reste. Choisis donc ton camp camarade : collabo ou résistant !

Si tu as encore un doute, étudie donc ces articles (3) : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/07/la-marque-de-la-bete-partie-une.html  

L’Occident est en pleine décadence sur tout : enseignement, valeurs, chômage, endettement, santé, sécurité, morale, …. Va bientôt s’ajouter à cette longue liste de quoi faire pleurer ceux, trop nombreux, qui n’ont qu’une vision horizontale et mercantile des choses : le manque de tout, la pénurie orchestrée.

L’objectif inavoué est la modification génétique sur la durée. J’y reviendrai plus en détail ultérieurement. Et dans ce cas, c’est la vaccination des plus jeunes qui constitue pour eux la « panacée ». Dans l’ordre des choses, ils seront en effet bientôt amenés à se reproduire. La vaccination des seniors c’est pour le business le « fun » … On dégraisse afin de payer moins de retraites et on transfère le reste à BlackRock !

Nous sommes bien en guerre, mais pas contre un virus ! Nous sommes en guerre contre les 0.01% de méga riches qui veulent la planète pour eux seuls, Bill le coyote et Soros en tête, avec seulement 500 millions d’esclaves génétiquement modifiés pour leur cirer les pompes. C’est leur rêve fou de psychopathes patentés.

On doit se préparer à toutes les pénuries, à tout : coupure d’eau, d’électricité, alimentaire, etc. La France étant la première nation visée, il convient autant que possible de s’éloigner des grandes villes. Quant à l’Europe, il n’y a rien à en attendre à part le MAL puisqu’elle constitue la dernière marche de leur escalier vers l’enfer : leur N.O.M.

Plus d’électricité = plus d’internet bien sûr, mais aussi plus de transports donc d’approvisionnement, merci les flux tendus ! plus de commerce, plus de distributeurs DAB, plus de pompes, donc plus d’essence, plus d’eau, plus de chauffage pour beaucoup, y compris gaz et pellets. Voila comment ils comptent faire diversion face à des peuples qui sont en train de se révolter contre la tyrannie qui s’installe partout, et qui n’est qu’un petit avant-goût de ce monde d’après dont les élites rêvent.

Il est plus facile de contester le ventre plein, reconnaissons-le ! Ce sera une guerre d’usure : si pas vacciné pas de chocolat et pas de revenu universel.

L’argent désincarné constituant le Radeau de la Méduse pour les banxters, couillonavirus constitue alors un formidable bouc émissaire bientôt responsable de tout en même temps que les non vaccinés. C’est ce effondrement global dont rêvent les « élites » tonton Schwab en tête avec son Great Reset à base de d’interface cerveau-machine et de chasse au CO2.

Cyber polygone c’était le 9 juillet, renseignez-vous !  Méfiance ! Ce vendredi 9 juillet avait lieu pour la troisième fois un exercice annuel international de cybersécurité placé sous l’égide du Forum économique de Davos et de Klaus Schwab celui qui bande de joie (sous viagra) rien qu’à l’idée de son Great Reset.

Rien que cela devrait faire réfléchir la gueusaille lorsque l’on connaît le pédigrée du bonhomme ainsi que le FAIT qu’à l’issue de l’Event 201, simulation de pandémie ayant eu lieu à New York, le 18 octobre 2019, la pantomime de couillonavirus avait débuté peu de temps après.

Pour rappel, c’est sensiblement la même bande d’hypocrites à l’origine déjà du H1N1 qui a sévi lors de l’Event 201 et continue d’appliquer le PLAN de ses maîtres de l’ombre.

Jetez un œil sur cette photo de « famille » et vous constaterez que ce sont toujours les mêmes qui sont dans le coup et pour notre plus grand « bonheur » ! Rothschild est un nom d'origine allemande.

Initialement, il désignait une maison se distinguant par un signe rouge, la référence la plus ancienne remonte au 13e siècle, chez les ashkénazes. La famille Rothschild, la plus célèbre à porter ce nom, sont des descendants de Mayer Amschel Rothschild (1744-1812). Né Bauer, il changea son nom en Rothschild en référence au bouclier rouge, symbole de la maison familiale puis de la banque créée par son père.

Ses descendants représentent toutes ces dynasties de banquiers dans différents pays européens aux origines juives ashkénazes. Pompidou était un ancien fondé de pouvoir de chez Rothschild... Tout comme un certain Emmanuel, notre petit Jupiter national, élu à 66.06%.

Souvenez-vous, durant sa campagne, il n'avait cessé d'être attaqué à propos de son passage chez la maison au bouclier rouge (Rothschild), où il avait travaillé de septembre 2008 à mai 2012.

Un journal suisse avait écrit lors de la campagne présidentielle de 2017 : « A l'époque banquier chez Rothschild & Cie, le candidat à l'élection présidentielle avait conseillé Nestlé pour le rachat de la division nutrition de Pfizer. Une opération réalisée grâce à ses liens avec l'ex-patron du groupe suisse Peter Brabeck, ce qui lui permettra de devenir millionnaire. »

Quant aux autres  capos : les Véran et quelques directeurs d’ARS promettant l’apocalypse Covid, ils rejoindront prochainement Agnès Buzyn au panthéon des ministres honnis par la population. Nous vivons un moment paroxystique de propagande étatique.

Même si l’homme vertueux n’y arrive pas, finalement, c’est Dieu qui fera le Grand Ménage en réponse au Great Reset du vieux dégénéré de Schwab qui rêve de « poussière intelligente » à nous injecter dans les veines.

L’idée du gouvernement français et des autres (l’OTAN en emporte le vent) était donc de mettre une pression terrible sur les gens en termes de communication avec un tel langage de peur que cela serait de nature, espérait-il, de pousser les gens vers la vaccination volontaire.

Ça n’a pas marché comme ils l’escomptaient, beaucoup étant déjà zombifiés mais pas encore assez. Il fallut donc rajouter un adjuvant à ce cocktail de peur : 8,8 millions d’euros de liens d’intérêts pour les 96 médecins qui ont signé pour la vaccination obligatoire des soignants dans le JDD soit plus de 91 000 euros par hypocrite vendu au système. Face à ces collabos de haut vol, Hippocrate doit se retourner dans sa tombe !!

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Voir les commentaires

LA VERITE FINIE TOUJOURS PAR ECLATER. (Partie trois)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Lorsque les gens se font vacciner, ils ne sont pas informés qu'ils participent à une expérience médicale et il ne leur est pas demandé de signer un formulaire de consentement (car cette exigence particulière est levée par les règles de l'EUA).

Cependant, et en parfaite violation des règles d'éthique, si les formulaires de consentement sont exemptés dans le cadre d'un EUA, la fourniture d'informations véridiques sur les effets secondaires potentiels ne l'est pas.

Pire que cela, ces essais d'injection n'ont pas de comité de surveillance en dépit du fait qu'une telle surveillance est une pratique standard pour toute recherche sur l'homme.

Cependant, les effets secondaires tel la myocardite, c'est-à-dire l'inflammation du cœur, abondent. Une recherche sur les animaux effectuée par des chercheurs du Masonic Medical Research Institute en collaboration avec le Boston Children's Hospital a été publiée le 20 juin 2021. Elle indique clairement, comme déjà indiqué, que la protéine spike du SRAS-CoV-2 endommage directement le cœur et provoque une myocardite en déclenchant une réponse immunitaire exagérée.

Fait important, je parle ici d'un dommage permanents du cœur, ce qui réfute les affirmations selon lesquelles les centaines de cas de myocardite signalés au VAERS sont peu préoccupants et que leurs cœurs finiront par guérir. Voilà pourquoi mon titre d’article est si péremptoire. Au lieu de procéder à des essais rigoureux sur des animaux, Big Pharma utilise le public comme cobaye dans l'une des plus grandes expériences de l'histoire de l'humanité, réalisant des bénéfices ahurissants tout en bénéficiant d'une immunité absolue contre toutes ses vilénies.

En étiquetant faussement ces outils de modification génétique comme des vaccins, on a donné le feu vert à ce MONSTRE pour mener des expériences sur l'homme sans rémunération, sans consentement éclairé et sans responsabilité, sous couvert d'une urgence de santé publique.

Dans un monde normal : une société rationnelle, ces thérapies géniques n'auraient jamais été autorisées à être testées sur autant d’humains, y compris des femmes enceintes et des enfants. Mais c’est ici que le « complotiste fou » que je suis vous révèle le fond de sa pensée. Il semble désormais EVIDENT que ces injections ont été conçues pour provoquer volontairement ce type de dommages cellulaires.

Pourquoi ? Parce qu’ils savaient ce qu'ils faisaient lorsqu'ils ont modifié cet ARNm pour produire cette protéine de pointe particulière (spike).

Fait remarquable, beaucoup de vaccinés souffrent ensuite de troubles graves, mais malgré la gravité des symptômes, tous les tests, y compris l'imagerie et les analyses de sang, semblent normaux, à l'exception d'un test sanguin ANA (un test qui détecte les anticorps antinucléaires qui peuvent attaquer vos propres tissus).

Pire encore, au milieu de cette guerre, les non vaccinés sont accusés à tort d'être des « usines à maladies ». Pour ajouter l'insulte à l'injure, les médias grand public insistent maintenant sur l'idée que ceux qui refusent l'injection mortifère sont à blâmer pour l'émergence de variants du SRAS-CoV-2, même si un certain nombre d'experts de la santé ont averti que c'est tout le contraire.

Un principe général en biologie, en "vaccinologie" et en microbiologie déjà évoqué dans mes articles veut que si vous mettez des bactéries ou des virus sous pression (attaque), par exemple au moyen d'antibiotiques ou d'anticorps, sans les tuer complètement, vous pouvez encourager par inadvertance leur mutation en souches plus virulentes. Celles qui échappent à votre système immunitaire finissent par survivre et par sélectionner des mutations pour assurer leur survie.

Les personnes vaccinées sont en fait beaucoup plus susceptibles de pousser le virus à une mutation qui le renforce et le rend plus dangereux. Bien entendu aucun de ces « médecins » tous vendus à Big Pharma et qui hantent les plateaux tv ne vous le diront, ils affirmeront plutôt le contraire ! La Vérité est que l'injection n'offre pas de protection immunitaire contre une infection par le SRAS-CoV-2. Ainsi, ceux qui ont reçu l'injection peuvent également devenir des hôtes du virus, tout comme ceux qui n'ont pas été arnaqués pour prendre le vaccin.

Malheureusement, les vaccinés ne sont pas informés de la possibilité qu'elles subissent un renforcement des anticorps (ADE) ou un renforcement immunitaire paradoxal (PIE), ce qui pourrait en fait les rendre plus sensibles à l'infection par des variants. Les personnes non vaccinées ne peuvent pas être tenues responsables de ce qui arrive à ceux qui se sont portés volontaires pour participer à cette expérience de masse.

Bien qu'il s'agisse de la plus grande expérience médicale de l'histoire de l'humanité, les fabricants de vaccins éliminent délibérément leurs groupes de contrôle afin qu'il soit beaucoup plus difficile d'établir les blessures, puisqu'ils n'auront rien à quoi comparer les personnes vaccinées. Pfizer n'a mené aucune étude de toxicologie de la reproduction bien qu'elle ait constaté que l'ARNm et la protéine spike s'accumulent dans les ovaires et les testicules.

Le seul but de cette mise à l'écart est de dissimuler le fait que ces injections ne sont pas sûres. Les évaluations de sécurité ont également été compromises par la Food and Drug Administration américaine, qui a choisi de ne pas exiger des fabricants de vaccins qu'ils mettent en place une collecte de données post-injection solide et un suivi du grand public.

Les fabricants ont intentionnellement supprimé tous les contrôles de sécurité parce qu'ils voulaient dissimuler les complications qui ne manqueraient pas de se produire.

La sécurité n'est manifestement pas un sujet qui les préoccupe. Si la campagne de vaccination visait à créer un taux élevé d'immunité au sein de la population, ils accepteraient l'immunité naturelle comme alternative au vaccin. Mais ils ne le font pas. Alors ?

Cela signifie que les injections n'ont PAS pour but de créer une immunité de groupe. Ils veulent une aiguille dans chaque bras pour une autre raison. Quelle peut être cette raison, selon vous ? Dans le pire des cas, HORMIS LES PROFITS COLOSSAUX, elle pourrait faire partie d'une stratégie de dépeuplement intelligemment élaborée.

Je l’ai déjà mentionné à plusieurs reprises, Michael Yeadon, docteur en sciences de la vie et ancien vice-président et scientifique en chef de la recherche sur les allergies et les maladies respiratoires chez Pfizer, a déclaré publiquement qu'il pensait que ces injections, et les rappels à venir en particulier, étaient une « tentative sérieuse de dépeuplement massif. »

Face à ce déballage anxiogène, je puis déjà vous donner la suite de cette « série à succès ». Comme nous sommes dirigés par des pleutres menteurs autant que profiteurs, il leur faut un COUPABLE, un bouc émissaire afin de justifier le massacre qui vient. Devinez qui ce sera ?

Le passe sanitaire est présenté en chœur par cette caste d’énuques comme un moyen de « casser » l'épidémie, ce qui justifie des restrictions aux libertés. Dans la pratique, c’est le contraire qui va arriver. Le passe sanitaire va accélérer l'épidémie au lieu de la ralentir.

J’ai en effet croisé moult vaccinés qui se croient protégés à l’inverse des autres. Rien n’est plus faux ! Le passe sanitaire repose sur un immense mensonge : celui qui consiste à faire croire aux vaccinés que le vaccin les protège et les empêche d’être contagieux. Et c’est cette ambiguïté qui va très prochainement largement pourrir la situation sanitaire en France.

Rappelez-vous du début d’article, les chiffres officiels venus d’Israël ou d’Angleterre ou de partout où l’on a beaucoup vacciné permettent d’évaluer le taux de contamination des vaccinés. Il s’avère qu’un fort pourcentage (plus de 40%) des cas de COVID concernent des personnes vaccinées. Autrement dit, la vaccination n’empêchera ni la contamination, ni l’hospitalisation, ni les décès des vaccinés, ce qui n’est pas clair pour tous, car les décès causés par le variant indien touchent plus les vaccinés que les non-vaccinés.

Mais là où les Athéniens s’atteignirent, c’est que cette monstrueuse connerie sanitaire du « Pass » autorise la circulation des vaccinés contaminés sans masque partout où le législateur va l’interdire à ces « salauds » de non vaccinés. Pourtant, les vaccinés sont contagieux, généralement sans le savoir. Ils vont devenir des bombes virales ambulantes, qui vont contaminer les cafés, les hôpitaux, les restaurants, les théâtres, les musées, etc. Ils seront d’autant plus dangereux qu’ils porteront la croyance naïve de leur impunité virale.

Voilà donc le scénario que je vous décris article après article et depuis des mois.

Le pass sanitaire devrait donc accélérer fortement la contamination au lieu de la ralentir. Et cette contamination ne sera pas le fait des non-vaccinés, mais bien des vaccinés.  Et pourtant ce sont les non vaccinés à qui on va faire porter le chapeau, car c’est un désastre sanitaire qui se prépare machiavéliquement orchestré.

Pourquoi machiavéliquement ? Parce qu’il faut une carotte pour inciter à la vaccination. Sinon, à quoi servirait-il de se faire vacciner, si c’est pour continuer à porter le masque comme les non-vaccinés ? La mise en place du passe sanitaire va accélérer la « 4e vague » et obliger à un reconfinement à la rentrée. Pourquoi ? Parce que ce gouvernement continue à faire reposer intentionnellement sa politique liberticide non pas sur le nombre de personnes hospitalisées, mais sur le nombre de personnes soi-disant contaminées par le biais de tests PCR biaisés.

Macron, va alors se prendre THE claque, ne lui restera alors comme unique porte de sortie que de : désigner les non-vaccinés comme des boucs-émissaires responsables de son échec sanitaire et appeler à la vaccination obligatoire.

Croyez-moi ou pas, la rentrée va être BRULANTE et beaucoup vont s’y cramer les ailes !

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Fin

Voir les commentaires

LA VERITE FINIE TOUJOURS PAR ECLATER. (Partie deux)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Voilà pourquoi certains praticiens, après avoir collaboré, se lèvent désormais pour sonner l’alarme. Le Dr Charles Hoffe est de ceux-là.  Médecin depuis 28 ans dans la petite ville de Colombie-Britannique, au Canada, il a vacciné plusieurs centaines de patients avec l’injection expérimentale d’ARNm Moderna.

Il met maintenant en garde contre les réactions graves qu’il a observées chez ses patients, y compris la mort.  Pourquoi ? À cause d’un constat inquiétant observé chez ses patients vaccinés : la formation de caillots microscopiques dans les plus petits capillaires de ses patients, un phénomène absolument nouveau.

Plus grave, il explique que ces micro-caillots sont trop petits pour apparaître sur les tomodensitogramme, IRM, etc. et ne peuvent être détectés qu’à l’aide du test D-dimère.  62% de ses propres patients injectés avec une injection à l’ARNm sont positifs. Le tomodensitogramme permet d’observer l’intérieur du corps. Cette technique allie les rayons X et la technologie informatique pour créer des images de nos organes, os et autres tissus. Il montre plus de détails qu’une radiographie ordinaire. Quant au dosage des D-dimères plasmatiques, c’est la première étape de la stratégie diagnostique en cas de suspicion d’embolie pulmonaire.

Lors de la formation de caillots dans la circulation, la fibrine est produite en excès et des mécanismes vont la détruire. Parmi les produits de dégradation de la fibrine, on peut trouver les D-dimères, qui, lorsqu'ils sont augmentés, laissent supposer la présence d'une phlébite ou d'une embolie pulmonaire.

Les D-dimères sont donc des molécules résultant de la destruction de la fibrine, une protéine produite essentiellement lors de la coagulation du sang. La présence de D-dimères dans le sang est normale, mais à taux faible, et son dosage permet en cas d'augmentation importante, de détecter la présence d'un caillot de sang ou thrombus. Néanmoins, les D-Dimères ne sont pas spécifiques, et sont augmentés dans de nombreux autres cas (sujet âgé, certaines infections, femme enceinte).

Voici la déclaration du Dr Charles Hoffe :

« Nous savons maintenant que seulement 25% du « vaccin » injecté dans le bras d’une personne reste réellement dans votre bras.  Les 75% restants sont collectés par votre système lymphatique et littéralement introduits dans votre circulation, donc ces petits paquets d’ARN messager, et, en passant, dans une seule dose de « vaccin » Moderna, il y a littéralement 40.000 milliards de molécules d’ARNm.

Ces paquets sont conçus pour être absorbés dans vos cellules.  Mais le seul endroit où ils peuvent être absorbés est autour de vos vaisseaux sanguins et l’endroit où ils sont absorbés sont les réseaux capillaires, les plus petits vaisseaux sanguins où le flux sanguin ralentit et où les gènes sont libérés.  Votre corps se met alors au travail en lisant, puis en fabriquant des milliards et des milliards de ces protéines de pointe (spike).  Chaque gène peut produire de très nombreuses protéines de pointe.  Le corps reconnaît alors qu’il s’agit de corps étrangers, il fabrique donc des anticorps contre lui afin que vous soyez ensuite protégé contre le covid.  C’est l’idée.

Mais c’est là que vient le problème.  Dans un coronavirus, cette protéine de pointe fait partie de la capsule viraleEn d’autres termes, il devient une partie de la paroi cellulaire autour du virus.  Mais ce n’est pas dans un virus.  C’est dans vos cellules

Ainsi, il devient une partie de la paroi cellulaire de votre endothélium vasculaire.  Cela signifie que ces cellules qui tapissent vos vaisseaux sanguins, qui sont censés être lisses pour que votre sang circule bien, ont maintenant ces petits bouts pointus qui dépassent… Il est donc absolument inévitable que des caillots sanguins se forment parce que vos plaquettes sanguines circulent autour de vos vaisseaux sanguins, et le but des plaquettes sanguines est d’identifier les vaisseaux endommagés et d’arrêter le saignement.  Ainsi, lorsque la plaquette traverse le capillaire, elle frappe soudainement tous ces pics de COVID et il devient absolument inévitable que des caillots sanguins se forment pour bloquer ce vaisseau.

Par conséquent, ces protéines de pointe peuvent, de manière prévisible, provoquer des caillots sanguins.  Ils sont dans vos vaisseaux sanguins, c’est donc garanti.  Le Dr Bahrdi m’a alors dit que le moyen de le prouver était de faire un test sanguin appelé test sanguin D-dimère.

Les caillots sanguins dont nous entendons parler et dont les médias prétendent qu’ils sont très rares sont les gros caillots sanguins qui sont ceux qui provoquent les accidents vasculaires cérébraux et apparaissent sur les tomodensitogrammes, les IRM, etc. 

Les caillots dont je parle sont microscopiques et trop petits pour être détectés par un scanner.  Ils ne peuvent donc être détectés qu’à l’aide du test des D-dimères… La partie la plus alarmante de ceci est qu’il y a certaines parties du corps comme le cerveau, la moelle épinière, le cœur et les poumons qui ne peuvent pas se régénérer.  Lorsque ces tissus sont endommagés par des caillots sanguins, ils sont définitivement endommagés. »

Il en résulte, comme souvent expliqué dans mes articles, une tolérance à l’effort réduite. Pourquoi ? Parce que les vaisseaux sanguins des poumons des vaccinés sont maintenant bloqués, obligeant le cœur à travailler plus fort face à une résistance beaucoup plus grande pour faire circuler le sang dans leurs poumons. C’est ce qu’on appelle l’hypertension artérielle pulmonaire.  Les personnes atteintes de cette maladie meurent généralement d’insuffisance cardiaque en quelques années à peine.

Pour ce médecin comme pour beaucoup d’autres : « Ces injections causent d’énormes dégâts et le pire est encore à venir ». https://youtu.be/79MyDDp4YIg   www.facebook.com/f216a560-88e9-4930-a611-547e5e51b489  

Oui, car d’autres scientifiques lancent des avertissements urgents sur un possible tsunami d'autres types de lésions y compris neurologiques. J’ai déjà écrit sur la faculté qu’ont également ces « vaccins » à déclencher le développement de maladies à prions ainsi que d'autres maladies chroniques.

Les maladies à prions (ou de type prion) comprennent, entre autres, la maladie d'Alzheimer, la maladie de Parkinson, la sclérose latérale amyotrophique (SLA) et l'atrophie systémique multiple (ASM). L'une des caractéristiques de ces maladies neuro dégénératives est la formation et le regroupement de protéines mal repliées dans le système nerveux. De nombreuses maladies neuro dégénératives ou autres sont considérées comme résultant d'une accumulation de protéines « mal repliées ». Bien entendu entre toujours en ligne de compte cette fameuse protéine Spike.

Même Robert Malone, pionnier des vaccins ARNm l’affirme : « je déclare que la protéine native Spike est toxique. »

D’autres informations vitales arrivent de partout. Ainsi, l’immunologiste canadien et chercheur en vaccins Byram Bridle, a obtenu de l’agence de réglementation japonaise l’accès à une étude de Pfizer démontrant un énorme problème avec son « vaccin » contre le Covid-19.  Lors d’une interview, il a lâché THE information qui est immédiatement devenue virale, malgré la censure de Google : si la protéine Spike dans le virus est mauvaise, celle que le corps d’un vacciné va produire en réponse au vaccin est bien pire. Pourquoi ?

Parce que l’ARNm synthétique a été programmé pour ordonner à nos cellules de produire une protéine Spike non naturelle, génétiquement modifiée. Cette « arme biologique », comme certains spécialistes sincères la nomment déjà, n’est qu’un agent pathogène qui démolit l’immunité innée et épuise la capacité de nos lymphocytes tueurs naturels (NK) à déterminer quelles cellules sont infectées et lesquelles ne le sont pas.

En bref, lorsque vous recevez ces merdes qu’ils osent appeler « vaccins », on vous injecte un agent qui donne l’ordre à votre corps de produire l’arme biologique dans ses propres cellules.

Cela entraîne des déficiences cardiaques, pulmonaires et immunitaires. N’oublions pas ma mention sur le PRION, cité plus haut, car il existe bel et bien des preuves suggérant que la protéine Spike du SARS-CoV-2 pourrait être un prion.

Des recherches prouvent en effet que la protéine Spike s’accumule aussi dans la rate. Or, Parkinson est une maladie à prions dont l’origine remonte à des prions provenant de la rate, qui remontent ensuite vers le cerveau. Il est donc tout à fait possible que ces mixtures favorisent la maladie de Parkinson et d’autres maladies à prion comme l’Alzheimer.

Mais il y a mieux encore : un représentant de Moderna admet au téléphone que tout le monde fait partie d'une vaste expérience.

Dans un enregistrement audio, un représentant de Moderna admet que toute personne qui reçoit une injection vaccinale est un participant à l'essai. Il admet également que l'efficacité de la protection à long terme contre le Covid-19 est inconnue. La recherche sur les animaux montre que la protéine spike du SRAS-CoV-2 endommage directement le cœur et provoque une myocardite en déclenchant une réponse immunitaire exagérée, une tempête de cytokines dans le muscle cardiaque.

Dans une vidéo, le journaliste indépendant Stew Peters fait écouter un enregistrement audio réalisé par une jeune femme soudainement atteinte du syndrome de Guillain-Barré juste après son injection de Moderna. Son neurologue pense que son état est le résultat direct de l'injection. La femme décide alors de le signaler à Moderna dont le représentant ne semble pas le moins du monde surpris et semble admettre qu'il a déjà reçu moult rapports similaires.

Au cours de cet entretien téléphonique, le représentant de Moderna lui fait l'avertissement suivant : « Le vaccin Moderna Covid-19 n'a pas été approuvé ou homologué par la Food and Drug Administration, mais il a été autorisé par la FDA dans le cadre d'une autorisation d'utilisation d'urgence pour prévenir la maladie à coronavirus 2019, pour une utilisation chez les 18 ans et plus. Il n'existe pas de vaccin approuvé par la FDA pour prévenir le Covid-19. »

Le représentant souligne également que toutes les phases d’essais cliniques sont encore en cours et que l'efficacité de la protection à long terme est inconnue. Lorsque la jeune femme demande si toutes les personnes qui se font vacciner, même si elles ne se sont pas inscrites pour participer à l'essai, en font en fait partie, il répond, en riant, « à peu près, oui ».

Comment vous faire comprendre que nous vivons dans un monde/démon aux valeurs inversées ?

Donc, en résumé, Big Pharma et sa cohorte de putains vendues vous disent que le vaccin a subi des tests rigoureux, a été « approuvé » et est sûr et efficace, alors qu’aucune de ces affirmations n'est vraie. Les vaccins n'ont reçu qu'une autorisation d'utilisation d'urgence, ce qui est complètement différent de l'approbation et de l'homologation normales de la FDA.

De plus, cette situation d'urgence a été créée de toute pièce !

La FDA ne connaît pas l'efficacité du vaccin, ni la durée de ses effets, et elle ne sait pas s'il est sûr, car les essais ne sont pas terminés. En fait, la campagne de vaccination publique constitue une grande partie de ces essais, que la gueusaille s'en rende compte ou non.

Et maintenant, c’est aux enfants et aux adolescents qu’ils veulent injecter leur merde. Les fabricants de vaccins ont reçu l'autorisation de l'UE pour des enfants de 12 ans. On dit aux parents que c'est leur « devoir » social de participer à une expérience médicale dont la destination finale est l’abattoir. Pas de main pas de chocolat, pas d’expérience médicale; c’est plus d’emploi ou de perspectives d'études.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/08/la-verite-finie-toujours-par-eclater.partie-trois.html

Voir les commentaires

LA VERITE FINIE TOUJOURS PAR ECLATER

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

« Chaque année il y a de plus en plus de cons, mais cette année j'ai l'impression que les cons de l'année prochaine sont déjà là. » Coluche.

La Liberté de choix étant plus que jamais au centre des débats, ces propos s'adressent à ceux qui désirent imposer la vaccination tout en trouvant normal l'imposition d'un Pass sanitaire, antichambre de tous les abus liberticides qui vont suivre !

Ce faisant, ils ne réfléchissent même pas à cette monstrueuse dystopie qu'ils s'apprêtent à laisser aux génération futures. 

Ramenons ces propos amplis de sagesse à notre triste époque sanitaire, et réfléchissons un instant. Lorsque vous cherchez un lieu de vacances, à acquérir une voiture, une maison, ou que vous achetez quelque chose en ligne, lisez-vous d’abord les critiques du produit, pour savoir ce que les gens en disent ? Qu’est-ce qui motive votre décision ? Recherchez-vous les données positives et négatives disponibles sur cet achat majeur, avant de prendre une décision ? Si oui, alors c’est la sagesse qui prime chez vous et vous avez quelque chose entre les oreilles.

Ou alors faites-vous partie de ceux qui acceptent simplement le marketing imposé autant que mensonger du vendeur ? Cette seconde hypothèse m’étonnerait beaucoup, car vous rejoindriez là, la longue cohorte des « cons de l’année prochaine » !

Expliquez-moi alors pourquoi beaucoup se jettent dans la gueule du loup sans réfléchir à propos de leur soupe vaccinale à base d’ARNm et beaucoup d’autres saloperies ? Avant d’aller plus loin, jetez donc SVP un œil à ces 58 secondes de vidéo : https://youtu.be/5Sd6d5PgYoE

Là, le vendeur n’est autre que Big Pharma, et vous avancez tête baissée malgré toutes les casseroles qu’il se traine au cul ?  On propose de vous injecter un agent biologique en phase expérimentale avec des effets potentiels de grande portée sur votre santé, et vous ne lisez pas la notice ?

Vous allez acheter cette maison dont on sait qu’elle est bâtie en terrain inondable ? Ne trouvez vous pas BIZARRE que le débat concernant ce sujet crucial soit abolit ? Que tout avis contraire, y compris celui de sommités comme le professeur Montagnier, prix Nobel, soit ostracisé ? Que Big Pharma, les agences de santé, notre gouvernement dont on connait les « vertus », et les médias aux ordres, ne croient pas que vous ayez le droit d’entendre des opinions dissidentes, car ce qu’ils disent est la vérité, et qu’ils sont La seule autorité en matière de « santé publique ». 

Tout ce début d’article n’était consacré qu’à ceux qui, confiants en la science et ses tristes représentants actuels, ne réfléchissent pas, ou pire, réfléchissent par délégation. Je compatis sincèrement à cette majorité qui, pour le bien des siens et la sauvegarde de son travail, se voit obligée à ce simulacre de  vaccination, mais la mort dans l’âme. Ils sont heureusement nombreux.

Alors que la vraie question est : combien de temps nos médias nous cacheront-ils cette énorme nouvelle dont déjà s’emparent des médias allemands, anglais, irlandais et même australiens pour s’excuser auprès des peuples d’avoir couvert et diffusé les mensonges du couillonavirus. Faudra-il un nouveau et plus que probable scandale du sang contaminé ? Car oui, les vaccinés, vous êtes tous les malheureux cobayes de la phase III des laboratoires. Inutile de vous dire qu'en cas d'effets indésirables, vous n'avez même pas les garanties des volontaires. Vous êtes les seuls bénévoles dans un secteur où seul compte Mammon : l'argent.

Depuis plus d’un an, j’ai écrit des centaines d’articles et publié un livre (De Mammon à Corona) sur ce qui constitue un FAIT bien plus tragique que le 11-Septembre 2001, le plus ENORME mensonge du début de ce 21e siècle : la crise de couillonavirus.

Je vous ai expliqué, comme beaucoup d’autres alerteurs, que la crise du Covid-19 a été créée de main d’homme et que le test PCR est 100% faux (deux article le concernant vont bientôt suivre).

J’insiste en outre lourdement depuis le début des campagnes vaccinales sur le FAIT que ces pseudo vaccins entraînent des conséquences létales, que les brevets d’inventions sont faux et que les mesures de confinement sont sans effets positifs. Mon plus grand réconfort est qu’après avoir été vilipendé par la « bienpensance organisée » et grassement rémunérée, toutes ces vérités vont prochainement éclater au grand jour.

Merci à Mr Reiner Fuellmich ainsi qu’à toutes ces équipes de médecins et d’avocats à travers le monde de permettre que ce souhait émis par d’honnêtes personnes devienne, grâce à leur Nuremberg Deux, UNE REALITE.

Cette crise sanitaire a été créée intentionnellement dans le but de réduire les populations en créant la peur et la faillite financière des familles ainsi que des conflits capables de séparer les couples, les enfants des parents, diviser la société en créant des mensonges sanitaires, en accentuant UNIQUEMENT sur la vaccination comme moyen de défense et en privant les peuples de la vérité.

Mais il y a mieux ! Donnant la nausée, nos impôts servent à financer et payer des médias vendus, des politiciens pour la plupart corrompus, des médecins, des artistes, des « stars » de mes c… des scénarios hypothétiques centrés sur l’unique solution possible qui serait LE VACCIN.

Singapour a déjà inoculé près de 75 % de ses presque 6 millions d’habitants, soit le deuxième taux le plus élevé au monde après les Émirats arabes unis, selon un suivi de Reuters, et la moitié de sa population est entièrement vaccinée. Seulement voilà, les vaccinés à Singapour représentent les trois quarts des cas récents de Covid.

Le Comité du peuple israélien (IPC), un groupe d'experts israéliens de la santé, a publié son rapport d'avril émettant un avertissement urgent selon lequel Pfizer/BioNTech endommage le corps humain.

AstraZeneca provoque des caillots sanguins mortels, mais Pfizer est encore beaucoup plus dangereux, d'après les dernières données.

L'IPC estime que le nombre de décès survenus en Israël, juste après l'injection du Pfizer, est d'environ 1 000 à 1 100 personnes. Le rapport indique que le risque de décès après la deuxième injection est plus élevé que le risque de décès après la première.

En Ecosse, 5 522 personnes sont décédées dans les 28 jours suivant un vaccin contre le Covid-19. Ces « vaccins » provoquent les symptômes de la maladie de Parkinson et d’autres troubles neuro dégénératifs sur lesquels je vais revenir.

Il est maintenant scientifiquement établi que les pseudo-vaccins anti-covid favorisent les thromboses et donc les caillots sanguins capables de migrer et de donner des AVC, des embolies pulmonaires, des infarctus etc. 

On sait depuis longtemps que les longs trajets en avion favorisent également ce type d’incidents d’où l’intérêt des bas de contention et des levers fréquents dans la cabine. Ainsi, le message du 21 juin 2021 sur Sky News est tombé comme une bombe lorsqu’il indiquait : « les compagnies aériennes russes et espagnoles recommandent aux personnes vaccinées de ne pas prendre l’avion en raison du risque de caillots sanguins. C’est un risque bien connu des vols longs courriers, mais intensifiés par les effets secondaires de la coagulation sanguine déclenchée par les vaccins COVID ».

Le Covid19 est l’escroquerie intellectuelle de ce début de 21e siècle avant d'être une crise sanitaire ! En effet, réfléchissez-bien que les non vaccinés peuvent donner leur sang mais ne peuvent pas aller au restaurant. Ceux qui ont encore quelque chose d’efficient entre les oreilles réfléchiront que couillonavirus constitue alors THE manipulation des foules comme jamais...

Établissement français du sang @EFS_dondesang. 23 juil.

« Le #Pass Sanitaire n’est pas nécessaire pour donner son sang. Nous accueillons tous les donneurs, vaccinés et non vaccinés, sur l’ensemble des collectes dans le respect des gestes barrières, dont le port du masque qui reste obligatoire. Merci de votre mobilisation ! »

Bien que complètement vacciné, il est toujours possible d'être infecté par le Covid-19. Les virologues l'ont déjà répété à de nombreuses reprises. Et les virologues néerlandais en observant les chiffres du personnel hospitalier, confirment la chose. Le nombre d'employés complètement vaccinés qui sont testés positifs a en effet augmenté fortement aux Pays-Bas. Au LUMC (Leiden University Medical Center) 85% de tous les employés confirmés positifs ont été entièrement vaccinés. Au Radboud UMC (Nimègue), 34 cas ont été récemment déclarés.

Je ne suis pas pour les vaccins, et ceux qui connaissent bien l’histoire scandaleuse de Pasteur me comprendront. Mais entre la peste et une grippe, je préférerais encore ces vaccins qui inactivent ou atténuent leurs agents pathogènes. Dans ces vaccins vivants atténués, le pouvoir pathogène du virus ou de la bactérie est atténué. Ils sont donc pratiquement inoffensifs, tout en restant capables de susciter une réponse du système immunitaire.

Comparé à cela, les « vaccins » à ARNm, c’est Gengis Khan ! Partout où il passe « l’herbe ne repousse jamais » car il crée des agents pathogènes. Encapsulé dans une enveloppe de graisse, l'ARNm de la partie très contagieuse du virus est injecté et livré à une cellule. Ce dispositif amène la cellule à devenir un créateur d'agents pathogènes. On vous injecte une substance chimique pour induire une maladie et non pour provoquer une réponse immunitaire contre la transmission. En fin de compte votre propre système immunitaire s'attaquera à votre organisme.

Ce sont vos cellules qui vous rendront malade (80 % des personnes qui se font injecter cette substance subissent un événement clinique indésirable). La réponse auto-immune peut provoquer la sclérose en plaques, la maladie d'Alzheimer, un cancer...

L'ARNm qui entre dans la cellule n'est pas là pour arrêter la transmission. C'est un traitement, mais si cela avait été envisagé comme un traitement, il n'aurait pas reçu l'agrément des autorités de santé publique en tant que vaccin. Tant qu'il existe un traitement, les vaccins ne reçoivent pas l'AMM. D'où l'importance de classer l'Hydroxychloroquine et l’Ivermectine dans la catégorie des substance vénéneuses, car ces « vaccins » sont plus rentables que les médicaments.

Moderna était à l'origine une entreprise de chimiothérapie contre le cancer et non un fabricant de vaccins contre le SRAS.

Réfléchissons un instant ! Si je voulais vous fourguer une chimiothérapie contre un cancer que vous n’avez pas, vous me ririez au nez. En revanche avec couillonavirus et tout son cirque beaucoup se sentent obligés de se faire vacciner. Pourquoi ? « Par devoir civique », diront certains. Pour aller au bistrot ou partir en vacances diront d’autres, pendant que la majorité criera à juste titre « gardez votre merde encore en phase d’étude. »

C’est pour ça qu’on a créé un « truc génial » : le concept de «porteur asymptomatique ».  C’est une bombe d’ingénierie sociale : 80 % des personnes exposées au prétendu Sras-CoV2 en feraient partie. Il fallait cet argument, car les vaccins peuvent rendre malades des personnes en bonne santé. Il est donc nécessaire de les convaincre qu'elles sont malades sans le savoir.

Qui a dit un jour « Tout bien portant est un malade qui s'ignore » ? Ils savent qu'un marché de quelques malades ou de quelques hypochondriaques n'est pas rentable. En revanche obliger la population de toute la planète à être vaccinée, c'est ça qui permet d'entrer au classement Forbes des grandes fortunes (neuf nouveaux milliardaires l'ont rejoint cette année, tous actionnaires de laboratoires...). Qu'importe que le nombre de personnes concernées multiplie les risques.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/08/la-verite-finie-toujours-par-eclater.partie-deux.html

Voir les commentaires

De la « mythologie » à couillonavirus (Partie quatre)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Ainsi, on constate que chez la plupart des êtres humains l’épiphyse est fortement calcifiée. Tant et si bien qu’elle apparaît comme un morceau de calcium lors d’une IRM.

Comme l’épiphyse contient des cellules photosensibles (qui  déclenchent la production de mélatonine) leur propriété ne peut plus s’exercer. La sécrétion de mélatonine étant réduite, les effets de la calcification peuvent être : dépression, anxiété, boulimie/anorexie, schizophrénie et d’autres formes de troubles…

Commencez-vous à entrevoir le boulevard pour Big Pharma ?

Bien entendu, vous l’aurez compris, en ce monde/démon (notre société) tout est mis en œuvre pour que cela reste ainsi, et même pour détériorer au maximum notre épiphyse ! Sa calcification est causée principalement par le fluorure de calcium (fluor) qui circule dans notre sang. La glande pinéale en contient la plus grande concentration du corps.

Et d’où provient ce fluor ? Essentiellement des dentifrices, de l’eau du robinet et des médicaments psychotropes comme le Prozac, qui contient 30% de fluorure ! Bizarre non ! À cause de sa forte concentration en fluorure de calcium, le Prozac va : saturer la calcification de la glande pinéale, déséquilibrer les rythmes hormonaux (règles, reproduction, sexualité), favoriser les troubles du sommeil et du comportement. C’est pas beau ça !

Et que dire des suppléments de calcium contenus partout dans l’alimentation ou parfois recommandés par les médecins, ou d’autres halogénures comme le chlore et le bromure. En résumé, c’est surtout le dentifrice, les antidépresseurs et la qualité de l’eau ingérée qui provoquent la calcification.

J’en parlais déjà dans mon 2e bouquin La Promesse paru en 2014.

C’est dans les camps de concentration de l’Allemagne nazie que, pour la toute première fois, de l’eau potable a été fluorée. Du fluorure de sodium était ajouté à l’eau afin de rendre les prisonniers stériles et dociles. De quoi ravir Bill le coyote dont le rêve est de nous pucer, détruire la natalité et faire disparaître le surplus de gueusaille.

Et puisque j’en reviens toujours à ce sinistre individu, ce n’est pas un hasard si les microprocesseurs sont, eux aussi, dotés de cristaux de silice, ou quartz, et sont une copie conforme de la glande pinéale. Ce que Dieu a fait, ces satanistes de malheur veulent le défaire après avoir affreusement copié sur le travail du Maître : DIEU.

Il existe pourtant, entre la glande et son imitation, une différence majeure qui rend leurs fonctions totalement opposées : à la base, les cristaux de silice utilisés pour créer les puces informatiques ne sont pas conducteurs. Au contraire, ils s’opposent au passage du courant. C’est pourquoi il est nécessaire de procéder à ce que l’on appelle en termes scientifiques, le dopage. Cela revient à y introduire de fines particules de métal conducteur.

Le silicium ainsi dopé ne peut plus résister totalement au passage de l’électricité et devient alors un semi-conducteur. La silice est liée à la lumière. Un beau cristal ressemble à de la lumière condensée. Mais lorsqu’il est soumis au passage de l’électricité, il s’opacifie pour devenir noir. Or, les scientifiques savent que lorsque deux cristaux de même nature sont mis côte à côte et que l’on dirige des ondes vers l’un d’entre eux, ils entrent automatiquement en résonance.

Cela nous ramène donc à l'oxyde de graphène injectée avec le vaccin covid-19 !

https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/07/la-marque-de-la-bete-partie-une.html

Et là où je veux en venir, c’est par ce processus de résonance qu’au contact d’un ordinateur, le fonctionnement de notre glande pinéale est radicalement modifié. La sécrétion de mélatonine se trouve altérée après quelques heures seulement passées devant un écran ! Notre support de perception devient de moins en moins opérationnel. Comprenez- vous dès lors pourquoi tous ceux qui sont à l’origine de ces inventions inscrivent leurs enfants dans des écoles où les écrans sont bannis ? 

Parce qu’en les utilisant notre glande pinéale devient aussi sombre que le silicium dopé au passage de l’électricité. Le monde médical en est tout à fait conscient ! Juste par curiosité, faites donc une simple expérience avec un portable que vous approchez d'une boussole, que fait-elle ? … elle s'affole ! Or, comprenez le bien, il y a des millions de micro-boussoles magnétiques dans les cellules de notre cerveau. Et où sont-elles concentrées ? … dans notre glande pinéale… !

La conscience de chacun est ainsi attaquée !

La glande pinéale est la partie la plus importante de notre système nerveux. Il s’agit essentiellement d’une antenne spirituelle essentielle ou essence-ciel afin d’atteindre des niveaux de conscience plus élevés tout en restant dans un corps physique.

La calcification vient aussi perturber la sécrétion de la mélatonine, l’hormone du sommeil sécrétée par la glande pinéale en réponse à l’absence de lumière. La mélatonine possède aussi de multiples fonctions, autres qu’hormonales, en particulier comme antioxydant (anti-cancer). Sachant son rôle important joué dans le système immunitaire, on comprend dès lors cette acharnement de l’élite à la détruire. C’est tout bénéfice ; des zombis toujours malades !

J’écris volontairement « zombis » car pour nombre de mystiques et croyances, elle serait liée aux phénomènes de clairvoyance, télépathie, médiumnité. La lumière du soleil est donc extrêmement importante pour l’épiphyse. Elle est captée par les yeux et la peau.

C’est également le symbole bouddhiste pour illustrer l’illumination. De là à lier le "troisième œil" au symbolisme du soleil il n’y a qu’un pas franchi par de nombreuses civilisations remontant à Sumer (tablettes Sumériennes) avec un trait d’union égyptien et une finalité au Vatican où elle est sensée illustrer le trait d’union entre la terre et le ciel, la chair et le spirituel…

C’est bel et bien le symbole dont parlaient les Egyptien avec « L’œil qui voit tout ». Outre au Vatican, on retrouve son symbolisme dans tous les temples asiatiques.

Autrement dit, elle concentre en elle tout ce qui pourrait valoir au gueux des « velléités » spirituelles, ce dont les satanistes ne veulent absolument pas. Voilà pourquoi tout est fait en ce monde/démon pour nous en interdire toute exploitation.

Visionnez donc cette vidéo du Dr Dietrich Klinghardt. Il est le fondateur de l'Académie américaine de thérapie neuronale, directeur médical de l'Institut de neurobiologie et clinicien principal au Comprehensive Medical Center, tous situés à Bellevue, Washington. 

https://youtu.be/82X4z4fXBj0   vous comprendrez mieux mon propos.

Passons aux remèdes ! Utilisons donc du Monsieur Propre en une jolie opération détartrage du « troisième œil » …

La calcification fait en sorte que les cristaux dans la glande s’attachent aux dépôts de minéraux. Ainsi, les cristaux ne peuvent plus exercer leur propriété de piézo luminescence. Les effets de la calcification sont alors : dépression, anxiété, boulimie/anorexie, schizophrénie et d’autres formes de maladies mentales. La calcification vient aussi perturber la sécrétion de la mélatonine.

Il convient donc de chercher des moyens de détoxication naturels contre le fluor et les métaux lourds.

À cet effet, le magnésium possède la capacité d’inhiber l’absorption de fluorure dans nos cellules. La chlorelle (chlorella), quant à elle est la petite sœur de la spiruline, elle se lie aux métaux toxiques et les débusque. Le coriandre utilisé couramment en cuisine contribue également à l’élimination des métaux lourds.

Les zéolithes sont des minéraux présents dans les fonds marins et la roche volcanique. Leurs molécules en forme de nid d’abeilles ont la capacité de capturer les toxines métalliques de tous types. Au même titre que la zéolite, l’argile bentonite contient des ions négatifs qui attirent les ions positifs de toxines et pathogènes.

En conséquence, ce nettoyage ne sera pas seulement capable d’aider à normaliser votre production de mélatonine, mais permettra également d’améliorer votre fonction cognitive et augmenter vos niveaux de vitalité.  Il faut donc nourrir correctement son cerveau !

Développer et élargir la fonction et l’énergie de votre glande pinéale est extrêmement important car elle affecte tous les systèmes de votre corps physique et a le potentiel de déterminer l’expansion ou la contraction de votre conscience psychique.

La lumière du soleil est extrêmement importante pour elle : une forme de nourriture. Digérée par les yeux, la peau, les cheveux, etc., elle doit lui être fournie pendant au moins 30 minutes par jour.

Comprenez-vous alors l'intérêt du CONFINEMENT !

La vitamine D est son alliée ainsi que les vitamines du groupe B et l’iode. Les fruites et les légumes frais notamment ceux à feuilles vert foncé sont extrêmement nourrissants pour la glande pinéale.

Cette glande absorbe les propriétés de la couleur verte des légumes et les distribue à des systèmes appropriés de l’organisme afin que le corps soit bien nourri.

Elle doit également produire de la sérotonine suffisante pour être activée afin qu’elle puisse augmenter sa conscience psychique. Or, la sérotonine est produite lorsque le cerveau est endormi.

Il est donc conseillé de dormir dans une chambre très sombre … C’est ce déséquilibre en sérotonine qui peut provoquer un état anxieux, et un goût excessif pour le sucré.

Pour la synthétiser, nous avons besoin d’un acide aminé de l’alimentation, le tryptophane. Nos cellules nerveuses le transforment en sérotonine

Les aliments qui produisent naturellement la sérotonine sont : Les amandes, les bananes, les piments, le riz, les pommes de terre, les aubergines, les avocats, les haricots, les lentilles, et certains fruits comme les tomates, les dattes, les noix et les prunes mais aussi les acides gras de la famille Oméga 3 qui facilitent l’action de la sérotonine au niveau cellulaire. On les trouve dans les huiles de colza, de lin, de canola, de noix, dans les graines de lin et de chanvre et aussi les poissons gras (maquereau, sardine, saumon).

Bon appétit !

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Fin

Voir les commentaires

De la « mythologie » à couillonavirus (Partie trois)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Restons dans le domaine des ondes tout en plongeant au plus profond du cerveau humain ce qui, après ce long préambule nécessaire, nous fera toucher le sujet central de cet article.

Profondément enfouie dans le cerveau, la glande pinéale possède une importance cachée. Considérée comme la source de l’énergie éthérée (l’Ether des anciens : le 5e élément) à notre disposition, elle a toujours été considérée importante dans le déclenchement des pouvoirs surnaturels. Non contente de constituer « notre 3e œil » elle est en outre un chef d’orchestre de notre biologie interne.

Dans le second tome Du Centième Gueux, j’explique aussi pourquoi elle est très importante dans les anciennes cultures, dans les religions, et les sociétés secrètes à travers les âges. «Pinéal » vient de « pin », la pomme de pin. Biologiquement, cette « glande » dispose d’une membrane qui capte les images comme celle au fond de la rétine de l’œil, elle est remplie d’eau et constitue la partie la plus magnétique du corps humain.

J’en ai déjà parlé dans deux articles : l’un étant consacré au Vatican et l’autre à la prise de température corporelle par le biais des lasers. Et curieusement, au Vatican, elle représente la plus importante statue de la place principale. C’est la cour de la Pigna !

La glande pinéale ou épiphyse joue un rôle central dans les phases du sommeil, la reproduction et le bien-être. Elle est constituée de cristaux d’apatite qui vibrent alors en fonction des ondes électromagnétiques captées. De quoi pouvoir et savoir détecter des dimensions invisibles à l’œil physique. Pour certains philosophes et mystiques, elle serait le siège de la conscience, de l’âme.

C’est donc une petite glande endocrine de l’épithalamus du cerveau des vertébrés. À partir de la sérotonine, elle sécrète la mélatonine et joue donc, par l’intermédiaire de cette hormone, un rôle central dans la régulation des rythmes biologiques (veille/sommeil et saisonniers). Chez l’humain, elle a la forme d’un petit cône (environ 8 mm) situé en position médiane en arrière du troisième ventricule, entre les deux thalamus.

La production de mélatonine a lieu principalement pendant la nuit, y compris chez les espèces nocturnes.  Chez nous, humains, elle croît en volume jusqu’à l’âge d’un à deux ans puis se stabilise. Puis, à la puberté, sa masse augmente. Il se produit souvent un phénomène paradoxal chez l’adulte : une calcification associée à la baisse de production de mélatonine.

L’épiphyse jouerait aussi un rôle dans la régulation du développement sexuel, la mélatonine inhibant l’apparition des caractères sexuels secondaires. La baisse de production de mélatonine à la puberté correspondrait donc à une levée de cette inhibition.  Son dysfonctionnement pourrait être à l’origine d’une puberté précoce.

Le rythme circadien est l'horloge interne du corps humain. Il s'agit d'un rythme biologique intégré prenant la forme d'un cycle d'environ 24 heures et régissant certains processus physiologiques comme le sommeil et l'alimentation. Les rythmes infradiens sont supérieurs à 28 h et génétiquement ancrés : cycles menstruels, cycles d'hibernation (pour les animaux), cycles de migration, etc. Certains d'entre eux peuvent s'étaler sur une année. Or, l’épiphyse participe aussi à la régulation des rythmes infradiens liés aux saisons.

René Descartes, le philosophe français, désignait la glande pinéale comme le « siège » de l’âme. Pour justifier cette hypothèse, il se basait sur le « fait » qu’elle aurait été l’unique organe de la tête à n’être pas conjugué (paire). Aujourd’hui, les études ont montré qu’elle est bien un organe conjugué. Néanmoins, Descartes n’avait pas tout à fait tort, les deux hémisphères qui la constituent sont presque fusionnés.

Dans la mythologie védique elle est associée, tantôt au chakra du 3ème œil, tantôt au chakra de la couronne, situé au sommet du crâne. Elle est tenue pour sécréter du DMT.

La diméthyltryptamine ou DMT est une substance psychotrope puissante, une substance psychotrope hallucinogène qui jouerait un rôle dans les rêves.  Il est écrit dans le Véda que la force de vie individuelle entre dans le corps du fœtus vers 7 semaines, moment où nous devenons véritablement humains, elle passe à travers la glande pinéale et déclenche la première production de DMT. Plus tard, à la naissance, la glande pinéale libère plus de DMT.

Le DMT est un médiateur des expériences de la méditation profonde, des états de conscience chamaniques, des psychoses, de l’émergence spirituelle et des expériences de mort imminente. Et croyez-moi tout ceci explique beaucoup de choses allant de Lourdes jusqu’aux petits hommes verts !

La glande pinéale est activée par la lumière, et elle contrôle les différents biorythmes du corps. Si je l’ai nommée « chef d’orchestre », c’est parce qu’elle travaille en harmonie avec l’hypothalamus qui dirige la soif, la faim, le désir sexuel et nos processus de vieillissement.

Bien que la fonction physiologique de la glande pinéale ait été inconnue jusqu’à une époque récente, la tradition ésotérique des antiques écoles à mystères reconnaît depuis longtemps le fait qu’elle soit le lien entre les mondes physique et spirituel. Déclenchement des pouvoirs surnaturels et développement des talents psychiques sont étroitement associés à cet organe.

Dans cette univers tout n’est que vibrations, l’élite le sait bien, elle qui nous a gratifiée de la 5G ! Afin d’activer « l’œil d’Horus », ou « troisième œil », tout est histoire de fréquences qu’on élève faisant de certains des « perchés ».

La méditation, la visualisation, et toutes les formes de voyage «hors du corps », ouvrent cet Œil et vous permettent de « voir » au-delà du physique. D’où le phénomène New Âge qui s’est emparé d’elle pour en faire un phare au beau milieu de « la fréquence vibratoire planétaire qui s’accélère de façon exponentielle », jusqu’à ce que « la conscience évolue hors du plan physique ».

Hormis ces fariboles de hippies sous LSD, l’œil d’Horus des Egyptiens existe bel et bien prouvant la Science des anciens qui l’avaient divisé en six caractéristiques de base, chacune représentant un sens : l’odorat, le toucher, le goût, l’ouïe, la vue et la pensée. Le thalamus est la partie de notre cerveau qui traduit tous les signaux entrants à partir de nos sens. La glande pinéale dispose d’une membrane qui capte les images comme celle au fond de la rétine, elle est remplie d’eau et c’est la partie la plus magnétique du corps humain. Retenez-le !

Si on revient à la mythologie grecque, Apaté fut l’un des maux qui surgit de la boîte de Pandore. C’est la divinité de la supercherie, de la fraude et de la tromperie. Dans le cas qui nous intéresse, l’apatite est une pierre dont la composition est changeante.

Cependant, l’apatite de qualité gemme est une pierre semi-précieuse aux couleurs diversifiées. Et devinez quoi ! L’étude par la diffraction des rayons X a permis de découvrir l’existence des cristaux d’apatite dans notre « troisième œil ».

L’apatite est donc un minéral que l’on trouve dans la nature sous la forme de pierres taillées et dans notre glande pinéale. Or, des recherches montrent que ce cristal réagit aux champs électromagnétiques. Dans l’épiphyse, on a pu observer qu’une microcirculation sanguine maintenait métaboliquement les cristaux réceptifs donnant à la glande une structure semblable à celle d’une caisse de résonance.

L’apatite comporte de nombreux électrons (charge négative) à sa superficie : ils repoussent le champ magnétique. Lorsqu’un champ magnétique s’approche de la glande, il touche l’un des cristaux qui ricoche sur un autre, et ainsi de suite. Jusqu’à ce que le champ soit fait prisonnier et fasse résonner tous les cristaux de l’épiphyse. Aucune épiphyse n’est semblable à une autre…

Plus on est âgé, plus on a de fines lamelles. Ce n’est donc pas la quantité de cristaux d’apatite qui indique l’âge, mais le nombre de lamelles qu’un cristal possède. Plus on dispose de cristaux, plus on aura la possibilité de capter les ondes électromagnétiques.

Personne ne peut augmenter ou diminuer cette concentration de cristaux. C’est une caractéristique biologique, au même titre que la couleur des yeux ou des cheveux. Nous sommes donc tous dotés de différentes quantités de cristaux d’apatite dont nous pouvons stimuler fortement le fonctionnement. Comment ? En captant mieux par la réduction de sa calcification.

En effet, du à sa position dans le cerveau, l’épiphyse n’est pas protégée par la barrière hématoencéphalique. Elle reçoit donc plus de sang que tous les autres organes à l’exception des reins.

Comme elle n’est pas protégée du flux sanguin, elle « filtre » et accumule des dépôts de minéraux qui s’attachent aux cristaux qui la constituent. La calcification est l’accumulation de cristaux de phosphate de calcium dans diverses parties du corps. C’est un processus naturel causé par les nano bactéries qui forment de minuscules coquilles de phosphate de calcium autour d’eux, essentiellement pour se protéger du système immunitaire.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/08/de-la-mythologie-a-couillonavirus-partie-quatre.html

Voir les commentaires

De la « mythologie » à couillonavirus (Partie deux)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Le système de contrôle du mental humain est entretenu par l’ensemble des croyances, par l’ADN, mais aussi par notre comportement. Et sommes-nous toujours complètement conscient de ce comportement ? Non bien entendu, car une grosse partie de nos pensées ne sont pas les nôtres … ! La parade à ce « téléguidage » c’est une glande pinéale seine. Et « ils » le savent, sinon il n’y aurait pas de fluor dans l’eau du robinet … ! Vous comprendrez plus loin !

Accrochez-vous bien ça va monter sévère !

Les occultistes la nomment le « 3e œil » et en détournent le sens premier... Vous comprendrez bientôt pourquoi. Tous les processus biologiques sont fonction des interactions du champ électromagnétique. Ces champs EM constituent le lien entre le monde des formes et les schémas de résonance ; ils stockent les modèles d'information. Et le pont qui relie les résonances du système solaire et les fréquences cérébrales se situe dans l'hélice de l'ADN humain que nos vilains garnements viennent chatouiller grâce à leurs vaccins ARM messager…

Ainsi le champ isoélectrique de basse fréquence de la Terre, le champ magnétique terrestre, et le champ électrostatique qui émanent de nos corps (aura ou corps astral), sont étroitement imbriqués ; nos rythmes internes interagissent avec les rythmes externes affectant notre équilibre.

Il y a là de quoi faire danser la « Danse de Saint Guy », une sarabande endiablée à tout corps astral ! Tout est lié mes amis, âme, corps et esprit qui pour certains sont même reliés à l’ESPRIT. Mais pour l’instant restons terre-à-terre pour vous dire que certains phénomènes des champs électromagnétiques ont pu être associés à une diminution de la résistance immunitaire et à la prolifération de cellules anormales puisque (tumorales).

Il n’est plus à démontrer que l’homme est relié et connecté à la Terre mère. Et ceux que nous appelions bêtement « sauvages » le savaient parfaitement. Parmi eux citons les Amérindiens, les tribus Amazonienne, les Indiens d’Amériques etc…

Ainsi, l’homme n’est-il pas mis à la terre mais bel et bien relié à celle-ci pour son plus grand bien-être ! Or, fait étrange, tout semble orchestré pour que « l’homme dit moderne » s’éloigne de la Terre mère, et de cette connexion. En effet, nos lieux de vie : appartements et maisons, nous isolent, tout comme nous isolent nos routes goudronnées, nos voitures, nos chaussures, nos trottoirs, etc. … Mieux encore, dans nos villes, le peu d’espace ou la terre est encore visible, et ou les arbres sont encore en place, ces espaces nous sont interdits… !

La modernisme nous a coupé de notre connexion avec notre Terre. Couillonavirus, distanciation aidant nous a coupé des nôtres, et les ondes Bluetooth, wifi, 5G, sont en train de nous couper de notre essence-ciel, sans même que nous nous en rendions finalement compte. En plus, des singes savants désirent nous injecter une soupe infâme, un composé de nanoparticules censé nous protéger d’un monstrueux virus ne tuant pas ou presque. Vous comprendrez plus loin !

Mais pour l’instant restons en à notre planète et ses consœurs.

Ceux qui auront lu mes articles concernant le climat https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/07/voulez-vous-comprendre-pourquoi-rien-ne-va-plus-meme-le-climat.html  savent que tout n’est que cycles et rien n’y échappe : humains, animaux, nature et astres. Cycles solaires aidant, les champs magnétiques influençant la planète commencent à changer de forme et même à se déplacer. Ce phénomène perturbe les animaux suivant habituellement les lignes magnétiques de la Terre durant leur migration. Des cétacés s'échouent, et les oiseaux changent leur trajet de migration habituel.

En fait, certains ne s'y retrouvent plus puisque les lignes magnétiques qu'ils suivaient habituellement se sont déplacées et que leurs routes migratoires s'en trouvent modifiées. Outre les animaux, ces modifications des champs magnétiques influencent aussi beaucoup les émotions des humains expliquant la recrudescence des faibles du haut.

Ce phénomène est comparable à celui des phases de la Lune perturbant le comportement de certains. Lorsqu’elle se rapproche de la Terre, le champ magnétique de notre planète est légèrement perturbé et influence particulièrement les humains qui sont déjà en état de déséquilibre ou d'instabilité émotionnelle.

Cette perturbation les déstabilise au point que leur comportement habituel peut changer radicalement. Imaginez donc ce qui se passerait si le champ magnétique de toute la planète se modifiait subitement… Dans certains cycles, les deux grosses dames de notre système solaire jouent un rôle déterminant. Suivant l’alignement de Jupiter et Saturne, elles déclenchent ou non des tempêtes magnétiques et des taches solaires. Ainsi, ces deux planètes influent sur le Soleil.

Le cycle 24 fut intense, ces planètes ayant eu pour effet de stimuler FORTEMENT les éruptions solaires au moment où précisément, le 24e cycle du Soleil atteignait son MAXIMUM. Tout ceci est une énorme chambre d’échos où les « deux grosses » donnent le rythme au Soleil qui, par redondance, vient ensuite jouer de la harpe sur le bouclier magnétique polarisé de notre bonne vieille Orange bleue, entraînant un changement de la localisation des pôles géographiques. On sait que les pôles Nord et Sud du champ sont susceptibles de s’inverser.

Les laves solidifiées sont là pour en témoigner puisqu’elles pointent alternativement vers les régions australes ou boréales.

Depuis quelques décennies, on a d’ailleurs observé l’extension croissante d’une anomalie du champ magnétique dans l’Atlantique Sud. Il y a environ un siècle, le génie Nicolas Tesla avait mis en évidence un phénomène de vibration électromagnétique au niveau terrestre.

Cinquante ans plus tard, un scientifique du nom de Schumann lui a tendu la main en analysant le phénomène. Il a mis au point un modèle mathématique permettant d’expliquer ce phénomène vibratoire composé d’ondes complexes que l’on peut décomposer avec une onde de base d’une fréquence de 7.83Hz, et d’une série d’harmoniques, multiple.

Cette vibration est souvent vue comme le battement de cœur de la terre. L’atmosphère sous l’ionosphère (à environ 60 km d’altitude) se comporte comme un guide, une chambre d’échos, et le phénomène observé est lié à la propagation des ondes à travers ce guide. Certains affirment que la fréquence de 7,83Hz n’avait pas bougé depuis des millénaires, et que depuis 1987, elle est passée à 12Hz ! Ainsi, les battements de cœur augmentent depuis.

Coïncidences ou hasard, sachez que le projet HAARP qualifié longtemps de théorie « complotiste » a vu le jour dans les années 90.

Rappelons également que ce projet permettrait de contrôler le climat et bien plus grâce à l’utilisation d’ondes très basse fréquence (en 2004, des essais ont permis d’allumer un point vert dans le ciel, visible à l’œil nu). Et en février 2005, rebelote, la lueur verte s'est rallumée. L'explication donnée à ce phénomène inattendu est que le signal radio (pulsé) avait dû amplifier localement la puissance de l'aurore boréale. Ne pensez pas que je m’éloigne de mon sujet, loin de là !

Les fréquences émises par le cerveau varient en fonction de son activité : Les ondes bêta (12-45Hz), sont émises par le cerveau à l’état de veille, et également pendant le sommeil paradoxal (phases oniriques du sommeil). Les ondes alpha (8-12Hz), sont émises dans un état de relaxation légère (au repos, les yeux fermés). Les ondes thêta (4-8Hz), sont émises pendant l’endormissement, pendant la première phase de sommeil lent (c'est-à-dire non paradoxal), et également pendant la relaxation profonde (méditation, hypnose, ...). Quant aux ondes delta (0,5-4Hz), elles sont émises par notre cerveau durant le sommeil profond.

Retenez bien que les états de transes profonds permettent d’obtenir ces ondes delta, mais difficilement à cause du risque d’endormissement. Reste cette bande de 8 à 12 Hz correspondant à la fréquence de l'onde alpha du réseau neural, fréquence qui correspond à celle de résonance de la Terre (fréquence de Schumann).

Conclusion : le rythme alpha de notre cerveau est très proche de celui que la terre produit et qui est appelé champ Schuman (7,83 hertz). Cette relation entre le champ magnétique terrestre, l’accélération de la fréquence de résonance et le cerveau humain, nous démontrent, que nous le souhaitions ou pas, que les choses bougent...

Lorsque les astronautes rentraient de leurs missions spatiales, ils avaient tous de sérieux problèmes de santé. En effet, lorsqu'ils volaient au dehors de l'Ionosphère, il leur manquait cette fréquence vitale de 7,8 Hertz. Pour résoudre ce problème majeur, on installa à bord des vaisseaux de l'espace des générateurs d'ondes de Schumann artificielles.

La NASA a, sur ce sujet, multiplié les études et prouvé que si l'on enferme quelqu'un dans un bunker totalement isolé magnétiquement, de graves problèmes de santé surviennent rapidement accompagnés de rythmes cardiaques complètement anarchiques. Dès que l'on émet des pulsations de 7,8 Hertz à l'intérieur, immédiatement les conditions se stabilisent.

Notons encore que beaucoup de problèmes cardiaques surviennent durant les tempêtes électromagnétiques sur Terre ; ils sont dus aux perturbations de ces ondes RS ou onde Schumann. Actuellement, toutes les recherches faites sur la RS indiquent que la fréquence de base de la RS a augmenté dangereusement créant une menace pour toute la Biosphère et pour la santé et l'avenir de l'espèce humaine.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/08/de-la-mythologie-a-couillonavirus-partie-trois.html

Voir les commentaires