Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PETITE REFLEXION ENTRE DEUX TOURS DE MANEGE (Suite et fin)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Je termine l’article précèdent en déclarant que l’Occident oxydé par ses excès en tous genres tente désespérément de sanctionner la Russie pour qu’elle se soumette économiquement, mais il ne réussit qu’à faire monter les prix de l’énergie, des matières premières et des denrées alimentaires pour lui-même. Les banques centrales n’auront d’autre choix que de faire marcher la photocopieuse pour payer tout cela. Pendant ce temps-là, la Russie fait dans le concret, le tangible, elle lie le rouble aux prix des matières premières par le biais d’une parité or mobile, et la Chine n’est pas en reste.

Face au vieux pédophile rhumatisant, elle joue au Kung Fu, elle a parfaitement compris le jeu inflationniste de l’Occident en stockant des matières premières et des céréales essentielles au cours des deux dernières années et en laissant sa monnaie monter par rapport au dollar. Bref, Chine et Russie ne se sont pas invités au bal inflationniste occidental. Voila pourquoi le dollar va y laisser ses dernières plumes d’aigle moribond.

Mais tout ceci était déjà prévu dans le The Economist des Rothschild en 1988. Cela fait partie du PLAN. C’est le dollar et les monnaies occidentales, et non le rouble, qui auront le plus de mal à faire face à la fin de cinquante ans de financiarisation de l’économie.

Les événements actuels marquent le passage d’une économie mondiale basée sur le dollar et garantie par des actifs financiers à des monnaies adossées à des matières premières. Donnant tort au vieux Kissinger, c’est la finance pure qui est remplacée par CELLE des matières premières.  Avec en toile de fond une Amérique qui vient de se faire harakiri en croyant encore à tort en sa propre puissance en sanctionnant la Russie et les oligarques de Poutine.

La conséquence est une bataille finale dans la guerre financière qui se prépare depuis des décennies. Au passage observez-bien les deux cavaliers de droite faisant partie de la couverture de The Economist 2019. La couronne ou "Corona" et un cavalier couronné avec une tête à la Didier Raoult. Et après cela certains diront encore que tout cela n'est pas PILOTE !

On ne sanctionne pas un ours bodybuildé à la caverne emplie de victuailles et parfaitement chauffée surtout lorsqu’il est "copain comme cochon" avec un panda aussi gras que lui. La réponse de la Russie est donc dévastatrice pour le système financier occidental. En insistant sur le fait que les paiements pour l’énergie ne seront acceptés qu’en roubles, elle met fin à l’ère du dollar fiduciaire qui a régi le monde depuis la suspension de Brettons Woods en 1971, jusqu’à aujourd’hui.

Souvenez-vous, pour les plus « vieux », lorsque le roublard Nixon, déjà les poches trouées avait, il y a plus de 50 ans, remplacé l’or par du papier cul vert Horus nommé dollar. Remarquez qu’il portait déjà en son sein l’emblème du chaos qu’il saurait un jour (maintenant) apporter à la planète entière. Un chaos et une date en chiffres romains : 1776. Pour faire simple, dès 1971, l’actif de réserve mondial devenait du papier chiotte garantissant aux Américain un regain de prospérité sur le dos des autres : nous.

Je joue souvent avec les chiffres et les nombres dans mes articles et concernant le nombre 1776, comme indiqué dans l'article 1, notre Macaron national nous l'a mis dans les dents, "ni vu ni connu" à une certaine date. Il a l'habitude de jeter à la face des "gueux" des choses qui leur échappent style :

Il aime s'afficher sous un pyramide ou nous flasher de jolis 666. Mais là, À MON SENS, le Nouvel Ordre Mondial a vraiment débuté le samedi 14 mars 2020 à minuit, l'heure du crime et surtout du premier confinement. En 2017 le cinéma effectué par notre petit Jupiter avec son ombre projetée sur les murs du Louvre sur le parvis des pyramides  m'avait déjà alerté, m’incitant à écrire « Lettre à ma France » https://vecteur-douceur.over-blog.com/2018/09/lettre-a-ma-france-reedition.html

Là, durant la première période de couillonavirus, c’est un Macron se positionnant comme leader dans une interview au Financial Times contre le Covid-19 qui annonçait un moment de vérité pour l’EuropeNotre amoureux des pyramides s'était fait l'écho de celle figurant sur le dollar et surtout de la date figurant à sa base : MDCCLXXVI pour 1776.  Il œuvrait déjà pour ses maîtres !

Ce samedi 14 mars, à la 1776e heure calendaire échue nous allions assister en direct à la naissance du N.O.M. à la 1776e heure astronomique réelle. Cette date qui figure depuis des lustres en chiffres romains sur le dollar de la Nouvelle Atlantide amériCaïne.

Cette Révolution américaine allait, 13 années plus tard, nous donner celle de 1789 où nous deviendrions toutes et tous "libres et égaux" en droit au sein d’une Ripoublique d’Isis qui nous cache bien des choses. Une République Française phagocyté par une Franc maçonnerie régnant depuis sans partage. "R" et "F18e et 6e lettre de l’alphabet.

18 (3x6) ou 18x 6 qui font 108. Sachant que 1 + 2 + 3 +... + 35 + 36 = 666 ou que 36 + 36 + 36 = 108 ou 62+62+ 62

Je sais ça parait dingue, mais c’est leur manière de raisonner en singeant les Ecritures ! Ainsi en rajoutant 13 (le nombre de la trahison biblique) à 1776, année de création de la nouvelle Babylone ou Atlantide, comme vous voudrez, nous obtenons l’année d’une autre trahison : celle de 1789 et de sa République maçonnique, antichambre du Nouvel Ordre Mondial.

Mais revenons à nos moutons !

Après les années 70, et la volatilité des devises, des taux d’intérêt et des actifs financiers, nous sommes entrés dans le Monde des Bernard Tapis, celui d’une financiarisation croissante. La récession du début des années 1980, affectant de nombreux pays développés à la fin des années 1970, a ouvert la voie aux produits dérivés réglementés et les années 90 ont vu l’essor des fonds spéculatifs.

Cette évolution a été suivie d’une explosion des produits dérivés non réglementés, une folie de milliards de milliards jusqu’à la faillite de Lehman, en 2008. Depuis lors, les photocopieuses se sont emballées, créant une bulle d’actifs financiers qui dépasse tout ce qui a été vu dans l’histoire des excès financiers.

Désormais, tout cela touche à sa fin avec l’insistance de la Russie pour que les importateurs de son énergie paient en roubles et non en dollars ou en euros. C’est un développement significatif, un défi direct au rôle du dollar. La bulle financière fortement gonflée marque la fin d’une époque. Elle aura duré cinquante ans.

Toutes les banques centrales occidentales qui se sont livrées à l’assouplissement quantitatif ont le même problème. Cette bulle ne laissera guère plus que des économies vidées de leur substance et des millions de pauvres plus pauvres que jamais et rejoint par une classe moyenne atomisée.

En fin stratège, Poutine s’est inspiré de l’accord conclu en 1973 entre Nixon et Kissinger et les Saoudiens, qui prévoyaient de n’accepter que des dollars américains pour le paiement du pétrole, et d’utiliser son rôle dominant au sein de l’OPEP pour obliger les autres membres à faire de même. Désormais c’est Poutine et son rouble qui donne le rythme et même l’Arabie saoudite s’y plie, remettant symboliquement en cause l’accord Nixon-Kissinger sur les pétrodollars.

Et c’est là que j’en reviens aux Verts, un autre virus contre lequel je vous mets en garde depuis longtemps. L’écologie faisant partie intégrante du plan destiné à nous euthanasier en même temps que nos économies, il convenait d’en faire une vraie religion avec ses saints, ses martyrs et ses ouailles.

L’Occident, c’est-à-dire l’Amérique, l’UE, la Grande-Bretagne, le Japon, la Corée du Sud et quelques autres pays kamikases, s’est jeté la tête la première dans une stupidité stratégique. En éliminant progressivement les combustibles fossiles impossibles à remplacer entièrement par des sources « d’énergie vertes », une énorme pénurie d’approvisionnement en énergie est apparue et va finir de tous nous ruiner.

Et c’est avec un zèle presque religieux, sans doute inspiré par Sainte Greta, que l’Allemagne a supprimé sa production nucléaire. Non seulement l’ensemble des membres du G7 n’étaient pas préparés à un retournement de situation de la part de la Russie avec sa passe roublarde, mais ils n’ont pas trouvé de réponse adéquate.

Pourquoi ? Parce qu’il n’y en a pas, et nous allons prochainement nous geler le cul. Et au milieu de tout ce Bazard les plus cons c’est qui ? C’est nous les Européens qui avons désespérément besoin de l’énergie russe, ce qui n’est pas le cas de l’Amérique. L’Europe ne peut pas se permettre de soutenir inconditionnellement la politique d’un oncle Sam sénile autant que pédophile.

C’est là que Poutine nous attend au virage ! l’UE se passera du gaz russe et le fera quand tous dans l’UE seront morts ; mais tout le monde est content, car trop prostré par la boite à coucou, les vaccins et les médicaments.

Tout le monde s’en fou et pense à ses prochaines vacances et à l’endroit où il a planqué les œufs de paques pour sa progéniture. Reset, transhumanisme, écologie, ce qu’on voudra, il y en a bien un qui aura notre peau. Mais MIRACLE, il existe encore les élections et l’homme ou la femme providentiel pour nous sauver du marasme. Car nous ne sommes qu’au début de cette réinitialisation, au début du temps du vaccin qui, entre deux famines, sera renforcé par le trio hystérique la hyène-Breton-Lagarde par une identité numérique vers laquelle les cons se rueront ; car ils sont en forme les cons. Il n’y en a jamais eu autant.

Bien entendu, des naïfs croient que tout va mieux ailleurs. Avec des confinements incessants en Chine, des famines et des émeutes un peu partout, je vous souhaite du plaisir. Voyager devient un cauchemar voulu, un parcours du combattant voulu, car en voyageant vous polluez bandes de pauvres de la middle Klass. On ne rigole ni pour vous vacciner, ni pour vous tester ni pour vous confiner. Bref Bill le coyote et son OMS ont gagné et ils transforment tout voyage en cauchemar absolu.

Quant à l’Europe d’une Hyène hystérique, c’est devenu un cloaque où l’on va se geler le cul en crevant la dalle avec ou sans Macron, avec ou sans Marine, car ils veulent nous y faire mourir dans leur beau camp de concentration électronique.

Alors certains dirons en ayant lu ces 4 articles : « Pourquoi vient-il nous faire chier celui-là s’il n’a pas de solution !? » La seule planche de salut ce n’est bien sûr pas l’élection pestilentielle de cette année. Certes, sortir Macron semble possible. J’aimerais le voir dégager, c’est sûr ! Mais PERSONNE au pouvoir ne changera la donne. C’est bouclé et surtout C’ETAIT ECRIT DEPUIS BIEN LONGTEMPS.

De toute façon Darmanin a autorisé les machines à voter Dominion dont le PDG est en prison. Ce sont les mêmes qui ont permis à Biden de voler les élections à Donald Trump.

Alors vous voyez bien comme les dés sont pipés ! Déjà en 2017 nous avions eu un Macron élu au second tour avec 66.06% des voix : un clin d’œil d’Horus des satanistes. En 2022, au premier tour, nous avons un Macron qui passe avec 28,6% des voix ! 28.6 pour un 28 juin peut-être ?  Que nous réserve peut-être le Deep State pour un 28 juin prochain ?

Voila des années que je vous explique que nous avons affaire à des satanistes prêts à tout afin d’instaurer leur NOM. « C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six. (Apocalypse 13 :18)

Des 666, ils en mettent partout (relisez mes derniers articles). Le lundi 27 juin à minuit, nous serons à la fin de la 648e heure du mois. 18 h de plus nous amènent au mardi 28 juin à 18 h, 18h pour les hommes et 19 h en temps réel astronomique.

À 18h le mardi 28 juin 2022, nous serons à la 666e heure du mois de juin 2022. Que nous prépare encore cette bande de salopards, sachant que les 28, 29 et 30 juin correspondent aux 3 derniers jours de présidence Française de notre Jupiter à l'Europe.

Vous savez, celui qui avait déclaré ceci en 2020 : « Je crois que notre génération doit savoir que la bête de l’événement est là. Elle arrive. Et qu’il s’agisse du terrorisme, de cette grande pandémie ou d’autre choc. Il faut la combattre quand elle arrive avec ce qu’elle a de profondément inattendu, implacable. Il faut le faire en restant conforme à ces principes et ne rien céder mais en étant disponible à l’événement pour qu’advienne quelque chose de nouveau. »

Emmanuel Macron...

LES HOMMES DE L’OMBRES PENSENT GAGNER, RASSUREZ-VOUS, IL N’EN SERA RIEN !

Humainement, il faudrait une révolte sensationnelle, intégrale ; une révolte de gilets jaunes qui lâcheraient ce système qui ne marche plus et qui n’a jamais marché d’ailleurs. Il fut mis en place, dès 1789, pour remplacer un roi par une bourgeoisie qui n’a fait que se goinfrer sur le dos des mêmes : les ex-gueux devenus des salariées, esclaves des temps nouveaux.

Il n’est pas venu le temps des cathédrales d’Isis mais celui où il faudrait décourager définitivement l’adversaire de l’ombre, le politique, le bureaucratique, le journalistique. Mais cela n’arrivera pas ni grâce aux urnes ni sans. C’est plié, et il est temps de regarder loin, non pas vers l’horizon, mais vers le HAUT (le spirituel) vers Le Seul qui puisse nous venir en aide. Je ne crois pas en l’homme, je n'y ai jamais cru ! Je n’attends rien des hommes, j’attends tout de mon Créateur, et avec PATIENCE.

Je sais qu’en lisant ces lignes certains, beaucoup trop, vont me détester ou se moquer. Je m’en tape le coquillard !!

Alors urne ou pas, que Dieu garde celles et ceux qui comprendront mon propos.

Fin.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Voir les commentaires

PETITE REFLEXION ENTRE DEUX TOURS DE MANEGE (partie 3)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Pour que l’oligarchie mondialiste puisse effacer toute trace de ses méfaits de l’histoire écrite, il lui faut un moyen, un exemple. Cette technique relève encore et toujours de l’ingénierie sociale qu’applique le pouvoir sur les peuples, et depuis des milliers d’années (Babylone). Ainsi, parce que le peuple en a parfois marre des élites malfaisantes, l’oligarchie laisse un populiste arriver au pouvoir, puis elle le liquide. Ne soyons pas dupes, tout est verrouillé et les satanistes ont plusieurs coups d’avance.

Alors oui, faire monter la « vague marine » et même faire élire Marine est la meilleure chose qui puisse arriver au système. La bourse et l’immobilier écroulés pour un temps assez bref serviront leurs sombres intérêts mercantiles. Le chaos de l’élection serait telle la vague Marine : imparable.

Donc le système veut la faire élire. Tel est son intérêt : crever l’abcès populiste une fois pour toute. La France aurait des taux d’intérêts pour rembourser sa dette qui monteraient le soir-même plus haut que la vague. Nous aurions une révolution dans la rue, une rébellion de la fonction publique, une fuite monstrueuse de capitaux. Mieux que cela, l’OTAN dans laquelle Sarkozy s’était empressé de nous réintégrer nous ferait bien vite les gros yeux.

Et avec deux jours de munitions et un char sur trois en état de marche, nous n’irions pas loin. Sans oublier les attentats qui péteraient dans tous les coins.

Voila pourquoi l’Etat profond veut Marine ! Jacques Attali, le sbire de la loge des loges, n’avait-il pas déclaré que le prochain président serait une femme ?

Comprenez-le bien ! si personne ne semble à sa place en ce monde-démon, si les plus compétents se trouvent relégués EN CUL DE BASSE FOSSE pendant que de sombres ignorants passent sans arrêt à la télé (boite à coucou), c’est à dessin, celui de leur Ordo-Ab-Chaos. Ils veulent coûte que coûte instaurer leur NOM mais avant, il faut faire table rase du passé (Great reset).

Voila pourquoi il convient de continuer à vacciner alors que les constats accablants concernant les effets secondaires s’amoncellent. Même si les injections d’ARNm conduisent uniformément au syndrome de déficience auto-immune. Augmentation alarmante des cas de cancer, des lésions cardiaques, des lésions organiques, des lésions neurologiques graves, tout cela constitue du pain béni pour une oligarchie eugéniste ne souhaitant que 500 millions d’esclaves à leur service sur Gaïa.

Il convient d’inverser les valeurs afin que le plus sensé des hommes n’y retrouve plus ses idées. Voila pourquoi les plus mauvaises décisions se doivent d’être prises par pléthore d’incompétents payés à grand frais sur les impôts des pauvres. La dernière bévue monstrueuse est l’intox de la Russie en Ukraine. La confusion des esprits à ce sujet semble avantageusement amplifiée ici pour couvrir les développements tragiques du mélodrame du vaccin Covid-19 et d’autres tourments domestiques.

Tout porte à croire que les dirigeants de l’OTAN voulaient que cette guerre se produise de la pire des façons. Ils ont mis en place les provocations dans le Donbass et nous avons laissé faire. Maintenant, nous nous tenons à l’écart, pleurant des larmes de crocodile, prétendant aider tout en sabotant les pourparlers de paix.

Nous envoyons de l’argent et des armes aux nazis ukrainiens. Comme je l’ai écrit dans un précédent article, les USA sont prêts à faire la guerre à la Russie jusqu’au dernier européen tout en continuant à importer du pétrole russe.

Poutine prévenait l’OTAN depuis des années concernant les accords signés et non respectés. Les Américains n’ont fait que phagocyter l’Ukraine afin d’encercler toujours davantage l’ours russe qui, pendant longtemps, n’a fait que grogner avant de se décider à mordre avec modération.

Poutine était prêt à nous vendre du gaz et du pétrole pas cher. Au lieu de cela, l’Europe a continué à lécher le vieux cul de pédophile de Biden en installant toujours plus de laboratoires biologiques P4 et de rampes de missiles en Ukraine. Au lieu de l’incendier, nous ferions donc mieux de dire merci à Poutine car lorsque le vent tourne, et il le fait souvent, une arme biologique destinée aux Russes pourrait bien venir nous friser les moustaches autrement plus que couillonavirus.

C’est je t’emmerde en permanence, mais je te sanctionne si tu râle ! Comment ces sanctions fonctionnent-elles ? Pas de carburant pour l’industrie allemande… plus d’engrais … plus de métaux pour fabriquer des pièces de machines pour l’Europe et l’Amérique… l’Europe et les Etats Unis ont exclu la Russie du système international de compensation des paiements commerciaux (SWIFT). De quoi pousser Poutine à recourir à l’or pour garantir le rouble. Traduction : le système de monnaie fiduciaire de Brettons Woods qui assurait depuis la fin de la Second Guerre Mondiale l’hégémonie mondiale de l’oncle Sam est en panne. Il laisse l’Occident à poil. C’est la Russie qui en sort gagnante.

« Le Grand Échiquier », dont je parle souvent, est un livre écrit par Zbigniew Brzezinski, l'ancien conseiller diplomatique du président américain Jimmy Carter. J’explique dans « Tonton Malthus est revenu », qu’avec Henry Kissinger, Samuel Huntington et Francis Fukuyama, Brzezinski fut l'un des grands théoriciens de la recomposition du monde au lendemain de l'effondrement de l'Union soviétique.

Brzezinski avait déjà écrit dans son livre que, sans l’Ukraine, la Russie ne deviendrait jamais la puissance N°1, mais qu’avec l’Ukraine, elle le pourrait et le ferait.

L’oncle Sam a voulu jouer aux échecs avec un sacré joueur (Poutine). Lorsque Brzezinski a écrit son livre, c’était une autre époque. Aujourd’hui, l’Occident oxydé n’a paradoxalement jamais été aussi seul avec la Chine qui a rejoint Poutine au lieu de prendre le train antirusse en marche.

En dehors du camp occidental, le monde refuse d’imposer des sanctions à la Russie ou même de diaboliser ce pays. Paradoxe des paradoxes, dans un accès inexplicable de masochisme, c’est l’Occident qui vient de scier la branche sur lequel repose depuis trop longtemps son gros cul humaniste.

Ainsi, pour en revenir au cœur de mon sujet, avec ou sans Jupiter, avec ou sans Marine, la vague, que dire, la déferlante de restrictions en tous genres arrive. Les gilets jaunes vont avoir de quoi se plaindre car depuis le début du mouvement, « l’oxydation » n’a fait que gagner du terrain en Europe. Un public inconstant ne tolérera pas le choc du coût de la vie une fois que les horreurs de l’Ukraine auront perdu leur nouveauté dans la boite à coucou.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite et fin ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2022/04/petite-reflexion-entre-deux-tours-de-manege-suite-et-fin.html

Voir les commentaires

PETITE REFLEXION ENTRE DEUX TOURS DE MANEGE (partie 2)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Cette crise artificiellement voulue allait continuer à provoquer des incertitudes sur les marchés pendant des années. Les banques centrales avaient injecté des dizaines de milliers de milliards de dollars de mesures de relance dans le système, juste pour le maintenir en vie. Bref de quoi zombifier l’économie par le biais de la dévaluation de la monnaie et l’inflation. Le tout devant évoluer jusqu’au moment où, dans les films d’horreur, les zombies se retourneraient contre nous, instant béni par les Banxters et dont eux seuls savaient exactement quand cela se produirait.

2008 serait donc pour les dingues du "Great reset", l’étape 1 du programme de réinitialisation. Ainsi, confiants dans leur plan, les globalistes commenceraient même à en dévoiler pudiquement la teneur. Et nous en revenons là à mon propos sur la grande Cricri et ses sept et ses reset. Arrive alors, telle la cavalerie, le nazi Klaus Schwab. La discussion de Lagarde au WEF de Davos s’est tenue à peu près au moment où tonton Klaus présentait son concept de 4e révolution industrielle à base de « poussière intelligente ».

Ce joli monde entièrement globalisé et à base de nanoparticules doit jouer en cœur et au rythme de l’Intelligence Artificielle (IA). C'est leur rêve fou d’un restant de gueux robotisé marchant au pas de la 5G et qui fait bander le vieux Schwab (sous viagra) et dont le crédit social à la chinoise ne constitue que la cour de récréation, un amuse-gueule pour multimilliardaires mégalomanes.

C’est au nom de cette « société globale » que travaille notre Macron national : un monde dans lequel les gens se tournent vers l’intelligence artificielle comme meilleur moyen de gouvernance. Schwab suggère même que les lois seront un jour dictées par l’IA et que les tribunaux seront dirigés par des robots.

Bien entendu, ce rêve fou nécessite une période de déconstruction économique. La grande réinitialisation est donc l’action du chaos inscrit sur le dollar vert Horus, et la 4e révolution industrielle, le résultat escompté : un nouvel ordre naissant à partir d’un chaos artificiellement créé par le biais d’un effondrement délibéré (objectif zéro covid en chine, usines fermées, pénuries de tout, guerres, révolutions et vraies pandémies causées par les vaccins).

« Réinitialiser » quelque chose, remettre les pendules à zéro, qu’est-ce que cela signifie vraiment ?

Les banques centrales nationales sont toutes membres du FMI et de la Banque des règlements internationaux et reçoivent leurs ordres de ces institutions. Ce que les globalistes veulent, c’est une centralisation économique globale totale, probablement par le biais du FMI. Ils manipulent déjà secrètement les économies depuis longtemps en utilisant les banques centrales nationales comme mandataires. Mais ce n’est plus suffisant, ils veulent désormais apparaître au grand jour comme les dirigeants « magnanimes » qu’ils pensent être style Bill Gates le vaccinateur fou.

N'oubliez jamais que tous ces salauds, pardon, ces philanthropes, veulent uniquement notre bien ! Style Warren, un grand ami et proche de Bill le coyote.

Pour parvenir à une banque centrale globale, ils doivent d’abord mettre en œuvre un plan de monnaie unique, un système de monnaie numérique global. Tout ce qu’il faut, c’est le bon type de crise pour inciter les peuples à s’y conformer.

Et c’est là déjà qu’au plus fort des blocages liés à couillonavirus et la menace de catastrophe économique, les globalistes ont commencé à suggérer que les DTS du FMI pourraient être utilisés comme un filet de sécurité pour les nations, avec des conditions bien sûr.

Désormais, alors que de nombreuses monnaies nationales sont en déclin et que le statut de réserve globale du dollar est de plus en plus remis en question surtout grâce à l’Ukraine, les globalistes vont saisir l’occasion pour proposer au public leur monnaie numérique comme solution dont les DTS constitueront le support tandis que les monnaies nationales resteront en circulation jusqu’à ce que le cadre numérique devienne omniprésent. Le tout étant lié à un passeport vaccinal faisant de vous le citoyen du futur ou un paria.

Selon le souhait des Davosiens, chaque individu dépendra d’une monnaie numérique qui supprimera toute confidentialité dans les échanges. Devient alors plus qu’évident l’intérêt de cette tyrannie covidienne qu’on nous a fait subir et qui n’est actuellement qu’en suspend afin de réélire note Jupiter national.

Malgré le fait que la crise du Covid-19 n’avait qu’un taux médian de mortalité par infection de seulement 0,27% selon des dizaines d’études officielles, les suppôts de Davos et autres Young global leaders de tonton Schwab éructaient en cœur face aux « dangereux » réfractaires au « vaccin ». Covid-19 leur donnait le droit de prendre le contrôle total de la vie des gens.

Je l’ai même écrit à de nombreuses reprises sur ce blog, Schwab annonçait, sourire aux lèvres, que la pandémie était le début de la « Grande Réinitialisation » et de la 4e Révolution industrielle, une parfaite « opportunité » selon ses dires et par le biais d’une dystopie médicale globale.

2022, c’est l’entrée du monde dans l’enfer mondialiste de Schwab. Chez nous, les deux tours, non pas du Seigneur des Anneaux, mais des élections, ne sont qu’un intermède avant les grandes manœuvres de Davos. Non vacciné ou refusant une énième dose, imaginez que ces nazis du 4e Reich aient le pouvoir de vous empêcher tout simplement d’accéder aux soins, de trouver un emploi, de faire vos courses et même d’accéder à votre compte ? Sans votre conformité à leurs exigences, l’accès aux nécessités normales de survie serait impossible. C’est la marque de la Bête !

Souvenez-vous des propos de ce Macron que beaucoup de Français s'apprêtent à réélire : "La Bête de l'avènement est là, et elle arrive."

C’est ce que veulent Macron et les siens eux qui travaillent pour les globalistes, comme ils l’ont ouvertement admis au début de la pandémie. Les passeports vaccinaux sont une introduction à cette horreur technocratique nous ramenant tout droit à une espèce de communisme à la Staline : l’économie de partage, mais pour les pauvres. Une sorte de société communautaire dans laquelle les gens vivent dans des logements réduits à leur strict minimum afin de satisfaire Gaïa MAIS ENCORE ET SURTOUT LE PORTEFEILLES DES RICHES.

Aucune intimité, tous les biens sont loués ou empruntés, la plupart des transports sont des transports en commun, tout, je dis bien tout, sera partagé ou emprunté. D’ailleurs, comme le dit le WEF de Schwab, vous ne posséderez rien et serez heureux. Au centre de cette folie, un furoncle contre lequel je vous mets en garde depuis longtemps : le « changement climatique » et sa sainte Greta entièrement vendue aux lobbys pollueurs.

Voilà pourquoi on emmerde Poutine qui voulait nous vendre du combustible pas cher, car le reset exige que nous réduisions notre niveau de vie à un niveau proche de zéro et que nous abandonnions l’idéal sacré de la propriété pour le bien de la planète.

Il n’y a bien entendu aucune preuve du réchauffement climatique causé par l’homme, mais ce n’est pas grave ! En effet, chacun possède chez lui cette boite à coucou capable de faire avaler des couleuvres, que dire, des anacondas. C’est comme ça qu’on fait croire à Mimil Glandu qu’en allant voter, il va assurer son avenir, que se faire injecter X fois une merde dans les veines c’est bon pour la santé, que les gentils nazis ukrainiens nécessitent qu’on fasse la guerre aux Russes, que le nuage de Tchernobyl s’est arrêté à nos frontières et j’en passe …

https://www.thebookedition.com/fr/tonton-malthus-est-revenu--p-381845.html    

Dans mon livre « Tonton Malthus est revenu », j’explique en détail comment les globalistes complotent pour utiliser l’environnementalisme comme excuse à la centralisation depuis au moins 1972, lorsque le Club de Rome a publié un traité intitulé « Les limites de la croissance ».

L’éminence grise de toute cette mascarade en sera un protégé des Rockefeller, le Canadien magna du pétrole Maurice Strong (1929-2015). Lors de son décès et prouvant que tout ce « beau monde » est lié, Klaus Schwab en fera les éloges déclarant qu’il fut durant des années son mentor, c’est dire !

Vingt ans plus tard, les globalistes publieront un livre intitulé « La première révolution globale ». Dans ce document, ils recommandent spécifiquement d’utiliser le réchauffement climatique comme véhicule : « En cherchant un ennemi commun contre lequel nous pourrions nous unir, nous avons eu l’idée que la pollution, la menace du réchauffement de la planète, les pénuries d’eau, la famine et autres, feraient l’affaire. Dans leur ensemble et leurs interactions, ces phénomènes constituent effectivement une menace commune qui doit être affrontée par tous ensemble. Mais en désignant ces dangers comme l’ennemi, nous tombons dans le piège, dont nous avons déjà averti nos lecteurs, à savoir confondre les symptômes avec les causes. Tous ces dangers sont dus à l’intervention de l’homme dans les processus naturels, et ce n’est qu’en changeant d’attitude et de comportement qu’on peut les surmonter. Le véritable ennemi est donc l’humanité elle-même.

Est-ce que ça devient enfin clair dans vos p’tites têtes !? Ils y présentaient déjà la solution du concept d’économie partagée comme s’il s’agissait d’une idée nouvelle et audacieuse. C’est le retour à l’ancien féodalisme. Vous devenez un paysan travaillant sur des terres appartenant aux élites, ou à l’État, et vous ne serez jamais autorisé à posséder ces terres parce que c’est « égoïste » et destructeur pour la planète. Le plus dingue c’est que ça marche et que des couples refusent même d’avoir un enfant pour ne pas polluer la planète ou autre fantaisie telle que les bouffer pour ne pas polluer (c’est vrai !).

La vérité c’est la leur, la pensée unique d’un LREM où l’on fait la chasse à des individus comme moi qui refusent d’intégrer les rangs des moutons. Inutile de vous dire qu’avec un crédit social à la chinoise, mon crédit de points s'envolera comme neige au soleil avec la rédaction d’un tel article « ordurier » pour l’élite désireuse de modifier notre mémoire culturelle au fur et à mesure.

Les grands médias appellent cela « théorie du complot » pendant que l’élite agit à la manière de Kaa en déclarant continuellement à une meute d’ahuris vaccinés « aie confiance », jusqu’au moment où, si nous ne faisons rien, l’on ne se souviendra même plus de ce que j’écris ici et où il n’y aura plus aucune preuve du plan de ce Reset. L’establishment en aura effacé toute trace de l’histoire écrite, ne laissant qu’un récit fantaisiste sur la façon dont le monde s’est effondré et dont une petite organisation de globalistes «visionnaires » l’a sauvé de l’oubli grâce à une nouvelle religion de la centralisation sur laquelle je reviendrai plus loin.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2022/04/petite-reflexion-entre-deux-tours-de-manege-partie-3.html

Voir les commentaires

PETITE REFLEXION ENTRE DEUX TOURS DE MANEGE (partie 1)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

À toutes celles et à ceux qui cherchent désespérément leur chemin entre les deux tours d’une élection pestilentielle, je propose modestement ce fil d’Ariane. En quatre articles, il vous permettra, je l’espère modestement, d’y retrouver vos p’tits, votre esprit, et surtout je l’espère de ne pas y perdre votre âme.

Cordialement.

Olivier

Je m’y suis jusqu’à présent refusé tant ces élections représentent une sinistre pantomime, mais dans pantomime, il y a « PAN » qui nous ramène à un Baphomet, idole des FM, que je déteste par-dessus tout.

Je vais donc, à contrecœur, me plonger un instant dans cet infâme marigot électoral. Le seul intérêt de l'entre-deux-tours est de nous dévoiler les sales bestioles qui, jusqu’alors, y nageaient en eau trouble et qui ne veulent absolument pas qu’on les extrait de leur bourbier LREM.

Ainsi nous assistons à un formidable déferlement de haine réactionnaire contre le peuple sous la plume ou dans la bouche des macronistes au sens large, c'est-à-dire de tous ceux qui appellent aujourd'hui à « faire barrage au Rassemblement National ». Pour eux c’est : « Votez Macron ou nous allons tous mourir dans les flammes de l’enfer ». En effet, ce qui caractérise le mieux le macronisme aujourd’hui, c’est un discours de caste où le débat d’idées est remplacé par le mépris de l’autre.

On peut y faire un parallèle avec la poupée Biden et l’OTAN qui "sent la rose et le jasmin" contre un "vilain" poutine, l’ogre russe « responsable » de toutes les turpitudes qui viendront bien à propos suite à ces élections guignolesques. C’est pratique la démagogie ! C’est la rhétorique du riche qui vient se heurter à celle du pauvre qui, pour lui, n’en possède aucune.

Ainsi, comme je l’annonçais il y a déjà cinq ans dans « Lettre à ma France » en mettant en garde le coq français contre l’ogre qui venait d’arriver au pouvoir en pérorant sous l’œil d’une pyramide à 666 facettes puisqu’élu à 66,6% des suffrages, le macronisme, constitue cette réaction bourgeoise contre le peuple : un fascisme bourgeois ordinaire qui refuse de dire son nom.

Macron a fait glisser la « République » de l’inégalité dans autre chose d’encore plus inégalitaire : un marigot, une eau saumâtre où le Français est destiné à se noyer.

Mais dans cette « autre chose », ceux qui « savent »; toujours les mêmes, ne supportent pas que les opprimés puissent avoir une quelconque revendication soit elle amplement justifiée. Il est alors normal de leur lâcher des hordes de robocops décérébrés prêts à tout, même et surtout gazer et violenter des vieux, des handicapés, des femmes et des enfants. C’est ça la Macronie, et c’est pour eux normal !

C’est pour eux une religion, une dynamique réactionnaire de cette caste mondialisée qui exprime son exécration d’un peuple amoureux de sa souveraineté et hostile aux valeurs dominantes. Le gueux réfractaire doit donc être brûlé en place publique.

Cette bourgeoisie exècre ce refus de l’Europe, cette revendication franchouillarde, et cette affirmation identitaire traditionnelle. Les hauts dignitaires de cette Ré-publique se prétendent détenteurs d’une laïcité à la Vincent Paillon alors qu’en fait, ils sont tous porteurs d’une nouvelle religion réduite à une répétition de mantra : une pensée unique est déviante.

Il faut faire barrage au Rassemblement National parce qu’il est contre (ou prétendument tel) l’Europe, l’immigration, la diversité, l’écologie. Aucun ne va expliquer pourquoi, c’est beaucoup plus simple que ça ! Il suffit de dire que c’est anti-macron pour résumer le débat, que ça vient atomiser cinq années de « progrès sociaux », etc., etc. Progrès, mais pour qui ? Pour des « Edouard Leclerc » qui pérorait encore, il y a peu, qu’on devait fermer les magasins à tous les récalcitrants au vaccin covid et les laisser crever de faim, avant que de retourner sa veste sous la pression médiatique ?

Ainsi devons-nous nous donner les moyens de revenir avant la charnière temporelle de mars 2020. C’est le moment où notre « chef de guerre » a rabâché 6 fois que nous l’étions contre un ennemi invisible, tout en profitant de l’occasion trop belle pour nous museler définitivement tout en bavant devant un système pire que le crédit social à la chinoise. Il faut mettre fin à cette fête à neuneu organisée par Davos. Lorsqu’une fête est terminée, on balaie, on ramasse les cotillons, les serpentins et on balance tout à la poubelle. Balançons-donc tout l’arsenal juridique mis en place par Macron afin de pouvoir respirer un bon coup.

Le temps n’est plus à l’idéalisme, mais au pragmatisme face à une élite eugéniste. Je ne crois nullement en l'humain, la suite de ces articles vous le prouvera. JE SUIS PRAGMATIQUE. Je m'en tiens au FAIT et refuse de mourir empoisonné par des eugénistes psychopathes.

Ils veulent notre peau et celle de nos enfants, éradiquons-les des urnes. Nous sommes arrivés à un point d’inflexion de l’histoire, l’ère de la mondialisation libérale est terminée. Sous nos yeux, un nouvel ordre économique mondial est en train de se former, c’est celui que je dénonce depuis douze ans dans mes livres. J’y ai consacré moult articles sur ce blog, j’ai entendu pour la première fois l’expression « Grand Reset » en 2014.

Christine Lagarde, élue à la tête du FMI durant son 666e mois d’existence, nous avait alors donné une leçon de kabbale à base de « sept ». Nous sortions tout juste d’un événement qui avait mis le feu à la planète : la crise des subprimes. Elle avait touché le secteur des prêts hypothécaires à risque aux États-Unis à partir de juillet 2007. Avec la crise bancaire et financière de l'automne 2008, ces deux phénomènes inauguraient la crise financière mondiale voulue de 2007-2008.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2022/04/petite-reflexion-entre-deux-tours-de-manege-partie-2.html

Olivier

Voir les commentaires

LA HYENE

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Bourla, bourre là pas ?

 

Bonjour à mes lecteurs habitués ainsi qu'aux nouveaux,

J’espère que vous ne m’en voudrez pas trop mais j’ai éprouvé le besoin d’effectuer mon p’tit « reset » à moi. Devant tant d’informations nauséeuses, mon petit estomac de chrétien s’est soulevé et j’ai éprouvé le besoin d’aller respirer un grand coup loin de ce monde-démon qui pue vraiment la merde à tous les étages.

En effet que dire ou écrire de plus devant les frasques d’un « méchant poutine » et de ses troupes, tous "violeurs d’enfants", alors que de l’autre côté (l’Otan) ça sent la rose et le jasmin ? Que dire ou écrire de plus devant le résultat « magistral » d’une vaccination qui aura éradiquée ce "méchant virus" en laissant sur le carreau des milliers de nouveaux cardiaques qui s’ignoraient, en laissant apparaître comme par miracle des cancers en rafales et des maladies auto immunes qui se multiplient désormais comme les pains et les poissons d’un dénommé Jésus.

Mais là, je reviens, et je remets les mains dedans ! Aujourd’hui, nous allons aborder la merde, celle de l’hyène.

Les petits toutous de Davos remuent toujours la queue dans le même sens, et aux ordres des cabinets conseils. En France nous avons celui qui emmerde une catégorie de Français tout en espérant se faire réélire avec Mc Kinsey qui, en coulisse tire les ficelles pour le Deep State.

En Allemagne, moteur économique grippé d’une Europe désœuvrée, à l’agonie, nous avons sa copine Von der Leyen, elle aussi biberonnée durant longtemps par Davos. Avant que de sévir à Bruxelles en espérant tous nous vacciner et toucher au passage des rétrocommissions colossales, elle a dirigé le ministère allemand de la Défense, celui-ci a accumulé de GROS problèmes de gestion, les dizaines de millions d'euros dilapidés sans contrôle pour payer des consultants style Mc Kinsey, conseillers et autre sous-traitants privés.

« Il y en a pour près de 100 millions », affirmait il y a peu l'hebdomadaire Focus en se basant sur un rapport d'enquête qui vient d'être rendu public et qui s'avère « dévastateur » pour l'ex-ministre, l’hyène qui sévit désormais sur nos vies d’Européens en sursis.

Un an de travail a été nécessaire afin de démêler l’écheveau des crapuleries ministérielles, et les conclusions des députés Verts, libéraux-démocrates et du Parti de Gauche sont accablantes pour l’animal politique. Elles sont reprises également par Der Spiegel qui déclare : « Sous Ursula von der Leyen, la gestion du ministère était "un échec complet", dixit le rapport, avec des procédures de contrôle des contrats de consulting qui n’étaient pas respectées, et cachaient souvent des liens de copinage, de connivence entre hauts fonctionnaires et lobbyistes privés. »  

Des copinages qui ne sont pas sans rappeler ceux qui émaillent le quinquennat désastreux de celui qui, chez nous, aimerait bien remettre le couvercle pour cinq années supplémentaires de supplices pour le peuple français. C’est qu’il en fallait des conseillers pour expliquer à notre Véran véreux de la santé comment piquer et empoisonner plus de 65 millions de Gaulois.

Essaie donc toi, mon ami, de ne pas payer tes impôts ! Tu verras alors une horde de fonctionnaires éructer et débouler sur ta vie pour te mettre à poil. Alors que chez ces gens-là, monsieur, « On n'pense pas, Monsieur, On n'pense pas, On prie… » Satan de venir à son secours par le biais de ses sbires dévoués : les Klaus Schwab et compagnie … Et comme disait si bien Coluche, « ils osent tout. »

La désormais présidente de la Commission européenne s'en est toujours sortie, jusque-là, en disant que les décisions n'étaient pas prises à son niveau, qu'elle ne savait pas et donc qu'elle ne pouvait en être tenue responsable. Le rapport d'enquête de l'opposition DIT TOUT LE CONTRAIRE.

Pire encore, elle a semblé tenter de faire obstruction à l'enquête parlementaire. Puis, on le comprend désormais aisément, l’hyène a pris la poudre d’escampette vers Bruxelles, terre d’élection des magouilleurs non élus en tous genres.

Un pays où l’on vend son âme aux lobbys contre FORTE rétribution. Elle est désormais rattrapée par la dure réalité car il est clair que, tout comme chez nous en France, elle a laissé entrer les parasites que sont les consultants privés et à grands frais, tout en touchant au passage moult royalties. Ils ont ainsi pu faire leur nid au ministère de la Défense.

Bref, tout comme Macron a su donner les clés du pays aux lobbys, elle a donné les clés de la Défense nationale, à travers ces lobbyistes, aux intérêts des grandes compagnies du secteur de l'armement en particulier. Et désormais, ces individus veulent un retour sur investissement, une bonne guerre mondiale. Suivant leur modus operandi (leur Ordo ab Chaos) le coronavirus et les vaccins ne marchent pas assez vite afin d’éradiquer plus de 7 milliards de gueux. Il convient donc de passer aux « choses sérieuses » : pénurie de tout et une BONNE GUERRE MONDIALE.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

 

 

Voir les commentaires

CES DEGENERES QUI NOUS MENENT AU CHAOS (partie quatre)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Décidément, entre Macron, Trudeau et Zelenski, les dirigeants mondialistes, c’est tout un programme ! Ne serait-ce que Trudeau qui, en juillet 2016, en Premier ministre très progressiste, se déhanchait en sweat-shirt rose ouvert s’éclatant pendant la gay pride à Montréal. La sphère globaliste ne tourne vraiment pas rond.

Tout semble venir du même moule SATANISTE : on y retrouve McKinsey, Goldman Sachs, Rockefeller, Rothschild, la BCE, le FMI, la City, Davos, etc. Avec tous ces monstres ; soyez-en certain, à l’arrivée, la démocratie recule, la tyrannie avance, et les peuples sont piqués et pucés.

https://twitter.com/i/status/1497466657756823553

Voici la pub comparative pour les recrutements des armées russe et américaine. https://twitter.com/i/status/1496907548720517121

Trudeau, Merkel, Scott Morrison, Jacinda Ardern, Karl Nehammer, sont tous issus de la même fange progressiste que Macron. Avec les camionneurs canadiens, Trudeau donne le change à l’ignoble répression des Gilets jaunes en 2018-2019. Leur progressisme ne concerne que le domaine privé, il s’arrête aux frontières du social, c’est-à-dire de l’intérêt des peuples concernés.

Allant toujours dans le sens d’un vent davosien, les Français, les Canadiens, les Ukrainiens, et hélas beaucoup d’autres pays, tous animés par l’intérêt commun autant que bisounours, ont cru élire des dirigeants ouverts sur le monde, ouverts d’esprit, des jeunes cadres dynamiques à la Macron prêts à faire évoluer, dans le bon sens, des sociétés sclérosées par les injustices et les privilèges, et voilà qu’on découvre une horde de « Staline » tous entourés de Goebbels à la petite semaine.

Nous voici arrivés à la fin de cette série consacrée à l’Ukraine. J’ai une pensée particulière pour ce peuple ukrainien qui, en grande partie, et comme nombre de Français insouciants des réalités de ce monde-démon, se trouve pris en étaux entre les frasques satanistes de ses dirigeants, et les réactions d’un pays voisin qui ne fait que défendre ses intérêts, comme nous le ferions toutes et tous en pareil cas.

C’est Washington et son Deep state lâchement implanté en Ukraine, qui nous donnent la partition, avec un Biden enfourné jusqu’aux trous de nez avec sa famille dans des histoires sordides de sexe et d’argent. Son parti Démocrate ressemble chaque jour un peu plus à l’antichambre de l’enfer.

Lui et sa clique ne sont qu’une horde de démons déterminée à détruire ce qui reste des anciens États-Unis. Tout ce qu’ils ont fait depuis 2016 a dégradé la vie du pays, rendre une élection nationale folle, assaillir le peuple de foutaises de race et de genre, et infliger les « vaccins » mortels à la population pour « réparer » la crise du Covid-19 créée par Fauci et financée par Bill le coyote.

Jamais le pays n’a vu un président aussi incompétent et impopulaire. Les personnes qui le dirigent en coulisses comme un zombi sont en panique.

Il faut coute que coute cacher sous le paillasson de l’histoire le MONSTRUEUX EFFONDREMENT économique et social créé par leurs malversations à n’en plus finir.

Sous l’influence de l’occident infecté par le politiquement correct satanique, ce progressisme outrancier dénoncé par Poutine et ses lois d’abomination souvent véhiculées par les ONG très présentes en Ukraine (avortement à terme, trafic d’enfants et pédophilie à tous les étages, mariages contre nature, etc.), ce pays aura fini, comme hélas beaucoup, par renier l’ensemble de ses valeurs chrétiennes.

Au lieu de s’entendre avec son grand voisin Russe et frère de sang et dans une certaine mesure moins infecté que nous par la culture de déni du réel, l’Ukraine a choisi l’Europe déchristianisée et satanisée par plus de 230 ans de lavage de cerveau et de fausse historiographie maçonnique dont les lobbys LGBT, sans oublier le « Q », sont les avatars contemporains.

Les Ukrainiens sont allés jusqu’à élire UN JOUEUR DE PIANO AVEC SA QUEUE. Avec son élection qui avait reçu 72% des voix, ils ont symboliquement pris leur aller simple pour l’enfer puisque leur « président » juif s’arroge en ennemi du Christ qu’il prétend être un imposteur. Poutine a donc encore raison !

L’Ukraine a œuvré, toute seule, à son génocide culturel. Pour beaucoup, et tout comme les Français, son peuple œuvre par désinvolture, inconscient qu’il est des vraies « valeurs » de ses dirigeants tous inféodés à Davos et à la « City rothschildienne » de Londres.

Alors un dernier choix s’offre à elle : rentrer dans le giron d’un pays moins déchristianisé qu’elle, ou tendre les bras à un occident progressiste et se trémousser le cul au son d’une funeste musique, tel que Zelensky semble vouloir le faire. L’Ukraine y gagnera alors, comme précisé plus haut, son billet d’entrée et sans retour au « bon pays » de Satan et de ses hordes judéo-maçonniques.

Espérons que les Ukrainiens seront à même de saisir cette dernière chance que leur offre la providence, car sinon ils pourraient bien non seulement connaître des maux bien pires mais même, entraîner le monde dans une guerre nucléaire.

Bien entendu, ce qui est vrai pour l’Ukraine, l’est aussi pour les démon-craties européennes et notamment la France et l’Allemagne noyées qu’elles sont dans le piège d’un sentimentalisme New Age orchestré depuis longtemps et toujours et encore par les mêmes.

Des tyrans médiocres autant que dépravés, sont désormais là à se trémousser sans aucune pudeur.

Ce sont des haineux provocateurs (qui emmerdent les non-vaccinés) : l’image même de ce mondialisme qui ne veut que la soumission des peuples, en plus de leur exploitation.

Ce sont ces gens-là que Vladimir Poutine a qualifié de « clique de drogués ». J’ai réalisé une longue série (27) sur ce blog : « Les prophètes du Diable ». J’y explique qui Sion, pardon ! qui sont les véritables tenants de cet ORDO AB CHAOS khazar-sioniste qui s’instaure désormais inexorablement sur ce monde. Pour se faire, ils y installent un peu partout des « clique de drogués » en favorisant leurs intronisations à divers échelons du pouvoir.

Parmi eux, une frange désire en finir avec nous, les gueux trop nombreux.

L’autre partie se veut plus propre à la pondération dans ses actions. Ce sont toutes ces machineries qui vous sont dépeintes en détail dans les deux tomes du Centième Gueux. Il s’agit d’individus, tous Sionistes, mais absolument pas représentatifs des différentes communautés juives dans le monde. Ils ont été formés par Leo Strauss, un philosophe allemand, encore un, réfugié aux États-Unis lors de la montée du nazisme et devenu professeur de philosophie à l’université de Chicago.

Quoi qu’il en soit, si la responsabilité des événements actuels incombe à ceux que je dénonce dans mes articles et mes livres, tous ceux qui les ont laissé agir ont aussi une responsabilité. À commencer par l’Allemagne et la France qui ont signé les Accords de Minsk, le 5 septembre 2014 entre les représentants de l'Ukraine, de la Russie.

Il y a donc sept ans qu’ils sont ratifiés et personne n’a rien fait pour qu’ils soient appliqués. La cinquantaine d’États qui ont signé les déclarations de l’OSCE interdisant l’extension de l’OTAN à l’Est de la ligne Oder-Neisse, n’ont rien fait et tourné leur regard ailleurs pendant que chaque jour l’OTAN grappillait du terrain vers la Russie en se montrant toujours plus menaçant (missiles et armes biologiques). Poutine a été patient, très patient !

Jusqu’à ce 24 février dernier, où le peuple ukrainien vivait en « liberté », mais pendant que Zelensky se gavait d’argent public amassé dans des paradis fiscaux (le salaire moyen n’ayant pas bougé depuis son élection). Que pouvez-vous faire de votre liberté avec 250 euros de salaire moyen (150 à peine de salaire minimal), les Ukrainiens sont parmi les Européens les plus pauvres. Oui, mais ils ont la liberté de se trémousser en bas résille …

Si la Russie coupe ses exportations de gaz et de pétrole, ADIEU VEAUX- VACHES -COCHONS, l’Europe rentrera alors immédiatement dans une très forte récession inflationniste, l’Euro fera plouf ! et disparaîtra devant la fureur des malheureux désormais ruinés, ce qui engendrera une autre crise.

Retournons chez le vieil oncle Sam rhumatisant, pour y retrouver la momie Biden, dont le fils fut l’un des bénéficiaires de la corruption ukrainienne. C’est le Deep State américain qui a vérolé l’Ukraine pour punir la Russie de son annexion de la Crimée.  Les Américains ont cette faculté à foutre le bordel partout et y faire se battre les autres. Les USA veulent punir les Russes mais à travers nous, cons d’européens.

Comment voulez-vous en effet payer les importations de Russie en euro ou en dollar si les Russes ont leurs comptes en euro ou en dollar bloqués ? Quand on regarde les sanctions imposées par les Etats-Unis à la Russie, le pétrole n’est pas concerné de manière à ne pas faire monter les prix du carburant à la pompe pour les Etats-Unis.

Mais ce n’est pas grave, et certains vont se frotter les mains ! le gouvernement américain est en effet prêt à se battre « jusqu’au dernier européen », mais pas au-delà.

Dès que l’inflation dépassera 10% chez Biden et consorts, on les verra revenir la queue basse et sans viagra à la table de négociation avec la Russie. Une table des négociations orchestrée par la Chine qui en sortira grandie en ayant peut-être, entre temps, annexé Taïwan. Pourquoi s’en priverait-elle face à un Biden zombifié et deux de tension. Preuve que tout est vraiment fait pour nous amener au chaos. Si le Deep State a choisi cette vieille chose désarticulée, ce n’est pas pour rien !

Mais d’ici là, une grosse partie du potentiel industriel européen déjà mal en point aura disparu. Ceux qui se frotteront alors les mains seront les mêmes qui, sous Macron, auront racheté nos fleurons industriels pour trois francs et dix sous. Ils ne débourseront alors pas plus qu’avec Alstom et s’en sera fini des entreprises européennes faisant concurrences au vieil enculé d’oncle Sam.

De toute manière si les acquéreurs ne sont pas Américains, ils seront Chinois, forcés qu’ils sont par toutes les frasques américaines. Ainsi, la guerre menée contre la Russie consiste bien entendu à livrer des armes à l’Ukraine. Mais aussi à tenter de l’asphyxier financièrement, imposer une censure de l’information etc… façon ourobouros à la Nemrod, toujours poussé par les mêmes ; c’est l’économie européenne qui va ressortir brisée de son alliance à courte vue avec le projet américain d’une transformation de l’OTAN en alliance globale dirigée contre la Russie et la Chine.

Si Macron apprécie tant les nazis ukrainiens, c’est qu’en tant que fils spirituel de Davos, il a beaucoup en commun avec eux, tonton Schwab et son maudit Forum économique mondial soutenu par la City de Londres est aux manettes ; c’est son pygmalion.

Mais comme indiqué plus haut, couillonavirus aura au moins servi à cela, les assassins en costard de DAVOS se révèlent tels qu’ils sont à présent, des manipulateurs qui exterminent les humains par tous les moyens.

Ce que nous vivons là n’est que la suite logique de couillonavirus, nos merdias résument jour après jour l’entière et totale illusion à laquelle s’accrochent les gens en Occident.

L’inévitable phase de réveil sera douloureuse, très douloureuse, lorsqu’après avoir dit « paix et sécurité » grâce peut-être à la Chine, la ruine et la désolation s’abattront sur ces démons. Elle sera orchestrée par Le Seul qui n’aie pas besoin de missiles nucléaires et autres armes chimiques pour mettre tout ce « beau monde » d’accord.

1 Thessaloniciens 5 : « … Car vous savez bien vous-mêmes que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. Quand les hommes diront : Paix et sûreté ! alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l'enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n'échapperont point.  Mais vous, frères, vous n'êtes pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous surprenne comme un voleur ; … »

FIN

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Voir les commentaires

CES DEGENERES QUI NOUS MENENT AU CHAOS (partie trois)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Pendant ce temps, des Français « très avertis » défilent dans nos rues en demandant l’arrêt des massacres tout en oubliant bien vite ceux du Donbass, tous orchestrés désormais par un ex-joueur de piano (avec sa bite) : un certain Zelensky qui demande à entrer dans l’UE, dernière marche avant le N.O.M. de Schwab. Et qui dit entrer dans l’UE signifie également une entrée dans l’OTAN en emporte le vent. Voyez-vous le travail !?

« Il jouait du piano … avec sa bite, c’est peut-être un détail pour vous … mais pour moi ça veut dire beaucoup », jugez donc par vous -même le genre de gugus que Schwab et sa bande de dépravés mettent en place afin de « diriger » les pays et nous amener ainsi toutes et tous au CHAOS (Great reset). https://twitter.com/i/status/1497142566130974722   

https://gloria.tv/post/83L1tWoxXPmM3YJkACYUMZWbq

Ainsi, pour beaucoup, aussi cons qu’en ce qui concerne couillonavirus, certains de mes concitoyens compatriotes semblent ignorer que Kiev est déserte non pas à cause des Russes, mais parce que les gens ont peur des miliciens ukraino-nazis de Zelensky tous armés par les bons soins des puissances européennes, dont la France. En effet, ce ne sont pas les Russes qui tirent, mais des milices armées par Zelensky, qui créent le chaos et tuent des civils afin d’empêtrer Poutine dans un scandale politique qui lui ferait « perdre » la face et cette guerre.

Voilà le Régime que le Monde « libre » soutient ! Zelensky a lui-même annoncé qu'il libérait tous les prisonniers y compris les meurtriers en leur donnant des armes !! Kiev est déserte non pas à cause des Russes, mais parce que les gens ont peur des fous que Zelensky a libéré et armé.

Poutine est un fin stratège. Pensez-vous qu’il irait se lancer dans une aventure militaire dont l’issue serait fatale pour la Russie ? Croyez-vous qu’il n’a pas intégré les sanctions qui vont être prises par le « camp du bien » contre la Russie et contre son gouvernement ? Pensez-vous qu’il craigne les sanctions de notre Bruno Lemaire national qui menaçait de le mettre à genoux en le privant de composants électronique ? Chose qui prouve au passage la médiocrité et le niveau déplorable de « nos têtes pensantes » et qui pourrait également nous couter cher.

Grâce à cet "intellectuel" de Le Maire, vous allez peut être gouter aux joies de la vraie guerre, de la famine, de la perte de vos proches et enfants … Suite à la crise de notre « ministre de l’économie », le vice-président Dimitri Medvedev a en effet retoqué Le Maire en ces termes ! « Un ministre français (Bruno Le Maire) a dit aujourd’hui qu’ils nous avaient déclaré la guerre économique. Faites attention à votre discours, messieurs ! Et n’oubliez pas que les guerres économiques dans l’histoire de l’humanité se sont souvent transformées en guerres réelles. »

Malheureusement pour nous, Macron parachève l’œuvre de ses prédécesseurs au service d’un autre nazi, Klaus Schwab grand prêtre du Forum économique mondial qui cherche à ruiner les Français et les peuples européens pour les mettre en esclavage.

Nous sommes bel et bien en guerre, et pas seulement en Ukraine, et c’est loin d’être fini avec les vaccins. Ceux qui ont lu De Mammon à Corona le savent. Si aujourd’hui nous sommes 67 millions de Français, en 2025, comme indiqué au dernier chapitre de mon livre, selon l’organisme Deagel, nous ne serons plus que 39 millions d’habitants en ce beau pays de France.

Dans son dernier rapport sur les résultats du quatrième trimestre de l’année dernière, Pfizer dirigé par le sieur Albert Bourla (comme il peut) a averti les investisseurs que ça ne sent pas bon du tout pour l’avenir. En effet, l’espèce de « secret défense » au préalable négocié par Big pharma et relatif à toutes les malversations concernant les « vaccins » covid, s’effrite sous les cous de béliers en provenance du monde entier.

Et comme dans tout bon château de carte qui se respecte, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis qui avait brossé les labos en léchant en même temps le cul sale de Bill le coyote, s’effondre avec. C’est en serrant les fesses que la FDA a été informée par les tribunaux qu’elle doit maintenant se procurer le premier lot de 55 000 pages de données de Pfizer soutenant le coronavirus de Wuhan de l’entreprise.

En effet, en bon cancre de service, l’agence avait initialement demandé si elle pouvait s’en tirer en ne produisant que 500 pages par mois à la place, ce qui aurait permis de gagner des décennies sur la vérité. Cependant, moult contestations judiciaires accélèrent désormais ce délai et Big Pharma commence à sentir le vent tourner au même titre que Big Tobacco dans les années 90.

Il s’avère que tout ce qui est contenu dans les divulgations n’est pas exactement favorable à l’entreprise ni à ses injections de « vaccins ».

Mais pour l’instant, en 2022, nos boules de suif de dirigeants vont interdire le système Swift de paiement aux banques russes afin de les couper du commerce international, non pas tellement avec l’Asie et la Chine avec lesquelles des systèmes de paiement alternatifs ont été mis en place, mais avec l’Europe, qui commerce beaucoup avec la Russie au contraire des USA. Ces sanctions feront donc une victime certaine : nous. Pourquoi ? Parce que le monde en général et l’Europe en particulier ont beaucoup plus besoin de la Russie que la Russie n’a besoin d’eux.

Nous ne produisons hélas plus grand-chose et l’Ukraine non plus. On peut nous comparer à une cigale tendance travestie ne pensant qu’à batifoler dans un progressisme outrancier là où la Russie se comporte, et depuis longtemps déjà, en fourmi de choc.

Nous maltraitons nos paysans (un suicide par jour). Pendant que nous exportons nos bonnes céréales pour importer de la merde OGM, que ferons nous si en plus de nous geler le cul, la Russie décide de nous ôter le pain de la bouche ? Hein ! m’sieur Le Maire que dites-vous ? Poutine peut voir que les prix des denrées alimentaires s’envolent, avec la potasse du Belarus bloquée et la Russie interdisant l’exportation de nitrate d’ammonium, il peut tout simplement nous empêcher de produire.

Les conséquences sur les prix des engrais, et donc sur les prix des denrées alimentaires en Europe sont alors faciles à comprendre sauf pour Le Maire et consorts. Tout comme les conséquences sur les prix de l’énergie, si le gaz russe était soumis à des sanctions et ne pouvait nous atteindre.

L’Europe et les USA vont geler les réserves de change russes en euro et en dollars. Ceci est une déclaration de guerre économique qui devrait amener la Russie à ne plus exporter d’énergie vers l’Europe ou les USA, ce qui pourrait déclencher un krach mondial.

Comme dans le film les Visiteurs (avec nuit-jour) Poutine a le pouvoir de couper l’interrupteur énergétique, de quoi geler les couilles d’un Bruno Lemaire (si tant est qu’il en ait).

La fourmi russe a engrangé du « blé » là où la destruction des ports ukrainiens entraînerait une hausse considérable des prix du blé mondial, ce qui ferait bien l’affaire de la Russie. Avant que Macaron n’aille menacer Poutine de ses p’tits poings, la Russie nous proposait du gaz à un prix correct. C’était inimaginable pour jojo Biden et sa bande de clowns. Pour l’instant, une grande majorité du gaz russe exporté, passe par l’Ukraine. Y faire sauter les pipelines, c’est garantir la faillite du pays, le gouvernement encaissant des milliards de dollars en droits de passage.

Quant à nous, couillons de Français, presque 30 % de notre pétrole provient de la Russie ou de l’est. Face à tout cela je ne suis peut-être qu’un petit écrivain de rien du tout, mais j’entrevois parfaitement l’étendu du désastre qui est là juste sous notre nez pendant que nos dirigeants occidentaux sont englués dans leurs perspectives électorales à deux balles. Les réflexions atterrantes de la bande à Greta, c’est à dire de certains leaders politiques notamment écologistes mais pas que, découvrant UN PEU TARD que le feu ça brûle et que l’eau ça mouille donnent une excellente idée de leur niveau intellectuel, mais pas que …

Imaginez donc Poutine tout tremblant devant un « joueur de piano à queue » mais comme celle de Rocco Siffredi, aidé par une bande de travelos en bas résille et hauts talons ! Ceux-là même qui, pendant deux ans, ont surjoué la carte de la peur devant un virus avec un taux de létalité tournant autour de 0.27%.

Ils ont tous mués de spécialistes en virus à géostratèges de mes … Ces méchants, bien peu crédibles désormais, et qui se lancent dans des discours grandiloquents à base de sanctions, de testostérone lourdement armée saupoudrée de fond de teint plus que d’envois de troupes et de « vous allez voir ce que vous allez voir ». C’est grotesque.

Hier encore l’Europe se battait à savoir qui chiperait à l’autre les stocks de masques longuement attendus et en provenance de Chine où ils avaient au préalable été infectés au graphène et autres saloperies d’usage. Désormais nous devrions, selon nos généraux d’opérette déguisés en soubrettes, faire tous front commun pour aller casser les griffes de l’ours russe.

Je ne fais que le dire et l’écrire, nous sommes entrés dans la période dite de REVELATION. Elle nous en dit long sur le naufrage politique et intellectuel qui s’accompagne d’un naufrage moral qui s’est instillé dans toute notre société. Il ne se passe plus une semaine sans qu’on apprenne le dévoiement, la corruption de nos « élites » dans des affaires sordides qui s’accumulent sans, d’ailleurs, que cela semble freiner les dirigeants dans leur lancée.

L’Ukraine et géré par des corrompus mis en place par d’autres encore plus corrompus. Dans Le Centième Gueux tome 1, j’explique comment le fils Biden a trafiqué avec l’Ukraine à s’engraisser tel une boule de suif là où le peuple crève de faim.

Ce pays phagocyté n’a aucune réserve de change. Traduction : avec ses ports et ses pipelines détruits, c’est encore et toujours nous, les pauvres CON-tribuables qui allons payer la facture des subventions « humanitaires » expliquant pourquoi un dirigeant qui joue non pas du piano à queue, mais avec sa queue, veux s’intégrer à l’UE. De quoi enthousiasmer des peuples dont le niveau de vie sera en train de s’écrouler en raison de hausses des prix insensées dans l’énergie et la nourriture…

Tonton Schwab et son RESET ont bien fonctionné, la dette de l’Europe est gigantesque, et couillonavirus en a remis une GROSSE LOUCHE. Notre situation économique et financière étant l’inverse de la Russie, l’Europe est dans une situation désastreuse et ne devrait en aucun cas se lancer dans un conflit avec la Russie.

On peut néanmoins compter sur les petits chienchiens de Klaus Schwab pour aboyer férocement contre l’ours russe. Ça fait partie du plan du Great Reset. Tous les « féroces » Young Global leaders vont donc, tels des travelos en rut, chercher à entrainer les peuples vers une perte certaine. Que voulez-vous, c’est ça l’OTAN : une protection militaire américaine coutant vraiment très chère, mais avec les bras des autres.

Mais pour nous défendre, nous avons des mecs virils en cuir et talons aiguilles. C’est beau le progressisme : y a-t-il un lien entre mondialisme et homosexualité ? Je vous laisse seul juge, mais pour trouver une piste, je vous conseille néanmoins de visionner ces courtes vidéos plus bas dans la 4e partie, vous allez vous marrer ! Je ne sais pas ce que tonton Schwab leur a introduit dans le … mais c’est exceptionnel !

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2022/03/ces-degeneres-qui-nous-menent-au-chaos-partie-quatre.html  

Voir les commentaires

CES DEGENERES QUI NOUS MENENT AU CHAOS (partie deux)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Première partie

https://vecteur-douceur.over-blog.com/2022/03/ces-trans-qui-nous-menent-au-chaos-partie-une.html

L’Occident « civilisé » montre désormais qui est « le chef » : les étudiants russes sont expulsés des établissements d’enseignement supérieur de l’UE. Même des pays neutres comme la Suisse ont fermé leur espace aérien aux transporteurs russes. La liste est longue en rétorsions diverses et variées. Attendez-vous à ce que même la vodka disparaisse des magasins.

C’est que nous sommes des champions en Europe pour gérer les crises ! La pandémie et sa gestion auront au moins permis de révéler, au grand jour, les penchants particulièrement dictatoriaux de certains dirigeants occidentaux, tout en montrant l’ampleur de l’autocensure dans le milieu des merdias.

« Nous nous adressons à l'UE en ce qui concerne une intégration sans délai de l'Ukraine via une nouvelle procédure spéciale », a déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelensky dans une vidéo. « Je suis sûr que c'est juste. Je suis sûr que c'est possible. »

Ça c’était le signe fort côté occident progressiste, côté russe, le signe fort était que la centrale nucléaire de Zaporozhie est désormais en sécurité entre les mains des Russes. Comprenez-vous le message ?

Et concernant le nucléaire, saviez-vous que l’Ukraine s’apprêtait à se doter de l’arme atomique ? Imaginez un instant votre voisin qui au lieu de vous menacer d’un fusil vous menace désormais d’un missile. Ça vous plairait ?

Maintenant parlons un peu de votre frigo ! Vous aimeriez que quelqu’un vienne chier sur vos victuailles ? L’Ukraine, ancien grenier à blé de la Russie, est désormais le grenier à blé OGM des puissances de l’axe pour nous empoisonner.

L’Ukraine qui a bénéficié de milliards de roubles des Russes sans jamais ratifier les accords entre les deux pays, cela fait de ce pays une enclave où les dirigeants sont des profiteurs corrompus et de fourbes criminels contre les populations russophones du pays.

Macron veut désormais venir en aide à son homologue Zelensky, qui a déclaré nettoyer la corruption dans son pays, c’est normal. Macron ou Zelensky c’est du pareil au même, en son temps, n’avait-il pas usé des mêmes propos mensongers ?

Pendant que l’Ukrainien gagne péniblement l’équivalent de 250 euros par mois, Zelenski et ses proches sont bénéficiaires d’un réseau de sociétés Offshore dans les Iles vierges britanniques, à Chypre et au Belize, dont certaines sociétés possèdent des propriétés couteuses à Londres.

Mais il y a mieux ! Il y a plus de dix ans, lorsque l’Ukraine était sous la coupe d’Alexandre Porochenko, président d’extrême droite, ce « brave homme » avait signé moult accords secrets avec les Américains pour toucher de l’argent du FMI pour, d’une part développer la culture OGM et remplacer le blé par des organismes génétiquement modifiés. Or, ces merdes sont considérées à juste titre par les Russes comme des armes bactériologiques.

Parmi les accords secrets figurait l’installation de bases de missiles et de laboratoires biologiques P4 face à la Russie. Parallèlement à cela, les soutiens financiers occidentaux, du Deep State et de la City de Londres allaient également contribuer à éradiquer toute résistance pro-russe ukrainienne, d’où les massacres dans les Donbass que BHL, notre philosophe de choc, ne mentionne jamais.

Depuis, grâce à ces dons généreux de l’Occident qui ont surtout profités aux dirigeants mais jamais au peuple ukrainien, toujours dans sa logique de Guerre Froide, et à ces accords tacites, le Deep State américain et la City de Londres, se sont tous installés bien au chaud en Ukraine afin d’y faire revivre le grand rêve de tonton Adolf. Ce pays est devenu stratégique pour ces criminels de l’humanité et pour y construire des Biolabs et des bases secrètes sous le couvert de laboratoire de Type P4 comme celui de Wuhan aux frontières de la Russie.

https://www.apar.tv/societe/lambassade-americaine-vient-de-retirer-de-son-site-web-tous-les-documents-relatifs-aux-laboratoires-darmes-biologiques-en-ukraine/

Ce sont ces labos qui ont tous été la cible des attaques russes du 24 février 2022 et se trouvent dans les villes suivantes : Vinnytsia, Odessa, Uzhgorod, Kiev, Lviv, Kherson, Ternopil, Luhansk, et en Crimée. Tous ces laboratoires militaires fabriquaient des armes chimiques et des molécules pathogènes. Ils menaçaient la Russie, la Biélorussie, la Pologne, la frontière slovaque, la Hongrie et également la Turquie puisque quatre labos se trouvaient entre la mer Noire et la mer d’Azov, face à la Turquie.

Si Poutine voulait attaquer le peuple ukrainien, il aurait choisi d’autres cibles. Il défend simplement son pays et les Russes des attaques bactériologiques éventuelles des Américains et de l’OTAN contre sa nation et les pays limitrophes amis des russes. De plus, les forces armées russes n’ont pas frappé Kiev, comme le prétend une presse-titué aux ordres.

Face à la Russie tout ce que nous savons faire c’est envoyer des «brigades nazies internationalistes » de volontaires qui peuvent aller se battre pour tuer des Russes, … vers le chaudron opérationnel presque bouclé du Donbass ! Au préalable, nos dirigeants nous passent de l’huile, bien en profondeur.

Ils utilisent les philosophes et « les spécialistes » qui passent tous à la télé. Des spécialistes qui ont mués de pharmacologues-épidémiologistes à géostratèges.

Quant aux philosophes, le dénommé BHL est toujours dans les sales coups. Dans le désert vous pouvez repérer un cadavre de loin grâce aux charognards, là c’est pareil ; BHL est toujours trempé dans les sales affaires : Lybie, Syrie, et déjà, il y a quelques années, l’Ukraine afin d’y venir en aide à Georges Soros.

C’est bien, c’est très « philosophique » d’aider les pédophiles, les tueurs, les trafiquants en tous genres. Les nazis aussi aimaient les philosophes, Goebbels en était un beau ! il s’occupait de la propagande et du contrôle des masses. Tout comme avec le Covid-19, ce sont tous des salops qui trahissent les peuples pour des intérêts personnels et politiques. Les nouveaux eugénistes qui décident qui doit vivre, qui doit mourir.

Bref, en Ukraine, il y a ceux qui meurent dans le silence et qui n’ont aucune valeur, car ils sont russophones et aujourd’hui, il y a les Ukrainiens qui sont victimes du « sanguinaire » Poutine et qui émeuvent les peuples. Bien entendu, nos merdias se garderont de le dire, mais à Kiev, des miliciens ukraino-nazis tirent au mortier sur des immeubles de la ville.

Le problème, ce sont ces escadrons de la mort volontaires nazis purs et durs qui ont distribué des armes à tout le monde, y compris à des criminels condamnés. Et, comme partout où passe l’OTAN, ce sont les malheureux civils qui trinquent.

Nos psychopathes disposent d’une armée privée qui, sous prétexte d’humanité, commet les pires crimes sur tous les continents, et depuis longtemps. Mais ce FAIT n’émeut pas grand monde. Qui se souvient de tous les massacres perpétrés en son NOM ou plutôt pour ses intérêts ? Qui se souvient des complicités silencieuses lors du massacre de 6 millions d’âmes au Rwanda. Son apparente bienveillance reste une apparence qui ne nous émeut plus.

Mes compatriotes ont sans doute déjà oublié, mémoire de poisson rouge aidant, la manière dont l’Otan a détruit la Yougoslavie sans autorisation du Conseil de sécurité des Nations-Unies, allant jusqu’à bombarder Belgrade en 1999.

Alors dites-moi où étaient les BHL, les R.Glucksmann, R. Einthoven, tous ces bienpensants au discours sirupeux alors que, depuis plus de 7 ans, le gouvernement ukrainien bombarde une région russophone, le Donbass, assassinant les civils sans que personne dans le monde «  des gentils » ne dise le moindre mot pour les défendre ? Ces Ukrainiens russophones ont pourtant tous été assassinés par des nazis ukrainiens subventionnés par le FMI et les capitaux américains.

Le régiment Azov, est une milice néonazie intégrée à la garde nationale ukrainienne dès 2014. Il est conseillé par l’OTAN, est a été formé par la CIA en 2015. Il s’agit d’un groupe paramilitaire d’extrême droite, qui ne cache pas son amour indéfectible pour le régime nazi.

Alors lorsque des gangs s’affrontent aujourd’hui principalement parce qu’ils sont pris d’hallucinations paranoïaques, c’est pareil. Ils voient des « Spetsnaz russes » partout et, comme la plupart des Ukrainiens parlent russe, un monstrueux problème d’identification amie ou ennemie devient MAJEUR.

Tout cela va contribuer fortement à créer des tueries sanglantes qui seront à nouveau bien exploitées par l’axe de mensonge, pardon ! je voulais dire « l’axe du bien » occidental.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2022/03/ces-degeneres-qui-nous-menent-au-chaos-partie-trois.html

Voir les commentaires

UN DERNIER COUP D’OEIL SUR L’ŒIL QUI VOIT TOUT

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

J’y reviens encore une fois mais c’est vital non pas comme la carte mais comme le pass SS. Je ne fais qu’enfoncer le clou et vous prouver par-là que ce qui est annoncé dans mon livre De Mammon à Corona, c’est du concret. Alors que le doigt mondialiste vous montre la lune ukrainienne, les sbires de Klaus Schwab continuent à œuvrer à son grand œuvre diabolique : celui de zombifier le monde. Un monde qui se concentre désormais sur le conflit russo-ukrainien, comme si couillonavirus n’avait jamais existé.

Pendant ce temps, tels des cafards, l’OMS s'est discrètement associée à Deutsche Telekom pour développer un certificat numérique mondial COVID-19.

En ligne de mire un logiciel basé sur un code QR pour afficher les preuves des multiples vaccinations que Big pharma veut nous imposer partout dans le monde. Ce partenariat public-privé entend construire l'infrastructure numérique pour UN ODIEUX « Ausweis » partout sur la planète.

Ce n’est pas le « complotiste » qui vous l’affirme, mais bel et bien l’agence Reuters en ces termes : « (…)  La solution logicielle basée sur le code QR sera également utilisée pour d'autres vaccinations, telles que la poliomyélite ou la fièvre jaune, a déclaré T-Systems dans un communiqué mercredi, ajoutant que l'OMS soutiendrait ses 194 États membres dans la mise en place d'une technologie de vérification nationale et régionale. »

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Voir les commentaires

NACHASH, UN LIVRE POUR PRENDRE DE LA HAUTEUR.

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Au beau milieu de toute la merde décrite et surtout dénoncée sur ce blog, j’ai travaillé depuis 2017 à la concrétisation d’un livre qui me tenait particulièrement à cœur : Nachash.

https://www.thebookedition.com/fr/nachash-p-388763.html 

https://www.youtube.com/watch?v=uhHEyEm6YxE&t=9s​​​​​​​

L’évocation du serpent ancien autant que tentateur nous renvoie au mensonge. En effet, nous vivons depuis trop longtemps déjà dans une physique sans expérience ni observation et une mathématique sans rigueur.

Depuis longtemps (...) tous les cosmologistes ont pris cela pour argent comptant, y compris ceux qui croulent sous les médailles, les prix. Il n’était alors pas permis « de pénétrer à l'intérieur du trou noir ». Ce pan de science a basculé dans un contexte de croyance, qui en fait l'équivalent d'une religion. Une attitude totalement anti-scientifique.

Le parallèle qu’on peut y voir avec la mascarade du Covid-19 est hallucinante de Vérité.

Ceux qui remettaient en question le modèle du « Trou Noir » n’étaient que des marginaux, des énergumènes, pire encore, des ... complotistes ! La vérité est que notre science est dans une impasse phénoménale depuis plus d'une demi-siècle, et la NASA y a rajouté des épaisseurs. On peut même avancer une chose avec certitude : aucun des « phares » de leur « cosmologie à deux balles » n'a pris connaissance des contenus de textes fondateurs et encore moins de la vraie Science de nos ancêtres.

Toute la cosmologie d'aujourd'hui n'est qu'une vaste foutaise organisée : un château de cartes.

Ainsi tout comme l’on va « gaiement » vers un Nuremberg DEUX, on va également vers le plus grand scandale de l'histoire des sciences.

EXTRAIT (Pages 47-48)

Désormais, les places sont chères et d’autres sont entrés dans la danse lunaire. Et les Chinois parlent déjà de la pression sans précédent qu’ils subissent de la part de la NASA, exigeant d’être fournie immédiatement en échantillons de sol lunaire.

Ce serait intelligent de la part de l’Empire du milieu, si, en échange, il exigeait les stocks de la NASA des missions Apollo. Un autre point utile aux éternelles polémiques stériles des débunkers est la présence de rétro réflecteurs posés par les missions lunaires, et permettant la réflexions de rayons laser depuis la Terre.

Un sujet sur lequel je reviendrai mais qui laissera partisans et contradicteurs sans réel piste de travail. En effet, des miroirs lunaires, les Russes en ont posé sans aller sur la Lune. Ils ont également rapporté des roches lunaires sans y poser un homme, mais, chose curieuse, elles n'ont pas du tout la même composition isotopique que celles des Américains...

Mais bien plus ennuyeux pour les débunkers est le cas des infranchissables ceintures hautement radioactives de Van Allen qui constituaient un énorme problème avant le programme Apollo en faisant littéralement exploser les curseurs des compteurs Geiger embarqués lors des vols tests. Puis elles ne furent plus du tout un problème pendant le programme, mais le redevinrent à nouveau après.

50 ans après, en 2019, les ingénieurs nous expliquent que ces ceintures sont un véritable casse-tête pour le projet consistant à aller sur Mars. Ceci constitue donc un réel problème pour la NASA mais pas, semble-t-il, pour les débunkers qui pérorent derrière leurs écrans et sous pseudo, sans aucune formation scientifique.

Comme de NOMBREUX doutes entourent les prétentions américaines, le chef de l’agence spatiale russe « Roscosmos », Dmitry Rogozin, avait proposé à plusieurs reprises de vérifier si les Américains étaient vraiment allés sur la Lune. Comme l’a rapporté le magazine Forbes en 2015 : « La NASA a publiquement affirmé que les États-Unis ne possédaient plus la technologie ou le savoir-faire nécessaires pour « renvoyer » des astronautes sur la Lune. » Déclaration déconcertante si l’on considère ce cas unique de régression soudaine et massive des connaissances scientifiques dans l’histoire connue. De fait, dans cette courte vidéo le scientifique et astronaute Donald Roy Pettit semble le confirmer : ​​​​​​​

https://youtu.be/BK-uatwOOeA

EXTRAIT (Page 59) :

Alors, a quoi a bien pu servir cette gigantesque mascarade ? Le 17 janvier 1961, le président sortant Dwight Eisenhower, prononce un dernier discours à la nation avant l'assermentation de son successeur, le démocrate John F. Kennedy.

À cette occasion, Eisenhower étonne quelque peu en invitant ses compatriotes à la méfiance face à « toute influence injustifiée, qu'elle ait ou non été sollicitée, exercée par le complexe militaro-industriel. » L'expression « complexe militaro-industriel » aura dorénavant sa niche dans le vocabulaire politique, particulièrement aux États-Unis.

Je ne puis qu’être d’accord avec lui, puisque depuis plus de 10 ans et quatorze livres écrits, je m’échine à expliquer la chose en détail à une humanité zombifiée. C’est en effet l’argent et le complexe militaro-industriel qui font tourner le monde. Arrivé ici, ce sont eux qui souhaitent prendre définitivement le contrôle par le biais d’une « PLANdémie » de couillonavirus.

Ce que nous avons vécu en 2020-21 ne relève pas d’une pandémie, c’est un « virus politique ». De 1998 à 2015, un professeur d’économie américain a découvert que 21 000 milliards se sont « évaporés » du budget de cette nation : des dépenses non autorisées. Dans cet abysse colossal rien que la part du Pentagone s’élève à 2 300 milliards disparus, envolés.

Le 10 septembre 2001, Donald Rumsfeld, secrétaire d’Etat à la Défense, le reconnaitra. Une réunion d’enquête devait se tenir le lendemain dans la section 1 du Pentagone. Seulement le lendemain, c’était le 11-Septembre. Pas de bol puisqu’un soi-disant avion a détruit cet partie de l’édifice pendant que deux autres réduisaient en cendres trois tours : cherchez l’erreur !

Avant cela, 9 000 milliards avaient déjà disparus de la Fédéral Bank. Les dollars mystérieusement disparus allaient vite être oubliés. Un nouvel ennemi venant bien à propos remplacer le communisme entrait dans la dance : l’islamisme radical made in CIA-Mossad. Augmentons-donc le budget militaro-industriel afin de combattre cet ennemi impitoyable ! ​​​​​​​

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>