Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LA CICRANE ET LA FROUMI

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

C'est là, maintenant, et c'est bien GORE !

 

La nature est un équilibre, une entropie qui, à la suite de la « connerie de nos parents » s’ajuste continuellement entre parasitisme et anti-parasitisme. De fait, notre époque ressemble à un jardin dans lequel moult parasites se seraient installés accaparant la récolte au mépris des intérêts du JARDINIER et de ses aides de camps.

Ainsi, lorsque j’observe nos dirigeants pour la plupart, je ne peux m’empêcher de penser à mon exemple du jardin. Moi le p’tit gueux même pas énarque et encore moins technocrate (Dieu m’en garde !), j’y vois un énorme champ au milieu duquel les moins capables de produire : les doigts palmés, les grandes gueules, les crocodiles à petits bras, sont élus par ceux qui produisent tout avec courage et intelligence.

Mais qu’est-ce qui peut pousser des individus saints de corps et d’esprit à élire des parasites ? Qu’est-ce qui peut bien les inciter à produire des légumes, bien les arroser et les chérir jusqu’à maturité, pour ensuite voir arriver des trous du cul incapables de produire quoique ce soit pour subvenir à leurs propres besoins, mais qui, néanmoins, vont tout bouffer ne laissant que les épluchures et les trognons ? Peux être faudrait-il poser la question à Brigitte … Trogneux ? Ils sont néanmoins récompensés en recevant biens et services produits par des gens à qui l’on vole le produit de leur travail et dont le nombre ne cesse de diminuer.

Je ne comprends pas, à moins que … magie aidant, ou plutôt sorcellerie aidant, nous soyons tous, pour la plupart, drogués et/ou victimes d’un sortilège luciférien, bien blackboulés depuis des lustres en un mouvement gauche-droite savamment orchestré par une clique de frères la truelle, cheville ouvrière du vrai pouvoir de l’ombre : ceux dont il ne faut même pas prononcer l’origine.

Je viens d’avoir soixante ans et, depuis mon adolescence, j’observe ce phénomène qui est allé en s’accentuant. J’ai vu et vois de manière exponentielle des gouvernements qui n’ont qu’une idée, voler les talents aux bons serviteurs pour les refiler aux mauvais serviteurs, en en gardant une part importante. Or, une société qui récompense le vol et la médiocrité est vouée à mourir. L’exemple le plus connu est celui de l’Empire romain. Et donc, un système qui prend aux productifs pour donner aux bons- à -rien ne peut qu’aller en enfer, et nous y sommes.

J’ai déjà tenté de l’expliquer au plus grand nombre dans mes livres, et ici sur ce blog, avec l’exemple de la grande remise à zéro, « la tête à Toto ». J’y reviens, et vous demande toute votre attention parce que nous y sommes et que « les moins capables de nous diriger » sont en train de songer à « un grand réaménagement », pour continuer à nous voler le produit de notre travail.

Ayant longuement vécu comme des cicranes sur le dos des masses de générations précédentes de froumis ouvrières, ils ont non seulement dilapidé les talents que leur avaient laissé ces ouvrières débonnaires, mais en plus, ils ont emprunté comme des fous les talents que les générations suivantes n’allaient pas manquer de produire.

Désormais, ne pouvant plus pousser les murs d’une productivité usée, sclérosée à grands coups de délocalisations successives, les jeunes générations de froumis travailleuses se trouvent bien incapables de produire quoi que ce soit puisque les cicranes de plus en plus dépensières sont toujours au pouvoir et ne cessent de faire rentrer de plus en plus de gens incapables de produire, au motif qu’ils en ont besoin au moment des élections. Et du coup, la dette de l’Etat a littéralement explosée et est en train de devenir ingérable, ce que chacun peut constater.

Cette foutue DETTE, antichambre du déraisonnable, puisque instituée par les cicranes les plus grasses, celles qui ont su créer de gros nids, des Banques mondiales, des FED, des FMI : les Rothschild, les Rockefeller, etc., les meilleurs, celles qui ont su proliférer comme les grosses larves qu’elles sont, servies par leurs laqués, des pucerons qui pullulent désormais par hordes entières aux sein des ministères de chaque Etat d’un Occident tout oxydé.

Or, la dette étatique n’est que de l’impôt différé. C’est un poison qui agit à retardement et viendra ensuite paralyser le travail des générations successives de ces fourmis ouvrières. Elle est irremboursable car, pour se faire, il faudrait cesser de subventionner les cicranes incapables. Reste à augmenter les impôts sur les bons serviteurs froumis qui, du coup, pourraient soit décider de rejoindre les rangs des cicranes soit filer vivre sous des cieux plus cléments ou bien encore vouloir couper des têtes de cicranes après leur avoir arraché les ailes.

Mais, en bons technocrates de mes deux, les cicranes ne manquent pas d’imagination dans leur désir frénétique de rester au pouvoir. Et depuis quelques années, internet et réseaux aidant, les froumis même les plus connes se doutent bien qu’un coup tordu se prépare, que l’on présente sous le nom de Grande remise à zéro (Great Reset en anglais). Du coup, elles prennent peur à l’idée de ce qui va arriver, elles voient leur système immunitaire chuter, et se choppent toutes le Covid-19 ! Non. Je blague.

Mais en fait, comme le dit si bien la Bible « rien de nouveau sous le soleil ». Il y a longtemps que le coup d’état actuel est en cours. Et ce, nombreux, qui ont lu mon article http://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/01/tout-est-prevu-et-depuis-longtemps.html  le savent très bien. Le grand reset n’est qu’une accélération d’un processus qui a commencé il y a bien longtemps.

Les salopes de cicranes ont en effet commencé par massivement augmenter les impôts sur les petits épargnants, pour les spolier en imposant des taux d’intérêts à zéro pour que les nouveaux emprunts ne leur coûtent rien, ruinant de ce fait les plus méritants. Les petits épargnants ont en effet amassé beaucoup d’obligations de l’État français dans leurs assurances- vie grâce à leur labeur. Il y a 10 ans, les taux d’intérêts sur ce placement étaient à 3 %.

Aujourd’hui, ils sont à zéro ou même négatifs au mépris de toute logique. Les froumis épargnantes ne touchent donc plus rien, c’est-à-dire que les cicranes voleuses imposent le produit de l’épargne des petites gens à 100%. Et du coup le pouvoir d’achat des froumis va baisser et elles vont connaître la misère. La fraude sociale orchestrée par ce gang de cicranes siphonne toute cette épargne. Elle condamne de vielles froumis travailleuses a une fin de vie sordide.

Mais les méfaits de ce gang de cicranes diaboliques ne s’arrête pas là, non ! Ensuite, elles ont fait acheter leurs obligations pourries, celles dont plus personne ne voulait, par un de leur nid : la BCE, alors que cela était formellement interdit par tous les traités. Elle l’ont néanmoins fait en un monstrueux ourobouros se mordant désormais la queue. Pour la première fois dans l’histoire de la Froumie et de la Cicrane, il n’y a donc plus de prix de marché pour les obligations de notre pays, et ça pue puisque cela leur permet d’emprunter sans que cela ne leur coûte rien.

C’est : je me rachète mes propres actions avec de l’argent ne coûtant rien. Je fais alors monter les courts puis je revends avec moult bénéfices. Je peux alors rembourser et encore pas toujours ! Certaines froumis comprendront alors que la bourse de Wall Street, le mûr de la honte, c’est du vent, une grosse bubulle qui va bientôt péter. C'est pour 2021

Mais ce n'est pas tout ! Durant l’été 2020, période où les froumis les plus dotées se bronzaient la couenne sur les plages avec masques et gel, les cicranes ont orchestré un coup de maître au nom du couillonnavirus. Elles ont réussi à faire mutualiser la dette française par les autres pays européens, ce qui était interdit non seulement par les traités mais aussi par la Constitution allemande. N’ayant plus assez de froumis à piller en France, elles ont donc eu l’idée géniale d’aller piller les froumis allemandes suédoises, etc. Heureusement les froumis polonaises et les Hongroises, moins connes que les autres, ont opposé leurs vétos à cette tentative pour l’instant.

Malgré tout cela, désormais ça sent le roussi ou plutôt la merde au pays des cicranes. Et comme le disait si bien un saint homme « les cons ça ose tout, c’est d’ailleurs à cela qu’on les reconnaît ! » Arrive alors un autre porte flingue, pas un nouveau car il n’est plus très frais malgré ses origines helvétiques le sieur Schwab, l’organisateur du forum de Davos.

Ceux qui me lisent habituellement connaissent déjà le pédigrée de cette grosse cicrane suisse. Un gros hémiptère pas très sympathique pour qui le nouveau monde post reset devrait s’organiser autour de trois principes qui seront bien sûr les fondations de ce grand réaménagement.

Je préviens ici mes lecteurs qu’ayant affaire à une belle bande de cicranes psychopathes, des blackbouleurs de la vérité qui œuvrent depuis trop longtemps dans ce monde-démon, il convient de prendre le contrepied de chacune de leurs déclarations. Un simple exemple suffira : lorsqu’elles disent blanc, pensez noir et inversement. Ainsi lorsque la grosse cicrane Schwab parle de réorganiser nos sociétés pour qu’elles soient plus « justes ». Traduisez par : nos impôts vont décupler et nos actifs, pour ceux qui en possèdent encore, vont exploser, pendant que les cicranes vont s’engraisser en touchant toujours plus.

Les pays doivent investir massivement dans l’économie « verte » et transformer les villes et les lieux de production. Là, nous touchons à un saint Graal de leur fichue nouvelle économie. Traduisez ainsi : À cause du CO2 et de toutes les salopes de gueuses de froumis pollueuses, vous réchauffez trop la planète. Vous allez donc devoir vous serrer la ceinture, sauf nous. Aux froumis qui désirerons développer ce sujet crucial, je conseille mon livre Tonton Malthus est revenu.

En effet, leur capitalisme de connivence a de beaux jours devant lui et comme le dirait si bien « saint » Jacques Attali : une autre grosse cicrane, les froumis devront toutes devenir nomades car leur immobilier ne leur appartiendra plus. Bref, votre niveau de vie va baisser profondément. Il en a dit d'autres du style :

Covid-19 et réchauffement climatique entropique sont deux Gigantesque couillonnades, instaurées pour la gloire de leur Grand « », je ne cesse de le dire et de l’écrire.

Deux insecticides ou plutôt « froumiticides » destinés à éradiquer le trop plein de froumis. Et entre les deux, le cœur de toutes ces salopes de cicranes balance.

La robotique est là, opérationnelle depuis 2015, et l’intelligence artificielle commence à tout régenter même et surtout, les vies de toutes ces froumis dont les pattes sont désormais inutiles.

Cela constitue leur fer de lance, leur bâton de maréchal, un bâton à merde mais un bâton tout de même, avec lequel ils comptent bien rosser les dernières pauvres froumis travailleuses. Depuis 2018, les sales pucerons noirs aux ordres des cicranes maléfiques ont donc commencé à arracher des antennes et crever des yeux chez les froumis qui l’ouvraient trop et manifestaient donc leur juste mécontentement.

Il y donc là, pour elles, les cicranes violonistes les plus grasses, prétexte à la création urgente d’un gouvernement mondial tant les problèmes ne peuvent plus être gérés à l’échelle nationale.

Traduction : Dites adieu à la "démocratie", et souhaitez donc la bienvenue à la tyrannie de l’Intelligence artificielle cooptée par des cicranes diaboliques comme Bill Gates et de « puissants génies » comme Jacques Attali. D’où l’intérêt plus qu’urgent à la création de camps FEMA comme aux USA. Ils existent déjà au Canada, en Nouvelle Zélande, en Australie et bientôt chez nous. Pourquoi ? Il faudra bien faire taire et se débarrasser des froumis gênantes, celles qui, comme moi, l’ouvrent un peu trop à vouloir réveiller les autres braves et connes travailleuses. Celles qui croient encore qu’en attendant que ça se passe tout va redevenir comme AVANT !

J’ai toujours voulu lutter contre la bêtise humaine, et je sais depuis longtemps qu’elle pèse lourd mais ne suffisait à expliquer nombre de désastres, mais je dois dire qu’avec le Covid-19, on a décroché le cocotier, et les froumis-zombies du système, les froumis-mougeons, se voient de loin, de très loin avec leurs masques : en voiture, à vélo, en forêt, etc.

Bientôt la très Haute et Sainte autorité sanitaire prêchera la plume dans le cul préalablement enduite de gel hydro alcoolique. Nous verrons alors surgir de partout des légions de froumis-oiseaux masquées avec pour unique plumage, une et une seule plume dans l’fion. Bref, autant « d’oiseaux » propres à légitimiser les trois propositions mentionnées ci-dessus par la grosse Schwab.

Après le péril communiste, le jaune, celui des ET, 2012 et la fin du monde, les astéroïdes, Isis, le trou dans la couche d’ozone, les pluies acides, un réchauffement qui n’en finit pas de ne pas nous tuer, ne faisant plus peur à personne, il était urgent de créer une nouvelle grande peur de l’an 2000. Il convenait de ramener les froumis CONcitoyennes à une saine obéissance, ce qui n’a pas manqué de se produire, à la grande satisfaction des trop nombreuses froumis encore auditrices de BFM poubelle et autres cancrelats électeurs macronien du journal Le Monde subventionné par tonton Gates à grands coups de millions d’euros pour dire que les vaccins : c’est bien, c’est bon pour les froumis et leurs familles.

Le grand reset à sa mémère n’est donc rien d’autre que la contre-attaque des grosses, des énormes cicranes de Davos et de tous les branleurs de pucerons et autres cancrelats de l’Union européenne et ceux de l’ONU, tous enjoints à nous berner pour rester au pouvoir envers et contre tout.

L’ennemi n’étant pas, pour eux, la froumi ermite qui se promène toute nue les mains dans les poches, mais bel et bien celle qui dit non parce qu’elle est encore indépendante financièrement. Une indépendance fondée sur des biens (actions, terres, immobilier, or, argent) dont la possession est garantie par le Droit de Propriété qui existe dans toutes les Constitutions des pays démocratiques. Les cicranes vont donc nous piquer tout ça, et cela détruira nos fourmilières démocratiques.

Où se trouve ton argent brave fourmi travailleuse ? Dans tes poches ou à la banque. C’est donc là qu’elles vont aller le chercher. Et donc, pour résoudre les problèmes fiscaux des états gérés par les cicranes cleptomanes, le plus simple est d’annuler tout ou partie de la dette de l’état fourmilier français, par exemple, et de la remplacer par une reconnaissance de dette ne donnant droit à aucun remboursement mais simplement au versement d’une rente de 1.5 % tant que les froumis sont en vie. C'est-à-dire crever de faim.

Idée folle ? Souvenez vous de 1789 et ce qui s’est passé après. Imaginez-vous la cicrane Macron passant à la télévision pour la nième fois et animée de son sourire moqueur. Imaginez-la, le cul légèrement serré comme elle le fait chaque semaine avec son pipeau ou son violon, nous annoncer, qu’à cause de couillonavirus, toutes les obligations françaises déposées dans des assurances vie seront converties en obligations perpétuelles versant du 1.5 % à leurs « heureuses froumis propriétaires ».

Science-fiction que tout cela ? Oui. Au même titre qu’un autre film d’horreur, une série B bien gore ayant confiné plus de quatre milliards de froumis durant des semaines. C’est donc dire que le but essentiel de tous ces cicranes malfaisantes va être maintenant de s’attaquer au droit de propriété ; ultime rempart des systèmes des fourmilières démocratiques, ce qui implique un certain nombre de conséquences.

Interdiction du liquide. Destruction des monnaies pour liquider la dette de chaque pays, tout en diabolisant chacune des froumis dirigeantes autant que récalcitrantes : Trump, Poutine, Orban, Salvini, Erdogan, etc. Crucifixion de toutes les froumis intellectuelles et autres grandes gueules ayant encore quelque chose entre leurs antennes et qui ne pensent pas comme les cicranes malfaisantes. Interdiction de tous lieux d’éveil à la culture avec les librairies en tête (c’est déjà commencé).

Et bien entendu culture « sur brûlis » de tout ce qui fait l’économie d’un pays afin de le ruiner durablement, au même titre qu’un individu froumi possédant des actifs. Pourquoi ? Afin de priver fourmilières et froumis de toute liberté. D’où l’utile destruction des froumis commerçantes indépendantes, qui tendent à soutenir les froumis populistes et le droit de propriété.

D’où l’inexorable intérêt à la faillite des froumis propriétaires de logements qui seront tous squattés sans vergogne par les pucerons et cancrelats, vulgaires capos représentants de la classe des cicranes ne produisant rien mais ayant tous les droits.

N’oublions pas les bataillons de froumis migrantes destinées à diluer et bientôt éradiquer tous les froumis blanches « racistes » et « esclavagistes » comme aux Etats -Unis. Si elles sont blanches et chrétiennes, quelle horreur ! c’est pire encore, il convient alors de les éradiquer deux fois.

Piquouze aidant et marquage obligé, toutes marcheront au pas de la Bête 666 vers l’instauration d’un salaire versé à tout un chacun dans la population quel que soit ses mérites ou ses efforts.

Et bien entendu les vielles froumis cotisantes ne servant plus à rien, comme l’espérait déjà depuis longtemps la cicrane Attali : Euthanasie des vielles froumis dans les maisons de retraite (ce qui a bien commencé lors de la crise du Covid grâce au poison le Rivotril).

http://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/11/pour-l-elite-ca-fait-du-bien-pour-les-retraites.html

Interdiction des cultes et des rassemblements pour des raisons sanitaires (c’est déjà le cas). Le tout se trouvant remplacé par une nouvelle religion mondiale instaurée par les cicranes sionistes, les plus dangereuses : un Noachisme sioniste.

La froumi avertie possédant quelque chose entre les antennes remarquera sans effort que toutes ces dispositions, même les plus « farfelues », sont d’ores et déjà en place. Conclusion : l’âme de toute ma littérature de froumi « conspirationniste », c'est-à-dire la mise en garde faite à mes lecteurs contre cette instauration désormais toute proche de leur Nouvel Ordre Mondial précédé d’un horrible Ordo Ab Chaos, est là.

Honni soit donc l’idiote utile au système, la froumi curieuse adepte du Trump bashing, car l’attaque que je sens venir depuis des années du fin fond de la Babylone antique contre nos libertés fondamentales est lancée et bien lancée et le combat fait rage aux USA entre Trump et la classe des cicranes démocrates autant que criminelles.

A moins que : les froumis toutes unies contre ces cicranes démoniaques n’ayant même pas la vertu d’une mouche à merde réalisent ceci sur la photo ; les jeux sont faits !

Quoi qu’il en soit et quoi qu’il en coûte, que Dieu garde toutes les froumis honnêtes et courageuses.

Olivier : une froumi « conspirationniste ».

ENCOURAGEZ DONC CEUX QUI LUTTENT CONTRE LA PENSEE UNIQUE ! COMMENT ? C’est ici : http://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/11/encouragez-ceux-qui-luttent-contre-la-pensee-unique-et-oeuvrent-pour-la-verite.html

Voir les commentaires

Identification numérique et contrôle total

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Georges doit en saliver de joie dans sa tombe !

Dans plusieurs de mes articles j’évoque le Grand Reset de Davos dont le but ultime est de mettre l’économie mondiale à genoux afin d’instaurer un contrôle total ainsi qu’une monnaie unique autant que numérique. Ainsi sur l'escalier du transhumanisme devant nous amener à leur Stairway to Even, le traçage humain jouera un rôle crucial, car un euro numérique géré par la BCE (banque centrale européenne), à la différence d'un paiement par carte bleue, sera gérée par une I.A. centralisée connectée à toutes les bornes de paiement, via le cloud et la 5G, et même dès la 4G ou le wifi.

Alors que les regards sont tournés vers l'Outre-Atlantique et les cerveaux confinés ad vitam, d'étranges textes de loi se discutent à l'Assemblée nationale. La majorité présidentielle a déposé une proposition de loi « relative à la sécurité globale », qui affirme à juste titre son affiliation globaliste. Mais quoi de plus normal lorsqu'on connaît l’ascendance Rothschildienne de notre petit Jupiter national. En quelques articles et un coup de baguette magique, le sens de la police municipale est ainsi totalement modifié pour en faire de facto un échelon de maillage répressif.

Mais ce n’est pas tout, puisque les entreprises de sécurité privées sont renforcés et les étrangers peuvent y participer s'ils maîtrisent notre langue. Il est vrai que face aux 21 500 policiers municipaux, les 165 000 agents privés de sécurité produisent un effet de masse.

Intelligence artificielle (IA) aidant, la surveillance technologique est généralisée, de la prévention à l'intervention, transmettant en temps réel les données et les forces de l'ordre doivent être protégées d'un regard « malveillant ». Merci 5G si bonne pour la santé et notre sécurité à tous ! C’est bel et bien Orwell et sa monstrueuse dystopie qui rapplique les jambes au coup.

Ce n’est en effet pas la sécurité des Français qui préoccupe nos capos du système mais bel et bien notre muselage par le biais d’une police déshumanisée à l’extrême puisque bénéficiant de facto d’un seuil de légitimité du recours à la violence contre la population. Ce n'est certainement pas ce nouveau texte qui va résoudre les problèmes de sécurité en France, mais il va en revanche contribuer à réaliser ce « 1984 » inhumain autant que global.

Alors que l’ensauvagement des territoires français s’accentue avec des agressions de plus en plus violentes et primaires, le tout dans une ambiance plus que tolérante pour ces pauvres petits qui ne savent pas ce qu'ils font, le Gaulois risque de s’en prendre pour un minimum de 135 euros au moindre dépassement de moustaches.

Mais qu’on se rassure brave gens, c’est pour notre bien ! et tous ceux qui ne respectent pas le port d’un masque inutile (puisqu’indiqué sur les paquets) ou tout autre prescription à la noix, ne sont que des sales inconscients et égoïstes mettant la santé d’autrui en danger.

Bref, alors que la situation pue désormais la merde à tous les échelons étatiques, les députés de la majorité nous poussent en masse et « En Marche » vers les fantasmes les plus pervers de Georges Orwell. Je suis sûr et certain que même lui dans son « 1984 » n’aurait pas espéré autant que leur proposition de loi « relative à la sécurité globale », tant il ressemble à s'y méprendre à de la surveillance globale et en cours de privatisation.

Je vous invite d’ailleurs à y jeter un œil sur le site de l'Assemblée nationale. Son Titre IV fera grincer des dents tous ces journalistes pour la plupart vendus au système, car il les concerne directement, en prévoyant une forte limitation de la diffusion des images des FDO. La loi sur la liberté de la presse est ainsi complétement chamboulée. C’est comme ça que Big Brother remercie ses laqués.

Souvenez-vous des Gilets jaunes passant en comparution immédiate alors que des multirécidivistes courent les rues. Eh bien, ce projet est en cohérence parfaite avec la priorité donnée par le gouvernement à la justice pénale de « proximité ». Mais c’est tout sauf de la proximité, puisqu’aucunement de nature à répondre aux besoins quotidiens essentiels des justiciables, mais uniquement à la volonté de concentrer les maigres moyens de la justice sur la répression accrue vis-à-vis de la gueusaille et de ses actes de délinquance les moins graves.

Pourquoi pensez-vous qu’en pleine guerre contre le Covid-19, et alors que nos hôpitaux manquaient de tout, le gouvernement français a passé un appel d’offre pour l’obtention de drone. La commande était estimée à plusieurs millions d’euros comme l’avaient alors révélé plusieurs médias français, le montant de la commande était annoncé à près de 4 millions d’euros pour l’achat de près de 650 drones.

Le but est désormais de quadriller chaque recoin de l’espace public en déployant des moyens technologiques permettant une surveillance généralisée, en donnant compétence à des agents qui ne sont pas formés mais qui feront nombre pour relever des infractions en dehors de tout contrôle de la justice.

Adieu donc à ce qui restait encore de « démocratique » en ce bon pays de Gaule. Bien entendu, vous l’aurez sans doute compris, pour que ce système répressif soit vraiment efficace, ces « forces de l’ordre » doivent finalement être les seules à échapper aux caméras. Au diable la protection de la veuve et de l’orphelin, leur rôle n’est plus là !

Non. Il conviendra de réprimer tous azimuts toute tentative de contestation. Tant pis pour les libertés publiques, et tant pis si ces « forces de l’ordre » n’ont aucun effet réel sur le niveau de la vraie délinquance.

Alors ne pensez-vous pas qu’il soit urgent de déconfiner nos cerveaux avant de se réveiller dans une nouvelle réalité inhumaine, électronique, faite de surveillance et d'insécurité. Ce monde global vers lequel nos élites nous dirigent au pas de course.

À suivre.

Olivier

Voir les commentaires

Recyclage à tous les étages et rififi à l’Union Européenne !

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Récemment, plusieurs entreprises pharmaceutiques ont été critiquées pour s’être livrées à des activités illégales, telles que le versement de pots-de-vin, l’envoi en toute connaissance de cause de médicaments frelatés ou contaminés à des pharmacies et la commercialisation de médicaments pour des usages non autorisés. Le laboratoire dont je vais vous parler est de cette veine, c'est-à-dire de ceux qui ne reculent devant rien pour leur dieu : Mammon.

La course au pognon étant l’activité des multinationales, l’un de leurs lobbys, celui de Big Pharma n’y fait pas exception. 35 multinationales parmi les plus importantes du secteur ont, entre 2000 et 2018, engrangé, grâce à un taux de profit deux fois supérieur à celui des géants des autres domaines d’activité des sommes proprement faramineuses. À lui seul, ce secteur a accumulé plus de 7 500 milliards d’euros de bénéfices sur seulement 18 ans. Mais, Covid-19 aidant, l'avidité reste de mise chez beaucoup de multinationales du médicament en ces temps de pandémie. Passé maître dans tous les coups fourrés sur la classification des médicaments, dumping sur le prix des traitements, refus de partager les savoirs… cette industrie du Diable prend le train en marche de la lutte contre le coronavirus, mais ne renonce à rien.

La preuve ? Alors que l’OMS dénonce ce médicament comme étant non efficace contre le Covid-19, et que l’hydroxychloroquine sur le marché depuis près de 70 ans la démontre partout dans le monde sauf en France où la mère Buzyn l’a même classé vénéneuse, la Commission européenne a signé, mardi 28 juillet 2020, son premier contrat d'approvisionnement contre le Covid-19 et c'est le remdésivir qui l'emporte haut la main pour 63 millions d'euros de commande. Le remdésivir, des laboratoires Gilead, est le seul traitement homologué depuis un mois contre le Covid-19 au niveau européen depuis juillet dernier. L'hydroxychloroquine, privilégiée par Didier Raoult, n'a pas été homologuée à ce stade.

Les « péquenaud-crates » non élus de l’UE achètent donc, avec l’argent des peuples européens, pour des millions d’euros de Remdésivir puis viennent ensuite nous dire qu’il est sans effet. L’OMS dit qu’il n’est pas opérationnel et jugé inefficace contre le Covid-19. Ce vieil antiviral avait été développé initialement contre le Sida, puis Ebola et à chaque fois jugé inefficace. En chine, la péritonite infectieuse féline (PIF) étant une maladie infectieuse due à un Coronavirus, on l’utilise pour soigner les chats atteints d’une péritonite à coronavirus.

Les laboratoires Gilead ayant beaucoup investi dans cette molécule essaient donc coute que coute de lui trouver des débouchés. Et dans ce cas, quoi de mieux qu’un bon forcing à l’UE à grands coups de pots de vin, et par le biais de leurs lobbyistes. Comprenez bien qu’ici l’affaire est juteuse puisque son coût est 400 fois supérieur à celui de l'hydroxychloroquine (2000 euros contre 5 euros pour un traitement de 10 jours).

Il ne peut pas être administré à grande échelle à un stade précoce de la maladie, puisqu’il est injectable (10 injections), ce qui rend son administration difficile. De plus, il présente une forte toxicité rénale qui empêche son utilisation précoce puisque la majorité des cas de COVID 19 évoluent spontanément de façon favorable.

Avant de nous quitter, jetez donc SVP un œil à cette vidéo de 15 mn : https://youtu.be/GZDzAKj-_5A

Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse du fric ?

A suivre.

Olivier

Voir les commentaires

Encouragez ceux qui luttent contre la pensée unique et œuvrent pour la Vérité

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Au bout du chemin se trouve la connaissance (la seule chose qu’on ne puisse vous voler).

Or cette connaissance n’est rien sans la lecture ! Faites-vous donc du bien aux neurones tout en aidant ceux qui osent braver la pensée unique. Les fêtes de fin d’année arrivent.

Confinés ou pas, les emplettes ont commencé pour le plus Grand plaisir et l’Enrichissement d’Amazon. À toutes celles et ceux que cela intéresse, il me reste des exemplaires de mes 2e, 3e et 4e livres : La Promesse, J’ai à te parler, et C’était donc vrai ! Je les remise à 50% de leur valeur plus frais de port soit 24,85€ + 8€ de frais de port pour les trois.

LA PROMESSE

 

Extrait ici :

http://vecteur-douceur.over-blog.com/2017/02/olivier-cape-presente-son-deuxieme-ouvrage-la-promesse-paru-en-fevrier-2014.html

J'AI À TE PARLER !

Extrait ici :

http://vecteur-douceur.over-blog.com/2017/02/olivier-cape-presente-son-troisieme-ouvrage-j-ai-a-te-parler-paru-en-fevrier-2015.html

C'ETAIT DONC VRAI !

Extrait ici :

http://vecteur-douceur.over-blog.com/2017/02/olivier-cape-presente-son-quatrieme-ouvrage-c-etait-donc-vrai-un-essai-romance-paru-en-mars-2015.html

Pour commander c'est simple : Envoyez votre chèque de 32,85 euros à l'ordre de Association Vecteur Douceur

59 rue d'Halingen 62610 Ardres, France.

Dès réception, je vous envoie le colis. C'est de l'artisanal, mais ne faut-il pas encourager les petits en ces temps difficiles ?!

À bientôt et une bonne fin d'année malgré couillonavirus !

Olivier

Voir les commentaires

Pour l’élite : « ça fait du bien pour les retraites ! »

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Au début ils avaient pensé à des points ces enfoirés là, puis couillonavirus est arrivé. Désormais plus de points, c’est plus nécessaire, une petite piquouze semble suffire !

Le Rivotril, est le nom commercial du clonazépam, un anxiolytique très puissant utilisé pour soulager les douleurs d’un patient en fin de vie. Ce traitement ne vise pas à guérir, bien au contraire, il peut même « précipiter » l’inéluctable, puisqu’il est contre-indiquée en cas d’insuffisance respiratoire.

Ainsi, le nombre de cas positifs de Covid-19 dans les Ehpad « explosant », notre gouvernement s’est encore fendu d’un décret du 16 octobre mettant en place le couvre-feu.  Il a réintroduit l’élargissement de l’usage du Rivotril dans les Ehpad, cette belle saloperie que je viens d’exposer en préambule et que je dénonce dans mon dernier livre De Mammon à Corona.

L'utilisation du Rivotril (clonazépam) a donc été autorisé pour les personnes âgées malades dont il a été décidé qu'elles ne seraient pas soignées à l'hôpital en raison de la pénurie de notre système de soin. Ce médicament, bien que réduisant la sensation d’étouffement par sédation, est un dépresseur respiratoire. Il est en effet particulièrement illogique de donner un traitement dépresseur respiratoire à un patient présentant une insuffisance respiratoire aiguë, puisqu’il peut ainsi accélérer la mort du patient.

Euthanasie active, peut-être ?

Durant le premier confinement, face à l’engorgement des services hospitaliers, un décret élargissant la prescription du Rivotril aux médecins de ville et pharmacies des Ehpad avait été pris fin mars par Édouard Philippe et Olivier Véran. Les patients pouvaient être mis sous Rivotril dès lors qu’on les soupçonnait d’être malades du Covid-19, car à l’époque on ne faisait pas suffisamment de tests.

C’était un « dispositif d’exception » fallait-il croire. Il  a pourtant réapparu dans le décret du 16 octobre instaurant le couvre-feu ? Par dérogation à l’article L. 5121-12-1 du code de la santé publique.

Bien qu’en six mois, les tests se soient démocratisés, ce décret correspond presque mot pour mot à celui de la fin mars qui permettait au personnel des Ehpad de recourir à un traitement normalement réservé aux soins palliatifs. En l’occurrence, dès lors qu’un habitant de ces « résidences de services » était suspecté par le personnel d’être atteint du coronavirus.

À l’époque, c’est bien connu, on manquait de tout ! La France ne disposait alors pas de suffisamment de tests de dépistage et ceux-ci étaient notamment réservés aux malades admis à l’hôpital. Or, les services de soins intensifs des hôpitaux étant eux-mêmes saturés, les patients âgés n’étaient pas prioritaires pour y être admis.

Refusant de parler de « tri » des malades, le discours tant des officiels que des médecins hospitaliers était que la fragilité due au grand âge de certains patients ne leur permettrait pas de survivre au traumatisme de l’intubation et donc que s’il y avait eu « tri », celui-ci avait toujours été effectué aux portes de la réa.

En somme, lors de la première vague, plutôt que de le faire à l’hôpital, les patients malades du Covid-19 ont été triés amont.

Ce sujet me touchant de près, je viens en effet de perdre ma tante hospitalisée durant plus d’un mois et même pas âgée de 80 ans. Bien entendu, toute la famille a été tenue à l’écart. Voila pourquoi j’avais envie d’effectuer cette « petite » mise au point.

Sachez qu’à l’échelle de l’Univers nous ne sommes peut-être pas grand-chose, mais pour eux, tout la haut chez les sans-âme, au sommet de la pyramide, nous représentons bien moins encore !

À suivre.

Olivier

Voir les commentaires

Fais-moi reset !

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Le Grand Reset « mènera à une fusion de notre identité physique, numérique et biologique » Ce n'est pas moi qui le dis, je ne suis qu'un "gueux". Ce sont les intelligents, les élites !!!

Alors que chez nous, nous avons Laurent Alexandre, porte flingue du transhumanisme qui sévit en disant que : « on pourra imposer le vaccin aux personnes âgées c’est une population qui a une espérance de vie résiduelle. » Voila le genre de monstre qui passe sur les plateaux télé en exigeant de nous faire tous plomber!

https://youtu.be/rzqw8JaAIYY

Le pape du mondialisme Klaus Schwab a clairement indiqué que le transhumanisme fait partie intégrante de « La grande remise à zéro » (Le Grand Reset) lorsqu'il a déclaré que la quatrième révolution industrielle « conduirait à une fusion de notre identité physique, numérique et biologique », ce qu'il précise dans son livre, avec "des puces implantables qui peuvent lire vos pensées".

Le programme est principalement basé sur le démantèlement du système capitaliste actuel en faveur d'un régime technocratique plus centralisé qui entraînera une baisse du niveau de vie, une diminution de la consommation de carburant, une réduction des libertés civiles et une automatisation accélérée des emplois.

Cependant, un autre aspect clé de "la Grande Remise à Zéro", ou la "quatrième révolution industrielle" comme l'appelle Schwab, est la fusion de l'homme avec la machine.

Mais avant de nous brancher une prise au cul, il convient de tout mettre à bas (Ordo Ab Chaos) la DETTE doublée d’un COVID-19, ça sert à ça !

 « Record en vue à 277 000 milliards de dollars pour les dettes mondiales, selon l’IIF », indique le site Boursorama. C’est en effet à cette somme-là que nous arriverons fin 2020. Les montants colossaux empruntés par les Etats et les entreprises pour faire face à la crise du coronavirus, nous y amènent à coup sûr conclut l’Institute of International Finance (IIF).

L’IFF, qui regroupe plus de 400 banques et institutions financières du monde entier, estime que la dette globale avait déjà augmenté de 15 000 milliards de dollars fin septembre, une progression imputable pour près de la moitié aux Etats, principalement développés.

Voilà pourquoi à Davos, un Klaus Schwab et sa clique nous explique que le « grand reset » ce serait pas mal quand même ! Voilà aussi pourquoi, chez nous, en Gaule, avant de se voir définitivement pucé et reliée à l’intelligence artificielle (IA), l’Etat va nous faire fonctionner quelques temps en Bluetooth.

Discrètement, la bande à Macron s’est dotée le 4 novembre d’un système de reconnaissance faciale, Alicem, une application pour smartphones, conçue par l’Etat, utilisant la reconnaissance faciale à l’inscription.

Une « belle » technologie qui scanne l’identité faciale des individus et offre de grandes possibilités en matière de traçage de leurs faits et gestes vers une société rappelant les prophéties de Georges Orwell. La mise en service d’Alicem doit intervenir avant la fin de l’année.

À suivre.

Olivier

Voir les commentaires

JE SUIS UN ANTIVAX ET J'EMMERDE BIG PHARMA ET SA CHIOURME !

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Pour les rares qui ne le sauraient pas encore, en France, l'ensemble des merdias appartient à dix milliardaires. Leur rôle servile consiste à nous mentir et faire diversion lorsque la nécessité s'en fait sentir. Lubrizol, par exemple, appartient au milliardaire  très proche de Bill Gates : Warren Buffett,  qui avait dit ceci en 2005.

N’étant plus qu’un bâton merdeux au service de l’Etat profond qui la soutient et la finance, la presse s’en prend à la gueusaille, sous prétexte d’inconscience collective vis-à-vis d’autrui. Elle le fait d’autant mieux en relayant les frasques ineptes des petits capos qui nous dirigent. Sa dernière cible en ligne de mire n’est autre que ces gens plus intelligents que la moyenne qui refuseront de se faire injecter la soupe immonde.

Les attaques contre les antivax ne sont pas nouvelles. Ce qui l’est, c’est la proximité de la vaccination de masse obligatoire en 2021, alors que 99,9 % des Français n’ont pas souffert plus que ça du Covid-19, mais souffrent beaucoup plus des décisions destructrices du pouvoir néolibéral sur l’économie, c’est-à-dire la vie de tous les jours.

Mais là n’est plus le problème : acculée à la soumission totale par sa faiblesse éditoriale et son impopularité croissante, la presse est devenue simplement l’ennemie des Français. Une source de haine, de bêtise et de mensonges qui grossit de jour en jour grâce à des exemples comme : BFM TV, le Monde ou encore le Figaro.

Mais horreur !, qui sont donc tous ces ignobles populistes paranoïaques qui sont les plus réticents à se faire inoculer une baisse d’immunité qui va les lier à vie à des vaccins annuels ? Ne leur déplaise à ces journaleux de mes deux, on peut être anti-Système et apprendre à se soigner sans passer par la piquouze Pfizer, celle dont les autorités européennes, dans le dos des peuples et avec leur argent, ont acheté 300 millions de doses.

Mais il faut les comprendre tous ces vendus, les obligés du Big Pharma, que ce soit dans le personnel politique ou médiatique ! Ils sont obligés les « malheureux » d’accuser les médecines dites naturelles, qui ont « gangrené » la société française. Tous ces « fous » qui, depuis les multiples scandales sanitaires, se méfient de cette médecine dominante, allopathique ou agressive qui tue des malheureux à tour de bras.

Dans cette guerre larvée entre les éveillés et la majorité des cons, les Français font de moins en moins confiance aux autorités sanitaires, aux responsables de la santé publique. En effet, quand on voit la bande de bras cassés, cette caste de psychopathes qui était, et qui est toujours, en charge de notre santé, on a de quoi trembler : Buzyn, Lévy, Salomon, Hirsch, Véran, Delfraissy, Lacombe, Blachier, Cymes, ça vous donne envie de leur faire confiance ? Moi, ça me donne surtout envie d’être en bonne santé et de le rester !

Un fait, néanmoins, me redonne espoir. A travers le monde, les Gaulois semblent les plus sensés Le site de BFM TV stigmatisant les antivax fournit (sans le vouloir) des chiffres rassurants pour la santé mentale et la lucidité des Français.

« À la question simple : « Êtes-vous prêt à vous faire vacciner contre le Covid-19 ? ». Nous répondons « oui » à 54 % seulement. C’est le plus petit score : 15e sur 15. Ou plutôt champion du monde du scepticisme sur les vaccins.

Et si la question est plus précise : « Êtes-vous prêts à vous faire vacciner dès la sortie du vaccin ? », c’est à dire sans attendre, alors il ne reste plus que 12 % des Français à répondre "oui". »

Devant cette saine réaction franchouillarde, et dans un document provisoire diffusé le 9 novembre et soumis à consultation publique, la Haute autorité de santé présente une « stratégie » vaccinale volontariste contre le Covid-19, en l'absence de vaccin efficace et sûr à ce jour.

Pour eux, se faire vacciner sans prudence sonne comme une évidence, circulez, il n’y a rien à voir ! Ils reconnaissent que « les connaissances sur les futurs vaccins et leur capacité à limiter la contagion du virus » mettront « un certain temps » à arriver, mais néanmoins l'idée même d'une vaccination globale semble relever pour l'institution de l'évidence.

Vous voyez par là qu’il existe deux mondes différents sur la même planète. L’un tels les Shadocks de la Haute autorité de santé marchent sur la tête. Pour eux, un vaccin fabriqué en quelques mois au lieu des dix ans habituels et au cœur de profits financiers colossaux, semble être remplacée par la nécessité impérieuse de «convaincre les personnes hésitantes ». Et nous, les Gibis avec nos chapeaux melons, nous ne devons surtout pas nous le creuser (le melon) quant aux données cliniques complètes de cette merde et leurs possibles efficacité et innocuité, à l'exception de communications émanant des laboratoires eux-mêmes.

Si la HAS juge « inopportun » de rendre la vaccination obligatoire en début de campagne, elle l'envisage si « les outils de persuasion n'ont pas permis d'atteindre une couverture vaccinale suffisante pour protéger la population », soit 75 % minimum de la population (alors que les derniers sondages indiquent que seuls 54 % des Français accepteraient actuellement un tel vaccin).

Alors qu'un vaccin pourrait être disponible au premier trimestre 2021, les citoyens en tant qu'entités individuelles ne sont pas conviés à participer à l'élaboration de cette stratégie vaccinale, mais les associations de patients et autres organismes du monde de la santé peuvent participer à la consultation publique organisée par la HAS jusqu'au 30 novembre en remplissant un formulaire en ligne.

En attendant, nous ferions mieux de penser à éradiquer ce virus là!

À suivre.

Olivier

Voir les commentaires

Bienvenue en Absurdistan

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Une pincée de connards psychopathes mènent notre société à sa perte, et beaucoup suivent le mouvement en bêlant. Notre pays, la France, ma France, est devenu un lieu où règne l’absurde.

Nous sommes la risée des autres pays qui ne comprennent pas le comportement anesthésié des Français et encore moins celui des petits capos qui nous dirigent. Ou, plutôt, comprennent-ils mieux que mes compatriotes qui sont ceux qui nous dirigent, et  nous mènent inexorablement vers leur Ordo Ab Chaos chéri, voulu.

Un beau pays de France, une « douce France, cher pays de mon enfance (…) » comme le chantait si bien Charles Trenet. Un «beau pays » où un 24 novembre 2020, un président Macron a demandé au gouvernement et au Parlement de réfléchir à « des conditions d’isolement des personnes, y compris de manière contraignante. »

Mise à part ce « tout petit détail » les complotistes restent des "fous", c’est bien connu. Connaissant notre bonne coutume de dénonciation à la française, on peut, dans les semaines qui viennent, s’attendre à un bien joli florilège de saloperies en tous genres. En effet, qui seront ces « des personnes » : des cas contacts, des cas positifs, des dissidents comme moi, les non vaccinés ? Voyez-vous se profiler à l’horizon cette « belle » guerre civile voulue par un Éric Zemmour et sa clique ?

À suivre.

Olivier

Voir les commentaires

Le fond des chiottes

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

J’ai 60 ans. J’ai beau réfléchir, je n’arrive pas à me souvenir d’une presse disant l’entière vérité sur quelque sujet que ce soit. Je n’ai le souvenir que des mêmes têtes qui continuent désormais, Covid-19 aidant, à nous mentir en léchant le cul de la Haute instance sanitaire et de ses commanditaires. Ils le font par concupiscence afin de plaire à leurs financeurs : les Bill Gates et autre complexe militaro-industriel. Tous agissent en parfaite consanguinité en se cooptant de génération en génération affichant une curieuse et douteuse appartenance à ceux dont il convient de ne pas parler, parce que, comme le dirait quelqu’un « au-dessus c’est le soleil ! ».

Lisez donc les quelques lignes ci-dessous concernant la presse et ses méfaits. Elles vous permettront de vérifier que ceux dont j’essaie de vous parler polluent l’espace public de leurs désagréables flatulences verbales, et depuis longtemps.

« Je déplore ... l’état putride dans lequel sont passés nos journaux et la malignité, la vulgarité et l’esprit mensonger de ceux qui écrivent pour eux ... Ces ordures dépravent rapidement le goût du public et diminuent son goût pour la nourriture saine. En tant que véhicules d'information et organes d’observation critique de nos fonctionnaires, ils se sont rendus inutiles en perdant toute capacité à être digne de foi en quelque façon que ce soit... Cela a été produit, dans une large mesure, par la violence et la malignité de l'esprit de parti. » Ces mots sont de 1804, ils sont de Thomas Jefferson (1743-1826), troisième président des États-Unis, en fonction de 1801 à 1809.

Maintenant écoutez-donc SVP ces 30 secondes de vidéo. J’ai déjà mentionné dans mes livres et articles les propos de David Rockefeller en 1991. J’ai remis la main sur cette vidéo, jugez-donc par vous-même : https://youtu.be/mlYUku0XE7s Rockefeller y remercie les médias pour bien plus que de la complaisance vis-à-vis du plan de l’élite. Il les remercie pour MENSONGE.

Ceux qui me lisent savent que, déjà en 2010 et au même titre qu’un Jacques Attali, l’année d’avant, en 2009, la Fondation de notre « ami » Roro souhaitait une bonne pandémie qui serait salutaire à l’instauration de leur Nouvel Ordre Mondial.

Voici un extrait de mon livre gratuit : De Mammon à Corona, écrit durant le premier confinement face à toutes les aberrations vues, lues et entendues à l’époque. Dans cet extrait des pages 137-138, je reviens sur le sieur Roro et sa Fondation tout aussi « philanthropique » que celle de Bill Gates : « Et puisque j’en suis à évoquer ce nom maudit, La Fondation Rockefeller a présenté le "Plan d’action national pour le contrôle du Covid-19", mais il ne s’agit pas, comme il apparaît dans le titre, simplement de mesures sanitaires. Ce Plan auquel ont contribué certaines des plus prestigieuses universités (Harvard, Yale, Johns Hopkins et autres) préfigure un véritable modèle social hiérarchisé et militarisé. Il serait composé de « leaders du monde des affaires, du gouvernement et du monde universitaire », avec au premier rang non pas les représentants gouvernementaux mais ceux de la finance et de l’économie.

Ce Conseil suprême aurait le pouvoir de décider productions et services, avec une autorité analogue à celle conférée au président des États-Unis en temps de guerre par la Loi pour la production de la Défense. Le Plan prévoit qu’il faut soumettre au test Covid-19, hebdomadairement, 3 millions de citoyens étasuniens, et que le nombre doit être porté à 30 millions par semaine en six mois. L’objectif, à réaliser en une année, est celui d’atteindre la capacité de soumettre à des tests Covid-19, 30 millions de personnes par jour.

La Fondation Rockefeller et ses partenaires financiers contribueront à créer un réseau avec les grandes sociétés productrices de médicaments et équipements médicaux. Selon le Plan, le « Conseil de contrôle de la pandémie » est aussi autorisé à créer un « Corps de réponse à la pandémie » : une force spéciale. Elle aurait surtout la tâche de contrôler la population avec des techniques de type militaire, à travers des systèmes digitaux de traçage et identification, dans les lieux de travail et d’étude, dans les quartiers de résidence, dans les locaux publics et dans les déplacements. » Fin de l'extrait.

Alors on fait quoi les amis, on continue à dormir en attendant la dinde de Noel ? Parce qu’après elle, c’est nous qui, vaccin aidant, allons tous nous faire farcir le fion.

À suivre.

Olivier

Voir les commentaires

Les latrines d’une triste histoire

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Les latrines nous ramènent à Rome ainsi que cet article.

Même si nous avons assisté en direct au ravissement de ce qui restait de démocratique en ce monde, peu l’on compris et encore moins réagit. Triste planète que ce monde/démon peuplé presque essentiellement de 95% de zombies drogués au marchandising, au sexe, à la malbouffe et aux sports  eux-mêmes dopés.

Concernant le prochain hôte de la Maison Blanche, l’élite semble avoir fait son choix. Il suffit pour s’en convaincre « d’admirer » la couverture 2021 de The Economist des Rothschild. Encore un signe qui passera inaperçu aux yeux de 99 % de la plèbe.

Comme je l’annonçais dans mes deux articles concernant l’élection américaine du 3 novembre, le pays est désormais irrémédiablement divisé. Les Américains qui ont voté « Républicain » savent que l’élection leur a été volée par un véritable coup d’État.

Ils savent que les Blancs ont été diabolisés comme racistes et qu’ils sont en passe de devenir des citoyens de second ordre tout comme en Europe. Ce vol éhonté de l’élection et le silence complet des médias à ce propos, en dit long sur nos sociétés de décérébrés. Désormais la chasse va être ouverte contre les « Blancs racistes ». On utilisera même le gros calibre s’ils sont en plus chrétiens.

Toute la jet set, les GAFAM, les merdias tout confondu, Hollywood et j’en passe, étaient contre Trump, mais ça n’a pas suffit pour que l’Occident oxydé comprenne. Pourtant les Démocrates et les médias le savent, aussi bien que les électeurs américains républicains : l’élection a été volée, organisée afin de se débarrasser de Trump, lequel fut diabolisé comme raciste, sexiste, agent russe, et, selon Nancy Pelosi, un ennemi de l’intérieur qui refuse d’accepter cette élection volée. Il est vrai que le remplacer par un pédophile sénile autant que va-t'en guerre, c’est mieux !

De toute manière l’avenir nous dira … et il arrive désormais à un train d’enfer pour en emmener un maximum vers cette destination finale.

Cette élite au commande à réussi la prouesse d’en rendre beaucoup plus bêtes qu’un animal qui lui, sait, et sent bien qui est bon pour lui ou qui ne l’est pas. Ainsi que les Démocrates fascistes Antifa/BLM ont organisé de véritables « nuits de cristal » contre les commerces tenus par des Blancs, le tout avec l’appui illimité des médias. Et beaucoup trouve cela normal. Que Trump soit exclu des forums médiatiques, qu’il ne puisse pas défendre sa position devant le peuple, était chose normale, démocratique sans doute ?

Donc, pour eux, vouloir se débarrasser de Trump, soit-il bon ou mauvais, justifiait toutes les vilénies. C’est donc plus important que tout ce qui concerne la « démocratie » ?

Hélas, pour un féru d’histoire comme moi, ça n’est pas sans me rappeler la barbarie dont fit preuve l’Empire romain lors de sa chute. Un correspondant australien du magazine Chronicles, dans son numéro de novembre, a clairement exprimé la triste situation en écrivant : « comme, selon la gauche, les Blancs sont d’un racisme pathologique, la seule solution qu’on puisse apporter à ce racisme blanc "devrait conduire logiquement à l’anéantissement des gens qui l’incarnent". »

Ainsi, comme je l’écrivais il y a peu, le résultat de tout ceci sera une guerre civile. La seule question que je me pose encore est : arrivera-t-elle chez eux avant la nôtre en France, celle qui est orchestrée par un Éric zemmour et sa clique ?

Quoi qu’il en soit, ce sont toujours les mêmes putes des médias, qui poussent à la guerre civile. Et, que ce soit en France ou aux USA, ce sont les partisans de Trump, la classe ouvrière dépossédée, qui sont agressés. Ce à quoi nous assistons partout en Europe, et aux Etats-Unis chez le parti Démocrate, c’est la volonté déterminée de submerger la majorité blanche avec l’ouverture des frontières. Pourquoi ?

Pour les sombres intérêts d’un Deep state à la Soros qui veut la fin des souverainetés nationales et la destruction, par l’immigration de masse, des ethnies qui, autrefois, formaient un pays.

L’hégémonie d’une élite de multimilliardaires va donc temporairement triompher aux USA avec son BIDEN, et chez nous, en Europe, avec l’aide de l’Allemagne de Merkel, de la France de Macron, et de la Présidente Kamala Harris lorsque le vieux pédophile sera dézingué.

Alors "réjouissez-vous" adeptes du Trump Bashing, mais temporairement, car s’en est fini de l’Occident et de sa population blanche. Vous avez su rire, mais cela aura été de courte durée. Quant à moi le Chrétien, je sais bien qu’UN SEUL sera capable de dézinguer cette chiourme.

À suivre.

Olivier

Voir les commentaires