Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

SATANISME OU LUCIFÉRIANISME ? (suite et fin)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Chaque sujet développé sur ce blog l'est bien plus dans mes différents livres dont les liens se trouvent en bas de page.

Je suis fatigué d’avoir raison, mais je te souhaite bonne chance à toi le Gilet jaune !!! Oui, je te souhaite bonne chance tout comme à moi et aux miens car leur folie ne s’arrête pas là. Tout comme l’on parque du bétail, on le sélectionne et on le modifie si possible afin d’enrichir son propriétaire. Cela aussi je l’avais annoncé il y a plusieurs années :« Une équipe de scientifiques chinois sous la direction de Junjiu Huang, un chercheur en génétique de l'université de Sun Yat-sen à Guangzhou, vient d'annoncer qu'elle avait modifié le génome d'un embryon humain. Les résultats de leur recherche ont été publiés dans le magazine Protein & Cell. Cela confirme les rumeurs de plus en plus persistantes autour de l'existence de telles expériences. »

Plane donc également dans la logique de ces fous la complète inversion des valeurs et de la vie, le transhumanisme devant s’y tailler la part du roi. Un transhumanisme à la racine duquel nous retrouvons encore des idées sataniques issues de cerveaux qui le sont tout autant. Revenons un peu à nos classiques. Le biologiste anglais Sir Julian Huxley, est le frère de l’écrivain Aldous Huxley, l’auteur du meilleur des mondes.

Son grand-père avait été un collègue de Charles Darwin, dont il avait fermement défendu les idées. En 1946, Julian Huxley sera nommé comme tout premier directeur général de l’UNESCO, dont il a contribué à la mise en place. Il fut le premier à avoir parlé de transhumanisme. Il a également été à la tête de la British Eugenics Society. Selon Huxley, « l’objectif de l’UNESCO… est d’aider à l’émergence d’une unique culture mondiale ». Le mouvement transhumaniste rêve de remplacer l’homme par des robots, et plonge donc ses racines dans les délires de ces satanistes.

Ces mouvements utilisent des sociétés, des ONG écrans, et tentent de peser au maximum sur les orientations des institutions internationales, l’ONU en premier lieu. D’autres, déjà cités, s’affairent à regrouper toutes les religions du monde en une seule, telle la Lucis Trust, qui était à l’origine appelé Lucifer Publications, et qui est maintenant associé aux Nations Unies.

En effet, pour plus de 90% de ses injonctions , l’Agenda 21, c’est le monde qu’Orwell nous décrit si bien dans son roman « 1984 ». Cet agenda vise à instaurer une politique globale : économie, social, politique, international, aucun de ces plans ne sera sensé lui échapper. Sous couvert de protection de l’environnement et du plus parfait machiavélisme dont se prévalent déjà depuis trop longtemps nos politiques corrompus nous trouvons :

- La réduction de la population avec comme motif le plus hypocrite ; l’impact de la démographie sur l’environnement (le gueux ça pollue !).

L’inventaire et le contrôle de toutes les terres, de toutes nos ressources, de toutes les espèces animales et végétales, humains compris.

- Restructuration des régions et des Etats nations. Chez nous, c’est notre Flamby national qui, en bon laqué du système, s’était lancé le premier avec sa réforme des régions.

Cantonner les populations, dans des modèles viables « d’établissements humains » bien gérés grâce notamment à la planification de la démographie.

Vaccinations de masse au nom de la « santé » : « utiliser aussi largement que possible des vaccins pour prévenir des maladies » etc. Mise en place de « plans de santé » au niveau local.

Favoriser la GPA, cela n’a rien à voir avec l’environnement mais l’ONU ne recule devant rien. Comme les hommes ne peuvent pas encore avoir d’enfants, il s’agit clairement de légaliser les mères porteuses.

Les accords de libre-échange TAFTA et autres dont je parlais déjà dans mon 3e livre. L’Agenda 21 vise notamment à Promouvoir un développement durable par le commerce !

Aujourd’hui, l’Agenda 21 est entré dans les priorités des Etats, des collectivités, des régions, de l’Europe. Mais ce qu’il convient surtout de retenir ici, c’est le programme de dépopulation qui serait en cours, et qui finalement est contenu en filigrane dans l’Agenda 21. L'objectif est de réduire la population dans des proportions qui la rendent contrôlable et qui évitent toute population superflue, c'est-à-dire inutile à ces « élites ».

Il convient de promouvoir les droits des homosexuels, car il y a trop d’enfants dans le monde, promouvoir l’homosexualité n’est qu’un autre  moyen de contrôler la croissance de la population. Ce qu’ils désirent c’est une promiscuité sexuelle, ce, dans un avenir très proche. Elle sera favorable à tous ces dépravés, prédateurs sexuels en tous genres, et surtout les pédophiles.

La répression sexuelle étant pour Freud, à la base pour toutes les névroses, les gouvernements exigeront par conséquent une promiscuité sexuelle de tous ses citoyens afin de guérir la société de cette « névrose ». Afin d’accepter de nouvelles orientations sexuelles contre nature, les gens devront être continuellement socialisés dès la naissance et tout au long de leur enfance.

Alors l'éducation pédophile des enfants deviendra la norme. On en revient à ce que je dénonce car en filigrane, l’objectif de l’éducation sexuelle à la mode Schiappa et made in ONU/Kinsley. Mais alors me direz vous :" comment en est-on arrivé là !?"

Lisez donc mes bouquins et vous saurez !

Fin

Voir les commentaires

SATANISME OU LUCIFÉRIANISME ? (suite 7)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Chaque sujet développé sur ce blog l'est bien plus dans mes différents livres dont les liens se trouvent en bas de page.

Toutes ses décisions présentées comme des « progrès » par ceux qui s’autorisent à penser tombent sur le dos des Français et ajoutent à leur peine. Elles doivent être comprises par l’homme de la rue comme une brutale répression menant à la violence. Car elle est là, et bien là, la seule violence lorsque de vieux français doivent chercher leur nourriture dans les poubelles.

C’est une véritable violence qui est alors imposée au peuple français par des caporaux à matraques et la DETTE des oligarques. À côté de cela les jérémiades d’un A. Finkielkraut traité justement de sioniste, c’est du pipi de chat !!! Réchauffement climatique et immigration sont les deux mamelles d’une même vacherie destinée à faire exploser définitivement les Etats Nations en un conglomérat mondialiste âpre et sans odeur, sans couleur, avec une même langue, le mêmes Mac Do, sans histoire, sans culture et sans Dieu, si ce n’est le leur : le Baphomet.

La thèse climatique est insécable de l’immigration massive. Toutes les deux n’ont rien de naturelles, elles sont créées de toutes pièces et alimentées pour augmenter la domination des Mêmes. Tant que vous n’aurez pas saisi cet aspect démoniaque de la géopolitique, ils continueront à vous diriger bon an mal an vers leur monde qui déshumanise. Hier encore, personne ne connaissait le plan Coudenhove-Kalergi. Et le peu qui le connaissait riait en regardant son résumé. Aujourd’hui, avec le Pacte de Marrakech synonyme de destruction des nations, plus personne ne rit. Dans mon livre Dernier regard sur un monde corrompu Tome 2, page 11, écrit en 2015 et édité en 2016, voici déjà ce que j’écrivais au sujet de ce plan : 

« Richard Nikolaus de Coudenhove-Kalergi a rédigé lui, le plan du génocide européen. En 1922, il fonde à Vienne le mouvement «Paneuropéen », qui vise l’instauration d’un Nouvel Ordre Mondial basé sur une Fédération de Nations dirigée par les États-Unis. Dans son livre Praktischer Idealismus, il déclare que « les habitants des futurs Etats-Unis d’Europe ne seront plus les peuples originaires du Vieux Continent, mais plutôt une sorte de sous-humanité bestiale issue de mélanges raciaux facile à dominer pour les élites au pouvoir. » Si nous regardons autour de nous, le Plan Kalergi semble s’être pleinement réalisé. Il s’agit donc de la destruction programmée de la vieille Europe, mais en même temps, par ricochet, des pays du Tiers-Monde et même de l’Islam. Les boat people (qui ne sont pas vraiment des migrants), en venant en Europe perdent leur identité.

Les Musulmans, confrontés à la laïcité, à l’athéisme et même tentés par un certain christianisme, forment une brèche dans le bloc que constituait leur milliard de croyants. Arrivés en Occident, ils répercutent leurs découvertes vers leurs pays d’origine et les déstabilisent à leur tour. C’est un bouleversement mondial dans lequel le monde tel que nous le connaissons va disparaître emportant avec lui non seulement les civilisations mais aussi les religions. Cerise sur le gâteau : les variations climatiques (non imputables à l’homme) qui risquent d’exaspérer la surpopulation, famines, épidémies, etc.

Nos dirigeants nous y conduisent docilement pour exécuter le Plan Kalergi. À la lecture de ces FAITS, on comprend combien il est important que notre jeunesse ne s’intéresse qu’à son Smartphone, n’apprenne pas à raisonner en étudiant le latin, s’étourdisse avec des écouteurs dans les oreilles, ne connaisse pas l’Histoire et surtout ne sache ni lire, ni réfléchir. Quelle catastrophe cela aurait été si tout d’un coup tout le monde avait pu lire le Plan Kalergi, en saisissant sa portée et en tirant les conclusions pour un proche avenir. Notre monde actuel est devenu un gros boat people ; tel le Titanic, il est en train de sombrer alors que l'orchestre continue à jouer. Tout le monde en déteste le commandant et l'équipage, mais personne ne sait qui pourrait bien les remplacer (moi, je sais !). L’Europe souffre simultanément de nombreux problèmes dont chacun peut et va devenir potentiellement catastrophique. Les 28 membres de l’UE sont un non-sens économique.

À suivre.

Olivier

Voir les commentaires

SATANISME OU LUCIFÉRIANISME ? (suite 6)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Chaque sujet développé sur ce blog l'est bien plus dans mes différents livres dont les liens se trouvent en bas de page.

En voici un autre exemple par le biais de ce fauteur de guerre qui au nom d’on ne sait quel droit d’ingérence interfère depuis des années au sein de la politique de ton pays Gilet jaune : Bernard-Henri Lévy et Arielle Dombasle apportent leur soutien à Emmanuel Macron et demandent aux français de renoncer à leur projet de blocage du pays samedi. Arielle Dombasle déclare : « Emmanuel Macron veut sauver la planète. Nous devons l'aider. Les français sont égoïstes. Que ceux qui en ont les moyens s'achètent une voiture électrique. Les autres n'ont qu'à se déplacer à vélo. Bernard-Henri et moi-même montrons l'exemple. Nous ne possédons pas de véhicule. Nous participons à la lutte contre le réchauffement climatique. » Tout est dit, mais il y a des claques dans la gueule qui restent à donner !!!

Pratiquement personne parmi ceux que vous aimez, regardez, écoutez, dont vous achetez les œuvres, ou allez voir les spectacles, n’a pris position pour le peuple français qui les fait pourtant vivre. Voici un p’tit exemple de ce que les « bien-pensant » s’autorisent à dire de toi le "gueux", le "sans dents" ! Il y a de quoi en tirer de sérieuses conclusions, non !?

Et si j’ai souligné plus haut cette phrase « Et là est le piège », c’est qu’il convient de ne pas sombrer dans la violence, ils n’attendent que ça. Macron n’est qu’un fusible et s’il grille tant mieux, mais sans violence, uniquement par une prise de positions ferme.

Attali et les siens aimeraient certainement remplacer cette dictature molle que nous sommes en train de vivre par une autre beaucoup plus ferme et dernier avant-poste avant le grand saut mondialiste. Car que peut-on penser des propos de celui qui, en compagnie des siens, fait et défait les présidents français depuis Mitterrand. En 2016, il déclarait : « on veut une révolution… ! » C’est qui « on » !?

L’idéologie de ces talmudistes-là est l’Ordre à partir du Chaos.

Nous devons donc nous attendre au plus arbitraire afin d’agacer les peuples de manière qu’à la sauce Albert Pike, ils en viennent à s’écharper. On en revient à la parabole du p’tit coq de Rav Ron Chya afin d’arriver à la victoire sioniste sur les peuples. De plus et peu le savent, avant que Valls ne déguerpisse avec pertes et fracas son dernier cadeau avait été d’abolir l’indépendance de la justice. Un décret, passé discrètement, datant du 5 décembre 2016 et signé par Manuel Valls et Jean-Jacques Urvoas, le garde des Sceaux, permet au gouvernement de contrôler la Cour de cassation. Conclusion : un coup de matraque est très vite arrivé et chose extraordinaire, il y a des moments ou la très lente justice française attrape des ailes et ça donne ceci.

À suivre.

Olivier

Voir les commentaires

SATANISME OU LUCIFÉRIANISME ? (suite 5)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Chaque sujet développé sur ce blog l'est bien plus dans mes différents livres dont les liens se trouvent en bas de page.

Vous rendez-vous compte que le Pacte de Marrakech texte d’une gravité absolu pour nos vies et celles de nos enfants est passé totalement inaperçu. Il n’a fait l’objet d’aucun article de presse ou d’émission sur nos merdias mainstream. Ce pacte signé par Macron prévoit de couper toutes subventions publiques aux médias critiques sur l’immigration et de favoriser les autres. Il entraîna heureusement une levée de boucliers du côté du Rassemblement national, dont je vous invite grandement à visionner la vidéo. Bien que ne partageant pas leurs idées sur de nombreux points, je les rejoins sur celui-ci. https://youtu.be/Q0DuAb7sWY8

Fort heureusement certains Gilets jaunes, encore trop peu nombreux à mon sens, réclament la tenue d’un référendum et évoquent pêle-mêle et avec raison sur les réseaux sociaux une «trahison » de Macron ou encore un « abandon » de la France. Mais ce qu’ils ne comprennent pas, et qui de la part d’individus normaux est totalement logique, c’est que nous n’avons pas affaire là à des individus normaux. Ce sont tous des francs-maçons voués à l’avènement du nouvel ordre et pour lesquels vous n’êtes rien !

D’autre part, comprenez-le une fois pour toute, tout comme les Etats Unis possèdent 52 provinces dirigées chacune par un gouverneur élu, l’Europe possèdent 28 Etats membres, avec chacun un gouverneur. Macron n’est qu’un gouverneur français sans grande marge de manœuvres, juste bon à prendre ses ordres à Bruxelles, traduction : de la part des lobbys qui y pullulent et dirigent ce monde/démon sans avoir été élu par les peuples !!! Je me bats depuis des années à expliquer cela.

Ce pacte faustien prône « l’élimination de toutes les formes de discrimination, dont le racisme, la xénophobie et l’intolérance, à l’endroit des migrants et de leur famille », sans réciprocité à l’égard de l’ours blanc qu’est devenu l’Européen. Ce pacte s’attache à « promouvoir une information indépendante, objective et de qualité, y compris sur Internet, notamment en sensibilisant les professionnels des médias aux questions de migrations ».

Traduction : c’est la pensée unique qui est admise, si tu y déroge, si tu te pleins de ton sort, tu es fusillé. Ce point « encourage » à lutter contre les discriminations à l’égard des migrants « en cessant d’allouer des fonds publics ou d’apporter un soutien matériel aux médias qui propagent systématiquement l’intolérance, la xénophobie et le racisme », tout en garantissant « le plein respect de la liberté de la presse ».

En résumé : Macron, en pleine tempête nationale, et alors que le peuple réclame son dû, l’a trahi pour la énième fois en cédant aux exigences de son patron et associé Rothschild. Il cède aux exigences des élites (dont il est l’employé) qui vont mener à une explosion généralisée de la colère sociale. Et là est le piège.

Son acte fou est incompréhensible sauf si l’on admet que nous sommes victimes depuis longtemps d’un virus qui, en cheval de Troyes, a su phagocyter nos institutions. Ce corps étranger est là, bien tapi dans notre nation et nos institutions ; c’est un corps talmudiste et ennemi.

Voici un tweet daté du samedi 24 novembre 2018 et qui émanait du B’nai B’rith, la très « sainte » loge mère de toutes les maçonneries, d’un Attali et de beaucoup d’autres : « Ce climat insurrectionnel virant au chaos, avec ses relents nationalistes, racistes et antisémites, engage la responsabilité des apprentis-sorciers populistes qui soufflent sur les braises pour incendier la République. Attention danger. »

#GilletsJauneshttp://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/11/24/01016-20181124ARTFIG00094-gilets-jaunes-la-manifestation-sur-les-champs-elysees-a-vire-au-chaos.php …

Lorsqu’un Français défend son pain, il devient « apprenti-sorcier populiste, raciste et antisémite ». C’est ce que pense de nous cet organisme qui donne ses ordres au CRIF, à la LICRA, et bien sûr au gouvernement français.

À suivre.

Olivier

Voir les commentaires

SATANISME OU LUCIFÉRIANISME ? (suite 4)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Chaque sujet développé sur ce blog l'est bien plus dans mes différents livres dont les liens se trouvent en bas de page.

Et toujours concernant cette invasion passive, dans le contexte Gilets jaunes on nous avait sorti une jolie diversion de derrière les fagots perpétré mardi soir 11 décembre 2018 par Chérif Chekatt. Il avait pénétré dans le centre historique de Strasbourg, armé d’un pistolet et d’un couteau et avait attaqué des passants à plusieurs endroits, avant de parvenir à s’enfuir. Après 48 heures de traque, il avait été tué par des policiers le jeudi suivant, au soir, et dans une rue du quartier du Neudorf, au sud du centre-ville.

Après être parvenu à se cacher durant un peu plus de 48 heures, il avait  été abattu jeudi 13 décembre vers 21h. Il venait d'ouvrir le feu sur les policiers avec la même arme que celle utilisée lors de sa course sanglante, à savoir un pistolet de calibre 8 mm datant de 1892. Pourquoi nous fournir une telle information ?

Paradoxe ou volonté délibérée en pleine période de signature du traité de Marrakech, il était bon de connaitre Ellis Island, une île située à l'embouchure de l'Hudson à New York, un kilomètre au nord de Liberty Island qui abrite la statue de la Liberté. Elle a été, dans la première partie du 20esiècle, l'entrée principale des immigrants arrivant aux États-Unis. Les services d'immigration y ont fonctionné du 1erjanvier 1892 au 12 novembre 1954. L'île est gérée par le gouvernement fédéral et fait désormais partie du monument national de la Statue de la Liberté. L’élite qui aime les signes et les nombres se moquait une fois de plus des gueux.

Nous sommes déjà depuis plus de 20 ans intoxiqués aux médias mainstream par les images subliminales d’ours blancs squelettiques faisant de la planche à roulette sur 1m2 de glace. Désormais l’ours c’est nous. Le Blanc occidental qui va devoir accepter toute la misère du monde et se serrer la ceinture sur son iceberg. Car le Pacte de Marrakech validé les 10 et 11 décembre 2018 entend «gérer » le déplacement de 50 millions de migrants vers une Europe qui n’a rien demandé, du moins ses habitants.

Certes il convient de rappeler combien nos oligarques ont su piller l’Afrique, mais l’argent qui en résultat est bien au chaud sur des comptes offshores orchestrés par la City, et jamais les peuples européens n’en ont vu la couleur. Mais circulez, il n’y a rien à voir, et les hôtes n’ont pas leur mot à dire, les élites se sont déjà entendues pour ouvrir les frontières et noyer le poisson nationaliste, ce poison des mondialistes. Car n’oublie jamais gilet jaune qu’en défendant ton pays, à leurs yeux, tu es un fasciste, raciste, homophobe, antisémite, etc., ouf ! j’arrête le liste est trop longue.

Mais tout ne marche pas comme prévu dans l’Union européenne avec une Italie qui a des couilles. Elle est redevenue populiste (version sioniste ?). En plus, nous avons la montée de la colère en Gaulle. C’est un incendie qui risque de se propager car, sache-le Astérix, le monde nous regarde ! Mais dans ce marasme, ce qui est le plus abjecte et à l’image de cette caste de dégénérés, c’est que devant la grogne populaire, les signataires du pacte de Marrakech tentent de passer en force, lâchement, et bien loin des principaux intéressés, ceux qui vont subir physiquement le choc migratoire.

J’explique dans mes livres comment la Rome est tombée et combien l’esclavage fut l’épine dorsale de leur économie. Nous sommes encore et toujours des esclaves de l’Empire. A l’époque, même affranchie, tu restais un citoyen de seconde zone. De nos jours, c’est la classe moyenne qui a pris la place des affranchis. Dès lors, que convient-il de penser du choc social auquel nous sommes tous confrontés, du moins les affranchis ; ceux qui ont un boulot. Nous assistons depuis un bon moment déjà, Europe aidant, au déclassement programmé des classes moyennes européennes consécutif au remboursement de la Dette. À Rome, esclave ou affranchi, l’Empire avait le droit de vie ou de mort sur ta carcasse. Rome pillait les plus faibles par le biais de son formidable outil militaire. La Rome moderne basée à Bruxelles, et antichambre du mondialisme, possède la Dette, une arme qui permet de mettre un pays à genoux (la Grèce) et de le piller avec la bénédiction des grands instituts supranationaux : BCE et FMI.

À suivre.

Olivier

Voir les commentaires

SATANISME OU LUCIFÉRIANISME ? (suite 3)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Résultat, lundi 3 décembre 2018, près de 40 pays étaient là. Paradoxe d’un monde marchant sur la tête, cette COP avait lieu à Katowice en Pologne, l’un des pays d’Europe les plus dépendants du minerai. Katowice ressemble à une de ces grandes métropoles chinoises enveloppée qu’elle est dans son linceul de pollution, diffusant une odeur âcre. Et quoi qu’en dise les contradicteurs de la fameuse « théorie du complot » nous y allons tous gaiement et désormais en rangs serrés vers le Goulag.

Le N.O.M. que je dénonce dans mes livres depuis plus de10 ans est là, bien là ! On assiste à la constitution d’une gouvernance mondiale sous le prétexte d’un « meilleur futur pour tous ». La menace d’un réchauffement bidon est brandie par les Américains depuis qu’ils ont compris tout l’avantage qu’ils pouvaient en tirer.

Mais comme le conseilleur n’est jamais le payeur, les USA se refusent à appliquer à eux-mêmes la plupart des protocoles de dépollution industrielle...

À partir de ce MENSONGE qui se voudrait ingénierie sociale, chaque prout de Gaïa devient une bouffée d’air frais propre à appuyer leurs théories fumeuses. Il est fort judicieux d’avoir fait oublier à une plèbe dotée d’une mémoire de poisson rouge la connaissance de l’Astroclimat propre à nos aïeux. Ainsi chaque tempête, chaque orage qui vire au déluge, chaque sécheresse qui vire au désert, resserrent un peu plus les mailles du filet supranationalisme. Tout pays refusant ce chantage climatique n’est qu’un monstre pollueur, un empoisonneur de la terre avec en ligne de mire les méchants Russes et Chinois, des ennemis pathologiques de toute vie sur terre.

Mais un cercueil nécessitant plusieurs clous, il convenait à l’élite de ne pas s’arrêter en si bon chemin. Il est dit et écrit que leur Idole « se déguise souvent en ange de lumière ». Et en bons hypocrites qu’ils sont, tous les moyens sont bons afin de faire pleurer la ménagère de plus de 50 ans dans les chaumières. Nous avions eu droit moult fois à l’image de l’ours polaire en train de mourir sur 1m2 de banquise, nous aurions également droit au spectacle insoutenable d’un petit garçon destiné à faire flancher favorablement en faveur de l’immigration le cœur des Européens.

Vous souvenez-vous de ce slogan Le poids des mots, le choc des photos ? Dans le cas qui nous concerne ici, c’est le poids d’une unique photo qui aura fait basculer le cœur de 500 millions d’âmes. Ce brusque revirement d’opinion sera dû à la publication d’une photographie montrant un enfant noyé, échoué sur une plage turque, instantanément reproduite à la Une de presque tous les journaux de la zone Otan.

Contrairement à l’idée actuellement répandue par les médias, moins d’un tiers seulement sont des réfugiés fuyant des zones de guerre : 20 % sont des Syriens, 7 % des Afghans, et 3 % des Irakiens. Les deux autres tiers ne proviennent pas de pays en guerre et sont principalement des migrants économiques, et pour certains, des éléments dormants !

À l’époque, en 2015, et alors que la mer rejette les cadavres parallèlement aux vagues et jamais perpendiculairement, une vague virtuelle d’émotion portée par nos médias bien intentionnés aux ordres de qui vous savez, avait submergé les populations vivant dans l’espace Otan. Elles avaient alors soudainement pris conscience du drame des réfugiés en Méditerranée ; une tragédie qui durait cependant depuis des années dans la plus stricte indifférence. Comprenez bien que de tels reportages servent surtout les intérêts du patronat et surtout ceux du patronat allemand, piston (pour encore peu de temps) du moteur européen. Les journaleux ne rendaient alors pas compte du phénomène dans son ensemble dans le simple but de conduisent les Européens à des réponses inadaptées.

Poursuivant sur le même créneau, les télévisions multiplièrent les reportages sur l’exode de milliers de Syriens. Une attention particulière fut portée à la traversée de la Hongrie, qui construisit d’abord une inutile barrière en barbelés, puis multiplia les décisions contradictoires de sorte que l’on puisse filmer des foules marchant le long de voies ferrées et prenant des trains d’assaut. Désormais, en cette fin 2018, et alors que la révolte grondait au sein des peuples européens, il fallait frapper fort est saper le travail de tous ces salopards de passeurs. C’était la nouvelle trouvaille des mondialistes. Et en plein marasme français, alors que des millions de malheureux, travaillant honnêtement, n’arrivaient même plus à boucler leur mois, il fallait ouvrir le robinet africain à fond les vannes.

Alors toi le gilet jaune qui défendait à juste titre ton pain, sache que pendant que tu te gelais les couilles avec tes frères autour d’un rondpoint, le p’tit Jupiter attendait bien sagement un verre de mouton Rothschild à la main, le jour de son départ pour Marrakech.

Après vous pourriez le virer, il aurait fait ce que l’élite attendait de lui : te jeter à la gueule son pack écologico-migratoire, un cadeau de noël 2018 de toute beauté. République Tchèque, Croatie, Bulgarie, Slovénie, Serbie, Hongrie, Autriche, Australie, Danemark, Pologne, États-Unis, Israël, Estonie, Suisse, Slovaquie, Italie, etc., étaient tous opposés à ce pacte, mais pas la France, comprenne qui pourra !?

Mais ce que le lecteur doit déjà comprendre, c’est ceci. Lorsque j’ai commencé à écrire Dernier regard sur un monde corrompu en 2015, j’avais analysé les chiffres « officiels » du chômage en France. Évidemment, pour calculer le véritable chiffre du chômage, il fallait prendre en compte dans la population, non pas les fonctionnaires qui, par définition disposent (encore pour peu de temps) de la sécurité de l’emploi, mais seulement les gens susceptibles d’être au chômage. Au dernier pointage 2015, toutes catégories confondues et en ajoutant les RSA qui ne sont pas inscrits à « Popaul emploi », il y avait à peu près 7 millions de personnes sans emploi. En face, il y avait une population totale active d’environ 28,6 millions et un nombre total de fonctionnaires de 5,6 millions. Soit 28,6 – 5,6 = 23,6 millions de gens dans la vraie population active de ceux qui risquaient d’être un jour au chômage. Nous obtenions donc un taux de chômage de 7 millions sur 23,6 millions, soit 29,6% de chômage !

En clair, chaque année il y avait jusqu’à 2015 presque 30% de la population active, hors fonction publique, au chômage, et depuis, cela progresse chaque année un peu plus. La durée moyenne au chômage est de presque 14 mois (13,6 mois) et c’est une moyenne ; entre hommes et femmes, il y a des différences, entre jeunes et vieux aussi, et moi, qui ai rédigé ce livre, et cet article, à 58 ans, je suis, au regard de ce monde de merde, trop vieux.

Cela veut donc dire que tous les 14 mois, on a 30% de risque d’être au chômage. Et qu’en travaillant, tous les 4 ans on a 100% de risque d’être licencié. On ne vous le dira jamais comme ça, car comme pour le réchauffement climatique, le système souhaite nous maintenir dans une attitude d’abruti qui en profite et qui avance avec une carotte qu’il n’attrapera jamais.

Et tout ceci c'était bien avant la crise du couillonnavirus !!!

Je voulais, en faisant ces calculs et en les partageant avec vous, vous permettre de comprendre la gravité de la situation et l’effet redoutable de ce double problème constitué par un faux déficit de la France qui déjà en 2015 était  en réalité de 22,7% et un taux de chômage de 30%.C’est notre Présipède, le « très aimé » Emmanuel Macron, qui a le premier lancé le concept de terrorisme dû aux variations de climat : mélange d’immigration Sud-Nord, de trop forte natalité africaine, le tout poursuivi par la hausse des températures. L’invasion des pays riches devant devenir suivant cette équation inéluctable, surtout lorsqu’elle est aidée en cela par les officines mondialistes du caporal George Soros, aide de camp de la maison Rothschild, qui assure le transport de « troupes » d’une invasion ne disant toujours pas son N.O.M.

À suivre.

Olivier

Voir les commentaires

SATANISME OU LUCIFÉRIANISME ? (suite 2)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Quant à nos fantoches élyséens, en bons petits soldats, ils s’appliquent à mettre en place l’Agenda 21. A titre d’exemple, Monsanto n’est que l’archétype du cheval de Troyes qui progresse et phagocyte notre économie, nos santés et surtout celles de nos gosses. Je m’explique : cette firme perd beaucoup de procès qui seront tous payés par Bayer. On pourrait prendre cela pour une bonne nouvelle. Mais en fait, Monsanto veut ruiner Bayer en s’en servant comme paravent pour ensuite rafler le monopole.

C’est, si je puis me permettre « le bayer » de fond qui paie la note salée, cas typique du comportement des entreprises américaines qui rachètent les entreprises européennes sachant pertinemment que leur maudit pays va bientôt s’écrouler. Macron n’est là que pour ça, fournir nos entreprises à vil prix, en bon successeur d’un Flamby et d’un Sarkozy. Notre pays était, il y a peu encore, le fleuron mondial de la sidérurgie. Qu’en reste-t-il depuis que Sarkozy a bradé Arcelor au milliardaire indien Lakshmi Mittal ?

Macron, avait autorisé la vente de l’activité énergie du groupe français Alsthom à l’américain General Electric. Il connaissait bien ce fleuron de notre industrie, puisqu’alors ministre de l’économie, c’est lui qui avait autorisé, en novembre 2014, la vente des activités énergie du groupe à l’américain General Electric (GE), dossier qu’il avait suivi à l’Elysée lorsqu’il conseillait F. Hollande.

L’ancien banquier d’affaires de chez Rothschild a bradé le champion tricolore et a permis aux actionnaires d’Alsthom de réaliser un joli pactole. Résultat : nous n’avons même plus la capacité de produire un réacteur nucléaire. Tous ces fantoches mis en place ne le sont que pour détruire la productivité française. Situation ubuesque, ils stigmatisent dorénavant les pauvres, les chômeurs, alors que c’est Macron et les siens qui sont à la racine du mal. Les travailleurs sont ensuite rendus coupables de cette situation, comme le sont les consommateurs vis-à-vis de la pollution, avec le fameux « réchauffement climatique ». Tous sont stigmatisés et mis en concurrence avec une main d’œuvre plus que bon marché. Cette concurrence est elle-même issue d’une invasion passive qui refuse de dire son nom. Tout ceci constitue les prémisses du NOM et se situe dans la logique de l’Agenda 21.

Le 2 juin 1990, George H.W. Bush, président des États-Unis lançait un discours étonnant tendance gauchiste à la Georgetown University. Au nom des « droits de l’homme » il sera le « busher » de plus d’un million d’Irakiens avec un premier massacre en 1990-1991 et un second perpétré en 2003 par le chevalier du bretzel : son imbécile de fils. Bush père expliquait alors avec un cynisme dépassant toutes les limites : « qu’il faut prendre en considération les générations futures, que l’environnement et le climat sont une préoccupation majeure. » Pour l’axe du Mal américano-sioniste tout ce qui n’est pas pour eux est automatiquement contre eux.

La très sainte inquisition verte va, à partir de là, telle la lance de Longinus, considérée comme ayant percé le flanc droit de Jésus, devenir leur fer de lance.  La doxa imposée aux « vilains réchauffeurs de la planète » va devenir l’arme qui va percer le flanc des nations et les saigner jusqu’à les faire entrer moribondes dans le grand Goulag mondialiste. La politique environnementale internationale va ainsi devenir le berceau du mondialisme, et ses contradicteurs vont mettre plus de vingt ans avant de comprendre l’escroquerie à la Madoff.  Certains, style mon père, ne l’ont toujours pas comprise !

Grace à son dollar torche cul l’Amérique régnait déjà sur le monde et sur les cendres de l’Union soviétique, qui durant un temps (1917-1989) avait su servir ses maîtres en créant un contrepoids bien artificiel, un danger communiste bien rentable. Désormais il fallait trouver un nouveau prétexte à querelles à tous ceux, nombreux, qui disputaient son leadership à l’Etoile noire, ce justicier bipolaire : gendarme du monde et voleur à la fois, puisqu’il transforme toujours son leadership militaire en parts de marché. Ainsi beaucoup de « sales pays » pollueurs en recherche de développement allaient donc devenir les ennemis de Dark Vador et de son Empire, de la « Démocratie » et du Bien. « Saint » Al Gore allait verser des larmes pour Gaïa, notre Mère à tous, qui souffre trop de tous ces nouveaux et irrespectueux entrants dans le cercle des décideurs responsables de la planète.

Pour continuer à produire de la guerre, et les bénéfices qui vont avec, il fallait recréer un substitut à cette l’URSS : une menace majeure. Ce sera le terrorisme, avec des attentats sous faux drapeaux qui iront dans le sens des intérêts de ces véritables dirigeants, alors qu’au préalable le terrorisme traditionnel les visait justement eux. Comme quoi les néoconservateurs américano-sionistes voyaient loin, Bush, en bon pantin de l’élite, a donc créé l’idée de terrorisme climatique constituant l’autre méga-menace aussi vague que globale, et donc applicable partout et à tous.

L’Empire avait trouvé son second souffle hégémonique.

Et qui dit augmentation de chaleur globale dit prise de température. À cet effet les COP allaient servir de thermomètre et c’est nous, les gueux, qui l’aurions bien profondément dans le cul. La première conférence des Nations unies sur le climat (COP) datant de 1992, elles allaient devenir un repoussoir à progrès pour les nations occidentales voulant garder l’ascendant sur les puissances montantes qui, pour se développer, avaient besoin de brûler du charbon et du pétrole produisant ce vilain CO2.

Et justement, lundi 3 décembre et ce jusqu’au 14 décembre 2018 en Pologne avait lieu la 24e (COP24). Mais tous les dirigeants ne sont pas dupes de la supercherie mondialiste.

À suivre.

Olivier

Voir les commentaires

SATANISME OU LUCIFÉRIANISME ? (suite 1)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Dans notre énumération des différentes sortes de satanistes, nous ne devons pas oublier tous ces scientifiques rationalistes qui y voient le moyen de rejeter les superstitions et les autres religions. Ils sont souvent proches des « athées ». Et bien entendu, tout ceux qui sont à 100% versés dans l’occulte (théosophie etc.) et dont le but essentiel consiste en la quête des pouvoirs « magiques » afin de manipuler les autres.

Les adeptes de Crowley étaient dans cette mouvance. Ces mouvements utilisent des sociétés, des ONG écrans, et tentent de peser au maximum sur les orientations des institutions internationales, l’ONU en premier lieu.

Beaucoup veulent, à la mode Albert Pike, regrouper toutes les religions du monde en une seule. Cela semble être l’objectif de la Lucis Trust, anciennement Lucifer Publications, et qui, comme nous l’avons vu lors d’un précédent chapitre, est depuis longtemps associée aux Nations Unies et bel et bien présente dans les instances de l’ONU. Les leviers utilisés à la réalisation de leurs sombres projets sont nombreux et variés parmi ceux-ci, il convient de revenir un instant sur le fameux AGENDA 21.

Le texte qui le planifie est effectivement incroyable : il vise à organiser la société à l’échelon mondial, à la contrôler et à tout planifier, y compris sur le plan démocratique, et cela au nom du développement durable.

Ne lisez bien entendu pas à ce sujet les articles des médias mainstream : ils ont juste retapé les communiqués de presse et sont VOLONTAIREMENT loin de la réalité des textes. Si l’Agenda 21 fonctionne, il absorbera tous les pouvoirs de décision des gouvernements nationaux et locaux afin que les ploutocrates qui tiennent l’ONU aient le contrôle total des ressources partout dans le monde. L’objectif est, nous l’avons vu, de réduire la population dans des proportions qui la rendent contrôlable et qui évitent toute population superflue, c’est-à-dire inutile à ces « élites ».

Nourriture, eau, animaux et humains seront contrôlés par les élites globalistes. Tout le monde sera contraint de vivre dans des zones de peuplement. Tout le monde sera tracé et contrôlé. C’est écrit noir sur blanc dans les textes officiels, mais nos élites font comme si cela allait consister en un « âge d’or » une formidable avancée pour l’humanité. L’objectif est de mettre tout cela en place d’ici à 2050.

Tous ces sinistres personnages vouent allégeance pour la plupart au fameux Baphomet qu’on commence à voir refleurir un peu partout dans le monde.

Le bâtiment des Nations Unies dans son entier est un temple satanique. La « méditation room », bien qu’étant vendue comme une pièce ouverte à toutes les religions … n’est en fait qu’un autel satanique. La peinture abstraite au fond montre une faucille, qui représenterait le sacrifice humain et la planète Saturne. 10 sièges y représenteraient les 10 rois satanistes quand l’ONU aura pris le pouvoir font face à l’autel. À cet égard, je vous invite à lire « La grande invocation.... La nouvelle prière mondiale » Cette Invocation paraît fréquemment dans des journaux et revues de plusieurs pays, et est radiodiffusée dans le monde entier.

Plusieurs milliers de personnes l'emploient chaque jour créant ainsi une opinion publique mondiale « spirituelle », qui peut devenir irrésistible. L'opinion publique est créée par un grand nombre de personnes qui pensent de la même manière à propos de la même chose. Voulez-vous ajouter le pouvoir de votre pensée en employant cette Invocation chaque jour, et, si possible, la placer devant d'autres ?

« La beauté et la force de cette Invocation résident dans sa simplicité, et dans l'expression de certaines vérités fondamentales, que tous les hommes acceptent normalement et spontanément: la vérité de l'existence d'une grande Intelligence supérieure à laquelle nous donnons vaguement le nom de Dieu; la vérité que derrière toutes les apparences extérieures, la puissance motrice de l'univers est l'Amour; la vérité qu'une grande Individualité, appelée par les chrétiens le Christ, est apparue sur terre pour incarner cet amour sous une forme intelligible; la vérité que l'amour et l'intelligence émanent de ce que l'on appelle la Volonté de Dieu; et enfin la vérité évidente que le plan divin ne peut se manifester que par l'entremise de l'humanité. »

ça n’est pas de moi !, c’est d’ALICE A. BAILEY Initiation Humaine et Solaire... Editions Lucis Trust (Lucifer Trust).

C’est sirupeux, du sirop sectaire style Phénergan, un bon sédatif (hypnotique) entre autres, et destiné à vous endormir. Alice Bailey est, nous l’avons vu, à la source du mouvement New Age, véritable poison de notre époque. Elle et ses amis maçons rabaissent ici le Christ à une réincarnation d’Hermès, Krisna, Bouddha, Mahomet, et même Mao. Ce Dieu évoqué ici est Lucifer, cette prière est répandue par le Lucis Trust (anciennement Lucifer Trust) qui siège à l'ONU. La Lucis Trust a le statut d'ONG consultative à l'ONU http://www.un.org/. Parallèlement à cette dépopulation, les gouvernements sont aujourd’hui en train de travailler à la destruction totale de la classe moyenne. Force est de constater que même si l’OCDE et le FMI ont critiqué récemment ces politiques de l’offre (ou d’austérité) qu’ils ont eux-mêmes imposées au monde entier, la politique économique que poursuit macaron, de même que Theresa May, Merkel et d’autres, c’est bien d’enrichir les riches, surtout s’ils spéculent, et d’appauvrir la classe moyenne.

À suivre.

Olivier

Voir les commentaires

SATANISME OU LUCIFÉRIANISME ?

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

En Matthieu 3 :7, il est écrit :« Mais, voyant venir à son baptême beaucoup de pharisiens et de sadducéens, il leur dit : Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir ? » Mots prononcés par Jean le précurseur devant les Pharisiens.

En Matthieu 23 :33-34, il est écrit : « Serpents, race de vipères ! Comment échapperez-vous au châtiment de la géhenne ? C'est pourquoi, voici, je vous envoie des prophètes, des sages et des scribes. Vous tuerez et crucifierez les uns, vous battrez de verges les autres dans vos synagogues, et vous les persécuterez de ville en ville, … » Mots prononcés par Jésus Lui-même devant ces mêmes Pharisiens.

Il y a différentes formes de satanisme, ou de races de vipères, mais leur motivation est toujours la même : imposer un pouvoir mondial. Satanistes et lucifériens, constituent les deux faces d’une même pièce, les deux mamelles d’une même vacherie : des athées ou non qui rejettent le christianisme en structurant ce rejet par des rituels.

Parmi eux nous trouvons ceux qui veulent retourner à des religions préchrétiennes, et qui s’identifient aux mystères de l’Egypte antique. Des lucifériens, francs-maçons de haut niveau, se réclamant davantage de la FM que du satanisme. Des gnostiques qui voient Lucifer comme l’apporteur de lumière. Ceux-là même qui veulent imposer ce socialisme mondial si bien décrit par le créateur génial du roman La guerre des mondes, H.G. Wells, dans son roman New World Order.

Je vais revenir un instant sur ce monsieur qui nous apporte la preuve que les événements du monde suivent un scénario style Albert Pike (voir les 5 articles qui lui sont consacrés). Les prédictions futuristes de ce prophète maçonnique socialiste qu’était en réalité Wells prouvent que tout est bien plus artificiel que n’importe quel béotien de la rue pourrait l’imaginer. The World Set Free est un de ses romans écrit en 1913 et publié en 1914. Il est basé sur la prédiction d’une arme plus destructrice et incontrôlable que le monde n’a encore jamais connue.

Beaucoup des idées que Wells développe ici trouveront un développement plus complet dans The Outline of History écrit par lui en 1918-1919. Le roman est consacré à L'interprétation du Radium de Frederick Soddy, publié en 1909. Les scientifiques de l'époque connaissaient déjà la désintégration radioactive naturelle d'éléments comme le radium se poursuivant durant des milliers d'années et que, bien que le taux de libération d'énergie soit négligeable, la quantité totale libérée est énorme.  Wells a utilisé cela comme base de son histoire. The World Set Free, prédit donc l’utilisation de bombes atomiques et l’effet de la guerre nucléaire bien avant que les scientifiques en considèrent la possibilité. Il prédit aussi l’avancée en 1933, quand les détails de la réaction en chaîne nucléaire ont été découverts. Fin de l’intermède Wells.

À suivre.

Olivier

Voir les commentaires

Pike ou pas Pike (suite 5)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Chaque sujet développé sur ce blog l'est bien plus dans mes différents livres dont les liens se trouvent en bas de page.

C'est là, à peu près le programme du premier Klan que Pike expose dans son journal. D’autre part, sachant qu’il n’en est pas à un près, il a le paradoxe de proposer dans un journal, donc publiquement, la création d'une société « dont l'existence devrait être cachée à tous » (société qui à cette date, si Pike pense au KKK, existait déjà depuis 3 ans...).

En défense, les récipiendaires de Pike indiquent qu'à la fin de sa vie, il a donné les rituels du Rite Ecossais Ancien et Accepté à Thornton Jackson, Grand Commandeur du SC, Suprême conseil du REAA établi par la Franc-maçonnerie noire américaine de Prince Hall. Mais Pike, à la mode politique, était un homme pragmatique. Ainsi, reconnaître à des francs-maçons noirs le droit de pratiquer les rituels dans des loges exclusivement noires, c'est tout de même une façon de justifier la séparation raciale, sinon l'inégalité raciale. Ces loges, dites Prince Hall, du nom de leur fondateur, avaient été créées du fait que les noirs n'étaient pas admis dans la franc-maçonnerie blanche.

On attribue parfois à Albert Pike la phrase : « Notre objectif est de maintenir la suprématie blanche dans cette république ». Bien entendu, Pike restait fidèle à son engagement pour le Sud. Une loge maçonnique canadienne (Grande Loge du Yukon et de Colombie britannique) est même allée jusqu’à réunir des « éléments » démontrant qu’en tous cas Pike ne fut pas le ou l’un des fondateurs du Klan.

Après la guerre, Pike poursuivra sa carrière d’avocat, plaidant notamment devant la Cour Suprême à Washington. Il dirigea aussi à Washington un journal de tendance Démocrate (le parti Démocrate était surtout représenté dans les Etats du Sud, il avait soutenu l'esclavagisme, alors que les Républicains étaient majoritaires dans le Nord. Lincoln était républicain). Mais il est surtout devenu le personnage le plus important du REAA aux Etats-Unis. Vers 1868-1870, après la guerre de Sécession, il s'établit à Washington et y transfère le siège du Suprême conseil. Durant 32 ans, il va rester jusqu'à sa mort, Souverain Grand Commandeur. Pendant les vingt dernières années de sa vie, il va être le propagateur du REAA, en faisant un rite pratiqué très largement aux USA, puis dans le reste du monde.

En 1871 il publia Morals and dogma of the Ancient and Accepted Scottish Rite of Freemasonry (Morale et dogme du Rite Ecossais ancien et Accepté de la Franc-maçonnerie) Ce livre, véritable bible pour les maçons, contient son expérience et sa version du symbolisme des hauts grades. René Guénon (1886-1951), auteur français dont les livres ont trait principalement à la métaphysique, au symbolisme, à l'ésotérisme et à la critique du monde moderne, disait d’Albert Pike :« qu’il avait fréquenté aussi Mme Blavatsky ; mais ces relations semblent bien n’avoir eu aucune suite ; Il faut croire que Pike fut, en cette circonstance, plus clairvoyant que beaucoup d’autres, et qu’il reconnut vite à qui il avait affaire. Nous ajouterons, puisque l’occasion s’en présente, que la réputation d’Albert Pike comme écrivain maçonnique a été très surfaite : dans une bonne partie de son principal ouvrage, Morals and Dogma of Freemasonry, il n’a fait que démarquer, pour ne pas dire plagier, le Dogme et Rituel de la Haute Magie de l’occultiste français Eliphas Lévi ».

René Guénon, Le Théosophisme, chapitre II – Les origine de la Société Théosophique.

« Les ouvrages d’Eliphas Lévi, quoique beaucoup moins profonds qu’ils ne veulent en avoir l’air, exercèrent une influence extrêmement étendue : ils inspirèrent les chefs des écoles les plus diverses, comme Mme Blavatsky, la fondatrice de la Société Théosophique, surtout à l’époque où elle publia « Isis Dévoilée », comme l’écrivain maçonnique américain Albert Pike, comme les néo-rosicruciens anglais. »

René Guénon, L’Erreur spirite, Partie 1, chapitre V – Spiritisme et occultisme.

« Albert Pike s’est donc basé principalement sur Eliphas Levi, qui n’avait aucune filiation traditionnelle, ayant juste rassemblé dans son œuvre le fruit de recherches et de réflexions personnelles » : Eliphas Lévi – La Clef des Grands Mystères (Éditions Niclaus, Paris).

Il n’en reste pas moins qu’à la page 626 de Dogme et Morales (Morals and Dogma), l’œuvre la plus hautement estimée de la Franc-maçonnerie, et me permettant ainsi de rester en phase avec l’âme de mon livre, Pike déclare : « La Kabbale est la clé des sciences occultes et les Gnostiques sont nés des cabalistes. » Après sa mort, une statue à son effigie sera érigée en 1901 à Washington.

On dit de lui qu'il fut l'ami des tribus indiennes, et que son ouverture d’esprit était considérable, du reste, style Mme Blavatsky, à la fin de sa vie il se consacra à l'étude de la spiritualité indienne, notamment dans ses rapports possibles avec la franc-maçonnerie, et il apprit le sanskrit. Il écrira ainsi : Indo-Aryan Deities (Divinités indo-aryennes) et Worship as Contained in the Rig-Veda (Religion dans le Rig-Veda). Mais même cette ouverture d'esprit peut donner lieu à des interprétations divergentes. C’est oublier un peu vite qu’à la fin du 19e siècle, KKK aidant, de nombreux savants considéraient déjà que l'origine de la race blanche était en Inde. Des ethnologues, et des spécialistes linguistiques et religieux avaient créé le concept de peuples indo-européens, ce qu'on appellera la race aryenne, un précepte nazi.

De même doit-on s'étonner de son appartenance simultanée à la franc-maçonnerie, qui prône « des valeurs de fraternité universelle », d'autant que le Suprême conseil de la juridiction sud, à qui Pike consacra une bonne partie de sa vie, avait été fondé par des membres où les immigrés juifs aux USA étaient en nombre.

Or Pike devient Souverain Grand commandeur en 1859, soit au moment même où il est très engagé dans la défense de l'esclavagisme, de la supériorité blanche et où il va participer activement à la cause sudiste. Pike ne percevait-il là aucune contradiction dans ses attitudes ? On peut alors penser qu’en homme « aux idées très larges », Pike parvenait à concilier jusqu'à un certain point ses contradictions. Après tout, à la même époque, l'Eglise catholique, que Pike n'aimait pas, refusa de condamner l'esclavage aux Etats-Unis, tout en maintenant le principe que tous les hommes étaient frères en Jésus-Christ...

À considérer les idées et les actes de Mazzini et de Pike, vivant sur des continents séparés, au sens géographique mais aussi au sens intellectuel, quelle pouvait être les chances que leurs noms se trouvent rapprochés comme participant au même but et en relation directe l'un avec l'autre ? Aucune chance à priori. Et pourtant depuis un siècle et surtout depuis quelques années, il est question d'une lettre de Pike à Mazzini qui démontrerait des liens stupéfiants entre l'idéaliste italien et le vétéran sudiste, unis dans un projet commun de domination universelle. De toutes les manières, rassurez-vous, il n’y a jamais eu et il n’y aura jamais aucun complot sur cette planète, le 11 septembre 2001 en constituant le meilleur exemple. Je blague !

Fin

Olivier

Voir les commentaires