Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

etrange et croyances

RÉVÉLATION

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Que l’on y croit ou pas, les faits sont là et la Bible ce « vieux » bouquin semble troublante de Vérité. Nous sommes en période de RÉVÉLATION. Force est de constater que ça pète de partout tant à travers la nature que chez les bas de plafond qui sont devenus légions comme les criquets dont voici la carte d’état major.

Des criquets qui, avec l'aide du Covid-19 et autres pandémies orchestrées annoncent la famine mondiale.

Luc 21 : 10-11 Alors il leur dit: Une nation s'élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume; 11 il y aura de grands tremblements de terre, et, en divers lieux, des pestes et des famines; il y aura des phénomènes terribles, et de grands signes dans le ciel.

https://twitter.com/i/status/1275827019910086663

Un énorme nuage de poussière provenant du Sahara a traversé l'atmosphère, au-dessus de l'océan Atlantique tropical, les Caraïbes. Il s'est rapproché du sud-est des États-Unis. C’est un phénomène courant, mais ici il semble être l'un des plus gigantesque de mémoire humaine. Il est si grand qu'il a été surnommé « gorille ». Mercredi 24 juin, le dernier modèle de la NASA projetant le chemin du nuage l'amenait dans le grand sud, depuis le golfe du Mexique. La prochaine manche aura eu lieu au Texas de jeudi 25 au samedi 27 juin.

Pendant que les Occidentaux étaient confinés, la carte du Moyen-Orient a été profondément transformée. Le Yémen a été divisé en deux pays distincts, Israël est paralysé par deux Premiers ministres qui se détestent, l’Iran soutient OTAN en Irak et en Libye, la Turquie occupe le Nord de la Syrie, l’Arabie saoudite est proche de la faillite. Toutes les alliances sont remises en cause et de nouveaux clivages apparaissent ou plutôt réapparaissent.

Le 21 juin, des  « Scènes de guerre civile » se sont déroulés à Stuttgart : des pilleurs criaient « Allahu Akbar ». Pendant le même temps, en France, trois véhicules du Secours populaire et de la Croix-Rouge furent brûlés dans l’Essonne par des racailles qui s’en prennent également aux pompiers. À Nantes, trois jeunes hommes ont été frappés alors qu’ils cherchaient à venir en aide à des jeunes filles prises à partie par quatre agresseurs. Ces faits ne sont qu'un faible exemple des violences qui explosent partout : une dose homéopathique !

Beaucoup d’humains deviennent cruels, sans cœur, pire que des animaux. Cinq jeunes âgés de 18 à 20 ans ont été arrêtés  pour des violences filmées sur un quinquagénaire et commises dans une habitation à Noyelles-sous-Lens, dans le nord. La vidéo a été diffusée sur les réseaux sociaux le 18 juin.

La bêtise est en recrudescence avec des loups de plus en plus actifs entourés de moutons zombifiés. Les humains sont parqués et testés. Parmi ces tests, on peut considérer que le port du masque n'est pas une nécessité politique, c'est un test de QI !

 

Tremblements de terre et éruptions volcaniques sont en forte augmentation, comme jamais vu. Signes dans les cieux, ouragans monstrueux, froid intense suivi d'une chaleur excessive deviennent des événements classiques, ils sont tous le résultat du même phénomène de nature électromagnétique.

La Chine fait face depuis le début du mois de juin 2020, à des pluies torrentielles, qui s'abattent depuis des semaines sur le sud-ouest du pays. 

C’est au mois d’août que nous devrions voir une activité anormale à la surface du soleil. Anormale, mais annonciatrice comme  beaucoup nous échinons à vouloir l'expliquer depuis des lustres afin de prévenir CEUX TROP NOMBREUX QUI DORMENT ENCORE.

Avec les répercussions électromagnétiques déjà visibles et dues aux alignements planétaires, cela va engendrer de nombreuses conséquences ici-bas.

https://www.thebookedition.com/fr/tonton-malthus-est-revenu--p-371412.html ​​​​​​​

Dans les périodes difficiles les Etats et l’État français ont l’habitude d’emprunter beaucoup d’argent. C’est ce que le gouvernement Macron a fait dans des proportions très importantes puisque l’encours de la dette va bientôt atteindre 2.648 Md€ soit 120% du PIB. Historiquement, la conséquence très directe de ce type de séquence est en général « l’euthanasie du rentier ».

 

Mieux encore, durant cette période, les « messies » de la finance, grands ordonnateurs de cet Ordo ab Chaos profitent du malheur des peuples et s’enrichissent outrageusement.

Parmi eux, un Messie plus fou que les autres désire vacciner 7 milliards de gueux et les pucer, de manière à contrôler, que dire, phagocyter, ce qui fut un jour l’œuvre du Créateur.

http://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/06/de-mamon-a-corona-comment-en-est-on-arrive-la.html

Ces « messies » lucifériens attendent leur MAÎTRE qui ne viendra pas ! Ils s’en prennent alors au VRAI en le calomniant en le ridiculisant, preuve ultime que nous avons atteint la fin du film.

Elle sera plus qu’hollywoodienne, elle sera grandiose, en Mondiovision. Elle marquera leur disparition définitive.

Et dans tout ce scénario pitoyable le gueux athée est encore plus pitoyable lui qui pompe pendant que le tsunami des temps de la fin lui tombe dessus.

Alors oui ! Nous sommes bien en pleine RÉVÉLATION.

Olivier

Voir les commentaires

C'est pas du lard, c'est de l'art et du bon ma p'tite dame !

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

https://www.thebookedition.com/fr/tonton-malthus-est-revenu--p-371412.html

Je suis un passionné d’archéologie, d’astronomie, de nature, j’aime le beau … bref, je suis un passionné de beaucoup de choses, et il m’aurait fallu plusieurs vies pour essayer de tout voir, tout comprendre. Mais alors, je m’appellerais Dieu … The blasphème par excellence. Je me dis souvent : « que restera-t-il des réalisations de notre siècle de bétonnage à outrance dans mille ans et même avant ? » Quel monument nous survivra ? La Tour Effet ? Certainement pas ! Tout comme notre occident oxydé est sous perfusion de la dette sans laquelle il crève, laissez-la quelques années sans peinture et vous verrez !

Quel aura été le Michel-Ange de notre temps dont les œuvres sublimeront les spectateurs des musées dans quelques siècles ? Mis à part celles de tonton Adolf et de siens, quel monument de bêton traversera ne serait-ce qu’un siècle ou deux, lorsque l’on voit ce qui reste du fameux Mur de l’Atlantique ? Quel seront les lascars  de Lascaux, ceux qui, plus intelligents, auront su laisser la trace qui… Que laissera notre civilisation dans quelques millénaires ? Rien, nada, que dalle, un pet de lapin dans la blogosphère

S’il est vrai que la plus grande preuve de civilisation réside dans les monuments qu’une société produit et dans leur pérennité, nos aïeux soi-disant sous-développés nous ont laissé des colosses dont nous ne sommes pas dignes.

Ainsi, ceux qui viendront après nous, ces transhumanistes, ou ces Schtroumpfs de l’âge de plastique, n’auront pas grande opinion de nous. Si en plus ils apprennent la Bérézina du Covid-19 et comment elle fut traitée chez nous, ils riront à gorge déployée de notre obsolescence intellectuelle autant que spirituelle.

Nous ressemblons à ces ados blasés ayant envie de tout sauf d’inspirer les autres parce que nous n’avons rien d’inspirant.

Les réalisations de béton correspondent à notre siècle bancable ou tout s’achète, se vend et puis bien sûr, obsolescence aidant, se jette ! Notre époque aura été celle du jetable : rasoir, vaisselle, conjoint, etc. Tout y aura été « jetable », nos vieux dans les Ehpad, et même nos âmes. Les « œuvres » colossales d’un IIIe Reich s’y seront effritées au même rythme que notre moralité.

Comme elles, cette morale se fond allégrement, le cul à l’air, le long des plages, depuis ma tendre enfance. Le béton de tonton, même s’il a permis, et permet toujours la réalisation de bâtiments gigantesques et parfois esthétiques, comme le viaduc de Millau, se dégrade très vite et sa pérennité n’atteint pas le siècle. Il ne restera donc rien de nos réalisations. Rien, nada, que dalle…

Si, attendez ! Excusez-moi, je fais une erreur ! Il restera nos Michel-Ange d’aujourd’hui : Christo, « l’artiste » emballeur, emmailloteur de monuments ou Jeff Koons, « l’artiste » qui doit être un fétichiste des poupées gonflables, lui qui réalise d’énormes estrons qu’il prétend vendre aux pigeons de mairie de Paris à des prix astronomiques…

Je ne dois pas être intelligent car leur art, je n’y comprends rien ! Pour moi, tous ces « artistes » contemporains ont renoncé à toute ambition vers le beau, vers le vrai, vers le sublime. Mais il y a certainement une explication à cela. En effet, dans un monde qui pue la merde à tous les étages, et afin de contenter leur public, ils doivent se dire : « Vous voyez, je patauge dans la même merde que vous… ».

Que restera-t-il de cet « art » dans un siècle ? Rien, nada, que dalle…

Il fallait bien préparait l’Ordo ab Chaos si cher à nos élites « chéries » et en cela, aucun domaine ne devait être épargné : ni l’éducation et encore moins l’art ! Ainsi, notre encore proche 20e siècle témoigna assurément d’une involution des valeurs, des goûts et des ambitions artistiques et des attentes du public. L’art changea, le spectateur passa de l’admiration au dédain assumé voire au mépris (« J’en voudrais pas dans mes chiottes »).

L’ambition, le coup de patte de l’artiste, du maître, sa technicité longtemps éprouvée diminua de manière significative, puis finit par complètement disparaître. L’ambition et la morale suivirent la même trajectoire.

Tout cela pourquoi, me direz-vous ? Afin de satisfaire l’égo baleinesque d’une élite putride et luciférienne à souhait, et qui bande avec des immersion (Piss Christ), une photographie de « l'artiste » américain Andres Serrano, réalisée en 1987.

Ou encore des « sapins » place Vendôme, à Paris, une « œuvre sublimissime » de Paul McCarthy dénommée «Tree ». Arbre de Noël gonflable ?  Cette structure gonflable verte de 24 mètres censée représenter un sapin de Noël a curieusement la forme d'un sex toy...

En plus de tirer à boulets rouges sur nos valeurs dites "chrétiennes", cet « Art » de merde, de parasitisme intellectuel, et de roublardise, s’il ne produit aucune richesse artistique, génère par contre beaucoup de valeur financière pour les adeptes de Mamon ! Et les sieur  Pinault et Arnault, ainsi que beaucoup d’autres, en salivent de joie, face à la connerie habituelle du bobo bonobo.

François Pinault, ce Breton qui ne fait pas dans la crêpe a fait fortune de manière pas toujours claire. Après moult affaires avec la justice, les affres des redressements fiscaux, et les douceurs des mêmes paradis, il se spécialise, comme Bernard Tapie, dans le «sauvetage » des entreprises en difficultés. On l’appelle le «dépouilleur d’épaves ». Puis, maître corbeau, alléché par l’odeur des milliards d’argent public… va s’essayer en politique avec tous les requins et autres crocodiles du milieu, et d’abord dans le sillage de Giscard. Il va continuer avec Chirac, Madelin, etc. Puis viendra le nain à talonnettes, Sarko et même Hollande.

C’est bon pour les affaires tout ça !

Rien ne lui résiste, et surtout pas les pauvres bougres virés avec perte et fracas. Il rachète Le Printemps, La Redoute, la FNAC, Le Point, etc. Puis il se lance dans le luxe avec les marques Gucci, Yves Saint-Laurent, Boucheron, Bottega Veneta, Alexander McQueen. Comme nombre de ses semblables, racheter un média c’est bien pratique en plus d’abrutir les foules de fausses infos. Ainsi, profite-t-il de l’achat du Point pour ne pas payer l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) grâce à un artifice comptable.

Mais j’en reviens à mes moutons, il s’intéresse aussi à l’art ! Il a pris goût à « l’art » moderne et contemporain à la fin des années 1980. En plus d’une importante collection privée d’art contemporain constituée dans les années 1990, en 1998, il réalise l’acquisition de la maison britannique de ventes aux enchères Christie’s pour 1,2 milliard d’euros. Chose qui va lui permettre de faire ou défaire les « artistes ». Comprenez-vous l’astuce !?

Le système est simplissime, s’il achète une « œuvre » d’un de ces trou du cul, sa côte monte, enrichissant d’autant celui qui a eu le nez de l’acheter. Saint Pinault est ainsi en position de manipuler le marché de « l’art » contemporain, et de s’en mettre plein les fouilles. Le marché se fout de la qualité d’une œuvre, il s’en tamponne le coquillard pendant que les bobos gloussent d’admiration béate devant des merdes en tube.

Ce qui compte c’est le pognon, le grisbi, les biftons : la côte du caca en tube, et le bénéfice qu’on peut en retirer. Tout le reste n’est qu’esbrouffe. C’est la loi de l’offre et de la demande. Ainsi de la merde se vend très bien dès qu’elle est entourée d'un joli papier doré, et avec un gros nœud pour les neuneu !

Parvenu à ce niveau, style Rothschild, Soros, Rockefeller et toute la clique de mondialistes, il lui faut bien évidemment une Fondation ! Pas une fondation en béton, mais une belle et grosse virtuelle, de celle qui permet de planquer du pognon à l’abri du fisc (merci Fabius !). Et de se donner des airs de mécène, de protecteur des arts, de bienfaiteur de la culture, de soutien des artistes. D’autant plus que ce pognon distribué par nos philanthropes de mes deux…, c’est à 60 % le nôtre. Je m’explique !

Puisque les fondations sont exonérées d’impôts dans cette proportion, quand un « mécène » crée un bâtiment à sa gloire (Pinault a investi la Bourse du Commerce à Paris en 2019) près des deux-tiers de la dépense viennent de l’exonération d’impôts… Et où Macaron et ses sbires vont-ils chercher la soudure afin de combler l’énorme faille, je vous le demande !? C’est dans nos poches ! C’est le cas de la Fondation Louis Vuitton de Bernard Arnault, au bois de Boulogne, mais sans les putes.

C’est le cas de toutes les fondations. Ces  enfoirés lancent ainsi  des « artistes » bidons, spéculent sur des « œuvres » nullissimes et travaillent ainsi pour leur « gloire » avec l’argent des pauvres Gilets Jaunes.

Ça pourrait s’appeler de l’escroquerie, non ? J’arrête là pour aujourd’hui, j’ai envie de gerber !

À suivre.

Olivier

Voir les commentaires

les adorateurs du soleil noir (suite)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

https://www.thebookedition.com/fr/tonton-malthus-est-revenu--p-371412.html

Afin de sortir des conneries d’Al Gore, il existe un tout autre point de vue concernant les gueux réchauffeurs de la planète et les vaches qui pêtent. Des scientifiques plus actuels parlent d'une imminente ère glaciaire. Des champs magnétiques du Soleil indiquent une « réduction énorme de l'activité solaire pendant plusieurs dizaines d’années, et ce à partir de 2020, provoquant une diminution radicale des températures mondiales ». Cela ne ressemble en rien aux scénarii d’un Al Gore et de ces potes argentés.

Ce ne sera certainement pas des vagues de chaleur incessantes et des villes côtières inondées par la fonte totale des calottes glaciaires. On pourrait penser que n'importe qui d'assez bête pour avoir mis en jeu toute sa réputation sur la prédiction de tels évènements serait aujourd'hui honteux, mais non !  Tout comme avec la crise qui est maintenant « derrière nous », alors que les délocalisations et les licenciements s’accélèrent, les tenants d’un «réchauffement climatique » n’en démordent pas alors qu’on gèle de plus en plus souvent.

Al Gore, comme tous les gens bien entraînés à mentir, estime que le « Fini la neige » qu’il affirmait dans sa version 2009, peut être stoïquement remplacé par « Beaucoup plus de neige » dans ces discours de Juda, en 2018. Selon ce « lanceur d'alerte climatique » en plein essor, les tempêtes de neige massives sont « exactement ce à quoi l'on devrait s'attendre » du réchauffement climatique anthropique. Les menteurs et les vantards sont facilement identifiables quand ils ne peuvent avoir tort quoi qu'ils disent.

Le but est d'effacer délibérément l'histoire du climat alors que des études sur le refroidissement global sont publiées depuis des décennies. Alors que le concept de retour rapide à une ère glaciaire gagne du terrain, ses potentielles conséquences dévastatrices sont atténuées. Des rapports apaisants nous rassurent sur le fait qu'une période glaciaire « ne sera pas mortelle pour l'humanité » car nous avons la technologie du chauffage !

Certes, nos aïeux n'avaient pas de chauffage électrique, mais les cultures modernes non plus. Les récoltes aux États-Unis viennent de geler sur pied ce qui a entraîné une perte de plus d'un milliard de dollars et la Chine a connu des pertes massives de récoltes de fruits et légumes. Notre période, l'Holocène, est relativement chaude, mais cela ne veut pas dire qu'elle restera ainsi, elle date à peine 10 000 ans.  Dans leur historique habituel la majeure partie de l'histoire de la Terre a été consacrée aux conditions glaciaires par les géologues et autres glaciologues. Anticiper un réchauffement du climat mondial en raison d'une augmentation des « gaz à effet de serre », qui n'est même pas un des principaux moteurs de la température, est désormais intenable.

Déjà en 1972, les géologues George Kukla et Robert Matthews, alarmés par le refroidissement des températures plus tôt dans le siècle, avaient envoyé une lettre au président Nixon pour l'avertir. Cette même année, l'American Association for the Advancement of Science s'était demandé quand la période interglaciaire actuelle prendrait fin ? Peu de temps après, le mouvement promulguant le réchauffement climatique a véritablement commencé, nous laissant là où nous sommes aujourd'hui avec de grands prêtres du réchauffement climatique qui s'attaquent vigoureusement à toute science qui dénie le réchauffement.

Vers la fin des années 70, ces alarmistes climatiques ont commencé à détourner des sommes massives vers des modèles informatiques ne servant qu'à valider leurs hypothèses folles. L'idée que le changement climatique pourrait être contenu par un soutien du public aux programmes gouvernementaux visant à « résoudre » le «problème » était au cœur de leurs « constatations ». C'est pourquoi l'idée que le climat puisse changer soudainement et de façon chaotique, et que rien de ce que l'on pourra faire n'y changera quoique ce soit, devait être mise sous le tapis.

Et depuis lors, la science est figée. Il y a presque 100 % de consensus, l’argent, toujours entre les mains des mêmes : l’élite, les universitaires sont avides de financements pour leurs recherches, et de fait, les chercheurs sont tenus par les couilles. Il n'y a pas de théorie alternative cohérente et cohésive au «réchauffement climatique anthropique. » Malheureusement pour eux, il y en a une qui explique beaucoup plus le froid actuel : l'interaction entre le soleil et la Terre.

Et nulle part elle n'est expliquée plus succinctement que dans les récents changements terrestres.

À suivre

Olivier

 

 

Voir les commentaires

Les adorateurs du Soleil Noir

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

https://www.thebookedition.com/fr/tonton-malthus-est-revenu--p-371412.html

Bernard Bracken, dit Lord Bracken était influent en son temps. Pensez, directeur du célèbre Times ! Il fera installer cette façade en 1955.

Bracken House est un immeuble situé au 10 Cannon Street dans la City de Londres, occupé par le journal Financial Times jusque dans les années 1980, et à nouveau début mai 2019. Il a été construit de 1955 à 1958 pour servir de siège et d'imprimerie au Financial Times, sur un site bombardé dégagé au sud-est de la cathédrale Saint-Paul.

L’horloge affiche heure, date et signes du zodiaques en touches d’or et de bleu nuit. Mais regardez bien le centre.

Voyez ce visage sérieux, presque sévère ? Il s’agit de Winston Churchill, ami personnel de Bracken (qui travaillait accessoirement pour lui en tant que ministre des informations).

Quelle belle preuve de soutien et d’amitié que de le représenter en Dieu soleil ! Un signe qu’en son temps, le politicien franc maçon faisait vraiment la pluie et le beau temps.

L'élite qui dirige ce monde/démon saurait-elle des choses que la gueusaille doit ignorer ? Adorerait-elle dans les cryptes de sombres entités que la morale réprouve !?

Je plaisante bien sûr, je ne suis qu'un "conspirationniste" de bas étage!

Il y a quelques années, et j'en ai déjà parlé dans mes livres, The Sun avait repris un article de Space.com sur la présence d'un «soleil invisible », qui tournerait autour du soleil sur une orbite elliptique. « An invisible star may be circling the Sun and causing deadly comets to bombard the Earth, scientists said yesterday ». Bien entendu cela n'est qu'un fake, nos scientistes de mes deux ne connaissent que 5% environ de notre univers connu, mais grace à celà, tout comme les technocrates ... ils s'autorisent à ...

La Nasa avait baptisée ce "soleil" Némésis (déesse grecque de la vengeance), et, synchronicité, c'est aussi le titre d'un roman de l'astrophysicien Bill Napier, auteur du fameux Hiver Cosmique. Dans son roman, Napier raconte une vision similaire à ce que les Portugais ont vue le 13 octobre 1917 à Fatima, «comme si un soleil tombait sur la terre. » Némésis passerait par le nuage d'Oort et enverrait moult comètes vers la terre ou le soleil.

Lisez ou relisez donc cet articla attentivement !

http://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/04/la-comete-du-blues.html

Notons que le Wide-Field Infrared Survey Explorer avait été lancé par la NASA en janvier 2010 et 3 mois plus tard, cette info tombait sur un deuxième « soleil ».

Pendant qu’on nous banane avec un « réchauffement climatique», les autorités regardent vers le ciel avec préoccupation. Et dans cette lubie le Vatican n’est pas neutre et s’en remet à Lucifer. Le Mount Graham en Arizona est ce lieu que les astrophysiciens du Vatican avaient retenu dans les années 80-90 avec les scientifiques de l'Université de l'Arizona. Le gouvernement US avait finalement donné la permission à Rome. Mieux, il y a eu un vrai lobbying... au point que le Congrès s'en était mêlé. Bref, le Vatican dispose de la majorité de l'usage, 60%, laissant à l'University of Arizona 40%. Le télescope Lucifer 1 a été suivi d'un Lucifer 2 en 2011. Ils voient ainsi le ciel avec les yeux de « Lucifer ».

Sacré Vatican !

Le Vatican dépense chaque année des dizaines de millions dans un observatoire, alors que d'un autre côté il perd des dizaines de millions pour indemniser les victimes des prêtres. Le Cardinal Bertone et Ratzinger (Benoit XVI) disaient que le secret de Fatima n'avait pas de rapport avec le ciel et le futur...

Imaginez que quelqu'un vous offre un animal. Allez-vous lui donner le nom de Lucifer ou de Satan ? Evidemment que non, sauf si vous êtes un proche. Donc, ce baptême confirme tout ce que j’écris. La raison donnée par les curés ? Lucifer veut dire « Large Binocular Telescope Near-infrared Utility with Camera and Integral Field Unit for Extragalactic Research ». On peut dire que les Jésuites se sont creusé les méninges pour faire passer la pilule en acronyme. Le Vatican est submergé par les lucifériens, et quand Paul VI disait qu'il sentait les « fumées de Satan », ce qui est encore plus étonnant c'est qu'ils ne se cachent même plus.

Les jésuites se sont trompés dans leur définition pour coller à Lucifer puisque le leur donne L B T N I U C I F U E R. Clairement ou « luciférement », ils prennent aussi les gens pour des cons.

À suivre

Olivier

 

Voir les commentaires

Dans la série l'effet couillonavirus : masse critique favorable au centième gueux ?

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

https://www.thebookedition.com/fr/tonton-malthus-est-revenu--p-371412.html

La recherche du profit instantané semble bien être le seul moteur de cette panique cent fois plus importante qu'elle ne le devrait.  Que cache tout cela ? Une répression totale avec une panique artificiellement induite au point que les populations s'écrient « au secours, faites-nous vacciner, déployez la police et l'armée pour nous protéger. » C'est en effet la seule chose que l'on peut en déduire de façon certaine à ce stade : la prise de contrôle total des populations sous couvert de les protéger et de leur faire accepter, voire demander, ce qu'en temps normal ils n'auraient jamais voulu.

Il se peut en effet que nous ne soyons qu'au début de la mise en œuvre de l'ID2020, qui comprend la vaccination forcée, la réduction de la population mondiale et le contrôle numérique total pour tout le monde.

http://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/04/dans-la-serie-l-effet-couillonavirus-complot-suite.html

Bémol au plan des mondialistes, la valeur du yuan par rapport au dollar a été plutôt stable, à environ 7 yuans pour un dollar. Cela signifie que l'économie chinoise bénéficie encore d'une grande confiance dans le monde entier, en dépit du Covid-19.

Je suis un idéaliste, un utopiste, c’est le seul point sur lequel je reste borné. J’ai le droit de rêver ! Je rêve donc d’un miracle, d'un réveil de la conscience de la population suffisamment élevé pour atteindre la masse critique nécessaire au Centième Gueux et qui permettrait de mettre fin à tout cela.

Nous avons la capacité spirituelle d'abandonner la voie du désastreux capitalisme néolibéral occidental et d'épouser à la place la solidarité, la compassion et l'amour les uns pour les autres et pour notre société. C'est peut-être la seule façon de sortir de l'impasse et de rompre avec la fatalité d'un Occident cupide et égocentrique.

À suivre.

Olivier

Voir les commentaires

Dans la série l'effet couillonavirus : COMPLOT ?

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

J’ai observé et écouté l’allocution de la Reine d’Angleterre avec beaucoup d’intérêt. Non pas parce qu’elle fait partie des gens que j’aime ou admire, mais simplement afin d’en décoder tout le symbolisme caché dont il était imprégné mais qui, hélas, échappe pour beaucoup aux « gueux ».

Comme je l’explique clairement sur un chapitre complet dans mon livre Tonton Malthus est revenu !

https://www.thebookedition.com/fr/tonton-malthus-est-revenu--p-371412.html

Cette famille luciférienne appartient bel et bien à l’élite qui veut notre perte et Gaïa pour eux et 500 millions d’esclaves pucés. Elle s’exprime à de rares exceptions, et j’y reviendrai dans une vidéo consacrée sur ma chaine. Ce qu’il faut y voir c’est que, comme Macron, elle a su prendre l’exemple de la guerre. Elle a aussi parlé d’union des peuples et de syncrétisme. Tout ceci me rappelle bien entendu la novlangue New âge et son Nouvel Ordre Mondial.

N’oublions pas que la Première guerre mondiale a donné naissance à la Société des Nations, et la Seconde, aux Nations Unies. Toutes deux étaient, et sont restées, des niches pour la franc-maçonnerie.

Covid-19 va désormais donner naissance à leur ordre luciférien et son NOM.

Désormais, plus rien ne sera comme avant, et les pseudo mesures de sécurités prises soi-disant pour nous aider vont RESTER. Soyez-en sûrs ! En 1988, le prince Philip de Grande-Bretagne a exprimé le souhait que, s’il devait se réincarner, il puisse être « un virus mortel » qui permettrait de réduire la population mondiale. Plus récemment, Bill Gates a déclaré : « Le monde compte aujourd’hui 6,8 milliards d’habitants … et on se dirige vers les 9 milliards. Mais si nous faisons un bon boulot avec les nouveaux vaccins, les soins de santé, les services de santé génésique, nous pourrions peut-être obtenir une réduction de 10 ou 15 pour cent. »

À l’aide de dons déductibles d’impôt d’énormes sommes d’argent afin d’aider la cause du dépeuplement, des « réunions secrètes » des élites mondialistes ont eu lieu pour discuter de ces questions. Pourquoi la mère Buzyn a-t-elle fait classer la chloroquine comme « substance vénéneuse » le 13 janvier 2020 ? Est classée sur la liste II des substances vénéneuses l’hydroxychloroquine sous toutes ses formes. Pour la chaine LCI, il n’y a rien à dire ou à ajouter, il s’agit selon le site d’information d’une énième « théorie du complot ».

Pour nos journalopes vendus cette décision n’est en aucun liée à l’épidémie de Covid-19. Elle n’est motivée par les autorités de santé qu’à une seule fin : protéger les patients qui pourraient l’utiliser d’une manière non optimale et potentiellement dangereuse pour eux. Mais elle n’est certainement pas motivé par l’argent : « soyez-en sûr ! »

C’est vrai quoi ! Lorsque vous voyez quel type de molécule on peut vous prescrire à moindre frais afin de soigner les gueux, pourquoi s’emmerder à fabriquer des vaccins qui coûteront la blinde !?

Madame Agnès Buzyn a été mariée en premières noces à Pierre-François Veil, un des fils de Simone Veil, avec lequel elle a trois enfants, dont l'un est le mari de Nelly Auteuil, fille de Daniel Auteuil et Emmanuelle Béart. Elle épouse en secondes noces Yves Lévy, directeur général de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

Comme déjà indiqué dans d’autres articles parus sur ce blog, un laboratoire a donc été construit en Chine, à Wuhan, et financé en partie par la France. Il sera inauguré en 2017, et en présence de M. LEVY, alors président de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), et mari de madame Buzyn, notre ex-ministre de la « santé ».

https://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2017/02/23.02.2017_discours_de_m._bernard_cazeneuve_premier_ministre_-_ceremonie_daccreditation_du_laboratoire_de_haute_securite_biologique_p4.pdf

Le président de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), le médecin et scientifique Yves Lévy, avait retiré le lundi 30 juillet 2018 sa candidature à la reconduction de sa charge au bout d’un premier mandat de quatre ans arrivé à son échéance le 12 juin 2018. Après l’expiration de son mandat, Yves Lévy, était candidat à sa succession, ce qui avait valu des critiques à sa femme, Agnès Buzyn, la ministre de la Santé.

Bizarrement, dès le 5 décembre 2019, alors que la Chine n'a pas encore déclaré l'épidémie, les premiers cas commencent le 26.12.2019 et la déclaration officielle à l'OMS le 31.12.2019, sur le bureau du Sénat, il y a une proposition de loi pour prévoir la quarantaine en cas d'épidémie etc...   

SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2019-2020

Enregistré à la Présidence du Sénat le 5 décembre 2019, PROPOSITION DE LOI relative à la sécurité sanitaire. Ainsi, les parlementaires LREM qui ne sont pas des lumières ont pu prévoir une pandémie mondiale... Je ne pense pas. Ce que je crois surtout c’est à une sombre union.

https://www.sciencesetavenir.fr/fondamental/asie-la-chine-se-dote-d-un-laboratoire-p4_110912

Il y a une collaboration entre les deux pays, et la France a probablement été mise au courant par la Chine qu'il y a eu un incident dès novembre. Peut-être même avant. Et dans ce cas, le manque de préparation et d'anticipation du gouvernement devient criminel. Dès lors, les pangolins et la pauvre chauve-souris enragé du sketch de Bigard ont bon dos, mais gare à vous, car elle prend quand même l'ascenseur !!

 

Ouf ! faisons confiance à « sainte » Buzyn, qui a frôlé le conflit d’intérêts avec son mari, Yves Lévy, président de l’INSERM nommé ensuite au Conseil d’État (il n’y a aucun rapport, c’est pour services rendus à la nation) et LCI, cette chaîne d’informations mainstream qui ne contredit pas les vrais pouvoirs.

Et méfiez-vous des théories du complot !

À suivre.

Olivier

Voir les commentaires

LA PEUR

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

En fait, « pandémie » évoque une vague d’effroi instantanée chez ceux qui sont facilement manipulés par les médias de masse. Ceux qui contrôlent, planifient sur l’échiquier dissimulé du contrôle humain savent qu’en brandissant ce mot ils ont à disposition une arme instantanément efficace pour affaiblir psychologiquement la résistance des individus vulnérables aux mentalités irrationnelles et facilement impressionnables.

Ainsi, dans un monde fortement conditionné par les merdias, la peur a un énorme pouvoir psychologique.

Coronavirus a été déclenché, avec une joie à peine contenue, par les médias sous les ordres des malveillants contre l’humanité. Poussé au volume maximum et dispersé dans le monde, le message de peur délibérément conçu a pour effet immédiat de rendre la majorité impuissante.

La majeure partie d’entre-nous, sous l’égide d’une école talmudo-maçonnique, a subi un processus d’éducation qui dépend, pour son efficacité, de la perception du pouvoir dévolu à une certaine «autorité ». Une source d’influence qui dépend, pour son efficacité permanente, de ne jamais être soumise à un examen rationnel ou à un véritable examen d’aucune sorte. Tel est le pouvoir envoûtant de l’endoctrinement total.

Dans cette bataille du bien contre le MAL qui fait rage pour savoir « qui contrôle le monde », certains agents cachés ou déguisés apparaissent maintenant au grand jour. Et c’est pourquoi le chaos et la peur sont vraiment dans l’air du temps. Il faut donc se prémunir du masque de l’intelligence contre leurs miasmes mondialistes. Covid-19 est donc un film d’horreur de série B au scénario mal dégrossi. Il mérite à peine de passer sur Netflix. Il y règne tellement de facteurs absurdes dans les tentatives des médias de rendre compte de ce qui se passe, que l’on ne peut que se sentir étourdi et confus si l’on essaie de suivre l’histoire en temps réel.

Cependant, gueusaille aidant, et zombification extrême régnant, ce qui est devenu clair comme de l’eau de roche, c’est qu’une immense quantité de moutons sont rassemblés en troupeau bêlant et paissent, sans résistance. Les tactiques d’effarouchement utilisées sont du style 11-Septembre 2001, et donc plus dangereuses que le virus qui est l’excuse pour les déployer. Dans cet état de psychose induite, toutes sortes de machinations peuvent être perpétrées contre la gueusaille, et, soyez en sûr l’élite excitée, toute en érection, ne s’en privera pas. C’est précisément ce à quoi nous assistons en ce moment.

Beaucoup de ceux qui me lisent, pas assez à mon sens, connaissent déjà les ambitions de l’élite de l’État profond. Je le claironne suffisamment depuis plus de dix ans. Ils savent qu’une phase préplanifiée de chaos social (Ordo ab Chaos) et économique est un facteur clé dans leur tentative de déploiement du Nouvel ordre mondial totalitaire.

Nous y sommes maintenant jusqu’aux trous de nez. Son succès dépend du grand nombre de personnes qui suivent les instructions transmises par les marionnettes politiques de l’État profond et par la lâche répétition de ces instructions par les médias grand public vendus au système de la Bête 666.

Encore une fois, la peur joue un rôle clé ne serait-ce que sur le plan numéraire. Je m’explique : quoi de mieux qu’un stress à long terme afin de mettre un système immunitaire à genoux !? Cette fois, LA PARTIE étant clairement et profondément engagée dans le fondement des gueux, style quenelle épaulée de 170, il convient de garder un niveau constant d’anxiété et d’hystérie en ébullition, tout en veillant à ce que ceux qui sont capables de reconnaître la vraie nature de l’arnaque soient contraints de la fermer, de rester alignés, risquant sinon leur emploi, leur sécurité ou leur statut au sein de la relation maître / esclave, rigoureusement renforcée, du statu quo.

L’ensemble du colosse aux pieds d’argile maintient son assise par la tromperie et l’exploitation pure et simple. Pourtant, chose horripilante aux yeux des trop peu nombreux « conspirationnistes », les exploités moutonneux, les mougeons de service, choisissent largement de ne pas être conscients du fait qu’ils sont utilisés et maltraités au profit d’un idéal fasciste. Zombifiés par des années de télé spectacle et pléthores de matchs de foot, ne se rebellant pas face à un tel traitement, mais s’y conformant doigt sur la couture du pantalon déjà bien baissé, une population muette établit la base de son propre avilissement et de son désormais tout proche esclavage complet.

Comme je le dis et l’écris souvent, ces méthodes sont babyloniennes. Elles ont été pratiquées maintes et maintes fois dans l’histoire du monde, et chaque fois la rétrospective révèle la motivation d’une obsession du pouvoir et du contrôle. Mais extraordinairement, à chaque fois prouvant ainsi combien l’humain est docile, les auteurs ne sont qu’un petit nombre de despotes psychopathes. Que cela prenne la forme d’un pouvoir militaire, d’un dogme religieux ou profane, ou de phénomènes modernes de management des entreprises à la Jeff Bezos ou des banques à la Rothschild, à condition que le drame soit bien géré sur la scène et que le pouvoir réussisse à « terroriser », les « élus » arrivent à leurs fins.

Quel est le plan ? Il est mondial. Les principaux acteurs ont élaboré l’intrigue bien avant que chacun d’entre nous ne le sache. Des Agenda 21 ou bien des réunions comme le Forum économique de Davos ou Bilderberg sont utilisés pour forger un consensus sur le calendrier et les méthodes à employer.

Dans le cas qui nous intéresse, celui du Covid-19, son apparition, ou du moins la diffusion d’un récit sur quelque chose de mauvais portant ce nom, est programmée pour détourner l’attention du gueux qui n’y voit que le doigt là où on lui montre la lune. Et il va l’avoir dans sa lune tant l’accélération de l’installation de réseaux jugés importants pour la création d’un Nouvel ordre mondial totalitaire est marquante. Le déploiement de la 5G, un réseau intelligent numérique et un « internet des objets » y jouera un rôle crucial ; un système de transport robotisé ; le programmes de surveillance de la population par reconnaissance faciale ; de nouvelles souches d’organismes génétiquement modifiés et de vaccins, etc.

Cependant, et là j’espère, les moins réceptifs jusque-là à mon discours, comprendront mon « obsession » face à une politique VERT CACA. L’objectif prédominant consiste à « redéfinir » la finance mondiale de manière à sembler soutenir l’euphémisme du New Deal Vert et de son Saint-Graal « Zéro Carbone ». Voila pourquoi j’ai mis les bouchées doubles à rédiger Tonton Malthus et revenu ! ainsi que le Centième gueux. Ceux qui auront lu ces ouvrages seront clairement enseignés sur notre proche avenir. Et dans notre cas, un homme averti en vaudra dix !!!

https://www.thebookedition.com/fr/tonton-malthus-est-revenu--p-371412.html

D’où pouvait provenir la saloperie, et le fait que la Chine ait probablement été la cible initiale des armes biologiques ne nuit pas à l’objectif plus répandu de perturber l’économie mondiale dans son ensemble. Les Malthusiens n’ont pas le même regard sur ce monde que le péquin lambda. Récession oblige, ils nous entrainent de force vers le fond du bassin. Seuls ceux qui sauront nager dans le sens du courant auront la vie sauve semble-t-il ! Mais savoir nager dans le sens du courant d’un monde/démon n’est-ce pas déjà avoir le destin d’une feuille morte !?

L’efficacité de cette stratégie mutante dépend amplement du fait que la plus grande partie de la populace soit entraînée à croire aveuglément en l’authenticité, la « réalité » du scénario pourtant «virtuel ». Une stratégie qui masque l’imposition très réelle d’un État fasciste.

Et pourtant nous assistons bien à un film gore de série B, une merde immonde. La pléthore d’actions de répression contradictoires et irrationnelles imposées au nom de la mise à distance du sieur Corona dissout la crédibilité de l’opération jusqu’au point de la voir disparaître. En fait, c’est une farce ; mais une farce qui implique des morts réelles et le soutien d’un État policier, ne peut pas être simplement ignorée, ridiculisée.

Plus de 7 milliards de gueux assistent ainsi à une manipulation planifiée des personnes et des ressources de cette planète. C’est l’ouroboros de Nimrod qui se répète inlassablement depuis des millénaires. Son principal aiguillon consiste en l’art bien cyclique de répandre la peur et la panique. Mais bordel, il passé où le don de rationalité et de bon sens dont nous avons tous été pourvus depuis notre naissance lorsque nous sortons du CON, avant de devenir des concitoyens ? Lorsqu’il est en bon état, ce 3e œil peut clairement voir derrière la façade et maintenir la ligne de la raison et de la vérité. Nous avons tous autour de nous pléthore d’opticiens, mais l’œil dont je vous parle ici, ils l’ont tué, crevé, fluorisé, style tonton Adolf.

Peu ont vu venir ce drame « Ordo ab Chaos » depuis des années. Trop peu sont éveillés aux durs moments qui nous attendent. Le moment du chaos est sur nous en ce moment, et très visible. L’ordre est à venir et consistera en l’émergence d’un pacificateur : Messie pour les uns Antéchrist pour les autres. On parlera de ce plan de paix sur lesquels les fous de dieu surfent depuis trop longtemps déjà. Il impliquera que les croupiers principaux du casino ratissent tous les jetons et les encaissent pour une satisfaction temporaire. Avant qu’ils ne jettent leur or devenu inutile dans les rues, il leur permettra une petite période de vacances au cours de laquelle les faibles agenouillés pourront se réjouir d’avoir survécu? et bénir l’émergence d’un NOM tant chéri par les Bush, Sarkozy, Attali, BHL et tant d’autres.

Cela se fera sous l’autorité de n’importe qui, ou n’importe quoi, tant qu’ils pourront croire que le monde a été sauvé de l’anarchie et de la ruine.

Ceux d’entre vous dont les genoux sont encore solides, qui ont encore quelque chose entre les jambe et entre les oreilles, doivent profiter de ce moment pour clamer résolument haut et fort « Nous ne voulons pas de votre futur monde de merde : allez brûler en Enfer ».

Décidemment, je pleins de tout mon cœur les athées qui se comptent par centaines de millions sur cette terre ! Merci l’enseignement maçonnique ! Mais, heureusement, il y a une surprise en réserve pour les lâches initiateurs de ce chaos voulu, orchestré.

Oui je pleins les athées, car c’est le Propriétaire des lieux, le Vrai Jardinier qui va prochainement affronter cette dynastie obsédée et démoniaque, de sorte qu’elle trébuche, tombe et ne se relève plus.

Olivier, un croyant heureux.

 

Voir les commentaires

Publié depuis Overblog

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Voir les commentaires

La vie semble devoir combattre l’invisible

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

La vie semble devoir combattre l’invisible, elle a dû s’adapter à la lumière et à la chaleur solaire, mais aussi à d’autres influences que nos anciens connaissaient parfaitement mais que nous, soi-disant civilisés, peinons à redécouvrir. Bien entendu tout ceci fera dire aux gnostiques que l’homme lui-même, ce « dieu en devenir », n’est qu’un « phénomène cosmique » parmi tant d’autres.

Ainsi pour l’occultiste ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ! De quoi nous mettre la tête à l’envers en ce bas-monde démon. Et dans toute cette science hermétique, l’astrologie tient une place maitresse bien que se limitant à notre système solaire : son monde est celui des apparences. Pour l’astrologue la Terre est au centre de l’univers.

Le cercle est au centre de la liturgie sacrée, il est la perfection. Le cosmos, l’astral des occultistes serait symbolisé par un cercle (macrocosme). L’homme lui étant semblable, mais en tout petit, il y a lieu d’inscrire dans le premier cercle un second, censé représenter l’homme, ce p’tit dieu en modèle réduit. Le lien entre les deux sera un hexagone ou hexagramme : le Sceau de Salomon, la porte, la connexion entre deux mondes.

Concernant ces sujets passionnants, ceux qui désirent en savoir peuvent lire les tomes 1 et 2 de Dernier regard sur un monde corrompu.

http://vecteur-douceur.over-blog.com/2017/02/dernier-regard-sur-un-monde-corrompu-tome-1-520-pages.parce-que-tout-le-monde-a-droit-a-la-verite.html

Ensuite, dans le petit cercle, on inscrit un pentagone ou pentagramme, une étoile à cinq branches censée représenter l’homme debout, bras et jambes écartés : la pointe supérieure est la tête, les quarte autres, les extrémités des membres.

Voir les commentaires

Saint Valentin mon amour !

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Ce ne sont pas seulement les figurent d’autorité (parents, éducateurs, gouvernants, patrons, armée, etc.) qui vont avoir une influence sur nous et un pouvoir de conditionnement et de manipulation. Notre groupe social est également prépondérant, celui auquel nous appartenons et souvent auquel nous nous raccrochons BEC ET ONGLES. Souvent, nous ne l’aurons ni choisi consciemment, ni volontairement. Nous vivons souvent avec la peur d’être abandonné par ce groupe, car vivre au milieu d’individus qui nous ressemblent est plus confortable et sécurisant. Se distinguer en s’échappant plus ou moins des valeurs partagés risque alors de nous mettre en péril au sein du groupe, s’en trouver ostracisé.

Beaucoup pensent ainsi qu’un mouton loin du troupeau devient alors une proie facile pour les loups qui rodent. Ne négligeons donc pas le conditionnement provenant des groupes auxquels nous appartenons ! Rarement nos valeurs, nos croyances, sont en provenance de nous-même, et d’une introspection personnelle. Ainsi adoptons nous des croyances. Tout au long de nos vies nous dogmatisons sans être bien informé du bienfondé de ces croyances. Nous sommes donc des conformistes en puissance et nous passons une grande partie de notre existence à nous calquer au moule, à nous fondre dans la masse, par crainte du rejet et de la dérision.

Repensez donc un instant aux événements du 11-Septembre 2001 à la suite desquels les médias n’ont fait que nous repasser en boucle durant des semaines, puis des mois, ce que la gueusaille devrait penser de cette gigantesque intox planétaire (une image vaut 10 000 mots). Le fameux crédo crétin « Je suis Charlie » illustre également parfaitement mon propos, il faut apprendre à ne plus dépendre intellectuellement et émotionnellement de ces groupes.  Ces phénomènes d’hypnose collective font que nous perdons tout sens critique : « on vous dispense de réflexion ! »

La grande question est alors : jusqu’où sommes-nous capables d’aller afin de nous conformer au groupe, et ne pas y faire tâche !? Ainsi ce qui fut bêtement inventé peut rapidement devenir une norme à laquelle toutes et tous vont moutonnement se conformer. C’est l’apprentissage social.

C’est ce conformisme qui fait de nous des êtres socialisés, mais il peut également nous amener à répéter des coutumes, et à faire des choses qui n’ont aucun sens, par peur de se sentir marginalisé. Chercher le consensus devient alors le leitmotiv de beaucoup.  Chose extraordinaire, nous sommes même capables d’intérioriser la pression sociale au point de reproduire ces injonctions même si intellectuellement nous savons que ce n’est pas juste ou vrai, ce conditionnement rejette alors loin toute légitimité et toute source d’épanouissement.

Il conviendrait d’être infidèle à certaines normes qui ne nous correspondent plus, mais souvent nous sommes trop lâches, ou trop fainéants pour le faire. Nous avons tellement intériorisé l’injonction en provenance de l’autorité que nous finissons par l’imposer aux autres, sans le concours de l’autorité. Et là, c’est du pain béni pour l’oligarchie qui en joue et en abuse.

On a toujours fait comme ça !

En fait, nous sommes des caméléons du mimétisme social, nous le faisons souvent afin de plaire au groupe (familial, amical, travail, sociétal, etc.) En football, on va parler « d’esprit d’équipe » qui se partage à 11, UN NOMBRE DONT RAFOLENT LES SATANISTES. La pression du groupe fait s’atomiser toute tentative d’individualité.

En plus de cette tare, nous sommes en permanence trompés par nos sens, la preuve : où est passée la boite de chocolats !?

D'une certaine manière, la Fête de la St Valentin est comme un anniversaire. Chaque année, associée au logo du cœur rouge, la Saint Valentin s'affiche comme une fête intermédiaire entre celle de Noël et Pâques, des « fêtes » dont elle partage un point commun, à savoir leurs origines profondément occultes. Par effet de mimétisme, cette tradition d'origine romaine s'est peu à peu répandue dans les pays et la globalisation commerciale en a accéléré le processus de diffusion. A l'origine, il s'agissait d'un culte babylonien rendu à Baal, le dieu solaire de la fécondité, dont on connaît trop bien la représentation phallique familière sous formes d'obélisques (la bite à Nimrod).

La Place St Pierre à Rome symbolise la fécondation de la vulve féminine par le Pénis-Obélisque de Baal et le Dôme... symbolise à la fois le sein et le ventre de la femme enceinte.

Baal est assimilé à Seth dans la mythologie égyptienne. Ainsi, chaque région avait son dieu, son Baal local. Il était pour les cananéens le dieu du soleil et de l'orage ainsi que celui de la fertilité.

L'obélisque de la Place St Pierre à Rome est d'origine Egyptienne et celui de Washington est de construction récente et d'inspiration maçonnique.

Lupercus, le grand chasseur divinisé, n'était qu'une réminiscence parmi tant d'autres, de ce culte ancien dont Nimrod, « vaillant chasseur devant l’Eternel » et constructeur de Babel, surnommé « Le Dieu du cœur », puis le dieu Pan... avaient fait l'objet ! Lupercus, le dieu de la fertilité, était en général représenté vêtu de peaux de chèvre...

Au jour de la fête, une jeune fille était sacrifiée en offrant sa virginité à un « prêtre » ou à une représentation de pierre. C’est-à-dire qu’on l’empalait par le vagin sur le phallus (obélisque) de la statue de Pan !

« Vaillant » de « vaillant chasseur » se traduisant par « Valens » en latin, de là à « Valentin », nom très courant à Rome, le pas sera franchi par Gelase 1er, un pape, vers l'an 495 puis par un de ses successeurs pour canoniser un Valentin et en faire un « saint », protecteur des amoureux... Et c’est Paul VI qui a supprimé ce saint du Calendrier Romain. Mais dans la Rome actuelle, les idoles d'Astarté et l'obélisque dédié à Baal sont toujours présents et bien visibles.

De Rome passons en Amérique du Sud, où, séismes aidant, le culte va essaimer, et où les civilisations amérindiennes de type Inca, Maya..., etc., ont pratiqué des sacrifices sanglants qui consistaient à prélever à l'arme blanche (couteau métal, silex, en or...) le cœur d'une jeune victime, garçon ou fille, et ce, alors qu'ils étaient encore vivants... en l’honneur de Baal, le « Le Dieu du cœur ».

Je répète que tout ceci était pratiqué par les Aztèques, les Incas, les Mayas, et le cœur et les organes de la victime étaient parfois consommés par les prêtres, l'empereur et même le peuple.

J’aimerais vous faire réfléchir sur les termes du début d’article concernant le CONDITIONNEMENT. Toute dégénérescence dans une société se traduit par une « adoption » de rites et de comportements réactualisés par une « modélisation » selon le bon vieux principe du « faut bien évoluer », s'adapter... C’est ainsi qu’on se retrouve à fêter des aberrations sans nom pour le plus grand bonheur des élites encore pratiquantes de ces horreurs.

Halloween n’y faisant pas exception, nous réactualisons alors de sombres égrégores de morts et les entretenons de notre connerie. On ne brûle peut-être plus des nouveau-nés à Baal-Moloch, mais chaque année, on perpétue insidieusement la chose avec des millions de fœtus avortés qui sont ensuite incinérés : où est la différence, où se situe-t-elle !?

Concernant ces sacrifices, la méthode la plus documentée est l’excision du cœur, mais les formes de sacrifices étaient variées : combat, par éviscération, par crémation, par pendaison, à coups de flèches, par chute, par enfouissement vivant, par écrasement dans un filet, par noyade, par décapitation, par dépeçage, par lapidation ou encore par écorchement. Comme à l'époque de la « Fête » de Noël tout de rouge vêtue, les chocolats font partie du décors, en France comme à l'étranger. Au Japon, la Saint-Valentin a été introduite par des fabricants de chocolat courant du 20e siècle, à grand coup de messages publicitaires.

Le rite sacrificiel Amérindien d’excision du cœur était généralement accompli sur une pierre-autel, au sommet d'une pyramide dédiée au culte du Dieu-Soleil...

Concernant la date du 14 février, sur l'ancien calendrier Romain, Février était le mois le plus court et le dernier de l'année. A l'origine, les mois ayant alors 30 jours, lorsqu'il fut décidé que Juillet et Août seraient augmentés d'un jour en l'honneur de Jules César en Juillet (July) et César Auguste en Août (August), la ponction fut faite au détriment du mois de Février.

Or, à cette époque, on croyait aux « Ides », un esprit qui atteignait sa pleine puissance en milieu de mois. Ce moment était alors favorable pour les requêtes. En d'autres termes, c'était le point culminant du mois pour la communauté des sorciers, pour procéder aux consultations d'augures et rituels associés. Le 15 de chaque mois était donc un jour spécial dans l'occulte et cette tradition demeure encore avec par exemple : l'Assomption au 15 Août.

Les cérémonies s'accomplissant à partir de la veille des Ides pour se continuer dans la nuit, le 14 ayant donc une connotation particulière selon cette approche, la Révolution Française fixée au 14 Juillet, le naufrage « accidentel » du Titanic dans la nuit du 14 au 15 Avril 1912, la création de l'Etat d'Israël un 14 Mai 1948, ou la St Valentin un 14 Février, constituent des événements qui peuvent se voir sous un œil différent. Ces dates historiques propres à notre conditionnement ne sont que quelques exemples de la conservation de ces rites païens.

Selon cette idée, repensez-donc au naufrage du Costa Concordia... le navire de croisière, une fois échoué, a été évacué pendant la nuit du Vendredi 13 au Samedi 14 Janvier 2012,  nuit du Nouvel An Orthodoxe, près de Giglio dont le nom vient du Grec « Iglia » ou « chèvre » ...

À Rome donc, le 14 février était la fête des Lupercales, le Festival de la sexualité débridée et de la fécondité en l'honneur de la déesse Junon. Les 13 et 14 Février correspondent aux 1er et 2e jours des Lupercales, période à laquelle les Romains célébraient le dieu Faunus et, à travers lui, la renaissance prochaine du printemps et la fécondité. Le 15 février, douze luperques, prêtres de Faunus, sacrifiaient un bouc à leur dieu dans la grotte du Lupercal (au pied du Mont Palatin) où, selon la légende, la louve avait allaité Romulus et Rémus.

Puis, vêtus uniquement d'un pagne en peau de bouc, ils couraient dans toute la ville de Rome ; ils étaient armés de lanières de peau de bouc avec lesquelles ils fouettaient les femmes qu'ils rencontraient sur leur passage pour les rendre fécondes.

Les prêtres revêtus de peaux de chèvres se livraient alors à une cérémonie orgiaque en l'honneur du Dieu-Loup, Satyre et Bacchante ne sont pas sans nous rappeler toutes ces joyeusetés ! La représentation des faunes et autres satyres avec des pieds de bouc ou de chèvre est directement liée à ces cérémonies où le sang tenait une place prépondérante.

Les prêtres étaient ainsi liés à la commémoration de la prise en charge et l'allaitement par une louve de Rémus et Romulus, les jumeaux fondateurs de Rome.

Après avoir sacrifié un chien et des chèvres dans cette grotte, et s'être aspergés de leur sang, les prêtres entamaient une course effrénée au pied du mont Palatin autour duquel les jeunes filles se positionnaient pour être rattrapées et symboliquement frappées sur les fesses par les prêtres qui courraient et feignaient de les poursuivre en tenant une langue de chèvre trempée dans du sang de chien et les assurer ainsi d'être fertiles.

A l'issue de cette cérémonie, au cours de laquelle une langue de chèvre, « Februa » était gravée dans la roche (« Fébrua » est à l'origine de February et Février en Français), les jeunes filles se réunissaient en ville pour déposer un billet avec leur nom dans une urne dans laquelle des jeunes hommes plongeaient la main pour en saisir un au hasard.

Cette pratique relevait donc du tirage au sort, de la loterie... De cette loterie, suivie d'une journée de « liberté » sexuelle, dont la statue de la Liberté dans la rade du port de New York est la représentation la plus fidèle, des couples étaient ainsi formés pour un an, jusqu'aux Ides de février de l'année suivante.

FEBRUA était le surnom de Junon regardée comme déesse des purifications, et comme présidant à la délivrance des femmes dans les douleurs de l’enfantement. Les fébruales célébrées en Février, lui étaient consacrées en une fièvre de l’amour au de débauche. De nos jours, on retrouve cette idée dans notre terme « fébrile ».

Les jeunes filles devenaient donc des partenaires, au sens sexuel du terme, car le mariage était mal considéré des empereurs puisqu'il risquait de dissuader les hommes de partir à la guerre et ce dans des contrées lointaines. Aux Ides de Mars, la nouvelle année était fêtée avec celle de l'équinoxe du Printemps et une nouvelle nuit orgiaque y était célébrée par les nouveau couples. Les équinoxes et les solstices étaient des fêtes cycliques païennes liées aux 4 périodes de 13 semaines, soit les 52 semaines de l'année ! Bien entendu, selon le CONDITIONNEMENT, pardon ! Je voulais dire la tradition humaine, pendant une période d’interdiction de mariage des soldats romains par l’empereur Claude II, « Saint » Valentin les arrangeait secrètement. Dans la plupart des versions de cette légende, le 14 février « serait » la date liée à son martyre.

Vénus et Cupidon étaient aussi associés à ces cultes accompagnés de cérémonies dont on retrouve de nombreuses représentations « angéliques » sur les plafonds de chambres afin d'attirer les faveurs des dieux sur les hôtes de passage.

En 496, le pape Gélase 1er va interdire cette fête païenne. Il choisit Valentin de Terni comme patron des amoureux, et décrète que le 14 février, jour de sa fête, lui serait consacrée. Cette « fête » de la débauche avait ainsi comme bien d’autres été récupérée, édulcorée, détournée et finalement sacralisée par l'Eglise Catholique romaine. La sacralisation de la couleur rouge est liée au sang, à la sexualité, aux menstruations et à la fécondité, aux idéaux révolutionnaires... Et question sang, sachez que le fameux bonnet Phrygien était trempé par les révolutionnaires régicides de 1789 dans le sang de leurs victimes décapitées.

Cette coiffe relève à l'origine du culte de Mithra, dont est revêtue Marianne dans les mairies. Elle obéit donc à cette ritualisation d'origine babylonienne bien particulière si présente à Noël ou dans les œufs et autres lapins à Pâques, des signes de fécondité basiques.

Le terme « cupide » voisin de désir est dérivé de Cupidon, fils de Vénus. Il  était en fait Tammuz, le fils de Sémiramis, dont le culte est à l'origine de Noël, dont la couleur dominante est le rouge. Cupidon/Tammuz étant le fils de Nimrod, renommé pour avoir été un vaillant chasseur devant l’Eternel, cela suffit à justifier la présence de l'arc dans les mains de sa pseudo progéniture.

La forme du cœur si chère à la Saint Valentin est donc à la fois liée à la matrice féminine mais aussi à ce milieu de période que constituaient les Ides de Février, ou de tout autre mois, composée de deux périodes d'encadrement de 13 jours chacune. La relation de la St Valentin étant donc directement liée à celle des Lupercales Romaines, il est facile d'en saisir l'aspect d'origine orgiaque...

Je terminerais ce chapitres sans équivoque avec cette souris St Valentin point-G !

BONNE FETE LES AMOUREUX !

Olivier.

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 14 > >>