Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

etrange et croyances

Savoir sortir de son univers conceptuel. (Partie quatre)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Retour au sommaire : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/06/savoir-sortir-de-son-univers-conceptuel.partie-une.html

Le poisson est donc ferré, et depuis longtemps, par des propos hypocrites, ce qui chez nos philanthropes de Bazard constitue la posture classique. En effet, l’appellation « développement durable » nous semble positive. Il y a pourtant de quoi être suspicieux… car cela fait déjà 29 ans que les directives territoriales et communales de l’Agenda 21 sont mises en application dans les 178 pays qui ont signé cet accord au Sommet de la Terre de Rio en 1992.

Pas un seul domaine de notre quotidien n’échappe à ces directives mondiales qui vont se révéler prochainement au grand jour et faire de nos vies un CAUCHEMAR.

https://vk.com/video449615396_456239077  

L’Agenda 21 est structuré en 4 sections et 40 chapitres. Toute cette fichue histoire de développement durable de l’O.N.U. n’a été créée qu’afin de répertorier et contrôler toutes nos ressources : terres, mers, minéraux, plantes, animaux, toutes les constructions, tous les moyens de production, toute l’énergie, toute l’instruction, toutes les informations et tous les humains.

Mais comme ces derniers s’avèrent être trop nombreux, un PLAN drastique du style Soleil Vert a été mis au point. L’avant-garde des sacrifiés sera constituée par tous ces désespérés qui se font vacciner pour voyager, aller au restaurant ou retrouver la « vie d’avant » Lisez donc ce qu’en dit le vieux Schwab de la vie d’avant.

Bref, cet agenda 21, c’est un inventaire des stocks moins 93% de la population actuelle. En 2014, lors de la sortie de mon troisième livre J’ai à te parler ! j’y consacrais déjà de nombreuses pages. Il s’agit de tout « harmoniser » pour mieux mondialiser.

Sachez-le, tous les accords de libre-échange (NAFTA, TTIP, TISA) font partie de l’Agenda 21. En 1956, c’est l’Union Européenne qui va engager le bal des cocus avec l’accord sur l’acier et le charbon. Aujourd’hui, 28 pays ont donné leur souveraineté à la Commission Européenne.

https://vk.com/video449615396_456239079  

En 1995, le conseiller à la présidence américaine, Brezinski, déclarait entre autres :

« Le plan est une approche globale... C’est une combinaison de la Chine communiste, de l’ancienne URSS et de l’Allemagne nazie, une sorte de communautarisme ».

Dans le tome 1 du Centième gueux, j’évoque un autre but du plan qui est de regrouper les populations dans des méga cités (agglomérations qui comptent environ 10 millions d'habitants) hyper connectées où ils peuvent être contrôlés. Voilà qui explique mieux les difficultés de vivre à la campagne et pourquoi les moyens de la Républiques y disparaissent : Suppression des gares Sncf, d’arrêt des bus scolaires, fermeture d’écoles, fermetures des petites entreprises, d’hôpitaux etc. Vue de son petit village, difficile d’imaginer que c’est un plan global mondial.

Le but est d’atomiser l’économie des villes et des villages afin de créer des mégapoles à la place. La chute de l’économie est faite pour détruire la stabilité financière de la classe moyenne. Là-dessus, l’ingénierie sociale et sa pensée prédigérée arrivent à la rescousse. « Le mantra développement durable » c’est pour faire croire au gueux qu’il est un salaud de pollueur payeur qui use la nature. On doit lui serrer le cou, limiter ses ressources, par le biais d’une décroissance farouche.

La gueusaille doit prendre les transports en commun là où Bill le coyote possède plusieurs jets privés. Toutes les restrictions décrites sont applicables dans les villes, en grande banlieue ou en milieu rural. Il deviendra alors bientôt très difficile d’y vivre, car c’est leur but. Ceux qui, comme avec les vaccins, s’obstineront, auront alors à payer des taxes supplémentaires pour pouvoir conduire leur voiture vers des magasins, des lieux de travail et les écoles de plus en plus loin, avec en prime des services publics absents, etc. Le but est de concentrer les populations dans des habitats standardisés de méga cités.

https://vk.com/video449615396_456239110  

Nous allons vers une disparition de ce que les riches nomment « parasites » : nous. Pourquoi ? Afin de laisser la place aux vrais parasites. Les multinationales comme Monsanto nécessitent le moins d’obstacles possibles pour le transport de leurs marchandises sur les 5 continents, et les lois votés par nos « politichiens » vendus leur sont de plus en plus favorables.

Outre le fait de nous obliger à acheter leurs merdes nauséabondes et mortifères tout en sous payant la gueusaille, elles ont pratiquement mis fin à la compétition en possédant toutes les innovations et inventions. Et lorsque tu veux l’ouvrir, tu n’es qu’un « sale complotiste ».

Les GAFAM sont d’ailleurs là pour te le rappeler.

En nivelant par le bas style confinement, les pays riches consommeront moins pendant que ceux en développement seront tirés vers le haut pour les nouveaux marchés (Inde, Brésil, Russie, Chine). Les économies de ces pays seront développées et les nôtres seront freinés. C’est un plan mondial et tout cela (l’essor des pays pauvres) est un bonus majeur pour les multinationales.

Une pensée pour nos « jolies têtes blondes » dont les cerveaux sont aseptisés style Greta Thunberg. L’éducation actuelle est programmée en tant que système de livraison de pensée unique pour leur plan faisant du parent adulte un fasciste plus dans le coup.

Afin de faire de certaines villes les futures ruches du N.O.M., il convient de détruire la classe moyenne pour accélérer la relocalisation vers les « smart cities ».

Voilà pourquoi, Covid-19 aidant, les pays les plus riches doivent être ratissés en faveur des pays les moins aisés donc les lois doivent s’harmoniser, les frontières doivent laisser circuler les produits et les personnes. Boulot nécessitant, les gens le font déjà. Le changement d’école n’est plus un problème puisque les programmes s’harmonisent également, mais tous tirés vers le bas.

Vous voyez, c’est du bel ouvrage bien pensé et depuis longtemps, de gigantesques entonnoirs servant à vider les campagnes et relocaliser le maximum de personnes dans ces gigantesques centres urbains intelligents reliés aux réseaux également intelligents des compagnies énergétiques (ERDF, Lyonnaise des eaux, etc.) truffés d’antennes et d’appareils émettant des ondes électromagnétiques cancérigènes. Comprenez-vous alors pourquoi les autorités veulent imposer les compteurs LINKY, ou encore détruire notre agriculture et ceux qui en vivent ?

La stratégie reste la même : faire peur et décourager.  Pour vider les campagnes, on augmente progressivement l’eau du bain. Les taxes foncières des zones rurales MONTENT pendant que les revenus des agriculteurs DESCENDENT. L’estocade est donnée en supprimant leurs aides, en les accablant de contraintes et en dévalorisant leurs produits pour ainsi les mettre à genoux et les forcer à vendre leur propriétés et terres pour une bouchée de pain…

Sur leurs dépouilles viennent ensuite se repaitre des multinationales style Monsanto, spécialisées dans les OGM. Ainsi, le tour est joué. Elles s’approprient les terres et les semences qu’on est obligé de leur acheter. Elles sont pourries puisqu’OGM, mais ce n’est pas grave. Lorsque les OGM auront fait suffisamment de ravages en causant cancers et autres pathologies diverses et variées, Monsanto passera le flambeau à Big Pharma.

De toutes les façons, ils appartiennent au même club : celui des Lucifériens dont la seule lumière est celle de leur cupidité. En attendant, ils s’approprient toutes les terres rurales afin de prendre en charge toute l’agriculture française et mondiale.

Après les semences bodybuildées, revenons à l’homme augmenté : nos surhommes ! En novembre prochain sort une nouvelle super production Marvel : Les Eternels, sur la présentation, on peut voir les héros devant la porte d’Ishtar.

Etrange coïncidence ne trouvez-vous pas ? Toujours dans le genre édifiant, Sweet Tooth est une série américaine, la nouvelle aventure fantastique de Netflix. Adaptée des comics du même nom, elle met en scène des enfants hybrides, mi-humains mi-animaux, dans un monde postapocalyptique.

Dans un futur postapocalyptique, les humains sont décimés par un mystérieux virus et une nouvelle race d'hybrides, mi-humains mi-animaux, émerge. Dans ce contexte, un père et son fils mutant survivent paisiblement cachés pendant 10 ans, loin du chaos provoqué par l'effondrement de la société. Cependant, une série d'évènements pousse l'enfant à partir à la découverte d'un monde hostile où les hybrides sont pourchassés, un univers partagé entre le chaos des campagnes où rôdent les braconniers et le despotisme des villes dans lesquelles les militaires surarmés des «derniers hommes » règnent d'une main de fer.

Pour terminer, tendant la main à couillonavirus, Épidémie est une série télévisée québécoise dont la fin est venue flirtée avec les débuts de couillonavirus, à 3 jours près c’est pas de bol ! Il fut en effet diffusée du 7 janvier au 10 mars 2020 sur le réseau TVA.

C'est-à-dire peu de temps avant la « Guerre » et son confinement, terme prononcé rien que six fois par Macron au début du premier confinement.

Son synopsis est le suivant : Une épidémie frappe les personnes vulnérables et sans-abris à Montréal. Une doctoresse spécialiste des maladies infectieuses et directrice du Laboratoire d’urgence sanitaire et son équipe sont aux premières loges pour combattre l'épidémie. Pensez au temps nécessaire à écrire un scénario, trouver acteurs et financements et tourner la série, pour tomber, comme par hasard, peu de temps avant la réalité ? Les parallèles entre l’épidémie de coronavirus et Épidémie sont donc saisissants.

Conclusion :

J’en arrive donc au terme de mon propos ! Lorsqu’en Luc 17 :26-30, nous lisons « Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l'homme. Les hommes mangeaient, buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche ; le déluge vint, et les fit tous périr. Ce qui arriva du temps de Lot arrivera pareillement. Les hommes mangeaient, buvaient, achetaient, vendaient, plantaient, bâtissaient ; mais le jour où Lot sortit de Sodome, une pluie de feu et de souffre tomba du ciel, et les fit tous périr. Il en sera de même le jour où le Fils de l'homme paraîtra. » Luc fait résonner en mon esprit ce verset de l’Ecclésiaste que j’aime tant.

Ecclésiaste I,9 : « Ce qui fut sera, Ce qui s'est fait se refera, Et il n'y a rien de nouveau sous le soleil. » Et en effet, depuis longtemps l’homme s’amuse à gommer toute trace de Dieu et de Sa Création. Il se prend pour un « dieu » et en oublie les règles édictées depuis la Genèse de notre Histoire.

Vouloir faire des ET nos créateurs du passé qui reviendraient nous sortir de la merde, ou imaginer un seul instant que des anges de Dieu aient pu vouloir copuler avec des humaines, aussi belles soient-elles, tout ceci relève de l’Apostasie la plus folle : des mensonges qui gangrènent le bon sens.

De même, en arriver à ignorer les genres et vouloir faire mumuse avec notre ADN, tout ceci relève de l’hystérie collective clairement instaurée par des satanistes : ceux de cette élite putride, ce Deep State qui nous a amenée là où nous en sommes : c'est-à-dire dans les chiottes de l’histoire humaine0.01% ambitionnent de faire disparaître en les vaccinant de force les autres 99,9 %.

J’en veux pour simple exemple ce qu’on nous prépare soi-disant pour la bonne cause : « le rêve martien ». Il faut toujours faire rêver le gueux, lui faire regarder le doigt pendant qu’on l’en…. Mars est un environnement très inhospitalier pour l'organisme humain. Là-bas, pas de véritable atmosphère ni de champs magnétiques pour nous protéger des radiations cosmiques et des particules solaires. De quoi altérer l’ADN de nos voyageurs de l’espace, et engendrer cancers et maladies génétiques.

Au passage, je me demande comment ont pu faire nos « gastraunotes » en culottes longues et pressurisées, sur la Lune, il y a plus de 50 ans ?

Bref ! le rêve martien est un peu embourbé dans la vase du mensonge là où nos ingénieurs de la NASA ne savent même pas comment « retourner » sur la Lune. La NASA se gratte donc la tête et cherche des parades : trajets et séjours raccourcis, boucliers antiradiations, abris souterrains... Mais ils ne changent pas le fond du problème qui est : comment envisager la colonisation de Mars, qui suppose des vies entières passées là-bas sans attraper moult cancers et des mutations en tous genres. La solution est donc de les provoquer délibérément.

Voila pourquoi George Church, généticien, biologiste et fondateur du Consortium for Space Genetics de Harvard déclare : « Une voie probable pour la réduction des risques dans l'espace semble impliquer l'ingénierie biologique des futurs astronautes».

Ecoutez-donc ou relisez la regrettée Claire Séverac, n'avait-elle pas  raison !?

Semblant donner raison à l’Ecclésiaste I,9, il parait évident que nos scientistes désirent faire mumuse avec nos gènes tout comme le prétendent certains, nos visiteurs ET le firent un jour avec pithécanthrope ou les anges avec nos belles terriennes.

Là-dessus, pour bien enfoncer le clou dans le « cercueil divin » certaines voies connues en rajoutent une louche.

Obama déclare que « de nouvelles religions pourraient naître et que les Etats Unis pourraient dépenser plus en armes si un rapport sur les OVNIS confirme une vie extraterrestre. » Bill Clinton lui emboite le pas en disant que « des extraterrestres "volent" et qu’il est convaincu qu’il y a de la vie ailleurs. » Nous l’avons vu, ils ne sont pas les seuls à ensemencer ainsi dans l’esprit des peuples un « joli » scénario hollywoodien.

Et il a raison Obama ! Lorsque l’on voit la frénésie vaccinale pour un virus qui ne tue pas plus qu’une bonne grippe, comment ne pas imaginer pléthore de connards se mettre à adorer des statues gigantesques changeant d’apparence comme des caméléon. Une belle et nouvelle religion en répétition à celle qui s’instaurera avec l’arrivée imminente de nos « Grands frères de l’espace ».

Il n’y a pas que nos ADN qu’on tente de changer. La vie et la reproduction humaine libre que l’élite cherche à faire disparaître en partie est également impactée par des idées insidieuses. Voila pourquoi de multiples activités reliées à la fierté gay me font penser que nous y sommes arrivés à cette période dite de REVELATION mêlant adroitement hypocrisie et idées fausses. Oui ! Nous arrivons au terme et l’ENFANT VA NAITRE.

Le 1 juin, les Geants de San Francisco sont devenus la première équipe de Baseball à porter des uniformes reflétant la fierté gay.

Coïncidence ? Le mouvement LGBTQ impacte désormais le monde entier, et les USA, repère de Soros, en sont les instigateurs.

Le secrétaire d’État Tony Blinken a autorisé les missions diplomatiques américaines à arborer le drapeau de la fierté LGBTQ sur le même mât que le drapeau américain dans les ambassades et les consulats.

Décidément, ça ne sent pas bon du tout. Cela sentirait bientôt le souffre comme à Sodome et Gomorrhe que ça ne m’étonnerait pas le moins du monde.

En attendant, que DIEU garde ceux qui auront compris mon propos. Quant aux curieux qui désireront développer ces sujets passionnants, mon prochain livre à paraître risque de leur SECOUER LA PULPE DU FOND.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Fin

Olivier

Voir les commentaires

Savoir sortir de son univers conceptuel. (Partie trois)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

En 1 Thessaloniciens 5 :3, il est écrit : « Quand les hommes diront : Paix et sûreté !  Alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l’enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n’échapperont point. »

Certains s’attendent à un effondrement économique mondial ou une guerre au Moyen-Orient qui nécessitera l’arrivée de l’Antéchrist.  D’autres pensent à une crise environnementale mondiale comme source d’unification. Sachez qu’elle est déjà bien entretenue au travers de l’Agenda 21 de l’ONU.

D’autres suggèrent que ce sera ce fameux « Enlèvement de l’Église » ou un contact extraterrestre qui sera à l’origine de cet Avatar qui surgira. Et, en effet, préparant peut-être le terrain, le Pentagone et la NASA lâchent du lest, des dossiers vont être divulgués. Il faut bien reconnaître que parmi une population gobant pratiquement tout ce qu’on lui dit, une occurrence de contacts extraterrestres ouverts aurait évidemment des effets sociologiques et psychologiques stupéfiants. 

Ce qui a fait dire bien adroitement à un certain nombre de personnalités éminentes du Deep State leur conviction que ce serait une puissante force unificatrice pour les nations du monde. Les plus anciens se souviendront des propos bizarres tenus le 21 septembre 1987, par le président Reagan, dans son discours à la 42e Assemblée Générale des Nations Unies. Il y avait fait une déclaration surprenante concernant l’effet unificateur d’une «menace étrangère » :

« Peut-être avons-nous besoin d’une menace extérieure et universelle pour nous faire reconnaître ce lien commun.  Je pense parfois à la rapidité avec laquelle nos différences dans le monde disparaîtraient si nous étions confrontés à une menace étrangère de l’extérieur de ce monde.  Et pourtant, je vous le demande, n’y a-t-il pas déjà une force étrangère parmi nous ? »

Plus récemment, dans une allocution à la réunion Bilderberg à Evian (groupe qui est sensé ne pas exister !), en France, le 21 mai 1992, selon USA Today et d’autres journaux, Henry Kissinger avait déclaré : « Aujourd’hui, les Américains seraient indignés si les troupes de l’ONU entraient à Los Angeles pour rétablir l’ordre ; Demain ils vous seront reconnaissants !  Cela est particulièrement vrai si on leur disait qu’il y avait une menace extérieure de l’au-delà, qu’elle soit réelle ou promulguée, qui menaçait notre existence même. C’est alors que tous les peuples du monde s’engageraient auprès des dirigeants mondiaux à les délivrer de ce mal.  La seule chose que chaque homme craint est l’inconnu.  Face à ce scénario, les droits individuels seront volontairement abandonnés pour la garantie de leur bien-être que leur accorde leur gouvernement mondial. »

Ami (e) gaulois, gauloise, n’oublie jamais un certains nain à talonnettes qui, du haut de ses 1.35m, avait déclaré le 25 septembre 2007 que nous irions tous en « chantant » vers le NOM, contant ou pas.

Nicolas Sarkozy a appelé les Nations Unies à fonder un « nouvel ordre mondial », un « New Deal écologique et économique », en lui confiant notamment la tâche de mieux répartir les profits des matières premières, de la technologie et de moraliser le capitalisme financier. » Preuve que tout est imbriqué et prévu de longue date, on croirait entendre tonton Klaus Schwab ave ses propos tenus dans son livre « COVID-19 : la Grande réinitialisation ».

Même Hollywood nous y prépare depuis longtemps. Moult de ses réalisations promeuvent la notion d’unification mondiale par le biais d’un contact extraterrestre ouvert.  Dans son livre Messengers de Déception, Jacques Vallée discute du pouvoir du phénomène OVNI de changer des vies, d’inspirer la crainte et l’espoir d’un «salut d’en haut » : « Je crois qu’il y a un mécanisme de manipulation des masses derrière le phénomène OVNI.  Il vise des objectifs sociaux et politiques en détournant l’attention de certains problèmes humains et en fournissant un relâchement potentiel pour les tensions causées par d’autres.  Les contactés font partie de cette machinerie.  Ils contribuent à créer une nouvelle forme de croyance : Une attente de contact réel parmi une grande partie du public.  À son tour, cette attente fait espérer à des millions de personnes la réalisation imminente de ce rêve séculaire : Le salut d’en haut, l’abandon à la plus grande puissance de certains sages navigateurs du cosmos. »

Il a tout résumé ! Vallée met bien le doigt sur le côté mystique et religieux du phénomène OVNIs. Nous avons une tendance inhérente à rechercher le salut auprès d’une « plus grande puissance », une source supérieure et non terrestre.  Autrefois, ce désir était principalement comblé par une relation avec Dieu. 

Cependant, au 20e siècle, et bien adroitement orchestré par l’éducation judéo-maçonnique castratrice, des millions de personnes ont commencé à considérer les phénomènes OVNIs surnaturels et leurs entités extraterrestres semblables à des dieux comme la source supérieure de salut pour l’humanité.

Je n’y fais pas exception, il fut un temps où, durant mon adolescence et mes années de jeune adulte, j’ai adhéré à ces concepts. Ils sont par la suite devenus obsolètes lorsqu’après étude et réflexion, je constatais l’ampleur du piège idéologique.

Mais le danger est MONSTRUEUX car le phénomène OVNIs a la capacité d’engendrer une dévotion, il a également la capacité de perpétrer une tromperie massive. Cette tromperie est un remplacement pour combler un vide spirituel abyssal : la rupture d’avec Dieu que la Genèse nomme la CHUTE.

Pas celle-là, ça c'est pour les "enfants" !

La Véritable CHUTE fut toute autre, bien plus incroyable encore !

Ceci n’engage que moi, mais je pense que la préparation culturelle (ou le conditionnement délibéré) pour considérer nos visiteurs extraterrestres comme des sauveurs évolués fait du phénomène OVNIs le motif parfait à exploiter par l’élite lorsque par le biais d’un éventuel Artefact avatar, elle accèdera au pouvoir.  Le surnaturel (connaissances anciennes) sera alors surexploité, faisant que des « entités extraterrestres » semblables à des dieux inciteront les masses à le suivre dans la plus grande tromperie de l’histoire.

Question minutage, comme Jésus, Maître de la métaphore, avait comparé nos derniers jours au processus de la grossesse, du travail et de l’accouchement, il y a de quoi gamberger. En effet, entre les signes dans les cieux, les tremblements de terre, éruptions, cataclysmes divers et variés, guerres, famine, pandémies, etc., tous en recrudescence, le bébé ARRIVE BIENTOT !

Alors qu’il énumérait les signes avant sa venue, Jésus dit : « Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles.  Et sur la terre, il y aura de l’angoisse chez les nations qui ne sauront que faire, au bruit de la mer et des flots, les hommes rendant l’âme de terreur dans l’attente de ce qui surviendra pour la terre ; Car les puissances des cieux seront ébranlées.  Alors on verra le Fils de l’homme venant sur une nuée avec puissance et une grande gloire.  Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche. » (Luc 25-28)

Et, puisqu’un des centres d’intérêts de cette série était les géants, j’aimerais bien que l’on m’explique pourquoi, le 10 mars dernier, une vidéo nommée le Géant 2021 a été mise en ligne ? « Réveillez le géant en vous, les géants arrivent, les géants arrivent ! » Vérifiez par vous-même comme il est difficile d’en trouver trace sur le WEB francophone ! https://youtu.be/fqntoskJDRs  

 

Visionnez-là, et vous constaterez pour les plus érudits que ceci n’est pas sans nous rappeler la statue que vit le roi Babylonien Nabuchodonosor en songe (Daniel 2,31-35) … Son aspect était terrifiant. Cette statue avait la tête d’or, la poitrine et les bras d’argent, le ventre et les cuisses de bronze, les jambes de fer, les pieds en partie de fer et en partie de céramique. Une pierre se détacha… et frappa la statue sur ses pieds de fer et de céramique, et elle les pulvérisa. Alors furent pulvérisés ensemble le fer, la céramique, le bronze, l’argent et l’or.

21 villes seront choisies pour 21 géants en 2021. Curieux ce 21 redondant, surtout lorsque l’on sait à quoi fait mention la partie 21 de l’agenda 21. Certains de mes lecteurs comprendront que cela nous ramène également aux délires de Christine Lagarde, en 2014, lorsque déjà et comme tonton Schwab, elle nous bassinait avec ses reset. 2014+7 = 2021 et 21 =3X7 :777 

https://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/10/de-7-a-seth-ou-lorsque-le-15-janvier-2014-lagarde-mettait-une-gueusaille-aveugle-en-garde-contre-un-avenir-radieux.html

Concernant l'Agenda 21, lisez d’abord ce que dit le site de la République française le concernant, ensuite j’essaierais de décrypter ce charabia : https://www.vie-publique.fr/fiches/274842-quest-ce-que-lagenda-21  

« L’Agenda 21 (ou Action 21 en français) est un programme d’action pour le développement durable au XXIe siècle. Il a été adopté lors du Sommet de la Terre de Rio, en 1992. Le préambule du texte indique que l’Agenda 21 "aborde les problèmes urgents d’aujourd'hui et cherche aussi à préparer le monde aux tâches qui l’attendent au cours du siècle prochain".

L’Agenda 21 est composé de 27 principes, parmi lesquels on retrouve le développement durable, le lien entre droit au développement et protection de l’environnement, les besoins particuliers des pays en développement, la nécessaire participation des citoyens ou encore le rôle des femmes.

L’Agenda 21 accorde une place particulière aux territoires. Selon son chapitre 28, l’objectif est de décliner les principes du développement durable au niveau des collectivités locales (régions, départements, communes, communautés de communes, communautés d’agglomération…), via des agendas 21 locaux. Ces collectivités sont invitées à définir puis mettre en œuvre des plans d’action inspirés des principes du développement durable affirmés à Rio, mais répondant à des besoins locaux.

Sous le label d’agenda 21 local, elles peuvent lancer de nouveaux plans d’urbanisme, réfléchir à leur gestion des déchets, leurs politiques touristique ou des transports. Elles sont incitées à associer les populations à chaque étape du processus. Le cadre d’action peut être restreint ou collectif, à travers l’établissement de chartes de pays ou de projets d’agglomération. Au-delà, des concertations et mises en réseau nationales ou régionales (par exemple, au niveau de l’Union européenne) permettent de confronter expériences et pratiques. En 1994, plusieurs villes européennes signent la Charte d’Aalborg, prônant la prise en compte des impératifs du développement durable dans les fonctions urbaines. Outre un rôle d’entraînement, ce cadre a permis de rendre visibles des expériences exportables du fait de la similarité des territoires.

Ce programme vise ainsi à penser ensemble le court terme par des actions concrètes adaptées aux priorités et aux moyens des localités, et les objectifs de long terme. Il permet une appropriation de la notion de "développement durable" par les acteurs. Toutefois, son efficacité est entravée par un manque de cohérence entre des initiatives diverses et fragmentées, peinant à contribuer à une stratégie globale et intégrée. »

Cet agenda 21 constitue un gros morceau de ma littérature.

On y retrouve la trace de David Rockefeller (et/ou Lester Brown) dans les années 90. La façade écologique y constitue l’arbre cachant la forêt des écologistes Khmers verts. En réalité, cet agenda constitue le PLAN ou plutôt la feuille de route de l’élite pour le contrôle de toutes les ressources planétaires via des monopoles transnationaux.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/06/savoir-sortir-de-son-univers-conceptuel.partie-quatre.html

Voir les commentaires

Savoir sortir de son univers conceptuel. (Partie deux)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Voilà pourquoi, depuis plus de 70 ans, les ovnis et les enlèvements de plus en plus répandus font partie des préparatifs de ce scénario. 

Le prétendu « programme d’hybridation » fait, pour certains auteurs en vue, partie d’un plan visant à infiltrer le futur gouvernement mondial avec des forces qu’ils n’hésitent pas à baptiser sataniques, « étrangères » ou extra dimensionnelles

Ces extraterrestres ou leur progéniture font donc partie dans l’inconscient collectif entretenu, d’un mouvement vers un gouvernement mondial.

Dans ce scénario de fin des temps, un N.O.M. centralisé sera finalement repris par un dictateur comme le monde n’en a jamais vu.  Voilà l’idée globale qui se dégage de tout cela !

Les anges sont-ils sexués ? Leurs comparses déchus le sont-ils également ? Tels sont les questions que l’humain se pose, certains tout au moins ! Car l’’idée que des anges puissent être attirés par la beauté de nos femmes n’est pas nouvelle.

Quant au « fait » qu’ils puissent produire une progéniture viable avec une humaine (style Néphilim), certains n’hésitent pas à franchir le Rubicon, bien qu’en fait cette idée soit étrangère à la plupart des humains des 20 et 21e siècles.  Cependant, au Moyen Âge, il était assez courant qu’il y ait eu beaucoup de discussions parmi les théologiens concernant le mécanisme physique utilisé par de telles entités spirituelles.

Le fait est que les anges se manifestent sous une forme physique tout au long de la Bible et des annales de l’histoire. Et c’est bien ce FAIT qui a donné naissance "au mythe des Nephilim" et leur «possible » retour. Depuis des lustres, notre inconscient collectif est alimenté par des films où des satanistes cherchent à créer le « fils de la perdition » en utilisant une humaine donnée en sacrifice au Diable. Rosemary's Baby, ou Le Bébé de Rosemary en est l’archétype parfait. Ce film d'horreur fantastique dramatique américain réalisé par Roman Polanski est sorti en 1968.

Une jeune femme enceinte dans Manhattan suspecte que ses voisins, plus âgés, ne se servent de son bébé pour l'utiliser dans un culte satanique. Le Bramford, immeuble où se déroule l'histoire, s'appelle en réalité le Dakota Building, il est situé à l'angle de la 72e Rue et de Central Park West à New York.

John Lennon y a habité plusieurs années et a été assassiné devant cet immeuble le 8 décembre 1980. Comme conseiller en matière de magie noire, Polanski avait choisi Anton Lavey, fondateur de l’Église de Satan et auteur du livre La Bible satanique. On le surnomme d’ailleurs le pape noir.

Toute cette mouvance « philosophique » permet à certains de prétendre que si l’Antéchrist naît d’une telle union, alors d’un point de vue biblique, il serait un Nephilim (« déchu »).  On peut faire dire tout et n’importe quoi à la Bible lorsque l’on est pas inspiré par l’Esprit Saint. Il est vrai que certains textes sont fantastiques et nous révèlent un passé glorieux n’ayant rien à voir avec pithécanthrope. IL suffit d’admirer les pyramides ou les terrasses de Baalbek, au Liban, pour comprendre que quelque chose ne colle pas dans notre histoire imposée.

Il fut un temps où Babylone était la plus grande ville de la Terre.  Ses murs mesuraient plus de 200 pieds de haut. Réalisez-vous une telle hauteur 200 fois 33 cm, ça fait 66 m de haut ! pour 6 de large (666). Ils étaient si épais que les Babyloniens organisaient des courses de chars au sommet des murs de la ville.

De là à en faire un repère d’extraterrestres hybrides, il n’y a qu’un pas vite franchi par certains. D’autant que la porte d'Ishtar constitue une des pièces de ce fantastique puzzle GEANT. C’était l’une des huit portes de la cité intérieure de la ville de Babylone.

Située au nord-est de la ville, elle était traversée par la voie processionnelle qui est l'artère principale de la ville et la plus importante sur le plan cérémoniel. Ce qui en faisait « la porte des dieux ». Sa date de création est inconnue. Seul son état final l’est, puisque dû à une restauration vers 580 av. J.-C. (empire néo-babylonien) sur ordre du roi Nabuchodonosor II.

Cette porte est dédiée à la déesse éponyme Ishtar. Elle a été dégagée lors des fouilles de la ville du début du 20e siècle, à la suite desquelles elle a été partiellement reconstruite au Pergamon Museum de Berlin, tout comme le Temple de Pergame qui avait fait saliver Hitler puis, plus récemment un certain président Obama qui, en son temps, en avait rajouté une louche question « connexion extraterrestre ».

« Nous nous souvenons, nous reconstruisons, nous revenons plus forts ! ». Qui donc va ainsi revenir plus fort ?

Le Temple de Pergame connu bibliquement comme étant le "trône de Satan", ça peut donner des idées et des ailes à certains satanistes !

Obama, en voilà un qui aura bien su tromper son monde !

La connexion extraterrestre

En nous plongeant dans la littérature abondante concernant la nature et le but de nos visiteurs extraterrestres modernes, nous constatons qu’ils sont généralement considérés comme ayant les réponses à tous nos problèmes. Paradoxalement, la capacité d’accomplir des « signes et des prodiges » et de pouvoir résoudre les problèmes de l’humanité sont également des caractéristiques partagées dans la littérature concernant l’Antéchrist.  Il aura un plan tellement incroyable qu’il sera reconnu et adopté comme notre sauveur technologique plutôt que Spirituel.

Les soi-disant contactés ou enlevés promeuvent souvent ensuite le mondialisme, comme c’est bizarre ! L’œcuménisme, l’immortalité (réincarnation), le panthéisme (« vous serez comme des dieux », Genèse 3 :5), le relativisme moral et l’idée que La Bible n’est pas la parole de Dieu FONT EGALEMENT PARTIE DU MENU EXTRATERRESTRE.  Bref ! les fils du Diable et les ET semblent partager la même idéologie avec Dieu pour ennemi commun.

Réfléchissons un instant à un éventuel scénario !

Si un tel « homme » venait à se présenter face à une humanité en perdition au milieu des pandémies, des conflits divers et variés et du manque de tout, que dira-t-il au monde sur la source de son pouvoir et de ses connaissances ? 

S’il déclarait que sa source est Dieu, il serait probablement rejeté par la communauté scientifique laïque.  S’il se vantait que son pouvoir vient des ténèbres, ça ne serait pas mieux. Alors ? Reste une porte de sortie : « ET téléphone maison ». Prétendre en être un serait alors bien vue, le nec plus ultra ! Un Super boy ayant avec les siens surmonté les problèmes de pauvreté, de famine, de maladie, de guerre et de souffrance culturelle et de division religieuse.

Ne doutons pas un instant que l’oligarchie apatride possède dans ses cartons des reliquats d’une science ancienne n’ayant rien à voir avec ET. J’en parle déjà dans ces deux articles récents :

https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/06/le-maitre-du-monde.html   

https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/06/lunaires-martiens-ou-terriens.html  

Si un tel « homme » apparaissait, les peuples du monde mettraient volontiers de côté leurs différences, déposeraient leurs armes pour le suivre, et même l’adoraient comme un dieu ! Certains objecteront « et alors c’est super ! » Oui ! mais l’humain est la créature la plus facilement influençable sur Terre.

Couillonavirus n’en constitue que le dernier triste exemple.

Il faut provoquer une émulation afin de provoquer un nouveau culte dont certains footballeurs représentent déjà des avatars. On se servirait d’une technologie avancée arborant des géants changeant d’apparence, qu’il n’en faudrait pas beaucoup plus pour que certains, trop nombreux à mon goût, ne se mettent déjà à quatre  pattes et en adoration comme devant le nouvel IPhone.

On demanderait à certains de se promener avec une plume dans le cul en guise de guérison qu’hélas, dès le lendemain, nos rues ressembleraient à des élevages d’autruches.

Ecrire mes livre m’a demandé des années d’étude et la lecture de nombreux ouvrages, notamment sur le New Âge. Mais rien qu’une simple lecture occasionnelle de la littérature OVNI et du Nouvel Âge révèle que des millions de personnes s’attendent à ce que le Messie du Nouvel Âge à venir ait une connexion extraterrestre : un avatar hybride, mi-humain, mi-extraterrestre.  Si l’élite s’est évertuée à propulser en avant certains auteurs et leur littérature insipide, ce n’est pas pour rien. Là se situe la VERITABLE APOSTASIE : le clou du spectacle.

La religion du Nouvel Age doit constituer le fondement même de ce Nouveau Gouvernement Mondial. La technologie à leur disposition leur permet déjà depuis longtemps de réaliser de gigantesques « Space show » grâce à des hologrammes à optiques tridimensionnels, des sons, des projections laser de multiples images holographiques dans différentes parties du monde.

Dès lors, faire croire à la gueusaille que nous sommes envahis par les ET, comme le fit Orson Welles à la radio le soir d'Halloween en 1938, est un jeu d’enfant. Selon certains hauteurs, l’Avatar à venir sera de grande taille. Les Nephilim étaient des géants.  Il sera doté de pouvoirs magiques. L’origine extraterrestre de cet Avatar à venir est clairement suggérée.

En effet, la littérature du Nouvel Âge déclare souvent que le pouvoir surnaturel et la connaissance du futur leader mondial seront le résultat direct de sa connexion avec des entités extraterrestres « hautement évoluées ». Vous me direz alors « il arrive quand le bonhomme ? ».

Pour un certain groupe de chrétiens, il doit venir juste après l’Enlèvement (l’évacuation) de l’Église. C'est-à-dire lorsque les « gentils croyants » seront évacués afin d’être mis à l’abris des horreurs qui vont se dérouler sur Terre. Pour eux, l’âge et son Messie antéchrist ne peuvent pas se produire tant que les forces obscures à cet Avatar (l’Église) ne sont pas éliminées (enlevées).

Ensuite, Super boy aura les coudées franches pour atteindre ces objectifs, il doit combler les fossés créés par le nationalisme, la religion, la science et la philosophie.  En même temps, il va discréditer, ostensiblement, la VRAIE vision chrétienne du monde d’un créateur personnel et la foi en Jésus-Christ

Le leader mondial à venir doit convaincre le monde d’une manière ou d’une autre que Jésus-Christ est l’ennemi lorsque le Christ reviendra ! Mais la vraie question reste : Jésus est-il jamais vraiment parti ? L’Ancien Testament c’est Dieu au-dessus des hommes, le Nouveau Testament c’est Dieu avec nous (Emmanuel), pas Macron, mais le VRAI Emmanuel ! La Pâques chrétienne c’est enfin l’Esprit Saint dans le cœur de ceux qui croient en Lui. Alors ? Parti ou pas parti ?

Jusqu’à présent, toutes les tentative d’un Reich mondial ont été tentées par la force militaire.  Évidemment, cette méthode s’est avérée incapable d’accomplir l’unification mondiale tant espéré par l’élite luciférienne.  Pour que le leader mondial à venir s’élève et unifie le monde, il faudra qu’il exploite, au minimum, certains stratagèmes. Au menu nous avons : Un bon et gros choc mondial (l’Ordo Ab Chaos des loges maçonniques) qui ébranle les fondements des paradigmes existants ; suivi d’un plan et une explication « rationnelle » des événements mondiaux pour apaiser les peurs des masses et faire sortir l’ordre, la compréhension et l’espoir sans lequel ce plan ne sera pas accepté. Enfin, parce qu’il y aura des sceptiques, l’unification derrière le Chef Mondial à venir doit et sera accompagnée de signes et de prodiges surnaturels.

Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie. Arthur C. Clarke

Réfléchissez-bien à la déclaration de cet auteur qui, comme d’autres durant mon adolescence, enchanta mes heures. Tout ceci est compris, pour certains, dans une période de 7 ans dite de Tribulations. Elle est aussi appelée 70e semaine de Daniel. Elle se décompose pour une certaine mouvance en deux fois 3.5 années.

La paix et la sécurité temporairement accomplies au cours de la première moitié (3,5 ans) seront probablement inaugurées par le leader mondial à venir après une perturbation mondiale. 

Cette paix instaurée s’avérera cependant fausse et de courte durée. La question est la suivante : Quel est donc le type de catastrophe ou de perturbation mondiale qui précédera « l’unification » et la fausse paix apportées par le futur leader mondial ?

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/06/savoir-sortir-de-son-univers-conceptuel.partie-trois.html

Voir les commentaires

Savoir sortir de son univers conceptuel. (Partie une)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Dans cette série de quatre articles vous allez voir que je vais très loin dans mon raisonnement. Mais c’est en allant loin que l’on découvre de nouveaux territoires, et que l’on prend ainsi la hauteur nécessaire afin d’appréhender les pièges. Certaines cloches résonnent ou plutôt semblent sonner creux. Ce n’est pas ici mon intention !

Osée 4 :6 « Mon peuple est détruit, parce qu'il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance, Je te rejetterai, et tu seras dépouillé de mon sacerdoce ; Puisque tu as oublié la loi de ton Dieu, J'oublierai aussi tes enfants. »

De fait, l’humanité a beau jouer les gros bras, le nombriliste, nous naviguons toutes et tous au sein d’un brouillard malicieusement entretenu. Et seuls ceux qui font confiance à leur Créateur bénéficient d’un phare dans leur vie. Ainsi, quel que soit l’opinion de chacun, la NASA et le Pentagone américain sèment depuis longtemps et à dessein la petite graine du doute. Ils ne sont pas les seuls !

Avec les illusionnistes et les politiciens, le timing est primordial.  L’utilisation de « faux drapeaux » est un moyen de détourner l’attention. J’en veux pour preuve l’incident de Roswell du 4 juillet 1947, et tous les autres. La manière dont ces enquêtes ont été menées et leurs résultats publiés ont simplement servis à alimenter de plus en plus l’appétit du public pour les rencontres extraterrestres.

La grande question qui se pose dans la plupart des esprits est : « Y a-t-il quelqu’un là-haut ? »  En 1992, la NASA a lancé un examen plus approfondi de la Question ET en mettant en place le programme SETI acronyme pour Search for Extra-Terrestrial Intelligence.  Leur objectif est de « rechercher ailleurs que sur Terre la vie intelligente ».

Lorsqu’on leur demande « Comment sauront-ils s’ils l’ont trouvé », leur réponse est : « En recevant un signal radio complexe » ou « un processus astrophysique non naturel ».  Conclusion : pour eux, un « processus astrophysique non naturel » est clairement une conception intelligente.  Vous saisissez ?  L’élite, par le biais des gouvernements du monde ; ses laqués, utilise l’argent de vos impôts pour rechercher un signe intelligent qui les mènera à « un concepteur intelligent ».  Or, la Bible nous dit clairement que la preuve d’un créateur est clairement disponible à toute personne sensée. Elle est visible à tous et sans l’aide du programme SETI !

Néanmoins, pour ceux qui pensent ET, et se demandent s’ils viennent de notre univers ? Tout se résume à une question d’échelle et de probabilité.  Notre soleil est à 8,5 minutes-lumière (à une distance moyenne d’environ 149 millions de kilomètres).  Selon les astronomes, l’étoile la plus proche avec une planète qui pourrait avoir la vie est Alpha du Centaure, à environ 4,3 années-lumière.

Pourrait-il y avoir une vie avancée sur une exo planète lointaine ?  En cosmologie, ce sont les valeurs des lois de la nature qui ont une incidence sur l’existence de la vie.  À l’heure actuelle, les scientifiques ont répertorié plus de 400 caractéristiques quantifiables, dont chacune doit relever de plages extrêmement étroites pour que la vie existe. 

En d’autres termes, « la vie ici, sur Terre, est un miracle qu’on nous cache ».

Néanmoins, en supposant qu’il existe une vie avancée ailleurs et qui aurait voyagé longtemps, pourquoi se précipiterait-elle ici sans raison apparente ? Sommes-nous si intéressants ? Voilà pourquoi la plupart des dévots ET sérieux n’embrassent pas obligatoirement l’idée de la théorie Trans-Universelle

La physique théorique leur a donné une toute nouvelle salle de jeu dans laquelle ils peuvent mieux laisser libre court à leurs idées.  D’une manière ou d’une autre, ils semblent tous décrire un méta cosmos dans lequel des actions et des réactions se déroulent en dehors de nos sens quadridimensionnels (trois spatiaux plus un temporel). 

Certains vont même plus loin avec des notions d’hologramme. Selon le journal Scientific American, « une équipe de physiciens aurait fourni certaines preuves les plus claires à ce jour que notre univers pourrait n’être qu’une grande projection ».

Ainsi avons-nous pléthore de conceptions cosmologiques proposées qui offrent d’innombrables options allant d’innombrables univers parallèles au voyage dans le temps et au voyage dans les trous de ver (ou portails), qui offrent un accès presque instantané à l’étendue de l’univers connu. 

Les grandes questions seront alors : Quel est le but des ET ?  Sont-ils bienveillants ou malveillants ?  Comment les tester ?  Quelle doit être notre réponse ? Et pour les chrétiens : qu’en dit la Bible ?

La Bible rapporte de nombreux événements où l’humanité semble être, je dis bien « semble être » en contact avec des (ET).  Mais s’agit-il d’extraterrestres ou d’êtres surnaturels ? Les anges sont en effet mentionnés 196 fois dans la Bible. Parle-t-elle ici de créatures physiques ou spirituelles ?

Car, Hélas ! beaucoup ont une perception erronée des anges bibliques.  Quels semblent-être les premiers rapports bibliques de contacts extraterrestres ?

Le prophète Elie est enlevé de la terre dans 2 Rois 2 :11.  Un témoin oculaire d’Ésaïe voit la « salle du trône du ciel » dans Ésaïe 6 :2. Ézéchiel fait une expérience particulière lorsqu’il voit la «roue dans une roue » dans Ézéchiel 1 :4-6.  Il nous fait également la description des « chérubins à quatre têtes » entourant le trône de Dieu dans Ézéchiel 10 :14. Alors, manque de vocabulaire descriptif à une époque ancienne, ou autre perspective technologique ? 

Enfin, nous avons les nombreuses descriptions de l’apôtre Jean dans son livre de l’Apocalypse.

Ensuite, clou de cette série, toutes les cultures anciennes possèdent des légendes concernant des « géants ».  Les Grecs avaient leurs Titans en partie terrestres et en partie célestes.  Les Assyriens ont réalisé des images de leur dieu volant, Ashur.  Les Égyptiens vénéraient Isis aux grandes ailes.  Les hindous possèdent des millions de « dieux ».  Tous les dieux des Amériques antiques semblent être des surhommes divinisés.  Ces peuples anciens expriment-ils une image exagérée de quelque chose d’imaginé, ou décrivent-ils simplement ce qu’ils ont vu ?

Grâce à ces « mythes », notre industrie du divertissement, Marvel, Hollywood et les autres, possède de nombreux super-héros qui servent de modèle à nos jolies têtes blondes, depuis 50 ans, voire plus.  Sur les 30 films les plus rentables de tous les temps (fin 2019, juste avant couillonavirus), 18 traitaient d’extraterrestres ou de surhommes sauvant la terre. Cette obsession pour le surnaturel semble être la preuve qu’on prépare la gueusaille pour un superhéros du N.O.M., un avatar qui « promettra de résoudre les problèmes du monde ». 

Dans les années 90, la série populaire « X-Files » que j’ai dévorée, avait pour slogan « La vérité est ailleurs ».  Je crois que c’est vrai, mais peut-être pas à l’endroit que la plupart des gens regardent. Repensez-donc à Osée 4 :6 !

Si l’on considère sérieusement les textes bibliques, des perspectives se dégagent. Doit-on y voir un OVNI avec l’affaire Ezéchiel ? Ou encore une « projection temporelle » avec les visions de Jean alors détenu sur l’ile de Patmos, relatant notre époque 666

Quoi qu’il en soit, une certaine catégorie de croyants pense que l’arrivée et l’implication des « extraterrestres » jouera probablement très prochainement un rôle clé au sein de ce Chaos Mondial grandissant autant qu’orchestré.

Bien qu’il ne soit jamais vraiment parti, beaucoup de Chrétiens s’interrogent sur la date de La Seconde venue du Christ, ainsi que son contexte.  À la lectures des Evangiles, je me souviens que quatre disciples se sont approchés de Jésus en privé pour s’enquérir de sa seconde venue, et cela a abouti à une réponse détaillée si importante qu’elle en est enregistrée, enchâssée dans trois des quatre évangiles du Nouveau Testament

La première chose que Jésus voulait que les disciples comprennent, c’est que le signe principal qui accompagnerait les jours avant sa venue serait la tromperie. Serait-elle spirituelle ou matérielle ? Mais, vue le comportement d’un certain vicaire du Christ vendu au mondialisme, j’ai ma petite idée sur la chose. D’ailleurs ceux qui veulent s’instruire sur le sujet n’auront qu’à lire ou relire mon article https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/01/les-sombres-artisans-de-notre-malheur-partie-une.html  

Il doit d’abord y avoir une grande « chute ».  Cette chute (apostasie en grec), semble suggérer un abandon ou une défection soudaine de la vision biblique du monde. Et croyez-moi, après avoir lu l’article vous la verrez cette chute, elle est abyssale !

Beaucoup de croyants focalisent ensuite sur la venue de « l’homme du péché… le fils de la perdition ».  Une espèce de Bill Gates bodybuildé autant que sans empathie. Il sera reçu et adoré par le monde comme le « sauveur ». Mais sauveur de quoi, et comment réussira-t-il l’exploit ?

Actuellement, la peur s’active sur différents fronts : pandémie, économie, culturelle, ethnique, guerres, etc. C’est déjà pas mal !

Mais certains croient que la tromperie impliquera une série mondiale de manifestations physiques capables de tromper nos sens ou de les glacer, comme vous voudrez. Quoi qu’il en soit, ceux qui me lisent savent qu’ingénierie sociale aidant, c’est déjà notre bon sens qui est trompé, et depuis déjà longtemps.

Quant au comportement assassin de nos dirigeants via les vaccins, il est déjà pour ceux qui possède du bon sens, FLIPPANT ! Après Tchernobyl, le 11-Septembre 2001, la vache folle, c’est couillonavirus qui nous pourrie le cerveau depuis plus d’un an déjà, style prion.

Il est un fait certain : pour l’élite prédatrice qui veut la planète pour elle seuls, nous sommes trop nombreux sur cette Terre. Il leur fallait un plan et couillonavirus autant que l’Agenda 21 en constituent des rouages.

Seul le discernement spirituel permettra bientôt à certains de garder la tête froide.  En effet, un verset fait souvent imaginer le pire à certains croyants et j’avoue qu’il fut un temps où ces phrases titillèrent mon bon sens. Il s’agit de Daniel 2 :43. Des propos qui, pour certains, font résonner les bidouillages sur nos ADN style vaccin à ARM messager, et le transhumanisme.

Puisqu’en Genèse, et pour certains, la Bible semble décrire des bidouillages génétiques et des copulations entre nos visiteurs de l’espace et nos belles terriennes, pourquoi s’en priver !

« Tu as vu le fer mêlé avec l’argile, parce qu’ils se mêleront par des alliances humaines ; Mais ils ne seront point unis l’un à l’autre, de même que le fer ne s’allie point avec l’argile. »  Ce verset biblique comme d’autres dont je vais parler, permettent à certains, style le Surfer d’argent de Marvel, d’évoluer gaiement sur toute une mythologie mêlant panspermie du style Ange déchu venant inséminer nos belles terriennes d’avant le Déluge.

Ils « se mêleront à la semence des hommes… » constitue une phrase extrêmement suggestive et propice à tous les abus métaphysiques. Ainsi, certains n’hésitent pas un instant à faire une projection en un retour à Genèse 6.  Mieux ! Pour eux, les extraterrestres et leur progéniture hybride font partie de la composition politique d’un futur empire mondial actuellement émergent. Il convient ici de reconnaître que certains incidents d’OVNIs, style Roswell ainsi que bien d’autres, contribuent fortement à alimenter la machine à scénarii hollywoodien.

 

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/06/savoir-sortir-de-son-univers-conceptuel.partie-deux.html

Voir les commentaires

Lunaires, Martiens, ou Terriens ?

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Depuis l'Antiquité, nos ancêtres ont étudié la Lune dans l'espoir d’y voir quelque chose d'inhabituel, de surnaturel.

Notre civilisation cynique autant qu’hypocrite voudrait nous imposer le dogme selon lequel tout ce qui attendait l’homme sur notre satellite durant les années 60 était contenu dans le rapport Brookings. La découverte de preuves d'une civilisation extraterrestre sur la Lune y était prédite. C’est un demi-mensonge, vous allez comprendre !

En 1977, un livre sera publié en Albion par un dénommé George Leonard : « Somebody else is on the Moon ».  Qui se cachait sous le pseudonyme ? Dans tous les cas, il s'agissait d'une personne bien informée ayant réussi à accéder à de nombreuses informations, y compris top-secrètes. Néanmoins, ceux qui croient en Dieu n’ont pas besoin d’être agent ou de posséder des dossiers secrets pour savoir qu’avant la CHUTE, nous étions tout sauf des pithécanthropes !

35 photos, chacune accompagnée d'un numéro de code de la NASA, des dizaines de dessins détaillés réalisés, selon l'auteur, à partir de photographies grand format de haute qualité de la NASA , seront publiés dans ce livre, tout ceci et les déclarations d'experts conduit le lecteur à une conclusion étonnante autant que téléguidée : outre le fait que les Américains ont marché sur l’astre, la NASA et de nombreux scientifiques de renommée mondiale savaient depuis longtemps que des signes de vie intelligente seraient trouvés sur la Lune.

La communauté mondiale n’attacha pas beaucoup d’importance à ce livre, considérant que ce qu’il contenait n’avait pas été prouvé. Mais début 1996, des informations fantastiques furent révélées. J’y consacre de nombreuses pages dans le second tome de Dernier Regard sur un monde corrompu paru en 2016.

Si l’on en croit ces révélations, il y a des traces de la civilisation la plus ancienne et extraterrestre sur notre satellite. La nouvelle fut annoncée à Washington lors d'une conférence de presse par Ken Johnston, l'ancien chef du service photo du laboratoire lunaire de la NASA, ainsi que plusieurs autres anciens ingénieurs et scientifiques de la NASA. Le sujet principal était « la dissimulation par la NASA des images d’Apollo montrant d’anciennes ruines lunaires ».

Outre le fait de nous faire adhérer à l’existence des petits hommes verts, ces révélations constituaient pour la NASA une formidable cure de jouvence. En effet bien que mise en cause pour dissimulation de preuves, il n’en restait pas moins que l’ensemble du mythe lunaire était vrai puisque de multiples Gastronautes en culottes longues autant que pressurisées avaient tous de leurs yeux vu la chose. Et pour se faire, il fallait y être allé !

Ken Johnston raconta ainsi avec moult détails ce qui a été soigneusement caché à la communauté mondiale durant 40 ans. Les astronautes des missions Apollo avaient découvert des traces architecturales et technologiques d'une ancienne civilisation sur la Lune et les avaient photographiées

Plus encore, ils y avaient découvert une technologie gravitationnelle jusque-là inconnue. Voilà qui vient bien à propos compléter mon précédent article et semer encore davantage le doute concernant ces engins technologiquement supérieurs qui se permettent de survoler nos centrales atomiques et les installations militaires des puissants de ce monde. Sont-ils d’origine américaine, russe ou chinoise ? Chacun se rejette ainsi bien adroitement la baballe en un gigantesque flou artistique propice à toutes les conjectures, et surtout les mauvaises.

Ken Johnston raconta alors comment ses supérieurs de la NASA lui avaient ordonné de détruire des photos dérangeantes du programme Apollo, ordre auquel il aura désobéi puisqu’il en a montré certaines à la presse. Elles représentent toutes des preuves d'une civilisation extraterrestre : des ruines de villes, d'énormes constructions en verre, des tours et des châteaux suspendus dans les airs, et même la tête d'un robot.

Selon Johnston, et là réside toute l’arnaque, les Américains ont apporté sur Terre quelque chose que la NASA gardera secret pendant une génération ... Il y a en effet eu plusieurs découvertes sur la Lune qui ont dérouté les géologues. Mais pour les faire, nul besoin d’y faire alunir un homme : des sondes et des robots faisaient parfaitement l’affaire.

Après cette conférence, d'autres lanceurs d'alertes dans les rangs de la NASA ont publié des images lunaires révélatrices sur divers sites de l’Agence spatiale. Ce sont des photos avec une excellente résolution. Grâce à Internet, le monde entier, y compris les citoyens ordinaires, ont pu voir ces images étonnantes sans aucune entrave.

On appelle cela de l’ingénierie sociale, une mise en condition comme avec couillonavirus. Le jour souhaité par l’élite, la masse est ainsi prête à accepter, avaler n’importe quelle couleuvre ou python réticulé !

Richard Hoagland est un individu dont je parle dans mon livre cité plus haut. Après cette conférence de presse sensationnelle, une interview avec ce consultant de la NASA est apparue. C'est lui, avec Johnston, qui a publié ces éléments secrets autant que perturbants. Durant l’interview il déclara : « Je crois que le projet Apollo a confirmé l'existence d'une civilisation étonnante, ancienne, mais toujours humaine sur la Lune… Mais nous n'avons pu divulguer qu'une petite partie des informations que la NASA a reçues sur une ancienne civilisation humaine perdue depuis longtemps, ce qui indique que l'homme habitait autrefois tout le système solaire. Ceci est attesté par les données obtenues à partir de Mars, elles sont également classées par la NASA. Demandez-vous si les ruines de la « nouvelle Atlantide » ont été trouvées sur la lune ? Eh bien, pour commencer, je pense qu'il serait plus correct de dire « vieille Atlantide ».

Je suis en parfait accord avec Richard Hoagland CONCERNANT CERTAINS POINTS notamment le fait que « l'homme habitait autrefois tout le système solaire. » Certains vont rires, et grand bien leur fasse, car il n’est pas donné à tout le monde de connaître la VERITE et surtout de l’accepter concernant ces sujets essentiels.

La science de cette civilisation a permis de voyager dans l’espace proche jusqu’à la Lune et bien au-delà. Et ce n’est pas si vieux ! Ils ont construit des structures gigantesques à partir d'un matériau qui ressemble au verre. Tout ceci nous ramène au « mythe égyptien » sur le dieu de la sagesse, Thot, descendu sur Terre pour enseigner à l'homme le langage, l'écriture, l'architecture, etc. 

Johnston et Hoagland ont écrit et publié le livre « Mission sombre : l'histoire secrète de la NASA ». Ils écrivent que certaines des technologies lunaires indiquent un haut niveau de développement. L'Union soviétique y a envoyé un véhicule tout-terrain, il a également pris des photos d'une civilisation ancienne. Elles ont été classés. Plus de son plus d’images, circulez, il n’y a rien à voir !

Il est un fait qui ennui au plus haut point notre civilisation nombriliste se pensant être l’aboutissement d’un long cheminement alors qu’elle n’est en fait qu’une longue dégringolade : UNE CHUTE. L'existence de ces ruines construites par une « civilisation extraterrestre », sa technologie avancée stigmatisée sur notre satellite et aussi sur d'autres mondes, ne prouvent nullement que l’homme actuel ait pu poser le pied sur la Lune, ou que nous ayons des voisins Extraterrestres. Au mieux, des robots et des sondes nous ont ramené des images flagrantes de notre petitesse devant l’Histoire et le Grand Jardinier.

Si la NASA a « lâché du lest » c’est uniquement afin de redorer son blason déjà bien écorné. Tout au plus un moyen de propagande efficace de l'information, destiné à contrer le fait que l'opinion que les Américains n'étaient jamais allés sur la Lune, et l'épisode avec l'atterrissage d'un astronaute américain a été simplement, par exemple filmé dans en studio. 

Outre ce fait, cela permet également une « désinformation militaire » délibérée. Cela permet de brouiller les pistes laissant croire que les Américains possèdent des secrets trouvés la haut et soi-disant ramené sur Terre. Avez-vous déjà oublié le cinéma de l’armée américaine durant la Guerre du Golfe, lorsqu’elle s’est transformée en pilleuse de musées et de sites historiques pour ensuite les détruire de manière ignoble ? S’il y a eu découvertes d’artefacts, c’est sur Terre, et uniquement sur elle qu’elles ont eu lieu. Il existe bel et bien des bribes d’une technologie supérieure qui a été retrouvé, nos OVNIS en sont la preuve, mais pas seulement !

Certains chercheurs, dont Richard Hoagland, estiment qu'une race extraterrestre a autrefois utilisé la Lune comme base de transit dans le cadre de ses activités sur Terre. Hoagland n’a pas tort, même la Bible en parle, encore faut-il savoir l’interpréter correctement.

Ses suppositions semblent confirmées dans « les légendes et les mythes » des différents peuples de notre planète. De nombreux kilomètres de ruines lunaires, d'immenses dômes transparents sur des bases massives, divers tunnels et autres structures obligent les scientifiques à reconsidérer leur point de vue sur les problèmes associés à notre satellite naturel. L'origine de la Lune et les caractéristiques de son mouvement par rapport à la Terre constituent des grandes questions pour une science libre.

Le mythe voudrait que les astronautes d'Apollo 10 aient pris une image unique (AS10-32-4822) d'un objet de plus d’un kilomètre appelé le « Château », qui du haut d’une altitude effarante de 14 kilomètres projette une ombre sur la surface lunaire. Et, manière de renforcer l’histoire, lors d’une réunion préparatoire, à laquelle avaient participé de nombreux scientifiques de la NASA, lorsque Hoagland demanda à nouveau les photos originales du « Château » dans les archives de la NASA, elles avaient disparu de la liste des photos « prises par l'équipage d’Apollo 10 »

Quant à l'équipage d’Apollo 12, l’histoire veut qu’après avoir atteint la surface de la Lune, il ait soudainement découvert que son atterrissage avait eu lieu sous contrôle d'un objet pyramidal. Quant à la saga Apollo 13, j’y consacre plusieurs dizaines de pages dans mon livre à sortir.

Edgar Dean Mitchell est le sixième homme à « avoir posé » le pied sur la Lune sur laquelle il est censé avoir séjourné les 5 et 6 février 1971. En 1984, il deviendra le cofondateur de l'Association des explorateurs de l'espace, une organisation internationale d'anciens astronautes. Il sera à ce titre le premier astronaute à avouer publiquement croire aux extraterrestres.

Après avoir visionné un film réalisé par les astronautes concernant la mer des tempêtes, et répondant à la question d’un correspondant, Mitchell a encore enfoncé le clou du mythe déclarant à une question concernant l’aspect sécuritaire : « J'ai encore mal au cou de devoir constamment tourner la tête, car nous avons littéralement senti que nous n'étions pas seuls là-bas. Je ne pouvais que prier. »

À quelles conclusions les géologues et les planétologues en arrivent-ils lorsqu'ils étudient les images des ruines lunaires et autres objets anormaux ? Et vous, qu’en pensez-vous ? À nouveau je vous repose la question de ma fin d’article précédent https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/06/le-maitre-du-monde.html : Extraterrestres ou Terrestres extras ? Ceux qui voudront le faire pourront prochainement approfondir ces points passionnants avec la sortie de mon livre.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

 

Olivier

Voir les commentaires

Le Maître du monde !

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Je vous ai déjà longuement parlé des propos du professeur Dolores Cahill, docteur en biologie moléculaire et immunologie. https://www.francesoir.fr/opinions-entretiens/video-debriefing-dolores-cahill

Elle explique que le système immunitaire des vaccinés va attaquer son propre organisme lorsque le vacciné va entrer en contact avec des virus corona de forme naturelle. Plus on aura de vaccinés et plus le phénomène hautement pathogène va s’intensifier.

Cette PLANdémie est prévue depuis longtemps à l’aide d’une bébête fabriquée en laboratoire. J’en veux pour preuve le fait que le livre de Klaus Schwab paru en juillet 2020 faisait déjà l’apologie du Covid-19 comme une opportunité, un prétexte à une « réinitialisation du système ». Un livre ne s’écrit pas en un mois, j’en sais quelque chose !

Tonton Klaus et sa bande de psychopathes nous présentent le décor de leur rêve et depuis longtemps. Un simple exemple : le film Demolition Man est des plus visionnaire quant à notre situation actuelle et sa suite. Il date pourtant  de de 1993, et en plus des allusions au Meilleur des Mondes et à Big Brother, il nous dresse un avenir prédit, voire planifié.

A partir de 3mn40s, la ressemblance entre le docteur Cocteau du film qui désire sauver le monde et notre tonton Schwab est pour le moins bleffant.

https://youtu.be/JPgxCzWfodU

Le patron du Forum de Davos, Klaus Schwab, veut mettre à profit cette crise sanitaire pour nous faire basculer dans une société distanciée, « biométriquement » contrôlée par le numérique et imposer ainsi son capitalisme de surveillance.

Dès 2016, le Forum économique de Davos, joujou de tonton Schwab, annonçait déjà huit prédiction pour 2030. Afin de vérifier mes « élucubrations », vous pouvez consulter https://www.weforum.org/agenda/2016/11/8-predictions-for-the-world-in-2030

Les voici ici résumées :

  1. Tous les produits seront devenus des services.  (Vous ne posséderez plus rien.)
  2. Il existe un prix mondial du carbone. (Taxer tous et tout sur un péril inexistant.)
  3. La domination américaine est terminée. (Ça n’est pas un mal en soi, mais ça passe inévitablement par une monstrueuse crise financière devant laquelle 2008 sera de la Roupie de sansonnet.)
  4. Adieu hôpital, bonjour home-spital. (Place au transhumanisme !)
  5. Nous mangeons beaucoup moins de viande. (De quoi laisser la place à toutes les merdes dont Bill le coyote désire nous nourrir : insectes en premier !)
  6. Réfugiés syriens d'aujourd'hui, PDG de 2030. (Nettoyage ethnique, les blancs doivent disparaître.)
  7. Les valeurs qui ont construit l'Occident auront été testées jusqu'au point de rupture. (Disparition de l’Occident trop oxydé) Et je garde le meilleur pour la fin, un bon gros rêve pour les gogos : de quoi faire passer la pilule ou le gros suppo comme vous voudrez !
  8. D'ici les années 2030, nous serons prêts à déplacer les humains vers la planète rouge.

Sachez-le bien, tout ceci est en marche et au pas de course. J’en veux pour preuve le premier souhait du Forum de Davos. Le jeudi 20 mai dernier, le Premier ministre espagnol présentait un volumineux plan mis au point par une centaine d’experts financé par Soros et Schwab pendant un an et visant à faire de l’Espagne un des pays les plus modernes et prospères de l’Union européenne.

Comment ?  D’ici 2050, histoire de ne pas brusquer la gueusaille, les Espagnols n’auront plus ni voiture ni maison personnelles et devront partager un appartement. En matière d’emploi, ils auront un statut autonome ou un CDD et pourront avoir à travailler jusqu'à 70 ans avant de partir à la retraite. Ils devront manger moins de viande et payer plus d'impôts pour boire ou fumer.

N’oublions pas le revenu minimum universel auquel chaque esclave aura droit moyennant une liste interminable d’obligations (vaccinales).

C’est le rêve de tonton Schwab, vous ne posséderez plus rien mais serez tous heureux d’être tracés via la 5G et les nanoparticules et leur fameux pass santé. Des nanoparticules ou nano capsules (paquet cadeau surprise !) qui permettront à chacun d’avoir sa propre signature électromagnétique (biométrique). De quoi repérer puis cibler le gueux facilement. Comment ? Chaque vacciné ne possède pas une antenne, il en devient une VIVANTE et alimenté par votre propre énergie corporelle.

Pour en arriver là, comme d’habitude, ils auront su instiller la PEUR, celle d’un virus non mortel permettant le flicage et la mise en place d’une dictature sanitaire et son bien heureux vaccin libérateur. Cette même peur aura permis d’engranger des milliards grâce au fameux « réchauffement climatique » et son non moins fameux CO2. Ces milliards auront servi à tisser les mailles d’un filet mondial qui, GAFAM aidant, se permet même désormais de censurer les présidents gênants (Trump). Lisez ou relisez mes articles concernant le climat et vous saurez que, partout dans notre système solaire, les planètes subissent actuellement le même sort. 

Ce fameux carbone qui, par l’intermédiaire de ses Khmers verts, nous achemine tous vers une décroissance mortifère puisque soi-disant responsable de toutes les pollutions terrestres.

N’oublions pas que leur Ordo Ab Chaos nécessite également une immigration massive puisque le réchauffement rend de plus en plus de zones inhospitalières. Un coup de génie de Soros lui permettant de diluer les populations blanches jusqu’à l’extinction salvatrice à l’instauration de leur N.O.M.

Les tensions ethniques que cela va susciter inévitablement permettront la mise en place d’un Etat policier hyper musclé et définitivement orchestré par des Robocops surarmés.

Mais, je le répète, on vous prépare un nouveau « 69 », histoire de vous en mettre plein les yeux pendant qu’on vous bourre le f… N’oubliez jamais que la moindre requête actuelle sur un moteur de recherche met en branle plus de puissance informatique que la totalité du programme Apollo. Moi je dis ça, mais je ne dis rien … Nous sommes le vendredi 18 juin 2021, et depuis plus de 50 ans, nous ne sommes jamais « retournés » sur la lune pourtant riche en minerais de toute sorte.

La légende veut que l’Apollo Guidance Computer (AGC) était l'ordinateur de navigation et de pilotage installé dans les vaisseaux spatiaux des missions Apollo. Il y avait un AGC dans le module de commande et un autre dans le module lunaire Apollo. Il était utilisé en temps réel par l'astronaute-pilote pour recueillir et fournir des informations de vol, et pour le contrôle automatique de toutes les fonctions de navigation du vaisseau spatial.

La mémoire de ce « meuble informatique » utilisait des mots de 16 bits : 72 ko (36 864 mots) de mémoire morte contenant l'ensemble des programmes et de 4 ko (2 048 mots) de mémoire vive (effaçable) utilisée par les traitements. Bref ! un pet de lapin nain dans la blogosphère informatique, mieux : celui d’une mouche neurasthénique !

La légende veut aussi que lors de la mission Apollo 8, première satellisation autour de la Lune, la navigation était quasi autonome, du style Christophe Colomb, les mesures angulaires de navigation étaient effectuées au sextant par l'équipage. Les missions suivantes auraient davantage fait appel à des mesures de vitesse et de positions calculées sur Terre puis relayées par des antennes au sol.

Début des années 70, on a commencé à faire la fine bouche concernant notre astre « mort ». Il n’intéressait plus aucun pays, désormais on visait la planète Mars. Ensuite durant les décennies suivantes, les ardeurs se sont calmées. Mais vous remarquerez qu’on nous en reparle beaucoup depuis la crise des subprimes de 2008, comme un nonos à ronger permettant de regarder ailleurs pendant que le PLAN s’ébauche magistralement sus nos yeux de zombis virussés mode Covid-19.

Ne manquerait plus qu’une petite pichenette supplémentaire, une histoire de petits hommes v… pour nous faire accepter définitivement tout et n’importe quoi. Arrive alors le Pentagone, repère du Deep State, non pas avec ses gros sabots, mais plutôt ses gros dossiers concernant ET.

https://www.facebook.com/joel.nadon.5/videos/4076728835767849/

Voila comment, en partant d’un virus, on en arrive aux extraterrestres. Pensez-bien que pour vous faire accepter le FAIT que dans moins de dix ans vous ne posséderez plus rien et travaillerez certainement jusqu’à plus de 70 ans (mode Soleil Vert), il en faut de la PEUR.

Il faut un gros, un très gros mensonge, une énorme PEUR pour vous faire passer le monstrueux suppositoire et sans vaseline. Hélas, beaucoup ne verront pas ce « film » qui n’est pas sans nous rappeler La Guerre des Mondes écrit par H. G. Wells, et publié en 1898. Paradoxalement, on y parle d’un virus et de martiens ! Quant à l’idée que beaucoup ne verront pas 2030, c’est simplement parce que les vaccins anti-covid seront passés par là et auront fait beaucoup plus de ravages que nos Martiens.

Mais d’ici là, entre Couillonavirus et 2030, nos « potes de Davos » auront pris soin de nous concocter également une crise financière MONSTRUEUSE laissant place au Phénix, un « nouvel argent » renaissant sur les cendres de cette pandémie orchestrée de main de maitre maçon, une cryptomonnaie nécessitant votre acceptation au puçage vaccinal.

Je vous donne surement l’impression de passer du coq à l’âne, mais sachez le bien tout est savamment imbriqué dans leur PLAN. Ceux qui ne croient qu’en leur porte-monnaie, les matérialistes linéaires, vont en devenir dingues.

La Lune et tout le reste ont beau nous présenter toujours la même face hypocrite, il reste beaucoup à en dire. Je m’apprête d’ailleurs à éditer mon dernier livre sur l’espace. J’y travaille depuis cinq ans et étant donné son contenu, j’ai longtemps hésité à le sortir. Si, jusqu’à présent, ma littérature a été dérangeante, celui-là, sur une échelle de démangeaisons hémorroïdaires allant jusqu’à vingt, j’aurais tendance à lui mettre 19.5/20, voire plus ! 

En attendant, concernant notre véritable histoire, j’ai une question à vous soumettre : Extraterrestres ou Terrestres extras ?

A SUIVRE.

Olivier

Voir les commentaires

Dis maman, ils avaient des enfants ? (Fin)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Retour à la première partie : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/06/dis-maman-ils-avaient-des-enfants-partie-une.html

L’usure ayant tout dévoré, les pays les plus riches, écrasés par le service de la dette détruisirent méticuleusement ce qu’il restait du tissu industriel, pour le convertir en actions plus lucratives, mais ne reposant que sur la spéculation : le néant des néolibéraux.  

Le crash qui se produisit en 2008 signa l’arrêt de mort de l’économie capitaliste.  La seule chose qui retarda ensuite l’échéance jusqu’à 2020, c’est qu’un grand pays nommé les États-Unis et son vassal nommé l’Europe se mirent tous deux à fabriquer du faux argent en faisant tourner la planche à billets à un rythme toujours plus vertigineux.

Une grosse banque appelée la FED s’est mise à racheter la quasi-totalité des actifs boursiers américains, afin d’éviter l’effondrement total de l’économie, mais au prix d’endetter toujours plus les citoyens américains et ceux du monde, en diluant toujours plus leur pouvoir d’achat.  Il n’était plus possible, au risque de détruire la planète, de faire une grande guerre comme les deux précédentes. Désormais, tous les pays étaient plongés dans les mêmes difficultés.

Tout comme pour les virus et les vaccins, les gens croyaient ce qu’on leur disait. Et, concernant l’argent produit à flot, c’était pareil : les gens pensaient qu’il s’agissait d’aider les États. Ayant atteint le bout du bout, craignant par-dessus tout un effondrement généralisé qui serait inévitablement cause de révoltes justifiées un peu partout, et donc de leur disparition, les vrais dirigeants de ce monde décidèrent de prendre les choses en main. Ou plutôt, ils accélérèrent la réalisation de leur PLAN multiséculaire. On aurait pu annuler les dettes sachant que personne ne pourrait jamais rembourser la dette colossale des États, mais ils ne l’ont pas fait.

-Pourquoi maman ?

-Eh bien tout simplement parce que les détenteurs de la dette, une toute petite brochette de fonds requins, de multinationales et de banques ne l’entendaient pas de cette oreille.  Ils voulaient le beurre et l’argent du beurre, et n’avaient pas l’intention de rien lâcher de ce qui constitue leur pouvoir de domination sur le monde. Ils étaient aidés en cela par ceux qui, comme concernant leur santé, avaient peur pour leur retraite.

-C’est quoi ?

-A l’époque, lorsque tu devenais vieux, tu arrêtais de travailler mais il te fallait de l’argent pour continuer à vivre. Ils appelaient ça « retraite ». Ainsi, pour beaucoup, ils pensaient que l’effacement de la dette signifierait aussi la disparition des fonds de pension qui reposent largement sur des produits financiers basés sur la dette, alors qu’il suffisait d’y consacrer seulement quelques pourcents des moyens consacrés au service de cette dette.

-Mais ceux qui avaient tout l’argent n’étaient pas nombreux, on aurait pu s’en débarrasser ?

-Exact ! mais cette petite élite ultra-minoritaire était forte par sa cohésion autour d’un projet (préserver leur domination à tout prix), ses moyens illimités, et son réseau de contacts s’étendaient dans toutes les strates du pouvoir autour du globe. Ils avaient pu mettre en place leurs hommes de paille : les fameux dirigeants politiques

Ceux qu’ils ne pouvaient acheter, ils les faisaient chanter. Quant aux peuples, ils utilisèrent la peur : une pandémie « gravissime » qui pourrait bien être la cause de millions de morts, mais dans le même temps on présenta ça comme une fenêtre qui permettrait l’instauration d’une société plus juste puisque contrôlée, dans laquelle il serait plus facile d’empêcher l’émergence des inévitables mouvements sociaux que la crise ne manquerait pas d’engendrer dans les années à venir.  Seulement, pour instaurer cette société-là, ce cauchemar, il fallait nécessairement en passer par la violation des droits humains

Ils ont poussé les dirigeants à tout fermer, quitte à écraser pour de bon ce qui restait de la classe moyenne, et dans le même temps, on incitait les États à s’endetter toujours plus pour distribuer du faux argent afin d’indemniser les entreprises lésées.  On parlait là de montagnes de dette qui étrangleraient toujours plus les États, les rendant d’autant plus tributaires des donneurs d’ordre. Le but invoqué était toujours l’intérêt supérieur.

Les gens pensaient que tous ces efforts étaient consentis pour le bien commun alors qu’en fait ils servaient seulement à consolider la position de l’élite prédatrice.

-C’est quoi le bien commun ?

-Pour nous c’est évident chérie, pas pour eux qui pensaient d’abord à leur intérêt personnel sans comprendre qu’en nuisant à autrui, c’est à eux-mêmes qu’ils nuisaient. Ils étaient hypocrites et présentaient donc l’ensemble des mesures comme une sorte d’opération de la dernière chance visant à minimiser l’impact de la crise, et de son cortège de victimes.  En fait, ils ne faisaient qu’huiler les mâchoires d’un piège destiné à l’humanité. Une des mâchoire était sanitaire tandis que l’autre était écologique.

-C’est bien l’écologie maman !

-Oui chérie, mais certainement pas cette écologie-là qui était trompeuse autant que tueuse. On avait mis dans la tête des gens que c’était eux le problème et pas les riches qui avaient bâtis leurs usines et s’étaient outrageusement enrichis avec.

C’était également un moyen trouvé par eux : les tortionnaires, pour ainsi passer de méchants à gentils sauveurs agissant dans l’intérêt des populations.

Mais là où grâce à leur argent ils étaient devenus très forts, c’est dans l’art d’hypnotiser les peuples à coups d’ingénierie sociale. Ils furent donc capables de pousser les dirigeants, hommes de paille, à commettre et à faire commettre par leurs subalternes des actions passibles de poursuites pénales, ce qui leur fermerait ensuite toute possibilité de retraite.  C’était une méthode mafieuse qui avait fait depuis longtemps ses preuves.

Les hommes de paille n’avaient que peu ou pas connaissance du PLAN de l’élite et le découvraient au fur et à mesure au travers des feuilles de route qui leur étaient transmises par d’obscurs cabinets conseils à la solde des donneurs d’ordre. Dans le pays où vivait ton aïeul, toute la crise sanitaire est l’enfermement des gens fut ainsi organisée par un comité de « médecins et scientifiques » tous vendus à ce qu’il appelait Big pharma.  

-Finalement maman, ces hommes politiques étaient tous aussi manipulés que les gens, mais à un autre niveau. Pour l’argent et un certain pouvoir ils avaient perdu l’essentiel !

-Exact chérie ! Ils avaient perdu l’essence du Ciel. C’est un peu l’histoire de la grenouille qu’on met à cuire doucement dans la casserole.  Peu importe, en fait, parce qu’il ne leur sera pas donné le choix de revenir en arrière.

-C’est quoi cette histoire de grenouille ?

-Une métaphore chère à ton aïeul, ma chérie !

-Une méta quoi ?

-Une image valant mille mots, et capable de faire comprendre en un éclair une idée forte.

Tous furent les victimes d’une guerre psychologique visant à briser la résistance des peuples avant de les mettre en esclavage. 

-Comment tout cela a fini maman ?

-Ça c’est une autre histoire ma chérie, beaucoup n’y croiraient pas.

-Comment s’appelait mon aïeul, l’écrivain, maman ?

-Il s’appelait Olivier, mon amour.

Fin

Olivier

 

Voir les commentaires

Dis maman, ils avaient des enfants ? (Partie deux)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

 

-Moyens financiers ?

-Oui ma chérie, à l’époque, tout était à acheter ou à vendre et rien n’était gratuit et surtout pas l’amour ! Tous, ou pratiquement, se sont laissés manipuler par une culture d'entreprise qui ne cherchait que profits et contrôle. Pour revenir un instant à ton bisaïeul, comme Aldous Huxley le disait : « La victime de la manipulation mentale ne sait pas qu'elle est une victime. Pour elle, les murs de sa prison sont invisibles et elle se croit libre. » Ton ancêtre aurait sans doute donné d’autres conseils à ses contemporains, d’ailleurs il le faisait, mais n’était hélas que très peu écouté.

Pour lui, chacun devait réfléchir librement car le conformisme austère est « le geôlier de la liberté ». Il prônait qu’un homme ne doit jamais être naïf à l'égard des personnes en position d'autorité.

Il en avait fini avec le matérialisme et disait qu’il ne fallait pas mesurer sa valeur à ce que vous possédez ou gagnez. Ce sont les individus conscients qui changent le monde pour le mieux. Il ne fallait donc pas laisser la technologie transformer l’humain en zombie. Car en effet, la technologie alors proposée les anesthésiait. Les techno-gadgets n’étaient que des outils de distraction tous destinés à détourner l'attention des véritables événements qui se produisaient alors partout dans le monde. Le résultat fut, qu’imitant la technologie inhumaine, beaucoup le devinrent tout autant.

Tu le sais bien ma chérie, nous sommes tous différents et chacun possède une vocation dans la vie. Et je crois qu'elle se résume à une chose : nous sommes ici pour aider les autres, car sans l’autre, nous ne sommes rien. Ils auraient dû cultiver la spiritualité, rejeter le matérialisme et placer l'humain au premier plan, ils ont hélas fait tout le contraire. Lorsque les choses qui comptent le plus ont été subordonnées au matérialisme, ils ont alors perdu leur boussole morale. Entre des guerres menées presque comme si c'était une routine, et sur la base d'appels au patriotisme désuets et obsolètes et un matérialisme toujours plus prenant, ils se sont perdus. Leurs démons déguisés pour beaucoup en politiciens se plaisaient à fomenter la violence, à semer la méfiance et les préjugés, et à persuader le public de soutenir la tyrannie sous couvert de patriotisme et de « sécurité ».

-Dis maman, les livres de cet ancêtre tu les as lu ?

-Tu vois chérie, nous parlons d’une époque où tout ce qui était contraire aux mensonges étatiques fut interdit et les livres de ton ancêtres n’y firent pas exception. Néanmoins, numérisation aidant, il prit soin de diffuser les plus importants sur le Web de l’époque.

Ainsi, les quelques éveillés qui voulurent les consulter et les sauvegarder purent le faire. Après de nombreuses recherches, j’ai réussi à en retrouver. Eh oui ! j’ai lu ce qu’il écrivait alors sur cette époque étrange. Mais comme tu le dis toi-même, c’est extraordinaire comment les gens se sont laissés piéger si facilement car des avertissements, il en existait beaucoup. Je me souviens d’un texte que ton aïeul relatait dans un de ses livres.

Il remontait, si ma mémoire est bonne, à l’année 1981. On le devait à un certain Jacques Attali, alors conseiller d’un président, Mitterrand, qui, à l’époque et par la suite, conseilla plusieurs de leurs futurs présidents.

« A l'avenir il s'agira de trouver un moyen de réduire la population. Nous commencerons par les vieux, car dès qu'il dépasse les 60-65 ans l'homme ... coûte cher à la société. Ensuite les faibles, les inutiles qui n'apportent rien à la société, car il y en aura de plus en plus et enfin les plus stupides. L'euthanasie devra être un instrument essentiel de nos sociétés futures. On ne pourra bien sûr pas exécuter ces gens ou faire des camps ! Nous nous en débarrasserons en leur faisant croire que c'est pour leur bien. »

Nous trouverons quelque chose ou le provoquerons, une pandémie qui cible certaines personnes, une crise économique, réelle ou pas, un virus qui touchera les vieux et les gros, peu importe, les faibles y succomberont, les peureux et les stupides y croiront et demanderont à être traités. Nous aurons pris soin d'avoir prévu le traitement, un traitement qui sera la solution. La sélection des idiots se fera toute seule : ils iront eux-mêmes à l'abattoir. » L’Avenir de la VIE, Jacques Attali, 1981.

Et ce n’est là qu’un petit exemple de ce qui circulait à l’époque et n’a néanmoins pas réussi à retenir l’attention des peuples.

L’ancien monde tomba alors en mars 2020, une majorité des pays les plus riches mais aussi les plus endettés de la planète basculèrent dans la dictature sanitaire.  En dehors de tout cadre constitutionnel, décrets et arrêtés toujours plus liberticides, absurdes, humiliants, contradictoires, contraires au bon sens et à l’évidence scientifique, les dirigeants prirent pour cible leurs propres peuples.  Tout ça pour quoi ?  Pour un virus qui ne tuait pas plus qu’une mauvaise grippe.

-Qu’une quoi maman ?

-La grippe ! c’était une des nombreuses maladies qui circulaient à l’époque. Néanmoins, tous les pays réputés « démocratiques » basculèrent simultanément dans la dictature sanitaire. Ils étaient tous devenus fous, et même la Cour européenne des droits de l’homme avait décrété que les gens devaient tous se faire injecter des vaccins expérimentaux déclarant que : « la vaccination obligatoire était nécessaire en démocratie ». 

-Se faire injecter, démocratie ?

-Oui chérie ! A l’époque, et depuis plus de cent ans, les gens se faisaient injecter de plus en plus de cochonneries dans le sang, ainsi, la santé des individus avait progressivement déclinée, représentant un fonds de commerce et beaucoup d’argent pour ceux qui prétendaient les soigner. Ton aïeul les appelait Big Pharma : ceux qui créaient les maladies pour pouvoir ensuite les soigner. Quant à la démocratie, c’était un système mis en place par les plus riches afin de faire croire aux autres qu’ils étaient libres de leur destin, et qu’en élisant certains politiciens, ils seraient bien représentés et protégés.

-C’est vraiment fou maman, c’est difficile à croire !

-Et pourtant chérie, tout ce que je te cite est issu des livres de ton aïeul et tout fut vérifié par la suite, lorsque hélas, il fut trop tard. L’ensemble des politiques au pouvoir dans ces pays s’affranchirent alors du droit pour imposer des mesures dont l’histoire nous dira par la suite qu’elles ont tué par centaines de milliers voire par millions des malheureux. Ils en vinrent même à interdire des médicament peu couteux et qui soignaient pourtant très bien et très vite ce virus dès le début de la contamination. Ils en laissèrent aussi d’autres, dangereux, en circulation. Tel un médicament nommé Rivotril qui « soulageait » tout comme le faisait les gaz mortels destinés aux condamnés.

On a piqué certains vieux comme des chiens, alors qu’en France, nom du pays où vivait ton aïeul, l’euthanasie était illégale, et assimilée à un meurtre.  Pourtant, aucun de ces hommes au pouvoir ne semble à l’époque avoir craint un seul instant l’éventualité d’être traduit en justice. 

-Comment cela est-il possible ?

-Les politiques de l’époque, pour la plupart lâches, ne s’engageaient qu’à coup sûr, s’assurant que leur responsabilité ne serait jamais mise en cause. Pourtant là, à partir de 2020, et surtout ensuite avec les vaccins obligatoires, ils se sont transformés en sociopathes prêts à tuer sans l’ombre d’une hésitation.

-Justement maman, pourquoi ?

-C’est une question et pour ne pas dire LA QUESTION, elle réclame à elle-seule un long développement et je ne sais pas si …

-Allez si maman, racontes !

-OK ! Il faut alors remonter loin dans l’ancien monde. En 1991, la chute d’une partie de leur monde bipolaire qu’il appelait « bloc soviétique » était consommée. Le communisme était pour certains une façon de voir les choses et il avait vécu. 

En pratique c’était le principal opposant au bloc capitaliste, une autre manière de raisonner. Il disparaissait brutalement de la carte, laissant libre cours au néolibéralisme le plus débridé : c'est-à-dire une façon de vendre tout et rien : même les individus, les enfants et leurs organes. Ce qu’on a oublié de dire à l’époque, c’est que le système capitaliste était lui-aussi en phase d’effondrement, et que c’était inéluctable tant la cupidité de certains l’avait amenée au bord du gouffre. 

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/06/dis-maman-ils-avaient-des-enfants-fin.html

Olivier

Voir les commentaires

Dis maman, ils avaient des enfants ? (Partie une)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Bonjour à toutes et à tous. Après trois semaines d’un repos grandement nécessaire à me ressourcer, je vous offre cette petite histoire.

Dis maman, ils avaient des enfants ? (Partie une)

- Oui ma chérie, ils en avaient !

- Ils vivaient dans un monde cruel et bizarre, une société faite de crises manipulées par leurs gouvernements. Ils avaient abandonné toute philosophie et surtout toute spiritualité au nom d’un ordre maçonnique privilégiant la rapidité technologique et les valeurs du commerce de masse au détriment de la propriété et de la souveraineté individuelles. Leurs enfants y furent de fait confrontés à l'une des plus grandes menaces pour la liberté que le monde ait jamais connues.

- C'est franchement effrayant maman !

- À cause du laxisme ambiant qui les portait à remettre leur destinée entre les mains des plus corrompus, les jeunes se retrouvèrent surtaxés, criblés de dettes universitaires et, dans une économie criblée de dettes et au bord de l'implosion. Une épidémie mondiale fut créée de toute pièce, c’était je crois en 2020, afin que certains puissent définitivement prendre le pouvoir.

- C’est quoi le pouvoir maman ?

- Vois-tu chérie, le monde n’a pas toujours été libre comme aujourd’hui ! Longtemps les humains ont eu de curieuses coutumes. Ils avaient, et pour leur plus grand malheur, mis l’homme au centre de tout, prétendant que Dieu n’existait pas. Ils avaient une coutume qu’ils appelaient droit de vote. C’était l’héritage de leur Révolution disaient-ils ! Elle permettait aux plus tricheurs et menteurs de se hisser en haut de la hiérarchie pour y diriger les autres. C’est cela qu’ils appelaient le pouvoir !

- Mais ça servait à quoi ?

- A rien, juste à tricher et mentir toujours plus en promettant de résoudre des problèmes jamais résolus et d’en créer d’autres de toute pièce.

- Je ne comprends pas maman ?

- Vois-tu ma chérie, lorsque tu passes toute une vie à mentir, ça fini par se voir ! Certains s’étaient enrichis outrageusement de cette manière. Ayant atteint les limites de leur mensonge qu’ils appelaient argent-DETTE, ils avaient décidé, afin de survivre, de passer à autre chose. Ils voulaient pousser les autres à régresser en les taxant de vils pollueurs. C’est ainsi qu’en 2020, et après une ou deux répétitions, ils décidèrent de créer une pandémie mondiale.

- Une quoi maman ?

- Une pandémie chérie ! Un virus qui s’attaque aux gens et en tue beaucoup.

- Alors ils sont tous morts ?

- Non chérie, pas du tout ! C’est la suite qui en a tué beaucoup.

- Racontes maman !

- C’est une triste époque durant laquelle leurs enfants eurent beaucoup de mal à trouver un emploi convenable. Les riches avaient organisé la concurrence en faisant venir beaucoup d’étrangers.

Cela avait un double intérêt : tout d’abord faire baisser le coût de la main d’œuvre, et ensuite atomiser les nations en vue de leur Nouvel Ordre Mondial. Certains pays, tel la Chine, étaient déjà en avance sur ce qu’ils nommaient Big Brother : un système de surveillance global faisant de chacun un animal observable à souhait.

Leur vie privée fut laminée par la surveillance d'État. Ils furent tous, jeunes et vieux, menacés, intimidés et molestés par une police militarisée. Tous devinrent les sujets d'un Empire militaire en guerre permanente contre tout et n’importe quoi, surtout de vagues ennemis fabriqués par ceux-là même qui désiraient mettre ce monde en esclavage.

Le pire, c’est que la plupart ne virent pas venir le danger, et bientôt tous durent faire face à des agents gouvernementaux armés jusqu'aux dents, prêts à boucler le pays à tout moment. Tous furent alors contraints de marcher au pas cadencé regrettant, un peu tard, de ne pas avoir su écouter ceux qu’on appelait alors à tort des « complotistes ». Ton arrière-grand-père en faisait partie, ils nous a d’ailleurs laissé quelques livres incompris à l’époque.

Hélas ! tous durent marcher derrière un gouvernement qui n'existait plus pour les servir, mais qui exigeait d’eux qu’ils soient les esclaves obéissants des multinationales, ou qu'ils en subissent les conséquences.

- Quelle horreur maman ! Comment en sont-ils arrivés là ?

- C’est simple ma chérie, ils n’ont pas su se prémunir contre un tel avenir. Leurs parents étaient mal informés ou plutôt désinformés en permanence par ce qu’ils appelaient médias main Stream, des organismes possédés par ceux-là même qui voulaient leur perte. Certains voulaient même être les maîtres du monde sans passer par ce qu’ils appelaient les urnes. Un certain Bill Gates était un homme très riche. Il avait mis son argent au service de ses idées perverses.

- C’était quoi ses idées perverses maman ?

- Lui et beaucoup d’hommes très riches, considéraient que la Terre était trop peuplée. Ils voulaient la garder pour eux tout en se comportant en hypocrites soucieux des autres. Ce Bill Gates était infiltré partout, et un an avant leur pandémie orchestrée, il avait organisé une espèce de répétition générale appelée L’Event 201. Cette répétition s'était tenu à 74 jours de la fin de l'année 2019, de quoi se donner une Idée de l'...ID 2020...

C'est de cette manière qu'il faut approcher le symbolisme de cette date qui a défini le commencement des privations de liberté en 2020, le 14 mars à minuit, également un 74e jour pour être précis. Sachant que pour l’élite responsable de tout cela, Mars, était le Dieu de la guerre...

Bref, tout ce qui s’est alors passé était prévu et relaté dans de nombreux livres, documentaires et films que ton arrière-grand-père avait su répertorier. Ce COVID ou « Certificate Of Vaccination Identification Device » serait le moyen choisi par ceux qui gouvernaient pour pouvoir circuler plus librement...

- Alors les gens auraient dû se méfier maman !

- Oui ma chérie, si seulement ils n’avaient pas tous, pour la plupart, été endormis par une vie de consommateur-payeur où seuls comptaient les plaisirs matériels. Ils étaient certes informés, mais mal. Ils ont alors négligé de préserver leurs libertés ou de fournir à leurs jeunes les outils nécessaires pour résister à l'oppression et survivre. Tous, pour la plupart, ont alors tenté de retrouver leur paradigme perdu au prix de n’importe quoi, et là était le piège : un piège sanitaire.

Tu connais la métaphore de la grenouille et de la casserole d’eau qui chauffe chérie ?

- Non maman, qu’est-ce que tu veux dire par là ?

-Les dirigeants de l’époque avaient progressivement préparé l’humanité à leur PLAN diabolique. Ils fallait d’abord, tout comme une maladie le fait, phagocyter l’organisme et les cellules. Or, chez l’humain, la cellule de base c’est sa famille. Ils ont commencé par déconstruire les liens hommes-femmes, puis les genres hommes-femmes afin de constituer différents genres et les monter les uns contre les autres.

Ainsi, les jeunes qui ont connu cette pandémie improvisée étaient nés, pour la plupart, dans des foyers brisés par le divorce, distraits par des divertissements abrutissants et obsédés par une quête matérialiste. Dès la naissance, et pour le plupart, ils étaient placés dans des garderies car, pour les élever, les parents devaient tous deux travailler. Ainsi, de la naissance à l’âge adulte c’est d’abord la garderie, puis l’école et les activités extrascolaires qui servaient à formater les futurs esclaves du système se mettant en place. Certains livres dépeignaient pourtant depuis longtemps cette tentative de société cauchemardesque que se mettait alors en place, mais peu y portaient intérêt.

-Quels étaient ces livres maman ?

-Je ris à ta question parce que je crois me souvenir que ton arrière-grand-père les mentionnait souvent. Il s’agissait, si ma mémoire est bonne, Du Meilleur des mondes d’Aldous Huxley et de 1984 de Georges Orwell ; des classiques pour l’époque !

C’est ainsi qu’en substituant l'implication parentale par du temps passé avec des enseignants et des travailleurs sociaux, on formatait les générations futures. La course à l’avenir était anxiogène dès le plus jeune âge avec cette question : « que veux-tu faire plus tard, et y aura -t-il du travail dans cette branche. » Peu sont ceux qui vivaient l’instant présent ; la société les obligeant constamment à se projeter dans un avenir anxiogène. Ainsi, les parents et le système poussaient les jeunes à devenir des candidats aux épreuves diplômantes plutôt que d'encourager leurs facultés à penser par eux-mêmes, à devenir des automates plutôt que des activistes de leur vie.

Beaucoup croupissaient ainsi dans des écoles qui, non seulement, ressemblaient à des prisons mais qui étaient toutes similaires dans leur fonctionnement. La conformité était la règle, la pensée unique était de mise là où la liberté devenait l'exception. Sans s’en rendre vraiment compte, leurs parents en faisaient des proies faciles pour des chefs d'entreprise aux dents toujours plus longues, des suceurs de sang et d’énergie vitale.

Dans ce contexte, c’est le culte du moi et des influenceurs qui étaient à l’honneur.

-Culte de quoi et influenceur, je comprends rien maman ?

-Je t’ai expliqué qu’à cette époque l’humain était au centre de tout et de son nombril surtout ! Ils vivaient obsédés par une culture de la célébrité et de la technologie décérébrante. Beaucoup passaient leur vie le regard fixé à un écran, loin de tout lien social vrai, et surtout dépourvue de toute véritable spiritualité.

Pratiquement tous avaient appris à croire que la poursuite de leur bonheur personnel l'emportait sur toutes les autres vertus, y compris sur toute forme d'empathie pour leurs semblables. Quant aux influenceurs, je te parle hélas là d’un monde où beaucoup vivaient comme des zombis, sans personnalité propre, ni la pensée qui va avec. Ils étaient pour la plupart un stéréotype de ce que les médias leur proposaient par écran interposé. On en arrivait même à ostraciser quelqu’un qui, faute de moyens financiers, n’arrivait pas à être à la mode.

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/06/dis-maman-ils-avaient-des-enfants-partie-deux.html

Olivier

 

Voir les commentaires

Le vrai faux vrai des négationnistes

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Malgré tous les faits établis par l’équipe d’avocats allemand de Reiner Fuellmich et sa commission sur le Corona, le New-York Times nous apprend la surveillance massive dont font désormais l’objet les « négationnistes » du covid en Allemagne. En ce bon pays, y rappelant des « heures joyeuses », les services de renseignement surveillent les négationnistes du coronavirus.

L’agence nationale de renseignement qualifie cela « d’extrémisme des théoriciens du complot ». Ces individus présentent un risque d’atteinte à l’État.

Pourtant, chose étrange, le ministère de l’Intérieur a pris la peine de dire que le danger que représentent ces « négationnistes » à couillonavirus et les conspirationnistes, ne correspond pas à celui que représentent les groupes extrémistes politiques habituels, y compris les extrémistes islamiques. En conséquence, les autorités mettent en place un nouveau département chargé de traiter ce nouveau type de « fous » : ceux qui cherchent à délégitimer l’État.

Vous pensez bien qu’avec ce que vous avez pu lire dans mes derniers articles y compris ce « Nuremberg deux » que préparent Reiner et son groupe d’avocats à l’encontre des vrais complotistes dans cette histoire : les scientifiques et politiques vendus à Big pharma et l’élite, les autorités serrent les fesses. Elles pensent en effet, et à juste titre, que les groupes négationnistes au coronavirus pourraient continuer à prospérer et constituer une menace après la « fin de la pandémie », surtout lorsque les procès pour crime contre l’humanité vont commencer à éclore partout.

Voilà donc pourquoi tout y passe, ou presque, des poncifs de la bien-pensance actuelle. Nombreux sont les journalistes vendus autant que culottés qui en arrivent même à nier les évidences du style :  l’existence de l’Event 201(exercice de simulation de Bill Gates du 18 octobre 2019) ou encore l’idée que le Great RESET de Davos soit une réalité alors que Klaus Schwab le proclame lui-même dans son livre !

Rappelez-vous de ces journalistes merdeux qui, en leur temps, feignaient d’ignorer l’existence du Groupe élitiste Bilderberg. C’est du même acabit : de l’hypocrisie crasse et puante. Yves Calvi, ce journaliste qui faisait semblant de ne pas connaître le Bilderberg, ni aucun de ses groupements de pression internationaux qui jouent aux dés avec nos vies. J’explique le déroulé de l’émission en détail dans le premier tome du Centième Gueux. Car en effet, l’émission C’est dans l’air, du 4 mai 2008, et dont le thème était « qui dirige véritablement le monde » constitue à elle seule un véritable chef d’œuvre de la langue de bois ou langue de pute, comme vous voudrez.

Traiter quelqu’un de complotiste lorsqu’on a aucun argument, c’est réellement avoir touché le fond du trou des chiottes. Dans notre 4e Reich, un Olivier Véran possède ainsi la « classe » pour être le ministre de la vérité du roman 1984 de Georges Orwell.

Dans son roman, Orwell le nomme Miniver contraction de la fonction  pour Ministry of Truth. Tous ces habitants, ces Aliens de la nébuleuse du mensonge, l’étoile noire des élites satanistes, ce sont eux les vrais complotistes.

Comprenez-moi ! Ce sont les professionnels du mensonges qui traitent celui qui apporte la Vérité de complotiste. Mais avant de devenir complotiste, ce dernier subit un certain nombre de mutations à la Darwin. Il est tour à tour fasciste, conspirationniste, populiste, pour en arriver au grade le plus élevé dont je me targue : celui de complotiste 5e dan.

Dans mon second livre, écrit il y a neuf ans, je raconte comment on en est arrivé à l’Europe après de multiples trahisons de nos élites, vraies complotistes. Dans ses mémoires, Jean Money raconte ainsi « nous étions des conspirationnistes. Un commando qui travaille en secret. » Tant il est vrai que le tandem Money-Schuman a su nous vendre aux USA via la CIA. Nous en sommes depuis embourbés dans une Europe phagocytaire à cracher sur un potentiel allié de poids : la Russie de Poutine.

Pourtant il y a de vraies questions à soulever. J’aimerais que l’on m’explique pourquoi, par exemple, il y a de plus en plus de conspirationnistes au sein du peuple, des millions de « fous » qui pensent qu’il n’y a pas d’épidémie et que tout cela est une invention ?

Pourquoi veulent-ils, preuves à l’appui (QR code- passeport sanitaires, vaccination imposée), brider et limiter nos libertés ? Pourquoi l’Etat aurait-il peur d’être « délégitimé » par quelques « complotistes fous » ? S’ils ne disent que des conneries, leurs théories s’envoleront vite au vent. Pourquoi donc une telle crainte de la part de l’Etat ?

Pourquoi ? Simplement parce que l’origine du mensonge, sa racine, là d’où tout provient, ce sont nos gouvernements. Des menteurs éhontés nous dirigent et veillent à notre malheur pour le compte des Gates, des Rothschild, des Soros, des Rockefeller, etc. Souvenez-vous simplement de quelques frasques croquignolesque de leurs capos : Sibeth Ndiaye qui porte si bien son nom, Agnès Buzyn, Jérôme Salomon le croquemort de nos soirées, etc. pour en arriver à Olivier Véran qui dit tout et son contraire au gré du vent changeant.

La Vérité est que notre réalité dépasse toute fiction, c’est la réalité qui est devenue tellement vraie qu’elle en EST complotiste !

Le mensonge et l’hypocrisie sont dans nos gènes, ils sont la norme !

De l’industrie du tabac qui mentait comme une arracheuse de dent, jusqu’à Big pharma qui, par le biais d’un tentacule gluant ; le laboratoires Servier (et tous les autres), enserre la France, la réalité est complotiste. Elle est complotiste, des vraies causes de nos deux conflits mondiaux, en passant par Pearl Harbor, Tchernobyl et son nuage qui n’atteindra jamais la France, jusqu’au 11-Septembre 2001, puis désormais couillonavirus. OUI. C’est bel et bien la réalité qui est complotiste.

En ce monde-démon vendu à ces mondialistes-satanistes, la Vérité est inversée. Toutes celles et ceux qui ne pensent pas UNIQUE doivent être fliqués, car l’Etat autoritaire d’un petit macaron déteste tout ce qui pense, réfléchit ou est indépendant !

En échange de son aide, il vous demande de ne plus penser, d’obéir car si vous êtes indépendant, « non essentiel » comme ils disent afin de les détruire, vous n’avez pas besoin d’aide. Si vous n’avez pas besoin d’aide, Macron et ses sbires ne servent à rien, domaine où ils excellent déjà des tréfonds de leur connerie abyssale !

Tous ceux qui divergent sont des monstres divergents. Ils sont donc marqués par la Bête 666 et taxés d’un isme : fascisme, complotisme, survivalisme, extrémisme … Bienvenue chez BIG BROTHER et son ministère de la Vérité. « Saint Véran », priez pour nous à l’heure de notre mortelle piquouze …

À suivre.

Olivier

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>