Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

philosophie ou spiritualite ?

Au cul les occultistes.

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Selon la légende grecque, Pandore, malgré les avertissements de Zeus de ne pas le faire, a cédé à la curiosité et a ouvert la boîte interdite et a ainsi libéré par inadvertance toutes sortes de maux qui se sont envolées pour couvrir la Terre. Croyant prendre le contrôle définitif, l’élite a ouvert la sienne. Qu’elle soit de chez Pfizer, Moderna ou autre, ces satanistes de bas étage qui nous gouvernent ne comprennent pas qu’à ce jeu, ils seront les grands perdants. L’occultisme est à la hausse dans tous les segments de notre société.  Cependant, la Bible dont nous vivons actuellement les derniers chapitres, nous met en garde contre l’occultisme.

New Age aidant, les limites qui le sépare du MAL sont devenues plus fines qu’une feuille de papier à cigarette. L’occultisme (l’étude et le contrôle des pouvoirs surnaturels), la théurgie (l’art d’appeler où de persuader les puissances surnaturelles) et la magie (souvent l’espèce la plus basse) ne sont de fait plus clairement définies.

Des spéculations extrabibliques sur l’origine et l’ordre de l’univers, influencées par des correspondances dans les antiques sciences médiévales, ont conduit au mysticisme sous diverses formes, y compris la Kabbale judaïque et les hérésies gnostiques du Christianisme, chacune étant toujours plus divergente de ses sources fondamentales.  Le mysticisme finit toujours invariablement par contredire les récits bibliques.

Le Judaïsme a éliminé à la fois le Messie et le Temple et a progressivement évolué pour devenir un programme d’efforts éthiques et moraux fait de « mérites personnels » censés les faire devenir plus royaliste que le Roi. Bref, en un constant réajustement idéologique impliquant l’infiltration de concepts provenant de sources externes, y compris le mysticisme babylonien et grec, et les réactions à leur encontre ; les Juifs s’acquittent eux-mêmes devant Dieu. 

Le Talmud et le Midrash (interprétations rabbiniques de la littérature juridique) avaient tendance à effacer les anciennes traditions.  L’exégèse interprétative et la vénération des sages contemporains ont ouvert des possibilités croissantes pour les questions de l’expérience intérieure et les spéculations personnelles.

La Kabbale « recevoir » ; littéralement, « le savoir reçu » ou « la tradition » est un terme utilisé de plusieurs façons.  À partir du 13ème siècle, elle s’est ramifiée pour inclure de nombreuses autres spéculations ésotériques juives et, finalement en opposition avec le Talmud.  Amalgame éclectique de panthéisme et d’autres concepts païens d’Orient, elle endosse une vision non-biblique de Dieu. 

Le Dieu de l’Ancien Testament est inférieur au suprême inconnaissable Ein Hof, l’ultime objectif du Kabbalisme.  Le tantrique (kundalini) et le soufisme Musulman, s’y sont adjoints afin d’ouvrir une brèche dans la manipulation de la nature divine. Avec la montée de l’intérêt pour l’occulte aujourd’hui, le regain d’intérêt pour la Kabbale ne fait pas exception.

Le rôle joué par la Kabbale ne se limite pas à la communauté juive.  Elle a transcendé les frontières du Judaïsme et a influencé la mystique Chrétienne de la Renaissance jusqu’à nos jours.  Sous l’influence de Juifs convertis de l’Espagne et de l’Italie, ce kabbalisme apporte des arguments à l’appui des questions ou des déviations doctrinales chrétiennes.  La philosophie occulte du 16ème siècle, la « philosophie naturelle » des 17ème et 18ème siècles, et les théories occultes où théosophiques d’aujourd’hui, y compris les pratiques de la franc-maçonnerie si chères à nos politiques, empruntent tous à la Kabbale.

La Bible nous ordonne de fuir les pratiques occultes.  La guerre spirituelle est une réalité.  Nous ne regardons pas un film d’Harry le petit potier. Non ! C’est la réalité : une guerre universelle entre le BIEN et le MAL. Depuis la Seconde Guerre mondiale, un plan a été élaboré pour manipuler l'esprit humain par le biais des médias. L’opération Paper clip qui fut menée à la fin de la Seconde Guerre mondiale par l'état-major de l'armée des États-Unis afin d'exfiltrer et de recruter près de 1 500 scientifiques allemands issus du complexe militaro-industriel ... ne visait pas les étoiles, mais bel et bien ce que nous vivons désormais.

Les meilleurs experts de l'Allemagne nazie dans le domaine du « contrôle mental » ont été amenés en Amérique. Depuis l'Amérique, la stratégie a commencé à changer systématiquement tout ce que l'humanité pense et croit. « LA DOUCEUR DE LA VERITE FACE À LA VIOLENCE DU MENSONGE » constitue le leitmotiv de mon blog. Pensez-vous que ce soit un hasard ?

Lorsque notre Macaron national déclare par six fois que nous sommes en guerre, c’est un repère temporel marquant que leur but était de s'assurer que l'humanité puisse être contrôlée EN TOTALITE PAR LEUR PROPRE ESPRIT SATANIQUE.

Tout ce que nous entendons, apprenons, semblons voir, depuis des lustres, n’est que mensonges et tromperies de bas étages. Couillonavirus a appris à ceux qui étaient fait pour le GRAND REVEIL que pratiquement tout ce que nous entendons et voyons dans les médias grand public est un mensonge. Il est absolument impossible de se faire une idée précise de la réalité à travers les actualités, les grands magazines ou les sites internet connus. Tout, j’ai bien dit tout ! Je m’échine à l’écrire au travers de mes livres et articles depuis plus de dix ans.

Biologie, santé, liberté, éthique, histoire, énergie, culture, astronomie, ils mentent sur tout... Une éducation judéo-maçonnique est programmée de telle manière qu'elle asservit l’esprit dès le plus jeune âge. De la naissance à la mort une trame, une matrice de tromperie, englobe notre vie. Le pire c’est que l’humain se croit libre de penser alors qu’en réalité il n’est qu’un robot programmé qui pense littéralement ce qu'on lui autorise à penser. Et là encore, l’équipée couillonaviresque constitue le parfait exemple d’inversion accusatoire.

Pourquoi ? Parce que toute pensée critique émanant même d’éminents spécialistes non vendus au Diable, est qualifiée de « dangereuse ». Chaque véritable enquêteur qui a réussi d'une manière ou d'une autre à maintenir un esprit indépendant est qualifié de « théoricien du complot ».

Même l’industrie du divertissement est au service des psychopathes de l’élite. L’indigestion de « prêt à penser » doit être virale. On doit s’en empiffrer PARTOUT : même et surtout chez Hanouna. Les médias, l'éducation, la politique, les soins de santé, les industries alimentaires - tout est entre les mains des mêmes criminels milliardaires (Rothschild, Rockefeller, etc.) qui ont menti à l'ensemble de l'humanité au cours du siècle dernier.

Ils ont un objectif précis : asservir l'humanité autant que possible et créer un monde de contrôle total. Leur dieu est Satan et leur idéologie est de faire admettre au gueux « Je ne crois pas en Dieu, et c’est mon choix parce que... » Et de fait la gueusaille pense qu'elle ne croit plus en Dieu parce qu'elle le veut. Mais ils ne sont pas conscients que la seule raison pour laquelle ils rejettent la spiritualité, c'est parce que les médias leur ont dit de le faire.

Ainsi, pensant être l’aboutissement, l’apothéose de l’humanisme, nos sociétés décadentes ignorent qu’elles ne sont en fait d’un étron de l’histoire. Historiquement, chaque culture, partout sur Terre, savait qu'il existe une source spirituelle dont nous sommes originaires. Ne pas en être conscient est une chose récente qui nous a été imposée, pour nous déconnecter de notre destin.

L'une des principales stratégies consistait à dire à l'humanité « la science prouve » que nous ne sommes que des singes tournoyants sur un grain de poussière cosmique perdu dans l’immensité universelle. La grande majorité l'a avalé sans réfléchir, sans se poser de questions.

La manipulation de masse rebaptisée ingénierie sociale a volé tout ce qui est vérité, tout ce qui a de la valeur, tout ce qui nous rend forts et sains, et nous a asservis aux médias, que nous considérons comme la seule vraie source de vérité. C'est ainsi que l'humanité a été amenée à croire aux mensonges les plus insensés, qui ont été acceptés aveuglément… « parce que la télé le dit. »

Heureusement, cette monstrueuse pantomime touche à sa fin. Le mal est exposé d'une manière sans précédent... En cette fin d’année, je m’en sens grandement inspiré. D’ailleurs, le saviez-vous ? «INSPIRATION » signifie littéralement « D'UN ESPRIT » ?

Celui qui règne de tous temps va PROCHAINEMENT mettre un terme aux gesticulades de tous ces guignols grotesques. En cadeau de fin d’année, imaginez-vous un instant Castex et le vieux Schwab courir chacun la merde au cul, effrayés de ce qui les attend. Quelle merveilleuse image pour terminer cette année. C’est cadeau !

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Voir les commentaires

LE SAVOIR, C’EST LE POUVOIR !

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

LE SAVOIR, C’EST LE POUVOIR !

Encore faut-il que cette connaissance ne soit pas pourrie à sa racine par les mêmes qui, depuis deux ans, organisent ce mensonge génocidaire pour nous, et argentifère pour eux.

La rédaction de mes articles et de mes livres demande un temps précieux. Vous disposez ici d’un blog d’informations utiles entièrement vierge de toute pollution publicitaire. Si tel est le ca, c’est parce que je paye pour qu’il en soit ainsi ! Que vous lisiez mes articles et achetiez  mes bouquins constituent donc ma seule et unique source de SATISFACTION en ce monde-démon.

Grandir mentalement réclame de l’information VRAIE, afin de lutter contre ceux qui nous veulent à genoux. N’oubliez-donc jamais ce que disait l’écrivain et poète Étienne de La Boétie : « Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. » S’éveiller permet de s’élever au-dessus de cette mêlée tyrannique autant qu’abjecte : c’est le but de ma littérature !

Ainsi, à toutes celles et ceux qui voudraient effectuer un cadeau UTILE et rendre service à leurs proches et à eux-mêmes, vous pouvez commander mes 4 derniers livres avant le 12 décembre prochain. Vous serez alors sûrs d’avoir votre livraison pour les fêtes (cliquer en bas d’article pour commander chez l’éditeur un des quatre derniers). Mon prochain livre (Nachash) qui concerne les mensonges sur l’espace et la NASA arrive également très prochainement.

Quant à celles et ceux qui voudraient d’anciennes éditions, il me reste des exemplaires chez moi : mise à par J’ai à te parler ! qui est épuisé. La procédure vous est expliquée ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/01/pourquoi-j-ecris.html

Une bonne fin d’année confinée, et merci d’avance. Bon courage à toutes et à tous, et plein de bonnes choses malgré couillonavirus et tout le reste.

Que Dieu vous garde.

Olivier.

Voir les commentaires

Qu’importe !

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Après tout ça, vous reprendrez bien une bonne dose d’héroïne numérique ?

Alors que la dystopie s’installe chaque jour davantage sur cette planète, il convient d’aseptiser la chose afin d’endormir les derniers récalcitrants. Et pour se faire : le métaverse du zombi mondialiste Zuckerberg ne sera pas de trop.

En effet, j’apprends que les autorités chinoises ont commencé à promouvoir un discours qui menace de « peine de mort » les personnes qui refusent de coopérer en se faisant injecter ce bouillon de culture immonde qu’ils osent appeler vaccin.

Qu’importe donc si ces thérapies géniques en cours d’essai tuent et causent moult pathologies toutes plus graves les unes que les autres, il faut VACCINER. Qu’importe donc si certains se sentent merdeux au point d’en arriver à financer les obsèques des « cas litigieux », puisque j’apprends que l’Etat canadien prend à sa charge les frais d’obsèques des gens tués par un vaccin approuvé à concurrence de 2500 dollars.

Qu’importe donc si 41 % de tous les décès signalés au VAERS (Le Vaccine Adverse Event Reporting System ou programme américain pour la sécurité des vaccins), à la suite d'injections du Covid-19 sont survenus dans les 5 jours suivant une injection vaccinale, dont 25 % en une seule journée.

Qu’importe donc si l’évolution des signalements de myocardites et péricardites dans l'Union européenne monte au crescendo des piquouzes. En outre, en plus des autres hécatombes, une mystérieuse série de crises cardiaques touche, toutes spécialités confondues, tous les jeunes sportifs. Le nombre signalé chaque semaine augmente régulièrement, au point qu'on peut se demander, entre autres, à quel moment Pfizer finira par être considéré comme aussi mortifère que Moderna. Pfizer qui, machiavéliquement n’en étant pas à une malversation près, avoue qu’il faut « 5 ans » pour étudier les risques de myocardites et péricardites chez les enfants.

Qu’importe donc si, à Berlin, le 24 octobre dernier, le Sommet mondial de la santé s’est penché sur l'accès au vaccin comme bien public : rien que ça ! Et si lors de ce sommet, Stefan Oelrich membre du Conseil d'Administration du groupe Bayer a déclaré : «Les « vaccins » à ARNm sont un exemple de thérapie génique cellulaire. Et la crise du Covid a été un accélérateur sans pareil. … /… » https://twitter.com/i/status/1456896111977848835

Qu’importe donc qu’après avoir organisé l’Event 201, une simulation de pandémie à coronavirus en octobre 2019, et qu’ensuite, nous ayons connu, comme par hasard, le Covid-19, et que dès lors notre « saint protecteur » Bill Gates, récidive et avertisse les gouvernements de se préparer aux attaques terroristes contre la variole et aux futures pandémies en investissant des milliards dans la recherche et le développement.

Qu’importe donc si dans la foulée on apprenne que le FBI et les Centers for Disease Control and Prevention enquêtent sur des «fioles douteuses » étiquetées « variole » et trouvées dans un congélateur dernièrement dans une installation de Merck à l'extérieur de Philadelphie.

Qu’importe donc si la variole, une maladie causée par le virus variolique, soit considérée comme si mortelle que seuls deux laboratoires dans le monde sont autorisés à stocker des échantillons du virus. Les scientifiques débattent depuis des années de l'opportunité de détruire ou garder les échantillons restants. Curieux donc, qu’une partie d’entre-eux : les partisans de la conservation des échantillons ont fait valoir qu'ils étaient nécessaires pour développer de nouveaux vaccins en réponse à une nouvelle épidémie concernant une maladie désormais éradiquée. https://news.yahoo.com/vials-labeled-small-pox-found-in-lab-near-philadelphia-003127682.html?guccounter=2

Cerise sur ce gâteau empoisonné : l'Agence technique de l'information sur l'hospitalisation (ATIH) est un établissement public français, créé en 2000 comme un « pôle d’expertise sur les quatre champs de l’activité hospitalière ...

Qu’importe donc si, revenant sur le bilan de l'année 2020 à l'hôpital, cet organisme écrit que les admissions des quelque 218000 patients Covid dans les établissements de santé français ont représenté seulement 2 % des hospitalisations sur l'année. Dans ce rapport, on peut lire que, 84 à 92% des morts du Covid-19, avaient des co-morbités. (...).

Qu’importe donc si, depuis 2 ans, petit à petit on a instillé une PEUR factice en faisant croire aux peuples, aussi bien par la propagande, par le port du masque et par un certain nombre de comportements (qui modifient, à leur insu, la perception qu'ont les gens de la situation), on ait par le biais d’une ingénierie sociale du Diable, modifié à outrance la pensée du gueux. On lui a instillé la peur jusqu’à la surdose OBCESSIONNELLE.

Résultat ? La déraison règne désormais en maîtresse au sein d’une dystopie à ciel ouvert. Au point que beaucoup sont prêts à accepter ce qui leur aurait paru absolument inacceptable, voire ignoble, il n’y a même pas deux ans.

Qu’importe donc qu’après nous avoir menti à tous sur l’efficacité de ces « vaccins », Fauci, l’éminence noire, le bras droit de Bill le Coyote à la Maison Blanche, avoue de concert avec lui que ces thérapies géniques tuent nos défenses immunitaires et ne protègent donc en rien ; bien au contraire !

Qu’importe donc de savoir que la finalité de toute cette pantomime grotesque soit tout sauf sanitaire et que ce Passe Sanitaire SS ne soit que l’antichambre d’un flicage-zombifiage mondial et à outrance sauce chinoise. Qu’importe donc de savoir que toutes ces doses de rappel ne sont là que pour booster les pupuces injectées avec leurs simagrées à ARMm.  Big Brother veille désormais à booster votre Transhumanisation définitive et pour la maintenir vous injecte une énième dose.

Ainsi, après tous ces « qu’importe », si vous n'êtes pas vacciné, sachez-le, soyez-en CONVAINCU : vous avez survécu à la plus grande opération psychologique de l'Histoire... Un plan diabolique élaboré pendant des années qui n’empêche certainement pas la contamination. Bien au contraire ! Les « vaccins » sont là afin de la transmettre et éradiquer, suivant le souhait de Bill Gates, la majorité des plus faibles et inutiles (version Attali).

Qu’importe si cette thérapie expérimentale disloque à la hache votre génome, c’est le but. Ils veulent des esclaves corvéables à souhait. Le but secret, c’est le traçage numérique et le contrôle total de la population selon la formule chimique si chère à ces psychopathes ; Orwell + Google+ ARNm = N.O.M.

Vous rendez-vous compte comme tout ceci a du faire transpirer le vieux Schwab et tous les « Achille Savata » lucifériens qui l’entourent. Le temps étant de l’argent, il y ont mis des ressources insoupçonnées en pensées négatives et argent volé aux peuples.

Ils ont étudié toutes les méthodes possibles pour asservir votre esprit et vous faire prendre le vaccin. Ils ont essayé de vous démoraliser en corrompant AVEC SUCCES la société par tous les moyens. Oscillant en permanence entre carotte et bâton, ils ont phagocyté votre bon sens. Ingénierie sociale aidant, ils ont réussi à vous faire douter de votre propre réalité : de votre bon sens.

Toutes le vraies valeurs, tout ce qui fait de nous un humain digne de ce nom, toutes les valeurs morales et éthiques, ils les ont, et les font plus que jamais voler en éclats, faisant de l’Allemagne nazie et ses méfaits, des enfantillages de cours de récréation.

Ils ont assassiné nos vieux en les traitant et les maltraitants de diverses façons, et dont la plus cruelle reste la SOLITUDE. Mieux ! Ils ont même réussi à retourner vos proches contre vous en constituant deux camps opposés en une débilité crasse : vax contre antivax. Merdias, petits capos du pouvoir, médecins corrompus se torchant le cul avec leur serment d’hypocrite : presque tous s'y sont mis.

Mais pas toi ! Toi mon frère de sang, « mon camarade de combat au sang pur », devrais-je plutôt dire ! Tu es là, droit dans tes bottes de fils de Dieu, un de ses enfants qui refuse que l’on touche à Sa mécanique divine. Oui ! Tu es là, avec moi, et tu réalises juste combien de conneries tu as déjà vu, entendu, vécu, traversé et surmonté depuis ces deux années « couillonavirales ».

Bravo ! Ne change rien, car Celui qui Était, qui Est, et qui Sera, va très prochainement s’occuper de tous ces Mengele de bas étages. Pour ton plus Grand bonheur, il ne t’oubliera pas non plus !

 

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici :

Olivier

Voir les commentaires

Leur Ordo ab Chaos.

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Ne soyez pas égoïstes, faites circuler l'information : si un article de ce blog vous a intéressé, interpellé, partagez-le par mail ou sur les réseaux sociaux. Quant à moi, toute peine méritant salaire, vous pouvez m’aider en achetant mes livres et en les faisant circuler autour de vous. D’avance merci !

L’idéologie mondialiste n’est pas nouvelle, elle constitue la trame de fond d’une partie de mes livres. En 1516 déjà, Utopia de Thomas more, est, à l’approche de la Réforme protestante, le premier ouvrage d’organisation planétaire. Le titre complet de l’ouvrage signifie « La nouvelle forme de communauté politique et la nouvelle île d’utopie ». Elle constitue l’œuvre principale de Thomas more et a connu un grand succès dès le départ.

Il y a deux raisons à cela : la nouveauté du concept « d’utopie » et sa capacité de réflexion sur les mœurs de l’époque. Plus tard, Karl Marx va appuyer sur ses travaux pour élaborer la théorie du communisme.

L’île d’Utopie est une sorte de contre-image positive de ce que pourrait être l’Angleterre, si elle était mieux gouvernée. Le livre est constitué de deux parties distinctes. Dans la première, c’est au travers d’une conversation que More, par personnages interposés, dresse un portrait sombre et réaliste de l’Angleterre à son époque et dénonce les injustices sociales et politiques anglaises. La deuxième partie est une description de l’île d’Utopie. More y décrit sa "société idéale" : 100 000 habitants vivant isolés de l’extérieur, facteur essentiel, selon lui, au bon fonctionnement de la société idéale et qui se concrétisera de nos jours avec les confinements Covid et le travail à distance via écrans interposés.

Utopie contient cinquante-quatre villes où la langue, les lois, les mœurs et les institutions sont identiques. Selon le souhait d’un Klaus Schwab ou d’un Jacques Attali, les utopiens y ont aboli la propriété privée et appliquent le principe de la possession commune. Ils doivent changer de maison tous les dix ans et tirent au sort leur nouvelle demeure.

Les religions sont multiples et coexistent, mais la plupart des utopiens sont monothéistes et reconnaissent une espèce de Grand « » GNOSTIQUE qu’ils appellent « Père ». Les prêtres sont des magistrats élus par le peuple, au scrutin secret, et sont dirigés dans chaque cité par un pontife. Ils peuvent se marier et les femmes ne sont pas exclues du sacerdoce, pourvu qu’elles soient veuves et d’un âge avancé

Il n’y a pas de monnaie, chacun se sert en fonction de ses besoins. Toutes les maisons sont pareilles et sans serrure. Tout le monde est obligé de déménager tous les dix ans pour ne pas s’enraciner. L’oisiveté est interdite et les femmes ne doivent pas demeurer au foyer. Il n’y a ni prêtres, ni nobles, ni valets, pas de mendiants. La journée de travail y est de 6 heures. Tout le monde doit y accomplir un service agricole de deux ans. En cas d’adultère ou de tentative d’évasion de l’île, le citoyen perd sa qualité d’homme libre et devient esclave, et c’est la mort en cas de récidive. Avant le mariage, la chasteté est de rigueur et l’examen prénuptial est exigé.

Ave l’intelligence artificielle, les QR codes et les monnaies virtuelles, bientôt tous ceux, peu nombreux, qui voudront échapper à ce système satanique qui se met actuellement en place, seront des bannis, des esclaves qui ne pourront ni acheter ni vendre.

En apparence, c’est un lieu parfait et cette perfection passe uniquement par l’uniformisation de tous ses éléments, à la fois géographiques, architecturaux et humains. Mais sans diversité, les habitants mènent tous la même existence, travaillent le même nombre d’heures et vivent dans les mêmes maisons. Et une fois que l’on a vu l’une des cinquante-quatre villes, on les a toutes vues.

Le prix de cette utopie, c’est la destruction de l’expression individuelle puisque ceux qui discutent des affaires publiques en dehors du Sénat sont mis à mort.

GAFAM aidant, de nos jours, même le président du pays le plus riche au monde (Trump) se voit interdit de parole, si celle-ci ne satisfait pas au politiquement correct (mensonge commun).

Pour gérer la surpopulation, on s’accapare les terres d’autres peuples après les en avoir chassé. Le but de l’auteur, comme il le souligne à la fin de son livre avec humour, est de publier un récit s’apparentant à de la « médecine enrobée de miel ». Résultat : on qualifie aujourd’hui d’utopique ce qui est irréalisable.

Paradoxalement, les écrivains comme Thomas More qui ont illustré le genre littéraire du 16e au 18e siècles, avaient pour ambition, en critiquant l’ordre existant et en proposant de le réformer en profondeur, de réaliser quelque chose de possible, mais sans Dieu.

Bien que se voulant un manifeste du « Bien commun » autant qu’une espèce de long pamphlet dénonçant l’inégalité des richesses et l’intolérance religieuse, Utopia servira et sert encore de modèle aux plus virulents systèmes gouvernementaux existants et ayant existés. C’est du collectivisme à la Jacques Attali (sans propriété, nous serons tous des nomades) avec comme racine commune aux différentes religion l’Eyn Sof de la Kabbale, ce « G » si cher à la Maçonnerie.

Traduction :  dès 1516, le programme économique de Davos est déjà annoncé dans Utopia. Viendront ensuite des Francis Becon, Émeric Crucé et son Nouveau Cynée, Tommaso Campanella et sa fameuse cité du soleil suivi du siècle des lumière et de son gigantesque feu d’artifice de clôture : 1789 et sa France voulue en damier départemental.

Ce siècle des Lumières sera un mouvement philosophique, littéraire et culturel que connaît l'Europe du 17e siècle (de 1715 à 1789) et qui se propose de dépasser l'obscurantisme et de promouvoir les connaissances. C’est alors le baron Jean-Baptiste de Cloots, dit Anacharsis Cloots, qui illustrera au mieux cette rationalisation de toute chose devant aboutir non pas à l’utopie de More, mais à notre dystopie actuelle. Né en 1755, en Allemagne et guillotiné le 24 mars 1794 à Paris, Cloots sera un penseur et militant politique prussien, fait citoyen d'honneur de la France le 26 juin 1792, très favorable à la Révolution française et tenant fervent de l'athéisme.

Il a écrit deux livres reflétant l’idéal d’Utopia : c'est-à-dire une Gouvernance mondiale (République universelle), la volonté de favoriser l’immigration afin de dissoudre les nations (France), et finalement la dissolution du christianisme en une religion universelle et son « ».

Au début du 20e siècle sera créée l’Union paneuropéenne internationale (UPI), une association fondée au lendemain de la Première Guerre mondiale, en 1926 à Vienne, par le comte Richard Coudenhove-Kalergi qui a publié en 1923 son livre-manifeste Paneuropa où il préconise la création d'une union des États européens, union qui lui semble le seul moyen d'éviter que se reproduise la catastrophe de 14-18 : « L'Europe, dans son morcellement politique et économique, peut-elle assurer sa paix et son indépendance face aux puissances mondiales extra-européennes qui sont en pleine croissance ? » Voyez, ce sont toujours ceux qui créent les problèmes qui en parlent le mieux !

Cet institut mondialiste sera créé par Kalergi, un cosmopolite lettré, convaincu de l'unité de la civilisation européenne. Il choisira comme emblème de la Pan-Europe une croix rouge sur un disque d'or dont il donnera la signification dans son ouvrage Paneuropa (paru en octobre 1923) : « La croix rouge des croisades du Moyen Âge est le symbole le plus ancien d'une union européenne supranationale. Aujourd'hui elle est l'emblème de l'humanitarisme international. Le soleil figure l'esprit européen dont le rayonnement éclaire le monde entier ».

Le soleil est aussi interprété comme étant le symbole d'Apollon, référence à l'influence culturelle de la Grèce antique sur l'évolution de la civilisation européenne. Les civilisations grecque et chrétienne, considérées comme les « fondements durables de la culture européenne », sont ainsi mêlées symboliquement à travers « la croix du Christ sur le soleil d'Apollon ».

En passant, je rappelle qu’Apollon n’est autre qu’un transfuge de Nimrod, premier géant qui, post déluge, défia son créateur et qui créa une nouvelle religion « solaire ».

Ayant repris le programme complet d’Anacharsis Cloots, Kalergi sera, après la victoire des Alliés, l'inspirateur du Conseil de l'Europe créé en 1949. De nationalité française depuis 1939, il poursuivra avec Charles de Gaulle une correspondance entreprise durant la guerre, ce qui aboutira en 1960 à la création du Comité français pour l'Union paneuropéenne (CFUP). On y trouvera à sa création Georges Pompidou comme trésorier et Alain Peyrefitte comme Secrétaire général.

Pour Kalergi, avec 1789 nous sommes entrés dans une nouvelle ère devant se terminer avec la fin de la Démocratie. Une gouvernance mondiale dirigée par une élite mondiale en prendra le relai avec en troisième point l’utilité de l’immigration et du métissage. De 1945 à 1989, les choses vont un peu se ralentir pour reprendre tout de go après la chute du mur de Berlin. En septembre 1990, la revue des Rothschild The Economist va reprendre le programme de Cloots et de la Pan Europe pour présenter une gouvernance mondiale avec des blocs continentaux.

Mais dès janvier 1988, ce même magazine faisait référence au Phénix renaissant de ses cendres avec en annotation « Get ready for a world currency ». « Préparez-vous pour une monnaie mondiale », en brulant « l’oiseau conçu après-guerre : celui de Bretton Woods ».

Cette gouvernance mondiale allant de pair avec une monnaie planétaire, il est nécessaire de détruire (Ordo Ab chaos) l’ancien monde en un Great Reset. Pour se repérer dans les étapes de leur PLAN, il est nécessaire de posséder des balises.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/09/leur-ordo-ab-chaos.partie-deux.html

Voir les commentaires

De la « mythologie » à couillonavirus (Partie quatre)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Ainsi, on constate que chez la plupart des êtres humains l’épiphyse est fortement calcifiée. Tant et si bien qu’elle apparaît comme un morceau de calcium lors d’une IRM.

Comme l’épiphyse contient des cellules photosensibles (qui  déclenchent la production de mélatonine) leur propriété ne peut plus s’exercer. La sécrétion de mélatonine étant réduite, les effets de la calcification peuvent être : dépression, anxiété, boulimie/anorexie, schizophrénie et d’autres formes de troubles…

Commencez-vous à entrevoir le boulevard pour Big Pharma ?

Bien entendu, vous l’aurez compris, en ce monde/démon (notre société) tout est mis en œuvre pour que cela reste ainsi, et même pour détériorer au maximum notre épiphyse ! Sa calcification est causée principalement par le fluorure de calcium (fluor) qui circule dans notre sang. La glande pinéale en contient la plus grande concentration du corps.

Et d’où provient ce fluor ? Essentiellement des dentifrices, de l’eau du robinet et des médicaments psychotropes comme le Prozac, qui contient 30% de fluorure ! Bizarre non ! À cause de sa forte concentration en fluorure de calcium, le Prozac va : saturer la calcification de la glande pinéale, déséquilibrer les rythmes hormonaux (règles, reproduction, sexualité), favoriser les troubles du sommeil et du comportement. C’est pas beau ça !

Et que dire des suppléments de calcium contenus partout dans l’alimentation ou parfois recommandés par les médecins, ou d’autres halogénures comme le chlore et le bromure. En résumé, c’est surtout le dentifrice, les antidépresseurs et la qualité de l’eau ingérée qui provoquent la calcification.

J’en parlais déjà dans mon 2e bouquin La Promesse paru en 2014.

C’est dans les camps de concentration de l’Allemagne nazie que, pour la toute première fois, de l’eau potable a été fluorée. Du fluorure de sodium était ajouté à l’eau afin de rendre les prisonniers stériles et dociles. De quoi ravir Bill le coyote dont le rêve est de nous pucer, détruire la natalité et faire disparaître le surplus de gueusaille.

Et puisque j’en reviens toujours à ce sinistre individu, ce n’est pas un hasard si les microprocesseurs sont, eux aussi, dotés de cristaux de silice, ou quartz, et sont une copie conforme de la glande pinéale. Ce que Dieu a fait, ces satanistes de malheur veulent le défaire après avoir affreusement copié sur le travail du Maître : DIEU.

Il existe pourtant, entre la glande et son imitation, une différence majeure qui rend leurs fonctions totalement opposées : à la base, les cristaux de silice utilisés pour créer les puces informatiques ne sont pas conducteurs. Au contraire, ils s’opposent au passage du courant. C’est pourquoi il est nécessaire de procéder à ce que l’on appelle en termes scientifiques, le dopage. Cela revient à y introduire de fines particules de métal conducteur.

Le silicium ainsi dopé ne peut plus résister totalement au passage de l’électricité et devient alors un semi-conducteur. La silice est liée à la lumière. Un beau cristal ressemble à de la lumière condensée. Mais lorsqu’il est soumis au passage de l’électricité, il s’opacifie pour devenir noir. Or, les scientifiques savent que lorsque deux cristaux de même nature sont mis côte à côte et que l’on dirige des ondes vers l’un d’entre eux, ils entrent automatiquement en résonance.

Cela nous ramène donc à l'oxyde de graphène injectée avec le vaccin covid-19 !

https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/07/la-marque-de-la-bete-partie-une.html

Et là où je veux en venir, c’est par ce processus de résonance qu’au contact d’un ordinateur, le fonctionnement de notre glande pinéale est radicalement modifié. La sécrétion de mélatonine se trouve altérée après quelques heures seulement passées devant un écran ! Notre support de perception devient de moins en moins opérationnel. Comprenez- vous dès lors pourquoi tous ceux qui sont à l’origine de ces inventions inscrivent leurs enfants dans des écoles où les écrans sont bannis ? 

Parce qu’en les utilisant notre glande pinéale devient aussi sombre que le silicium dopé au passage de l’électricité. Le monde médical en est tout à fait conscient ! Juste par curiosité, faites donc une simple expérience avec un portable que vous approchez d'une boussole, que fait-elle ? … elle s'affole ! Or, comprenez le bien, il y a des millions de micro-boussoles magnétiques dans les cellules de notre cerveau. Et où sont-elles concentrées ? … dans notre glande pinéale… !

La conscience de chacun est ainsi attaquée !

La glande pinéale est la partie la plus importante de notre système nerveux. Il s’agit essentiellement d’une antenne spirituelle essentielle ou essence-ciel afin d’atteindre des niveaux de conscience plus élevés tout en restant dans un corps physique.

La calcification vient aussi perturber la sécrétion de la mélatonine, l’hormone du sommeil sécrétée par la glande pinéale en réponse à l’absence de lumière. La mélatonine possède aussi de multiples fonctions, autres qu’hormonales, en particulier comme antioxydant (anti-cancer). Sachant son rôle important joué dans le système immunitaire, on comprend dès lors cette acharnement de l’élite à la détruire. C’est tout bénéfice ; des zombis toujours malades !

J’écris volontairement « zombis » car pour nombre de mystiques et croyances, elle serait liée aux phénomènes de clairvoyance, télépathie, médiumnité. La lumière du soleil est donc extrêmement importante pour l’épiphyse. Elle est captée par les yeux et la peau.

C’est également le symbole bouddhiste pour illustrer l’illumination. De là à lier le "troisième œil" au symbolisme du soleil il n’y a qu’un pas franchi par de nombreuses civilisations remontant à Sumer (tablettes Sumériennes) avec un trait d’union égyptien et une finalité au Vatican où elle est sensée illustrer le trait d’union entre la terre et le ciel, la chair et le spirituel…

C’est bel et bien le symbole dont parlaient les Egyptien avec « L’œil qui voit tout ». Outre au Vatican, on retrouve son symbolisme dans tous les temples asiatiques.

Autrement dit, elle concentre en elle tout ce qui pourrait valoir au gueux des « velléités » spirituelles, ce dont les satanistes ne veulent absolument pas. Voilà pourquoi tout est fait en ce monde/démon pour nous en interdire toute exploitation.

Visionnez donc cette vidéo du Dr Dietrich Klinghardt. Il est le fondateur de l'Académie américaine de thérapie neuronale, directeur médical de l'Institut de neurobiologie et clinicien principal au Comprehensive Medical Center, tous situés à Bellevue, Washington. 

https://youtu.be/82X4z4fXBj0   vous comprendrez mieux mon propos.

Passons aux remèdes ! Utilisons donc du Monsieur Propre en une jolie opération détartrage du « troisième œil » …

La calcification fait en sorte que les cristaux dans la glande s’attachent aux dépôts de minéraux. Ainsi, les cristaux ne peuvent plus exercer leur propriété de piézo luminescence. Les effets de la calcification sont alors : dépression, anxiété, boulimie/anorexie, schizophrénie et d’autres formes de maladies mentales. La calcification vient aussi perturber la sécrétion de la mélatonine.

Il convient donc de chercher des moyens de détoxication naturels contre le fluor et les métaux lourds.

À cet effet, le magnésium possède la capacité d’inhiber l’absorption de fluorure dans nos cellules. La chlorelle (chlorella), quant à elle est la petite sœur de la spiruline, elle se lie aux métaux toxiques et les débusque. Le coriandre utilisé couramment en cuisine contribue également à l’élimination des métaux lourds.

Les zéolithes sont des minéraux présents dans les fonds marins et la roche volcanique. Leurs molécules en forme de nid d’abeilles ont la capacité de capturer les toxines métalliques de tous types. Au même titre que la zéolite, l’argile bentonite contient des ions négatifs qui attirent les ions positifs de toxines et pathogènes.

En conséquence, ce nettoyage ne sera pas seulement capable d’aider à normaliser votre production de mélatonine, mais permettra également d’améliorer votre fonction cognitive et augmenter vos niveaux de vitalité.  Il faut donc nourrir correctement son cerveau !

Développer et élargir la fonction et l’énergie de votre glande pinéale est extrêmement important car elle affecte tous les systèmes de votre corps physique et a le potentiel de déterminer l’expansion ou la contraction de votre conscience psychique.

La lumière du soleil est extrêmement importante pour elle : une forme de nourriture. Digérée par les yeux, la peau, les cheveux, etc., elle doit lui être fournie pendant au moins 30 minutes par jour.

Comprenez-vous alors l'intérêt du CONFINEMENT !

La vitamine D est son alliée ainsi que les vitamines du groupe B et l’iode. Les fruites et les légumes frais notamment ceux à feuilles vert foncé sont extrêmement nourrissants pour la glande pinéale.

Cette glande absorbe les propriétés de la couleur verte des légumes et les distribue à des systèmes appropriés de l’organisme afin que le corps soit bien nourri.

Elle doit également produire de la sérotonine suffisante pour être activée afin qu’elle puisse augmenter sa conscience psychique. Or, la sérotonine est produite lorsque le cerveau est endormi.

Il est donc conseillé de dormir dans une chambre très sombre … C’est ce déséquilibre en sérotonine qui peut provoquer un état anxieux, et un goût excessif pour le sucré.

Pour la synthétiser, nous avons besoin d’un acide aminé de l’alimentation, le tryptophane. Nos cellules nerveuses le transforment en sérotonine

Les aliments qui produisent naturellement la sérotonine sont : Les amandes, les bananes, les piments, le riz, les pommes de terre, les aubergines, les avocats, les haricots, les lentilles, et certains fruits comme les tomates, les dattes, les noix et les prunes mais aussi les acides gras de la famille Oméga 3 qui facilitent l’action de la sérotonine au niveau cellulaire. On les trouve dans les huiles de colza, de lin, de canola, de noix, dans les graines de lin et de chanvre et aussi les poissons gras (maquereau, sardine, saumon).

Bon appétit !

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Fin

Voir les commentaires

De la « mythologie » à couillonavirus (Partie trois)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Restons dans le domaine des ondes tout en plongeant au plus profond du cerveau humain ce qui, après ce long préambule nécessaire, nous fera toucher le sujet central de cet article.

Profondément enfouie dans le cerveau, la glande pinéale possède une importance cachée. Considérée comme la source de l’énergie éthérée (l’Ether des anciens : le 5e élément) à notre disposition, elle a toujours été considérée importante dans le déclenchement des pouvoirs surnaturels. Non contente de constituer « notre 3e œil » elle est en outre un chef d’orchestre de notre biologie interne.

Dans le second tome Du Centième Gueux, j’explique aussi pourquoi elle est très importante dans les anciennes cultures, dans les religions, et les sociétés secrètes à travers les âges. «Pinéal » vient de « pin », la pomme de pin. Biologiquement, cette « glande » dispose d’une membrane qui capte les images comme celle au fond de la rétine de l’œil, elle est remplie d’eau et constitue la partie la plus magnétique du corps humain.

J’en ai déjà parlé dans deux articles : l’un étant consacré au Vatican et l’autre à la prise de température corporelle par le biais des lasers. Et curieusement, au Vatican, elle représente la plus importante statue de la place principale. C’est la cour de la Pigna !

La glande pinéale ou épiphyse joue un rôle central dans les phases du sommeil, la reproduction et le bien-être. Elle est constituée de cristaux d’apatite qui vibrent alors en fonction des ondes électromagnétiques captées. De quoi pouvoir et savoir détecter des dimensions invisibles à l’œil physique. Pour certains philosophes et mystiques, elle serait le siège de la conscience, de l’âme.

C’est donc une petite glande endocrine de l’épithalamus du cerveau des vertébrés. À partir de la sérotonine, elle sécrète la mélatonine et joue donc, par l’intermédiaire de cette hormone, un rôle central dans la régulation des rythmes biologiques (veille/sommeil et saisonniers). Chez l’humain, elle a la forme d’un petit cône (environ 8 mm) situé en position médiane en arrière du troisième ventricule, entre les deux thalamus.

La production de mélatonine a lieu principalement pendant la nuit, y compris chez les espèces nocturnes.  Chez nous, humains, elle croît en volume jusqu’à l’âge d’un à deux ans puis se stabilise. Puis, à la puberté, sa masse augmente. Il se produit souvent un phénomène paradoxal chez l’adulte : une calcification associée à la baisse de production de mélatonine.

L’épiphyse jouerait aussi un rôle dans la régulation du développement sexuel, la mélatonine inhibant l’apparition des caractères sexuels secondaires. La baisse de production de mélatonine à la puberté correspondrait donc à une levée de cette inhibition.  Son dysfonctionnement pourrait être à l’origine d’une puberté précoce.

Le rythme circadien est l'horloge interne du corps humain. Il s'agit d'un rythme biologique intégré prenant la forme d'un cycle d'environ 24 heures et régissant certains processus physiologiques comme le sommeil et l'alimentation. Les rythmes infradiens sont supérieurs à 28 h et génétiquement ancrés : cycles menstruels, cycles d'hibernation (pour les animaux), cycles de migration, etc. Certains d'entre eux peuvent s'étaler sur une année. Or, l’épiphyse participe aussi à la régulation des rythmes infradiens liés aux saisons.

René Descartes, le philosophe français, désignait la glande pinéale comme le « siège » de l’âme. Pour justifier cette hypothèse, il se basait sur le « fait » qu’elle aurait été l’unique organe de la tête à n’être pas conjugué (paire). Aujourd’hui, les études ont montré qu’elle est bien un organe conjugué. Néanmoins, Descartes n’avait pas tout à fait tort, les deux hémisphères qui la constituent sont presque fusionnés.

Dans la mythologie védique elle est associée, tantôt au chakra du 3ème œil, tantôt au chakra de la couronne, situé au sommet du crâne. Elle est tenue pour sécréter du DMT.

La diméthyltryptamine ou DMT est une substance psychotrope puissante, une substance psychotrope hallucinogène qui jouerait un rôle dans les rêves.  Il est écrit dans le Véda que la force de vie individuelle entre dans le corps du fœtus vers 7 semaines, moment où nous devenons véritablement humains, elle passe à travers la glande pinéale et déclenche la première production de DMT. Plus tard, à la naissance, la glande pinéale libère plus de DMT.

Le DMT est un médiateur des expériences de la méditation profonde, des états de conscience chamaniques, des psychoses, de l’émergence spirituelle et des expériences de mort imminente. Et croyez-moi tout ceci explique beaucoup de choses allant de Lourdes jusqu’aux petits hommes verts !

La glande pinéale est activée par la lumière, et elle contrôle les différents biorythmes du corps. Si je l’ai nommée « chef d’orchestre », c’est parce qu’elle travaille en harmonie avec l’hypothalamus qui dirige la soif, la faim, le désir sexuel et nos processus de vieillissement.

Bien que la fonction physiologique de la glande pinéale ait été inconnue jusqu’à une époque récente, la tradition ésotérique des antiques écoles à mystères reconnaît depuis longtemps le fait qu’elle soit le lien entre les mondes physique et spirituel. Déclenchement des pouvoirs surnaturels et développement des talents psychiques sont étroitement associés à cet organe.

Dans cette univers tout n’est que vibrations, l’élite le sait bien, elle qui nous a gratifiée de la 5G ! Afin d’activer « l’œil d’Horus », ou « troisième œil », tout est histoire de fréquences qu’on élève faisant de certains des « perchés ».

La méditation, la visualisation, et toutes les formes de voyage «hors du corps », ouvrent cet Œil et vous permettent de « voir » au-delà du physique. D’où le phénomène New Âge qui s’est emparé d’elle pour en faire un phare au beau milieu de « la fréquence vibratoire planétaire qui s’accélère de façon exponentielle », jusqu’à ce que « la conscience évolue hors du plan physique ».

Hormis ces fariboles de hippies sous LSD, l’œil d’Horus des Egyptiens existe bel et bien prouvant la Science des anciens qui l’avaient divisé en six caractéristiques de base, chacune représentant un sens : l’odorat, le toucher, le goût, l’ouïe, la vue et la pensée. Le thalamus est la partie de notre cerveau qui traduit tous les signaux entrants à partir de nos sens. La glande pinéale dispose d’une membrane qui capte les images comme celle au fond de la rétine, elle est remplie d’eau et c’est la partie la plus magnétique du corps humain. Retenez-le !

Si on revient à la mythologie grecque, Apaté fut l’un des maux qui surgit de la boîte de Pandore. C’est la divinité de la supercherie, de la fraude et de la tromperie. Dans le cas qui nous intéresse, l’apatite est une pierre dont la composition est changeante.

Cependant, l’apatite de qualité gemme est une pierre semi-précieuse aux couleurs diversifiées. Et devinez quoi ! L’étude par la diffraction des rayons X a permis de découvrir l’existence des cristaux d’apatite dans notre « troisième œil ».

L’apatite est donc un minéral que l’on trouve dans la nature sous la forme de pierres taillées et dans notre glande pinéale. Or, des recherches montrent que ce cristal réagit aux champs électromagnétiques. Dans l’épiphyse, on a pu observer qu’une microcirculation sanguine maintenait métaboliquement les cristaux réceptifs donnant à la glande une structure semblable à celle d’une caisse de résonance.

L’apatite comporte de nombreux électrons (charge négative) à sa superficie : ils repoussent le champ magnétique. Lorsqu’un champ magnétique s’approche de la glande, il touche l’un des cristaux qui ricoche sur un autre, et ainsi de suite. Jusqu’à ce que le champ soit fait prisonnier et fasse résonner tous les cristaux de l’épiphyse. Aucune épiphyse n’est semblable à une autre…

Plus on est âgé, plus on a de fines lamelles. Ce n’est donc pas la quantité de cristaux d’apatite qui indique l’âge, mais le nombre de lamelles qu’un cristal possède. Plus on dispose de cristaux, plus on aura la possibilité de capter les ondes électromagnétiques.

Personne ne peut augmenter ou diminuer cette concentration de cristaux. C’est une caractéristique biologique, au même titre que la couleur des yeux ou des cheveux. Nous sommes donc tous dotés de différentes quantités de cristaux d’apatite dont nous pouvons stimuler fortement le fonctionnement. Comment ? En captant mieux par la réduction de sa calcification.

En effet, du à sa position dans le cerveau, l’épiphyse n’est pas protégée par la barrière hématoencéphalique. Elle reçoit donc plus de sang que tous les autres organes à l’exception des reins.

Comme elle n’est pas protégée du flux sanguin, elle « filtre » et accumule des dépôts de minéraux qui s’attachent aux cristaux qui la constituent. La calcification est l’accumulation de cristaux de phosphate de calcium dans diverses parties du corps. C’est un processus naturel causé par les nano bactéries qui forment de minuscules coquilles de phosphate de calcium autour d’eux, essentiellement pour se protéger du système immunitaire.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/08/de-la-mythologie-a-couillonavirus-partie-quatre.html

Voir les commentaires

De la « mythologie » à couillonavirus (Partie deux)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Le système de contrôle du mental humain est entretenu par l’ensemble des croyances, par l’ADN, mais aussi par notre comportement. Et sommes-nous toujours complètement conscient de ce comportement ? Non bien entendu, car une grosse partie de nos pensées ne sont pas les nôtres … ! La parade à ce « téléguidage » c’est une glande pinéale seine. Et « ils » le savent, sinon il n’y aurait pas de fluor dans l’eau du robinet … ! Vous comprendrez plus loin !

Accrochez-vous bien ça va monter sévère !

Les occultistes la nomment le « 3e œil » et en détournent le sens premier... Vous comprendrez bientôt pourquoi. Tous les processus biologiques sont fonction des interactions du champ électromagnétique. Ces champs EM constituent le lien entre le monde des formes et les schémas de résonance ; ils stockent les modèles d'information. Et le pont qui relie les résonances du système solaire et les fréquences cérébrales se situe dans l'hélice de l'ADN humain que nos vilains garnements viennent chatouiller grâce à leurs vaccins ARM messager…

Ainsi le champ isoélectrique de basse fréquence de la Terre, le champ magnétique terrestre, et le champ électrostatique qui émanent de nos corps (aura ou corps astral), sont étroitement imbriqués ; nos rythmes internes interagissent avec les rythmes externes affectant notre équilibre.

Il y a là de quoi faire danser la « Danse de Saint Guy », une sarabande endiablée à tout corps astral ! Tout est lié mes amis, âme, corps et esprit qui pour certains sont même reliés à l’ESPRIT. Mais pour l’instant restons terre-à-terre pour vous dire que certains phénomènes des champs électromagnétiques ont pu être associés à une diminution de la résistance immunitaire et à la prolifération de cellules anormales puisque (tumorales).

Il n’est plus à démontrer que l’homme est relié et connecté à la Terre mère. Et ceux que nous appelions bêtement « sauvages » le savaient parfaitement. Parmi eux citons les Amérindiens, les tribus Amazonienne, les Indiens d’Amériques etc…

Ainsi, l’homme n’est-il pas mis à la terre mais bel et bien relié à celle-ci pour son plus grand bien-être ! Or, fait étrange, tout semble orchestré pour que « l’homme dit moderne » s’éloigne de la Terre mère, et de cette connexion. En effet, nos lieux de vie : appartements et maisons, nous isolent, tout comme nous isolent nos routes goudronnées, nos voitures, nos chaussures, nos trottoirs, etc. … Mieux encore, dans nos villes, le peu d’espace ou la terre est encore visible, et ou les arbres sont encore en place, ces espaces nous sont interdits… !

La modernisme nous a coupé de notre connexion avec notre Terre. Couillonavirus, distanciation aidant nous a coupé des nôtres, et les ondes Bluetooth, wifi, 5G, sont en train de nous couper de notre essence-ciel, sans même que nous nous en rendions finalement compte. En plus, des singes savants désirent nous injecter une soupe infâme, un composé de nanoparticules censé nous protéger d’un monstrueux virus ne tuant pas ou presque. Vous comprendrez plus loin !

Mais pour l’instant restons en à notre planète et ses consœurs.

Ceux qui auront lu mes articles concernant le climat https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/07/voulez-vous-comprendre-pourquoi-rien-ne-va-plus-meme-le-climat.html  savent que tout n’est que cycles et rien n’y échappe : humains, animaux, nature et astres. Cycles solaires aidant, les champs magnétiques influençant la planète commencent à changer de forme et même à se déplacer. Ce phénomène perturbe les animaux suivant habituellement les lignes magnétiques de la Terre durant leur migration. Des cétacés s'échouent, et les oiseaux changent leur trajet de migration habituel.

En fait, certains ne s'y retrouvent plus puisque les lignes magnétiques qu'ils suivaient habituellement se sont déplacées et que leurs routes migratoires s'en trouvent modifiées. Outre les animaux, ces modifications des champs magnétiques influencent aussi beaucoup les émotions des humains expliquant la recrudescence des faibles du haut.

Ce phénomène est comparable à celui des phases de la Lune perturbant le comportement de certains. Lorsqu’elle se rapproche de la Terre, le champ magnétique de notre planète est légèrement perturbé et influence particulièrement les humains qui sont déjà en état de déséquilibre ou d'instabilité émotionnelle.

Cette perturbation les déstabilise au point que leur comportement habituel peut changer radicalement. Imaginez donc ce qui se passerait si le champ magnétique de toute la planète se modifiait subitement… Dans certains cycles, les deux grosses dames de notre système solaire jouent un rôle déterminant. Suivant l’alignement de Jupiter et Saturne, elles déclenchent ou non des tempêtes magnétiques et des taches solaires. Ainsi, ces deux planètes influent sur le Soleil.

Le cycle 24 fut intense, ces planètes ayant eu pour effet de stimuler FORTEMENT les éruptions solaires au moment où précisément, le 24e cycle du Soleil atteignait son MAXIMUM. Tout ceci est une énorme chambre d’échos où les « deux grosses » donnent le rythme au Soleil qui, par redondance, vient ensuite jouer de la harpe sur le bouclier magnétique polarisé de notre bonne vieille Orange bleue, entraînant un changement de la localisation des pôles géographiques. On sait que les pôles Nord et Sud du champ sont susceptibles de s’inverser.

Les laves solidifiées sont là pour en témoigner puisqu’elles pointent alternativement vers les régions australes ou boréales.

Depuis quelques décennies, on a d’ailleurs observé l’extension croissante d’une anomalie du champ magnétique dans l’Atlantique Sud. Il y a environ un siècle, le génie Nicolas Tesla avait mis en évidence un phénomène de vibration électromagnétique au niveau terrestre.

Cinquante ans plus tard, un scientifique du nom de Schumann lui a tendu la main en analysant le phénomène. Il a mis au point un modèle mathématique permettant d’expliquer ce phénomène vibratoire composé d’ondes complexes que l’on peut décomposer avec une onde de base d’une fréquence de 7.83Hz, et d’une série d’harmoniques, multiple.

Cette vibration est souvent vue comme le battement de cœur de la terre. L’atmosphère sous l’ionosphère (à environ 60 km d’altitude) se comporte comme un guide, une chambre d’échos, et le phénomène observé est lié à la propagation des ondes à travers ce guide. Certains affirment que la fréquence de 7,83Hz n’avait pas bougé depuis des millénaires, et que depuis 1987, elle est passée à 12Hz ! Ainsi, les battements de cœur augmentent depuis.

Coïncidences ou hasard, sachez que le projet HAARP qualifié longtemps de théorie « complotiste » a vu le jour dans les années 90.

Rappelons également que ce projet permettrait de contrôler le climat et bien plus grâce à l’utilisation d’ondes très basse fréquence (en 2004, des essais ont permis d’allumer un point vert dans le ciel, visible à l’œil nu). Et en février 2005, rebelote, la lueur verte s'est rallumée. L'explication donnée à ce phénomène inattendu est que le signal radio (pulsé) avait dû amplifier localement la puissance de l'aurore boréale. Ne pensez pas que je m’éloigne de mon sujet, loin de là !

Les fréquences émises par le cerveau varient en fonction de son activité : Les ondes bêta (12-45Hz), sont émises par le cerveau à l’état de veille, et également pendant le sommeil paradoxal (phases oniriques du sommeil). Les ondes alpha (8-12Hz), sont émises dans un état de relaxation légère (au repos, les yeux fermés). Les ondes thêta (4-8Hz), sont émises pendant l’endormissement, pendant la première phase de sommeil lent (c'est-à-dire non paradoxal), et également pendant la relaxation profonde (méditation, hypnose, ...). Quant aux ondes delta (0,5-4Hz), elles sont émises par notre cerveau durant le sommeil profond.

Retenez bien que les états de transes profonds permettent d’obtenir ces ondes delta, mais difficilement à cause du risque d’endormissement. Reste cette bande de 8 à 12 Hz correspondant à la fréquence de l'onde alpha du réseau neural, fréquence qui correspond à celle de résonance de la Terre (fréquence de Schumann).

Conclusion : le rythme alpha de notre cerveau est très proche de celui que la terre produit et qui est appelé champ Schuman (7,83 hertz). Cette relation entre le champ magnétique terrestre, l’accélération de la fréquence de résonance et le cerveau humain, nous démontrent, que nous le souhaitions ou pas, que les choses bougent...

Lorsque les astronautes rentraient de leurs missions spatiales, ils avaient tous de sérieux problèmes de santé. En effet, lorsqu'ils volaient au dehors de l'Ionosphère, il leur manquait cette fréquence vitale de 7,8 Hertz. Pour résoudre ce problème majeur, on installa à bord des vaisseaux de l'espace des générateurs d'ondes de Schumann artificielles.

La NASA a, sur ce sujet, multiplié les études et prouvé que si l'on enferme quelqu'un dans un bunker totalement isolé magnétiquement, de graves problèmes de santé surviennent rapidement accompagnés de rythmes cardiaques complètement anarchiques. Dès que l'on émet des pulsations de 7,8 Hertz à l'intérieur, immédiatement les conditions se stabilisent.

Notons encore que beaucoup de problèmes cardiaques surviennent durant les tempêtes électromagnétiques sur Terre ; ils sont dus aux perturbations de ces ondes RS ou onde Schumann. Actuellement, toutes les recherches faites sur la RS indiquent que la fréquence de base de la RS a augmenté dangereusement créant une menace pour toute la Biosphère et pour la santé et l'avenir de l'espèce humaine.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/08/de-la-mythologie-a-couillonavirus-partie-trois.html

Voir les commentaires

De la « mythologie » à couillonavirus (Partie une)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

La glande pinéale

Le 22 juillet dernier, je démarrais une série en trois volets dénommée La marque de la Bête ? Je la débutais par ces mots : "CETTE SERIE D’ARTICLES CONSTITUE L’UNE DES PLUS IMPORTANTES QUE J’AURAIS EUE À REDIGER. FAITES LÀ CIRCULER SVP. Lui fera suite, début août, une autre consacrée à la glande pinéale, celle-ci faisant partie intégrante du « jeu » diabolique dans lequel auront su nous entrainer les psychopathes qui dirigent ce monde.

En attendant, Ne soyez pas égoïstes, faites circuler l'information : si un article de ce blog vous a intéressé, interpellé, partagez-le par mail ou sur les réseaux sociaux. Quant à moi, toute peine méritant salaire, vous pouvez m’aider en achetant mes livres et en les faisant circuler autour de vous. D’avance merci !

J’aurais également l’occasion de réaliser une vidéo concernant l’ensemble du PLAN. L’immense partie de la population ne réalise hélas certainement pas la bataille qui vient de s’engager. Que l’on soit croyant ou pas, des choses incroyables il y a encore peu, sont sur le point de se réaliser en cette période de REVELATION."

Nous y voilà donc ! Lisez et relisez l’ensemble des deux séries (sept articles en tout) c’est vital !

Sans être eschatologue et non scatologue, tout le monde a déjà entendu parler de la bête 666. Même Macron en a déjà parlé.

https://youtu.be/sFqQ3lYJ5ig

Il y a quelques semaines, j’évoquais déjà le comportement plus qu’hypocrite de nos dirigeants concernant notre santé, qu’elle soit physique ou morale. Encore que le terme « hypocrisie » soit loin de la vérité, c’est plutôt génocide qui conviendrait !

Le professeur Luc Montagnier a indiqué qu’après la vaccination Covid-19, plus aucun retour en arrière n’est possible ! Malgré les merdias qui cherche à dire le contraire, le Prix Nobel de médecine aux positions aujourd’hui très controversées, a bel et bien affirmé que les personnes vaccinées contre le Covid-19 sont vouées à mourir dans un délai de deux ans. La biologiste Alexandra Marion Code ne dit pas le contraire elle qui proclame : « Parce qu'une fois que vous êtes injecté, c'est IRRÉMÉDIABLE, faut pas dire qu'il y a des antidotes... Une injection de vaccin, on le sait, c'est IRRÉVERSIBLE ! »

https://twitter.com/i/status/1421128344461000720

Mais je tiens ici à vous parler d’un autre aspect de nos existences qui est également mis en jeu et de manière toute aussi irréméDIABLE. Il s’agira ici de l’aspect SPIRITUEL, le plus important à mon sens !

Sur un champs de bataille, les fumigènes permettent de faire diversion afin de surprendre l’ennemi. Concernant ce parallèle avec nos vies actuelles, le fumigène c’est le Covid-19. Quant à l’ennemi déclaré des 0.01% de super riches, c’est nous ! C'est-à-dire à peu près 93% de la population mondiale à faire disparaître.

Vaccination aidant, tout porte à croire qu’ils parviendront à faire des survivants (environ 500 millions) et grâce aux multiples rappels à base d’oxyde de graphène : des zombis. À moins d’être aveugle, sourd ou con ou le tout à la fois, on doit bien admettre que depuis deux ans tout est mis en œuvre afin d’ébranler notre raison ainsi que notre système immunitaire. L'utilisation répétée du masque, des distanciations sociales et des confinements, les tests PCR... tout cela n’est nullement anodin. J’allais oublier le sacrosaint « vaccin » et tout le cortège anxiogène qui va avec.

L’attaque est donc externe autant qu’interne et touche même des aspects « spirituels » insoupçonnés.

Pourquoi me direz-vous ? Parce que j’ai omis volontairement un test, et il est loin d’être anodin mais parfaitement inconnu du grand public. Je veux parler du test de température corporelle. Concernant ce sujet, je puis vous déclarer ouvertement que le gouvernement met volontairement des outils dangereux entre les mains de parfaits neuneus. Et on peut s'interroger sur le niveau de formation de certains intervenants utilisés à cette tâche !

Notez au passage le nombre de la bête accompagnant mon image , avec le Thermoscan 6.66 THz discrètement annoté. Comme déjà mentionné dans mes articles, vous devez savoir que certains types de « thermomètre pistolet » dégradent un organe essentiel, ou plutôt dirais-je « essence-ciel » chez l’humain : la glande pinéale. Toute atteinte à cet organe méconnu peut avoir des effets désastreux sur notre biologie et surtout sur notre esprit.

On a découvert récemment que la glande pinéale est un puissant récepteur, mais que ce sont d’autres zones du cerveau qui décodent les informations reçues, telles que le cortex frontal. Sans cette interaction, les informations reçues ne pourraient pas être traitées et comprises.

Comment ça marche ? Elle capte des vibrations du spectre électromagnétique traduisant nos émotions, nos pensées, voire celles des autres au moyen de la télépathie. Certaines manifestations physiques, les phénomènes paranormaux… tels que les transes médiumniques, sont également de son ressort et surtout à partir de la puberté chez les filles.

Les informations qu’un médium capte sont enregistrées par le thalamus (zone du cerveau qui enregistre les activités sensorielles). La personne ne comprend pas ce qu’elle capte mais, son corps y réagit. (Sensation dans la nuque, maux de ventre, emballement du cœur, vertige, nausée.) Lors des états de dédoublement, le médium développe une grande activité : il capte les sensations d’autrui.

Il lui est parfois difficile de distinguer les siennes de celles de celui qu’il a pu capter. Cette capacité médiumnique due à cette glande peut alors être mal appréhendée par le percipient qui développe alors gène et anxiété.

La glande pinéale, semble être notre lien avec l’univers, la «matrice » pour certains, le « champs » comme le nommait Einstein. C’est d’ailleurs à travers cette glande pinéale que nous allons chercher nos souvenirs. Nous découvrons ainsi que notre mémoire n’est pas interne et située dans notre cerveau ! Celui-ci n’est en effet qu’un récepteur, une antenne radio très perfectionnée qui va chercher (entre autres) nos souvenirs, dans le « champs ». Ce champs universel nous lie tous les uns les autres… tel un WEB morphogénétique

Les singularités ici énoncées sont évidentes et expliquent pourquoi des psychopathes tels que Bill le coyote et ses vaccins de merde désirent nous inoculer des nanoparticules (poussière intelligente) faisant bientôt de chaque vacciné, rappel après rappel, une belle antenne à l’oxyde de graphène (GO) ultra perfectionnée et commandable à distance. Voyez-vous l’astuce à deux balles ?

On n’est plus dans la « connexion Divine », on est dans l’interactif en l’IA et des nanoparticules injectées faisant de tout vacciné un futur Robocop au service de cette élite de psychopathes.

Gregg Braden est un auteur américain du New Age, connu pour ses publications liant science et spiritualité. Il est devenu célèbre pour son affirmation selon laquelle la polarité magnétique de la Terre était sur le point de s'inverser. Il est entre autres l’auteur de La Divine matrice.

Il appartient à cette mouvance pour qui l’homme est capable d’interagir avec ce champs à de nombreuses occasions : télépathie, télékinésie…J’en partage certains aspects, mais pas tout. Sa théorie veut que nous ne soyons pas juste des observateurs de et dans nos vies. La perception que nous avons grâce à nos sens ne serait que celle du monde que, tels des dieux, nous avons décidé d’ériger devant nous. C’est faire de chacun un « petit dieu » et c’est donc ici que mon idée diverge de la sienne.

De là à mettre ceci en rapport avec les lois de l’attraction, il n’y a qu’un pas que certains n’ont pas hésité à franchir. En fait, la loi d’attraction est avant tout une façon de nous amener à construire notre monde physique grâce à notre comportement et nos pensées.

Avec elle nous entrons de plein fouet dans l’égo et le chacun pour soi. C’est pour cela que, d’un point de vue social, la loi d’attraction est, en effet, redoutable. Car, si le principe qui implique le champs morphogénétique va jusqu’à la matérialisation de notre environnement par notre seule volonté, il oublie que nous sommes en fait tous téléguidés sous l’effet de lignes de forces (égrégores)  savamment entretenues  par les satanistes  …

Je sais, c’est du lourd, mais c’est en substance une partie de la trame du tome deux de mon livre Le Centième Gueux. Ces champs de force sont entretenus par la pensée humaine (égrégores), par les croyances, par tout ce que vous créez, par l’animosité, par le manque d’humilité, de simplicité, par la peur, par le besoin de contrôle, etc.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/08/de-la-mythologie-a-couillonavirus-partie-deux.html

Voir les commentaires

Parlons Kabbale sans rien en occulter ! (Suite 2)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Vouloir schématiser un concept aussi fondamental que la relation entre Dieu et l’être humain est hasardeux, digne de l’humain kabbaliste à l’égo surdimensionné. Le sommet c’est Kether, qui représente le Royaume céleste, le point d'entrée par lequel la création se manifeste dans le monde. Ce point reçoit la Lumière de l’infini et la déverse sur toutes les autres séphiroth.

Le pied c’est Malkhuth, le royaume terrestre, à l’image du Royaume céleste ; cette copie, s’est altérée à cause de l’imperfection de l’homme. Elle s’emploie de génération en génération, telle Sisyphe, à remonter le long de l’Arbre, jusqu’à Dieu. Entre les deux, l’Arbre se compose de trois colonnes, qui ont chacune leur particularité :

Celle de gauche est « féminine » et correspond aux aspects les plus « relationnels » et « pragmatiques » de l’humain. En haut, Binah est l’intellect ; au-dessous, Ghevourah est le jugement ; en bas, Hod est la réponse au monde extérieur. On pourrait dire que ces trois séphiroth de la colonne de gauche ne sont autres que les trois éléments : voir, juger, agir. La colonne de droite est « masculine » et correspond aux aspects les plus « secrets » et « utopiques » de l’humain. En haut, Chokhemah est la conscience globale d’où émane l’intelligence intérieure ; au-dessous, Chesed est la voix intérieure ; en bas, Netsach, le moteur de tous les processus involontaires et tous les élans de l’être humain, comme la respiration et le désir. Il semble que ces trois séphiroth composent la démarche charismatique : émotion intellectuelle, émotion spirituelle et élans du cœur.

La colonne du centre est « double » et se situe au point d’équilibre entre tous les aspects, toutes les aspirations, toutes les tensions, toutes les contradictions de l’être humain, entre la loi et la grâce, entre la réflexion et l’action. Elle est aussi le plus court chemin entre la terre et le ciel, entre le royaume d’en bas et le Royaume d’en haut, entre Malkhuth et Kéter.

En bas, entre Nétsach et Hod-Yesod est le régulateur de tous les instincts qui naissent inconsciemment en l’homme et de tous les actes volontaires qu’il décide d’accomplir. C’est l’élément stable de l’humain, le fondement sur lequel repose tout l’arbre de vie, la personnalité acquise. Il y a aussi en lui une très forte connotation vitale et sexuelle, puisque Yesod reçoit toute l’énergie qui descend le long de l’Arbre depuis la Couronne et les colonnes latérales, et réunit de ce fait toutes les tendances masculines et féminines de l’être.

Au-dessus, à la croisée de toutes les séphiroth et au milieu de la colonne centrale, Tiphe’éret est le siège de la nature profonde de l’être, celle qui ne change pas au fil des ans.

En haut, Da‘at est un séphiroth particulier, qui n’est pas compté parmi les dix. Situé juste au-dessous de la Couronne, entre intelligence et sagesse, il représente non pas une caractéristique de l’être, mais un instant de vie qui peut ne se présenter qu’une seule fois : l’instant où des circonstances particulières font que, comme dans le jaillissement d’un éclair soudain, l’humain peut entrer en communication avec le Divin, ou Le voir face à face. Da‘at est assimilé à la connaissance et s’identifie à tout aspect de la conscience divine.

Le dixième séphiroth ramène à l’Unité les neuf précédentes. Il figure le sol sur lequel se dresse le porteur de la Couronne, c’est-à-dire l’Homme universel, le Grand Adam spirituel. Les dix sphères sont disposées en forme de triangle les unes par rapport aux autres. La seule sphère isolée est Malcut tout en bas, la dixième. Toutes s’articulent entre elles suivant 22 sentiers numérotés de 11 à 32 et correspondent aux arcanes majeurs du Tarot. Les triangles symbolisent les plans majeurs d’existence : le premier triangle formé par les sphères 1, 2 et 3, le Triangle céleste, représente le plan divin dans sa Trinité.

Le second (4, 5 et 6), Triangle de la moralité, s’apparente au plan mental. Le troisième (7, 8 et 9), Triangle mondain, représente le plan astral. La dernière sphère, Malcut, représente le plan d’existence physique et l’expérience. On obtient ainsi un système de quatre mondes. L’Arbre peut être apparenté à la concrétisation de la Création au travers du Tétragramme, de la Croix… Pour l’occultiste, il est en nous, et la seule activité qui vaille la peine est de le faire croître, fructifier, et que notre être intérieur soit éclairé par toutes les lumières de l'Arbre de la Vie.

Approche du symbolisme de l’Arbre de Vie.

L’Arbre est symbole de vie pour toutes les civilisations. La Bible, d’abord, les premiers chrétiens ensuite, ont utilisé ces symboles pour exprimer leur foi en la résurrection. Au Proche et au Moyen-Orient, il est symbole d’immortalité et souvent représenté entre deux prêtres qui poussent la contemplation jusqu’à l’adoration.

Souvent aussi il est figuré entre deux animaux affrontés : lions, taureaux, bouquetins, ou monstres (centaures), qui le gardent. Pour atteindre celui-ci et acquérir l’immortalité, il faut triompher des monstres, lutter contre le mal. Plus rarement on voit ce combat même de l’homme contre les animaux gardiens de l’Arbre de Vie, ou au contraire la lutte d’un dieu anthropomorphe protégeant l’Arbre contre un dragon : Georges.

Les textes égyptiens des pyramides connaissaient l’Arbre de Vie. Dans les tombes du Nouvel Empire, des peintures figurent un sycomore sacré, dont la déesse verse l’élixir de vie. Dans la tombe de Thoutmosis, l’arbre a une mamelle et allaite le pharaon pour lui conférer l’immortalité.

 

Le pilier Djed (stabilité en égyptien), si souvent rencontré dans l’iconographie égyptienne, est un symbole de l’Arbre de Vie, et joue un rôle important dans la résurrection d’Osiris. Au Moyen Empire il sera représenté dans les sarcophages à proximité de la colonne vertébrale du défunt, et au Nouvel Empire il est clairement identifié à la colonne vertébrale d'Osiris.

L’Arbre de Vie est aussi désigné sous le nom d’axe cosmique unissant le monde souterrain (par ses racines) au ciel (par ses branches), à travers la terre. Les trois régions cosmiques, ciel, terre et monde souterrain, sont ainsi traversées et reliées par un axe cosmique (du monde), mais pour une conscience religieuse archaïque, l’arbre est l’univers. Il le répète et le résume, en même temps qu’il le symbolise. L’arbre kabbalistique de la Vie a été conçu par le mysticisme israélite médiéval et, par un symbolisme complexe ; il relie les trois mondes : celui de Dieu, celui de l’homme et celui de l’univers.

En conclusion, cet arbre symbolique sert de refuge aux gnostiques, ils s’accrochent à ses branches. La kabbale est une figure dont la lecture doit se faire suivant un sens caché : le sens ésotérique. C’est là un diagramme fondamental où l’arbre y représente les Lois de l'Univers. Et, en fait de lois de l’Univers, vous allez prochainement constater combien nos scientifiques dits « modernes » se raccrochent encore à ses branches pourries.

Dans De la Cabale au progressisme, Julio Meinvielle (1905-1973), un théologien argentin, une des figures majeures de l’antijudaïsme catholique en Argentine, explique que le géocentrisme a longtemps été le modèle de la civilisation chrétienne, tandis que l’héliocentrisme provient de la Kabbale.

Ses propos seront étayés en 1844, dans De l’harmonie entre l’Église et la Synagogue, par Paul Drach, un rabbin converti au catholicisme, il affirmait que la Kabbale des grands prêtres hébreux enseignait le double mouvement (annuel et diurne) de la Terre.

Selon la Bible, la Terre est le centre de la Création, le marchepied de son Créateur. Elle ne pouvait pas tourner autour du soleil, qui était inexistant avant la quatrième Étape (jour symbolique). Pour étayer la crédibilité biblique, ajoutons un détail parmi tant d’autres, l’Ancien Testament écrit que le lièvre est un ruminant, ce que la science moderne reconnaîtra seulement dans les années 1950.

Regardons la taille des deux luminaires (soleil-lune). L’association parfaite entre le soleil et la lune, rend la vie possible sur Terre. La circonférence du soleil est de 4,379 x 106 km et celle de la lune est 400 fois plus petite, soit 10 948 km. Pourtant, malgré leurs différences, observées de la Terre les deux luminaires ont exactement la même circonférence. Lors des éclipses de soleil, la nuit recouvre la totalité de la Terre, centre de la Création. Le mot kosmos, signifie harmonie en grec. Nous ne sommes donc pas dans une construction relevant du hasard, comme les kabbalistes voudraient nous le faire croire, avec le mensonge du Big-bang.

On peut compter sur l’élite kabbaliste pour polluer l’esprit des hommes, qu’ils soient Chrétiens, Musulmans ou autres. Même Hollywood ne reprend jamais, dans un monde imaginaire, le schéma du géocentrisme. Ce serait trop dangereux peur eux. La Mecque du cinéma tout comme celle de l’ère spatiale ne sont que le prolongement de l’évolutionnisme et du darwinisme plébiscités par Marx et financés par Rockefeller.

Tous les récits de science-fiction sont bien organisés autour du même axe, comme si un chef d’orchestre donnait la mesure. La kabbale constitue un mensonge contre la VERITE. Elle et le Talmud, ne sont certainement pas là pour mettre en valeur le Verbe et Son livre ; la Bible. Je parlerai  un peu de ce « Bouquin » tant décrié, tant attaqué et tant ignoré dans un prochain article.

Fin

Olivier

 

Voir les commentaires

Parlons Kabbale sans rien en occulter ! (Suite 1)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Les arcanes majeurs du Tarot et ses couleurs parcourent les 22 sentiers de leur Arbre qui relient entre eux les dix sephirot (dix « forces » divines par lesquelles Dieu interagirait avec l’homme). Ce qu’il convient ici de comprendre, c’est qu’au travers de cet ésotérisme, le Tarot, ainsi que les lettres hébraïques codent l’homme et l’univers. Leur Arbre de Vie est un élément central de la tradition kabbalistique. Il représente symboliquement les Lois de l'Univers. Ses tenants le voient comme le symbole de la Création : tant du Macrocosme (L'Univers) que du Microcosme (L'Être Humain).

Là où les trois traditions monothéistes (islamiques, juives et chrétiennes) parlent symboliquement de Dieu (l'Arbre) comme d’une « plante d'immortalité » placée métaphoriquement au centre du jardin d'Éden, les kabbalistes font de leur Arbre séphirotique l’un des symboles les plus connus de leur Géométrie Sacrée.

Sa structure est liée aux enseignements de la kabbale juive, on la trouve déjà 3 000 ans plus tôt dans l’ancienne Egypte d’où elle avait, je le répète, préalablement migré de Babylone. L'origine judéo-talmudique de certains symboles maçonniques est donc clairement identifiée. Elle mêle des éléments prévenant de l'alchimie et de la Kabbale. Les francs-maçons reconnaissent ouvertement la connexion d’avec l’esprit caïnite dont Nimrod sera l’héritier post déluge.

Les francs-maçons seraient entrés en relation avec la Kabbale juive par l'intermédiaire de la « Kabbale chrétienne », celle revisitée à partir du 15e siècle par les humanistes de la Renaissance qui vont, nous l’avons étudié, s’en gargariser les méninges. C’est, pour le juif kabbaliste, une tradition ésotérique du judaïsme, présentée comme la « Loi orale et secrète » donnée par YHWH à Moïse sur le Mont Sinaï, en même temps que la « Loi écrite et publique » connue sous le nom de Torah. On en revient ainsi toujours au même principe, l’ouroboros se mord la queue : c’est la connaissance pour l’élite et les miettes pour la plèbe. C’est ésotérisme contre exotérisme. Certains n’hésitent donc pas à définir la Kabbale comme étant la dimension interne de la Torah correspondant à la connaissance secrète des quatre niveaux de l'intérieur de la Torah (5 premiers livres de l’ancien testament).

Le mot Kabbale signifie « réception de la tradition ». Il ne désigne pas un dogme mais un courant d’idées à l'intérieur du judaïsme : un état d'esprit. Selon ses adhérents, la compréhension intime et la maîtrise de la Kabbale rapprochent spirituellement l'homme de Dieu, ce qui lui confère un plus grand discernement sur l'œuvre de la Création divine. C’est l’homme déchu qui, par ses mérites (œuvres), s’assure ainsi sa petite place au soleil.

Il est acteur de son salut éternel, Dieu (ayant la mémoire courte) n’est dans cette histoire qu’un observateur passif. Avec elle, et c’est simple à comprendre, plus de nécessité d’un rédempteur (Jésus).

On voit là à quel point cette pensée kabbalistique a empoisonné le monde dit chrétien (catholicisme) et rejoint l’idée moderne des évangélistes de tous bois prônant le libre arbitre de l’homme qui l’élève au niveau de Dieu. L’hérésie la plus puissance à notre époque contre laquelle la Bible met en garde est bien celle-ci : ce n’est pas Dieu qui décide du salut mais le l’homme qui choisit de croire ou non. C’est la créature qui s’élève au niveau du CREATEUR.

Retenez-bien tout cela, c’est fondamental !

De cela nous pouvons tirer deux faits majeurs :

- Nous avons là la véritable définition de l’apostasie biblique (le renversement total du message biblique).

- La preuve que le « Judaïsme », cette religion dont Jésus traité les membres de SATANS (ennemis), s’est infiltré de manière pernicieuse dans les trois monothéismes et surtout dans cette pseudo religion chrétienne qu’est le catholicisme romain. Ainsi que vous soyez croyant, agnostique, mystique, New Âgiste ou scientifique, vous baignez tous dans le même bocal à formol : celui d’une pensée kabbaliste.

Outre le fait d’être porteuse de prophéties soi-disant messianiques, la Kabbale peut ainsi se définir comme un ensemble de spéculations métaphysiques sur Dieu, l'homme et l'univers, prenant racine dans l’ésotérisme judaïque. Pour ses adeptes c’est un pont entre le divin inconnaissable et les hommes. Faisant fi de la Bible, elle donne une place à l’homme primordial, la seule possibilité pour l’humain d’aborder la Connaissance.

La Kabbale se veut donc être, shuntant allégrement la Bible, un outil d'aide à la compréhension du monde en ce sens qu'elle incite à modifier notre perception de ce dernier (ce que nous appelons « la réalité » malgré la subjectivité de notre perception). Ainsi, « grâce à elle », en arrivons-nous à voir tourner des choses qui ne tournent pas. Pour ce faire, elle met à notre disposition un diagramme synthétique : l'Arbre de la Vie ou Arbre des Sephirot.

Elle propose ses réponses aux questions essentielles concernant l'origine de l'univers, le rôle de l'homme et son devenir. Elle se veut à la fois un outil de travail sur soi et un moyen d'appréhender d'autres systèmes de pensée.

Pour eux, l’Arbre de Vie kabbalistique représente symboliquement les Lois de l'Univers, le symbole de la Création tant du Macrocosme (L'Univers) que du Microcosme (L'Être Humain). C’est un symbole issu de l’histoire du peuple hébreu. Alors que l’étude des cinq premiers livres de l’Ancien Testament est déjà, pour le chrétien, plus que significative, ce n’est pas suffisant pour l’occultiste. Il désire à tout prix y trouver une seconde lecture hors de portée du profane. Il accompli une dichotomie du Créateur, faisant du JARDINIER quelqu’un qui cacherait des choses aux gueux.

Le croyant sait pertinemment que seul Christ réconcilie, par son sacrifice l’homme déchu avec son Créateur. Mais, par le biais de la Kabbale, les occultistes ont créé leur Arbre de Vie, un arbre qui décrit la descente du divin dans le monde manifesté, et les moyens par lesquels on peut accéder à l’union divine en cette vie. On peut le voir comme une carte représentant la psyché humaine, et les mécanismes de la création, à la fois manifestes et non manifestes. Pour le kabbaliste, la nature de la divinité est l’Unité, et les aspects ou émanations apparemment séparés existent uniquement dans le point de vue de l’émané, vivant dans un état de séparation illusoire.

Les Arbres de Vie gravés, peints, brodés, imprimés ou sculptés existent depuis le début de l'Histoire. Ils sont parfois associés à des personnages et/ou à des animaux (oiseaux, mammifères). L’arbre fait surtout partie de la décoration des églises à toutes les époques, mais plus particulièrement aux époques anciennes. Pour un tenant, l’étude de l'Arbre séfirotique donne une vue « très claire » du travail spirituel à réaliser, la représentation d'un monde idéal qui nous tirera toujours vers le haut.

Chaque sephirot serait l'émanation d'une énergie du Dieu Créateur. L’Arbre de Vie, c’est une philosophie qui se transmet initiatiquement de génération en génération. Elle se base sur des spéculations numérales (Nombres). Les dix sephirot sont les dix nombres primordiaux, pas des nombres ordinaires mais des «nombres principes » identifiés comme étant les dix dimensions infinies du cosmos : six dimensions de l'espace, deux du temps et celles du bien et du mal. Le texte de la Genèse semble pour eux insuffisant, les dix sephirot servent donc à décrire la naissance du monde.  Le premier est le pneuma divin. De celui-ci sort le second, l'air. De l'air sont issus l'eau et le feu.  Les 6 derniers représentent 6 directions de l'espace.  Ils sont scellés au moyen de 6 permutations du nom YHWH.

Le Sefer Yetsirah (Livre de la Création ou de la Formation) est un livre attribué au patriarche Abraham, il relate la formation du monde au moyen des lettres de l’alphabet hébraïque et de leurs combinaisons. Étant donné son caractère, il a donné lieu à une littérature abondante, et est actuellement considéré comme relevant de la Kabbale. On lui connaît quatre versions, dont le meilleur manuscrit, datant du tournant du 10e au 11e siècle, serait conservé au Vatican. Dans la mesure où le livre ne fut transcrit qu'au 10e siècle, on peut penser que c'est l'un des manuscrits originaux.

De par sa forme il se rattache à la littérature de l'époque talmudique, mais il s’en distingue par sa nature essentiellement cosmologique et spéculative. Il délivre, d’une manière concise et suggestive, les concepts majeurs sur lesquels repose la Kabbale médiévale (les dix sefirot). Pour l'auteur, ils correspondent aux dix doigts des mains ou des pieds, au centre desquels se situe le corps humain, de sorte que se crée comme « un croisement entre une « physique » du divin et une « métaphysique » de l’humain. Ce Sefer Yetsirah nous apprend donc que « le réel » est constitué par la combinaison des 22 lettres hébraïques, générant les 231 combinaisons binaires, à l'origine de la création du monde.

À suivre.

Olivier

Suite ici : 

http://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/02/parlons-kabbale-sans-rien-en-occulter-suite-2.html

Voir les commentaires

1 2 3 > >>