Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

societal

Le tueur de l’ombre. (Partie deux)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

L’oxyde de graphène injecté développe des propriétés magnétiques en contact avec l’hydrogène et les cellules vivantes. Ainsi, beaucoup de vaccinés présentent-ils ensuite ce magnétisme exacerbé au point d’injection et ensuite au plexus solaire et au crâne, et qui fait la joie des réseaux sociaux.

L’oxyde de graphène est détecté dans l’organisme par notre système immunitaire, comme s’il s’agissait d’un agent pathogène. Normal, s’en est un,  et redoutable !

Une fois injecté, il a des affinités pour le système nerveux central, la moelle épinière et le cerveau aux vues de leur grande conductivité électrique. Dans notre système nerveux central, il peut causer l’immobilisation des membres, des AVC, des paraplégies, et l’altération du système nerveux. Et c’est le facteur coagulant du graphène qui explique toutes les pathologies en court.

De part sa structure, il augmente en effet les thromboses dont les conséquences actives sont les accidents cardiovasculaires en tous genres, c'est-à-dire : des embolies, ischémies, crises cardiaques, anévrismes, etc. L’oxyde de graphène a une très forte affinité avec les organes électriques comme le cœur, surtout lorsque son activité augmente ; expliquant ainsi la pandémie à laquelle on assiste parmi les sportifs et sur les terrains.

En effet : augmentation de l’activité sportive égal augmentation électrique du cœur vers lequel l’oxyde de graphène se dirige alors. Il y a inflammation provoquant ainsi une myocardite (Le myocarde forme la masse principale du cœur) ou une péricardite (Membrane qui enveloppe le cœur et l'origine des gros vaisseaux).

Lorsque le cœur se contracte, une partie du péricarde sécrète un liquide qui agit comme un lubrifiant. Lors d'une inflammation du péricarde, ce liquide peut augmenter et empêcher les contractions du cœur ; on parle alors de péricardite.

De plus, l’oxyde de graphène a la capacité d’absorber la radiation électromagnétique ambiante et de la démultiplier par effet transistor bien connu en électronique. De cette façon, il génère de petits décharges qui causent des arythmies dans le cœur, expliquant ainsi pourquoi beaucoup de sportifs souffrent d’arythmies aux moment d’efforts. Conséquences : évanouissements, syncopes, liée ou non à une mort subite.

Ce qui explique également pourquoi beaucoup de vaccinés subissent une mort subite près des foyers produisant des micro-ondes. L’oxyde de graphène est aussi capable de générer de la mutagénèse : c'est-à-dire qu’il produit des mutations sous l'action d'agents physiques ou chimiques. Il produit de l’altération chromosomique expliquant les cancers en recrudescence.

Une altération d'un chromosome ça peut être :  l’absence ou excès de gène, ou du caryotype (absence ou excès de chromosomes). Exemple : La trisomie 21. Si bien que chez les personnes ayant récemment souffert de tumeurs, néoplasies (prolifération cellulaire) … après injection, le nombre des métastases peut ressurgir rapidement. Même les gens sains vaccinés ont de grandes chances de développer des tumeurs.

Comprenez-le bien, l’oxyde de graphène est très toxique, et sa toxicité dépend en plus des radiations électromagnétiques qu’il absorbe goulument. Il génère ainsi l’inflammation des tissus, des inflammations systémiques ou multi organiques … provoquant par ailleurs une cascade de radicaux libres provoquant des maladies et le vieillissement prématuré.

Quand le stress oxydatif causé par ce toxique dans le corps fait pencher la balance de « l’équilibre rédox » : l’équilibre d'oxydo-réduction, ou potentiel redox et atteint un certain seuil, supérieur au niveau antioxydant de notre glutathion endogène, le système immunitaire s’effondre, et favorise le fameux orage de cytokines auquel j’ai déjà consacré des lignes et des lignes. Les cytokines étant une substance élaborée par le système immunitaire, réglant la prolifération de cellules.

Comprenez-vous, dès lors, mes mises en garde et cette longue série consacré au graphène ? 

Comprenez-vous également mon conseil de consommer du glutathion ? Les « antioxydants » sont présents dans notre alimentation. Ils aident à protéger les cellules de notre organisme de l'effet des radicaux libres dont l’excès peut engendrer un vieillissement prématuré des cellules et favoriser le développement de certaines pathologies. Les antioxydants sont donc indispensables et surtout le glutathion, le roi des antioxydants.

Cet oxyde de graphène injecté en tant que matière première des «vaccins » anti-covid est éliminé dans le corps au travers de nos poumons. Mais s’il est irradié alors qu’il s’y trouve, son inflammation des tissus pulmonaires cause la pneumonie bilatérale.

Si les vaccinés survivent aux premières doses de graphène injecté dans leur sang, celui-ci est dégradé dans l’organisme par les anticorps neutralisants, soit les agents responsables de sa dégradations.

Ainsi, lorsque l’oxyde de graphène et sa toxicité disparaissent, ce sera aussi le cas pour nos anticorps qui neutralisent cette substance, et qui, de plus, élèvent fortement nos immunoglobulines : une famille de protéines présentes dans le plasma, ayant des fonctions d'anticorps. C’est pourquoi on vous oblige à vous revacciner tous les 3 mois afin de maintenir dans le corps le niveau de cette substance toxique en prétendant une baisse d’immunité.

En résumé : l’inexistant, non isolé, ni purifié, ni cultivé Sars-Cov2 de la version officielle, et ses variants, sont en réalité l’oxyde de graphène introduit volontairement dans le vaccin contre la grippe de la saison 2019-2020.

C’est lui qui a servi de pied d’estale, de marchepied, à la mise en place de couillonavirus grâce à une hécatombe réalisée chez nos aïeux vaccinés contre la grippe. Comprenez-vous l’astuce, l’horrible hypocrisie ambiante qui caractérise notre époque de MERDE comme dirait Macrouille 1er roi des merdeux ?

Covid-19 ne constitue en sorte qu’une syndrome de radiation sévère renforcé par du graphène.

De ce fait, la première et  l’unique et artificielle « vague », avait comme cibles nos vieux dans les EHPAD, dont le taux de vaccination contre la grippe est proche de 100%. Nos anciens ont d’abord été vaccinés avec cette merde, et ensuite irradiés par les fameuses antennes de téléphonie lesquelles, bizarrement sont, huit fois sur dix, installées à proximité des EHPAD ou des résidences quand ce n’est pas à proximité des crèches ou des maternelles. Je vous invite à vérifier par vous-mêmes.

Le génocide de nos anciens, outre le fait de supprimer des retraites à verser, leur aura servi de prétexte pour annoncer au monde entier que nous étions face à un nouveau coronavirus à cause d’une chauve-souris et d’un pangolin fou qui auraient copulés (je blague !). Ils pourraient ainsi, avec la peur d’une prétendue épidémie, passer à l’inoculation de leur soupe à toute la population mondiale.

Précisons qu’une répétition avait déjà eu lieu, il y a 11 ans. L’ancienne ministre de la santé a été violemment mise en cause en 2009, lors de la crise de la grippe H1N1, pour avoir commandé en masse des masques et des vaccins. Avorté à l’époque, la mère Roselyne Bachelot, la ministre de la santé « qui a eu raison trop tôt », nous avait coûté beaucoup d’argent avec son stock de vaccins massivement refusé par les Français d’alors, beaucoup moins cons que de nos jours. L’élite a appris de ses erreurs et bien préparé son futur coup de maître : couillonavirus.

Leur objectif, leur rêve, est d’éliminer une grande partie de la population et d’utiliser les propriétés de modulation comportementale de l’oxyde de graphène dans le domaine des neurosciences et de l’intelligence artificielle pour laquelle François nous invite à prier. Les survivants seront ainsi aux ordres d’une nouvelle entité.

J’ai l’habitude de dire et d’écrire que l’UE, rêve de tonton Adolf, est l’antichambre du Nouvel Ordre Mondial, la dernière marche de l’escalier devant nous mener à l’enfer de ces mondialistes du Diable. Une initiative majeure financée par l'UE a été consacrée au développement du graphène et de ses applications dans une myriade de nouvelles technologies.

Pour ceux qui l’ignorent, dès 2013, pensez-vous que ce soit le hasard si La Commission européenne a choisi deux projets scientifiques d'envergure, l'un pour développer le graphène, l'autre visant à modéliser entièrement le cerveau humain sur ordinateur comme lauréats d'une bourse qui pouvait leur permettre d'obtenir chacun jusqu'à un milliard d'euros sur dix ans.

Le Human Brain Project, dirigé par le Pr Henry Markram, de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (Suisse), et le projet Graphene, dirigé par Jari Kinaret, de la Chalmers University of Technology, en Suède, avaient alors été choisis parmi vingt et un projets pour bénéficier de cette bourse.

Le Human Brain Project visait à simuler en détail un cerveau humain sur un superordinateur d'ici à 2023. Les connaissances qui seraient alors acquises sur le fonctionnement du cerveau humain devaient permettre d’améliorer les performances des systèmes informatiques.

L'autre projet sélectionné visait à trouver des applications pour le graphène, un matériau aux propriétés innombrables. On parlait alors d'une « Graphene Valley » en Europe, qui succéderait à la Silicon Valley californienne. Le projet fédérait alors cent soixante-seize groupes de recherche, universitaires ou issus du monde de l'industrie, provenant de dix-sept pays européens.

Comprenez bien que leurs recherches ont parfaitement abouties, l’oxyde de graphène possède même une affinité spéciale pour nos neurones. Une fois qu’il s’est confortablement installé dans nos cervelles, il y développe un réseau artificielle qui remplace petit à petit le réseau neuronal naturel.

Lorsque les nanoparticules de graphène ont une taille inférieure à 35 nanomètre (nm), elles traversent facilement notre barrière hémato encéphalique et accèdent ainsi à notre propre réseau neuronal. Pour vous faire une idée : C'est un sous-multiple du mètre, il vaut un milliardième de mètre.

L’oxyde de graphène peut ensuite y casser nos synapses, c'est-à-dire la région de contact entre deux neurones ou entre un neurone et une autre cellule. Il peut ainsi cartographier le cerveau, et y collecter des données, comme des souvenirs … des pensées … émotions … sensations, ou sentiments divers et variés. N’était-ce pas là un des buts des recherches financées par l’Europe ?

Preuve que ce monde est hypocrite ainsi qu’une bonne part des scientifiques qui s’insurge devant toutes ces vidéos montrant des corps magnétisés suite à la vaccination. Puisqu’il est scientifiquement reconnu qu’on utilise des nanoparticules magnétiques pour guider la croissance des axones au sein des neurones, pourquoi refuser de constater le magnétisme chez certains vaccinés ?

Chaque neurone de mammifère est composé d'un corps cellulaire, de dendrites et d'un axone. Le corps cellulaire contient le noyau et le cytoplasme. L'axone part du corps cellulaire et forme souvent de nombreuses petites ramifications avant de se terminer en terminaisons nerveuses.

Bien entendu, et c’est la que le Athéniens s’atteignirent ! Il peut ensuite être stimulé à distance et sans fil, grâce aux techniques 4G, 4G+, 5G, etc. Chaque vacciné transmet ainsi ses données personnelles à un serveur externe contrôlé au travers de l’IA.

Voici donc venir l’humanoïde deux point zéro, transhumanisé et au service d’une élite de psychopathes, de dépravés. Ecoutez donc ces deux minutes d’interview du physicien Philippe Guillemant qui explique clairement que le pass sanitaire SS est une étape vers l'identifiant numérique mobile indispensable au grand reset financier et qu’à ce jeu-là, l’homme risque d’y perdre son âme : https://youtu.be/8CcmHz-J94k  Il ne dit rien d’autre que ce génie disparu qui se nomme Rudolf Steiner qui déclarait :

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Fin d’un voyage au pays de la Couronne.

Voir les commentaires

Le tueur de l’ombre. (Partie une)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Dans cet énième et dernier article en deux parties sur le sujet Covid, je tiens à revenir sur le cas de ce prélat allemand qui s’est fait souffler dans les bronches par son « général » : le sieur François PDG de la prostituée de Babylone. Il a mentionné avec raison le fait que l’élite désire réaliser son rêve : un « homme nouveau », qui serait à leur « image et à leur ressemblance ».

C’est avec cet article que je tiens à clôturer le sujet couillonavirus car j’en ai marre. Tout ce qu’il y a à en savoir, je l’ai clairement exprimé dans le cadre de centaines d’articles répartis sur deux années. Considérez donc ces DERNIERS articles comme une synthèse du sujet. Après, je passe à autre chose.

Dans un  précèdent article : « Lorsque la vaccination constitue l’épidémie. », https://vecteur-douceur.over-blog.com/2022/01/lorsque-la-vaccination-constitue-l-epidemie.html

j’évoquais le désir frénétique de l’élite à vouloir tous nous pucer. En fait, beaucoup le sont déjà, mais sans le savoir. Merci Pfizer et les autres !

Observez cette image. Beaucoup de vaccinés possèdent un code alphanumérique spécifique, une adresse MAC Bluetooth unique. Il apparaît à l’écran lorsque le Bluetooth est activé en mode recherche de périphériques. Les adresses ont toutes le même format alphanumérique normalisé (adresse MAC), douze chiffres et lettres, séparés par deux points.

Plus il y a de monde, plus les codes apparaissent, la liste évolue en permanence. Le fait que les codes changent avec les passants n’a de sens que si ces personnes en sont porteuses. Pour information, les GSM et les objets connectés ne renvoient que rarement ce type de code, mais des noms d'appareils ou des références constructeurs.

Ces codes ne sont visibles qu'avec certains smartphones, Samsung, Asus et d'autres, certains téléphones chinois ne les affichent pas, ainsi que les I Phones sur lesquels il n'est pas possible de lire directement les adresses MAC. L'OS les transforme directement en adresse UUID, de ce type-là : 5962C58F-BAD1-65D4-DCAC-06BBB06307C6

Il est nécessaire d'installer l'application « BLE Scanner ».

Quant à UUID, cela signifie Universally Unique IDentifier, littéralement « identifiant unique universel ».

Les smartphones plus anciens sont plus sensibles et sont capables de détecter ces codes alphanumériques uniques sur plus de 20 mètres. Le Docteur Broussalian en parle dans cette vidéo : https://odysee.com/@AgoraTVNEWS:5/Interview_Broussaliant_Astrid:a?t=1008

Pour réaliser l’expérience, inutile de vous rappeler que vous ne devez pas être vous-même vacciné, et être en possession d'un smartphone qui détecte ces codes. Vous ne devez avoir sur vous aucune montre connectée et autre oreillette Bluetooth. Lancez une première recherche de nouveaux périphériques Bluetooth sur votre smartphone. Bonne pêche !

L'identité numérique des vaccinés change tous les jours, selon un algorithme spécifique, afin d'éviter leur copie !

La technologie des micro-puces intelligentes permet de réaliser des puces d'un dixième de millimètre, voire moins, permettant leur injection à travers une aiguille. Les flacons servant à la vaccination contiennent plusieurs doses. Le fait de diluer des puces dans le liquide vaccinal, amènerait le risque d'en aspirer plusieurs en même temps, ce qui ne serait pas nécessairement un problème dans la mesure ou une seule s'activerait, en désactivant les autres.

Pour pouvoir injecter une seule puce, il faudrait probablement la placer à l’intérieur des seringues ou des aiguilles. Mais il existe de nombreux fournisseurs et il deviendrait difficile de garder le secret sur cette pratique. Lors de l'aspiration du liquide vaccinal, la puce située à l'intérieur de la seringue ou de l'aiguille, se diluerait dans le liquide et serait ensuite injectée avec le produit, dans le muscle.

Tant que la micro-puce reste en dehors du corps, elle est inactive, mais dès son injection dans le muscle, il se produit une activation radioélectrique.

J’en arrive au graphène, qui agirait sur la physiologie du corps.

Les propriétés électriques du graphène pourraient justifier sa présence. Le graphène, un fois injecté dans le corps, aurait la propriété d'activer les puces, qui émettraient leur signal Bluetooth, générant un code de marquage. L'élimination progressive du graphène, par les mécanismes naturels du corps, nécessiterait une réinjection régulière de graphène, afin de maintenir la puce active.

Lors d'injections multiples, plusieurs puces se retrouvent donc dans un même corps, et la première puce injectée doit donc désactiver les puces suivantes, tout en mémorisant le nombre d'injections, afin de ne générer qu'un seul code par sujet inoculé.

Les efforts de nos dirigeants à vouloir tous nous « vacciner » s’explique ainsi facilement. Ils agissent tous en bons petits soldats de Davos, afin de mettre en place l'identité numérique et le contrôle total des populations, chaque humain, devant posséder une identité numérique.

Quand la totalité des populations sera vaccinée/pucée, l'ensemble des systèmes de contrôle sera activé, à travers des lecteurs de puces discrets, placés dans tous les lieux publics, des objets connectés et tout autre système permettant de détecter les puces Bluetooth (Smartphones, télévisions, PC, tablettes, électroménager connecté, capteurs divers et variés...).

Ces "détecteurs" renverront l'information de votre présence partout où vous vous rendrez, dans les rues, y compris chez vous. Ces micro-puces ne permettent pas directement le suivi GPS, qui est système gourmand en énergie et nécessitant une antenne conséquente. Votre géolocalisation sera réalisée indirectement, au moyen des informations sur votre présence, communiquées par la multitude des appareils communicants, qui vont envahir votre vie, si ce n'est déjà fait.

Les antennes 5G ont la capacité de balayer une zone, tel un radar, et d'identifier simultanément les propriétaires des GSM présents dans leurs champs

Cette capacité reliée aux informations renvoyées par la détection de votre puce, permettra, en fonction de contraintes qui vous seront imposées (interdiction de se rendre dans tel endroit, de circuler en voiture, d'entrer dans un hôpital ou un supermarché...), de vous localiser avec certitude et précision, et de déclencher une alerte, avec mise de votre identification numérique en liste noire.

Vos comptes en banque, votre permis de conduire, votre carte vitale pourront être immédiatement désactivées et les forces de l'ordre prévenues pour intervention.

Toute personne qui ne possèdera pas de puce valide, ou en fonctionnement, sera facilement localisée, puisque l'antenne 5G essayera de corroborer votre position avec celle renvoyée par les détecteurs locaux. Vous serez donc considérés comme asocial ou terroriste et arrêté, afin d'être inoculé de force, après un séjour de rééducation dans un centre "citoyen".

Et n’allez pas me dire la tête dans le trou et le cul en l’air que : « je rêve, que ce n’est pas pour demain … ». C’est pour maintenant, à moins de vous bouger le cul. Nous y sommes, la chasse aux non-vaccinés est lancée, ils devront céder, de gré ou de force, afin que ce vaste plan de contrôle des populations se mette en place. La technologie est disponible et va rapidement être effective, avant deux ans, les gens découvriront qu'ils se sont faits pucer sans s'en rendre compte.

Ça, c’est pour la partie repérage. Si j’ai appelé cet article « Le tueur de l'ombre », c’est avec raison, car une puce ne tue pas, elle n’infecte pas et ne déclenche pas de multiples pathologies mortifères.

Nous sommes toutes et tous victimes d’une « élite » putride qui, grâce à son argent volé, se prend pour dieu. Des abrutis d’eux-mêmes ; parfaits exemples d'une dérive spirituelle. Ils sont aveuglés par une Fausse Lumière (un égo baleinesque), une fausse illumination par l'esprit qui n'est certainement pas celui qui s'est répandu sur les apôtres à la Pentecôte. Leur rêve ? DOMINER-CONTROLER- TUER.

Le vrai tueur n’est certainement pas millimétrique, il est nanométrique ! Tout monstre a besoin d’énergie pour fonctionner et la puce n’y fait pas exception. Ceux qui se sont fait administrer ces thérapies appartiennent donc à présent à la classe des transhumains, c'est-à-dire des objets connectés en phase de zombification. Ils ont perdu selon le désir de cette élite le statut d'êtres humains...

Parmi les nano particules, le graphène qui circule désormais dans leur réseau sanguin est activable via une passerelle assurée par les smartphones et les émissions d'ondes de type 5G ou 6G pour ne citer que les plus connues du grand public vu le déploiement de la propagande publicitaire en faveur de ces fréquences.

L'activation de ces nano particules de graphène permet de piloter et monitorer un corps humain et de provoquer toutes sortes de défaillances psycho-physiologiques dont certaines se concluent par la mort puisqu'il leur est même possible de stopper la faculté innée et instinctive de respirer.

Tous les vaccins covid contiennent des nanotechnologies. Des routeurs émetteurs d’adresses MAC qui peuvent être enregistrées via la technologie Bluetooth. Des nano-antennes plasmatiques sont destinées à amplifier ces signaux avec des nano-redresseurs qui agissent comme des ponts rectificateurs du courant alternatif/continu.

Des codecs (codeurs-décodeurs) et certaines portes logiques permettent de crypter ces nano-communications entre le vacciné et un serveur à distance. La matière première pour élaborer ces complexes microstructures est l’oxyde de graphène, dont la présence est déterminante pour assurer l’auto assemblage de ces complexes structurés.

PS : concernant ceux que ce sujet passionnent, je vous conseille d’étudier en détail cette série d’articles :

https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/07/la-marque-de-la-bete-partie-une.html

https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/08/de-la-mythologie-a-couillonavirus-partie-une.html

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Suite ici :

Voir les commentaires

Un avant-goût du tueur de l’ombre.

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Ceux qui ont lu mon livre De Mammon à Corona savent qu’en plus de nous empoisonner avec l’eau, la nourriture industrielle et les vaccins, une élite perfide empoisonne même l’air que nous respirons. Des avions répandent du dioxyde de plomb, de l’iodure d’argent et de la diatomite dans toute l’Espagne et en Europe.

En plus de cela, sachez-le, un sombre prédateur rode même dans ces fichus masques qu’on nous oblige à porter en pure perte, si ce n’est l’intérêt qui consiste à nous intoxiquer avec notre propre CO2 ainsi que nos miasmes. Mais ce n’est pas tout, loin de là !

L'Agence de sécurité sanitaire note en effet un « manque d'information sur le graphène utilisé par les fabricants et sur la toxicité de cette substance, en particulier à long terme ».

Dans un prochain article nous verrons ou reverrons pour certains quel est cet « ami » qui nous veut « du bien ». Mais pour l’instant revenons sur les trainées d’avion.

QU’EST-CE QU’UN « CHEMTRAIL » ?  Durant longtemps ce fut une « théorie du complot » élaboré par des « fous » qui essaient de réveiller la gueusaille. Désormais, les complotistes ayant toujours le tort d’avoir raison avant tout le monde, c’est bel et bien une réalité qu’a fini par reconnaître l’ONU, ce repère de frères la truelle. J’y ai déjà consacré un article : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/07/lorsque-les-complotistes-sont-portes-aux-nues-par-l-onu.html   

J’y reviens néanmoins tant le sujet est crucial. Les chemtrails sont des traînées chimiques que l’on peut voir dans le ciel. Nombreux sont ceux qui pensent qu’elles ne sont que de la condensation, laissée par les avions à haute altitude. Elles sont en fait des traînées constituées d’agents chimiques ou biologiques, pulvérisés à des fins non divulguées au public.

Jusqu’à ce que l’ONU avoue à moitié le crime, les quelques explications fournies aux peuples allaient surtout dans le sens de la libération de produits chimiques utiles à la gestion du rayonnement solaire. C'est-à-dire à fin d’agir contre cette seconde couillonade que constitue, après le covid-19, le réchauffement climatique.

Je parlerais donc de modification des conditions météorologiques, de manipulation psychologique et de contrôle des populations le tout réalisé par le biais d’une guerre biologique ou chimique. En effets, il y a longtemps déjà que des chercheurs honnêtes mettent en garde contre les retombées des chemtrails, accusées de provoquer des maladies respiratoires et d’autres problèmes de santé.

C’est l’Espagne qui a été le premier gouvernement à inclure officiellement le terme « chemtrail » dans son journal officiel. Son ministère de la santé a autorisé les unités NBQ (nucléaire, biologique et chimique) des forces armées à utiliser des biocides par voie aérienne (Produit qui détruit les êtres vivants, généralement utilisé contre les micro-organismes).

Un mois après l’imposition de l’état d’urgence, le gouvernement a justifié que cette technique est l’une des « plus efficaces » contre le coronavirus car avec « les techniques de nébulisation, thermo nébulisation et micro-nébulisation, toutes les surfaces sont atteintes rapidement ».

De quoi bien rependre dans les airs le véritable responsable de ce marasme covidien.

Mais bien avant cela, le 19 mai 2015, l’eurodéputé Ramon Tremosa avait annoncé au Parlement européen que quatre travailleurs de l’Agence météorologique de l’État avaient avoué que l’Espagne se voyait régulièrement pulvérisée dans sa totalité, par des avions qui répandent dans l’atmosphère du dioxyde de plomb, de l’iodure d’argent et de la diatomite.

Pourquoi ? L’objectif, selon ce député, serait d’éloigner les pluies et de permettre aux températures d’augmenter, ce qui crée un climat estival propice au tourisme et, parallèlement, aide les entreprises du secteur agricole.

Avant dans arriver à l’article final authentifiant définitivement un tueur en série, laissez-moi vous réécrire la scène de crime dans sa totalité. On nous empoisonne donc par le biais de : la nourriture, les ondes, l’eau et diverses boissons, les médicaments, l’air qu’on respire, les masques que l’on porte, et bien entendu, j’allais oublier l’essentiel ; les « vaccins » qu’on nous injecte. Et dans tout cela, partout, le tueur en série est présent.

Ah, j’allais oublier ! On en a également trouvé sur les tests PCR.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Voir les commentaires

Lorsque la vaccination constitue l’épidémie.

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Je suis un « complotiste », c’est-à dire un type qui dit la vérité là où nos gouvernants mentent outrageusement. J’assume, j’en suis fier ! Là où ça se complique, c’est lorsque de grosses pointures le deviennent aussi. Sergei Lavrov, le chef de la diplomatie Russe, ne fait que tenir le même discours que moi. Voilà ce qu’il déclare publiquement parlant de dépopulation :

https://twitter.com/i/status/1468658994399092750  

D’autres, sentant le vent tourner, semblent désormais entrer dans le monde réel des complotistes. Lorsque le Pr et infectiologue Eric Caumes, David Pujadas, Cyril Hanouna et son TPMP, Martin Blachier, Ruquier et bien d’autres commencent à réfléchir sur cette couillonade, on se demande si le vent médiatique n’est pas en train de tourner ?

Chez Bourdin, un infectiologue a même osé dire ce que j’ai écrit il y a près de deux ans dans mon livre De Mammon à Corona : à savoir le covid-19 a été fabriqué artificiellement à Wuhan et s’est échappé d’un laboratoire financé par les Américain, avec Fauci en arrière-plan dans le tiroir.

Mieux encore ! Ayant terminés leurs investigations en interrogeant des scientifiques non vendus, les avocats du célèbre Reiner Fuellmich tirent les mêmes conclusions. Les injections sont conçues pour expérimenter sur l’humain et découvrir quel dosage toxique précis est nécessaire afin de tuer les populations.

C’est pourquoi différents lots existent. En résumé, le second Nuremberg aura pour thème central des empoisonnements et des meurtres de masse, réalisés par le biais de soi-disant vaccins Corona.

Je vais encore vous en citer un autre, après j’arrête, la liste serait trop longue. Je me sens moins seul au pays des Réalistes anti-covid. Il s’agit d’un homme d’église plus couillu que les autres. La presse allemande dénonce des propos « complotistes » et bien entendu le sempiternel refrain d’antisémitisme, l’un des accusés, George Soros, étant de confession juive.

En effet, le cardinal allemand Gerhard Ludwig Mueller a accusé « l'élite financière », citant Soros, Gates et le président du Forum économique de Davos, Klaus Schwab, d'instrumentaliser la crise du Covid-19 pour instaurer un « contrôle total » des populations.

Bien entendu, la presse allemande aussi corrompue que la nôtre, puisque nourrie chez un grossiste en infos nommé Reuters, dénonce son « complotisme ». « Cela n'a rien à voir avec la démocratie », s'est insurgé le prélat, pour qui les élites financières voudraient créer un « homme nouveau », qui serait à leur « image et à leur ressemblance ».

Ceux qui me suivent, savent ce que je pense du sieur François et de ses prédispositions à vouloir faire vacciner à tour de bras et inciter à prier pour l’Intelligence artificielle. Alors vous pensez bien … ! Mueller a été entre 2012 et 2017 préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, un organe essentiel de la curie romaine qui a pour mission de « faire connaître et garder la foi », avant d'être démis de ses fonctions par le pape François.

Pendant ce temps, et malgré la Vérité qui gronde à nos portes, les liberticides éructent afin de respecter le plan de Davos et de son tonton Schwab. Un exemple ? Olivier Babeau est Président de l’Institut Sapiens. Dans cette courte vidéo il nous dévoile sa nature hideuse. En bref, pour piquer les 6 millions de résistants, qui sont en réalité bien plus, il déclame : « Ce qu'il faut faire c’est continuer à introduire des clauses de DISCRIMINATION qui font que la vie normale sera réservée aux autres » : https://twitter.com/i/status/1466465371620319240  

Ou encore, François Sauvadet (président du département des Côte-d’Or) qui propose de suspendre le RSA des personnes non vaccinées. Invité de la matinale de Public Sénat jeudi 2 décembre à Bourg-en-Bresse pour le congrès de l'assemblée des départements de France, il a confirmé que son département ne verserait pas le RSA aux salariés non vaccinés : « Je ne verserai pas le RSA à des personnes qui ont refusé de se vacciner. J’ai donné des consignes à mes services. La vraie solidarité nationale c’est de se faire vacciner. »

On se souviendra en temps opportun de tous ces « braves » style Edouard Leclerc qui veillent sur nos santés et nos libertés tout en faisant le jeu de Mammon !

Regardez cette courte vidéo, il y a deux ans, Mammon, c'est-à-dire, Bourla, le PDG de Pfizer expliquait tranquillement qu'on peut pucer les médicaments pour qu'ils émettent un micro-signal, mais là, circulez, il n’y a rien à voir ! Personne n’a vu le rapport. https://twitter.com/i/status/1472079079943938055  

Dès 2020, je l’évoque dans mon livre De Mammon à Corona, Neuralink, la firme d’Elon Musk, faisait la promotion de sa puce d'IA qui transformera les humains en unités programmées par ordinateur. Elle serait disponible pour être insérée dans l’organisme dès 2021, affirmait le PDG de Tesla Motors (TSLA), Elon Musk. Il faut que vous compreniez bien une chose, lorsque ces gens-là vous parlent comme ça, sans voile, en clamant que c’est pour notre bien et que ça va faire avancer l’humanité ; c’est qu’en réalité ils en sont déjà bien loin, très loin dans leurs expérimentations.

Ailleurs, des chercheurs ont mis au point de minuscules robots, de la taille d’un cheveu, qui avancent sur quatre pattes, selon une étude publiée dans la revue Nature. Quatre pattes, qui sont alimentées par des cellules solaires embarquées. « En envoyant une lumière laser sur ces cellules photovoltaïques, nous pouvons faire bouger les jambes, ce qui fait marcher le robot », expliquait à l’AFP Marc Miskin de l’Université de Cornell aux États-Unis.

Chaque robot est constitué d’un simple circuit fabriqué à partir de cellules photovoltaïques en silicium (le corps) et de quatre actionneurs électrochimiques (les pattes). Selon l’étude, ces mini-robots de 0,1 mm sont robustes, et peuvent survivre à des environnements très acides et encaisser des variations de température de plus de 70 degrés Celsius.

Ils peuvent être injectés au moyen d’aiguilles hypodermiques.

Cinquante ans de miniaturisation électronique ont conduit à des technologies remarquablement minuscules : vous pouvez construire des capteurs, des ordinateurs, de la mémoire, le tout dans des espaces très réduits, et bien plus encore nous le verrons.

Quant à ceux, nombreux qui refusent encore la vérité, selon le commandant Jean-Baptiste Colas de la Défense française, le puçage des populations a commencé. Et ce n’est pas moi qui le contredirais, la suite de mon exposé allant totalement dans ce sens. En ce début d’année 2022, et histoire de pimenter un peu nos avenirs incertains, le ministère des Armées a décidé de publier «Ces guerres qui nous attendent, 2030-2060 » pour imaginer les futurs conflits possibles.

Le 11 janvier 2022, le commandant Colas était invité sur le plateau du Quotidien de Yann Barthès. Ecoutez vous-même : il parle de piratage de cerveaux, et, selon le scénario P-nation, pour maîtriser les populations trop mobiles, le puçage va se généraliser, une puce qui contiendra toutes les données médicales, financières… et ceux qui refuseront cette puce deviendront des apatrides et devront se réfugier sur les côtes. Ils seront considérés comme des pirates.

https://www.tf1.fr/tmc/quotidien-avec-yann-barthes/videos/invite-jean-baptiste-colas-la-rockstar-du-ministere-des-armees-16463062.html  

Ces mêmes individus qui rêvent de nous pucer, imposent des injections qui n’ont aucune efficacité sur la contamination, autre que de tuer les plus faibles et faire des autres des « engins » connectés à l’IA pour laquelle le pape François voudrait nous voir prier. Priez en cœur braves gens ! Faite le pour le « booster », cette énième dose qui booste non pas vos défenses, mais l’épidémie !

Bill Gates lui-même admet que les vaccins COVID-19 n’arrêtent pas la transmission virale. Bien qu’il soit l’un des plus grands partisans de ces poisons actuellement disponibles, Gates admet l’échec de l’industrie des vaccins qu’il a travaillé sans relâche pour soutenir.

Cela n’empêche pas cet immonde salopard d’avoir le culot d’exprimé son exaspération envers l'Occident. Gates a blâmé la «liberté » occidentale ; rien que ça ! La Chine, en revanche, a-t-il déclaré, « a fait un très bon travail pour supprimer le virus, grâce à l'approche typique, assez autoritaire et aux droits individuels qui ont été violés. » Rien de plus normal, c’est ce modèle qui fait bander la bande de Davos : celle du crédit social à la chinoise et du revenu généralisé si tu es un bon petit toutou qui remue la queue tout en te faisant injecter tous les 3 mois.

Et ça tombe bien puisque dans un communiqué de presse publié le 3 juin 2021, la Commission européenne expliquait avoir « proposé un cadre pour une identité numérique européenne qui sera disponible pour tous les citoyens, résidents et entreprises de l’UE. » Vous voyez comme toutes les pièces du puzzle mondialiste s’assemblent.

Dans cette courte vidéo, écoutez-donc le sieur Delfraissy https://t.me/Laveritecensure/8537  Voici ce que déclarait le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy, lors de son audition par la commission des affaires sociales du Sénat le 8 décembre 2021 : « Il est possible que nous ayons besoin à un moment donné d'une quatrième dose ». En parallèle, Pfizer et Moderna annoncent finaliser, d’ici mars, un vaccin adapté au nouveau variant Omicron.

Même l’infectiologue des plateaux télé à la veste pourtant réversible, Martin Blachier, demande la démission du président du conseil scientifique : le pompier pyromane, Jean-François Delfraissy.

Pendant qu’on vaccine, la Vérité diffuse aussi, mais plus lentement. Il faut laisser aux riches le temps de l’être plus encore ! Une étude publiée le 20 novembre dans la revue médicale The Lancet a examiné les taux de cas du nouveau coronavirus chez les individus qui avaient reçu le « vaccin » anti-COVID et ceux qui ne l’avaient pas reçu, découvrant que le groupe « vacciné » n’a eu aucun avantage observable contre l’infection virale par rapport au non vacciné.

De nouveaux documents exigés de Pfizer révèlent une augmentation massive des types d’effets indésirables. Pfizer serait 40 fois moins efficace contre Omicron. Pas grave ! Faisons 40 doses de rappel en plus ! De toute façon tu n’as pas le choix Gaulois, si tu veux continuer à être « libre » tu devras continuer à suivre cette folie. Tu as mis le doigt dans l’engrenage dès la première dose. Citoyen modèle aujourd’hui ou paria demain, choisis !

Je n’exagère en rien car la notion de bouc émissaire est extensible à l’infini. Bientôt, ceux qui refuseront la troisième dose rejoindront les rangs des boucs émissaires de la délinquance sanitaire. Depuis qu'Anthony Fauci, l’équivalent américain de notre véreux national, a déclaré que la définition d’ « entièrement vacciné » allait devoir être revue à la hausse avec l’arrivée de la troisième dose, certains journaux américains posent une question à leurs lecteurs : est-il prudent de se trouver en compagnie de personnes qui n’ont pas reçu leur « booster », leur 3ᵉ dose ? Quant à la quatrième plus les autres, Véran l’a déjà évoqué avec un sourire en coin.

Anthony Fauci a dissimulé au Sénat les origines du COVID et les implications américaines dans la recherche menée au Laboratoire P4 de Wuhan.

Un représentant de l’Institut Pasteur a même déclaré en plateau : «On sait que de vacciner de plus en plus de monde va probablement faire naître d’autres variants résistants à la réponse immunitaire. » Ça n’empêche que depuis deux ans on a traité le Pr. Raoult de charlatan et le Pr. Montagnier a été accusé de sénilité en l'annonçant au début de l'année 2021 !

L'un de mes articles le plus partagé est celui-ci :https://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/01/tout-est-prevu-et-depuis-longtemps.html

À titre indicatif, vérifiez SVP la date de sortie de ce magazine électronique Nexus ! C'est avril 2019.

C’est bel et bien l’omerta qui règne comme jamais donnant amplement raison au très décrié mais honnête Pr. Perronne : « Ça dérange de dire la vérité, car cela contrarie des intérêts financiers colossaux ». Et question vérité, certains serrent les fesses, CNews cherchant à faire oublier ces propos-là : https://twitter.com/i/status/1466899817527980035

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

À bientôt, la suite et fin sera CROUSTILLANTE.

Voir les commentaires

Je suis un Gaulois réfractaire et j’en suis fier !

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Je vais me soulager et comme le dirait le groupe Trust, si chère à ma jeunesse, faites-en bientôt autant dans les urnes.

Je suis un Gaulois au caractère de cochon. Il suffit que l’on m’impose pour que je m’interpose. Arrivé à plus de 61 ans, avec beaucoup de tuiles auxquelles j’ai su survivre, ce ne sont pas quelques illuminés en mal d’un 4e Reich ; des nostalgiques à la carrure de bouteille Sylvaner et aux anus dilatés par des comportements d’enculés qui vont me faire changer d’avis.

Depuis deux ans déjà (comme le temps passe), je fulmine contre tous ces salauds qui ont su organiser une pandémie qui n’en est pas, nous "vendre" (imposer de façon déguisée) des « vaccins » qui n’en sont pas, et faire disparaître les médicaments ainsi que les bons toubibs qui soignent.

Seul point "positif ", aimant les animaux, je constate qu’ils ont su gagner du temps et des essais cliniques sur les rats et les cobayes.

J’ai mal à mon bon sens d’avoir DU ENTENDRE et de devoir continuer à avaler leurs conneries chaque jour plus grosses. La couleuvre devenue boa relève désormais du Castex anaconda. Néanmoins, la nature ayant horreur du vide, nous apporterait-elle en compensation, un cadeau utile à la digestion de tant de mensonges « macroniens, vérandiens, et castexiens » ? J’attends l’Alka-Seltzer salvateur permettant à la France de ne pas dégueuler en masse sur les pompes en croco de l’EMMERDEUR en chef.

Un emmerdeur si « intelligent » que pensant en EMMERDER 5 à 6 millions seulement, c’est bien plus en fait sur lesquels il va devoir déféquer. C’est comme on dit chez moi Din ch'Nord «vouloir … plus haut qu’on a le cul ! ». Une gymnastique à laquelle je ne saurais me livrer ne possédant ni les sphincters et encore moins la pratique de certains de nos dirigeants.

Eloignons nous des flatulences et des borborismes du pouvoir vers un doux alizé non élyséen.

L’année 2022 nous apporterait-elle un vent frais, celui de la délivrance de tous ces médecins qui n’en sont plus, ces politiques toujours plus corrompus et tous ces Goebbels à la petite semaine ?

Qui a dit que « science sans conscience n’est que ruine de l’âme» ? Encore convient-il d’en posséder une ! Lorsque je vois avec quelle frénésie tendance rétrocommissions, ceux qui nous pompent l’air depuis plus de deux ans veulent désormais plomber nos gosses, j’ai des doutes.

Mais, je garde le moral avec cette nouvelle année ! En effet, que le grand pouic me pouac ! J'ai failli tomber de ma chaise. Sur LCI, Arlette Chabot, macroniste convaincue, reconnaît « qu'on a des doutes sur l'efficacité des vaccins » !! Même Pujadas, le Franc maçon du Grand Orient, crache dans la soupe, talonné qu’il est par la bande à Cyril Hanouna.

Quant à Martin Blachier, celui dont le nom possède cette syllabe scato si chère à notre Présipède, il virevolte au grès des vents dominants. Et actuellement, ces vents semblent être ceux des peuples en révolte contre les horribles et criminels mensonges de Davos.

Surprise, Blachier refuse donc désormais, comme beaucoup, et avec une intelligence qu’on ne lui connaissait point, de faire vacciner ses enfants. Morandini peste désormais là où bien d’autres collabos de la dernière heure le rejoignent contre cette pantomime couillonaviresque.

Ça sent vraiment pas bon du côté des emmerdeurs là où ça sent la fraise et le jasmin pour les « salauds » de non vaccinés.

Je remercie donc mon président « chéri » et son Véran véreux national de m’avoir privé de tout : c'est-à-dire de ce qui ne m’était nullement essentiel. Ils ne peuvent en effet me priver de ce qui, pour moi, est essentiel : l’essence du Ciel, cette relation privilégiée que certains gardent encore (trop peu) avec le Vrai propriétaire des lieux.

Ces cons là m’ont simplement privées de choses pour lesquelles l’intelligence m’interdit de mettre ma santé en jeu.

L’absence de vacances, de restaurants, de matchs, de cinés, etc., ne me fera pas un deuxième trou du cul, j’en possède déjà un. Il est réservé à ce pourquoi la nature l’a destiné ; et non à des séances « sportives » que la bienséance m’interdit ici de mentionner et dont seuls nos dirigeants semblent avoir l’apanage du haut de leurs cimes élyséennes.

Mais après tout, ils peuvent terminer à Sodome, dès l’instant où ils se tiennent loin de nos gosses. Bien que, concernant certains, j’en doute ! Rien ne me ferait m’injecter de l’oxyde de graphène ou de la protéine de pointe tendance Scotch-Brite.

Sportif ma vie durant, j’ai su garder ma tuyauterie en état. Désormais, ce n’est pas parce que je suis puni de McDo que je vais me résoudre à m’injecter la soupe mortifère du sieur Albert Bourla (un nom prédestiné), même s’il a été reçu à l’Elysée.

Ce qui, vous en conviendrait, ne constitue d’ailleurs plus un signe de confiance, et depuis longtemps déjà. Viendra un temps ou l’individu normal devra aussi fuir comme la peste non pas ceux qui ne seront pas vaccinés contre couillonavirus, mais bel et bien tout titulaire de la fameuse Légion d’Horreur tendance collabo à la Buzyn.

Alors adieu veaux, vaches, cochons, mal bouffe de chez McDo, beuveries dans les bars assis ou debout afin d’éviter la patrouille de France des Covid-Delta-Omicron, etc., films idiots, cholestérol au resto, stade de foot-Baal (666) où des millionnaires courent derrière un morceau de cuir, applaudis en masse par des smicards, ou pire par des gars au RSA.

Adieu théâtres, spectacles en tous genres, expositions où, d’un sourire forcé, tu dois trouver beau ce qui ne l’est pas, et que ton intelligence se refuse à comprendre.

Merci à mon gouverne MENT d’avoir eu la délicatesse de me priver des terrasses de café de ch'nord  et d’el baraque à frite par ce froid de canard. Merci mille fois

Merci à vous tous LREM et tous les autres sans âmes, vendus à Vanguard et BlackRock car, en temps de crise, les intelligents cherchent des solutions, là où les imbéciles cherchent des coupables.

Olivier

Ps : un gars qui vous emmerde, mais à un point difficilement imaginable pour vos cervelles de bulots neurasthéniques.

Voir les commentaires

L’hydre mondialiste et son cerbère français : Jacques Attali.

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

L’hydre mondialiste n’a pas de centre, pas un cerveau mais plusieurs, comme la pieuvre. Lorsqu’un cerveau de la bande se trouve attaqué, elle botte en touche. Lorsque le « vénérable » Attali se voit interrogé concernant les intérêts douteux entre Fabius junior et McKinsey, ça donne ça :

https://twitter.com/i/status/1466836419389837318

Cette hydre sait étouffer tout bruit de couloir, pouvant transformer à souhait une explosion atomique en un pet de mouche neurasthénique. En une voix homogène, nos merdias serviles, distillateurs d’une pensée unique : c’est ça.

A croire qu’ils se servent tous chez le même crémier ? Et c’est bien ça le problème, pour nous, en Europe, le Rungis de l’information de gros, c’est Reuters.  

Et devinez ! Le président de l'agence de presse Reuters est membre du conseil d'administration de Pfizer ! James C. Smith est un investisseur et membre du conseil d'administration du géant Pfizer.

Il a été élu au conseil d'administration en 2014, et a rejoint les comités de gouvernance d'entreprise et de science et technologie de Pfizer. Mais ce n’est pas grave, là où toi tu vas en cabane si tu ne payes pas tes impôts ou si tu refuses bientôt la énième dose, ici ce n’est rien, et surtout aucun problème de conflit d'intérêts. Pourtant, Reuters continuent de promouvoir Pfizer, de défendre les sociétés pharmaceutiques contre les critiques et de faire taire les sceptiques.

Ailleurs, chez-nous, en Gaule, un autre cerveau de l’hydre s’est infiltré chez l’EMMERDEUR. Le cabinet de conseil McKinsey s’est infiltré à l’Élysée et au gouvernement. McKinsey a pris en charge en 2020, et pour des millions de dollars payés par le contribuable gaulois, la campagne de vaccination contre une grippe venue de Chine ou des labos du mondialisme.

Bill Gates avait annoncé une telle pandémie, et même préparé une feuille de route pour les gouvernants, qui s’y sont curieusement pliés, contre, le plus souvent, les besoins et les désirs de leurs peuples respectifs. Mais nous ne sommes plus les peuples de ces gens-là depuis longtemps.

Ceci étant dit, le cabinet de conseil McKinsey a établi une structure tentaculaire dans le monde entier, un gouvernement de gouvernements, une gouvernance fantôme. Il a créé plus de PDG de multinationales qu’un lapin peut faire de crottes en une journée. C’est la définition de l’hydre mondialiste, mais il ne s’agit que de l’une des hydres de l’hydre globale.

Car nous avons aussi Big Bank, avec les grandes institutions financières, banques (centrales et privées) et fonds de pension (Vanguard, BlackRock), Big Pharma (Pfizer, Moderna, etc.), Big Tech (GAFAM), et bien sûr Big Business, incarné par le CAC40 chez nous.

L’hydre c’est les grosses entreprises, l’industrie du numérique, de la santé, du fric, sans oublier les services de renseignement, de police et de défense, qui protègent tout cela, plutôt que les peuples eux-mêmes. C’est à peu près ça, aujourd’hui, l’oligarchie. Un ensemble de puissances dont les intérêts se croisent forcément.

Outre beaucoup d’autres, McKinsey c’est le scandale des opiacés aux États-Unis, et celui des « vaccins » covid chez nous. Normal !

McKinsey illustre à merveille ce cordon ombilical, le prolongement de la politique dite française entre Sarkozy et Macron : c’est la définition du pouvoir profond ! Kinsey conseille notre politique sanitaire, pour ne pas dire qu’il la dirige, ainsi que Pfizer, qui vient de faire 35 milliards de bénéfices avec son pseudo-vaccin, ce modificateur cellulaire à détente retard (effets secondaires incalculables).

Bref ! En abscisse nous avons l’axe Pfizer-Kinsey-Macron, en ordonné celui des vaccinés, et en courbe le résultat : les décédés.

Les survivants aux X doses de graphène imposées connaîtront la « transformation digitale ». Elle aura été insufflée par une panique covidienne en cours. Quant aux restants du coq gaulois : la carcasse, comme je l’expliquais dans https://vecteur-douceur.over-blog.com/2018/09/lettre-a-ma-france-reedition.html  

lorsque Macron est arrivé au pouvoir, elle fait saliver BlackRock ! Pas la peine d’allonger ici la liste des collaborations entre Google et Kinsey.

Partout se tissent des liens forts entre ces géants, qui se partagent le gâteau du monde. Big Tech, Big Bank, Big Pharma et Big Brother (dans lequel on case le renseignement, la police, la répression gouvernementale), toutes ces têtes forment l’hydre mondialiste. Le dernier arrivé dans ce carré de tête est bien Big Pharma, qui sert de déclencheur avec son idée géniale de pandémie, qui doit forcer le basculement dans le monde d’Après. Et vous pouvez être sûrs que les autres têtes de l’hydre sont prêtes à nous bouffer tout crus !

Les scandales derrière Kinsey (Enron, opiacés), Google (censure, CIA), Pfizer (effets secondaires, corruption), sont heureusement effacés par le Big Média, les larbins, nécessaires au fonctionnement de la domination mondiale, mais larbins quand même. Big Média, ce haut-parleur unique qui dit la même chose du matin au soir d’un pays à l’autre pour enfoncer la propagande mondialiste dans la tête des gens.

Avec un tel monstre en liberté, pas étonnant qu’on en arrive à vouloir vacciner des enfants pour protéger des gens qui sont déjà « protégés » ! Quant aux crétins qui disent « on a du recul avec des milliards de doses injectées et des mois de vaccination intensive ! » Ecoutez- donc ce PDG qui nous apprend tout simplement que : Nous n’avons pas de recul sur ces nouveaux vaccins ! « Si vous voulez dix ans de recul, faut attendre 10ans. »

https://twitter.com/i/status/1469291867686776833  

Pour rappel la soupe malfaisante de Pfizer et des autres, n’a JAMAIS été testé en double-aveugle. L’ivermectine et l’hydroxychloroquine si.

Le Dr. Malone à l’origine de le l’ARNm a déclaré : « Voulez-vous vraiment que votre enfant fasse partie de l'expérience la plus radicale de l'histoire de l'humanité ? » Oui ! Voulez-vous que vos gosses soit empoisonnés pour protéger les vieux qui sont déjà vaccinés avec un produit tellement sûr, que vous devez être menacé pour le prendre, contre une maladie si mortelle que vous devez être testé pour savoir si vous l’avez ?

Des produits à ARNm qui ont déjà tués plus de personnes en 1 an que tous les autres vaccins réunis en 30 ans. Mais tous ces spécialistes non inféodés à Big Pharma doivent mentir, puisque aux USA les décès de pilotes ont augmenté SEULEMENT de 1 750 % après leur vaccination obligatoire.

Il y a peu, sur Cnews, UN AUTRE « MENTEUR », le généticien Christian Vélot affirmait que le SARS-CoV-2 se recombine en raison des vaccins. Le consultant en santé public va dans le même sens en apportant, cette fois, des arguments épidémiologiques. Du pain béni pour nos gouverne MENTs qui en profitent pour proposer désormais toute une série de restrictions pour les non-vaccinés face à la résurgence des cas de Covid-19 dans une situation de plus en plus complexe. Ce qui fait dire à Marie-Estelle Dupont, psychologue clinicienne : « On fait du mal aux gens, on les méprise, on les divise, on les culpabilise. »

Et au milieu de toute cette MERDE, au pays de l’EMMERDEUR, la France est le seul pays au monde à avoir fermé des lits en période épidémique.

Pas grave ! Les supers Zéros sont là, Le patron de Pfizer avance qu’une quatrième dose sera nécessaire ! Tandis que la souche Omicron suscite l’inquiétude dans le monde à cause de l’incertitude persistante autour de sa « virulence », le patron de Pfizer, le sieur Bourla (tant que tu peux encore et sans viagra) n’exclut pas un recours à la quatrième dose dans des délais plus réduits. « Avec l’Omicron, nous devons attendre et voir parce que nous avons très peu d'informations ».

A travers le monde, les gouvernements instaurent l’un après l’autre un apartheid médical à propos du vaccin COVID-11-09 et ça rappelle des souvenirs. C’est au sein de l’Union européenne, région où l’influence de la Bande du Davos est sans doute la plus forte, que ces restrictions sont les plus draconiennes. En effet, les vaccins grippe-covid ont de quoi réjouir tonton Schwab. Pleins de graphène, ils viennent à point booster (comme ils disent) les nanoparticules dans nos cerveaux : poussière intelligente comme aime à le déclamer si poétiquement le vieux  Schwab, une vieille carne de 80 ans qui emmerde, lui aussi, la vie des jeunes.

Mais ne vous inquiétez-pas, arrive à la rescousse une bande de supers Zéros. Zuckerberg et son Métavers ou Elon Musk et sa puce implantable dans nos têtes, arrivent en SAUVEURS, de quoi nous changer les idées, non ?! Elon Musk, Neuralink, et sa puce d'IA transformeront les humains en unités programmées par ordinateur.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Voir les commentaires

Une ENORME bombe aura explosé sans faire de bruit à l’oreille du Gaulois.

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

J’avais déjà, il y a plusieurs mois, écrit un article concernant ce sujet. Mais beaucoup trop d’endormis n’ont pas réagi.  J’y reviens donc. Un avis du CDC américain émis en juillet 2021 vient d’être appliqué à l’échéance du 1er janvier 2022. Il leur aura fallu près de deux ans pour reconnaître que le test PCR est défaillant et invalide. Oui, vous lisez bien !

J’espère que cette fois vous ferez tourner massivement l’info.

Lisez attentivement, ce que cette directive du CDC admet. Vous pouvez facilement la trouver sur le Net.  Elle dit ceci : En résumé, le test PCR ne peut pas différencier les « virus du SRAS-CoV-2 et de la grippe ».

Voici l'extrait traduit : « Après le 31 décembre 2021, le CDC retirera la demande à la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis d’autorisation d’utilisation d’urgence (EUA) du panel de diagnostic RT-PCR en temps réel du CDC 2019-Novel Coronavirus (2019-nCoV), le test introduit pour la première fois en février 2020 pour la détection du SARS-CoV-2 uniquement. »

Lorsqu’il y a des mois, reflétant aussi la pensée des professionnels de santé non inféodés à Big Pharma, j’écrivais que nous assistions à une épidémie de tests détectant TOUT et RIEN, la chose était déjà confirmée par le CDC américain qui avait alors fait circuler une directive comme quoi, fin 2021, les professionnels ne devraient plus s’y fier.

Mais, comme d’habitude, le Monde le sait sauf la France et ses merdias inféodés à l’ordre nouveau EN MARCHE. On comprend dès lors pourquoi l’EMMERDEUR en chef a accordé 500 millions d’euros de rallonge de fonds publics (nos impôts) à tous ces Goebbels à la petite semaine qui sont payés grassement afin de nous mentir et de maintenir les peuples dans la PEUR.

Au fait, CONCERNANT LES VRAIS MALADES, 500 millions ça ferait combien d’ouvertures de lits en réanimation dans les hôpitaux ?

Lorsqu’en mars 2020, l’EMMERDEUR à déclaré par six fois « nous sommes en guerre … » C’est bel et bien une guerre que les riches sont en train de mener contre les peuples.

Voici ce que déclarait le Dr. Kary Mullis, en 2019 : « Le test PCR est un processus. Il ne vous dit pas que vous êtes malade ». Dr. Kary Mullis, lauréat du prix Nobel et inventeur de la RT- PCR, décédé en août 2019. J’avais déjà repris l’info dans mon livre De Mammon à Corona paru en juin 2020.

Reiner Fuellmich est l’avocat allemand qui a créé le Comité Corona. Les tests constituent d’ailleurs la pierre d’achoppement que son équipe et lui vont utiliser dans le Second Nuremberg qu’ils préparent contre tous les assassins à l’origine de cette fantastique couillonade.

En effet, l’utilisation abusive de la technique RT-PCR est employée comme une stratégie par nos gouvernements afin d’appliquer le rêve de Klaus Schwab. Sa mise en œuvre se trouve appuyée par des conseils scientifiques de sécurité et par les médias dominants, tous inféodés à la puissance financière de Big Pharma. Le but est double : élimination et contrôle, le tout justifié sous un voile sanitaire autant qu’hypocrite.

Dans cet organigramme, regardez-donc qui se cache derrière le CDC et bien d'autres structures tentaculaires. C'est Bill le coyote, l'eugéniste fou au service  de l'élite.

Cela permet aux gouvernements et à notre EMMERDEUR national de justifier des mesures excessives comme la violation d’un grand nombre de droits constitutionnels, sous prétexte d’une pandémie de tests positifs, et non sur un nombre de malades réels.

Voilà pourquoi, sentant venir le vent de la Vérité, le CDC a déclaré que le test PCR est invalide et ne fait pas la différence entre le Covid-19 et la grippe saisonnière.  Il ne détecte ni identifie le SARS-CoV-2 et ses variants.

Ça sent vraiment la merde au pays des Véran et des Fauci (poupées de Bill Gates) parce que dans ce cas, les centaines de millions de soi-disant « cas confirmés » collectés dans le monde depuis le début de la prétendue pandémie, n’ont aucun sens. Il n’y a pas de pandémie.

Le test PCR est fréquemment utilisé pour prétendument «identifier» les variants dont le Delta et l’Omicron, ce qui est une impossibilité, ainsi qu’un mensonge. En janvier 2021, un an après l’avoir fortement recommandé, l’OMS remettait en cause la validité du test PCR. Plusieurs milliards de personnes dans plus de 190 pays ont été testées (retestées) à l’aide d’un PCR défectueux. C’est un grand mensonge propice à l’instauration du « passeport vaccinal ».

Une question se pose alors. Pourquoi le CDC a-t-il attendu jusqu’au 31 décembre 2021 pour imposer la suspension du test PCR erroné ?  Parce que la grippe saisonnière dont on ne parle plus jamais a contribué à augmenter le nombre de cas « confirmés de Covid-19 ». C’est bon pour les affaires !

Et à ce titre, je vous invite à lire ou relire mon article en deux parties concernant BlackRock et Vanguard, les fossoyeurs de nos santés et de nos économies : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2022/01/ils-sont-partout-dans-nos-vies-dans-nos-veines-et-dans-nos-tetes.partie-une.html

Ce sont de fins calculateurs tous ces sans âmes ! Avant le retrait définitif du PCR, Omicron et tous les rhumes corona se seront traduits par des PCR positifs. Du pain béni pour nos politiciens corrompus pour soutenir le Grand Reset davosien et nous pucer tous comme des robots.

Quant à Big Pharma alias BlackRock et Vanguard, ils engrangent des milliards tout en appliquant le génocide mondial si chère à l’élite : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/01/tout-est-prevu-et-depuis-longtemps.html

Des millions de personnes dans le monde qui, par peur du méchant omicron, font la queue pour être testées ainsi que vaccinées pour «se protéger » contre un covid-19 et ses nombreux variants qui ne peuvent en aucun cas être identifié par un test PCR, ça fait néanmoins beaucoup d’argent et des gens terrorisés.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Voir les commentaires

Ils sont partout dans nos vies, dans nos veines et dans nos têtes. (Partie deux)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Imaginez un seul instant que vous appreniez (enfin ceux qui veulent comprendre !) que le directeur du Lancet l’est aussi chez Pfizer … Vous diriez à juste titre comme George Marchais savait le faire « c'est un scandale !!!... » Eh bien sachez-le, c’est encore pire ici, car le directeur de RELX est également celui qui nomme le directeur de Pfizer !

BlackRock c’est plus de 9 000 milliards d’actifs sous gestion, juste devant Vanguard qui suit de près avec 7 000 milliards. On comprend dès lors pourquoi, Larry Fink, son PDG, a été une nouvelle fois reçu à l'Elysée en juillet 2019.

Imaginez Albert Bourla, l’actuel PDG de Pfizer qui, il y a peu, fut lui aussi reçu comme un chef d’Etat à l’Elysée par Macrouille 1er. Dans les années 2010, il fut cadre prometteur et ambitieux de Pfizer. Il a, durant longtemps, et comme ses homologues, accompli toutes les basses besognes, écrasé tous les concurrents, avalé toutes les couleuvres. Il devait coute que coute être adoubé par BlackRock, Vanguard et les autres. Vous êtes une pourriture avec nous ou contre nous ?

Vous êtes avec nous. OK ! vous allez devenir un de nos porte-flingues fortement rémunéré pour le sale boulot.

Revenons à RELX et notre actionnariat derrière le Lancet. Artisan Partners est montée au capital de RELX en même temps que BlackRock, de quoi bien dénigrer le traitement à l’hydroxychloroquine. En effet, ces fonds activistes type Artisan ne montent pas au capital de groupes sans un objectif précis. Ils tuent et font naître ou renaître qui ils veulent.

Pfizer était, il y a peu encore, un géant malade dont le chiffre d’affaires ne faisait que baisser depuis 10 ans. Pfizer était pris en ciseaux entre des revenus en baisses et des dépenses en hausse. Arriva couillonavirus, fruit d’une longue préparation en laboratoire et d’une « étude » nommée « Event 201 » : une simulation d'une pandémie de coronavirus qui a eu lieu en octobre 2019 à New York.

L'exercice a été organisé par l'université John Hopkins aux États-Unis, en collaboration avec le Forum économique mondial et la Fondation Bill Gates le coyote.

Les USA étant depuis longtemps le pays ou l’argent a replacé Dieu, l’esprit qui y règne dans le secteur de la Pharma n’est pas très éloigné de celui des fast-foods. Pfizer n’a fait qu’ouvrir le marché américain à BioNTech et faire la nique à la Commission européenne. C’est une vraie mafia prédatrice qui est entrée en action avec un plan d’extermination bien rodé et destiné à leur remplir toujours plus les poches en faisant de la place.

D’après vous, pourquoi Merck MSD a renié son Ivermectine ? Nous avons assisté sans y comprendre grand-chose à un bal des géants ou le plus gros s’empare avec facilité de la reine d’un soir.

Traduction : Pour que Pfizer ait le champ libre sur les vaccins, il fallait qu’aucun traitement précoce ne leur ôte la majeure partie de leur utilité. On comprend alors pourquoi, le 4 février 2021, Merck a préféré se tirer une balle dans le pied plutôt qu’une dans la tête. De toute manière vu le prix de vente de cette molécule EFFICACE, il n’a pas fourni un gros effort !

Il affirme alors que son Ivermectine ne permet nullement de soigner le COVID en parfaite contradiction avec 73 études montrant pourtant l’efficacité du traitement. Mais Merck appartenant à la même toile d’araignée actionnariale que BlackRock, ce qu’il perd d’une main, il le récupère de l’autre. Ce sont les mêmes décisionnaires finaux, les mêmes BlackRock, Vanguard en position de contrôle monopolistique.

Même le CDC américain a enterré l’ivermectine. Chose que l’on comprend parfaitement lorsque l’on constate que son ancien patron, jusqu’en 2019, est directement passé au conseil d’administration de Pfizer après son mandat.

Nous pourrions croire que la gestion de BlackRock vise au moins à rapporter le meilleur rendement à ses clients, à leur éviter des krachs… On a le droit de rêver. BlackRock est sorti de la crise de 2008 en sauveur, avec le statut de roi et faiseur de rois selon l’idée que ses milliers de milliards d’actifs sous gestion ont permis de sauver Wall Street. Mais le « sauveur » organise en fait le Grand Délit d’Initiés Néolibéral puisque c’est lui qui fait office de pompier appelé à la rescousse par ceux-là même qui mettent le feu.

Lors du krach de 2008-2009, c’est BlackRock qui a réorganisé les fonds en séparant les actifs sains des pourris puis en conseillant à certains Etats, comme la Floride, d’absorber les actifs pourris pour sauver le fonds de pension de ses fonctionnaires (avec l’argent du contribuable). Comprenez-le, c’est essentiel ! Depuis la dernière crise de 2008, BlackRock s’est transformé en roi de la privatisation des gains et de la mutualisation des pertes.

Voilà pourquoi BlackRock orchestre depuis un gigantesque délit d’initiés au profit du capitalisme néolibéral dans son ensemble ! C’est-à-dire que lorsque ces putains de banquiers font des conneries, nous payons, et lorsqu’ils décrochent le cocotier (comme souvent), ils ne nous laissent même pas les miettes. Sans ces monstres prédateurs vivants sur le malheur du monde, nous aurions pu laisser les banquiers se noyer dans leur merde et sauver ce qui pouvait l’être par des nationalisations massives et provisoires.

Au lieu de cela, désormais, BlackRock fait prospérer le vice auprès de la Fed, de la BCE et de la Commission Européenne. Comment ? Dès mai 2020, il oriente les fonds de l’Union Européenne sous couvert de « développement durable », mon second chouchou.

C'est-à-dire que des technocrates non élus et complétement cons donnent les cordons de la bourse à un vieil oncle Sam complétement sénile et ruiné. Au même titre que le zombi Mark Zuckerberg désire nous enfermer dans son Métavers, BlackRock nous enferme dans une fiction financière où nous allons tous mourir.

C’est du pillage orchestré de main de maître pendant que de l’autre on nous assassine, on nous éradique au nom du tout sanitaire. Je vous conte un monde où la vie, la santé, la richesse sont tous devenues irréconciliables avec la réalité.

Pourquoi ? Parce que même si nous ne sommes pas tous prochainement morts de leurs piquouzes du Diable, comme semble l’indiquer l’organisme Deagle, arrivera très vite, trop vite désormais, le jour où tout l’argent public et toutes les dettes ne suffiront plus à maintenir la fiction de la croissance infinie.

Cette simple observation du contrôle final par le même groupe d’actionnaires véreux doit faire réfléchir le Gaulois lambda. BlackRock et Vanguard prêtent aux Etats pour qu'ils achetent à Big Pharma du poison déguisé en « vaccins ». Big pharma  appartient à BlackRock et Vanguard. Au final, c'est le contribuable qui doit rembourser sa dose létale.

Qu’une société pharmaceutique majeure soit propriétaire de tous les médias et du premier éditeur scientifique mondial censé en contrôler les recherches suffit à mettre à mal la recherche médicale et les intérêts privés de Big Pharma.

Lorsque l’on constate que l’augmentation pernicieuse des obligations vaccinales depuis plusieurs décennies est en parfaite corrélation avec l’augmentation de pathologies nouvelles (Alzheimer, cancers, parkinson, autisme, etc.) et qu’elle-même est en parfaite adéquation avec le souhait élitiste de faire disparaître une forte proportion de la population mondiale, on ne peut qu’être septique face à couillonavirus.

https://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/01/tout-est-prevu-et-depuis-longtemps.html

Cette crise et son Grand Reset ne constituent que l’apothéose, le souhait majeur de cette élite prédatrice et psychopathe.

S’enrichir définitivement en captant ce qu’il reste de richesse à siphonner tout en masquant la gigantesque arnaque de la DETTE désormais à bout de souffle. Puisque d’ici peu beaucoup seront morts, c’est leur souhait. Les survivants aux vaccinations forcées leur serviront de jouets, d’esclaves décérébrés puisque pucés et privés de réflexion par l’IA. L’Aladin de BlackRock peut-être ?

Quant au pognon, ça en fait pour les actionnaires ! Avec un pass SS, sanitaire ou vaccinal (peu importe) avec 3 doses (plus celles qui viennent) à 19,50 € pour 68 millions de Français, ça fait déjà des milliards de dollars (rien que pour la Gaule). Big Pharma en bande de joie (avec ou sans viagra, c’est gratuit pour lui). Indirectement, BlackRock, Vanguard Group et tous les autres sous fifres : Google, Facebook et Phillip Morris, se goinfrent tous la part du lion.

Mais en fait, rassurez-vous, c’est pour votre santé et pour retrouver notre liberté. De plus, je connais un « vieux livre » où il est écrit qu’ils jetteront leur argent dans la rue, puisque devenu inutile.  Leurs dollars, ils pourront toujours se torcher avec; l’or ça leur fera plus mal, quant aux bitcoins et autres monnaies virtuelles, ils auront les mains dans la merde. J’ai hâte de voir ça !

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Voir les commentaires

Faisons disparaître les gêneurs.

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Oui ! il convient de faire disparaître toute trace du génocide planétaire orchestré par les Davosiens au nom du Grand Reset.

Et, chez-nous, à moins que le Gaulois ne se réveille et fasse bloc toutes tendances confondues, c’est déjà prévu. Comment ? Mc Kinsey, le cabinet conseil américain qui parle à l’oreille de Macrouille tout en coutant très cher au contribuable français, l’a prévu dans son agenda. Un processus d’exclusion physique des non-vaccinés y est d’ores et déjà inscrit.

Dans toutes les expérimentations de mise au point médicamenteuses : les essais pharmaceutiques, on choisit un groupe témoin. Il sert d’étalon entre les cobayes et les autres recevant la « sainte onction ». Le groupe témoin est celui qui n’est pas « expérimenté ». Il ne suit aucun traitement. Je parle ici de toute étude rondement menée avant mise sur le marché : c'est-à-dire toutes sauf celles concernant les thérapies géniques à ARNm. Et si, un phénomène se produit dans le groupe des cobayes, alors on peut suspecter qu’il s’agit d’effets secondaires produits par le traitement, puisque le groupe-témoin n’en souffre pas.

La réaction de notre petit Jupiter, digne d’un sale gosse mal élevé, se comprend alors beaucoup mieux sous cet éclairage salutaire.

Elle correspond assez bien à la situation que nous connaissons actuellement entre certains vaccinés et non-vaccinés. La merde commence à remonter des égouts et ça pue ! Il faut cacher l’hécatombe vaccinale, ce monstrueux simulacre diabolique. Ainsi, quoi de mieux que ces sales pestiférés de non vaccinés pour porter le chapeau.

Rétrocommissions aidants, notre petit gouvernement LREM aux abois se doit d’appuyer au maximum sur la pédale vaccinale. Nous avons donc droit à toutes les intox possibles et imaginables, même si, pour la plupart, elles sont hors la loi.

Déjà, ce groupe témoin ne comprend pas 5 à 6 millions d’individus mais bien plus. À mon sens, j’irai jusqu’à prétendre que 30 à 35 pourcents (environ 20 millions) des Français sont concernés, plus tous ceux qui, par refus de la 3e dose et des suivantes, rejoignent le groupe des réfractaires.

Il y a donc bien un groupe sous traitement et un autre qui ne l’est pas. Et c’est bien cela qui emmerde Big Pharma et la bande à Macrouille. C’est une lutte contre la montre. En effet, chaque jour qui passe voit son lot d’effets indésirables se développer chez les vaccinés. Ne serait-ce que les infections covid bien plus importantes (même si les merdias vendus prétendent le contraire) en pourcentages chez les vaccinés que chez les autres.

Ainsi, comme l’indique le Dr Malone créateur de l’ARNm, ostracisé par les GAFAM, puisque réfractaire à la suite de cette mise à mort surtout sur les gosses : d’ici moins d’un an, nous allons hélas constater les dégâts causés par ces soupes infâmes.

Ils iront de l’augmentation des taux de cancer, problèmes cardiaques, à l’apparition ou la réapparition de pathologies diverses et variées. Avec un système immunitaire à zéro (la tête à Toto) le moindre rhume qui passe leur sera fatal. Rien qu’au niveau cardiaque, le célèbre cardiologue américain, Peter McCullough, a lancé une alerte sur Telegram : « Les données montrent une surmortalité dans le monde entier due aux vaccins anti-Covid ».

Mondialement, nous allons être confrontés à une nouvelle affaire du sang contaminé, mais puissance UN million. Et face à cela, à l’échelon mondial, les gouvernements devront expliquer pourquoi ils ont miné la vie des non-vaccinés. Chez nous, Macron devra expliquer pourquoi il a EMMERDE les sages pour les pousser coûte-que-coûte à se faire inoculer un poison. Voilà pourquoi le temps presse pour cette bande de salopards.

En attendant, beaucoup trop, aveuglés par leur conformisme, n’imaginent pas un seul temps que l’Etat puissent leur avoir menti pour de l’argent et du pouvoir. Pour l’instant, ils se sentent ragaillardis à l’ombre du 4e Reich et par leurs X doses de vaccin.

Certains même considèrent comme un honneur de pouvoir se faire injecter tous les 3 mois une nouvelle dose d’un produit SAVOUREUX dont ils ne connaissent rien. Mieux, ignorants qu’ils sont des vecteurs de contamination, beaucoup accusent les sages du « groupe test » d’être des contaminateurs.

Et comme Macron les y encourage sans ambages leur garantissant même à mots couverts l’impunité, ils ne sont pas loin de vouloir lyncher le groupe des « sang pur » avec le zèle des petits lèche-culs qui veulent faire plaisir à l’institution.

Ainsi, sachant que le vent peut très vite tourner, nos capos du pouvoir excitent une multitude de mous du bulbe afin qu’ils se chargent de la sale besogne : mettre à mort le bouc émissaire seul témoin de leurs sales turpitudes de lâches psychopathes.

Le 3e Reich n’est jamais mort, ses arrière-petits-enfants font même du zèle ! Je délire ? Lisez vous-même et choisissez votre camp, mais choisissez-le bien car le Créateur veille, et à lui, nul n’échappera : https://www.marianne.net/societe/sante/cartes-sim-bloquees-permis-retires-ces-sanctions-folles-qui-visent-les-non-vaccines-dans-le-monde

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Voir les commentaires

La vengeance de Reiner Fuellmich.

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Il a du pain sur la planche notre vaillant avocat allemand. Lui et son équipe ont du matériel à profusion. Pourquoi ? Parce qu’à moins d’un miracle de Satan, la plus grande expérience réalisée sur les humains dans l’histoire va échouer. C’est l’homme confiant en son Créateur qui vous le dit ! Cette guerre aura néanmoins été la plus mortifère jamais enregistrée, elle va laisser des millions d’humains sur le carreau et des millions de survivants seront accablés par des mots horribles.

Comparativement, Nuremberg UN aura été, pardonnez-moi l’expression : « du pipi de chat ». Là, les Crimes contre l’humanité vont s’envoler et crever la stratosphère. Pourquoi ? Parce que les effets désastreux de cette mascarade couillonavirale auront couté bien plus de vies que les gesticulades d’un tonton Adolf et celle d’un Staline, même réunies. Du coup, un nouveaux Nuremberg commence à sembler beaucoup moins chimérique. Jamais nous n’aurons atteint un tel niveau d’hypocrisie. J’ai honte d’être un humain sur cette planète au milieu de monstres qui ont laissés crever nos ainés et les ont même empoisonnés (Rivotril).

La Buzyn peut se la mettre au cul sa légion d’horreur, même si elle échappe temporairement à la justice des hommes, elle n’échappera JAMAIS à celle de Dieu. Pourquoi ? Parce que sa campagne claire pour empêcher un traitement précoce avec des médicaments vitaux a contribué à une perte de vie massive et évitable.

Que dire de leurs obligations vaccinales sur les lieux de travail, et qui ont conduit à un véritable crime contre l’humanité.  Des pertes de vie massives chez des travailleurs qui ont été forcés d’accepter un produit toxique. Il est vrai que les rétrocommissions ont pour vertu d’effacer toute morale chez des gens qui n’en possèdent d’ailleurs guère.

Toutes les opportunités pour les victimes de s’informer sur les risques inhérents que constituaient leurs soupes supplétives ont été méthodiquement effacées d’Internet et de la sensibilisation du public par une cabale corrompue internationale. 

George Orwell doit se retourner dans sa tombe. Il convient en effet d’être des sans-âmes pour orchestrer et financer de telles campagnes de propagande et de censure massivement coordonnées à l’échelle mondiale.

C’est du jamais vu dans l’histoire de la race humaine. À côté, Goebbels ou le 11-Septembre, c’est un pet de lapin dans la blogosphère. Tous les grands médias de masse et les GAFAM se sont joints à cette farandole endiablée. Les sociétés de technologie des médias sociaux se sont coordonnés pour étouffer et supprimer toute discussion sur les risques des vaccins génétiques et/ou des traitements précoces alternatifs.

Le tout afin d’en arriver à nous imposer une procédure médicale expérimentale obligatoire autant que mortifère. Avez-vous déjà oublié le PDG de Pfizer reçu comme un chef d’Etat à l’Elysée par notre Macrouille national ? Les valises de rétrocommissions devaient peser lourds.

Il s’agit d’un événement mortifère et orchestré de longue date. Les vendeurs de vaccins le font délibérément, puisque l’objectif principal est : dépopulation-stérilisation-traçage. D’où l’intérêt d’un véritable holocauste vaccinal, même si les injections sont arrêtées dès maintenant.

Nous vivons donc un holocauste mondial déguisé en campagne de vaccination. Vous avez encore des doutes ? Je suis un dangereux complotiste ? Réécoutez donc mon jacquot « chéri ». J’en ai longuement parlé sur ce blog, mais je n’y résiste pas : https://www.tiktok.com/@morientesmabika/video/7043074078814522630

 À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>