Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vert comme vermifuge ou saignée, une purge contre l’humain.

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

La saignée économique accompagne et précède le génocide humain, et il a la couleur verte, non pas celle des Martiens du film Mars Attacks !, mais bel et bien celle de l’écologie phagocytaire à la Greta. Pour eux comme pour le défunt prince Philip les humains sont les virus à abattre. Et pour se faire rien de mieux qu’une bonne vaccination à base de décroissance à tout va.

Vous connaissez bien mes « têtes de Turc », Bill le coyote et le vieux Schwab et son reset. Mais ce reset, tout comme Schwab, n’est plus tout jeune. On en retrouve trace dès les années 70 (sur le plan politique). Comme quoi nos élites ont de la suite dans les idées et se refile la patate chaude de génération en génération mode Rothschild, Rockefeller, Gates, etc.

Leur préoccupation postmoderne et mondialiste pour l’environnement a un but exclusif : il est génocidaire. La 5G et les éoliennes, c’est du vent !

Mais avant de mourir pour la planète, commencez-donc par ne plus consommer et surtout ne plus vous développer. Les pays en voie de développement doivent comme nous en cette Europe phagocytaire devenir des pays en voie de sous-développement. Sinon ils polluent. Le changement climatique est un frein très efficace. Il est composé des mâchoires du FMI et du changement climatique en tant que plaquettes pour retenir le monde en développement.

Durant des décennies les pays pauvres se sont fait serrer la gueule par des organismes supranationaux, comme le Fonds monétaire international et la Banque mondiale. Pourquoi ? Afin de leur voler leurs richesses. Et à nouveau, les mêmes institutions veulent le faire, mais cette fois au nom de la sauvegarde de la planète.

Il y a quarante ans, pétrole et terres rares aidant, le FMI fournissait une aide aux pays en développement à la condition qu’ils réduisent l’inflation, dévaluent leur monnaie, etc. Ces soi-disant programmes d’aide n’auront servi qu’à réorienter la production en fonction des priorités des marchés extérieurs et à imposer des politiques qui fourniraient un ENORME retour sur investissement aux donateurs, aidés en cela par des Empereurs et autres présidents tous corrompus.

Ce frein à disque aura servi à ralentir une partie du monde, et désormais la dette occidentale explosant à dessein pour réduire à la famine les populations), on ne parle plus de dette mais d’environnement. Tout comme Covid-19 pousse le neuneu à tout accepter au nom du tout sanitaire, désormais, l’élite qui s’est outrageusement enrichie grâce au premier frein, en invente un autre. Et ce frein actionné par la bonne conscience pousse désormais les pays en développement à se demander s’ils veulent se développer et polluer ou rester pauvres et crever.

Le parallèle entre le Covid-19 et le pseudo changement climatique est ici exceptionnel. Il prouve surtout que tous les deux sont sortis des mêmes cerveaux malades. Tout comme couillonavirus  encourage à nous saborder au nom d’un virus non létal, Greta et les siens encouragent les pays en développement à rester là où ils sont, à l’abri de quelque chose d’aussi peu dangereux que le progrès économique.

Ce n’est pas une surprise. J’explique le déroulement de tout ceci dans Tonton Malthus est revenu.  Dans les think tank occidentaux, l’idée de « développement » a longtemps été présentée comme une mauvaise chose afin de renforcer le joug colonial de la perfide Albion.

Leur résonnement est simple et empreint d’un altruisme dégoulinant de moraline : l’Occident s’est (mal) développé, nous devons donc empêcher le monde en développement de « faire les mêmes erreurs ». Ne devenez surtout pas aussi riches et cons que nous. Tout ceci est dirigé et depuis longtemps à partir de ce nid de francs-maçons que constitue l’ONU, un organisme qui, comme je l’explique dans mon livre, s’est fendue d’une étude en 2012 sur son plan d’action de 1992, initialement formulé lors du Sommet de la Terre à Rio. Se plaignant du fait que, jusqu’à présent, « les donateurs accordaient le plus souvent la priorité à la participation à des projets dits axés sur le développement et non à la gouvernance du développement durable ».

Au lieu de cela, l’ONU a exhorté les agences donatrices à se concentrer sur l’environnement, le développement durable et le changement climatique.

L’ONU et ses tentacules connexes contrecarrent donc les aspirations de développement des pays pauvres. À la place de telles aspirations, et tout comme l’aspect sanitaire lié au Covid-19 émousse les intelligences ; l’agenda vert onusien, porté par ses Khmer, inculque un message limitant. Il dépeint le développement comme un processus uniquement destructeur.

De cette manière, tout comme avec couillonavirus nous sommes tous pauvres mais en vie, cette folle logique onusienne de l’environnementalisme prétend et décide qu’au nom de leurs richesses inexploitées, les pays non en développement les plus pauvres sont vraiment très riches.

Imaginez votre frigo et votre congélateur remplis de nourriture. Vous crevez de faim, mais que l’ONU, au nom du développement durable, vous interdit d’y toucher tout en vous disant que vous avez beaucoup de chance d’avoir de la nourriture en réserve !

Arrive alors Bill le coyote ! C’est qu’il a toujours une bonne idée le père Bill. Il préconise de « payer les pays pour maintenir leurs forêts » là où le bois se raréfie et où l’inflation va servir à nous liquider et les règlements écolos fabriquent de la pénurie de masse.

Voilà pourquoi, en un gigantesque effort, les politiciens occidentaux de tous bois (c’est le cas de le dire) désirent tous être à l’avant-garde de cet effort néocolonial pour mener la lutte mondiale contre la crise climatique et dicter les conditions d’un développement écologiquement responsable aux pauvres.

Mise en place dès le début du vingtième siècle, la classe mondialiste contrôle tout depuis 1945 sous l’égide des USA et de son état profond autre repère de satanistes. L’agenda fut révélé dans les années 70 et aujourd’hui, devenue folle et sûre de son outil informatique de contrôle, cette même surclasse planétaire veut passer à la dystopie et à l’extermination. Il y en aura pour tout le monde, du contrôle, de la pénurie, et du dépeuplement.

Comme la Bible sait si bien le dire « rien de nouveau sous le soleil », et tout comme en quarante, les bourreaux volontaires vont se multiplier pour nous éliminer.

Et chez nous, en Europe, de vieux relents nauséeux peuvent facilement remonter des égouts de l’histoire, ne serait-ce que concernant la « première dame » de notre communauté : Ursula, et les origines esclavagistes et nazies des Van der Leyen.

En juillet 2019, Ursula von der Leyen est élue présidente de la Commission européenne par le Parlement européen avec une majorité réduite de neuf voix. Elle démissionne alors du gouvernement allemand et prend ses fonctions le 1er décembre 2019. Elle devient ainsi la première femme à exercer cette fonction.

Il est bon de savoir que ses ancêtres américains ont joué un rôle notable dans la colonisation britannique de l’Amérique du Nord et dans la traite transatlantique. Les accointances nazies de ses ancêtres sont aussi très peu connues. Et afin de boucler la boucle, sachez que son discours devant le Parlement européen est marqué par sa promesse d'un « green deal » (plan d’investissement durable de 1 000 milliards d’euros) visant à faire de l'Europe « le premier continent neutre » en carbone en 2050.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement.

D’avance merci.

Olivier

Voir les commentaires

Entre les hypocrites et les crétins, les sensés doivent vraiment jouer des coudes !

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Je viens d’éteindre le téléviseur, ce moulin à broyer les encéphales que ma compagne avait machinalement laissé ouvert. Le peu que j’en entendais en vaquant à mes activités m’a irrité les tympans et surtout mon bon sens. J’y ai entraperçu une déferlante de beaux parleurs, hélas toujours les mêmes ! en train de pérorer sur le fait que nous ne vivons pas une dictature sanitaire, mais bel et bien des mesures prises pour le bien-être du peuple.

Bienvenue au beau pays des lèches culs ; miam miam !

Ensuite, ils ont passé le relais à un journaliste du groupe France 3, spécialement dépêché à Wuhan, ce, depuis le début de la crise. J’ai pratiquement entendu, en direct, l’approbation, que dire, l’apologie du système chinois faisant que, depuis un moment et grâce à un système de contrôle drastique tout est revenu à la normale, y compris et surtout le comptage des points devant permettre d’être un « bon citoyen ».

Puis, comble de l’hypocrisie crasse, un journaliste spécialement dépêché en Israël nous a décrit des scènes de liesse dans les rue des villes à la suite des réouvertures à une « vie normale », grâce aux vaccins dont Bibi N. s’est fait le chef de file puisque soi-disant piquousé en premier ainsi que hauts gradés, les généraux de Tsahal, tous propres à montrer l’exemple salvateur.

Ensuite, entre deux reportages, ou plutôt ces borborygmes infectes, j’ai eu droit à ces publicités dégoulinantes d’une "moraline" obséquieuse. Vous savez, cette vieille dame rêvassant à ses petits enfants avant de recevoir la sainte onction, ou encore le rugbyman pratiquement la larme à l’œil en pensant aux entrainements, puis aux étreintes viriles dans les vestiaires, tout ça enfin retrouvé lorsqu’il aura lui aussi reçu sa piqure libératrice.

Et, sur un autre registre, que penser de cette mère qui vient gratouiller à la porte de son fils, confiné chez lui, en le suppliant d’ouvrir la porte, tant sa présence lui manque. Et qui, le testant et n’étant pas arrivée à le faire craquer, le félicite de son courage et sa tempérance à rester cloitrer pour le « bien de tous ».

Quelle bassesse, quelle triste niveau de comportement face auquel le plus vil collaborateur des années quarante passerait pour un héros. Même un spécialiste de l’économie y est allé de sa verve « Benny hillesque » en prétendant que, grâce à la vaccination, la vie allait reprendre son cours et que les économies allaient atteindre des niveaux stratosphériques. Quelle incompétence, ou alors quel gros chèque il va recevoir en fin d’émission ?

Voilà où nous en sommes afin de bien enfoncer le clou de 110 dans la tête du mouton zombifié. Il faut coûte que coûte lui mettre dans le crane que l’abattoir et son seul choix, que cette fin dans les assiettes des riches est digne et salutaire. Il faut donc passer par la piqure qui met fin à tous nos emmerdes puisqu’elle nous emmène là dont on ne revient pas.

Et pourtant, si nombre de neuneus quittez ne serait-ce que quelques heures les journalopes de BFM WC et consorts pour enfin ouvrir la fenêtre vers la Vérité, plus aucun n’irait faire la queue pour se faire plomber à vie et jusqu’à ce que mort s’en suive.

En effet, à moins que cette humanité ne soit devenue complétement neuneu, c’est l’hécatombe mondiale post-vaccinale contre couillonavirus qui va progressivement mettre fin au mythe vaccinal et dévisser de son illustre piédestal le faussaire-plagiaire : un dénommé Pasteur.

Je ne voudrais pas pour le moins du monde me trouver à la place de ces politiques et journalopes vendus qui passent leur temps à mentir aux peuples. Car les résultats des premiers mois des campagnes qu’ils citent tous partout en exemple comme un énorme succès ne sont en fait qu’un énorme fiasco. Ils sont marqués par une augmentation paradoxale des contaminations et de la mortalité dans tous les pays qui ont vacciné.

Allez donc vérifier vous-mêmes les courbes de l’OMS publiées sur son site WHO Covid19 Dashboard. De la Grande-Bretagne aux Émirats arabes unis, Chili, Koweït, en passant par le Bahreïn, etc., partout dans le monde où l’on a fait mumuse à vacciner en masse la population, c’est l’hécatombe.

Parlons de l’Etat hébreu où soi-disant, à écouter ce journalope maudit, la foule était en liesse, la vaccination, commencé le 19 décembre 2020, a vu l’horreur s’installer les mois suivants. Janvier et février 2021 y ont établi les records de contaminations et de mortalité attribuées au Covid-19 depuis le début de l’épidémie. Alors piquouze ou pas piquouze ?

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

« Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement.

D’avance merci.

Olivier

Voir les commentaires

La propaganda à destination du mougeon de base. (Suite et fin)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Comme le chantait Mylène Farmer : « Dessine-moi un mouton ».

Le cognitif mon cher, tout est là ! Par un tour de passe-passe télévisuel, la manipulation passe par tous les types d’écrans et parvient ainsi à remplacer nos références et nos repères. Par quoi ? Par des normes TOUT DROIT sorties de leurs think tank, des réservoirs de pensée comme ils aiment à dire ! sans qu'à aucun moment la supercherie ne soit soupçonnée !

J’y ai consacré une longue série d’articles https://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/12/eradication-programmee-partie-1.html J’y ai également déjà évoqué « La stratégie du choc » de Naomi Klein, ayant pour but d'initier et de maintenir un « chaos social ».

La technique du choc oscille de l’état de sidération (attentats, images d'hôpitaux submergés, commentaires anxiogènes sur le nombre de morts à venir...), à celui d’acceptation. Tous ces chocs successifs ont pour but de faire admettre au choqué les sacrifices consentis certes pénibles à supporter mais nécessaires. Et que, grâce à ces sacrifices inouïs, la vie reprendra ses droits, sauvée par lui ! Le narratif officiel s'impose ainsi à tous, via essentiellement une infantilisation exceptionnelle développée à cette occasion, du style : rédiger un document s'autorisant à soi-même un déplacement à moins d'un kilomètre de son domicile.

Des comportementalistes l’ont démontré, après une minute d'écoute, l'activité́ cérébrale du téléspectateur se modifie, et la pensée logique et critique s'amenuise. Elle glisse alors vers une sorte de lâcher-prise comparable à celui que l'on obtient en hypnose. L’élite utilise ainsi cette qualité hypnotique de l’écran présent partout, même sur les lieux de travail !

Grace à un long travail de sape diffusé en boucle jour après jour, l’hypnotisé va réussir à se convaincre qu'il est réellement informé. IL entre ainsi insidieusement dans une croyance qui n'a aucun rapport avec un savoir en tant que tel ! C'est le secret de la pensée unique et du politiquement correct. Ceux, nombreux, qui en sont victimes, deviennent alors irritables contre toute idée venant contrer ce qu’on leur a entré dans le crane à coups de marteau télévisuel.

Dès lors, le sectaire cherche coûte que coûte à entrer dans le moule fait de pensée unique dominante. Puis, le réflexe grégaire du peuple, bien connu des comportementalistes, va entraîner une soumission de chacun comme de tous à des règles aberrantes du style : se faire injecter du poison dans l’organisme. Le mouton-mougeon va ainsi de lui-même à l'abattoir sans que personne n'ait plus à l'y conduire de force. Il est même persuadé que c'est pour son bien, son bonheur, sa félicité...

Entre informations alarmistes, destinées à alimenter la peur, et divertissements particulièrement débiles, on provoque la sidération d’un côté et l'endormissement de la vigilance intellectuelle des personnes de l’autre.

La lecture ou l'audition d'un débat ne permettant pas la manipulation hypnotique des personnes, on fait appel à des pseudo journalistes censeurs. Il n'y a donc pas de débats mais des campagnes de propagande partisane à sens unique orchestrés par des individus vendus au système qui coupent systématiquement la parole à l’orateur honnête.

L’attention étant toujours volontairement capté, il n’y plus de temps pour lire les articles intéressants sur le Net ou des livres qui pourraient informer en profondeur. La vraie science est compartimenté, censuré et phagocyté par les « conflits d'intérêts ».

C’est ainsi qu’entre sidération et acceptation on fini par y laisser des plumes : celles de nos libertés publiques et privées éliminées. On a imposé des tests, on a menacé de rendre la «vaccination » obligatoire. On a agité la carotte et le bâton sans la moindre hésitation ! L’Etat faisant du droit naturel de respirer ou de se déplacer une carotte autorisée ou non. Les autorités ont ainsi infantilisé au maximum les citoyens, sans que l'ombre d'une rébellion n'apparaisse !

Lorsque quelques grenouilles tentaient à vouloir s’échapper de la casserole chauffante, on rajoutait du péril. Les « cluster » sont ainsi apparus avec la fâcheuse tendance à se développer plus vite que Lucky Luke à tirer sur son ombre. Seul antidote à ces monstres : la docilité des personnes et des groupes. Tous les récalcitrants aux mesures « barrières » seraient implicitement mis en accusation par les dociles et bons citoyens exemplaires...

Après 007, c’est le patient Zéro qui était à rechercher comme l'ennemi public numéro un. Les tests PCR détectant tout et surtout rien seraient une évidence. On sait aujourd'hui à quel point ils n'étaient pas fiables et comment CONSTITUANT DESORMAIS un point essentiel de ce Nuremberg deux QUI SE MONTE contre tous les psychopathes responsables de ce crime contre l’humanité.

Pour tous ces fous adeptes du Great Reset, il faudrait désormais «vivre avec le virus », comme si cela était quelque chose d'incroyable, alors que l'humanité a toujours vécu avec toutes sortes de virus ! Ignorant Raoult et sa Chloroquine ainsi que d’autres produits, les traitements étaient « inexistants » ou brutalement «interdits » sans aucune explication cohérente, en France comme dans l'Union Européenne.

Il n'y avait plus que le « vaccin ». En balançant son concept «Objectif zéro covid », Macron, chef de guerre, annonçait implicitement que nous ne pourrions donc jamais sortir de la crise, puisque le virus sera toujours là, qu'on le veuille ou non !

Seule la « vaccination » permettrait de se déplacer et de se rendre partout ! Sans « vaccination » massive, la mise en place d'un passeport sanitaire n'était pas possible ! La fabrique du consentement a merveilleusement bien fonctionné et ceux qui sont restés lucides seront désormais les parias de la société, traités misérablement de « complotistes » faute d'arguments sérieux à leur opposer !

La soi-disant protection des « plus fragiles » allait faire admettre aux mougeons le massacre impitoyable du grand nombre à travers le délabrement de l'économie, les faillites, les dépressions, les suicides, le retard dans les prises en charge des vrais malades.

L’ingénierie sociale aurait bien fait son œuvre.

L’élite n’y aurait pas investi des fortunes pour rien. L'hypnose médiatique avait et allait continuer à faire croire que tout cela était bien et nécessaire.

Le chaos social à la Naomi Klein aura été sciemment organisé par ce « Conseil de défense » bidon autant que non transparent. Les voix compétentes auront été étouffées, sanctionnées, ignorées, harcelées, réprimées !

Conclusion : parce qu'il faut se « protéger de tout », il est donc devenu nécessaire d'anéantir les libertés en un « monde d'après » si cher aux élites de Davos. Des comportements inacceptables hier seront désormais la règle, entre gestes barrières et plexiglass à toutes les extrémités enduites de gel hydro alcoolique, les collabos bobos vont accepter de continuer à porter un masque partout, même là où il n'est pas obligatoire et même là où il est clairement insensé, voire contre-indiqué.

Cela deviendra la norme, et tout contrevenant se verra dénoncer par des cohortes de graves gens zombifiés sauce Davos, à moins que Nuremberg deux n’accomplisse son œuvre détoxifiante.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

PS : « Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Voir les commentaires

La propaganda à destination du mougeon de base. (Partie une)

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Je vous ai déjà expliqué qu’en 2005, l'OMS a organisé la signature d'une charte, d'un règlement sanitaire, indiquant que «tous ses membres signataires devraient impérativement se conformer aux directives du Conseil Mondial de la Santé, à partir du moment où il y aurait des critères de pandémie retenus par l'OMS ».

Vous connaissez toutes et tous mon « amour » inconditionnel pour Bill le coyote, ce « bienfaiteur de l’humanité » qui jette son argent par la Windows afin de "rendre le monde meilleur" et surtout moins peuplé. Connaissant l’adage qui veut que la main qui donne dirige celle qui reçoit, celui qui, désormais, à la suite du retrait des USA, est le premier contributeur de l'OMS est aussi celui qui décide de ce qui se passe à l'OMS.

C'est donc la Fondation Gates et l'Alliance GAVI qui arrivent en tête des plus gros contributeurs de l'OMS. C’est là que les Athéniens s’atteignirent et que la gueusaille vaccinée ou en voie de l’être devrait déployer tout grand ce qu’il lui reste de neurones non infectés par BFM WC, et se poser la question qui tue. Pourquoi ce milliardaire informaticien, psychopathe autant que pédophile et fondateur de Microsoft, s'intéresse-t-il d'aussi près à un secteur d'activités qui ne relève pas de sa compétence : la Santé Mondiale ?

Pourquoi à grands coups et coûts de campagnes de terreur utilisant le chantage et les mesures liberticides aussi incohérences les unes que les autres, lui et ses complices désirent-ils plus que tout nous acculer peu à peu à l'acceptation « consentie » de la « vaccination » de masse ?

Pourquoi tous ceux qui ne se plieront pas à cette pantomime mortifère seront-ils bientôt taxés d’irresponsables, égoïstes autant que dangereux au nom d’un virus qui ne l’est que pour les plus vieux et les plus faibles ? Il est pour quand le retour des inquisiteurs martyrisant par le feu des bûchers ceux qui ne se plieront pas à la doxa de ces fous mondialistes ?

Pourquoi les pays pauvres n'ont-ils pas été aussi convoités et harcelés par la propagande que les pays riches, notamment les pays Africains ?

Pourquoi les chiffres, dans leur ensemble, concernant cette «pandémie », ont-ils été falsifiés pour les pays développés ?

Pourquoi des médecins et des hôpitaux ont-ils été grandement incités à grand renfort d’argent pour faire gonfler les chiffres des morts « par coronavirus » ?

Pourquoi les malades encombrant par centaines les couloirs saturés d'hôpitaux débordés ont-ils disparu comme par miracle pour faire place à couillonavirus ?

Pourquoi des hôpitaux ont-ils accepté de faire de la mise en scène des morts à profusion, montrant des malades dont il n'était pas possible de voir les visages ?

Pourquoi la propagande continue-t-elle de nous mentir sur ce qui se passe en Inde, au Brésil, aux USA, de manière ininterrompue sur les Médias collabos ?

Pourquoi ces mêmes Médias collabos œuvrent-ils à mentir dans tout l'Occident, entretenant tel un feu, la « peur » permettant de parvenir à une « vaccination » globale ?

Après les pourquoi, voici les comment !

Comment, alors que de nombreuses études scientifiques, largement documentées, ont été publiées depuis plus d'un an et qu’il est clairement indiqué sur les paquets qu’ils ne protègent pas des virus, nos gouvernements sont-ils parvenus à nous faire porter le masque, au grand air, dans les bois, sur les plages désertes, en pleine nature et partout où cela est complétement injustifié ?

Comment nos petits capos aux ordres de l’élite de Davos sont-ils parvenus à évoquer l’idée d'un « passeport vaccinal » pour un virus très peu létal ?

Mais surtout, comment expliquer le FAIT que ces aberrations toutes plus grosses les unes que les autres n'aient pas réveillé plus de personnes douées d'intelligence ?

À tout ceci je réponds ingénierie sociale : un concept où les oligarques ont su injecter des fortunes considérables en leur temps afin qu’un jour ils puissent en arriver à tous nous injecter.

Tous les merdias hypnoïdes appartiennent à quelques milliardaires. Ils sont les tribuns d’un système qui veut avantageusement contrôler les populations et concentrent à eux seuls un pouvoir inouï sur les opinions publiques. Tous ces gens-là font partie du club fermé de tonton Schwab et de son « Forum Économique Mondial » de Davos, sans oublier d’autres Clubs prestigieux et les grandes Institutions comme l'OMS.

Toute cette toile d’araignée œuvre à un seul but : celui de leur Nouvel Ordre Mondial.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

PS : « Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Suite ici : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/05/la-propaganda-a-destination-du-mougeon-de-base.suite-et-fin.html

Olivier

Voir les commentaires

Passe impair et manque...

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Les confinements doublés d'un couvre-feu, les plexiglass, les masques sur les plages, les remontées de ski rouvertes pour l'été, les terrasses accessibles mais pas les toilettes... tout ceci nous parle de folie collective certes, mais pas d'incompétence. Il s’agit bel et bien d’ingénierie sociale.

Tout ceci à un but mais certainement pas sanitaire. Ils veulent tout numériser et nous en premier, en un Gloubi Boulga infâme avec à la clé carotte ou bâton, dans la veine du pass sanitaire. Dieu seul sait jusqu'où ira ce pouvoir globaliste dans son combat contre l’humanité ...

Sans être madame Irma, pour moi, la phase suivante sera le « crédit social », une « jolie » invention de l’Empire du milieu. Comment ça marche ? On prend toutes vos données numériques : bancaires, commerciales, institutionnelles, santé, religions, mœurs, réseaux sociaux, mails etc., afin de noter le comportement d'un individu. Déjà là sachez que moi le « conspirationniste- complotiste », j’aurai zéro la tête à Toto.

Tout est passé au crible : consommation, passages piétons, feux rouge-vert, « grâce » aux caméras de surveillance, Ainsi, en fonction de ce qu’il dit et fait chacun peut gagner ou perdre des points, notamment s'il critique le gouvernement sur les réseaux sociaux, ne paie pas à temps ses factures et crédits, achète des cigarettes, de la bière ou de l'alcool ... Tu es un « méchant conspirationniste » ? Plus de train, d’avion, de voiture, tu es confiné dans ton quartier ou pire encore. L’étape suivante est lorsque tes voisins collabos et bons moutons te jettent des cailloux en punition.

Si tu ne te repens pas, on peut aller jusqu’à t’interdire les magasins (plus acheter ou vendre) au nom de la bête 666. Plus de travail, plus d’argent, d’amis, plus rien … C’est qu’ils ont de l’idée les Chinois ! L’idée géniale qui fait saliver tous nos gouvernements démoncratiques fut lancée en 2014, et dans certaines villes de Chine, afin d’y tester la soumission du mougeon de base.

Conclusion : surveillance totale égale soumission totale. Rien à voir avec l’élévation morale et le bien commun ainsi que l’amélioration morale de la société, ici le gueux n’obéit pas par honnêteté, mais par peur. C’est purement horizontal, sans aucune spiritualité. L’humain y est rabaissé au rôle de toutou juste bon à remuer la queue afin d’obtenir son nonos en cadeau.

Et toutes ces dérives sont possibles grâce à la passivité de la population, à la zombification de masse réalisée depuis des décennies à l’aide de l’ingénierie sociale. Ajoutez-y un soupçon de politiques couilles molles autant que vendus et une pincée de trahison des dirigeants (et des syndicats).

Pauvre France et pauvre monde.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

PS : « Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Voir les commentaires

Ils désirent boucler la boucle avec nos gosses.

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Je reviens une fois encore sur le sujet central du moment : la vaccination. Aux USA, le nombre de décès à la suite de la vaccination contre la Covid-19 est affolant.  Entre le 14 décembre et le 19 février 2021, près de 20 000 déclarations ont été faites au Vaccine Adverse Events Reporting System (VAERS) à la suite d’injections avec les vaccins à ARNm Moderna ou Pfizer BioNTech (les deux seuls administrés au cours de la période évaluée).

Ce qui est affolant, c’est que les chiffres des décès répertoriés dans le système VAERS, de la vaccination covid-19, correspondent au total des morts de toutes les autres vaccinations de ces 20 dernières années. De plus, fait aggravant, une étude de l'Université de Stanford réalisée en 2010 montre que moins de 1% des décès sont signalés au VAERS. En Gaule, c’est bien pire ! Il n’y a rien à signaler concernant les décès et les effets secondaires graves... Ah si, j’allais oublier !

Le professeur Rémi Salomon déclare : « Oui, il faudra vacciner les enfants, ils "transmettent" la maladie. » Face à la folie meurtrière de ces psychopathes qui se disent humain, la « mince consolation » est  que la folie sévie aussi outre Rhin, là-bas, l’Ordre des médecins préconise la vaccination obligatoire pour les enfants à partir de la crèche dès la rentrée 2021-2022. Ils ne pourraient être scolarisés que s’ils ont été vaccinés contre le Covid-19.

Le droit à l’éducation au cours de l’hiver 2021-2022 ne pourrait être garanti que par une vaccination Covid-19 effectuée à temps. Mettant hypocritement en cause leur développement mental, l’Ordre conseille de promouvoir spécifiquement la recherche sur les vaccins destinés à cette tranche d’âge et de garantir un approvisionnement suffisant en vaccins adéquats.

Pour info, 86 % des décès en Allemagne dus au Covid-19 étaient des personnes de plus de 70 ans, d’une moyenne d’âge de 82 ans. Alors ?

Le vaccin produit des quantités considérables de protéine spike chez le receveur, faisant du vacciné un propagateur de ces particules (de pointe) qui peuvent créer des inflammations et une maladie lors de contacts. Cette protéine est, je le répète, hautement pathogène, tout comme le virus complet.

Pourquoi ? Parce que ces protéines de pointe phagocytent davantage l’organisme que le virus entier, et semblent être à l'origine d'une grande variété de maladies auto-immunes (le corps attaque ses propres tissus). 

On signale de plus en plus de saignements et de fausses couches dans l’environnement proche des vaccinés. De plus, ces protéines de pointe peuvent traverser la barrière hémato-encéphalique, contrairement aux vaccins traditionnels. Certains spécialistes craignent que les enfants deviennent symptomatiques au Covid-19, après la vaccination de leurs proches.

Et c’est là que je boucle la boucle dans cet article. Jusqu’à présent, très peu d’enfants ont été contaminés et encore moins en sont morts (« seulement » 0.01% des contaminés).

Les psychopathes aux commandes pourraient plutôt utiliser ces cas de transmission révolutionnaire pour laisser entendre que la maladie d'un enfant est liée à un « variant » du SRAS-CoV-2, alors qu'en réalité il s'agit d'une réaction au vaccin. 

Avec nos enfants et petits-enfants, ils s’attaquent là à l’avenir de nos sociétés. Ne les laissons pas faire. Nos gosses vont développer une maladie auto-immune chronique à long terme, y compris des problèmes neurologiques. Fort heureusement, tout comme une pléiade de juristes nous prépare un Nuremberg deux, différents collectifs de médecins se constituent.

L’un d’eux se monte progressivement pour contester devant l’OMS les choix effectués en matière de lutte contre le Covid-19, pointant du doigt, de manière explosive, l’augmentation de la mortalité due à la vaccination.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

PS : « Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement.

D’avance merci.

Olivier

Voir les commentaires

En Marche refile la patate chaude.

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

Face à l’incompétence crasse de nos dirigeants français, concernant la piquouze, c’est bien entendu Bruxelles, filiale de la CIA qui est aux commandes. C’est donc un cabinet américain de conseil privé qui aide nos bras cassés au gouvernement dans la stratégie vaccinale. Macron avait fait appel au cabinet de conseil américain McKinsey afin de l'aider à établir sa stratégie de vaccination contre le Covid-19. La collaboration aurait commencé dès décembre 2020.

Le cabinet McKinsey a déjà touché PLUS DE 100 millions d’euros en conseillant les gouvernements sur le Covid-19 « un pour tous, tous pourris », disait Coluche.

Ceux qui me lisent auront compris que l’aspect sanitaire des choses, nos dirigeants du gouvernement s’en tamponnent le coquillard. Le principal but de la vaccination est de parvenir à une normalisation du port d’identité numérique par chaque citoyen tout en se débarrassant des plus faibles au passage. Il sera en effet permis que le contrôle de ses droits d’accès à différents lieux (restaurants, boutiques, gares etc.) se fasse de manière automatique, ce qui ouvrira un immense marché, celui des objets connectés, tellement savoureux qu’il est capable de transformer des informaticiens en virologues. N’est-ce pas Bill le coyote !?

Cela permettra également l’introduction d’une monnaie numérique déjà préparée par la suppression progressive de l’argent liquide.

Passé le 11 janvier 2021 en procédure accélérée en conseil des Ministres, un texte visait et vise toujours à pérenniser l’état d’urgence sanitaire. Le projet de loi prévoit de confier au Premier ministre la possibilité de « subordonner les déplacements des personnes » et « l'exercice de certaines activités » à la «présentation des résultats d'un test de dépistage », mais aussi «au suivi d'un traitement préventif, y compris à l'administration d'un vaccin ou d'un traitement curatif ».

En clair, "Cache sexe" essaie de pérenniser les mesures prises depuis mars 2020, et seulement alors pour un mois, en les inscrivant dans la loi afin de les normaliser. Cela se fait sans débat et sans le moindre consentement de la population. Assignation à résidence, interdiction d’ouverture de commerces, limitation voire interdiction de la liberté de circulation : autant de restrictions qui pourraient bien être intégrées au droit commun.

Cette « carte d’identité numérique » sera-t-elle "Alin ou Alex" ? C’est la bonne question à se poser. Mais lorsque l’on voit toutes les gesticulades réalisées depuis mars 2020 par Bill le coyote et son brevet 060606 de Microsoft, on a comme une petite idée de la réponse. C’est justement l’enjeu de la bataille vaccinale actuelle.

Dans le premier cas (intra) il sera impossible, sauf opération chirurgicale, de se débarrasser de son identité. Aujourd’hui, ce port d’identité numérique est déjà réalisé via nos mobiles, mais aucun usage n’en est fait, sauf marginal comme dans le cas de l’application Tous Anti-Covid. Mais, le traçage des déplacements permis par un mobile est très grossier, sa précision étant comprise entre 1 et 10 mètres.

Tout cela va changer avec le contrôle vaccinal automatisé et la généralisation des objets connectés via la 5G et même dès la 4G. En particulier le traçage ne serait plus réalisé par GPS, mais par triangulation de signaux via les objets alentours. Il sera à terme 100 à 1000 fois plus précis, à mesure que la technologie évoluera.

Le gueux plombé évoluant dans un environnement peuplé d’objets connectés (maisons, voitures, routes, villes…), cela permettra le recueil d’une quantité illimité de données via l’I.A. :

  • Être à jour de ses vaccins.
  • Contrôle du moindre écart de conduite tant à pied qu’à vélo ou à trottinette et surtout en voiture avec la vitesse et le stationnement (voiture connectée).
  • Identification de toute personne que vous côtoyez, de tous vos déplacements, de votre mode de vie (café, discothèque, cinéma, tendance sexuelle : où et avec qui).
  • Flicage intensif au travail avec cadence, temps de pause, à qui vous parlez, ce que vous regardez sur votre écran, vos mails, etc.
  • Détection de déplacement inhabituel…

Que pourra la loi contre l’intrusion massive des GAFAM dans nos vies ? Ils le font déjà, et depuis longtemps, revendant nos us et coutumes au plus offrant. Tout cela laisse une grande place à  l'exploitation inavouée. J’en veux pour preuve l’interview d'Elise Lucet, samedi 15 mai, sur RTL, un entretien inédit de cette journaliste qui dérange par Éric Dussart.

Au cours de celui-ci, elle a évoqué une découverte de taille que les équipes de Cash Investigation concernant la Carte Vitale. Elise Lucet affirme que nos données personnelles sont transmises à des sociétés par le biais de cette Carte !

J’en oublie certainement, sachant qu’il est difficile d’imaginer d’avance tout ce que la quatrième révolution industrielle si chère à tonton Klaus Schwab pourrait nous inventer. Je reste soft ! Je ne parle pas de rien qui soit intrusif : comme une puce dans le cerveau comme en rêve le PDG de Tesla, Elon Musk. Je ne parle pas non plus des nano robots dans nos corps ou "poussière intelligente" comme aime à les nommer Schwab. Mais sachez-le bien, savoir si nous allons ou pas rentrer dans ce nouveau « joyeux » monde, va dépendre du niveau d’acceptation du vaccin.

Plus le pourcentage de "mougeons" se fera vacciner et plus cette dystopie nous pendra au nez. Car, je le répète, nous ne sommes pas confrontés à un problème sanitaire avec le virus, mais bel et bien à la concrétisation du rêve des élites style le vieux Schwab.

À SUIVRE SI ON ME LAISSE ENCORE ECRIRE.

PS : « Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

Olivier

Voir les commentaires

Génocide reconnu, même par certains vaccinateurs fous.

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

L’Institut Salk a été fondé par un pionnier du vaccin Jonas Salk. Dans un article intitulé «La protéine de pointe du nouveau coronavirus joue un rôle clé supplémentaire dans la maladie», publié le 30 avril dernier, l’Institut avertit que « les chercheurs et collaborateurs de Salk montrent comment la protéine spike endommage les cellules, confirmant le COVID-19 comme étant une maladie essentiellement vasculaire. »

Concernant ce grave sujet lisez ou relisez donc mon précédent article : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/05/pardon-excusez-nous.html

Il est "rassurant" de constater que tous les vaccinateurs ne sont pas des fous dangereux pour l’humanité. Avec sa déclaration de poids, l’Institut Salk va ainsi à l’encontre des fausses hypothèses de l'industrie du vaccin et de ses propagandistes qui déclarent tous que cette protéine de pointe (spike) est « inerte » et inoffensive. Le Salk Institute prouve que cette hypothèse est inexacte et que cette protéine de pointe « endommage les cellules » et provoque une «maladie vasculaire », même sans virus.

Or, cette protéine est présente dans tous les vaccins, et provoque des thromboses ce qui cause les dommages vasculaires chez les patients covid et les vaccinés, favorisant les accidents vasculaires cérébraux, les crises cardiaques, migraines, caillots sanguins et autres réactions nocives qui ont déjà tué des milliers de ceux qui se pressent en masse aux mouroirs (vaccinodromes).

Les quatre marques de vaccins covid, les plus largement utilisées, inoculent aux patients la protéine de pointe ou, via la technologie de l'ARNm, demandent au corps du vacciné d’en fabriquer et de les libérer dans son organisme. Cela le submerge alors de protéines de pointe, que le Salk Institute a identifié comme « la cause des dommages vasculaires et des événements connexes » (tels que les caillots sanguins, qui tuent de nombreuses personnes vaccinées).

Comme précisé dans mon précédent article, ce que ces scientifiques ont publié le 30 avril 2021 dans Circulation Research, montre également de manière concluante que le Covid-19 est une maladie vasculaire, démontrant exactement comment le virus SRAS-CoV-2 endommage et attaque le système vasculaire au niveau cellulaire.

En termes simples, « les vaccins contiennent l'élément même qui tue les gens. » Ces vaccins covid-19 injectent aux patients la même protéine de pointe que celle étudiée, fait largement connu et même vanté par Big pharma. Voilà pourquoi ces vaccins provoquent des maladies vasculaires, des effets secondaires et des décès, dus à des caillots sanguinsTout cela est causé par cette protéine de pointe intégrée aux vaccins.

L'article du Salk Institute fait référence à celui-ci publié dans Circulation Research : SARS-CoV-2 Spike Protein Impairs Endothelial Function via Downregulation of ACE 2 . C’est le premier à expliquer comment les protéines de pointe, même celles dépourvues d'un composant viral actif, provoquent une destruction vasculaire. En effet, elles vont se lier aux récepteurs ACE2 et en inhibant la fonction des mitochondries cellulaires. ACE2 est une protéine clé dans la physiologie du fonctionnement du Covid-19.

Elle est nécessaire à l'entrée du virus SARS-CoV-2 dans les cellules de l'hôte. Même en supprimant la capacités de réplication du virus, il garde toujours un effet négatif majeur sur les cellules vasculaires, par sa capacité à se lier à ce récepteur ACE2, le récepteur de la protéine S, protéine plasmatique anticoagulante.

Dans leurs essais, la protéine seule était suffisante pour provoquer la maladie. Les échantillons de tissus ont montré une inflammation des cellules endothéliales : celles qui tapissent les parois des artères. En exposant des cellules endothéliales saines à la protéine de pointe, elle endommageait les cellules en se liant à ACE2, perturbant ainsi le signal moléculaire d'ACE2 aux mitochondries (les centrales énergiques pour les cellules), provoquant des dommages et une fragmentation des mitochondries.

Comprenez bien que cette étude a été rédigée par une organisation pro-vaccin. Cette protéine de pointe (spike) peut causer d'énormes dommages au système vasculaire lorsqu'une personne est inoculée avec. Notre système immunitaire tente alors de protéger le patient des dommages causés par le vaccin, avant que le patient ne soit tué par les effets indésirables.

Comprenez-le bien, si un injecté survit au vaccin Covid-19, ce n’est que parce que son système immunitaire inné la protège du vaccin, et non grâce au vaccin. Le vaccin constitue l’assaillant, là où votre système immunitaire est votre allié. Nous faisons face à un véritable génocide orchestré en coulisses par une poignée de psychopathes multimilliardaire dont le pédophile Bill Gates constitue l’un des chefs de file.

Je résume : le vaccin injecte au patient des protéines de pointe qui provoquent des lésions vasculaires et une agrégation des plaquettes sanguines. Au nombre des effets secondaires, on entend beaucoup parler de thrombose veineuse (phlébite) : l'obstruction d'une veine par un caillot sanguin. Ces caillots circulent dans le corps et se logent dans différents organes (le cœur, les poumons), cerveau, etc. causant des décès attribués à des « accidents vasculaires cérébraux » ou à des « crises cardiaques » ou à une « embolie pulmonaire ».

On administre donc à des millions de mougeons des injections de facteurs artificiels de coagulation sanguine, pendant que les merdias vendus pérorent en affirmant que tous ces vaccins sont totalement « sûrs » et qu’en se faisant tous piquer, on collabore au bien commun. Alors qu’en fait, ces vaccins à ARNm nous transforment en usine d'armes biologiques capables d’en contaminer d’autres. Je m’explique !

Un nombre croissant de chercheurs découvrent également que ces protéines de pointe semblent se transmettre des vaccinés aux non vaccinés, qui ont passé du temps à proximité d'autres personnes qui l'ont été. Je vous parle là d’une belle invention issue de cerveaux malades et appelée « vaccin auto réplicatif ». Elle a été mise au point par des médecins et des scientifiques travaillant sous le régime raciste de l'apartheid en Afrique du Sud 

Là, des chercheurs avaient conçu ces vaccins spécifiques à la race, de quoi faire bander de joie et sans viagra un Bill Gates ou un tonton Adolph. Ils étaient conçus pour se propager à travers la population noire. Aujourd'hui, comme je me tue à l’expliquer depuis plus d’un an sur ce blog, et dans mes livres, c’est nous qui sommes tous les cibles de ces armes que les mondialistes veulent nous inoculer. Ils cherchent en fait à nous exterminer à l'échelle mondiale, quelle que soit la couleur de la peau ou le pays d'origine. Heureusement, beaucoup d’entre vous commencent à le savoir, j’en veux pour simple preuve le simple fait que cet article : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2020/01/tout-est-prevu-et-depuis-longtemps.html   soit le plus lu sur ce blog.

Cette année encore, la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health a célébré cette technologie de vaccin auto-réplicatif  Cet organe de propagande au sein duquel Bill le coyote fait couler l’argent à flots, a le culot de demander qu'elle soit utilisée pour "optimiser une vaccination mondiale". Le tout devrait s’exécuter bien sûr sous « l’œil protecteur » de Big Brother à l’aide de drones et de robots qui renforceraient la conformité des vaccins.

Enfoncez-vous bien définitivement dans le crane que ces vaccins à ARNm fonctionnent comme des usines de fabrication d’armes biologiques. Ils transforment chaque piquouzé en centre de fabrication et de transmission, propageant ainsi comme la peste des dommages vasculaires et la mort à toute la population, y compris à ceux qui n'étaient pas encore vaccinés.

Lisez ou relisez donc un de mes derniers articles en deux parties : https://vecteur-douceur.over-blog.com/2021/05/machiavel-partie-une.html Vous comprendrez alors que tous ces vaccins font de vous des cobayes. Ce ne sont que des expériences médicales risquées, et le baisé c’est vous.

Même la FDA, la Food and Drug Administration américaine n'a accordé aucune approbation thérapeutique pour aucun vaccin covid-19. Au contraire, elle a accordé une autorisation expérimentale aux Etats-Unis. Conclusion ? Les cobayes qui se font vacciner participent à une expérience médicale risquée aux conséquences inconnues pour nous mais certainement pas pour les psychopathes à la Bill Gates.

C’est un Holocauste qui justifie à lui seul un Nuremberg deux.

PS : « Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

À suivre.

Olivier

Voir les commentaires

Parlementaires ou greffiers d’un système HAUTEMENT corrompu ?

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

D'après un sondage BFM WC pratiquement tous les Français seraient favorables au passeport sanitaire !!!

Maintenant, lisons les résultats de la consultation sur le passeport vaccinal tombés, ils sont intéressants! Selon l’enquête du CESE (Conseil Économique Social et Environnemental) destinée à recueillir les avis des Français sur le passeport sanitaire, plus de 70% d’entre eux y seraient défavorables.

Du 17 février 2021 et jusqu’au 7 mars, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) lançait une consultation citoyenne autour du projet de passeport vaccinal. La question posée était la suivante : « que pensez-vous du passeport vaccinal, dans le cadre d’une utilisation pour accéder aux lieux aujourd’hui fermés (restaurants, cinémas, stades, musées, etc.) ? »

Sans surprise, la majorité des Français ayant participé à cette enquête (110 507 participants) est opposée à cette nouvelle mesure. Les résultats montrent qu’ils sont plus 67,1% à être très défavorables et 5,6% défavorables.

Néanmoins, contre toute attente et contre pratiquement l’ensemble du peuple français, l'Assemblée a voté de nuit et en catimini le pass sanitaire et acte ainsi la discrimination sur la base de l'état de santé. https://youtu.be/vcIFZNK6VK0

Après l’annonce d’une éventuelle mise en place des QR Codes obligatoires pour aller au resto et l’arrivée prochaine de la nouvelle CNIe (Carte nationale d’identité électronique), le gouvernement français semble continuer dans la même lignée concernant ses projets farfelus…

Cette nouvelle mesure est "censée" améliorer le quotidien des Gaulois dans ce contexte de crise sanitaire de Covid-19. Vous y croyez, vous ? Moi ce que j'y vois, c'est le MOYEN de se rapprocher toujours davantage du modèle chinois, l’exécutif invente toujours plus de dispositifs dont l’objectif principal est de nous pister et d’avoir un contrôle total sur nos faits et gestes.

PS : « Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

A SUIVRE

Olivier

Voir les commentaires

Liberté, liberté chérie où es-tu, où te caches-tu ?

Publié le par vecteur-douceur association : site littéraire et historique

En 1933 Adolf Hitler avait créé ce document : un QR code avant l’heure ; un génie ce tonton Adolph !  L'Ahnenpab était ce « beau » passeport généalogique qui, certifiant que le possesseur était aryen, permettait à l’heureux titulaire d’aller batifoler aux musées, dans les édifices publiques, aux théâtres, aux études et au travail. Ça ne vous fait penser à rien ?

Face à ce joli trait de l’histoire, beaucoup de Gaulois « intelligents » s’interrogent : « Tu sais « Liberté » que je suis prêt à tout pour te retrouver et batifoler en vacances ou aux terrasses de cafés et restaurant. J’ai mon passe sanitaire, mon QR code et je suis à jour de mes deux doses de poison, pardon ! de vaccin anti-Covid-19. Alors viens donc me rejoindre ? »

« Non !  répond la liberté, c’est encore trop tôt. Je t’explique ! La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a signé un nouveau contrat pour acheter jusqu’à 1,8 milliard de doses de vaccins anti-Covid à BioNTech-Pfizer. Elle l’a annoncé le 8 mai dernier.

Il comprend une commande de 900 millions de doses de suite suivie d’une option pour 900 millions supplémentaires. Tout est prévu en un flot ininterrompu jusqu’en 2023, car notre sainte patronne non élue et au passé douteux s’inquiète des nouveaux variants du coronavirus. De plus, dans sa profonde mansuétude, elle pense à l’avenir et désire de fait vacciner les enfants et adolescents. »

« Alors, tu vois mon ami, garde ton masque et ta distanciation d’avec ceux que tu aimes, la « fête » est loin, bien loin d’être finie. De plus, il y a eu des confinements et il y en aura d’autres. Pourquoi, me demandes-tu ? Simplement parce que chaque variant est un enfant du vaccin, et comme « nous sommes intelligents » nous allons diligenter des scientifiques, des gens encore plus intelligents, pour orchestrer d’autres campagnes de vaccination.

Mais sois confiant et reste-le en te faisant vacciner tous les 6 mois puis chaque mois je pense, tu pourras continuer à aller au restaurant ! Aie confiance …  Sss ! sss ! C’est moi, siffle le serpent !

PS : « Victime de mon succès », je fais l’objet d’un déréférencement Sauvage de la part des GAFAM, si vous désirez m’aider, le minimum que vous puissiez faire, c’est de cliquer sur les liens si dessous afin de faire remonter mon référencement. D’avance merci.

À suivre.

Olivier

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>